« Entretien avec David Lisnard | Accueil | LR condamné à mort ? »

17 mai 2021

Commentaires

Lodi

@ Tomas
"Pas inintéressant cet article, ceci dit on a dépassé le stade de la 2e génération maintenant. Et puis les entrepreneurs y trouvent leur compte à embaucher des travailleurs maghrébins, y compris dans les secteurs qualifiés"

Si on a dépassé la deuxième génération et qu'on a encore des problèmes avec les gens d'origine musulmane, RAISON DE PLUS pour ne plus admettre d'immigration de ce type.
D'une pierre deux coups : pas d'immigration où on nous rend le mal pour le bien qui sait jusqu'à la fin des temps et moins de dumping social.

Par contre, je dois dire que quand on va à l'étranger (extraction de pétrole, vente de produits français...) il est inenvisageable de ne pas employer de main-d'oeuvre étrangère.
Et alors ? En fixant les locaux chez eux, on aide le pays tout en épargnant au sien une immigration qui a parfois un effet dumping social et parfois un effet de sabotage de nos libertés quand il s'agit d'immigration musulmane.

Le développement d'un consommer local, français ou du moins européen, et le développement de certaines filières en France serait un plus.
Quant au dumping, je ne crois pas que le patronat français en ait le monopole, loin de là...

Je ne suis pas pour diaboliser l'Etat qui serait trop captateur d'argent et producteur de normes, je ne suis pas pour diaboliser le patronat qui serait trop frileux et trop exploiteur.

Non, j'alerte tout le monde sur le danger commun, musulman, cette immigration où on nous rend le mal pour le bien : dehors !
Et j'incite au développement, que ce soit de l'économie ou de nos libertés.

Les disputes au milieu des démons et merveilles ?
C'est très français... Alors j'apprécie les livres et le vin, certes, mais pas cette autre tradition nationale.
Disons que j'essaie de boire le nectar sans sa lie.

Robert Marchenoir

@ [email protected] Marchenoir | 20 mai 2021 à 09:34

Nous sommes bien d'accord.

Cela étant, je découvre, grâce à vous, les revendications du syndicat France-Police, et elles donnent matière à une discussion intéressante :

"Notre syndicat de police vous invite à recourir aux dispositions prévues par la loi n° 55-385 du 3 avril 1955."

Euh... explications, bonhomme. Ta lettre ouverte, elle n'est pas destinée qu'au président de la République. Elle s'adresse à tous les Français. Lesquels ne savent pas ce que contient la loi machin du 3 avril trucmuche. Contrairement aux apparences, tout le monde n'est pas fonctionnaire ou juriste, dans s'pays.

"Dans le cadre de l’état d’urgence, il faut procéder au bouclage des 600 territoires perdus de la République, y compris avec le renfort de l’Armée, en contrôlant et en limitant les entrées et sorties de ces zones par des checkpoints sur le modèle israélien de séparation mis en place avec les territoires palestiniens."

Ah. Intéressant. Effectivement, il s'agit d'une Intifada, c'est à dire d'un djihad, d'une guerre religieuse qui nous est menée par l'islam. L'analogie avec Israël pourrait être fructueuse. Mais là encore, on aimerait en savoir un peu plus. En quoi consiste exactement la pratique israélienne ? Quels sont ses résultats ? En quoi le contrôle des entrées et des sorties serait-il efficace ?

"Parallèlement, en recourant au 49-3, il faut adopter en urgence une réforme de la légitime défense pour les policiers et les gendarmes leur permettant d’ouvrir le feu dès lors qu’un fuyard n’obtempère pas..."

Alors là, sûrement pas. Même au pays des cow-boys, ça n'existe pas. Ce serait la porte ouverte à toutes les bavures. "-- Papiers ? -- Ta g... ! -- Bam-bam-bam !"

Ce n'est pas parce que nous nageons dans le laxisme judiciaire que nous devons nous transformer en dictature policière. D'ailleurs, sauf erreur de ma part, ce droit existe, hélas, déjà. Il existait pour les gendarmes depuis longtemps, il a été étendu aux policiers dans une certaine mesure. C'est une très mauvaise idée.

"...ou qu’ils sont l’objet de tirs de mortiers et d’artifices ou de jets de cocktails Molotov."

Oui. Là, c'est complètement différent. Un cocktail Molotov, comme on aime à le rappeler, c'est une arme anti-tank qui a été utilisée par les Finlandais pendant la Seconde Guerre mondiale. Le tir en légitime défense est justifié.

C'est aussi le cas, désormais, des mortiers d'artifice, vu la façon dont ils sont employés.

"Notre syndicat de police vous recommande de vous inspirer du modèle brésilien et philippin en matière de lutte contre le narco-terrorisme. Les présidents Bolsonaro et Duterte obtiennent d’excellents résultats en ayant donné carte blanche à la police pour reprendre le contrôle des zones de non droit."

Euh... non. Un président qui se vante d'avoir commis des meurtres lui-même, ce n'est pas notre genre de beauté, en France. La "carte blanche" à la police n'a pas sa place dans un pays démocratique. Si vous voulez une dictature militaro-policière, il va falloir le dire.

Bien sûr, dans ce cas, je ne veux pas entendre un mot plus haut que l'autre si un Gilet jaune se fait éborgner. Chez Duterte et Bolsonaro, quand un Gilet jaune se fait seulement éborgner, on se plaint que le boulot est mal fait.

Je lis, dans un autre article de ce syndicat :

"Nous concernant, nous n’avons jamais appelé à voter pour une personnalité politique. Nous sommes sur la ligne assumée du 'tous pourris' comme le pense d’ailleurs la majorité des Français."

Un syndicat de policiers factieux, donc. Qui récuse par avance et par principe l'autorité du pouvoir civil, au motif que les représentants du peuple élus seraient "tous pourris".

En s'abritant derrière une prétendue conviction de la "majorité des Français", bien que celle-ci ne puisse être évaluée que d'une façon : le vote. Lequel a porté au pouvoir ces élus "tous pourris".

"Notre seule ambition est de protéger la vie des personnels et d’améliorer la sécurité de nos concitoyens."

Notez bien la priorité : ces messieurs cherchent d'abord à sauver leur peau, et après seulement, éventuellement, à "améliorer la sécurité" de leurs concitoyens.

Un policier digne de ce nom dans un pays démocratique, c'est le contraire : il met sa vie en jeu pour défendre ses concitoyens.

D'ailleurs, on le voit bien dans la devise de ce syndicat : "Force et honneur". La devise des forces de police américaines, c'est : "Protéger et servir". On voit la différence...

Dans quel pays la légitime défense est-elle mieux protégée par la justice ? Les États-Unis, ou la France ?

La force, ce n'est sûrement pas la première valeur du policier. Sa mission, c'est de faire régner la paix en assurant le respect le droit. La force n'est qu'un moyen, et elle ne vient qu'en dernier recours. Le culte de la force n'a aucune place dans un pays libéral et démocratique.

Quant à l'honneur, c'est une notion dangereuse, car on peut y fourrer ce que l'on veut. Qu'est-ce qui est honorable, pour ces messieurs ? Si c'est buter un type désarmé qui fuit devant eux, on n'a pas la même conception de l'honneur.

Enfin, je vois, sur le site de ce syndicat, une rubrique "harkis". Je comprends mal ce qu'elle vient faire ici. Pourrait-on nous lâcher la grappe avec un conflit qui date de 60 ans maintenant ? Quel rapport entre les harkis et les missions de la police aujourd'hui ? Ces messieurs ambitionnent de recoloniser l'Algérie, ou quoi ?

Là encore, on voit qu'il s'agit d'un syndicat politisé, qui s'emploie à attiser des clivages dépassés datant d'une période sanguinaire. Alors que la mission de la police est de maintenir la paix, tout en respectant une rigoureuse neutralité politique.

Comme quoi, la police et la démocratie, ça fait deux, en France. Deux siècles de libéralisme (en théorie), et ces messieurs n'ont pas encore compris les bases. A mon avis, c'est désespéré. Personne ne redouble pendant deux siècles. A la fin, on donne le bac (ou la BAC) à l'ancienneté, et ça s'arrête là.

Tomas

@ Robert Marchenoir

Les excuses ce n'est pas le genre de la maison, surtout auprès de vous. J'avais mis le checknews de Libération exprès car je me souviens vous avoir vu écrire un jour que vous le trouviez bien fait, mais libre à vous de ne pas le lire, je ne me formaliserai pas pour si peu.

Sur la corrélation entre pauvreté et criminalité, apprenez que le taux de pauvreté des ménages immigrés est de 38,6 %, soit de 27,6 points supérieur à celui de la population des ménages non immigrés (11 %).

Mais bon, j'ai compris depuis longtemps que les "pinaillages statistiques" n'avaient pas grâce à vos yeux quand ils ne confortaient pas vos opinions. C'est bien ce que je dis, vous dénoncez chez les autres vos propres travers.

-----------------------------------------------------------

@ sbriglia

Dois-je comprendre que vous cautionnez les propos tenus dans cette tribune ?

------------------------------------------------------------

@ Lodi

Pas inintéressant cet article, ceci dit on a dépassé le stade de la 2e génération maintenant. Et puis les entrepreneurs y trouvent leur compte à embaucher des travailleurs maghrébins, y compris dans les secteurs qualifiés:

https://bfmbusiness.bfmtv.com/01-business-forum/immigration-quand-les-ssii-francaises-font-leur-marche-au-maghreb-532240.html

Délocaliser et embaucher à l'étranger car c'est moins cher, telle est la grande tradition du patronat français, ce n'est pas sur lui qu'il faudra compter pour préserver l'identité ancestrale de votre pays !

Evidemment, la tentation est grande de mettre cette délinquance sur le facteur culturel exclusivement, sans prendre en compte le facteur social...

sbriglia@Robert Marchenoir

@ Robert Marchenoir

Mettre le nez dans son pipi à Tomas ne sert pas à grand-chose tant ses facultés sensorielles sont atrophiées…

Qu'ajouter à la bassesse du commentaire ci-dessous, posté sous le post de notre hôte consacré au meurtre du brigadier Eric Masson ?

Quand la malhonnêteté le dispute à l'ignominie, vouloir continuer le dialogue avec l'imposteur ne relève plus de la charité chrétienne mais du masochisme.

Mais je salue votre bel effort !

"... là vous aurez les références de ces charlots d'extrême droite. Charlots armés, c'est quand même un problème:

https://france-police.org/2021/05/06/deux-policiers-tues-en-service-en-lespace-de-12-jours-le-syndicat-france-police-policiers-en-colere-adresse-une-lettre-ouverte-au-president-macron/"

Rédigé par : Tomas | 12 mai 2021 à 18:29

Lodi

@ Robert Marchenoir
@ Tomas

Ah, la guerre des sources dont on ne va pas sortir... Je propose l'angle entrepreneurial :

https://www.capital.fr/economie-politique/immigration-la-culture-arabo-musulmane-peut-nuire-a-l-integration-1030008

Quand on veut faire marcher une boîte, on est forcé de tenir compte de la réalité ou on coule.

Remarquons que les employeurs préfèrent éviter d'engager les femmes voilées pour éviter les problèmes, de même que moi, l'immigration musulmane pour éviter les problèmes à mon pays.
Mais les entrepreneurs sont avantagés, ils peuvent le faire en toute discrétion tandis que pour nous épargner les immigrés musulmans, il faut réclamer une inflexion politique.
Donc le dire et se faire traiter de raciste, faute d'argument.

J'estime en vérité être aussi prudent pour mon pays que je le serais pour, au hasard et sans dire ce qui me concerne ou non là-dedans, mes enfants, ma carrière, mes investissements, ma dignité, j'espère ne pas oublier un cas possible, mais j'en doute.

L'entrepreneur a un problème, il faut bien qu'il engage ce qui est disponible sur un territoire, donc éventuellement des musulmans.
Et comme il le sait, c'est la loterie : certains s’intègrent, d'autres désintègrent la société. Dans l’interview, on parlait des problèmes du travail, guère des atteintes à la laïcité, droits des femmes, sécurité des Juifs et autres "avancées" musulmanes.

Bref, le citoyen joue sur l'offre des travailleurs, l'entrepreneur le choix à partir de l'offre.
Mais personne n'ose dire que la loterie, non merci. L’entrepreneur prend un risque, il ne joue pas aux dés, ce risque, il le calcule, donc la femme voilée, logiquement, reste dehors. Le citoyen devrait faire pareil, mais à la source, les immigrés musulmans présentent un risque, ils restent aussi hors de nos frontières.

Ce n'est pas parce qu'un pays coule moins vite qu'une entreprise qu'il ne faut pas lui appliquer une logique de survie.
Il faudrait même être plus prudent car du pays dépend la vie des familles de citoyens et d'immigrés qui ne sont pas des ingrats ainsi que la perpétuation des entreprises qui leur permettent de vivre.

Aux réflexes médiatiques et aux routines morales, il faut préférer, pour nos choix, la survie de notre pays, ainsi que l'enracinement et le développement des libertés de ses citoyens.

Robert Marchenoir

@ Tomas | 19 mai 2021 à 18:43

Vous revendiquez donc votre paresse : vous ne lisez pas ce qu'on se donne la peine de vous présenter, sous prétexte que le média n'est pas de votre bord.

Vous confirmez votre sectarisme, pour la même raison.

Vous confirmez votre arrogance : ce n'est pas à vous de faire votre travail d'honnête homme, c'était à sbriglia de vous présenter le lien du Figaro.

Bien sûr, si l'on vous avait présenté l'article du Figaro pour commencer, vous l'auriez examiné tout à fait objectivement et sans préjugé aucun, comme à votre habitude... on y croit !

Le gauchiste, lorsqu'il a le loisir de dévoiler le fond de son âme sans conséquences, endosse toujours le rôle de roi du monde qu'il envie en secret.

Le boss, c'est lui, les autres sont ses esclaves. Sbriglia reçoit le fouet parce qu'il ose venir à vos pieds vous présenter un lien de Breizh Info, il est hors de question que vous vous donniez même la peine d'ouvrir le cadeau.

Il reviendrait avec Le Figaro, vous trouveriez toujours un autre prétexte pour le balayer d'une pichenette méprisante.

Article 1 : le gauchiste a toujours raison, ce sont les autres qui doivent prouver qu'il a tort.

Article 2 : lorsqu'ils essaient, voir l'article 1.

Je ne choisis nullement l'argument qui m'arrange. Les propos de Maurice Berger que vous citez montrent précisément que c'est l'immigration maghrébine qui génère ce genre de délinquance. Vous devriez avoir honte d'oser nous présenter le clicheton récusé depuis trois siècles selon lequel "c'est la faute à la pauvreté".

La preuve que vous mentez, c'est que les clients de Berger sont des Arabes ! Si c'était la faute à la pauvreté, il aurait des pauvres de toutes les couleurs. Gros malin...

L'absence des pères est une caractéristique de cette culture. Le père est à la fois trop présent et trop absent.

Trop présent, parce qu'il cogne sa femme, comme en témoigne le docteur Maurice Berger, et comme l'islam l'y oblige.

Trop absent, parce que dans les foyers arabes, c'est la mère qui est toute-puissante auprès des enfants, et leur passe tout ; et parce que le père va se chercher une nouvelle épouse de 13 ans au pays quand la première est usagée. Comme l'islam l'y encourage.

Conséquence : les fils, et en particulier le fils aîné, prennent la place du père, avec toutes les conséquences désastreuses qui en découlent pour des enfants.

Et maintenant, vous avez le culot de nous coller des liens à vous, des liens de Libération, ce quotidien que plus personne ne lit, sinon les journalistes.

Je lirai vos liens lorsque vous vous serez excusé de n'avoir pas lu l'article que vous a présenté sbriglia. Lorsque vous vous serez excusé de juger les sources selon leur conformité à votre idéologie, et non selon leur contenu.

Lorsque vous reconnaîtrez que l'article de Breizh Info révèle (parmi bien d'autres) l'explosion, en France, de la criminalité gratuite, ultra-violente, due aux mineurs issus de l'immigration.

Lorsque vous vous engagerez à lire honnêtement tous les documents qu'on vous soumet, qu'ils viennent de Breizh Info, de Takimag ou de Nazi Magazine.

Il y a des choses très intéressantes dans Nazi Magazine.

Je lirai vos liens lorsque vous reconnaîtrez que, pour mettre fin à cette explosion de violence gratuite, il faut mettre fin à l'immigration. Puisque ces mœurs sont profondément incrustées dans la culture ancestrale des populations concernées.

Et seulement si vous faites cela, je consentirai alors à me pencher sur vos pinaillages statistiques.

A défaut de cela, vous faites une fois de plus la preuve que vous vous moquez ouvertement du monde.

hameau dans les nuages

@ Tomas | 19 mai 2021 à 18:43
"la mesure de cette délinquance est délicate, mais elle semble concerner tout de même une petite minorité (trop grande déjà, je suis d'accord) de la population de notre pays"

Ben tiens pardi ! Une petite minorité de l'ensemble de la population mais une grande minorité voire majorité du type de population dont ils sont issus.

Misérables dites-vous ? Pourquoi donc ? Ils n'auraient donc pas les mêmes aides que le reste de la population ? Pas de logement sociaux ?

Ou alors ils aident la famille restée au pays ?

https://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/2018/10/24/29001-20181024ARTFIG00242-les-envois-de-fonds-des-migrants-quel-impact-pour-les-pays-du-sud.php

APCAR:

« Une schizophrénie française »
Côté chiffres, le débat (ou plutôt la polémique) n’est pas clos. La proportion de musulmans dans la population carcérale atteint « entre 40 % et 60 % probablement », avance M. Khosrokhavar dans son livre.

« Des chiffres qui ne reposent sur aucun fondement », rétorque Annie Kensey, démographe, chef du bureau des statistiques et des études à la direction de l’administration pénitentiaire. « C’est une schizophrénie française, répond M. Khosrokhavar, on vous interdit de faire des statistiques, mais quand on avance prudemment une approximation entourée de tous les conditionnels, on vous affirme que vous avez tort. Qu’on me le prouve ! »

Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté, ne valide pas non plus une telle estimation. Mais elle rappelle cependant que le directeur de la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne) avait estimé lui-même en 2015 qu’environ 60 % des détenus étaient de confession musulmane.

À Fleury-Mérogis (Essonne), la plus grande prison d’Europe, « la situation est équivalente », affirme-t-elle. « La proportion n’est pas la même ailleurs en France », précise Mme Hazan, qui reconnaît plus généralement que « la surreprésentation en détention des populations issues de l’immigration s’est en outre accentuée avec le doublement de la population carcérale en trente ans. »

Il va falloir arrêter votre misérabilisme de type Germinal.

Tomas

@ Robert Marchenoir

Non, je ne me donne effectivement même pas la peine de consulter un lien commençant par Breizh - ou Dreuz - Info ou de ces torchons d'extrême droite américain style Taki Mag dont vous nous gratifiez de temps à autre pour étaler votre anglophonie. Surtout que dans le cas présent, il aurait été simple de mettre directement le lien vers l'article du Figaro, qui est consultable directement.

Mais ce qui importe, c'est le fond du problème. Citant ce pédopsychiatre qui fait effectivement le constat d'une surreprésentation des jeunes Maghrébins dans la population des mineurs délinquants, vous choisissez l'argument qui vous arrange:

"Et que cela est le résultat de mœurs tout à fait spécifiques, celles d'une immigration maghrébine qui produit des monstres de ce type à la chaîne, par incurie familiale."

Procédant ainsi absolument et en tout point de la façon que vous dénoncez: en choisissant les arguments qui vous arrangent.

Pourtant il y en a d'autres, puisque ce pédopsychiatre écrit:

"Les causes premières de la violence se situent dans la petite enfance. Les mères elles-mêmes ont souvent eu une enfance tellement désastreuse qu’elles sont incapables de sourire à leur bébé, de lui parler, de comprendre quand il a besoin d’être rassuré par un câlin. Surtout, ces parents ne jouent jamais avec leur enfant petit (les jeux vidéos ne sont pas de vrais jeux). Ces enfants n’apprennent jamais le « faire semblant », et devenus adolescents, leur pensée est pauvre, le mot qui revient le plus souvent dans mes entretiens est « normal », sans plus d’explication sur leurs actes. Quand on n’a pas joué à faire des accidents avec des petites voitures, ou avec des figurines de pompiers qui viennent éteindre le feu en faisant « pin pon », on ne sait jouer qu’en vrai."

Cela n'a pas de corrélation automatique avec l'origine géographique des personnes, même si les facteurs culturels peuvent évidemment aggraver ou atténuer le problème, mais plus avec leur niveau social. La preuve, quand il explique l'absence d'autorité:

"Les pères sont souvent partis car pas intéressés par l’enfant."

Conclusion, la mienne en tout cas: les jeunes criminels sont des gens qui ont souffert de carences éducatives dans leur enfance, elles-même le produit de la condition misérable dans laquelle se trouvaient les parents. Vu le taux de chômage et de pauvreté élevé parmi les immigrés (ce n'est pas nouveau), il n'est pas surprenant qu'ils soient représentés dans cette catégorie effectivement problématique des délinquants juvéniles.

Et pour finir avec mon point de vue initial, qui était de nier cette explosion de la délinquance dénoncée par les politiciens et les médias populistes, un article sur la question qui montre que la mesure de cette délinquance est délicate, mais qu'elle semble concerner tout de même une petite minorité (trop grande déjà, je suis d'accord) de la population de notre pays:

https://www.liberation.fr/checknews/2020/09/10/la-delinquance-des-mineurs-est-elle-stable-depuis-dix-ans-comme-le-dit-eric-dupond-moretti_1798616/

F68.10

@ Ninive
"J'ai lu vos bafouilles sans intérêt avec Savonarole... Madame Pascale Bilger m'ayant interdit une fois de plus de vous répondre "sèchement"..."

Vous m'en voyez fort marri: j'aime bien regarder les gens dans le blanc des yeux.

"...je vous laisse donc baver avec votre nouvel ami qui passe son temps à nettoyer les toilettes de l'aéroport de Barcelone."

Savonarole n'est de toute évidence pas mon "ami". C'est une personne. Qui, quelles que soient ses opinions, mérite l'élémentaire obligeance de ne pas voir déformer ses positions. Je vous accorde la circonstance atténuante suivante: je ne pense pas que ce soit volontaire de votre part que de représenter ses opinions de travers.

Et c'est très honorable que de nettoyer les toilettes. Je me permets de vous illustrer ce qui arrive quand cet honorable métier n'est pas considéré à sa juste valeur.

"Pour rester poli, je vous répète que je ne veux pas rentrer dans la psychose de votre jeu de questions-réponses qui ne m'intéresse pas."

Évidemment que cela ne vous intéresse pas: votre conception d'une VIe "République" est celle d'un régime où le débat public n'importe pas. Seule l'obéissance à votre idéologie compte. C'est bien le problème que je relève avec vous depuis un petit bout de temps.

Et je ne compte pas me priver de le souligner. Même si cela vous indispose. Même si vous traitez mes propos par le mépris: la liberté d'expression, c'est aussi de répondre à ceux qui méprisent les autres pour leur signifier que ce n'est généralement pas acceptable de but en blanc.

Y a-t-il encore sur ce blog des gens qui cautionnent un putsch ?

Savonarole

@ Ninive de 09:57
« Madame Pascale Bilger m'ayant interdit une fois de plus de vous répondre "sèchement", je vous laisse donc baver avec votre nouvel ami qui passe son temps à nettoyer les toilettes de l'aéroport de Barcelone »

Si j’ai bien compris, Madame Bilger vous a déjà équipé d’une camisole de force en vous censurant.

Elle a bien fait. Vous êtes un gros nul.

Quel que soit l’urticaire que me provoque certains billets de nôtre hôte je n’y ai jamais été censuré pour ma part, je sais que j'insupporte parfois Philippe Bilger, mais Pascale et Philippe Bilger ont toujours donné asile à mes débordements. Par une sorte de charité chrétienne...
Cessez de vous en prendre à F68.10, c’est un être à part. Une énigme.

Revoyez votre façon de vous exprimer.

Ninive

@ F68.10 | 18 mai 2021 à 23:28

J'ai lu vos bafouilles sans intérêt avec Savonarole... Madame Pascale Bilger m'ayant interdit une fois de plus de vous répondre "sèchement", je vous laisse donc baver avec votre nouvel ami qui passe son temps à nettoyer les toilettes de l'aéroport de Barcelone.

Pour rester poli, je vous répète que je ne veux pas rentrer dans la psychose de votre jeu de questions-réponses qui ne m’intéresse pas.

Tipaza

@ Robert Marchenoir | 19 mai 2021 à 01:36
"esstrêm' drouate... zeurléplussombres de notristouâr..."

Il y a longtemps que j'ai envie de vous donner mon avis sur vos clowneries épistolaires.

À la fois elles m'amusent, évidemment, et elles m'agacent parce que votre argumentation toujours claire, même si je ne la partage pas, n'en a pas besoin pour faire passer le message.

Si j'interviens aujourd'hui, c'est que la situation a changé après le discours ruthénois de Mélenchon.
Il a déclaré que la France serait un pays créolisé bientôt, dans une génération à peine.

Et brusquement j'ai tout compris, vous commencez à utiliser la nouvelle langue bientôt en vigueur, définie par une Académie franco-africaine créolisée où la parité de la diversité imposerait autant de lettrés que d'illettrés, avec la condition supplémentaire d'un accent venu des profondeurs de la brousse.

Si vous voulez mon avis, les liaisons entre les mots telles que vous les proposez, vont complexifier la lecture globale proposée aux jeunes enfants par nos pédagogistes, ce qui augmentera le nombre d'illettrés.
Pour les pédagogistes, ce sera un bien, ils auront atteint le but recherché depuis longtemps, mais pour l'écriture, je n'en suis pas sûr à moins qu'on ne revienne à l'écriture phonétique ou pictographique ou encore hiérographique.

Xavier NEBOUT

L'échange d'amabilités ou même d'injures semble supplanter celui des idées, et ça devient franchement désagréable.

On y décèle facilement ceux qui ont quelque culture philosophique ou juridique, et ceux qui n'en ont pas, car il s'agit dans un débat de s'en prendre aux idées et non à ceux qui les tiennent.

Robert Marchenoir

@ Tomas | 18 mai 2021 à 21:37 (@ sbriglia)
"Vous êtes absolument pathétique. Citer un torchon mal lavé comme Breizh Info qui ferait presque passer Valeurs actuelles pour un journal sérieux, c'est déjà avouer qu'on manque d'arguments."

Hahaha, mais qu'il est bête, qu'il est bête... la jouissance avec laquelle un certain nombre de désinformateurs s'empressent de se tirer dans les pieds, sur ce blog, est un sujet de divertissement à soi tout seul.

On croirait que, dès lors qu'un commentateur se lance dans une bataille de sources pour expliquer qu'il fait grand beau temps à un interlocuteur affirmant qu'il pleut à verse, cet homme-là prendrait au moins la peine de lire les documents présentés par son adversaire, ne serait-ce que pour ne pas se discréditer immédiatement.

Ben non. Le Tomas, comme bien d'autres, se jette la poitrine la première sur son épée tenue à l'envers, tellement il a hâte de broder des jolies formules pour nous assurer que ce que tout le monde voit de ses yeux n'existe pas, et qu'il n'y a aucun problème de délinquance en France.

L'article cité par sbriglia n'est pas un article de Breizh Info, bougre d'andouille... c'est un article du Figaro, que Breizh Info s'est contenté de republier, en paraphrasant à peine certains passages.

Mais le Tomas voit Breizh Info, et aussitôt un fusible saute dans sa tête : esstrêm' drouate... zeurléplussombres de notristouâr... et vlan ! il se jette sur son clavier pour défendre le gauchisme éternel...

Non seulement ce document vient d'un quotidien de la droite molle parfaitement conformiste et sortable dans les salons, mais son contenu, en effet, est particulièrement incriminant et instructif concernant l'aggravation de la délinquance.

Il s'agit d'une remarquable interview d'un pédopsychiatre, par ailleurs enseignant à l'École nationale de la magistrature, dont le principal travail consiste à s'occuper, en tant que médecin, des mineurs délinquants multirécidivistes, condamnés par la justice à un séjour en Centre éducatif renforcé, en lieu et place d'une incarcération.

Typiquement, on y trouve des adolescents maghrébins de 13 à 18 ans, qui ont mis un adulte dans le coma pour rien, pour un "mauvais regard", à coups de pied et de poing, lui occasionnant des séquelles physiques et neurologiques à vie.

Et que dit le docteur Maurice Berger, qui est chargé de soigner ces jeunes (et non de les punir) ? Qu'ils n'ont absolument aucune conscience du bien et du mal. Qu'ils n'ont aucun remords, même après les faits. Qu'ils ne comprennent pas la différence entre jouer à tuer des gens, et les tuer pour de vrai.

Et que cela est le résultat de mœurs tout à fait spécifiques, celles d'une immigration maghrébine qui produit des monstres de ce type à la chaîne, par incurie familiale.

Tandis que le laxisme de la justice à leur égard les dessert directement. Ces désaxés ne comprennent que la contrainte physique, l'interdiction matérielle, bref la prison. Aucune exhortation ou avertissement ne peuvent les atteindre.

Et tout ce que leur inflige l'État aujourd'hui, c'est du sursis, c'est à dire, pour eux, rien. Tandis que leurs victimes ont leur vie gâchée jusqu'à la fin de leurs jours.

Mais à part ça, il n'y a aucune aggravation de la délinquance, et l'immigration n'y est pour rien...

Voilà comment la gauche tripote les faits pour "prouver" que vous avez cru voir des trucs mais que vous n'avez rien vu, qu'il y a juste un "sentiment" d'insécurité, en présentant des statistiques et des documents soigneusement sélectionnés pour n'offrir qu'une vision partielle et complètement biaisée de la réalité.

Et en balayant sans même les lire les sources qui montrent le contraire... parce qu'elles sont diabolisées a priori... justement parce qu'elles rapportent la vérité interdite.

Comme si on ne connaissait pas vos méthodes...

F68.10

@ Savonarole
"Merci F68.10 de répondre à ma place, ça m’évite de dialoguer avec ce troll inepte. Une chasse d’eau aurait suffi à évacuer Ninive, mais je vous remercie de ce geste."

Ce n'est pas parce que nous avons des oppositions sur nombre de sujets que je ne prendrai pas votre défense dans ce genre de situations. Je suis de toute évidence un gros buté fier de l'être, mais je n'ai pas l'esprit partisan qui cautionnerait la fourberie intellectuelle.

Tomas

@ sbriglia

Vous êtes absolument pathétique. Citer un torchon mal lavé comme Breizh Info qui ferait presque passer Valeurs actuelles pour un journal sérieux, c'est déjà avouer qu'on manque d'arguments.

Quant à Alain Bauer on le connaît, il fait son beurre avec le crime et exagère tout, mêlant victimes d'actes terroristes (les années 2015 et 2016 ont été effroyables de ce point de vue, avec une cellule venue de l'étranger dans un premier cas et un cas psychiatrique grave instrumentalisé à distance depuis l'étranger dans un deuxième cas). J'aimerais bien notamment avoir les chiffres corrigés de 2020, car il y en a d'habitude une centaine de moins, à en juger par les années précédentes: dans le papier que vous citez, on commence par dire qu'il y aura plus de 900 morts en 2019, alors qu'il y en a eu 870 après requalification.

Un peu de journalisme sérieux sur ces deux sujets si ça vous intéresse:

https://www.liberation.fr/checknews/2020/08/21/peut-on-dire-qu-il-y-a-de-plus-en-plus-de-violences-en-france-depuis-trente-ans_1797192/

https://www.marianne.net/societe/police-et-justice/homicides-en-france-leur-nombre-a-t-il-vraiment-explose-en-vingt-ans

Ne me remerciez pas, j'aime dissiper les ténèbres de l'ignorance et j'ai un penchant coupable pour les cas désespérés comme le vôtre (Breizh Info, Breizh Info...).

hameau dans les nuages

@ Tomas | 18 mai 2021 à 13:06
"Ou, comme hameau dans les nuages, des gens qui ont des comptes à régler avec un passé qui n'est même pas le leur, ce qui est un comble..."

Je ne comprends pas bien cette allusion. Quel passé n'est pas le mien ? Vous en êtes à avancer tel un zombie coupé de vos racines ? Vous faites du passé table rase ? Vous avez encore l'âge de bâtir des châteaux de sable ? Je ne comprends pas.

--------------------------------------------------------------

@ sylvain

Dans la République des Pyrénées, dont le siège est à Pau dont Bayrou est maire, ce matin il y eut un article sur la marée de migrants arrivant à Ceuta. Il ne dura pas bien longtemps. À peine 2 heures. Pour François c'était le coup de pied de l'âne après sa déclaration intempestive de faire des enfants sur une grande échelle (ce qui n'est pas bien commode) ou bien de favoriser l'immigration.

Savonarole

@ F68.10 (@ Ninive)
"Je n'ai jamais senti chez Savonarole la moindre sympathie pour le centrisme d'un Emmanuel Macron. Vous avez tendance à imaginer ce que les gens pensent à leur place. Vous devriez vraiment laisser tomber cette sale habitude"

Merci F68.10 de répondre à ma place, ça m’évite de dialoguer avec ce troll inepte.
Une chasse d’eau aurait suffi à évacuer Ninive, mais je vous remercie de ce geste.

sbriglia

Pour Tomas l’imposteur (bis ou ter…) :

https://www.institutpourlajustice.org/content/2020/01/Bauer-Le-grand-retour-de-lhomicide.pdf

https://www.breizh-info.com/2019/11/19/130819/maurice-berger-pedopsychiatre-revele-les-vraies-raisons-de-lexplosion-de-la-violence-gratuite-en-france/

...et si mes liens ne fonctionnent pas, faites l'effort de sortir de votre canapé et allez sur Google.

J'en ai encore des palanquées sur ce sujet... mais je perds mon temps : on ne discute pas avec un imposteur.

sylvain

Après Herrou le crétin des Alpes, v'là t'y pas qu'on a enfin déniché un crétin des Pyrénées qui étaient jaloux de ne pas en avoir un et de taille celui-là : Bayrou ! Le nouvel importateur de migrants et de futurs criminels terroristes au service de sa majesté Macron, le tueur du peuple français blanc de souche.

Il a de la chance le Bayrou, fini les Générations Identitaires fascistes racistes blancs de souche, le pire danger qui menaçait la ligne bleue des Pyrénées ; ces vampires assoiffés du sang des migrants ont été dissous par le Goebbels porte-parole macronien Attal, il a le champ libre pour en faire venir un max afin de repeupler France et Navarre et aussi les parcs et jardins publics espaces de shoot et de crack, tout comme Hidalgo la pasionaria des migrants.

Bayrou le gynécologue de la France devra s'assurer que l'enfant Chance se présente bien au col de l'utérus de nos montagnes pyrénéennes.

Tomas

@ Jovien

Oui, tout ce que je dis est vrai, et la criminalité recule tendanciellement depuis au moins la fin des années 80. Je ne pense pas que la présence des Noirs et des Arabes ait de rapport là-dedans, la preuve, il y en avait déjà pas mal il y a 25 ans.

Tout le monde ne dit pas le contraire, mais ceux qui le disent le disent car, pêle-mêle:

- ils vieillissent et ont peur;
- ils croient dans les sornettes des hommes politiques de droite qui depuis Chirac se font toujours élire sur ce registre;
- ils croient les sornettes de médias toujours en quête de sujet qui font vendre car en matière d'audience médiatique, le crime paie;
- parce qu'ils ont été victimes d'actes de délinquance et qu'ils font de leur cas une généralité.
- parce qu'ils sont racistes et que la criminalité est un bon prétexte pour demander le renvoi au pays de tout ce qui est trop bronzé.

Liste non exhaustive. Par ailleurs je n'ai jamais dit que la situation en matière de délinquance et de criminalité était parfaite dans notre pays, loin de là, mais que ceux qui criaient à l'ensauvagement de la société française sur la foi de quelques faits divers étaient des menteurs et des manipulateurs. Ou, comme hameau dans les nuages, des gens qui ont des comptes à régler avec un passé qui n'est même pas le leur, ce qui est un comble...

------------------------------------------------------

@ hameau dans les nuages

La France déjà bien assez peuplée n'a effectivement pas forcément besoin de naissances ou d'immigrés en plus. Qu'on fasse payer des cotisations retraites aux machines et il y en aura assez pour tout le monde, même les agriculteurs.

F68.10

@ Ninive (@ Savonarole)
"Menteur et hypocrite ! La veste étant retournée c'est un indice de la mauvaise santé politique de Macron."

Je n'ai jamais senti chez Savonarole la moindre sympathie pour le centrisme d'un Emmanuel Macron. Vous avez tendance à imaginer ce que les gens pensent à leur place. Vous devriez vraiment laisser tomber cette sale habitude.

-------------------------------------------

@ Ninive
"Tout ce qui ne fonctionne plus dans la Ve République (devenue ripoublique) a été décrit de long en large à de multiples reprises pendant des années ici même par différents commentateurs mais aussi dans d'autres blogs."

Mais, bien évidemment, vous êtes incapable de citer un élément clé qui singulariserait votre VIe République issue d'un coup d'État que vous appelez de vos vœux pour que nous ayons une idée de ce que vous voulez. Je ne vais pas cautionner des coups d'État si je ne suis pas informé de la qualité de la camelote.

Navré, mais je vais devoir insister: beaucoup de gens critiquent un peu tout. Moi le premier. Maintenant, peu expriment les changements explicites qu'ils souhaiteraient mettre en place. Parce qu'ils n'en ont, au fond, pas idée.

Vous vous plaignez de l'insécurité ? Vous pensez que les musulmans et les noirs en sont responsables ? Alors je vous pose clairement la question: souhaitez-vous, oui ou non, un régime juridique différent selon qu'on soit noir ou blanc ? Souhaitez-vous rétablir une religion d'État ?

Ce ne sont pas là des questions mineures pour un pseudo-proto-constitutionnaliste qui soutient les pseudo-proto-putschistes. Une réponse ne serait franchement pas du luxe.

"Je ne m'exprime pas pour vous donner du grain à moudre ; je vous laisse donc avec vos rêves et votre enfermement mental qui refuse toute évolution du système politique français."

Faux. Je réclame 1. une décentralisation poussée avec une dévolution de la compétence législative et fiscale 2. un spoil system dans l'administration 3. un premier amendement 4. des votations ou un RIC régional 5. une destruction totale et implacable du statut de la fonction publique 6. des procureurs en chef élus 7. une restriction drastique du champ d'application du droit administratif et un basculement sur le civil avec plus de contradictoire. 8. La mise en pratique de l'idéologie politique de Hans-Adam II du Liechtenstein. C'est du 8 ou du 9 sur l'échelle de Richter, mon projeeeeeet !

"Le Prince Hans-Adam explore les stratégies possibles pour parvenir au niveau mondial, à un Etat constitutionnel démocratique moderne. Il précise que les citoyens ne doivent plus être considérés comme des serviteurs de l'Etat, mais plutôt que les Etats soient transformés en sociétés de services bénévoles qui servent les citoyens comme des clients." -- synopsis de l'Etat au Troisième Millénaire de Hans-Adam II du Liechtenstein.

J'appelle cela une évolution majeure du système politique français.

Mais je suis prêt à parier un carambar que tout cela vous est fondamentalement indifférent. Que ce qu'il vous manque est un Roy ou un Bonaparte, qu'on interdise le blasphème et les mariages interraciaux. Et qu'on colle les pédales au trou. Je résume le sentiment que j'ai de vos propos sur ce blog depuis que je vous lis.

J'aimerais juste savoir: est-ce que je me trompe ?

Quand on prétend vouloir une VIe République et qu'on cire les pompes du régime chinois (sans même parler de Poutine, qui a tendance à vriller l'arrière du crâne à certains sur ce blog) il est à peu près certain qu'une telle République serait aussi démocratique qu'une "démocratie populaire".

Vous voulez une dictature. Pas une "République". Assumez-le. Et cessez de vous moquer du monde.

Ninive

@ Savonarole | 17 mai 2021 à 19:30
"Je ne supporte pas Macron en peinture"

Menteur et hypocrite !
La veste étant retournée c'est un indice de la mauvaise santé politique de Macron.

----------------------------------------------------------

@ F68.10 | 17 mai 2021 à 19:48
"Pourriez-vous nous exposer brièvement les points saillants de votre VIe République ?"

Tout ce qui ne fonctionne plus dans la Ve République (devenue ripoublique) a été décrit de long en large à de multiples reprises pendant des années ici même par différents commentateurs mais aussi dans d'autres blogs.

Je ne m'exprime pas pour vous donner du grain à moudre ; je vous laisse donc avec vos rêves et votre enfermement mental qui refuse toute évolution du système politique français. Macron n'est pas César, loin de là, et tant mieux pour lui.

hameau dans les nuages

@ Jovien | 18 mai 2021 à 00:13

Il y a aussi que le type de délinquance a changé de nature. Les blousons noirs n'attaquaient pas les gens âgés par exemple, bien au contraire ils les défendaient ou les aidaient.

Et ce pauvre Bayrou (pour rester correct), dans un pays rongé par le chômage, qui prône l'immigration pour compenser la baisse de la natalité alors que déjà les familles nombreuses sont celles issues pour leur plus grande part de l'immigration...

Cet homme-là est un véritable neuneu. C'est dramatique.

Il doit se réjouir (Tomas également) en voyant ces images actuelles.

https://twitter.com/i/status/1394420461728112640

sbriglia

"Car ces pauvretés sont clairement insuffisantes pour donner envie à qui que ce soit de les commenter." (Patrice Charoulet)

Où l'on reconnaît le lecteur de Jules Renard... "Sois modeste, c'est le genre d'orgueil qui déplaît le moins"

Sauf qu'entre la modestie et le dénigrement de soi le bon Renard a loupé le coche…

sylvain

Pendant que nos militaires défilent le petit doigt sur la couture du pantalon et que nos LR se déchirent pour désigner lequel est le plus apte à lécher les babouches à Macron, les festivités quotidiennes continuent dans notre beau pays progressiste:

À l'annonce (j'ai pas dit Allah nonce) de la grande parade policière de mercredi contre le fantasme insécuritaire, les racaillous d'Argenteuil ont célébré cette nouvelle à grands coups de tirs de mortiers et d'incendies de voitures ; ça rappelle l'ouverture des JO : grands feux d'artifice suivis de défilés, vous ne trouvez pas ?

À l'annonce (j'ai toujours pas dit...) de l'ouverture des jardins publics pour dealers drogués shootés au crack boum hue de Stalingrad, les médias saluent le grand geste de Hidalgo et sa mafia socialo islamo gaucho écolo bobo bonobo bio parigot tête de veau ; un grand pas humaniste pour que ces malheureux continuent à se détruire en paix encadrés par la police devenue complice de ce crime contre l'humanité, mais c'est raciste et facho de dire ça.

Zemmour, Le Pen, taisez-vous !

À l'annonce de cette nouvelle prometteuse de jours meilleurs et des lendemains qui vont enchanter tous les désenchantés du monde entier, des milliers de migrants ont envahis Ceuta, le plus grand centre de recrutement de toutes les racailles arabo-africaines que leurs dirigeants ne veulent plus et qui sont bien contents que notre pays poubelle veuille bien profiter de cette nouvelle richesse chance pour la Ceufran :

5 000 selon les passeurs mafieux, à peine 50 selon la police autruche, dont 1 000 mineurs, qui sont les meilleurs experts en coutellerie, plus qualifiés que ceux qui tranchent le lard à la (Allah) Villette et les plus expérimentés en trafics d'économie "verte" celle qui vous expédie dans des paradis meilleurs que les nôtres.

Les plus "tembétés" ce sont encore les fonctionnaires à l'intérieur du ministère de l'Intérieur "chargés" de se taire sur les statistiques diverses variées et avariées du fantasme insécuritaire qui est en augmentation constante de diminution selon les uns et en diminution constante d'augmentation pour les autres.

J'ai les liens !!

Allah baisse pour les islamogauchistes immigrationistes collabos.
Allah hausse pour les fachos réacs racistes RNistes.

Comme ça tout le monde il est content, il est beau, il est gentil.

Mais nos cons citoyens sont plus stressés par un problème bien plus important que l'importation accélérée de nos futurs criminels terroristes islamistes, c'est l'ouverture des terrasses mercredi pour aller boire un coup:

"Pourvu qu'on n'attende pas trop longtemps pour être servi !"

Jérôme

Bonjour Philippe,

Les militaires auraient révélé quelque chose ?
Quoi ?
Ils dressent des constats que beaucoup dressent.
Ils se veulent découvreurs d'une roue en feignant de penser qu'elle n'existait pas avant eux afin de susurrer qu'ils pourraient résoudre des problèmes techniques inconnus de tout un chacun en intervenant.
Nazillons factieux.

Lodi

@ Patrice Charoulet
"Si, par extraordinaire, votre proposition aboutissait à ce que vous dites, les commentateurs (dont je pourrais certes améliorer l'orthographe) ne resteraient pas longtemps, s'ils étaient anonymes, et s'ils se permettaient des propos racistes ou insultants."

Je pense que les gens ne commentent pas chez vous parce qu'ils ne seraient pas libres. Même des gens qui n'ont pas de préjugés n'apprécient pas forcément la censure pour les autres.

Même les patronymes ne sont pas forcément d'accord pour qu'on exclue les pseudonymes.
Outre que c'est liberticide, rappelons que démasquer les gens ne diminuerait pas la violence :

https://www.marianne.net/societe/pourquoi-la-levee-de-l-anonymat-sur-internet-ne-mettra-pas-fin-aux-delits-en-ligne

Je pense avoir déjà fourni ce lien ? Enfin, enseigner, c'est marteler. Entre autres.

J'attire aussi votre attention sur un fait : la personne qui vous a diabolisé au téléphone n'était pas un masque pour vous.

En somme, je ne comprends pas que ni la science ni l'expérience ne puisse venir à bout de vos préjugés sur les masques.
Ils sont pourtant tout frais ! Le racisme date de quelques siècles, les préjugés religieux - je ne parle pas de la foi elle-même qui ne me semble qu'erreur et non préjugé, par exemple, on peut parler des préjugés des monothéistes s'inspirant des Juifs pour leur foi tout en les diabolisant - d'encore plus longtemps...

Comment espérer déraciner les arbres quand on n'arrache pas les brins d'herbe ? Comment aller contre les préjugés des autres si on promeut les siens ?

Vous n'êtes pas inintéressant à lire mais on peut le faire ici sans passer par vos fourches caudines.

Je vous applaudis de ne pas avoir dénoncé votre calomniateur. Mais je ne vous félicite pas pour vos préjugés contre les masques.
Je remarque que souvent, dans la vie, les gens s'en prennent à soi non parce qu'on serait coupable mais par commodité.
À savoir :

- Se venger de l'un sur l'autre
- Pour des raisons symboliques
Et je dois en oublier.

Jovien

@ Tomas

Ce que vous dites est vrai : la criminalité n’augmente pas.
Mais pourquoi tout le monde dit le contraire ? C’est qu’elle a cessé de reculer. Et pourquoi ? Parce que les Noirs et les musulmans sont là, et qu’ils ont une criminalité stupéfiante. Et les Français constatent qu’il y a fondamentalement deux types de populations en France du point de vue de la criminalité : les Français (de souche européenne), et les Noirs et musulmans.
Français dont la criminalité a reculé : il n’y a plus de blousons noirs, de gang des tractions.
D’où le sentiment que c’est intolérable, parce que les Français se disent : si les Noirs et les musulmans n’avaient pas débarqué ces dernières décennies, on serait tranquilles.

Patrice Charoulet

@ Achille

Monsieur,

Vous avez écrit :
"Mais rassurez-vous, si jamais, par malheur, Philippe Bilger venait à fermer son blog, nous nous retrouverons tous sur le blog de Patrice Charoulet qui se désole de n’avoir jamais aucun commentaire à ses billets.
Et pinailleur comme il est, je suis sûr qu’il assurerait la correction d’orthographe.
Par contre pour la modération je crains fort que les commentaires vulgaires et insultants seraient proscrits, ce qui, entre nous, serait plutôt une bonne chose… :)"

C'est très gentil à vous, Achille. Mais je dois vous dire ceci :
1.Je souhaite vivement que Philippe Bilger ne ferme pas son blog.
2. S'il le fermait, nul ne viendrait sur mon blog.
3. Car j'y mets les pauvretés que je mets ici et sur Facebook.
4. Car ces pauvretés sont clairement insuffisantes pour donner envie à qui que ce soit de les commenter.
5. Si, par extraordinaire, votre proposition aboutissait à ce que vous dites, les commentateurs (dont je pourrais certes améliorer l'orthographe) ne resteraient pas longtemps, s'ils étaient anonymes, et s'ils se permettaient des propos racistes ou insultants.
6. Moralité : quoi qu'il arrive, mon blog restera désert. Mais je ne suis pas mécontent de mon sort sur Facebook. Bon lectorat. Et, parfois, même, deux caciques de l'agreg de philo ou des personnalités éminentes m'honorent de commentaires flatteurs.
Mais je le redis : longue vie au blog de Philippe Bilger !

Michelle D-LEROY

"On néglige ce qui, dans le fond, suscite l'angoisse démocratique, l'adhésion citoyenne au tableau plus que préoccupant dressé de notre pays, la certitude que ce pessimisme global est justifié, que des parts de notre France sont hors de contrôle et que les forces de l'ordre sont dépassées, pour ne pas dire abandonnées. Et que la Justice n'est pas à la hauteur du défi lancé à notre société." (PB)

Les tribunes militaires ne sont que le sentiment partagé par de très nombreux Français, ceux qui sont pragmatiques, qui regardent ce qui se passe dans la vraie vie et n'écoutent pas uniquement les parlottes de journalistes qui minimisent soit parce qu'ils ne veulent pas voir soit pour calmer les esprits.

Certes les militaires sont soumis au droit de réserve. Mais ce droit de réserve a déjà été contesté notamment lors de la dernière guerre avec particulièrement la gendarmerie. On ne peut donc pas dire "ils auraient dû" et aujourd'hui "ils ne doivent pas".
Quand il y a débordement d'événements graves, il y a de mon point de vue, nécessité de dire ou d'alerter.

De plus dans un moment où les esprits s'échauffent suite à de récurrents problèmes bien visibles et bien réels, on entend François Bayrou dire qu'il faudra plus d'immigration pour remplacer la baisse de démographie. Est-ce pour se rappeler à notre bon souvenir ou est-il vraiment sérieux ? Moi qui de plus croyais que l'intelligence artificielle allait créer beaucoup de chômage !

Les élections approchent, nous n'avons pas fini d'entendre des insanités.

F68.10

@ Ninive
"En ce qui me concerne, j'espère que pour notre sauvegarde il y aura un coup d'Etat qui nous propulsera dans une VIe République."

Bien. En voilà un qui sort du bois.
Suivant ?

Pourriez-vous nous exposer brièvement les points saillants de votre VIe République ? Qui vote ? Quel régime de liberté d'expression ? Droit au blasphème ?
Juste pour qu'on sache où vous vous situez. Qu'on ait les idées un peu claires.

"...une VIe République sans Sénat, sans Conseil économique et social, sans cette multitude de hautes fonctions inutiles et ruineuses..."

Sans armée ? Je n'ose y croire... Avec une Assemblée nationale, tout de même, non ? Des juges élus ? Ou nommés par l'armée ? Avec une séparation des pouvoirs ? Ou pas ?

Je piaffe d'impatience d'admirer vos talents de constitutionnaliste.

----------------------------------------------------

@ Tomas (@ sbriglia)

sbriglia avait rajouté un point final à son lien qui le rendait inopérant. Le voici corrigé:

Insécurité et délinquance en 2019 : Bilan statistique

Il redirige ultimement vers un rapport de 192 pages.

Savonarole

@ Ninive | 17 mai 2021 à 18:54

Je ne supporte pas Macron en peinture, votre affirmation est une imbécillité de plus de votre part.

Ne plus me déranger.

Tomas

@ sbriglia

Je vous félicite pour cet effort de rigueur, il faut le saluer, même si pas de chance, votre lien vers le ministère de l'Intérieur est encore inopérant.

Je laisse de côté l'enquête de Statista qui est un sondage et qui n'a donc qu'une valeur toute relative, tous les Français n'étant pas spécialistes de la criminalité et de ses causes. Il y en a même assez peu.

Les deux autres documents montrent une montée des violences conjugales, qui apparaît effectivement dans les dernières statistiques du ministère de l'Intérieur, en particulier des violences contre les femmes, qui ont je suppose explosé pendant le confinement.

Mais je ne pense pas que c'était ce que les auteurs de ces lamentables tribunes avaient en tête lorsqu'ils ont parlé de délitement de la France. Je ne pense pas que ce soit ce que notre hôte ait en tête non plus lorsqu'il abonde dans leur sens. On l'aurait vu prendre des positions moins ambiguës lors du mouvement MeToo ou lorsqu'Eric Zemmour a été accusé d'agression sexuelle (pour moi ça sent un peu le coup monté, si je peux livrer mon opinion, sachant que l'opinion a toujours tort, quand même).

Ninive

@ Monsieur Philippe Bilger

Grâce à vos derniers billets réalistes et engagés, je n'ai plus besoin de prendre de vitamines ; celui de ce jour nous offre les questions et les réponses adéquates. En ce qui concerne la question :

"Pourquoi refuse-t-on de regarder le réel en face ?"

Pourquoi refusent-ils de regarder la vérité en face ?
Parce qu’ils sont arrivés au pouvoir en négociant avec nos ennemis et que retourner leur veste maintenant leur ferait perdre ce pouvoir... pouvoir de spolier notre pays !

En ce qui me concerne, j'espère que pour notre sauvegarde il y aura un coup d'Etat qui nous propulsera dans une VIe République où nous ne reverrons plus aucun de nos parlementaires actuels, une VIe République sans Sénat, sans Conseil économique et social, sans cette multitude de hautes fonctions inutiles et ruineuses, une VIe République où la protection du citoyen sera le souci premier et le rétablissement de nos frontières un devoir.

-------------------------------------

@ Savonarole | 17 mai 2021 à 14:15

Vous avez quitté la France pour Barcelone et vous nous avez conseillé de faire comme vous car il n'y aurait pas de musulmans dans votre ville d'adoption.

Désolé mais la France de votre adoré Macron est un foutoir et même nos militaires osent le dire... vous trouvez cela choquant, vexant au point de l'avouer dans ce préau que vous méprisez depuis quatre ans ?

sylvain

@ sbriglia | 17 mai 2021 à 15:22

Vos liens sont incomplets, ils ne disent pas quel est le pourcentage de tous ces 90 % et plus d'origine non blancs non cathos, qui tabassent leurs meufs, les tuent, en violent d'autres au hasard, qui agressent, tabassent, caillassent, volent, cambriolent, peuplent les prisons, dealent, incendient, crament, cassent, pillent, détruisent, égorgent, décapitent, avec l'appui des gauchistes et de la justice rouge SM mur des cons de EDM le ministre du crime.

Les statistiques ethniques sa mèèère sont interdites, sinon "céracisse" !

Célaloi ! cépalislam, céfacho ! j'en tiens un et de taille, cézemmour, ce facho ce racisse ! 15 000 euros d'amende, et paf !

Papet Zéribi l'a dit : "ils sont francéééééé.és !"

Patrice Charoulet

« JDD » ET « L'HEURE DES PROS »

Il faut dire la vérité. Le « JDD » (« Journal du Dimanche ») devrait changer de nom et s'appeler le « JDM » (« Journal de Macron »).

Il faut dire la vérité. « L'Heure des pros » (sur CNews), chaque matin, devrait changer de nom et s'appeler « L'Heure des pro-Le Pen ».

Achille

@ sbriglia (@Savonarole)
« Mais imaginez le désarroi d'Achille, de retour de faire pisser son chien, si PB met un terme à son blog… »

Sacré sbriglia ! Je retrouve bien là la perfidie enseignée chez les maristes.
Mais rassurez-vous, si jamais, par malheur, Philippe Bilger venait à fermer son blog, nous nous retrouverons tous sur le blog de Pabrice Charoulet qui se désole de n’avoir jamais aucun commentaire à ses billets.
Et pinailleur comme il est, je suis sûr qu’il assurerait la correction d’orthographe.
Par contre pour la modération je crains fort que les commentaires vulgaires et insultants seraient proscrits, ce qui, entre nous, serait plutôt une bonne chose… :)

Exilé

@ sbriglia
« Combien de fois faudra-t-il le marteler à Tomas l'imposteur ? »

Mais en voulant ne voir la question des violences que sous un angle statistique impersonnel, Tomas l'imposteur qui joue aussi au commissaire politique veut nous faire oublier que ces statistiques, dans leur froideur et leur généralité, cachent de terribles drames humains de nature inhabituelle, entre autres ceux causés pour des raisons d'ordre culturel.

Où trouve-t-on dans les annales de la criminalité française, qui ne listent pourtant pas les exploits d'angelots, des exemples d'employés qui décapitent leur employeur - ou d'élèves qui agissent de même à l’encontre de leur professeur - ou bien de maris qui incendient leur épouse « qui voulait vivre à la française » pour ne pas évoquer une foule d'autres actes « signés » du même acabit ?

Christian PICQUART

Même si l'on peut partager les avis et remarques de nos militaires, il ne faut absolument pas mettre le moindre petit bout de doigt dans tout ce qui pourrait conduire à la politisation de nos armées. Il en serait alors fini de l'admiration et du soutien populaire à celles-ci.
Vous jouez un jeu dangereux Monsieur Bilger, on ne le voit déjà que trop avec la magistrature dans sa grande majorité ; mais les enjeux sont différents et vraiment il ne faut rien laisser passer, quelle que soit la qualité des personnes, d'un tel risque.

Claude Luçon

@ Savonarole | 17 mai 2021 à 14:15

"Il faut savoir lâcher la rampe."
"Faut savoir lâcher la rampe"

Excellent conseil, vous feriez bien de le suivre !
Mitshane vous a fait la courtoisie de vous le dire ! Remerciez-le !
Vous êtes dans son préau, avec lui et nous !


Philippe Dubois

"Mais j'ai dû abandonner ce thème parce que Le Monde en particulier s'est livré sur une double page à une analyse très critique des "Tribunes des militaires" (PB)

Je crois réellement que la France pourra envisager un avenir moins sombre quand les gens intelligents et sensés, dont vous faites partie, ignoreront délibérément les déjections de l'immonde ou de l'aberration.

Parce que si quelqu'un veut enfin gouverner pour la France et le peuple français mais sans déplaire à ces deux torchons (et quelques autres), franchement, il ne va pas réussir grand-chose.

F68.10

@ Savonarole
"La désertification des commentateurs de ce blog qui se résume désormais à vingt signatures en est la preuve, Mitshane l’a bien dit, un préau des fous et autres narcissiques pathologiques."

Vu le nombre considérable de personnes qui peinent à voir un problème dans les tribunes des militaires, je ne peux que vous confirmer dans votre analyse: les fous sont dehors et sont partout.

sbriglia@Savonarole

"Faut savoir lâcher la rampe."
Rédigé par : Savonarole | 17 mai 2021 à 14:15

Certes…

Mais imaginez le désarroi d'Achille, de retour de faire pisser son chien, si PB met un terme à son blog…

Vingt-quatre heures après son faux départ il nous faisait une dépression.

Vous voulez le faire périr d'ennui ?...

sbriglia

Combien de fois faudra-t-il le marteler à Tomas l'imposteur ?

• Parmi ces victimes, 1 950 000 personnes ont subi des violences physiques ou des vols avec violence, 380 000 personnes ont subi des viols, des tentatives de viol ou des attouchements sexuels. Plus de 120 000 de ces victimes ont été soumises à la fois à des violences physiques et à des violences sexuelles.
Femmes et hommes face à la violence - Insee Première - 1473

www.insee.fr/fr/statistiques/1280920

• Raisons de la hausse de la violence en France
https://fr.statista.com/statistiques/979576/causes-violence-france-opinion
06/03/2019 · Cette statistique montre les causes, selon les Français, de la montée des tensions et de la violence en France en 2019. Ainsi, une majorité de répondants ont cité les difficultés sociales grandissantes d'une partie des Français comme explication à la hausse des tensions dans l'Hexagone.

• Violences physiques ou sexuelles - Ministère de l'Intérieur
https://www.interieur.gouv.fr/Interstats/Themes/Violences-physiques-ou...
05/03/2021 · En 2019, au niveau France entière (y compris les collectivités d’outre-mer), les forces de sécurité ont enregistré un peu plus de 142 000 victimes de violences commises par leur partenaire (soit une hausse de 16 % sur un an), dont près de 126 000 femmes.

Xavier NEBOUT

@ Marc Ghinsberg

Les problèmes du champ économique et social relèvent eux aussi de la décadence de notre civilisation.

Si les femmes restaient à la maison pour s'occuper du foyer et des enfants, d'abord, tous comptes faits, les ménages perdraient beaucoup moins qu'un salaire, il n'y aurait plus de chômage, et nous économiserions grandement sur les frais induits d'assistance à l'enfance, outre une forte réduction du nombre de divorces.
À combien de milliards se monte l'addition ?

Faudra-t-il que l'Islam nous envahisse pour que nous retrouvions le sens de l'humanité ?

Savonarole

Tiens donc, le billet sur LR a disparu pour le moment...
Tant pis...

Un ami devrait poser une main bienveillante sur l’épaule de Philippe Bilger et lui dire de s’arrêter et de prendre une superbe retraite dans le Luberon ou la Bretagne en regardant pousser tomates ou artichauts.

Il faut savoir lâcher la rampe.

Tout le monde ne meurt pas comme Molière sur scène dans son fauteuil même chez Pascal Praud.
La désertification des commentateurs de ce blog qui se résume désormais à vingt signatures en est la preuve, Mitshane l’a bien dit, un préau des fous et autres narcissiques pathologiques.
Bien évidemment on ménagera ici ces dames de la Ligue de Vertu qui nous arrosent d’eau de rose et patchouli, et d’autres qui bigoudis en flammes nous accablent de contre-exemples anglo-saxons qui nous reviennent en pluie fine sur la tronche.
On nous a saoulé avec Jordan Peterson, aujourd’hui balayé par Bock-Côté.

Faut savoir lâcher la rampe.

Il y a un temps pour tout et « Chacun son tour d'aller au bal Faut pas que ça soit toujours aux mêmes » (chanson Le Temps du tango - Léo Ferré/Caussimon)

Nic

La paille et la poutre, ce serait plutôt Le Monde qui reproche à demi-mot à des généraux d'être encartés au RN alors que ce même journal roule depuis des années pour le pouvoir en place sans qu'il ne l'admette clairement.

Tomas

M. Bilger,

Combien de fois faudra-t-il marteler que l'état de la France n'est pas pire qu'il y a vingt ans, du moins en ce qui concerne la sécurité intérieure ? Combien de fois devra-t-on répéter que le nombre d'homicides a été réduit par deux en 25 ans et que si l'on comptait les policiers tués en service par dizaines dans les années 80 et 90 on les compte désormais par unités ? Faut-il vous apprendre à vous que d'après les statistiques du ministère de l'Intérieur lui-même, les vols de véhicules ont diminué par deux entre 2006 et 2018, et que dans ce même intervalle les vols avec violence ont diminué ?

Les journalistes ne donnent que trop rarement ces informations, que chacun pourra facilement vérifier, y compris ici, en allant voir les références que j'ai laissées dans de précédents billets.

C'est pourquoi il faut traiter ces tribunes de généraux ou de militaires d'active par le mépris. Leur diagnostic alarmiste est exagéré, hormis sur le terrorisme, mais celui-ci a aussi, voire surtout des causes exogènes (il est vrai que votre monde semble se limiter à la France). C'est pourquoi il faut dénoncer des militaires et ces policiers qui s'arrogent un peu trop facilement le droit d'émettre le diagnostic sur le mal dont souffrirait le pays, et les remèdes qu'il conviendrait d'ici d'y apporter. En citant en contre-exemple les professeurs, mais qui pour le coup sont exemplaires de loyauté, alors que leur poste d'observation de la société vaut bien ceux de leurs collègues en uniforme et qu'ils n'ont pas été épargnés non plus par le terrorisme.

Par vos billets, vous faites le jeu de Marine Le Pen (et celui de Macron, qui la voudrait comme adversaire assurée au second tour) et vous ne faites pas celui de la droite traditionnelle incarnée par LR que vous prétendez défendre. Moi ça ne me fait ni chaud ni froid vu que je ne regretterai pas la fin de LR, mais je trouve qu'il y a comme une contradiction dans cette attitude et ce positionnement.

Robert

Votre conclusion, Monsieur Bilger, est frappée au coin du réel que notre classe politique, tout entière occupée à des choix qui ne servent pas réellement les intérêts du peuple français, c'est-à-dire servir l'intérêt général, se désintéresse du sort de la masse de concitoyens, relégués dans une France qui n'est pas celle des métropoles urbaines où s’accumule la richesse du pays tandis que la désertification (cherchons par exemple les médecins ou spécialistes libéraux dans nos villes moyennes et petites, et ne parlons pas de nos campagnes) et l’appauvrissement du reste du territoire ne leur apparaît que comme l'écume des vagues.

Quand les Français se penchent sur l'accroissement de l'insécurité qu'ils subissent, il devient difficile à ceux qui les gouvernent depuis plusieurs décennies de leur affirmer les yeux dans les yeux qu'il ne s'agit que d'un sentiment alors que d'évidence notre société, soumise à des influences délétères pour sa survie, est en plein déclassement et que la "startup Nation" chère à monsieur Macron n'a pas fait l'ombre de la moindre efficacité. Même son ministre de l’Économie se targue d'une réindustrialisation en cours et annonce une reprise en 2022 supérieure à celle de ses voisins !

Donc, la parole du personnel politique est à présent démonétisée et les moulinets verbaux de la communication ne changent rien à la perception de l'état du pays par la majorité des citoyens dont la parole n'a plus d'importance puisque toutes les décisions sont du ressort d'organes dits indépendants ou extérieurs au pays, créant ainsi le sentiment diffus que nos gouvernants ne maîtrisent plus rien, sauf la parole qui leur apparaît de moins en moins crédible. En un mot, pour ceux qui nous gouvernent, l'action se résume de plus en plus à : "dire c'est faire" et les Français le ressentent de plus en plus au quotidien.

D'où l'écho donné aux "tribunes militaires" pour lesquelles vous dites à juste raison :"On néglige ce qui, dans le fond, suscite l'angoisse démocratique, l'adhésion citoyenne au tableau plus que préoccupant dressé de notre pays, la certitude que ce pessimisme global est justifié, que des parts de notre France sont hors de contrôle et que les forces de l'ordre sont dépassées, pour ne pas dire abandonnées. Et que la Justice n'est pas à la hauteur du défi lancé à notre société. [...] Alors que la résonance de cette lettre si vilipendée par le pouvoir vient précisément de sa concordance avec le sentiment populaire dominant, qu'il s'agisse de l'intuition constamment vérifiée d'une France en déclin, en péril imminent, ou d'une réalité qui au quotidien inscrit ses malfaisances, ses délits, ses crimes, ses attaques à l'encontre des protecteurs naturels de la République et agressés à cause de cela."

Comme toujours le doigt montre la lune et nos politiques et nos médias regardent le doigt pour le dénoncer comme seul auteur des troubles.
Il me paraît en outre évident que les Français qui il y a peu se pensaient peuple uni, ne risquent majoritairement pas d'accepter les propos de monsieur Mélenchon hier en Aveyron, qui annonce "la créolisation de la France d'ici à 2050". Ce sont les mêmes qui n'ont cessé de vilipender Renaud Camus et son grand remplacement qui veulent organiser cette créolisation. Et monsieur Mélenchon de préciser sa pensée :
"« La créolisation n’est ni un projet ni un programme. C’est un fait qui se constate », affirme le numéro un des Insoumis.
« Si pour les dominants, il n’y a aucune difficulté à passer de l’affirmation de l’idée d’universalisme à sa mise en œuvre au quotidien, c’est précisément parce que leur propre culture, mœurs et usages dominent », poursuit-il. « Quand le mot « assimilation » apparaît, le malentendu l’accompagne », met-il en garde.
Mais « il en va tout autrement pour des millions de gens qui ne comprennent pas ce qu’on leur demande. En effet, ils respectent la loi et se trouvent de fait inclus dans tous les aspects de la vie de la cité. L’assimilation leur paraît alors être un renoncement à ce qui les distingue de la culture dominante ».

On se demande si lui le parlementaire, a lu l'article 1er de la Constitution qui énonce que "la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances" et fait siens les articles de notre Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen !

Alors au fond, fustiger les militaires, retraités d'abord, d'active ensuite, qui ont osé s'exprimer en citoyens libres faisant part de leurs inquiétudes quant à l'avenir de la Nation qu'ils ont ou ont eu l'honneur de servir et pour laquelle ils sont prêts à sacrifier leur vie, c'est le choix le plus facile pour jouer à l'autruche et refuser de voir la réalité en face !

Et ce d'autant plus qu'aujourd'hui, monsieur Macron reçoit l'un des plus sanguinaires des dirigeants politiques en exercice, le président rwandais sur fond de dénigrement de l'action de la France dont les militaires ont tenté d'éviter que les massacres inter-ethniques ne se produisent et alors que la faute en revient aux instances internationales qui ont laissé faire. Là aussi, monsieur Macron cultive une mauvaise manière pour son propre pays, ce que beaucoup des militaires qui ont vécu ces événements n'accepteront pas !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS