« Les militaires : la paille et la poutre... | Accueil | Le Monde banalise l'extrême droite... »

18 mai 2021

Commentaires

Giuseppe

Aimer les gens qui vous accueillent, défendre des valeurs, défendre nos valeurs :

https://www.ladepeche.fr/2021/05/23/portrait-jerome-kaino-lhumilite-dun-immense-champion-9562008.php

Il n'a même pas la double nationalité, un monde, un univers sépare ce sportif de notre KB9 que le mondeentiernousenvie :

« C'est plus pour le côté sportif, parce que l'Algérie c'est mon pays, voilà, mes parents ils viennent de là-bas. Après, la France, c'est plus sportif, voilà. ».
Alors le jour où il raccrochera ses crampons, il ne lui restera donc qu'à déménager dans son pays celui aussi de ses parents.

Kaino reste en France parce qu'il aime ses gens, Toulousain dans l'âme et qui plus est même pas Français, il nous aime, il intègre le staff toulousain ​:
"Lorsque l’on jette un œil à l’interminable palmarès de Jerome Kaino, difficile de s’apercevoir qu’une ligne faisait défaut. Et pour cause, le Neo-Zélandais dispose d’une armoire à trophées qui ferait pâlir l’immense majorité des joueurs de rugby. Deux Coupes du monde (2011 et 2015), six Rugby Championship, l’ex-tournoi des Tri-Nations (2010, 2011, 2014...)"

Tout le Sud-Ouest aime ce joueur et bien d'autres pays encore. La force tranquille de l'intelligence.

stephane

@ Patrice Charoulet | 24 mai 2021 à 09:03 (@ Vamonos)
"vous m'indiquez bien connaître La Réunion.
C'est une info que tous les partisans des pseudos ne daignent pas toujours donner."

J'aimerais, comme beaucoup sur ce blog je pense, pouvoir rire de ce que je lis, mais il n'en est rien et mes pensées accompagnent votre descente sans pouvoir y faire quoi que ce soit, même pas donner mon identité, mes coordonnées et mon bulletin de vote.
Monsieur Charoulet, avez-vous déjà songé à consulter ?
Je vous recommande de rectifier votre trajectoire mentale au plus vite.

Patrice Charoulet

@ Vamonos 22 mai 21h07

Vous annoncez que vous allez changer de pseudo. Libre à vous. En me suggérant d'aller vivre à Cilaos ou Salazie, vous m'indiquez bien connaître La Réunion.
C'est une info que tous les partisans des pseudos ne daignent pas toujours donner.
Pour info, j'habitais dans un quartier résidentiel de Saint-Denis. Et jamais je n'aurais accepté de vivre à Salazie ou à Cilaos.
Je parie toutefois que vous n'êtes ni Cafre, ni Chinois, ni zarab, ni malbar, mais... zoreil.

Lodi

@ Vamonos | 22 mai 2021 à 21:07

Vous n'allez plus intervenir ? Zut, je n'ai pas défendu assez éloquemment la légitimité des pseudonymes !
Pour me rattraper et parce que c'est vrai, merci pour votre contribution bretonne et parfois humoristique, ainsi j'ai bien aimé :

"Les Bretons sont tous frères parce qu'ils ont Quimper."

Mitsahne

@ duvent 22/ à 19h32

Merci pour vos agréables appréciations.

J’ai trouvé originale et très poétique la façon dont vous interprétez les choix inconscients de l’homme face à la société. Nous aurions donc chacun reçu une "dotation" de comportement optimiste ou pessimiste, expansif ou renfermé, généreux ou compte-gouttes…

Comme dans tous les blogs, on trouve ici tous les styles et l’habituel panachage d’opinions. Qu’est-ce qui fait que certains sont plus agréables à lire que d’autres ?

Clemenceau disait d’un polytechnicien :
. – Il sait tout mais ne comprend rien !
Mais, d’un non diplômé, il disait :
. –Il ne sait rien mais il comprend tout !

Ceci pour dire que le nombre et le niveau très élevé des diplômes n’est pas un gage de confort en société. Je me souviens d’une mienne petite cousine bardée de parchemins et de titres, véritable souris de laboratoire (elle y dormait pratiquement toute l’année) et puits de sciences à Saclay qui, lors d’un déjeuner de famille, fut d’un ennui mortel, ignorant l’existence de Gabin et de Bardot (dans les années 60), ne lisant jamais un quotidien, n’ayant aucune notion musicale, étant incapable de reconnaître un vin en dehors du blanc ou du rouge, et lâchant un « ah, oui, Sainte-Beuve, cette grande sainte… »

On peut aussi distinguer ceux qui ont travaillé toute leur vie dans la fonction publique et ceux qui sont restés dans le privé. Ils n’ont pas le même esprit. Je ne me hasarderai pas ici à critiquer les uns par rapport aux autres sous peine de dynamiter le blog.

Pour faire plaisir au cher professeur, je terminerai ce court papier par une citation de Cioran :
« La malhonnêteté d’un penseur se reconnaît à la somme d’idées précises qu’il avance ».

Achille

C’est curieux mais Robert Marchenoir me fait penser à Jean-Gilles Malliarakis qui est propriétaire du site L’insolent
En plus si l’on s’attarde un peu sur la fiche Wikipédia de ce dernier, on y trouve tout un tas d’infos qui collent bien avec le personnage.
Mais toute ressemblance ne serait que pure coïncidence, bien sûr ! :)

Robert Marchenoir

@ Patrice Charoulet | 22 mai 2021 à 10:28
"J'ai failli vous répondre il y a peu sur votre boîte mail."

Une preuve de plus que vous êtes absolument étanche à la parole d'autrui. On peut vous expliquer, vous prier, vous supplier, demander, exiger, rien n'y fait. Seul votre caprice compte, et votre mépris de l'autre est total.

Je vous ai dit, il y a longtemps, que j'ai mis des mesures techniques en place pour me protéger de votre harcèlement. Tout mail que vous pourriez m'adresser serait détruit avant que je n'en aie connaissance. Vous ne pouvez plus m'envoyer vos mails, que je ne désire pas recevoir. C'est clair ?

"Expliquez-moi comment on peut faire pour 'voler', je vous cite, le mail de quelqu'un ? Votre mail m'a été fourni spontanément par une personne à qui je ne l'avais pas demandé."

C'est bien ce que je dis : vous avez volé mon mail. Vous l'avez accepté (à vous en croire) des mains d'une personne qui l'a elle-même volé, puisque je n'ai donné ce mail qu'à un seul commentateur de ce blog, dans l'unique but de correspondre avec moi. Et vous l'avez utilisé contre ma volonté, explicitement exprimée à d'innombrables reprises. Vous l'avez donc volé.

Si quelqu'un vous fournit "spontanément" le portefeuille de quelqu'un qui ne lui appartient pas, et que vous vous appropriez son contenu au lieu de le restituer à son propriétaire, vous êtes un voleur. Le recel, c'est le vol.

Vous semblez singulièrement ignorant de la loi, pour un ancien professeur. C'est ainsi que vous éduquiez vos élèves ?

Je vous rappelle qu'il y a aussi des lois qui régissent l'emploi d'Internet. Le spam est illégal. L'introduction non autorisée dans un système de traitement d'informations est illégale. La détention non autorisée d'informations personnelles appartenant à autrui est illégale. Le harcèlement en ligne est illégal.

Curieusement, vous ne m'avez jamais donné le nom de ce mystérieux bienfaiteur qui vous aurait "spontanément" fourni mon mail. Pourquoi ? Il a honte ?

Vous croisez souvent des gens qui vous donnent "spontanément", comme ça, le mail d'autrui, alors que personne ne leur a rien demandé ? Pourquoi donc votre fournisseur vous a-t-il donné mon mail ? Et où l'a-t-il trouvé ?

Vous n'avez jamais donné ces informations. Comme c'est curieux...

"La raison pour laquelle je vous avais demandé votre profession est excellente : vous aviez dénigré la profession de plusieurs d'entre nous (policiers, magistrats, professeurs, militaires...). Libre à vous de dénigrer des professions, à condition de dire la sienne."

Cela ne fait jamais que la millième fois que vous le dites. Je vous ai expliqué cent fois pourquoi votre argument est malhonnête, mais votre obstination pathologique vous interdit de tenir compte des arguments d'autrui.

Je vais donc recommencer -- pas pour vous, je ne parle pas aux murs.

Je n'ai pas "dénigré la profession de plusieurs d'entre nous" -- ce que je serais, au demeurant, parfaitement en droit de faire. C'est un truc, vous allez rire, ça s'appelle la liberté d'expression, mais le concept semble vous échapper.

J'ai violemment critiqué, et je critique toujours violemment, le système fonctionnarial français -- auquel appartiennent, comme par hasard, les "professions" que vous citez.

Ça vous défrise, puisque vous en êtes. C'est votre problème.

Vous n'avez jamais, pas une seule fois, défendu le système fonctionnarial français. Vous n'avez jamais, pas une seule fois, tenté de débattre loyalement avec moi sur le sujet.

Vous avez joué les chochottes outragées. Comme 100 % de ces "plusieurs d'entre nous" auxquels vous faites allusion.

La méthode est connue. Quelqu'un se livre à une critique politique de la fonction publique. Un fonctionnaire sort du bois (il y en a toujours un à proximité), décline sa qualité, et assure : vous m'offensez personnellement. Vous me "dénigrez".

C'est une méthode particulièrement malhonnête pour interdire toute remise en cause de la fonction publique. C'est le bon vieux terrorisme intellectuel, remis au goût du jour.

Comme par hasard, vous êtes aussi un obsédé de "l'anti-racisme". C'est la même méthode. Quelqu'un dit : il y a trop de Noirs en France, ils commettent trop d'infractions. Un Noir sort du bois et dit : vous m'insultez, vous êtes raciste.

Tout débat politique général devient instantanément un affront personnel.

Remarquez qu'en ce qui concerne ce blog, ça marche aussi en sens inverse. Différents commentateurs, appartenant en effet aux "professions" que vous citez (sauf la magistrature !), tiennent d'emblée le raisonnement suivant : je suis [déboucheur d'éviers, polisseur de bitonios, cousin par alliance d'un détricoteur de chaussettes], par conséquent ce que j'affirme sur [le débouchage d'éviers, le polissage des bitonios, le détricotage de chaussettes] ne souffre pas la discussion et n'a nul besoin d'être étayé d'arguments.

De plus, quiconque suggérerait que [le débouchage d'éviers, le polissage des bitonios, le détricotage de chaussettes] seraient réalisés de façon suboptimale en France m'offenserait personnellement jusqu'au tréfonds de mon être. Et insulterait ma famille.

Je vous laisse imaginer la qualité du débat qui serait possible, si l'on admettait ces règles.

Et puis, allons droit au but : vous mentez. Non seulement je ne "dénigre" pas les professions dont vous parlez, mais je les tiens en haute estime.

Concernant la vôtre, je vous ai même fait savoir, il y a bien longtemps, à quel point je l'admirais. Mais vous vous êtes empressé de faire semblant de ne rien avoir entendu, et vous avez continué depuis.

Concernant ma profession, j'ai mille fois expliqué la règle à laquelle je me tiens ici. Vous avez mille fois omis de discuter mes raisons, et mille fois remis le même disque rayé sur la platine.

J'estime que la façon la plus indiscutable de participer au débat public, sur un espace où tout le monde est techniquement anonyme, est de se borner à des faits et des arguments.

Omettre toute information biographique, c'est s'obliger à refuser l'argument d'autorité, fournir moins de prise à la personnalisation du débat, et par conséquent favoriser sa tenue.

De plus, il est imprudent de fournir des informations personnelles sur Internet : les indiscrétions auxquelles vous vous livrez en sont la preuve flagrante, mais vous n'avez pas l'air de réaliser à quel point vous vous contredisez vous-même.

Si, toutefois, certains commentateurs font le choix opposé, par facilité ou pour des raisons moins avouables, c'est leur décision, et ils doivent l'assumer.

On ne peut pas, d'un côté, déclarer qu'on a raison parce qu'on est le roi des polisseurs de bitonios, puis s'indigner qu'un commentateur tire argument de votre qualité de polisseur de bitonios pour vous contredire.

"Qui n'a pas été votre victime, à part deux ou trois flagorneurs serviles ?"

Ça y est, ça vous reprend. Personne, ici, n'a été ma "victime". Il y a des gens que je contredis. D'autres auxquels je m'oppose vigoureusement, parce qu'ils le méritent.

Dans certains cas, parce qu'ils utilisent des procédés rhétoriques méprisables, malhonnêtes, parce qu'ils ont recours à la diffamation systématique, à l'insulte, qu'ils n'interviennent que déverser leurs attaques personnelles et leur méchanceté.

Vous en avez fait partie, je vous le rappelle. Votre campagne de diffamation "anti-raciste" à mon égard vous range dans cette catégorie. Vous avez eu l'impudence de la poursuivre jusqu'à mon domicile.

Dans ces cas-là, ma réponse est symétrique -- voire asymétrique. Si quelqu'un veut jouer au c..., on sera deux.

Tout cela s'appelle un blog, le débat public, la démocratie.

Visiblement, vous n'êtes pas habitué. Vous n'avez jamais pu vous y faire. Vous n'êtes pas obligé. Si vous n'aimez pas le foot, vous n'êtes pas obligé d'aller voir des matchs de foot. Si vous n'avez pas la colonne vertébrale nécessaire pour supporter le débat libre, restez dans votre bibliothèque et dans votre bistrot.

Mais ne venez pas jouer les victimes ici, alors que vous êtes l'agresseur.

Ne prétendez pas être le porte-parole des commentateurs de ce blog, alors que vous ne représentez que vous-même.

N'insultez pas les commentateurs qui se retrouvent dans mes idées, en les traitant de flagorneurs serviles.

Et n'insultez pas la vérité : il ne manque pas de commentateurs que j'estime, auxquels je ne m'adresse jamais ou qui m'indiffèrent, tout simplement. Comme tout le monde.

"Pour le reste, j'ai très bonne conscience."

Oui, je crois que tout le monde l'a remarqué. Vous nous le répétez assez. C'est assez cocasse lorsqu'on constate ce que vous faites avec les adresses mail et les numéros de téléphone qui vous tombent sous la main...

Vamonos

@ Patrice Charoulet | 22 mai 2021 à 10:28

Vous devriez aller vous confiner dans un îlet du côté de Cilaos ou mieux vers Salazie. Avec une valise de dictionnaires vous pourriez réviser les écrits des Stoïciens, les poèmes des Parnassiens et Joachim du Bellay.
Petit lecteur, petit contributeur, je me sens visé par vos piques, mais je ne vous en tiendrai pas rigueur parce que j'ai lâché prise par rapport à ce genre de pratiques.
Ne me cherchez pas sur Facebook, j'ai fermé mes comptes. D'ailleurs, le pseudo Vamonos va bientôt disparaître aussi, pour dissuader les personnes curieuses qui s'ennuient dans leur solitude.

stephane

Sur ce blog tout le monde a son style.
À titre personnel je n'ai jamais été insulté par Robert Marchenoir et parfois pourtant j'ai dialogué et été en désaccord avec lui et le lui ai dit. Sur la forme, comme sur le fond. Tolérance.
Il ne m'a jamais insulté alors que j'ai parfois été accusé d'utiliser plusieurs pseudos.

J'avoue en outre que j'aime lire certains de ses commentaires quand ils ne parlent pas de Poutine et de la Russie ; et que je supporte leur longueur.

Quand il s'en prend à un interlocuteur c'est certes parfois un peu sec mais argumenté, avec sa part de mauvaise foi mais pas davantage que chez d'autres ; et le mélange de style entre Audiard et Gabin m'amuse.
S'il avait des paroles volontairement blessantes et gratuites, ce ne serait pas correct. Mais est-ce vraiment le cas ?

duvent

@ Mitsahne | 21 mai 2021 à 18:35
« PAUPÉRISME DE RETOUR ?
UN PROFESSEUR EN RETRAITE NE BOIT QUE DE L’EAU ! »

J'ai lu votre commentaire parce que vous êtes de mon point de vue la personne la plus intéressante de ce blog, sur lequel vous intervenez peu, ça c'est un exploit !!

J'aime lire M. Charoulet (il pense que je me moque de lui, ce qui est faux !), j'aime votre façon laconique de poser l'essentiel et de partir vaquer à des occupations mystérieuses...

Permettez une digression, puis je reviendrai sur le professeur hydrophile.

Il y a parmi les hommes, des personnalités dont on ne comprend pas la mécanique.

Cette machinerie semble absurde et vaine, et quand on y regarde bien, à la façon de M. Henri Fabre, on remarque une sorte de quiétude qui peut aussi bien être de l'inquiétude, à faire toujours tout de la même manière répétitive et presque immuablement mortelle (Kant a permis de régler une horloge...).

Cela existe chez les insectes, lesquels répètent indéfiniment des gestes qui ont leur nécessité, comme ce bousier qui roule, tombe, repart, dégringole, et recommence, M. Charoulet vit son existence à l'abri, dans notre chaos et notre tumulte, sans dévier d'un iota de son credo, il m'impressionne !!

C'est ainsi que lorsqu'il affirme certaines choses, il le fait de telle sorte qu'il vient au lecteur dans mon genre une vague révolte, puis une certaine perplexité révoltée.

Pourquoi ce professeur, lecteur invétéré, prône-t-il l'ennui d'une vie confinée ?
Il a ses raisons, et je soupçonne qu'elles sont excellentes.
Pourquoi êtes-vous à l'exact opposé ? Vous avez vos raisons, et je soupçonne qu'elles sont excellentes.
Pourquoi errè-je dans cet état ? Parce que je m'en tamponne mollement le coquillard.

Dès lors, après cet examen attentif, je pense pouvoir tirer une conclusion qui a autant d'intérêt que la fission de l'atome pour le bousier, que je vous livre à toutes fins utiles, la voici, et faites-en bonne usage car elle sort d'une étude approfondie qui a nécessité un temps de lectures savantes considérable :

Il existe à l'intérieur de l'homme une petite clavette de bois précieux, qui serre à assembler les pièces qui le constituent, cette petite clavette de bois précieux est composée, comme son nom l'indique, de bois précieux qui n'existent pas sur Terre.
Mais d'où vient-elle, allez-vous me dire ? Et je m'en vais vous répondre !
Cette petite clavette de bois précieux qui n'existe pas sur la planète Terre, a été déposée dans chaque humain, par l'imagination folle de son créateur pantocrator, lequel est fou à lier, mais possède un sens de l'humour hors du commun... Est-elle si indispensable, allez-vous interroger ?
Et je répondrai, elle est vitale ! Pourquoi, allez-vous ajouter ?
Parce que cette petite clavette de bois précieux qui tient tout ensemble, dans l'être malheureux qu'est l'homme, a la particularité de se parer de mille joyaux invisibles, qui sont choisis librement par chacun: qui le bleu de la mer, qui la musique, qui les enfants, qui l'amour, qui le pouvoir, qui les livres, qui l'ennui. Et c'est ainsi que les hommes vivent et meurent !

Patrice Charoulet

@ Robert Marchenoir

Vu le sort que vous réservez ici à 99 % de vos interlocuteurs, je m'étais juré de ne PLUS dialoguer avec vous sur ce blog. J'ai failli vous répondre il y a peu sur votre boîte mail. Las, je l'ai fait ici. Bien à tort.
J'ai bien lu tous les reproches que vous me faites, dont aucun n'a l'ombre d'un fondement.
Je vous ai dit quinze fois ce que vous refusez de croire. Je dois le redire. Expliquez-moi comment on peut faire pour "voler", je vous cite, le mail de quelqu'un ? Votre mail m'a été fourni spontanément par une personne à qui je ne l'avais pas demandé. Et pour cause. Comment imaginer qu'une personne sur Terre posséderait le mail de Robert Marchenoir qui ne veut dire ni son nom, ni son métier, ni son téléphone, ni son adresse, ni son... mail ?

La raison pour laquelle je vous avais demandé votre profession est excellente : vous aviez dénigré la profession de plusieurs d'entre nous (policiers, magistrats, professeurs, militaires...). Libre à vous de dénigrer des professions, à condition de dire la sienne. Or, vous aviez poussé des cris d'orfraie plumée vive ("Comment osez-vous me demander ma profession ?"). Je laisser juger qui a eu tort ou raison de nous deux sur ce point.

Pour le reste, j'ai très bonne conscience. Et je n'ai l'intention de raser les murs ni ici ni ailleurs. Je me regarde dans la glace sans en avoir le rouge au front. Est-ce votre cas ? À votre place, j'éviterais les miroirs. Sur cent habitués, qui a été plus constamment méchant que vous avec tout le monde ?
Méchant, injuste et parfois insultant. Qui n'a pas été votre victime, à part deux ou trois flagorneurs serviles ?

Lodi

@ Patrice Charoulet
"Tous les gens à qui j'ai demandé de connaître leur mail, ce n'était pas pour le plaisir de percer un secret mais pour échanger sur un point, sans embêter publiquement les autres sur ce point."

Sauf que vous les "embêtez" avec des disputes dont ils ignorent les tenants, les aboutissants et un protagoniste.
On dirait une conversation par téléphone portable, horripilante puisqu'on a tendance à le reconstituer.

Bien sûr, je comprends votre désir de discuter en privé. Mais cela ne doit se faire que si on se sent des affinités avec la personne.
Sinon, c'est trop dangereux, comme chaque fois qu'on entre dans l'intimité d'un inconnu.

Ne vous dites pas seulement untel est si savant, voire mieux, a des idées ouvrant des perceptives et un style en sublimant les qualités déjà attirantes que j'ai évoquées.
Non, demandez-vous si vous aimeriez le fréquenter en réalité, lui confier des secrets s'il le faut, si vous le croyez loyal.

Dans le cas contraire, cela n'en vaut pas la peine. Comme Ulysse, il faut écouter les sirènes mais pas les rejoindre ! Sinon, vous serrez submergé par l'outrage.
Je ne goûte pas qu'on ait pu me cracher au visage ici, mais du moins, mon intimité est toujours aussi pure qu'un naos.

Bref, il faut rester sur son quant-à-soi sauf quand l'autre est plus qu'un expert.
Enfin, imaginons qu'attiré par quelque sirène, vous tombiez dans la mer : il faudrait frapper la créature mythologique. Pourquoi décapite-on la gorgone et pas la sirène ?
Mystère.

Bref, donnez quelques coups cinglants et remontez à bord.

Et puisqu'avec élégance vous ne dénoncez pas l’agresseur, fustigez du moins l'illusion de croire qu'on puisse faire confiance si facilement et la déloyauté de qui donne une pierre quand on lui demande du pain.
Parce que c'est ça, le problème, et non l'alcool ! Les gens vivent dans des mirages, se vautrent dans l'abjection, et ont trop souvent comme point d'honneur pervers de ne pas s'excuser.

Vu ce que sont généralement nos congénères, il est bien excusable que quand on croit avoir trouvé mieux que la moyenne, ébloui, on se laisse aller au lyrisme. Souvent, il ne faut pas : vous donnez des roses, on vous jette les épines dans la figure.
Beaucoup de gens n'en valent pas la peine : je pense qu'avoir vécu un amour réciproque avec votre femme et la compagnie des livres vous a illusionné sur la nature humaine.

Tant de gens sont si médiocres qu'on pourrait les prendre pour des figurants de figurants, tout juste bon à cracher sur les autres comme une masse de crachins humains.
Il faut répliquer pour ne pas s'être jamais soumis, mais il faut surtout passer outre pour suivre ses buts.

La confiance est le plus mortel et le plus pervers des pièges, et c'est le seul qu'on se tend à soi-même.

stephane

Quelqu'un se reconnaîtra-t-il ou reconnaîtrez-vous quelqu'un ?

Dans une ville de province, un homme à la retraite va chez son médecin après avoir pesé le pour et le contre. Homme organisé et méthodique, il vérifie bien qu'il a 25 euros sur lui et sa carte Vitale. 25 euros sont suffisants, pas d'escale au café, pas de bus, ce monsieur va à pied chez le médecin.
"Docteur, dit-il, j'espère que je vais vivre longtemps, comment dois-je m'y prendre ?"
"Mon bon Patrice (le prénom a été changé), il ne faut pas de femme, pas de vin, pas de télévision, pas de repas de famille, pas d'amis, pas de blog de Rioufol, pas de match de foot, pas de CNews, peut-être le blog de Bilger et encore, traverser aux passages cloutés en attendant bien le piéton vert, du merlan, être patient devant la poste fermée..."
"Et donc je vais vivre plus longtemps ?"
"Pas nécessairement mais sûr que la vie va vous paraître beaucoup plus longue".

Mitsahne

@ Patrice Charoulet, pour l’ensemble de ses écrits sur ce blog

Vous et moi on ne s’est pas supportés depuis le début. Je crois me rappeler que c’était parce que vous aviez traité d’abrutis sans nuance tous les porteurs de pseudonymes. C’est votre droit, même si cela dénote un esprit étriqué et peu respectueux de l’immense bibliothèque dont vous disposez, laquelle comporte de talentueux auteurs à pseudos, mais passons.

Vous nous abreuvez régulièrement d’informations concernant votre vie personnelle avec force renseignements sur vos goûts nutritionnistes, votre façon de cuisiner le merlan, vos innombrables dégoûts alimentaires ; vos idées politiques, pour qui vous votez, vos rejets d’unetelle ou de quelques autres. Vous recopiez sans grand risque des centaines de citations bien choisies ; vous vous insurgez contre certaines vilenies telles que crottes de chien et propos orduriers de leur propriétaire, cris et fientes des mouettes, et mille petits détails qui nous broutent le moral quotidien sans que cela justifie une discussion d’ordre philosophique.

Vous parlez beaucoup de vous, ce qui n’est pas forcément un défaut quand on le fait avec humour et détachement ; mais vous, vous êtes comme certains organistes qui prolongent le point d’orgue de l’accord final au-delà du supportable.

Dans un élan de fausse modestie (convenance épistolaire de pure forme) vous qualifiez vous-même ces propos de « pauvretés ». Ô combien ! À tel point qu’on se demande si on ne va pas ouvrir une cagnotte pour vous aider à vous débarrasser de ces banalités qui vous font dire souvent que ce qui est gratuit ne vous est pas indifférent.
Il serait dommage que le journal local de Dieppe (La mouette libérée ?) titrât demain :

PAUPÉRISME DE RETOUR ?
UN PROFESSEUR EN RETRAITE NE BOIT QUE DE L’EAU !

stephane

@ Robert Marchenoir

Vous me boostez pour la journée.
Vous voyez bien que votre contradicteur est saoulant. Comment dès lors ne pas être ivre.
Il a toutefois des circonstances atténuantes, la dernière étant qu'il n'a pas conscience à quel point le confinement et les conséquences de la Covid lui ont tapé sur le système.

Quant à sa fidélité à LR, respectons-là mais le moins qu'en l'on puisse dire est qu'il ne suscite pas des vocations d'adhésion à sans cesse parler de lui.
Qu'il sorte un peu pour autre chose que la poste et qu'il consulte un thérapeute. Car quand le véhicule tombe en panne on demande au garagiste. Là il y a peut-être lieu de faire quelque chose.

Quant à donner l'impression d'agresser monsieur Charoulet, et même si parfois il peut donner l'impression de le mériter, cela ne vous honore pas et on peut voir qu'il pourrait bien manquer de recul et de lucidité. La preuve, il dit qu'il est le seul LR de ce blog. Il le regrette et n'en est même pas fier, alors un peu de compassion Robert.

Robert Marchenoir

@ Patrice Charoulet | 20 mai 2021 à 17:48

Ta-ta-ta... puisque vous estimez utile de me répondre, mais que vous faites l'innocent comme à votre habitude en omettant l'essentiel, je vais être obligé de mettre les points sur les i.

"Dans la société bien élevée", comme vous dites, on ne rapporte pas en public les conversations téléphoniques privées, surtout quand il s'agit d'un étranger qui ne vous connaissait pas, et qui a bien voulu vous faire confiance en acceptant de vous transmettre son numéro.

On rapporte encore moins des détails embarrassants sur son interlocuteur, comme le fait qu'il vous aurait dit qu'il était ivre.

Et on ne règle certainement pas ses comptes devant tout le monde, et sans que la personne en cause ne puisse se défendre. Par exemple, en affirmant qu'elle vous aurait insulté. Ce qui est évidemment invérifiable -- et quand bien même : elle avait peut-être ses raisons ? Vous ne nous dites évidemment pas tout.

Et si vous avez réellement été offensé sans provocation de votre part, eh bien ! réglez ça tout seul dans votre coin avec l'intéressé. Ou bien mettez simplement votre mouchoir dessus, et ne vous en prenez qu'à vous-même : ça vous apprendra à mieux choisir vos amis, et à ne pas harceler tout le monde et sa mère pour soutirer des coordonnées personnelles.

Je suis également obligé de vous rappeler, que "dans la société bien élevée", on ne vole pas l'adresse mail de Robert Marchenoir (ou de n'importe qui d'autre) par je ne sais quel procédé douteux, lorsque ce dernier vous a fait savoir, par mille manières possibles, en public et en privé, qu'il ne souhaitait pas vous la communiquer.

On n'inonde pas la boîte mail de l'intéressé de messages qu'il a explicitement refusé de recevoir.

On ne cherche pas à discuter ses commentaires en privé, alors qu'il vous a explicitement fait savoir qu'il n'engageait le débat qu'en public.

Et on ne profite certainement pas de ce procédé non seulement extraordinairement malpoli, mais illégal, pour insulter le destinataire en le traitant de raciste, et en menaçant d'en faire autant sur le blog si ce dernier continue à y commenter librement.

Tout en revendiquant sa méconduite et en s'abstenant de toute excuse lorsqu'on est démasqué.

Monsieur le gros malin qui manipule habilement l'abat-jour.

Et qui prétend, maintenant, être "surpris" par mon refus de vous fournir l'interminable fiche de renseignements dont vous avez mille fois assuré, avec un indicible culot, que vous aviez le droit à en bénéficier de la part de chacun, ici ; tandis que d'innombrables commentateurs (dont moi) vous ont expliqué mille fois que vous pouviez toujours courir.

Sans compter votre prétention mille fois réitérée à imposer, ici, une règle d'exclusion des pseudonymes, en contradiction avec la règle décidée par l'auteur du blog.

Donc, lorsque vous ajoutez à tout cela votre papelard sondage sur l'éventuel vote LR de l'assistance, laissez-moi rigoler doucement. Votre prétendue exigence de transparence, c'est surtout de la manipulation, de la perversion et un mépris total de la liberté d'autrui.

Évidemment que vous pouvez vous payer le luxe, vous, de diffuser vos coordonnées personnelles ! Vous passez votre temps à nous expliquer à quel point vous êtes conformiste, à quel point vos opinions personnelles sont désespérément conventionnelles, à quel point vous êtes un homme parfait qui n'a jamais traversé en dehors des clous.

Et que, surtout, que vous n'aimez pas le Rassemblement national et que vous n'êtes pas raciste ! Pensez donc !

Après une vie entière protégée par votre statut de fonctionnaire, et maintenant que vous êtes à la retraite, on voit mal ce que vous risquez... tout le monde n'est pas dans votre cas, et vous le savez très bien.

Quelle hypocrisie !

Malgré tous vos dictionnaires, il y a un mot dont vous ne connaissez pas le sens : la discrétion. Et un autre : la décence.

Achille

« Certes Xavier Bertrand et Valérie Pécresse ne sont plus officiellement dans ce parti mais en sont de moins en moins éloignés. Il y a tout de même un vivier remarquable au sein duquel Bruno Retailleau, Laurent Wauquiez, Philippe Juvin, Michel Barnier et David Lisnard »

Ah ! Parlons-en des prétendants de LR pour l’élection présidentielle de 2022.

* Retailleau, avec lui c’est le retour de Christine Boutin version colorisée. On a déjà donné. Au suivant !

* Laurent Wauquiez, le roi de la bullshit qui a été viré de la présidence de LR, ce n’est certes pas pour prendre les manettes du pays. Au suivant !

* Philippe Juvin : le multitâche qui peut à la fois être chef de service des urgences à l’hôpital Georges Pompidou, maire de la Garenne-Colombes, président de la fédération des Républicains des Hauts-de-Seine, député européen, porte-parole de la délégation française du groupe du parti populaire européen et qui en plus trouve le temps de faire tous les plateaux télé, ceci pour dire tout et son contraire depuis un an. Laissons-le souffler un peu. Au suivant !

* Michel Barnier, commissaire européen qui commence à s’ennuyer un peu à Bruxelles et qui souhaite désormais s’occuper des affaires de la France. Il aurait dû y penser avant, maintenant c’est trop tard. À soixante-dix ans il est temps de penser à la retraite. Au suivant !

* David Lisnard. Qui le connaît ? À part les Cannois et les habitants des quelques villages qui sont autour de sa ville. C’est un bon maire d’après ses administrés. Le mieux est encore qu’il reste dans son pré carré. Un pays ne se gère pas comme une ville composée pour l’essentiel de gens pétés de thunes. Au suivant !

On attend les autres candidatures, un peu plus sérieuses !

F68.10

@ Giuseppe
"Cette semaine c'est Valérie Pécresse qui y est passée à la moulinette, elle en sort hachée menu. Mais ce portrait est tellement vrai.
Une grande bourgeoise dorée à la feuille d'or."

"Passée par les classes préparatoires économiques et commerciales au lycée privé Sainte-Geneviève à Versailles" -- Wiki sur Pécresse.

Une spicette, comme on dit là-bas. Souvenir, souvenir...

Je vous confirme qu'il y a quand même un peu d'argent dans ce coin de Versailles. Les élèves de la rue de l'école des postes sont loin d'être tous des déshérités. Il y a bien un Tchadien qui y débarque de temps en temps avec à peine une chemise pour tout attirail. Mais ce sont quand même des exceptions. Des exceptions non négligeables, mais des exceptions.

Je ne pense pas que Pécresse ait débarqué à la BJ avec seulement une chemise.

Maintenant, on peut ironiser tant qu'on veut sur Pécresse, elle a quand même un certaine poigne sous ses attraits féminins trompeurs. Il y a des gens qui se souviennent d'elle quand elle était ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche sous Sarkozy. Je l'en félicite.

Mais qu'elle soit née avec une cuillère en platine dans la bouche ou qu'elle soit une réfugiée somalienne qui se soit fait exciser avant de pouvoir parler, cela ne change rien aux fondamentaux: c'est de ses idées et de son action qu'il s'agit de parler si on parle politique. Pas de son pedigree.

Elle n'est pas de mon bord. Mais c'est une femme qui a du mérite et toute sa place dans le jeu politique.

P.-S.: Pardon. Je craque. C'est trop drôle: en tant qu'ancien de Ginette, j'ai du mal à ne pas citer Pécresse sur Ginette:

"Dans mon internat, on avait un bizutage institutionnalisé sur une semaine. C'était très long et très dur. (...) Physiquement, c'était très éprouvant parce qu'on nous faisait dormir sous nos lits, puis on nous réveillait à 5 heures du matin pour aller crapahuter dans la boue, un peu comme un service militaire trash."

"On devait également manger contre un mur en faisant la chaise (le dos collé à un mur et les jambes à angle droit, ndlr) avec les bizuteurs sur les genoux. Au bout d'une semaine, certains craquaient."

"J'avais par exemple été choisie pour (...) 'sucer la pine du zèle', (...) c'était être à genoux sur une estrade les yeux bandés, et on vous mettait quelque chose dans la bouche, et on ne savait ce qu'on avait dans la bouche. Bon, c'était une saucisse, mais c'était très humiliant."

Pourquoi est-ce que je suis plié en deux en lisant cela ??

Patrice Charoulet

@ Robert Marchenoir

Tous les gens à qui j'ai demandé de connaître leur mail, ce n'était pas pour le plaisir de percer un secret mais pour échanger sur un point, sans embêter publiquement les autres sur ce point. Certains ont accepté, certains ont refusé. Il y a des gens à qui je n'ai rien demandé du tout. Dans mes mails, indiquant toujours mon adresse, mon téléphone, certains ont cru devoir faire de même. Tel est l'usage dans la société bien élevée. Ni eux, ni moi, n'avons eu le sentiment de nous "mettre à poil", pour user de vos termes. En faisant cela, vous auriez eu ce sentiment ? Vraiment. Vous me surprenez.

Mon scribouillage sur le sujet de Philippe Bilger, Les Républicains, est né d'une interrogation : en mai 2021, serais-je, incroyablement, le seul LR ici ?
Il n'est pas très agréable de se dire qu'on est tout seul, dans un groupe de cent. Pour l'instant, je me sens tout seul et mon parti ne fait manifestement pas recette ici.

Jérôme

@ Achille

"Enfin un homme qui sait vivre !" ([email protected]érôme))
"Si, en plus, il savait penser, ce serait parfait ! :)" (Achille)

---

Ben voilà, tout arrive, vous arrivez à me faire rire -:)))

Perso j'ai moins de livres que de paires de chaussettes.
Quatre. Paires de chaussettes.

Giuseppe

J'ai toujours adoré les portraits du Volatile.
Cette semaine c'est Valérie Pécresse qui y est passée à la moulinette, elle en sort hachée menu. Mais ce portrait est tellement vrai.
Une grande bourgeoise dorée à la feuille d'or, inconnue au fond de la Corrèze de Chirac et de Pépère, sans compter Pompidou en voisin.
Même Castex avec son accent venu de Prades est désormais devenu national, Pécresse n'est pas encore sortie de son bocal, traînant un profond "ennui" dès qu'elle est sollicitée.
Il faut savoir caresser le cul des vaches.

Si LR compte sur ce type de personnage, c'est pas demain la veille qu'il va sortir du tombeau où il est enfoui. D'ailleurs LR n'est rien, plus rien, ils mettent en avant qu'ils conservent des mairies ou autres, mais dès que l'enjeu est national ils ne sont plus qu'encre sympathique.

Exilé

Au fait et si LR, à travers les caciques qui ont mis le grappin sur ce parti, cessait de se moquer de son électorat et de le tromper avec cynisme en lui imposant contre sa volonté des choix qu'il n'a jamais demandés par son vote, peut-être pourrait-il reprendre du poil de la bête ?

Ceci dit, quand la confiance est perdue, il faut des années pour seulement entrevoir son retour...

duvent

@ Robert Marchenoir | 20 mai 2021 à 08:42
« On s'étonne qu'il y ait des gens pour refuser de se mettre à poil, lorsqu'on constate que l'un de nos collègues, qui a cédé aux affectueuses sollicitations de l'intéressé, a vu le contenu de l'une de ses conversations téléphoniques déversé ici même. Dans une recension diffamatoire et unilatérale, d'autant plus invérifiable qu'elle ne peut être démentie par la victime à moins que celle-ci ne se dévoile. »

Non, ce qui étonne, c'est que vous ayez décidé de devenir « la concierge » de céans...

Il m'avait échappé ce commentaire de M. Charoulet, dans lequel il relate un échange privé avec un autre commentateur inconnu jusqu'à présent.

Or vous, « madame la concierge », cerbère dilettante, venez d'attirer mon attention sur un rapport succinct, dont je ne peux rien tirer de diffamatoire puisque les propos ne sont pas rapportés, et le nom de l'enivré dissimulé, j'aurais pu croire qu'il s'agissait de Wil, mais Wil ne peut pas remplir à toutes les occasions le rôle de pochtron malpoli, qui lui va bien quand il le choisit, d'autant que M. Charoulet l'innocente...

Pourtant, cela vous a semble-t-il suffi pour agonir M. Charoulet, et vous en servir, à votre façon vulgaire et basse, de faire-valoir.

Dès lors, une mise au point s'impose afin de ne pas laisser s'épanouir et s'imposer un individu de vice de votre espèce. M. Charoulet, veuf comme il nous l'a appris depuis peu, mérite comme tout un chacun un peu de compassion, il n'est pas glorieux à l'occasion de son débordement dans la vie d'un autre, de vouloir l'enterrer sous un tombereau d'accusations, et prétendre qu'il a fait une victime car cela est d'une lamentable médiocrité...

Marchenoir, vous qui avez moult opportunités et des millions, que dis-je des milliards d'êtres à déchiqueter, peut-être pourriez-vous concevoir de ne pas choisir des personnes moins insensibles que vous, ou moins armées, pour adversaires ? Non ?

Que pensez-vous de ma proposition, « madame la concierge » malintentionnée et lâche ?

À M. Charoulet et à M. l'inconnu, il n'y rien dans les échanges entre les hommes qui ne soit irréparablement détruit s'il reste dans chacun un peu, et même très peu de bienveillance, et il n'y a jamais rien, jamais, qui s'impose à l'homme libre, dans ce qu'il décide de donner ou de refuser, cela doit être regardé avec le plus grand respect.

P.-S.: Je relève dans cette phrase : « Dans une recension diffamatoire et unilatérale, d'autant plus invérifiable qu'elle ne peut être démentie par la victime à moins que celle-ci ne se dévoile », une curiosité imbécile que vous avez du mal à dissimuler, n'est-ce pas Marchenoir ?

Achille

@ sbriglia (@Jérôme)
« Enfin un homme qui sait vivre ! »

Si, en plus, il savait penser, ce serait parfait ! :)

sbriglia@Jérôme

"Un bon Salers, un verre de Saint-Pourçain, Dieu est dans la place."
Rédigé par : Jérôme | 20 mai 2021 à 09:07

Enfin un homme qui sait vivre !

Jérôme

Bonjour Philippe,

LR est un parti à encéphalogramme plat.
Entre Morano la poissonnière, le guide Bertrand, Pécresse la nigaude, l'abbé Retailleau...
Ne vous en plaignez pas, votre dernière interview montre que vous en pincez plus que sérieusement pour le RN.
Rien d'infâmant, pourquoi avez-vous tant de mal à le dire clairement ?

Le seul candidat sérieux est Philippe Poutou.
S'il se présente je me déplace.
Pour le reste, j'ai apéro à la maison.
Un bon Salers, un verre de Saint-Pourçain, Dieu est dans la place.

Quant au deuxième tour prévu MLP-EM...
Même si MLP fait figure de démocrate à côté de M "faqueniousiste".
Mal barré ce pays.

Dites donc vous devriez embaucher une Ménie Grégoire. Tout le monde vient s'épancher sur votre blog.
C'est 3611 code Bilger.
Entre les moi je, les parano, les incompris... vous avez une niche, un peu d'joncaille à récupérer. Une voix suave, une simili empathie, vous ramassez l'pactole.

Robert Marchenoir

Après avoir exigé de tout le monde son nom véritable, son adresse mail, sa ville de résidence, son numéro de téléphone et sa profession, Patrice Charoulet repasse entre les tables pour demander à chacun de présenter son bulletin de vote. Décidément, c'est une manie...

On s'étonne qu'il y ait des gens pour refuser de se mettre à poil, lorsqu'on constate que l'un de nos collègues, qui a cédé aux affectueuses sollicitations de l'intéressé, a vu le contenu de l'une de ses conversations téléphoniques déversé ici même. Dans une recension diffamatoire et unilatérale, d'autant plus invérifiable qu'elle ne peut être démentie par la victime à moins que celle-ci ne se dévoile.

C'est joli, comme façon de trahir la confiance des gens.

À part ça, il n'y a aucune raison de ne pas concéder à Patrice Charoulet ce qu'il nous réclame... Surtout que vous êtes prévenus : il y a un seul vote correct, le sien. Si vous n'êtes pas LR et de centre-droit, vous savez ce qui vous attend.

F68.10

@ Wilfrid Druais
"Cool."

Je vois que les grands esprits se rencontrent.

"Et que font les autres Etats africains ?"

Alors, situation: le Soudan a 38 milliards (de dollars) de dette auprès d'États au titre de prêts bilatéraux, dont 19 environ auprès du Club de Paris. Plus 6 milliards de dette de nature commerciale. Les dettes auprès du Fonds monétaire international et avec la Banque africaine de développement ont été remboursés avec des prêts (pas d'annulation de dette, là) d'Etats occidentaux. 1,5 milliard de prêt de la part de la France. Macron annule 5 milliards pour la France. L'Allemagne et l'Italie annulent à elles deux 1,5 milliard de dette. La Norvège annule la totalité des 100 millions de dette qu'elle détient. Le Koweït, plus gros créancier à 9,8 milliards, dit soutenir le processus de "résolution" mais ne semble pas avoir encore décidé d'annulation. (J'ai mes doutes sur le Koweït, vu que l'enjeu est la charia...). L'Arabie saoudite dit aussi fortement soutenir le processus. Même la Chine a annulé la dette !

Maintenant, les pays africains... Disons que cela cogne encore au Darfour, à la frontière du Tchad (groupes "Arabes" contre Massalits non-Arabes). Il y a des armes partout dans la région. Pendant qu'en France les cintrés veulent un coup d'État, à Khartoum, les gens veulent virer les militaires. Nombre de groupes rebelles n'acceptent toutefois pas les accords. Les Nations unies se sont retirées de la zone.

L'Ethiopie et le Soudan sont en tension majeure au sujet des frontières et aussi du (monstrueux) barrage de la Renaissance sur le Nil bleu, qui engendre des tensions majeures avec l'Égypte (j'ai un faible pour les barrages: c'est de famille). Pour rembourser les créanciers chinois, les Ethiopiens veulent remplir le réservoir au maximum pour encaisser des ventes d'électricité. Et donc ainsi assécher l'Égypte. Qui a menacé il y a un mois à mots couverts d'une intervention militaire. Le Soudan a les chocottes. Et recherche une solution africaine à ce problème africain pour contraindre légalement l'Éthiopie.

Mentionnons aussi la normalisation des relations du Soudan avec Israël et la fin du soutien au terrorisme, pour ne rien oublier. Inflation à 300 %.

En Ethiopie, un massacre de 151 personnes capturé sur caméra dans la région de Tigray, à la frontière soudanaise, qui s'est enflammée. Pays qui va vers la guerre civile d'un pas décidé: le Front de libération du peuple de Tigray a perdu de son influence, qui était politiquement dominante en Éthiopie, après la venue au pouvoir d'Abiy Ahmed (un prix Nobel de la paix... qui a négocié une paix avec l'Erythrée). Black-out de l'information dans cette zone du monde. Bombardement du barrage de Tekese par l'aviation éthiopienne dernièrement. 2 millions de personnes dépendantes de l'aide humanitaire dans la région de Tigray, 15 millions en Éthiopie. 100 000 réfugiés de Tigray au Soudan.

Gouvernement de transition au Tchad après la mort au combat de Idriss Déby Itno. L'histoire dira ou ne dira pas s'il a reçu une balle de face ou de dos en chargeant au front...

"...rien comme d'hab, en dehors d'appeler la France au secours pour sauver les semblants de gouvernements qui s'y trouvent et qui même au cas où la France rétablirait la paix, diront ensuite pour continuer à régner que la France se comporte comme un pays colonisateur."

Je m'en moque pas mal que la France soit considérée comme un pays colonisateur ou pas. Ce genre de situations mérite mieux que les chouineries du Média. Ce n'est pas parce que ces pays ont été plus ou moins décolonisés que les enjeux disparaissent. Décoloniser ne devrait pas signifier se désintéresser. Surtout que plein d'autres pays s'intéressent à l'Afrique. Si on me confiait un petit milliard ou deux, il est évident que je chercherais à investir en Afrique: l'insécurité juridique financière existe, mais recule.

"Laissons-les donc tous s'entretuer, ils font ça très bien depuis que l'homme est l'homme, bien avant l'homme blanc, et à la fin on s'occupera des traîne-savates qui restent."

Ce n'est pas ma perspective sur ce genre de situations. Stabiliser ces pays est nécessaire pour limiter les flux migratoires. Et faire reculer l'influence de l'islam. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser l'État Islamique gagner au Sahel et au sud du Sahel ainsi que sur la côte africaine de l'océan Indien.

"Les Chinois et les Arabes traitent les Noirs africains comme de la m*rde voire comme des esclaves mais c'est toujours la faute de la France !"

Non. Ce n'est pas toujours la faute de la France: les Ouïghours, ce sont bien les Chinois. Pas les Français.

"Je trouve que ce message de propagande macroniste à quelques semaines des élections régionales manque cruellement de vidéos de femmes et d'enfants en train d'agoniser quelque part dans le monde pour réellement soutenir la vente. C'est d'un amateurisme..."

Ah là là... je vous ai fourni une petite vidéo plus haut d'un massacre bien réel dans la région de Tigray. J'espère que cela vous suffit. Sinon, pour assurer le service après-vente de la propagande macronienne, je vous invite à visionner cette scène larmoyante de traite d'êtres humains au Tamil Nadu issue de ce superbe film encensé par la critique tamoule: Naan Kadavul. Gros niveau. (Âmes sensibles s'abstenir.)

"Revenons à des choses réellement importantes dans la vie donc la musique."

Pourquoi pas...

Wilfrid Druais

@ Patrice Charoulet
"Quand je suis arrivé, j'ai cru venir sur un blog de centre-droit. Or, s'il y a un parti de centre-droit, c'est bien LR. Si j'étais le seul LR du blog, pourrait-on considérer que ce blog est de centre-droit ?"

Non, la réponse exacte est que vous êtes un c*n.
Vous inquiétez pas, on l'est tous à un moment ou l'autre donc ce n'est rédhibitoire pour personne pour devenir intelligent. Il faut juste changer d'opinion... je sais, c'est le vrai problème.
Comme dit l'adage de tous les dépressifs : "Mieux vaut rester dans sa m*rde bien au chaud que d'aller dans celle d'un autre".

duvent

19 mai 2021 – Tout le monde dehors !!

Il faut que je vous dise ce que je ne peux pas garder pour moi toute seule, non, c'est impossible, je ne le peux pas, c'est beaucoup trop pour moi, non, non et non !

Il faut que je déleste mon esprit de tout ce que j'ai vu et entendu, qui n'est pas concevable, que je ne peux pas croire, et que pourtant j'ai vécu ce jour béni du 19 mai 2021, la Saint Yves, comme d'habitude est là, et de façon inhabituelle je traîne mes sandales, juste pour voir ce que cela va me faire de me balader, sans but, sans rendez-vous, sans ami, sans attestation, sans manteau, sans sac, les mains dans les poches et le nez dans la poche !

Par les temps qui courent, je suis prête à toutes sortes d'événements fâcheux dans la rue, et donc je reste un peu sur le qui-vive, ce qui me fait croire que je suis une aventurière quasi prête à affronter l'Annapurna ou les chutes du Zambèze... Pour l'instant, j'étais avenue de la République, direction le Vieux-Port à Marseille.

Je regardais en déambulant un groupe de deux individus composés d'un beau garçon en bras de chemise et d'une demoiselle gaillarde, cheveux au vent et en bras de chemise. Ils portaient par nécessité je pense des pantalons identiquement verts.

Que faisaient-ils, je ne le leur demandais pas, vu qu'ils avaient l'air pressés, affairés, et emboucanés par une table sur laquelle ils avaient posé quelques chaises et qu'ils voulaient conduire en terrasse de l'autre côté de l'avenue.

Au fond, ils travaillaient et cela était bien, et rare ! Je leur adressais un sourire qui se voulait de connivence et rempli de réconfort, lorsque la demoiselle lâcha la table sur les rails du tramway qui bien entendu arrivait en glissant, insensible et froid.

Les deux individus travailleurs s'empressaient de libérer les rails de leur présence incongrue, et je remarquais que ce joli couple s'agitait trop, et de façon désordonnée, lui dans un sens, elle dans l'autre et le tramway tout droit sur eux... Quant à moi, je voulais dire quelque chose d'intelligent qui ne me venait pas, alors je leur souriais en écoutant cet échange clair et franc :

- Oh, Mélanie, qu'est-ce que tu fais ?
- Qu'est-ce que je fais, tu le vois non ?
- Ouais, je vois que tu fais n'importe quoi !
- Ah, ne commence pas ou je me casse !
- Oh, Mélanie, qu'est-ce que tu fais ?
- Qu'est-ce que je fais ??? Je t'aide enfoiré !
- Ah, ouais tu m'aides, ma parole mais tu te fous de ma gueule, non ?
- Ouais, c'est ça, je me fous de ta gueule, mais tu vois pas que le pied de la table est coincé dans les rails ?
- Oh, Mélanie, tu crois que je suis aveugle ?
- Ouais, tu es aveugle et sûrement sourd, regarde, le tram, il nous fonce dessus, bouge, bouge, merde !

Ce à quoi, ce magnifique jeune homme, que je crois amoureux de ladite Mélanie, lui hurle, sans doute à cause du tram qui arrive :
- Pouuusssse en*ulééé !!!

À cet instant précis, le sol s'est ouvert sous mes pieds, et alors, je me suis dis in petto, c'est beau tout de même l'amour, surtout à Marseille !

Wilfrid Druais

Revenons à des choses réellement importantes dans la vie donc la musique.

Bizarrement, il n'y a quasiment jamais eu de femmes bonnes en blues guitar alors que malgré ce que pourraient nous emm**der les néo-féministes, depuis les années 70 elles peuvent jouer et le font ; mais elle ne sont pas bonnes en blues.

Et ben, il y en a quand même une qui sans rien révolutionner du tout est très bonne et vaut tous les nullards français qui se prennent pour des guitar heros juste parce qu'ils ont joué avec "JAUNI".
Genre Yarol Poupaud, qui a fait juré à la Nouvelle Star et qui se prend pour un génie de la guitare.
Voilà enfin une femme qui a plus de feeling que tous les pseudo-bluesmen français réunis... Sauf Nono de Trust évidemment qui est le plus grand de tous.

https://www.youtube.com/watch?v=RZIWHU-zVcw

Patrice Charoulet

LR (suite)

Avant la dernière présidentielle, trois personnes plaidaient ardemment ici pour le candidat LR (issu de la primaire) : Claude Luçon, Mary Preud'homme et votre serviteur.
Depuis trois ans, j'ai lu ici quelques socialistes, quelques macronistes, une majorité de rédacteurs à droite de la droite.
Je viens de dire que j'avais réglé ma cotisation LR (30 euros), avec retard. Je ne sais pas si Claude et Mary sont comme moi toujours attachés à leur famille politique, même si j'ai lu que Claude n'était pas insensible à Valérie Pécresse.
Suis-je le seul LR de ce blog, en mai 2021 ? Ce serait bien triste.
Qui aurait la gentillesse de dire sa fidélité à ce parti, au moment où Philippe s'alarme du sort du parti de Chirac et de Sarkozy ?
Quand je suis arrivé, j'ai cru venir sur un blog de centre-droit. Or, s'il y a un parti de centre-droit, c'est bien LR. Si j'étais le seul LR du blog, pourrait-on considérer que ce blog est de centre-droit ?

Wilfrid Druais

@ F68.10
"Je tiens à informer ceux qui ne le seraient pas encore que le Soudan sort d'une guerre assez sérieuse. Et que l'issue en a été, comme en témoigne une vidéo en date de septembre 2020, de séculariser cet État en extirpant la Charia de ses fondamentaux juridiques et constitutionnels. C'est le résultat de cette guerre. C'est cool, non ?"

Cool. Et que font les autres Etats africains ? rien comme d'hab, en dehors d'appeler la France au secours pour sauver les semblants de gouvernements qui s'y trouvent et qui même au cas où la France rétablirait la paix, diront ensuite pour continuer à régner que la France se comporte comme un pays colonisateur.

Laissons-les donc tous s'entretuer, ils font ça très bien depuis que l'homme est l'homme, bien avant l'homme blanc, et à la fin on s'occupera des traîne-savates qui restent.
Les Chinois et les Arabes traitent les Noirs africains comme de la m*rde voire comme des esclaves mais c'est toujours la faute de la France !

"Je veux faire la guerre à l'État islamique. Je veux faire la guerre à l'islam politique. Donc je soutiens la transition démocratique. Donc je soutiens Macron sur cet aspect géopolitique."

Je trouve que ce message de propagande macroniste à quelques semaines des élections régionales manque cruellement de vidéos de femmes et d'enfants en train d'agoniser quelque part dans le monde pour réellement soutenir la vente.
C'est d'un amateurisme...

Wilfrid Druais

@ Julien WEINZAEPFLEN
"Le mouvement dextrocentre
Le politologue angevin Guillaume Bernard parlait d'un mouvement dextrogyre au terme duquel les membres de la classe politique seraient irrévocablement entraînés vers la droite par un retour des valeurs qu'on peut aussi analyser comme un recroquevillement de la société".

- En tout cas, l'"angevin"...
- Comme la "téci" Paul Langevin derrière la nationale ?
- Non ! et pas comme le saint non plus !
- Il y a un saint qui s'appelle Paul ?
- Oui, bref !Il s'appelait Guillaume Bernard !
- Ah bon, il avait trois prénoms ?
- Laisse tomber.
- Bref, le gars, il a dit des trucs quoi !
- Et c'était bien ?
- Bof, ça vaut pas tripette. Pas de quoi se relever la nuit.
- OK, c'est bon à savoir.

F68.10

@ Ninive
"La France va aider le Soudan, lourdement endetté et engagé dans une transition démocratique, à solder son arriéré de dette avec le FMI en lui prêtant 1,5 milliard de dollars, a annoncé lundi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire."

Je tiens à informer ceux qui ne le seraient pas encore que le Soudan sort d'une guerre assez sérieuse. Et que l'issue en a été, comme en témoigne une vidéo en date de septembre 2020, de séculariser cet État en extirpant la Charia de ses fondamentaux juridiques et constitutionnels. C'est le résultat de cette guerre. C'est cool, non ?

Si on est 5 % sérieux dans l'idée de faire à la guerre à l'État islamique et à l'islam politique, je pense qu'il convient de se réjouir de ce que le Figaro appelle beaucoup trop pudiquement une "transition démocratique". C'est bien plus qu'une "transition démocratique". C'est le début de la fin de la charia au Soudan.

Je veux faire la guerre à l'État islamique. Je veux faire la guerre à l'islam politique. Donc je soutiens la "transition démocratique". Donc je soutiens Macron sur cet aspect géopolitique.

Maintenant, on a le droit de ne pas faire la guerre à l'islam politique. Je ne juge pas... (enfin, un peu quand même...)

Wilfrid Druais

@ Ninive
"La France va aider le Soudan, lourdement endetté et engagé dans une transition démocratique, à solder son arriéré de dette avec le FMI en lui prêtant 1,5 milliard de dollars, a annoncé lundi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire."

Vous vous attendiez à quoi ?
On bloque la France parce que les services de réanimation n'ont pas assez de places mais la mondialisme macroniste et eurolâtre élu par des Bilger préfère filer du fric à des escrocs africains ou autres.
C'est non seulement logique mais prévisible.

----

Puisqu'on parle d'escrocs, on parle de la droite française et donc on ne peut passer à côté de la pire catégorie du genre avec Estrosi qui a passé toute la décennie 90 à essayer de s'allier au FN du vieux Le Pen qui n'a jamais voulu de lui en PACA et qui depuis qu'il a épousé une starlette TV de vingt ans de moins que lui se fait passer pour le chevalier blanc anti-RN.
C'est à p*sser de rire.

Savonarole

@ Ninive | 19 mai 2021 à 18:17

Voilà, c’est bien Ninive, vous avez compris la leçon. Cantonnez-vous aux faits divers.

Julien WEINZAEPFLEN

Le mouvement dextrocentre

Le politologue angevin Guillaume Bernard parlait d'un mouvement dextrogyre au terme duquel les membres de la classe politique seraient irrévocablement entraînés vers la droite par un retour des valeurs qu'on peut aussi analyser comme un recroquevillement de la société.

Je me souviens qu'en son temps, Jean-Marie Le Pen opposait à l'accusation d'être d'extrême droite (qu'il reprend nombre de fois sans presque plus la discuter dans ses mémoires) une situation qu'il affirmait au "centre droit" de l'échiquier politique. La banalisation forcée du parti de sa fille n'est-elle pas en train de lui donner raison ?

Le RN s'est placé au centre du jeu politique en sorte que la droite doit se déterminer selon qu'elle refuse ou qu'elle accepte que "les digues ont sauté", comme l'avouait Christine Boutin dès 2013 à la sortie de "la Manif pour tous" après avoir proposé dans "les Nouvelles de Versailles" dans les années 2005 que l'on interdise le Front national pour ne plus l'avoir sur sa droite et pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle avec le succès tout relatif que l'on se rappelle.

Le mouvement dextrocentre qui a placé le Rassemblement national sur l'"arc central" des valeurs de la droite oblige celle-ci à se boutiniser, car pour ce qui est de préserver un rôle aux Républicains, c'est peine perdue ou la tâche sera bien difficile.

Doit-on imputer ce recentrage du Rassemblement national à la dédiabolisation opérée par Marine Le Pen ou le mouvement est-il naturel ? Je parie plutôt pour cette seconde option. J'adopte en effet plutôt l'analyse buissonnienne selon laquelle la bourgeoisie prégiscardienne a tellement joué contre ses valeurs qu'elle a perdu la bataille du verbe et que ses valeurs ancestrales lui sont revenues en boomerang avec le besoin d'être incarnées par la droite comme elles l'ont toujours été, mais une droite qui ne peut plus être bourgeoise puisque la bourgeoisie les a désertées.

Le mouvement dextrocentre s'explique en amont par le tour de force qu'a voulu depuis longtemps tenter François Bayrou en un dépassement de la droite et de la gauche. Lui qui détestait Nicolas Sarkozy commença par être tenté par une alliance avec Ségolène Royal vers laquelle le poussaient les Gracques, nous apprend le premier livre de Marc Endeweld relatant l'itinéraire d'Emmanuel Macron, "l'Ambigu Monsieur Macron". L'opération n'a pas réussi, mais François Bayrou a tenu ferme son idée qu'il fallait rassembler toutes les forces des alternances gouvernementales pour promouvoir une politique de la non alternative que Bayrou saupoudrait étrangement de certaines propositions pour ouvrir ce que François Hollande appelait en 2002 "le cercle de la démocratie" hors duquel se situait selon lui le Front national. François Bayrou proposait ainsi une dose significative de proportionnelle au scrutin législatif et s'insurgeait contre la concentration du pouvoir médiatique tout en militant pour une élection de Mario Monti à la présidence de la Commission européenne, ancien commissaire européen que le baron Seillière, Ernekind, l'ancien patron des patrons, traitait de "notaire", tant il était technocrate et imbu de concurrence sans égard au génie des peuples.

Macron a fait du Bayrou en le poussant vers la sortie à la première occasion et en ne conservant que les cadres de son parti remis en selle par la rouerie du dirigeant solitaire de la force centriste, qui tout en se marginalisant, leur avait trouvé par centaine un débouché dans la députation sous la législature macronienne, qui acheva de faire du Parlement une chambre d'enregistrement.

Macron a beaucoup plus d'atomes crochus avec Sarkozy qu'avec Bayrou. Sarkozy débaucha en 2007 la plupart des cadres bayrouistes pour former "le nouveau centre" puis l'UDI. Ce qui réunit l'actuel président et son prédécesseur est que, comme le disait encore Patrick Buisson dans "la Cause du peuple", tous les deux sont des "golden boys de la politique".

Ninive

Hum désolé de vous interrompre mais il se passe des choses :

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/la-france-va-annuler-sa-creance-vis-a-vis-du-soudan-soit-pres-de-5-milliards-de-dollars-20210517

La France va aider le Soudan, lourdement endetté et engagé dans une transition démocratique, à solder son arriéré de dette avec le FMI en lui prêtant 1,5 milliard de dollars, a annoncé lundi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

En deux semaines, le gouvernement a prêté 590 millions à l'Ukraine, 3,4 milliards à l'Égypte et 1,23 milliard au Soudan. Trois pays insolvables ! La facture totale s'élève à 5 milliards !

Et il manquait il y a 2 ans, 12 milliards pour sauver le système de retraite actuel...

Macron brade actuellement le pays, alors qu’est-ce que l’on fait ? Stop ou encore ?

P.-S. 1: il faut savoir que le Soudan n'est pas une ex-colonie française et que l'argent qu'on lui prête c'est pour rembourser le FMI.

P.-S. 2: la Chine vient d’interdire les cryptomonnaies qui viennent de perdre en 24 heures le tiers de leur "fausse valeur" soit 500 Mds de dollars US.

Giuseppe

Après une partie de manivelles pas piquée des hannetons j'ai l'esprit dégagé, LR est aussi mort que j'avais prédit que le PSG serait laminé.
Pour exister il faut un chef, ils n'ont rien compris, ils sont vieux, la France a changé, ils sont sous perfusion.

Pourquoi Zemmour fait-il un carton ? Ce n'est pas un hasard... Le hasard n'existe pas.
Par contre j'ai été déçu de l'intervention de Christine Kelly coupant brutalement Dimitri Pavlenko, doté d'une analyse et d'un éclairage nuancés dignes des meilleurs des plus affûtés.
Il ne s'imposera pas immédiatement parce qu'il n'est pas clivant, mais il a la classe, demain est pour lui, car il me fait penser à la réflexion sur le "chef" de Malraux dans les Conquérants.

Malraux était puissant, ce n'est pas par hasard qu'un Résistant en a fait un ministre de la Culture, lui seul pouvait écrire le discours de l'entrée de Jean Moulin au Panthéon.
Mongénéral le considérait comme un alter ego, Mauriac paraît-il était chagriné. Quant à notre lécheur de savates ministre de la Culture sous Mitterrand, il n'arrive pas à la semelle du premier. BHL je n'en parle même pas, dont aujourd'hui le plus grand nombre se tamponne le coquillard de ses travaux de philosophe de bazar, ses ventes sont là pour témoigner de sa diffusion.

L'extraordinaire du vécu de Malraux, face au papier mâché de la culture pour bobos et celle des médias aujourd'hui. Ces émissions où le suave coule à flot, le peuple est intelligent, ils est pris pour un imbécile mais il a le recul, est là pour juger.

Personne n'est dupe, ou plutôt pas grand monde, Jack n'avait pas la langue assez longue du courtisan, j'avais honte pour lui quand il déployait son organe humecté à saturation. Et pourtant il continue comme BHL à donner des complexes à ces grands bourgeois élus, ou ils s'en servent pour mieux se valoriser.

Ils nous ont mené ou nous mènent à la nullité, tout ce qui n'élève pas, détruit.
À part ses notes de frais stratosphériques - relevées par le Volatile -, Jack Lang a l'intelligence du repu, celle du courtisan de la place des Vosges qui voit la misère depuis un balcon parfumé.

LR va disparaître façon puzzle, Ciotti bat le rappel mais pour l'instant il est dans son coin.
Pour apprécier la politique il faut lire Charlie - tant qu'il publiera je me sentirai en sécurité, je l'achète régulièrement -, Libé est mort et enterré, comme le PS ce journal n'a plus rien produit depuis des lustres, sans idées, une feuille de chou sans âme perfusée de subventions, elle ne survivra pas.

Le soleil se lève, la lumière est brillante, le vrai bleu celui d'un ciel unique, juste celui à ne pas rater:

https://youtu.be/HADbrWFscI8

Exilé

LR coincé entre le refus éthique du RN et la tentation politique de LREM (...)

Refus éthique, vraiment ?
Nous aurons tout vu.
Ainsi donc, les caciques de LR ou de ses clones qui depuis 1993 appliquent la méthode consistant à diffuser de superbes engagements électoraux pour ensuite faire le contraire dès le soir de l'élection et qui, pis encore, ont participé au processus d'invasion de la France par des populations qui la haïssent et le prouvent chaque jour, ce qui s’apparente à de la trahison, seraient capables d'éprouver des scrupules d'ordre éthique à l'encontre d'un parti concurrent, sans que personne ne sache d'ailleurs exactement pourquoi ?

Exilé

@ Michelle D-LEROY
« Bruno Retailleau, Laurent Wauquiez, Philippe Juvin, Michel Barnier et David Lisnard, des personnes dignes et rassurantes, avec des valeurs et l'amour basique de la France. »

Je crains que M. Barnier ayant rejoint la galaxie bruxelloise ne soit désormais totalement indifférent, à l'instar de nombre de ses congénères en politique, au destin de ce qui fut jadis la France et à celui de son peuple historique.

Achille

@ Lucile | 19 mai 2021 à 00:02

Quitte à changer le nom de LR, il faut un sigle composé de mots forts, voire guerriers, permettant de faire revenir les brebis du parti qui se sont égarées du côté du RN.
Je verrais bien comme sigle le Front de Lutte aux Opposants de la Patrie (le FLOP) qui correspond bien à l’ambiance du moment…

Lucile

@ Achille | 18 mai 2021 à 16:39
"La droite passe son temps à changer de nom"

Exact, mais pas toute la droite, seulement le parti héritier du parti gaulliste dont vous énumérez les appellations successives. Le FN - RN n'a changé de nom qu'une fois, et encore à peine.

Les figures historiques du mouvement gaulliste ont constitué pendant longtemps des repères stables, mais elles ont disparu peu à peu, et leurs remplaçants actuels se contentent d'assurer tant bien que mal la permanence, sans percevoir les urgences nouvelles les plus cruciales, le tout en étalant copieusement leurs divergences. Ce n'est évidemment pas ce qu'on attend d'eux. LR s'est encroûté, il s'est laissé dépasser par l'histoire, il a beaucoup déçu ses électeurs, et il présente des contours de plus en plus flous ; pas seulement à cause de ses changements de nom. Ce parti n'est plus suffisamment identifiable. C'est un ectoplasme à la vie fantomatique. Donc pas tout à fait mort, mais pas bien vif.

Je ne pense pas qu'on doive la déconfiture des partis politiques à EM, comme on le dit généralement, je crois plutôt l'inverse ; on doit EM aux difficultés des partis à se structurer, à avoir le courage de leurs opinions, à préciser leur vision politique et surtout à répondre aux problèmes actuels une fois aux manettes.

Maintenant à son tour EM ne suscite plus grand espoir, il y aurait donc de la place pour autre chose. Les sondages montrent que le socialisme a cessé de faire rêver la majorité des Français. Aussi les circonstances sont-elles favorables à la droite. Reste à savoir pourquoi LR et ses figures de proue n'inspirent pas confiance. À mon avis à cause de la manière dont LR a gouverné en son temps, et parce que LR n'envisage apparemment pas de changer de méthode s'il revient aux affaires.

Tipaza

"LR est condamné à mort parce que depuis trop longtemps il s'est déjà, masochiste, fait disparaître à petit feu." (PB)

A-t-il vraiment existé un jour ?
Qu'est-ce qu'un parti, sinon un créateur de principes de vie en société à partir d'une idéologie conditionnant la Nation, et un réalisateur des moyens de mise en oeuvre de ces principes.

À partir de cette définition, LR n'a jamais été un parti, pas plus que les autres éléments de la suite de la fausse droite UDR, RPR, UMP, dont il est l'ultime avatar et donc le plus dégénéré.

Aucune idéologie, sinon l'idéologie floue et confortable d'une pseudo-démocratie libérale qui n'est en fait que la soumission aux règles de l'UE, que LR a contribué à bâtir.

Et c'est là que commence la supercherie.
Se revendiquer de la France au nom d'un gaullisme momifié depuis longtemps, alors que concrètement tout a été fait par LR pour abandonner la souveraineté française à l'UE, au nom du grand principe "L'union fait la force", sans préciser la force de qui.

Et la supercherie se poursuit avec la ritournelle, assénée chaque jour, des valeurs républicaines dont ne sait ce qu'elles sont exactement, et en quoi elles seraient différentes des valeurs monarchistes dont la Grande-Bretagne se prévaut.

Tout ce qu'on sait de ces valeurs républicaines revendiquées par l'intitulé même du parti, "Les Républicains", c'est que lorsque le peuple exprime dans un référendum son refus d'un traité, ces "républicains", sous l'impulsion du chef, le détestable Sarkozy, bafouent et piétinent la volonté populaire, avec la complicité du PS, autre grand revendicateur de valeurs républicaines.

Au moins les valeurs monarchistes respectent-elles la volonté populaire du Brexit.

Voilà pour l'idéologie et les principes.
Qu'en est-il des moyens mis en oeuvre pour assurer le bien-être de la population ? Si celle-ci est méprisée qu'au moins elle soit repue et pas de bonnes paroles.

Il se fait que LR (et les autres), lorsqu'il était au pouvoir, a été incapable d'empêcher la désindustrialisation de la France.
En acceptant la loi du marché telle que définie par l'UE, le pays a sombré dans une léthargie improductive, incapable d'assurer le minimum d'autonomie, sanitaire entre autres.

Il a même fait mieux. Personne ne lui demandait de se jeter dans les bras de l'OTAN, et pourtant c'est ce qu'il a fait ; toujours sous l'impulsion de son chef, le très détestable Sarkozy.
Le type même de soumission inutile et non demandée par les bénéficiaires.
Au bilan, un passé de pouvoir peu glorieux.

Qu'en est-il aujourd'hui de LR ?
Tout se passe comme si l'hyper détestable Sarkozy continuait à manipuler LR, avec un double objectif.

Le premier le plus apparent est celui d'être bien en cour avec Macron, espérant une intervention sur la justice pour lui épargner des condamnations.
Objectif partagé par tous ceux qui, chez LR, veulent accéder à des postes de pouvoirs, fussent-ils honorifiques.

Le second moins visible, est celui de la volonté de l'infiniment détestable Sarkozy de bloquer toute tentative de renaissance de LR, en faisant traîner le choix d'un candidat. En pesant pour que ce candidat ne puisse se rapprocher si peu que ce soit du RN.

Il fut le créateur de LR, lui parti et ridiculisé lors de la primaire de la droite, il veut montrer que sans lui LR n'existe pas.
C'est un processus mental que l'on trouve souvent chez les mégalomanes.

Alors LR est-il mort ?

On peut répondre OUI, si on se réfère à une chanson paillarde qui a inspiré Georges Brassens :
"Le macchabée n'est pas tout à fait mort
Et les bonshommes chargés de la levée du corps chantent "car il bande encore"...."
À l'évidence LR est tout à fait mort.

On peut répondre NON, car il sert encore de bouillon de culture, permettant la survie d'ambitieux plus ou moins compétents, mais toujours disponibles pour une servilité rentable.

Un mot sur la photo.
Il manque un cierge à côté de Valérie Pécresse.
Elle a l'air béat d'une première communiante qui ne sait pas ce qu'est la vraie vie.

Wilfrid Druais

"Il y a tout de même un vivier remarquable au sein duquel Bruno Retailleau, Laurent Wauquiez, Philippe Juvin, Michel Barnier et David Lisnard (il ne rejette pas radicalement l'hypothèse, il me semble dans notre entretien) ne seraient pas indignes d'un départage bien organisé et d'ampleur." (PB)

MOUAHAHA ! Que des cadors, c'est clair !

Pour résumer, les nazes "remarquables" de LR selon PB sont tous des centristes qui ressemblent peu ou prou à tous les centristes depuis Giscard.
Et après il se demande pourquoi personne ne veut voter pour eux. Hahaha !
Merci mais non merci, on a déjà donné (Constitution européenne 2005).

En fait le plus comique dans tout ça, ce n'est pas que Mister B pense que cette bande de berlingots soi-disant de droite soit une belle brochette de champions mais c'est que lui se croit de droite alors qu'il est tout simplement centriste. C'est le doigt et la lune quoi.

C'est ce que je lui dis depuis des années mais il semble qu'il ne me lise plus parce qu'il sait qu'il ne peut jamais me contredire ou qu'il fasse un blocage psychologique sur le fait de s'assumer centriste vu que c'est synonyme de sans conviction aucune.

Par pure prétention je penche pour la première hypothèse quand même malgré que la seconde soit également vraie.
La vie de centriste est dure hein Mister B... enfin elle permet quand même de mater les présentatrices TV notamment sur CNews donc il y a pire. On ne va pas le plaindre.

Au fond, le plus pitoyable chez Monsieur Bilger, comme tous les LR du genre Morano, Ciotti et autres est qu'il refuse d'admettre que le RN de MLP de maintenant est la quasi-copie conforme du RPR de Chirac, Juppé, Sarko et compagnie du début des années 90 pour qui il votait.
Malgré tout son blabla permanent du gars raisonnable, intelligent et tout et tout, il n'est qu'un idiot qui refuse la réalité qui lui crève les yeux.
C'est toujours navrant pour quelqu'un qui se prend pour un intello.

-------

Tiens, en parlant d'idiots qui se prennent pour des intellos, comme je regarde tous les soirs Zemmour et son fan-club de 19 h sur CNews, je prolonge ensuite généralement,le temps que mes nerfs le supportent, c'est à dire maximum vingt minutes, jusqu'à l'Heure des pros du soir et c'est ce que j'ai fait ce soir.
Et c'est comme ça que j'ai appris que Benzema revenait en Équipe de France de foot et bien sûr Praud, jamais avare d'une démagogie et donc d'une c*nnerie : "j'ai toujours défendu Benzema".
Ben tiens !
Le même Praud qui passe ses journées à brailler qu'il faut être impitoyable avec les "cailleras de téci" qui font régner la terreur dans leur "quartier" mais qui en défend une tant qu'elle joue au foot, c'est le comble.
Faut-il rappeler à ce crétin de Praud les histoires de vidéos de chantage de Benzema ?
Moralité, le foot rend c*n. Ce qui est normal vu que c'est le sport le plus c*n de l'histoire de l'humanité... juste après la pétanque.

Philippe Dubois

Bonsoir Monsieur Bilger,

Mais LR est grand, LR est miséricordieux. LR souhaite la victoire de Muselier en PACA et le soutient:

https://twitter.com/lesRepublicains/status/1394599485154676740/photo/1

Ils avaient le choix entre la guerre et le déshonneur
Ils ont choisi le déshonneur et ils auront la guerre

Pas entendu beaucoup LR non plus sur la dictature sanitaire ; ils ne servent vraiment à rien.
Ce parti est mort : Zemmour a raison.

--------------------------------------------------------------------

@ Michelle D-LEROY | 18 mai 2021 à 20:10

J'ai entendu Philippe Juvin tout à l'heure sur CNews
Ce monsieur est favorable au pass sanitaire pour aller au restaurant. Il n'aura JAMAIS ma voix.
Le pass sanitaire n'étant que la première étape vers un contrôle social à la chinoise.
Une deuxième étape en vue :

https://www.largus.fr/actualite-automobile/boites-noires-obligatoires-dans-nos-voitures-des-mai-2022-10619391.html

Michelle D-LEROY

Quand je vois cet après-midi Christian Jacob ouvrir tout grand ses bras aux macronistes de PACA, je me désole, vraiment, mais quand j'entends David Lisnard (que je viens tout juste d'écouter) je me rassure.

D'ailleurs les personnes que vous citez Monsieur Bilger sont tout à fait des gens de confiance, Bruno Retailleau, Laurent Wauquiez, Philippe Juvin, Michel Barnier et David Lisnard, des personnes dignes et rassurantes, avec des valeurs et l'amour basique de la France mais de là à exercer la fonction suprême c'est autre chose.

Emmanuel Macron a bousculé et détruit le PS et LR pour ses besoins personnels, pour donner l'impression d'être le seul à tout comprendre, à tout gérer, à tout décider.
C'était d'une très grande prétention. S'il avait réussi à rassembler, à faire de grandes réformes, les Français aujourd'hui seraient tous macronistes. Or la France n'a jamais été aussi abîmée, communautarisée, et les réformes faites dans l'impréparation, bâclées (et là je pense à celle des retraites) n'ont pu aller jusqu'à leur terme. Seul le vrai Jupiter aurait pu faire une réforme aussi vaste et complexe en si peu de temps. EM pèche par sa vanité poussée à l'extrême.

Quand j'entends qu'Emmanuel Macron est de droite, je m'étonne. Et je me pose la question qu'est-ce que la droite ? Toutes ses idées sociétales sont de gauche, ses idées mondialistes et progressistes également, celles de l'ex-PS qui a assuré sa courte formation politique. Disons que son côté droit est juste celui de l'argent et encore.

Tout cela pour dire que je ne me reconnais pas dans ce Président et qu'un parti de centre droit réaliste et ouvert sur les problèmes de la société actuelle, sans concession sur la délinquance, qui ose parler d'immigration, est absolument nécessaire à la scène politique et doit exister pour assurer une opposition saine dans une démocratie digne de ce nom. Sans l'intervention nocive de vieux politicards qui ont fait beaucoup de mal à LR.
Le maire d'Orléans pour qui j'ai beaucoup d'estime me paraît dans la lignée de David Lisnard.

Le piètre ex-ministre Castaner, insignifiant dans sa fonction de ministre de l'Intérieur, rêve d'un LR mort pour que ce vieux parti ne fasse pas d'ombre à sa jeune idole.

LR tel qu'il est, est effectivement moribond mais pourquoi ne pas reconstruire un parti digne de ce nom avec des personnalités fortes, moins théâtrales mais plus besogneuses, avec des idées pour rassembler et non rejeter, qui soient fiers de leur pays et de sa culture, qui soient dans la proposition constructive et non dans les petites phrases blessantes et les débats sans lendemain.

On peut encore y croire. Une année devant nous. Des personnalités comme celle de David Lisnard donnent de l'espoir et envie de reconstruire avec toutes les personnes de bonne volonté.
Cinq ans de plus dans la continuité, la France ne s'en remettra pas.

Par contre, je comprends les hésitations, car même si un parti de droite rajeuni et reconstruit devait émerger, il faut être un peu kamikaze pour aller se présenter à la Présidence dans une France aussi abîmée.

duvent

Mais qu'est-ce que c'est que cette pétaudière ?

Les hommes d'aujourd'hui sont des mauviettes et les femmes d'aujourd'hui des demi-mauviettes, les voilà qui hurlent à la mort pour un oui, pour un non.

Qu'ont-ils vécu, qu'ont-ils vu, qu'ont-ils supporté, que les autres hommes n'ont pas affronté, on se le demande ??

Regardez-les pleurer, ils n'ont plus d'espoir, comme cela est triste, comme cela me peine et me chagrine... Ils ne savent pas les pauvres où ce monde va, alors que les hommes des temps anciens savaient parfaitement bien de quoi demain serait fait.

J'ai envie de leur dire à ces mauviettes, ces pleureuses, ces pauvres types, ces c*ns : vous me les brisez menu, menu...

Sortez donc votre gras derrière de votre sofa, et cessez de gémir sans raison, il va arriver ce « doomsday », où les raisons de geindre seront nombreuses.

Et alors, parce que vous savez que vous n'êtes bons à rien, et mauvais à tout, parce que tout ce temps passé à ronronner comme une vieille chatte repue, vous laisse aussi héroïque qu'une descente de lit, il faudra penser au regain !

En vérité je vous le dis, on s'emme*de à fréquenter les humains quand tout autour se déploie la beauté d'un monde qui ne lasse jamais, qui étourdit toujours, qui émerveille sans fin, que par chance il se dévoile encore sous les yeux médusés de ceux qui pauvres d'esprit n'ont pas encore remarqué dans la face d'imbécile de Xavier Bertrand, ou celle de morue congelée de Valérie Pécresse l'avenir radieux dont tous se tamponnent mollement le coquillard !

Le miracle est que par chance nous avons la Lex oblivionis !

Michel Deluré

Et il faut bien avouer que LR a tout mis en œuvre depuis des années pour semer la confusion chez les électeurs en général et surtout les siens propres en particulier. Et EM, habile manoeuvrier, a su admirablement contribuer à favoriser cette situation et à l'exploiter pour conforter sa position.

Et ce n'est pas le moindre paradoxe, et je rejoins en cela sbriglia, que de constater qu'au moment où une large part de l'opinion se situe à droite et qu'il existe donc un espace politique important entre le RN et LREM, ce parti LR, bien implanté territorialement, se montre pourtant incapable d'occuper cet espace et d'offrir une alternative politique crédible à celle des deux partis que l'on nous présente déjà, triste perspective, comme les futurs finalistes de la prochaine présidentielle.

Quand LR va-t-il se débarrasser de ses pudeurs excessives en certains domaines et avoir enfin la capacité et le courage de proposer une véritable ambition pour le pays, de faire naître une espérance pour la France ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS