« Éric Dupond-Moretti présumé innocent mais Emmanuel Macron vraiment coupable ! | Accueil | Sarah Halimi : un projet de loi vraiment utile ? »

19 juillet 2021

Commentaires

F68.10

@ anne-marie marson
"Je ne fais pas dire n'importe quoi aux mots.Ce n'est pas le harcèlement qui est en cause, c'est le comportement induit par ce harcèlement. Je comprends bien ce qu'est la "nudge théorie"."

Je suis ravi que vous voyez que la théorie du nudge est un outil a priori légitime.

"Mes connaissances en psychiatrie s'arrêtent à Françoise Dolto (Freud, Foucault, Dolto)."

Je vais essayer de ne pas m'énerver à la lecture de cela, ce qui nous emmènerait trop loin.

"En ce qui concerne la "nudge théorie", je voulais dire qu'à partir d'une hypothèse qui est fausse, on oblige les gens à avoir un comportement comme si cette hypothèse était vraie. Par exemple je pense que l'hypothèse du réchauffement climatique est fausse."

C'est exactement le problème que j'ai essayé de soulever avec hameau dans les nuages. Sans succès.

Soyons donc honnêtes deux minutes sur le sujet.

Le nudge est un outil. Comme un autre. Ce n'est de la manipulation que si les gens sont pris en traître. S'il y a un outil démocratique permettant de recueillir l'assentiment ou les objections des premiers concernés à l'installation de musique dans les escalators de Stockholm, il n'y a pas de problème de légitimité à ce type d'action.

C'est bien l'État qui a vocation à prendre en compte l'état des connaissances pour mettre en place des politiques publiques, si tant est qu'il recueille l'assentiment des premiers concernés.

Le hic est le suivant: ce n'est pas à l'État de définir le vrai. On ne légifère pas sur la valeur de π. Que Macron le veuille ou non, ce n'est pas lui qui établira la vérité scientifique sur les concentrations de dioxyde de carbone dans les calottes glaciaires. Ce n'est pas lui qui établira la vérité sur la phylogénétique du coronavirus. La vérité ne se décrète pas en conseil des ministres.

La vérité, c'est la société civile qui la détermine. Il y a trois factions dans la société civile au sujet du régime d'établissement de la vérité.

1. Les populistes / complotistes, qui revendiquent le droit que cela soit celui qui hurle le plus fort avec les propos les plus idiots qui gagne et domine le régime d'établissement de la vérité.

2. Les religieux, catholiques ou autres, qui revendiquent que ce soit leur religion qui détermine ce qui est vrai ou ce qui est faux. Ils souhaitent que domine une hiérarchie de la compétence qui soit aux mains des hiérarchies ecclésiales.

3. Les partisans de la science. Ou de la rationalité. Ou des Lumières. Ou ce que vous voulez. Ces gens-là pensent que c'est à la liberté d'expression de permettre l'affrontement des idées, et de permettre à ce que les meilleures idées gagnent. Ce qui légitime le développement d'une hiérarchie de la compétence au sein de l'université, au moyen du débat contradictoire et de la confrontation des idées.

Ma perspective est proche du point 3. Avec des exigences personnelles supplémentaires comme, par exemple, la séparation de l'Université et de l'État. Comme jadis de l'Église et de l'État. Séparation de l'Université et de l'État qui n'est pourtant pas d'actualité en France...

Je défends donc l'existence d'une telle hiérarchie, qui dissocie complètement la Vérité de l'État et qui affirme que seul le débat d'idées permet d'atteindre la vérité. Ceux qui prennent en charge sérieusement ce débat d'idées, ce sont bien les scientifiques et philosophes. Les autres sont des parasites. Ou des spectateurs. Ou des outsiders, qui doivent être respectés quand ils sont sérieux. Et c'est mon travail de défendre cette hiérarchie de la compétence, mais aussi de la faire chanceler quand elle trahit l'exigence de rationalité.

Maintenant, cela signifie, oui, que je défends l'idée que l'État se réfère à la Science pour appuyer ses politiques. Mais pas qu'il en soit un esclave (les contraintes politiques existent et ne doivent pas être négligées au prétexte de la science désincarnée). Simplement qu'il ne nie pas les connaissances existantes au prétexte de connivences idéologiques avec les irrationalistes ou de complaisance avec les populistes.

Donc, sur le changement climatique... tant que le monde universitaire et scientifique affirme une certaine vérité en la matière, je nie la liberté du politique d'en faire fi. Il en va de même avec la vaccination.

Maintenant, cela ne signifie nullement que les hystériques qui instrumentalisent le changement climatique au prétexte de cracher sur le capitalisme, le libéralisme économique ET philosophique et qui souhaitent l'instrumentaliser pour détruire la liberté de conscience et d'expression à ce sujet (et je pèse mes mots) au prétexte d'imposer une décroissance et/ou une planification administrative de l'économie soient mes amis. Rien ne serait plus faux.

Mais si vous voulez contester l'état des connaissances au sujet du changement climatique, faites-le au niveau de la science. Montez en compétence. Ne faites pas d'erreurs dans vos arguments. Pointez du doigt les réelles connivences, complaisances ou erreurs en les documentant. Et là, vous aurez mon soutien. Mais si vous tombez dans les travers des complotistes ou des religieux, vous me trouverez sur votre chemin.

"Pourtant la "nudge théorie" des islamo-gauchistes les oblige à respecter les préceptes du Coran, pour leur bien ?"

Définissez-moi les islamo-gauchistes. Sinon, c'est un concept flou. Ils existent cependant bel et bien. Et non, ils ne font pas du nudge. Mais de l'endoctrinement idéologique visant à faire confondre critique des religions et racisme sociétal. Ils sont dangereux. Ce n'est pas du nudge, mais bien une guerre idéologique qui prend les enfants à témoin et en fait des enfants-soldats. Un peu comme la religion, d'ailleurs. Et ce n'est là nullement un hasard.

anne-marie marson

@ F68.10 | 06 août 2021 à 23:30
"Ce n'est pas du "nudge" que de harceler les gens. Exemple: la musique dans les escaliers du métro de Stockholm, c'est du "nudge". Les coups de poing dans la face en psychiatrie, ce n'est du "nudge" que si on n'a pas peur de faire dire n'importe quoi aux mots."

Je ne fais pas dire n'importe quoi aux mots.Ce n'est pas le harcèlement qui est en cause, c'est le comportement induit par ce harcèlement.
Je comprends bien ce qu'est la "nudge théorie".
Mes connaissances en psychiatrie s'arrêtent à Françoise Dolto (Freud, Foucault, Dolto).
En ce qui concerne la "nudge théorie", je voulais dire qu'à partir d'une hypothèse qui est fausse, on oblige les gens à avoir un comportement comme si cette hypothèse était vraie.

Par exemple je pense que l'hypothèse du réchauffement climatique est fausse.
Pourtant on oblige les gens à croire que cette hypothèse est vraie, que les éoliennes vont résoudre le problème, ce qui permet à la politique Barbara Pompili d'implanter en baie de Saint-Brieuc des éoliennes qui ne servent à rien, mais bétonnent et sabotent le paysage.

De même je pense que la pandémie n'existe pas, mais on oblige les gens à se faire vacciner comme s’il y avait vraiment une pandémie.
Il paraît que les hôpitaux sont en tension, mais le fameux Pr. Mégarbane lance un appel: on a besoin de 50 médecins pour les DOM-TOM, le déplacement est pris en charge.
240 personnels de santé vont quitter les hôpitaux français pour se rendre aux DOM-TOM.
Donc conclusion de Mégarbane: il faut se faire vacciner pour éviter la surcharge des hôpitaux français pendant qu'il y manquera des médecins et du matériel.

Une cousine, enseignante en ZEP pendant tout sa carrière, se demandait à chaque rentrée scolaire comment elle allait réagir si une élève voilée souhaitait intégrer sa classe.
Étant elle-même une personne pas très évidente, le cas ne s'est jamais posé, les élèves préférant se défiler avant.
Mais elle disait souvent que lorsqu'elle distribuait dans sa classe des revues comme ELLE ou Paris Match, pour une étude sur la publicité dans la presse, elle entendait les mouches voler dans la classe, les élèves préférant lire les potins sur Johnny and Co plutôt que les préceptes du Coran.
Pourtant la "nudge théorie" des islamo-gauchistes les oblige à respecter les préceptes du Coran, pour leur bien ?

F68.10

@ Bill Noir
"Un de nos compatriotes trouvant que sa mère psychiatre..."

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que vous me visez un peu personnellement dans vos commentaires depuis quelque temps. Je me trompe ?
Parce que si je ne me trompe pas, peut-être qu'il convient que je vous réponde avec de plus en plus de délicatesse ? Vous me dites, hein... je mets des gants de soie pour écraser vos testicules tout en délicatesse quand vous le souhaitez.

"...vient de quitter notre pays et s'est expatrié à Stockholm (Suède) au motif qu'on y trouve des escaliers musicaux dans le métro lesquels par leur emprunt permettent un effort physique salutaire plutôt que de se pavaner dans des escalators peu écologiques."

Non, Stockholm, jamais mis les pieds. J'ai des origines danoises et je trouve Copenhague particulièrement jolie. J'y ai d'ailleurs pris cher avec leur TVA sociale. Mais je n'ai pas traversé jusqu'à Malmö et encore moins Stockholm.

Donc, non, rien à voir entre Stockholm, ma môman et la choucroute. On expliquait juste que la nudge theory, au départ, n'est pas un concept conçu pour outrepasser toutes les manières démocratiques de délibérer sur les thématiques morales. (cf. Commandements de Blanquer.) C'est seulement un moyen, quand on se fixe un but, d'influencer les gens par des choses comme, oui, mettre de la musique dans les escalators pour les amener à faire un peu d'exercice. Il ne s'agit pas de leur mettre un flingue sur la tempe en leur ordonnant de faire des pompes, des tractions et des squats, hein...

Tout ce qui relève du nudge doit in fine être démocratiquement discuté et démocratiquement décidé pour que les arbitrages moraux décidés ne prennent jamais les premiers concernés en traître. Parce que la science, et la "nudge theory", ne sont pas a priori censés être des armes de manipulation mentale au service exclusif des médecins ou gouvernements.

Ça, par contre, c'est une horreur éthique qu'on se permet au prétexte de la science: le médicament connecté... vous m'en direz tant !! Mais mettre de la musique dans les escalators, quand même, ça va... le goulag est quand même un peu loin, hein...

"Soucieux dans les moindres détails, le gouvernement suédois a imposé le sens interdit dans les escaliers musicaux et diffuse de préférence du Mozart ou de l'Offenbach dans les montées (pour dynamiser) et du Mahler dans les descentes (pour rêvasser à loisir)."

Avec un peu de chance, le gouvernement suédois demande même l'avis à sa population, qui sait ? Stockholm est dans un pays nordique, pas en France. Peut-être qu'on a moins besoin de romper devant un gouvernement et d'ironiser devant ses desiderata simplement parce que ce n'est pas la croix et la bannière que de demander à faire passer le dernier CD de Mozart à tel ou tel endroit.

Quoi qu'il en soit: oui, il est légitime d'influencer les comportements avec le "nudge". Il est illégitime de toujours tout décider d'en haut sur ces thèmes et systématiquement prendre les Français en traître. Puis de leur répondre "euh... c'est la science." Ou comment ne jamais assumer ses responsabilités.

Bill Noir

L'ÉVEIL DU PETIT SUISSE

Un de nos compatriotes trouvant que sa mère psychiatre avait un comportement abusif à son égard vient de quitter notre pays et s'est expatrié à Stockholm (Suède) au motif qu'on y trouve des escaliers musicaux dans le métro lesquels par leur emprunt permettent un effort physique salutaire plutôt que de se pavaner dans des escalators peu écologiques.

Soucieux dans les moindres détails, le gouvernement suédois a imposé le sens interdit dans les escaliers musicaux et diffuse de préférence du Mozart ou de l'Offenbach dans les montées (pour dynamiser ) et du Mahler dans les descentes (pour rêvasser à loisir).

F68.10

@ anne-marie marson
"Je ne me souviens plus du nom de cet individu qui a fait le buzz quelques jours sur CNews."

Dommage. J'aimerais bien faire mon mur des c*ns à moi tout seul.

"Pour ma part, je pense au sujet de cette soi-disant crise sanitaire que l'hypothèse de départ est fausse, les démonstrations suivantes sont fausses et que la conclusion (le pass sanitaire) est fausse également."

Nous ne sommes pas d'accord, pour autant que j'en juge ; mais je ne crois pas que cela soit le point central de votre commentaire.

"De toute façon, d'autres ont pris sa place, comme le Pr. Mégarbane, ou Odile Launay, infectiologue, qui déclare que les gens ont la liberté de ne pas se faire vacciner, mais n'auront pas la liberté de voir leurs proches hospitalisés."

J'ai regardé Odile Launay très rapidement. Je n'ai pas pu tracer cette information, donc ce ne sont pas des propos que je mets dans sa bouche.
Mais ce sont des propos qu'un médecin de ma famille (suivez mon regard...) tient explicitement. Cette personne revendique de pouvoir refuser de soigner les non-vaccinés.

C'est une position odieuse, contraire à l'éthique médicale, et sur le fond une tentative de prise de pouvoir sur le politique par le médical. C'est au politique de décider cela (et il abuserait en faisant cela, à moins d'arguments vraiment solides...). Mais ce n'est pas aux médecins de décider cela au nom de la "science", qu'ils instrumentaliserait honteusement s'ils se livraient à cela.

"J'ai appris que cela s'appelait le "nudge" ou harcèlement incitatif, pour changer les comportements des gens."

Non. La "nudge theory" (que je connais quand même un peu) c'est de repenser le cadre dans lequel on vit pour faire en sorte que les choses se passent au mieux. Des choses comme cela:

"En 2009, Stockholm, pour inciter la population à utiliser des escaliers dans le métro plutôt que les escalators, a mis en place des escaliers musicaux. Les usagers, emballés par l'installation, ont alors délaissé l'escalator et de cette manière ont été conduits à faire un effort physique." -- Wiki

C'est donc très bien, la "nudge theory". Si des gens font passer des arbitrages moraux sous couvert de "nudge theory", c'est 1. qu'ils n'ont rien compris 2. qu'ils cherchent à s'arroger une autorité morale sous couvert du dernier mot à la mode 3. qu'ils vous escroquent 4. qu'ils doivent être dénoncés. Et dans un monde parfait, embastillés.

"Il suffit de rendre impossible la vie des gens qui n'obéissent pas aux injonctions des "médecins sachants" pour que les gens cèdent et obéissent aux injonctions."

Cela n'est pas de la science. Cela est un modèle médical connu sous le nom de paternalisme médical, en vigueur en France mais moins dans d'autres parties du monde. Un modèle que l'État français trouve très confortable. Et que les gens qu'on enferme en psychiatrie connaissent très très bien.

"La coercition dans les soins de santé est bien connue et les traitements forcés contre la volonté du patient est encore plus courant dans les soins psychiatriques. En fait, la psychiatrie est la seule discipline où la coercition dans les soins peut être légale et sanctionnée par l'État. Bien que la prise de décision autonome soit contestée en raison de la relation de pouvoir entre le praticien qualifié et le patient non qualifié, ce gradient de pouvoir est encore plus intense en psychiatrie en raison de la nature de la maladie mentale. L'histoire regorge d'exemples d'abus politiques du pouvoir confié aux médecins et plus particulièrement aux psychiatres, comme on l'a vu pendant le régime nazi et le régime soviétique lorsque les dissidents politiques étaient étiquetés « malades mentaux » et soumis à des « traitements » inhumains. La coercition dans les soins psychiatriques se manifeste sous la forme d'admission d'office, de traitement d'office, d'isolement/de contention, d'hospitalisation ambulatoire et, dans le contexte indien, comprend également un traitement clandestin. Ainsi, pour le moins, discuter des controverses entourant la coercition dans les soins psychiatriques est de la plus haute importance et ces controverses portent principalement sur les questions de « justification » et de « droits humains »." -- Indian Journal of Psychiatry, 2010.

En France, quiconque tient ce genre de discours est étiqueté "scientologue". C'est très tendance. En tout cas, cela l'était quand j'ai commencé à trouver quand même abusif le comportement de ma mère psychiatre à mon égard... et que j'ai alors demandé mes dossiers.

Mais le paternalisme médical n'est de la science que si on déforme abusivement le sens du mot "science". Et oui, en tant que personne embastillée à répétition à coup de piqûres dans les fesses, je vous confirme que cette abusive déformation a bel et bien cours. Mais avec ma double casquette de normalien, je vous informe que le mot "science" n'est pas censé être synonyme de brutalisation des faibles hors de tout cadre légal, ou dans un cadre légal affreusement complaisant avec la brutalisation. En gros, navré, mais je vais continuer à défendre la science et les vaccins. Mais pas les bourreaux et les bourrins.

"De même qu'à Paris, Anne Hidalgo rend tellement impossible la vie des automobilistes et des habitants que ceux-ci finissent par abandonner leur voiture ou déménager."

Les Parisiens n'ont qu'à mettre en place des votations, s'ils ne sont pas contents. Aucune pitié pour eux.

Ce n'est pas du "nudge" que de harceler les gens. Exemple: la musique dans les escaliers du métro de Stockholm, c'est du "nudge". Les coups de poing dans la face en psychiatrie, ce n'est du "nudge" que si on n'a pas peur de faire dire n'importe quoi aux mots.

anne-marie marson

@ F68.10 | 02 août 2021 à 21:05

Je ne me souviens plus du nom de cet individu qui a fait le buzz quelques jours sur CNews.

Pour ma part, je pense au sujet de cette soi-disant crise sanitaire que l'hypothèse de départ est fausse, les démonstrations suivantes sont fausses et que la conclusion (le pass sanitaire) est fausse également.

De toute façon, d'autres ont pris sa place, comme le Pr. Mégarbane, ou Odile Launay, infectiologue, qui déclare que les gens ont la liberté de ne pas se faire vacciner, mais n'auront pas la liberté de voir leurs proches hospitalisés.

J'ai appris que cela s'appelait le "nudge" ou harcèlement incitatif, pour changer les comportements des gens. Il suffit de rendre impossible la vie des gens qui n'obéissent pas aux injonctions des "médecins sachants" pour que les gens cèdent et obéissent aux injonctions.

De même qu'à Paris, Anne Hidalgo rend tellement impossible la vie des automobilistes et des habitants que ceux-ci finissent par abandonner leur voiture ou déménager.

Bill Noir

Un beau reportage sur Jean Vilar (01/08 France 5). L'erreur de ce grand personnage aura été d'avoir oublié que le théâtre est d'abord « beauté » avant d'être politique.

Bill Noir

Zéribi est un repris de justice mais El Khatmi est un enfant de la civilisation des think tanks californiens.

https://www.leparisien.fr/faits-divers/malversations-l-eurodepute-karim-zeribi-condamne-a-2-ans-de-prison-avec-sursis-09-09-2020-8381502.php

F68.10

@ anne-marie marson
"Je suis d'accord, ce ne sont pas leurs oignons."

Nous sommes d'accord sur ce point.

"Mais quand on entend dans les médias des intervenants dire qu'il faut aller chercher les gens entre deux gendarmes pour les vacciner, on ne s'étonne pas de ce qui se passe dans les immeubles."

L'État est en droit de passer ce genre de mesures, de mon point de vue.

Cela étant, s'il veut muscler encore davantage la politique vaccinale, il n'a pas à aller jusque-là. Il peut se contenter d'imposer la vaccination obligatoire avec prunes salées et contrôles renforcés sur voie publique. Nul besoin de jouer ainsi les matamores avec des gendarmes en allant chercher les gens à leur domicile.

Je serais curieux de savoir où vous avez entendu ces propos. (Je ne regarde pas la télévision ni n'écoute la radio.) J'ai quand même envie de connaître le barge qui sort cela et d'évaluer précisément son niveau de bargitude.

"Cela devient de l'hystérie."

Moi, honnêtement, cela me ferait marrer de voir les gendarmes défoncer les portes des honnêtes gens et leur envoyer la facture de la démolition de leur porte pour les forcer à se faire piquer. Schadenfreude.

Je ne pense malheureusement pas que ce rêve érotique se réalisera. Vous pouvez dormir tranquille sur vos deux oreilles sur ce point précis.

"En même temps, la SNCF supprime des trains pendant les vacances. Les trains de banlieue sont bondés, bonjour la circulation du virus."

La politique de la seuneuceufeu, je préfère me taire dessus: mon fondamentalisme ultra-libéral me ferait prononcer des propos qui feraient passer la politique vaccinale actuelle pour de la démagogie avancée. Du "populisme", comme on dit de nos jours.

anne-marie marson

@ F68.10 | 01 août 2021 à 15:05

Je suis d'accord, ce ne sont pas leurs oignons.
Mais quand on entend dans les médias des intervenants dire qu'il faut aller chercher les gens entre deux gendarmes pour les vacciner, on ne s'étonne pas de ce qui se passe dans les immeubles.
Cela devient de l'hystérie.

En même temps, la SNCF supprime des trains pendant les vacances. Les trains de banlieue sont bondés, bonjour la circulation du virus.

Bill Noir

MARSEILLE, LA FRANCE

Amine El Khatmi, le compère de Zéribi, parle le français comme vous et moi !

Lodi

Il peut y avoir des voisins indiscrets. Mais d'un autre côté, il y a des connaissances qui informent des endroits où on a une chance de se faire vacciner et qui encouragent quand on s'acharne en vain et commence à s'impatienter. Je ne voyais pas trop l'intérêt de parler de ça a priori puisqu'il me semble d'abord qu'il faudrait augmenter l'appétence générale pour la vaccination.

Mais puisqu'on en parle, je dirai merci à ceux qui m'ont soutenu. Merci à l'endroit où j'ai téléphoné et au centre de vaccination. Pas merci à mon généraliste, mais enfin, j'ai profité de la sortie pour me faire vacciner pour le reste et essayer de voir s'il connaissait un collègue vaccinant les gens, un centre de vaccination, que sais-je encore ? Mais en somme, un hôtelier et un sportif que je connaissais m'ont été plus utiles et plus sympathiques. De loin, de loin... L'hôtelier est d'autant plus remarquable que la crise n'a pas épargné l’hôtellerie, loin de là. Il paraît que les gens oublient d'aérer quand ils sont à l'hôtel, ce qui est surtout embêtant en période de covid, autant le dire, ça peut être utile, j'imagine.

Bref, même en anticipant autant que possible, cela n'a pas été facile, comme pour beaucoup de gens d'ailleurs. Parler peut être intrusif ou une manière de se soutenir mutuellement, tout dépend de bien des choses... Pour ma part, j'ai apprécié une solidarité voire une complicité dans le malheur des temps.

Nous n'aurions jamais cru voir les gens défiler contre le pass et plus souterrainement le déni de l'utilité du vaccin ou la proclamation de ne rien avoir à faire des gens, de la liberté d'empoisonner le prochain.
Et tandis que je revoyais malgré tout les bars et les restaurant se rouvrir, je me disais que je reverrais peut-être une mendiante qui m'avait dit être serveuse avant le covid... En effet, et elle mendiait toujours, la reprise n'est pas pour tout le monde, sans doute, et son ami aussi n'avait pas d'emploi alors qu'il travaillait dans la musique. Dans leur vie de squat, l'ordinateur portable avait été volé : il ne pouvait pas travailler sur des enregistrements, et le concert où il devait officier avait été interdit pour raison de covid...

Il n'y a pas que les chiffres, que deviendront l'hôtelier, le technicien du son et la serveuse et tant d'autres si par la faute des "résistants", le virus a le temps de muter assez efficacement pour que rien n'en vienne à bout ?
Et combien de morts ?
Et combien de temps avant qu'on ne soit obligé de sacrifier ou les exposés au virus, faibles physiquement, ou les exposés à la crise, les vulnérables économiquement ?

F68.10

@ anne-marie marson
"Non, au contraire, mes voisins s'occupent de ma santé."

Je ne cautionne pas ces comportements. Ce n'est pas là leurs oignons.

anne-marie marson

@ Herman Kerhost | 24 juillet 2021 à 13:12

Non, au contraire, mes voisins s'occupent de ma santé.
J'ai rencontré deux voisines récemment dans l'escalier.

Voisine1: Bonjour, bla, bla, bla... Vous êtes vaccinée ?
Moi: Non, pas encore.
Voisine1: Je peux vous inscrire sur Doctolib si vous voulez.
Moi: Merci, je sais me servir de Doctolib.

Voisine2: Bonjour, bla, bla, bla... Vous êtes vaccinée ?
Moi: Non, pas encore.
Voisine2: Il ne faut pas plaisanter avec ça. Je peux vous inscrire sur Doctolib, si vous voulez.
Moi: Merci, je sais me servir de Doctolib.

Ma nièce (qui travaille dans une ARS): si tu as un problème avec tes rendez-vous, dis-le moi, je peux t'inscrire sur Doctolib.
Moi: Merci, je sais me servir de Doctolib.

C'est fou le nombre de gens qui ont un accès privilégié à Doctolib. C'est le nouveau sésame.

Bill Noir

L'ACCENT MARSEILLAIS

Pierre Fresnay y réussit mieux que Karim Zéribi.

Bill Noir

Hier, pendant le repas du soir, un de mes descendants déclara que « Star Wars » était une œuvre de science-fiction. Il est multilingue, il ne saisit pas le côté réducteur qu'il peut y avoir dans ce terme en french courant.

Je lui rétorquai qu'un tel chef-d’œuvre devait être plutôt qualifié de « transposition ». Comme Gulliver ou Don Quichotte. Un procédé pour faire passer en toute simplicité des vérités premières.

D'autant que les artifices les plus « fictionnels » – les robots, les engins, les jeux de lumière – sont moins intéressants que les images réelles, celles du désert par exemple, et bien sûr des personnages quand ils ont visage humain.

Je ne pus m'empêcher de lui décrire le lever du soleil à l'Assekrem… où l'on voit Dieu !

Nous avons ensuite parlé, pour me réconcilier avec ce jeune homme, du cycle arthurien… les trois volumes de la Pléiade que Macron a omis de faire figurer dans sa photo officielle.

Bill Noir

LA GAZETTE DROUOT 23/07/21 

Un magnifique « Enlèvement d'Europe », un bronze à patine brune de Claude Lalanne.
La preuve que les artistes du XXe siècle ne sont pas tous tombés dans l'ArtKon !

Herman Kerhost

@ anne-marie marson | 22 juillet 2021 à 11:15
"Je me moque complètement de mon voisin, et de sa santé."

Ha ha ! Vous vous moquez de vos voisins ? Eh bien, peut-être que vos voisins font de même à votre égard. À part ça, la discrimination, ça vous dérange...

F68.10

@ Robert Marchenoir (@ anne-marie marson)
"C'est bien ce que je pensais... et c'est bien ce que l'on vous reproche, à vous les anti-vaccin. C'est pour protéger la population d'irresponsables dans votre genre que les lois existent."

Personnellement, ce n'est pas ce que je reproche aux anti-vaccins. Mais c'est un élément qui permet d'affirmer que leurs priorités morales sont déplacées. Et aussi un élément qui justifie la nécessité que la puissance publique ait la capacité de trancher. En leur défaveur.

Et, effectivement, ce type d'antivaccionalisme est différent d'autres types d'antivaccionalisme que j'ai eu l'occasion de rencontrer sur les blogs anglo-saxons. Les positions d'une certaine C. K. sur le blog de Gorski sont altruistes: "ce sont les vaccins qui ont causé la mort subite de mon bébé !!". C. K. cherche à protéger les gens en incriminant les vaccins sur la base de son histoire personnelle.

Les antivaccionalismes ne sont pas tous les mêmes...

"Quant à prétendre que la Chine ne vaccine pas, franchement, faites l'effort de vérifier, avant de balancer de telles énormités..."

D'autant plus que la Chine cherchait à imposer un vaccin chinois pour les étrangers qui veulent rentrer en Chine... Jeu de pouvoir en la matière...

Robert Marchenoir

@ anne-marie marson | 22 juillet 2021 à 11:15
"Je me moque complètement de mon voisin, et de sa santé."

C'est bien ce que je pensais... et c'est bien ce que l'on vous reproche, à vous les anti-vaccin. C'est pour protéger la population d'irresponsables dans votre genre que les lois existent.

"J'ai écrit fâcheux, mais je voulais dire facho."

En d'autres termes, vous nous confirmez qu'être de gauche, c'est se moquer totalement du sort d'autrui. On s'en doutait un peu, remarquez...

"Le masque pour ceux qui ne sont pas vaccinés et pas de masques pour les autres est une discrimination."

Bien entendu, et c'est une excellente chose, la discrimination : la prison pour les meurtriers, la liberté pour les citoyens respectueux de la loi ; le retrait du permis pour ceux qui roulent sans assurance, la liberté de rouler pour les autres. La possibilité d'exercer la médecine lorsqu'on a obtenu le diplôme correspondant, et l'interdiction de le faire dans le cas contraire. Qu'est-ce que vous trouvez anormal, dans la discrimination ?

Au demeurant, personne n'a proposé ce que vous dites sur les masques. Il est question de dispenser du port du masque ceux qui pénètrent dans les lieux soumis au pass sanitaire. Ceux qui ne peuvent montrer le pass ne seront pas contraints au port du masque : ils ne pourront pas rentrer du tout.

C'est donc un allègement des contraintes. Avant, tout le monde était obligé de porter le masque dans les restaurants ou les magasins.

Votre précédent commentaire est rempli de fausses informations de ce style. Ainsi, j'aimerais bien savoir dans quelle poubelle d'Internet vous avez trouvé que les hôtels 5 étoiles seraient dispensés de pass sanitaire. Sous réserve de confirmation, il semblerait que ce soit plutôt le contraire. Les hôtels seraient dispensés de pass sanitaire, sauf s'ils disposent d'espaces collectifs (restaurant, piscine...). C'est plutôt l'hôtel une étoile qui n'a ni restaurant, ni piscine...

"En Chine, il n’y a plus de virus en circulation, grâce au confinement. Les Chinois n’ont donc pas besoin d’être vaccinés."

Donc vous réclamez davantage de confinement, c'est bien ça ? Jusqu'à présent, le parti des râleurs hurlait plutôt à la dictature à cause du confinement. Il faudrait voir à conserver un minimum de cohérence...

Quant à prétendre que la Chine ne vaccine pas, franchement, faites l'effort de vérifier, avant de balancer de telles énormités...

Avec 7 vaccins autorisés, la Chine est le pays qui en a mis au point le plus grand nombre. Plus de 80 pays les utilisent. A l'heure où nous parlons, la Chine a injecté 1,48 milliard de doses à ses citoyens, soit le nombre le plus élevé du monde, et de loin (*).
______

(*) Je conseille le site Our World in Data à ceux qui cherchent des statistiques sur le Covid. Il est fort bien fait, les données sont très bien expliquées, et il permet de se faire des petits graphiques sur mesure avec les pays que l'on veut, c'est très smart.

Bill Noir

Un blog dans lequel on se dispute sur la possibilité pour une dame de faire l'amour avec une voiture ne périra jamais !

Giuseppe

Nanni Moretti forcément amer, il vient de cylindrer Titane le vainqueur.
Il ne faut pas se raconter d'histoires, quand on veut casser des codes, il faut avoir du génie, et dans Titane même pas l'ombre d'une lumière paraît-il.
Prendre des couloirs ou des voies différentes quand on escalade il faut du talent, j'ai entendu une belle définition de ce mot, du travail et de la persévérance.
Quand on aime le cinéma italien, il ne peut y avoir que de la rancoeur dans la bouche de Moretti, ce n'est pas possible, il a le talent, lui, c'est sûr.

F68.10

@ anne-marie marson
"J'ai écrit fâcheux, mais je voulais dire facho."

Ne vous retenez pas: optez pour nazi. L'exagération, cela détend. Ce qui est bel et bien anti-démocratique, c'est de nier la légitimité de l'État dérivant du vote à imposer la vaccination.

"Le masque pour ceux qui ne sont pas vaccinés et pas de masques pour les autres est une discrimination."

Un discrimination tout à fait louable.

"Je me moque complètement de mon voisin, et de sa santé."

Libre à vous. Libre aux responsables politiques de considérer qu'on ne construit pas une société sur la base d'une morale aussi égoïste.

"On veut nous faire pleurer dans les chaumières parce qu'on ne protège pas notre voisin."

"On" ne cherche pas à vous faire pleurer. "Je" cherche à vous convaincre qu'il existe des bases objectives à la morale. Est-ce que contaminer l'eau potable au choléra est une bonne chose ? Oui ou non ? Non. Bien évidemment.
Il existe donc des bonnes et des mauvaises réponses en matière de morale, qui ne dépendent pas de nos idiosyncrasies personnelles ; idiosyncrasies qui n'ont aucune raison d'être partagées par autrui et aucune raison d'être un bon guide moral. La preuve: personnellement, je suis pro-virus. Eh bien je dois ravaler mon chapeau si je veux prétendre parler objectivement de la morale ; et alors prendre position pour le vaccin.

"Je n'aime pas ce vaccin anti-covid et la façon dont il est imposé."

Je n'aime rien de ce qui est médical et rien de ce qui relève de la contrainte en matière médicale. Ce qui est sans importance dans le cas d'espèce. Ce n'est pas "j'aime" ou "j'aime pas"... c'est minimiser la souffrance collective sur des critères objectifs. Votre gêne face à la contrainte vaccinale ne pèse pas grand-chose face aux enjeux en matière de santé publique au niveau mondial.

"Je ne suis pas non plus anti-vaccin. J'ai tous mes vaccins, y compris anti-tétanos l'année dernière. Mes enfants ont tous leurs vaccins."

Le fait que vous ayez tous vos vaccins n'est absolument pas incompatible avec l'opposition à la vaccination. Ce qui constitue bien une composante du mouvement anti-vaccin.

"Mon médecin n'est pas anti-vaccin, loin de là. Il vaccine ceux qui veulent se faire vacciner, sans problème. Il ne vaccine pas ceux qui ne veulent pas. Il ne les inscrit pas de force dans un centre de vaccination."

Que votre médecin respecte votre libre arbitre en la matière, tant mieux. Si les autorités médicales lui imposent des règles, il doit les appliquer. Votre médecin est par contre tenu, selon la déontologie médicale, à ne pas tenir publiquement en sa qualité de médecin des propos contraires aux connaissances scientifiques. Il ne fait pas exactement cela quand il prétend qu'il s'agit là de "discrimination". Mais, franchement, je suis à peu près sûr qu'en creusant un peu, il tient des positions hostiles aux vaccins: le terme "discrimination" est trop fort face à un tel enjeu de santé publique. Demandez-lui donc s'il ne trouve pas le droit de l'hospitalisation psychiatrique discriminatoire ; et, s'il le trouve discriminatoire, s'il s'y oppose. Il est à parier qu'il vous tiendra un autre discours...

———————————————-

@ Bill Noir
"On me dit qu'il ne faut plus parler ici de Madame Covid. Quoi d'autre ?"

Vous faites exactement ce qu'il vous plaît. Jusqu'ici, personne ne semble ouvert à l'idée de mettre les vaccins en sourdine le temps d'un billet. Ce qui ne me semblait pas trop demander, ne serait-ce qu'à titre expérimental, pour vérifier s'il était possible de discipliner la discussion. C'est manifestement impossible.

Mais vous faites bien ce que vous voulez !! C'était une proposition. Pas un ordre. Personne ne tient un flingue collé à votre tempe, hein...

"On ne va pas tout de même pas évoquer le cinéma actuel, on deviendrait grossier !"

Oh ! Moi, j'ai trouvé des choses pas si mal que cela dans le contemporain. Je suis en train d'essayer de donner le goût de la lecture à ma fille. Et je suis assez content que le cinéma contemporain mette à l'écran des textes comme Fondation d'Asimov. Pour essayer de lui mettre l'eau à la bouche en matière de lecture... Merci Apple TV+. Sortie le 24 septembre 2021.

Lodi

"Je me moque complètement de mon voisin, et de sa santé."

Rédigé par : anne-marie marson | 22 juillet 2021 à 11:15

est le fond de la pensée des gens contre le vaccin anticovid... Pas les principes dont ils peuvent se parer.
Et le plus drôle, c'est qu'ils attendent l'approbation des autres !

J'espère que les autres ne vont pas s'abaisser à la leur accorder. Ça ne risque pas de m'arriver, en tout cas. Ni de pardon pour les morts, les chômeurs ou un éventuel futur reconfinement.
Vous n'aurez pas notre complaisance.

Achille

Le moins que l’on puisse dire est que la photo choisie pour ce billet n’est pas à l’avantage de Vincent Lindon.
Il a les yeux de quelqu’un qui a fait la chouille toute la nuit et comme si cela ne suffisait pas il est en compagnie de deux dames qui le dépassent d’une demi-tête.
On pourrait croire que cet acteur n’est pas vraiment apprécié dans la famille Bilger ! :)

anne-marie marson

@ F68.10 | 22 juillet 2021 à 01:55

Mon médecin n'est pas anti-vaccin, loin de là. Il vaccine ceux qui veulent se faire vacciner, sans problème. Il ne vaccine pas ceux qui ne veulent pas. Il ne les inscrit pas de force dans un centre de vaccination.

Je ne suis pas non plus anti-vaccin. J'ai tous mes vaccins, y compris anti-tétanos l'année dernière. Mes enfants ont tous leurs vaccins.

Je n'aime pas ce vaccin anti-covid et la façon dont il est imposé. On veut nous faire pleurer dans les chaumières parce qu'on ne protège pas notre voisin. Je me moque complètement de mon voisin, et de sa santé.
Le masque pour ceux qui ne sont pas vaccinés et pas de masques pour les autres est une discrimination.
J'ai écrit fâcheux, mais je voulais dire facho.

Jérôme

Bonjour Philippe,

Antoine Dupont.
On dirait le fils naturel des frères Bogdanoff.
Du coup, le côté extraterrestre, oui, pourquoi pas.

Patrice Charoulet

Je signale à tous les habitués de ce blog qu'un texte d'Aliocha qui paraît incompréhensible ne se comprend qu'après avoir cliqué sur le lien qui renvoie à une pièce de théâtre d'Olivier Py.
Je lui avais dit par mail mon incompréhension. Il a souligné l'importance du lien fourni.
Maintenant, ce qui m'avait paru incompréhensible a du sens.

Isabelle

Sur tous les plateaux TV, le pass sanitaire et la vaccination obligatoire ad nauseam ! Comment y échapper ? Partir en Corse ! Raté !

Gageons que malgré la vaccination obligatoire et le pass sanitaire, la macronie va bientôt nous imposer un nouveau confinement et les Français obéiront. Ce peuple est soumis et prêt à subir n’importe quelles injonctions. Il n’y a plus rien à faire pour lui !

«Comment pouvez-vous penser imposer de nouvelles mesures restrictives alors qu’il y a 30 millions de vaccinés ?» J. Messiha
https://twitter.com/CNEWS/status/1417947986252943366

En Corse, la saison touristique commence déjà à être entachée par une sale ambiance. On parle à nouveau de confinement !

Il y a désormais une plèbe d'en haut et une plèbe d'en bas. Des populistes beaufs d'en haut, en majorité vaccinés et vulgaires à force de bien-pensance, qui font face à des populistes beaufs d'en bas, en majorité non vaccinés et grossiers, jouant les rebelles (même pas peur !) devant un virus qui, pour le moment, ne ressemble pas à Ebola... Vulgarité contre grossièreté.

Pauvre France !

Bill Noir

On me dit qu'il ne faut plus parler ici de Madame Covid [*] . Quoi d'autre ? On ne va pas tout de même pas évoquer le cinéma actuel, on deviendrait grossier !

[*] Les gens de peu disent « La Covid »… c'est vulgaire !

Lodi

@ Lucile

Consolez-vous : la conquête spatiale avance : en plus de la rivalité entre Etats, il existe de plus en plus une rivalité entre très riches pour la course à l'espace.
Les gens sont parfois confinés, l'espèce va sortir de son confinement terrestre.

https://www.dailymotion.com/video/x82hp0x

Vous avez remarqué, une personne âgée aussi. Ce qui donne une habile transition : de plus en plus de gens de très haut niveau luttent contre le vieillissement, les connaissances s'accumulent pour le comprendre et aller contre lui, les intérêts vont dans ce sens... Ceux des Etats pour une population en meilleure santé, ceux des professionnels pour lutter contre ce processus... Tout cela réveille les gens du long sommeil de la résignation :

https://www.lesmots-leschoses.fr/livre/9782875422200-la-mort-de-la-mort-les-avancees-scientifiques-vers-l-immortalite-jose-cordeiro-david-wood/

La sanglante et appauvrissante écume de l'Histoire, c'est le covid, mais l'Histoire continue.
En France, on se dispute sur l'écume, car non seulement les gens ne se tournent guère vers l'avenir, mais obscurantistes, trop refusent le vaccin. Après quoi, ils se plaignent qu'ils sont exclus, hier, en effet, je suis allé à un spectacle dont les antivax étaient filtrés. Les malheureux étaient privés du droit d'infecter les autres : révoltant, non ? Ce qui me révolte plutôt, c'est le nombre de gens qui vont mourir par leur faute, soit tués par le virus, soit par le fait que l'économie ne repartira pas aussi fortement qu'elle le pourrait ! Personne ne doit oublier le rôle du gouvernement chinois ni des réfractaires au vaccin tandis que les victimes physiques et économiques s'accumulent... Ce n'est pas Macron ou les riches mais le gouvernement chinois suicidairement admiré et les antivax qu'on "comprend" tant alors qu'on persécute depuis des lustres les drogués, eux qui n'obligent personne à prendre une dose mais qu'on chasse, parfois à mort, aux Philippines ! Ce n'est pas la liberté ou la compassion qui guide les gens mais la quête du privilège de nuire avec l'approbation des masses.

https://leschroniquesdecliffhanger.com/2018/04/26/le-prix-du-danger-critique/

Plus immédiatement, je n'aime pas être obligé de porter le masque et de donner mon code à flasher... Si les gens étaient de meilleurs citoyens, je n'aurais à me plier à aucun contrôle. Je ne dis pas ça contre le personnel de sécurité, calme et pédagogue, mais parce que la poésie de la vie est dans les angles morts du monde : les rues perpendiculaires, les digressions et les mots oubliés d'un livre sur lesquels on s'endort avant la nuit.

F68.10

@ anne-marie marson
"Je vais lui faire part de votre réflexion. Vous me paraissez un peu fâcheux."

Oui, je suis un peu raide. Cela s'explique par le fait qu'on ne devrait pas laisser, par exemple, des pédiatres anti-vaccin abuser de leur position pour propager ce type de propos. Et ce n'est pas une atteinte à la liberté d'expression que de les virer pour cela, de la même manière que ce n'est pas une atteinte à la liberté d'expression que de virer un ingénieur dans le pétrole s'il lui prend l'idée de tabler sur une baguette de sourcier pour en rechercher...

Je suis fâcheux. Et pour de bonnes raisons: les mauvaises idées, en médecine, cela tue. Un médecin est moralement tenu de ne pas dire n'importe quoi en matière médicale.

Rassurez-vous pour votre médecin: le conseil de l'ordre, malheureusement, et contrairement à la déontologie médicale, a tendance à être sacrément complaisant avec les médecins qu'il devrait discipliner.

————————————

@ Isabelle
"La macronie poursuit son mauvais film. Vaccination..."

Manifestement, ce n'est pas sur vous qu'il convient de compter pour mettre la sourdine sur le thème de la vaccination.

L'État a une légitimité pleine et entière pour imposer la vaccination si les bénéfices en terme de santé le justifient. Macron ou pas Macron.

anne-marie marson

@ F68.10 | 21 juillet 2021 à 12:27
"Votre médecin devrait être radié par le conseil de l'ordre."

Je vais lui faire part de votre réflexion.
Vous me paraissez un peu facho.

Isabelle

La macronie poursuit son mauvais film. Vaccination, pass sanitaire, menaces, amendes disproportionnées et bientôt nouveau confinement, vacances gâchées pour tout le monde : fronde des vaccinés et des non vaccinés en vue ?! Stop à ce gouvernement 👎🆘😡

Giuseppe

@ Claude Luçon | 21 juillet 2021 à 01:14

Ceux qui ont connu la réception de travaux, les levées de réserves, les garanties décennales, et tout le reste, ont appris l'expression "aller à Canossa".
Parfois les genoux égratignés juste pour ne pas interrompre un dialogue et reprendre là où le bât blesse et signer le contrat de l'année, parfois se mettre devant des portes pour cacher des flashes inévitables, dans la tolérance, mais dont le client aurait pu les juger inesthétiques sur le moment. Pourtant tout cela rentrait largement dans les tolérances et les DTU.
La vie quoi ! La vie jolie comme dirait ma... Bref !

Ce qui n'empêche pas les plus belles rencontres du monde avec des architectes aux réalisations internationales, parler de notre jeunesse à Bielsa - du côté de... au Txotx -, et du Chupa Chups qui coûtait una peseta.

Seuls certains grands groupes pour des marchés privilégiés se permettaient d'aller en justice ce qui n'empêchait pas le même client de lui commander d'autres travaux, je pense à certaines gares parisiennes (une formation avec un courtier en assurances).

Tout est complexe, j'ai réalisé qu'avoir "tort" pouvait aplanir les problèmes, les ego sont parfois démesurés... Au pays de grands bretteurs nous avons appris à rompre, et au bout du compte comme l'a dit Pierre Berbizier, seule la victoire est belle. À son époque la longueur des crampons comptait pour beaucoup, ainsi que la finesse de jeu d'un Dupont de Castelnau-Magnoac dont même l'entraîneur des Rosbifs a dit qu'il était le seul joueur qu'il prendrait s'il le fallait.

"En Angleterre ou en Afrique du Sud, Dupont est déjà considéré comme le meilleur joueur du monde. Quand on vient à Antoine Dupont, et on y vient assez vite en ce moment, les superlatifs sont presque un peu gênants. Au hasard, Cyril Baille, le pote du Stade toulousain. « Un martien, notre extraterrestre à nous »."

Voilà pourquoi j'ai tort (je déteste ce mot), mais au fond c'est une victoire, nous ne doutions jamais de nous mes collègues et moi, sinon nous aurions été emportés, laminés, par la moindre vaguelette, plutôt comme Mitterrand lors de ses entretiens avec Elkabbach et lui expliquait qu'il n'allait pas trembler au moindre grain des océans, il n'avait pas été élu pour cela.

Ouf ! L'Australie a gagné la belle, mais ce dont je ne doute pas c'est que cette fois-ci les Français seront champions du monde, et cela malgré les rebonds capricieux du ballon, les rebonds de la vie. Nous avons d'excellents techniciens de tout ce qui ne tourne pas rond, ou plutôt de ce qui est ovale.
Les pleureuses sont priées de rester à la maison.

J'étais de ce côté, le Président est bien mièvre devant une façade:

https://www.lepoint.fr/societe/notre-dame-de-paris-jean-michel-wilmotte-ne-repetons-pas-le-syndrome-de-la-sagrada-familia-22-04-2019-2308810_23.php

La Pyramide du Louvre, Beaubourg, aujourd'hui dans le paysage, personne pour les détruire, tout le monde pour les visiter et les encenser.

F68.10

@ anne-marie marson
"Il paraît que les vaccinés ne seront pas obligés de porter un masque en extérieur. Est-ce que ce n'est pas de la discrimination, une forme d’étoile jaune ? Mon médecin dit que c'est de la discrimination."

Votre médecin devrait être radié par le conseil de l'ordre.

—————————-

@ Lucile

Bon, ben il n'y aura pas de trêve. Tant pis.

sbriglia@Bill Noir

«sbriglia (20 juillet 18h51) nous évoque un dénommé Jeanson... un type d'avant Macron. Aurait-il l'amabilité de nous préciser s'il s'agit de Henri ou de Francis.»
Rédigé par : Bill Noir | 21 juillet 2021 à 08:03

Henri, bien sûr, l'homme qui a appris à parler au cinéma français, le polémiste le plus redouté et l'esprit le plus mordant de l'époque…

Achille

@ Patrice Charoulet | 19 juillet 2021 à 17:41
« Si vous n'avez jamais lu ce livre, que vous le trouvez dans une bibliothèque municipale et que vous n'avez que le temps de lire un chapitre, je vous recommande le chapitre 9, qui est consacré aux excursions (incursions ?) des deux « bonshommes » (terme de Flaubert) dans le domaine religieux. »

Vous devriez en toucher deux mots à sbriglia. Il en fait souvent référence dans ses commentaires. Un livre qui l’a beaucoup marqué semble-t-il.
Il laisserait même entendre qu’il y a quelques Bouvard et Pécuchet sur ce blog… dont moi, bien sûr ! :)

Giuseppe

Quand on voit qu'une daube comme "Bienvenue chez les Ch'tis" fait des millions d'entrées, film qui est au cinéma ce qu'est un chanteur de variétés tel que Johnny le franco-français à la musique d'ambiance, on peut se demander ce qu'attend le spectateur !
Ils ont duré, ce qui prouve qu'ils ont trouvé leur place, mais peut-être peut-on se poser la question de la diffusion de tout ce qui existe ailleurs, ou alors nous serions d'indécrottables "chauvinas" ?

Bienvenue chez les Ch'tis qui met une grosse demi-heure avant de démarrer, des blagues lourdingues dont celle du facteur bourré... Et puis ?

Mario Monicelli, Le Pigeon, et tant d'autres... Bon on pourrait y passer la nuit, mais le devoir m'attend.

https://youtu.be/EaRQd_JMPyc

Aliocha

Ah, les gens, tous ces autres qui ne sont pas nous, et servent au sadisme de notre cohésion !
"Le récit seul au-dessus du désastre est un ciel supportable."
Olivier Py, Illusions comiques

La palme est attribuée à Tante Geneviève qui a compris que l'acteur est un personnage qui sait qu'il joue faux, imitant sa mère en sa manière de porter sa pochette quand elle va à l'opéra, qui elle-même imitait Michèle Morgan, la construction du personnage a été inventée pour interpréter le drame bourgeois, on joue un personnage qui joue un personnage, je vous en prie, leçon de comédie, de 36.40 à 44.30 :

https://www.youtube.com/watch?v=o7cdcvqgNGs&t=2248s

L'incarnation seule est digne d'intérêt, l'interprétation est impossible, voilà qui renvoie Nietzsche au comique illusoire de sa volonté de puissance : "Si potiche je fus, je ne serai pas cruche..."
Voilà de quoi passer au masque qui bâille sur un autre masque, l'aveu de la convention qui dénoue le drame bourgeois de toute ses vacuités, reste le théâtre de la joie, la tragédie qui fait de nous des hommes, et le drame lyrique qui fait de nous des poètes, et nous permet d'affronter sereinement notre condition, leçon de tragédie, je vous en prie, allez à 1:17:55, l'acteur tragique n'a aucune intention, il est comme absent de sa propre parole, il ne la parle pas, il la montre, les ténèbres sont peintes sur la méchante toile, sale et vieillie, la bibliothèque brûle, mais tant que l'acteur parle, elle n'est pas morte encore, le récit seul au-dessus du désastre est un ciel supportable.

anne-marie marson

@ Claude Luçon | 21 juillet 2021 à 01:14
« Philippe en est réduit à parler du Festival de Cannes sans réussir à soulever notre enthousiasme habituel. »

Ph. Bilger n’a pas parlé non plus du Tour de France, passé pratiquement inaperçu cette année.
En ce qui concerne le vaccin, un documentaire sur ARTE hier soir a indiqué que, en Chine, il n’y a plus de virus en circulation, grâce au confinement.
Les Chinois n’ont donc pas besoin d’être vaccinés.
En France, les frontières du pays n’ont jamais été contrôlées, donc le virus a pu circuler, à cause de l’incompétence de Clément Beaune.

À cause de l’incompétence de quelques-uns, on oblige les Français à être vaccinés et on empêche les gens de travailler et de circuler.

Il paraît que les vaccinés ne seront pas obligés de porter un masque en extérieur. Est-ce que ce n’est pas de la discrimination, une forme d’étoile jaune ?
Mon médecin dit que c’est de la discrimination.

Il paraît aussi que les restaurateurs de seraient plus menacés de 1 an de prison.

Les non-vaccinés ne doivent pas prendre le pouvoir sur les vaccinés. Il me semble que pour l’instant c’est le contraire.

Dans les hôtels 5 étoiles, il paraît que le pass sanitaire n’est pas demandé.

Bill Noir

sbriglia (20 juillet 18h51) nous évoque un dénommé Jeanson... un type d'avant Macron.
Aurait-il l'amabilité de nous préciser s'il s'agit de Henri ou de Francis.

Lodi

@ Lucile
@ F68.10

Il y a l'agressivité des gens du blog, il y a le fait que tout le monde n'est pas passionné par les mondanités ou inspiré a priori par le film... Est-il bon, est-il mauvais ? Je n'en sais rien, mais sur que peut-on faire avec une voiture, je regrette finalement de ne pas avoir vu "Crash" de Cronenberg. J'ai vu certains de ses films, d'autres non. Dans le genre science-fiction-horreur, Joe Dante et d'autres ne sont pas mal. Mais il y a aussi les livres de ce genre. Stephen King avait écrit un livre sur l'attentat de Kennedy, voyage dans le temps qui n'était pas mal : l'Histoire opposait de la résistance, et tant mieux car voulant changer pour le mieux, on allait au pire... Je crois remarquer une tendance à ne rien vouloir changer dans la fiction : dans la série de la Croisée des mondes, déjà, une façon de circuler entre les mondes semblait bien mais était destructrice.

J'y vois un mélange du fait que le communisme n'a pas été une réussite et des problèmes écologiques. Je pense que cette tendance peut s'accentuer avec le vieillissement de la population.
Exactement comme il y a une mode pour parler de ce qui était minoré, les femmes, les homos... Bon, se renouveler, c'est bien, tomber dans de nouvelles ornières, moins. Heureusement les œuvres que j'aime ne se réduisent pas à changeons ou ne changeons pas ou à leur casting. Je me dégoûte et je m'ennuie si vite ! Pourtant, je suis bon public : je viens pour jouir d'autre chose que de critiquer, dans la vie, et cela dans tout, mais si ce qu'il y a en face s'avère mauvais, quel dégoût. Il faut que je le cache à une personne qui a une grande pénétration psychologique, on n'est pas sorti de l'auberge... Bref, revenons au sujet.

L'horreur peut faire du bien, ainsi voir "L'Attaque des Titans" en boucle pendant un confinement, il s'agit pour faire vite de monstres qui semblent n'avoir rien à voir avec les humains qu'ils mangent sans raison, confinant les survivants de notre espèce dans une ville. Il y a l'aspect horreur, des héros, mais aussi, un aspect enquête car les choses sont un peu plus compliquées que prévues. De beaux combats en trois dimensions et des héros aussi intéressants que les Américains des autres œuvres que j'ai vaguement évoquées mais différents. Leur dévouement à l'Humanité pour la plupart, leur complexité et l'attachement qu'on peut avoir jusque pour les "traîtres", sont des réussites.

Tout cela vient d'un manga que je trouve illisible pour ses dessins comment dire ? maladroits et sales, qui ont malgré tout un style mais insupportable pour moi. L'auteur ne savait pas dessiner mais écrire, il n'avait pas de partenaire et a courageusement tout fait, paraît-il, bravo... Donc, il a trouvé ou plutôt forcé sa voie, et la nouveauté de histoire et de son style plaisent, plus accessible en animé qu'en livre, évidemment. Cependant, on a opportunément gardé l'aspect mécanique et cadavre des Titans : ce que l'auteur a le mieux fait en tant que dessinateur.

À noter que le même mot, escrire, existait pour dire écrire et dessiner, autrefois, et que le courageux auteur a repris autrement de mêler paysages et poèmes en unissant ce qui est très souvent disjoint dans la bande dessinée. Il me semble aussi que souvent, un dessinateur en vient à écrire et non l'inverse, dans les arts graphiques... Vu la difficulté à dessiner, ça ce comprend... L'auteur est donc un héros, à sa manière, ce qu'on porte en soi oblige, c'est noblesse oblige vu sous l'angle créatif, en somme.

Par contre et parallèlement et sans vouloir spoiler, le héros principal est paraît-il de plus en plus déconstruit, je dis paraît-il car je n'ai pas encore vu la fin, on ne peut pas dire que je me précipite... C'est l'avantage d'avoir beaucoup de fers au feu.

Vous avez raison, Lucile, de vouloir que nous sortions de notre obsession... Les meilleurs des habitants de la ville confinée par les Titans sont ceux qui veulent voir le monde et sont prêts à les combattre pour ce rêve !
Lutter, c'est entrer en soi, dans ses peurs, c'est sortir de soi, aller vers le monde.

Claude Luçon

@ F68.10 | 21 juillet 2021 à 00:17

Giuseppe a tort !
De quel autre sujet pouvons-nous débattre depuis plus d'un an ?
D'après nos médias il ne se passe rien d'autre dans ce monde !
Une inondation ici et là faisant quelques dizaines de morts mais ce ne sont que des Belges et des Allemands, des milliardaires qui se baladent dans l'espace et rentre avec leur véhicule dont la carrosserie est intacte, quelques Africains qui crèvent de faim en plus du virus, la Tunisie qui a quelques soucis d'ordre médico-politiques, Angela qui récolte 80 % d'avis favorables, ce qui prouve qu'une scientifique peut être une bonne cheffe d'Etat sans être passée par l'ENA, des hurluberlus qui tuent leur copine pour entraîner nos gendarmes d'élite à descendre d'hélicoptères avec des cordes... rien vous dis-je !

Philippe en est réduit à parler du Festival de Cannes sans réussir à soulever notre enthousiasme habituel.

Par ailleurs le grand remplacement étant de mode on peut spéculer qu'il est en cours mais par des virus dont on ignore la religion !
Supputer qu'après être passé d'alpha en delta, il va changer en bêta pour se mettre au niveau de tous ceux qui ne veulent ni vaccination, ni pass médical, pour leur apprendre qu'un virus, ça se respecte !
Après tout pourquoi le Covid ne serait-il pas fier de l'être en se comparant aux humains qui le dédaignent ?

F68.10

@ Giuseppe
"Vous n'avez pas tort, mais pour obtempérer il faudrait que vous me présentiez votre carte de police, et bien évidemment votre code QR pass sanitaire à partir de demain."

Non. Cela ne se passe pas comme cela: vous avez le choix entre "obtempérer", comme vous le dites si bien, ou refuser de transiger, comme je le dis si bien.

Si vous refusez de transiger, je vous informe simplement que je n'aurai alors aucune raison de me sentir moralement tenu à mettre la sourdine sur les vaccins le temps d'un billet. Et, manifestement, cela déplaira à nombre de personnes sur ce blog. Ce qui m'indiffère. Mais parlez-en quand même à Lucile...

Je me borne donc à vous proposer de nous mettre d'accord sur des règles de politesse le temps d'un billet. Je ne me propose nullement de défoncer la porte de votre domicile à coups de hache et de vous en envoyer la facture. Parce que, justement, je ne m'adresse pas à vous en qualité de policier, gros malin...

------------------------------------------------

@ Lucile
"Merci de votre compréhension."

Comme vous pouvez le constater, votre proposition semble rencontrer une fin de non-recevoir. Personne ne semble vouloir d'une trêve, sur ce blog...

Wilfrid Druais

@ Lucile
"J'ai lu quelque part que l'héroïne du film fait l'amour avec une voiture. Techniquement ça ne me paraît pas évident".

C'est juste parce que vous manquez d'imagination.
Dans une voiture il y a plein de tuyaux, pot d'échappement, levier de vitesse, toussa... Faut vous faire des dessins ou ça ira ?

Giuseppe

@ F68.10 | 20 juillet 2021 à 17:37

Vous n'avez pas tort, mais pour obtempérer il faudrait que vous me présentiez votre carte de police, et bien évidemment votre code QR pass sanitaire à partir de demain.

Ce qui ne m'incite pas pour autant à aller voir un film d'Isabelle Huppert alors que je suis un amoureux du cinéma. "Un chien andalou" dans un atelier de cinéphiles... Euh... Rompez !
...Euh... Je me croyais encore au travail.

Lucile

@ F68.10 | 20 juillet 2021 à 14:26

Merci de votre compréhension.
Il faut dire que Jérôme (20 juillet 2021 à 14:39) a trouvé la punition appropriée : "Le prochain qui dévie du sujet d'un billet sera tenu d'aller voir le navet dont il est question et de nous en faire un résumé". Ce ne sont certes pas des travaux d'intérêt général, mais l'effet dissuasif est garanti. J'ai lu quelque part que l'héroïne du film fait l'amour avec une voiture. Techniquement ça ne me paraît pas évident.

sbriglia

« Dans l'état actuel de la vie artistique en France, dauber sur Jean-Louis Barrault me paraît… comment dire… saugrenu « !
Rédigé par : Bill Noir | 20 juillet 2021 à 14:45

Et s’il plaît à Philippe de faire du Jeanson ce n’est certes pas moi qui vais m’en plaindre…

Xavier NEBOUT

Moi ne fais pas le canard, que des oies et des poules.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS