« Sarah Halimi : un projet de loi vraiment utile ? | Accueil | Penser sur tout, parler de tout, est-ce devenu impossible ? »

23 juillet 2021

Commentaires

Fin de tout

@ Cactus
"c’est quand même Valérie Pécresse la plus belle, non ?"

Vous avez remarqué comme moi que la nouvelle botoxée de la politique n'a rien à envier à la fausse blonde des plateaux ! Mais pourquoi les jolies femmes sont-elles si rares en politique ? Ce n'est pas tant de beauté qu'il s'agit mais de charme.

——————————

@ Achille
"La France a mieux à faire que de le choisir comme médecin traitant."

Belle formule !

Début de la fin

@ stephane
"Vous semblez choqué par la différence de traitement entre Valérie Pécresse et Xavier Bertrand sur TF1.
Cela dépend je pense des chantiers que Bouygues a à gagner dans l'une ou l'autre région."

Merci de résumer la situation, le reste n'est que babil d'hypocrites ou naïveté destructrice d'observateurs peu curieux.

Pour ce qui me concerne, moi qui ne suis pas de droite, loin s'en faut, je voterai, dussé-je voter aux primaires, pour X. Bertrand : bien qu'il ne fasse pas preuve d'originalité, il me semble le moins deshonnête du troupeau...

Lodi

Je n'ignore pas que certains soignants n'ont pas eu le temps de se soigner... Ce qui suit ne s'adresse donc pas à eux.
Mais en plus du reste, je dis que les disciples d'Esculape dénigrant le vaccin et refusant d'offrir leur bras à la piqûre vont contre l'esprit du serment d'Hippocrate dont ils ne cessent de se gargariser :

https://www.conseil-national.medecin.fr/medecin/devoirs-droits/serment-dhippocrate

"Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux."

Il n'est pas dit d'inventer n'importe quel prétexte pour dénigrer le gouvernement, pauvre pharma ou se coller une étoile jaune pour usurper le statut de victime !
Aujourd'hui, on a les meilleurs remèdes de l'Histoire et les pires soignants, et ce n'est assurément ni à cause du gouvernement, ni de pauvre pharma ou des Juifs qu'on accuse toujours de tout et qui donc, en bonne logique, sont sans doute les humains les plus contraints à toujours espérer que tout aille bien. Pourquoi ? Et par une culture de réparation du monde, et parce que tant dans le monde mauvais leur mettent tout sur le dos.
Alors que Dieu tout-puissant s'il existe, la nature dans tous les cas, et un mélange de nihilisme et de bêtise sont la cause de nos naufrages.

Raoult et compagnie, en trompant les autres, ne sont jamais que des naufrageurs médiatiques.
Et des parjures.
Et les chefs naturels de gens se laissant aller au nihilisme et à la bêtise que chaque humain porte en lui.

stephane

@ Michel Deluré

Vous semblez choqué par la différence de traitement entre Valérie Pécresse et Xavier Bertrand sur TF1.
Cela dépend je pense des chantiers que Bouygues a à gagner dans l'une ou l'autre région.
Ce bon Francis doit rire dans sa tombe avec le joli coup qu'il a fait en raflant la chaîne.
Dans ce prolongement il y a encore Retailleau, le tricheur d'Intervilles. À l'époque c'était préférable que ça gagne du côté du Puy du Fou.
Si on peut être outré, il ne faut pas être surpris.

Denis Monod-Broca

Le paysage politique français n’est plus divisé entre droite et gauche, il est divisé, non : il est fracturé, entre européistes/atlantistes/progressistes d’un côté et souverainistes/populistes/conservateurs de l’autre ; et cette ligne de fracture traverse LR. Donc aucune unité véritable n’est possible à l’intérieur de ce parti. On l’a bien vu en PACA où, lors des Régionales, se sont opposés un LR tendance Macron et un LR tendance Le Pen.
Soit LR se veut l’héritier du gaullisme, soit il se veut l’héritier de Lecanuet et Giscard. Il doit choisir ou il disparaîtra. On ne peut pas courir deux lièvres à la fois. Alors... les questions d’ego...

Claude Luçon

@ Tipaza | 23 juillet 2021 à 14:06

Vous confondez annonce de candidature et manifeste politique !
Patience Tipaza, chaque chose en son temps : d'abord l'annonce, puis le manifeste suivi de la déconstruction du fakir Zemmour !
Ce ne sont pas les mots qui comptent dans la vie, vous particulièrement devriez le savoir, mais les actes !
Il y a des gens qui disent vous avoir compris mais vous fichent à la porte de chez vous n'ayant pas compris que vous vouliez y rester ! Seulement avec des mots ! Rien que des mots !

On connaît les actes de Valérie Pécresse, on attend ceux de Zemmour bien qu'il soit douteux que le mot acte fasse partie de son vocabulaire ou qu'il en comprenne le sens !
Des mots hélas, la France en crève inexorablement depuis belle lurette !

Mais surtout, il y a un ingénieur derrière Valérie Pécresse, enfin du solide ! Un bosseur qui murmure à ses oreilles, pas une bavarde comme qui l'on sait !
Une énarque jolie femme et clairement femme de caractère, doublée d'un compagnon genre (pas tout à fait mais presque) corpsard musclé, devrait nous changer d'un ado doublé par sa prof de français !

-----------------------------------------------

@ Xavier NEBOUT | 23 juillet 2021 à 13:38
"Valérie Pécresse, charisme zéro pointé."

Il faut se méfier du charisme Xavier : Adolf, Benito, Mao, Robespierre en avaient beaucoup.

"Zemmour commence à savoir lever la tête."

Il la gardait baissée jusqu'ici parce qu'il en avait honte sans doute ? Et il avait raison !
Là je dois avouer que côté charisme il en manque totalement !

"on ne voit pas qui pourrait lui tenir tête..."

Vous voulez dire "tenir tête" ou "tenir la tête" parce qu'il la tenait baissée ?
N'importe qui avec une vraie expérience de vie et du bon sens peut le démolir sans problème !
Il ignore totalement ce dont il parle !
Il est le genre de "personne qui exécute en public des exercices d'hypnose, de voyance..." (2e définition de fakir d'après Larousse) typique et a même déjà fait plusieurs victimes sur ce blog !
Quelqu'un le manipule, mais qui ? Donald Trump, Jair Bolsonaro ou Vladimir Poutine ?

Michelle D-LEROY

Il paraît de plus en plus évident que sans primaires, LR n'arrivera pas au second tour des élections, même si une majorité des Français n'en peut plus du duel final Macron/Le Pen.

"Je considère avec ironie Christian Jacob qui n'a pas cessé d'avoir du retard à l'allumage pour le parti qu'il préside" (PB)

Christian Jacob, indécis ou trop attentif à ceux qui tirent les ficelles par-derrière ?
En tout état de cause, si l'affaire Fillon s'est mal terminée pour les raisons que nous connaissons, la primaire avait été un succès. Elle permet aux militants et surtout aux sympathisants dont je suis, de juger lors de la présentation des candidats de leur personnalité et de leurs projets, de leur programme et de leur volonté de mettre en oeuvre de vrais changements.

Nous connaissons tous V. Pécresse, M. Barnier, L. Wauquiez, P. Juvin mais très sommairement, chacun dans son domaine a pu plaire ou déplaire et pourtant, aujourd'hui, avoir la volonté de rétablir une certaine confiance dans un pays chaque jour un peu plus clivé et délabré. Lors des débats télévisés leur personnalité apparaît plus clairement, certains défauts ou qualités apparaissent plus distinctement au public.
Plusieurs candidats LR au premier tour, Xavier Bertrand en plus, cela serait à coup sûr une réélection assurée pour Emmanuel Macron.

Je reste donc une inconditionnelle de la primaire. Xavier Bertrand, Valérie Pécresse ou Laurent Wauquiez sont, semble-t-il, de bons gestionnaires régionaux mais pour redonner du sens à ce pays qui part justement dans tous les sens, c'est peut-être autre chose.
Valérie Pécresse semble plus travailleuse que péroreuse, ce qui est déjà plaisant par rapport à ce que nous avons présentement.

Xavier Bertrand s'est présenté comme candidat dès le lendemain des Régionales, faisant cavalier seul, un peu comme le lièvre de la fable. Et, comme Macron aujourd'hui, sans parti et avec des colistiers près de lui qui viennent d'abord pour la bonne soupe. En cela Valérie Pécresse a bien compris qu'elle devait avoir des appuis chez LR.

Au moins ces candidats potentiels, élus au plus près des Français, connaissent les rouages de nos institutions et leurs failles, les problèmes proches du terrain qu'ils soient sociaux ou économiques... ce qui n'est pas le cas de certains candidats possibles, tels Eric Zemmour par exemple. Même si je l'apprécie beaucoup en tant que journaliste, historien ou chroniqueur, je ne le vois absolument pas Président, à chacun son métier.
Sa candidature divisant la droite et la droite dure, ne servirait qu'Emmanuel Macron. Ce sont d'ailleurs les macronistes qui en rêvent de cette candidature, parce qu'elle affaiblirait la droite.

Michel Barnier aurait l'avantage de connaître parfaitement l'U.E. pour résister à ses lubies.
Toutefois, comme Tipaza le faisait remarquer, personne de ces éventuels candidats à la présidence, ni le pouvoir actuel, n'a montré son grand désaccord avec la CJEU concernant l'affaire des horaires de nos militaires.

Cette U.E. ne manque pas de culot en voulant imposer des règles en matière d'horaires pour nos militaires comme si c'était un métier comme les autres, elle qui depuis des années n'a jamais pu ou pas voulu harmoniser les règles, le droit et les régimes sociaux des pays membres, ce qui ne manque pas de poser de sérieux problèmes pour les travailleurs expatriés européens et ceux qui les emploient.

À part légiférer sur l'égalité des sexes et des chances, deux objectifs qui lui sont chers et où elle excelle, on peut dire que l'U.E. ne s'occupe que de broutilles dans ce domaine.

Et par ailleurs, en matière militaire, c'est tout de même un peu fort quand on connaît l'implication des pays membres en dehors de la France dans des missions OPEX.

Et nos politiques ont mollement réagi à ces injonctions de la CJUE. Pas étonnant que les électeurs ne se déplacent plus.

Voilà, c'est donc de tout cela qu'il serait utile de débattre lors de présentations de programmes de candidats LR. Je les attends aussi sur la sécurité, l'immigration, les grandes réformes plus que jamais nécessaires et bricolées sous Macron. Pendant que les Français se chamaillent et s'enflamment sur le QR Code, tout le reste est laissé de côté et donc part à vau-l'eau chaque jour un peu plus. C'est assez effrayant !

Tomas

Vous me faites rire. Vu de loin et avec indifférence (on a déjà un président de droite de toutes façons, on risque fort d'en avoir un en 2022), il est évident que la dynamique est en faveur de Bertrand et que tous les autres sont condamnés tôt ou tard à s'y résigner. J'aimerais bien Barnier à la rigueur car au moins lui il connaît les enjeux internationaux, mais il ne faut pas rêver, il a autant de chances que Retailleau.

Jérôme

Bonjour Philippe,

Et Balladur ? Xavier Bertrand a peut-être une chance compte tenu de la détestation qu'inspire l'actuel locataire de l'Élysée. La cruchonne, pardon, Valérie Pécresse, aucune. Dans un débat de second tour elle se ferait ratatiner par EM.

Je redis, et prendrais volontiers un pari sur le sujet, Wauquiez passera sans difficulté si c'est lui. Intelligent et fin bretteur, il me semble plus que capable de faire front à la suffisance d'EM.
Je ne prétends pas qu'il ferait mieux, mais il dirait mieux. Et comme c'est tout ce que l'éclairé citoyen demande...

genau

Ce qui est sûr, en revanche, déjà avoué, c'est que ceux qui se détestent ne se rabibocheront pas après le scrutin. Sans doute cohabiteront-ils autour de la mangeoire aux places et prébendes mais ils ne seront toujours que des rivaux.

Ce qui veut dire que nous allons revoir l'éternel ballet de Casse-Noisette avec le pas de deux alternant avec l'épaulé jeté, les critiques acides et nous, nous serons Gros-Jean comme devant, attendant sans fin les mesures utiles qu'on ne peut pas prendre tout de suite car si on le faisait, la fraction de X risquerait de torpiller un autre projet beaucoup plus important, fiscal ou européen, alors, vous comprenez, pour l'unité de la majorité, il vaut mieux, etc............ et bien sûr, pour la France (ici tête levée et regard mouillé).

Alors ? On peut s'en moquer, aller aux fraises, jouer de l'orgue, cuisiner un ris de veau aux morilles et, le soir des résultats, aller rejoindre des copains pour faire un bridge ou commenter la lecture d'un roman que vient d'achever, en lecteur averti, le marchand de primeurs, fou de littérature.
Bon appétit, Messieurs.................

Achille

@ Michel Deluré | 23 juillet 2021 à 11:56
« Philippe Juvin : il aurait dit « tout et son contraire » depuis un an sur le Covid. Il ne fut apparemment pas le seul sur ce sujet, y compris et surtout dans l'exécutif"

Tout le monde a cafouillé au début de la pandémie, y compris dans les pays étrangers.
Il se trouve que maintenant, le gouvernement a pris des mesures parfaitement pertinentes pour lutter contre la Covid-19. Et ceux qui s’y opposent sont essentiellement des gens irresponsables qui ignorent, et pire, refusent, ce qu’est une politique de santé publique destinée à l’intérêt général.
La liberté individuelle doit se soumettre à l’intérêt général.
La démocratie c'est aussi ça !

---------------------------------------------------

@ caroff
« Porter des jugements sur la tête des gens n'est pas intéressant. »

C’était juste un peu d’humour. Rien de bien méchant. Si, peut-être un peu quand même . :)

----------------------------------------------------

@ Tipaza | 23 juillet 2021 à 14:06
« On n’en veut pas à Achille et ses amis, ils ne sont même pas une boussole qui indique le Sud, ils sont à l’Ouest et depuis longtemps. »

Que voulez-vous nous sommes en pleine période d’inversion des pôles.
Et puis la boussole c’est dépassé, maintenant on se dirige au GPS !

Achille

@ caroff | 23 juillet 2021 à 12:31
@ stephane | 23 juillet 2021 à 13:37
@ Michel Deluré | 23 juillet 2021 à 11:56

J’avoue que je n’ai pas pris le temps de lire la fiche Wiki de Michel Barnier avant d’écrire mon commentaire.
C’est vrai qu’il a été plusieurs fois ministre, mais ça commence à remonter à loin (gouvernement Balladur et Juppé). Une tout autre époque qui n’a plus rien à voir avec celle que nous vivons.

Mais l’essentiel de son parcours a été consacré aux affaires européennes et notamment les relations avec le Royaume-Uni, ce qui n’était pas une mince affaire vu l’attitude des Anglais qui n’ont cessé de jouer un double jeu avec les pays de l’U.E. et les États-Unis.

C’est un homme respectable, compétent, travailleur, qui a toujours fait consciencieusement le travail qui lui était demandé. Bref, un bon serviteur de l’Etat comme on dit.
Mais président de la République est un autre métier qui exige de prendre des décisions et non pas seulement de les appliquer.
Je veux bien admettre que dernièrement il a montré une certaine détermination face aux manigances de Boris Johnson, mais je ne suis pas sûr que cela suffise pour le poste.
Ceci étant ce n’est pas le plus mauvais des candidats en lice.
Le seul avantage serait qu’il apporte une note d’apaisement bienvenue après ces quelques années particulièrement agitées.
Mais pour cela il faudra qu’il soit élu bien sûr.

Ex abrupto

D'après le commentaire de caroff, Barnier a appris l'anglais, critère semble-t-il désormais indispensable pour prétendre à la fonction de président de la République française. C'est donc forcément Barnier qu'il nous faut ou un autre du même acabit. On se demande d'ailleurs pourquoi l'anglais n'est pas encore langue officielle de ce pays. Pauvre France !

Pour le reste: Macron ou Pécresse ? Macron ou Barbier ? C'est bonnet blanc et blanc bonnet, comme disait l'autre.

Cactus

LR, je dirai même mieux : « benêts blancs, blancs benêts » !

P.-S.: c’est quand même Valérie Pécresse la plus belle, non ?

Michel Deluré

@ Tipaza 23/07 14/06

Pour vous, l'intervention de Valérie Pécresse d'hier soir sur TF1 n'avait d'égal que le « vide sidéral » !
Puisqu'il est question d'espace, il ne vous aura je l'espère pas échappé que le temps consacré à son interview s'est lui aussi écoulé à la vitesse de la lumière.
Vu en effet la durée de son intervention, avouez qu'il lui était bien difficile, même avec la meilleure des volontés et la plus grande des expériences, de faire autrement que de rester dans les strictes généralités.

De mémoire, XB sur cette même antenne avait, il y a quelques semaines, pu s'exprimer me semble-t-il beaucoup plus longuement.
Plus que le contenu de l'intervention de VP, ce qui m'a donc choqué c'est l'attitude de TF1 dans cette histoire.

HUILLIER

Tous ces commentaires augurent d'une brillante victoire du sortant.

Isabelle

LREM LR, on prend les mêmes et on marche... droit dans le mur !

Cette oligarchie politique se refile les postes, les avantages et les gardes du corps à tour de rôle depuis plus de trente ans. Des niaiseux s'imaginent qu'en adulant et en courtisant l'oligarchie politicienne, il feront partie de leur sérail très privé.

Rien ne change sous le soleil. La bobocratie macroniste qui pratique le télétravail sera bientôt remplacée par des employés d'Inde ou d'ailleurs beaucoup moins coûteux. Les maisons à X millions d'euros ne vaudront plus un clou quand la France sera totalement déconstruite (terme à la mode).

Continuez donc à voter pour les mêmes. Un jour, vous mangerez votre chapeau !

Cette oligarchie politique se moque des populistes beaufs du "haut" arrogants tout comme elle méprise les populistes beaufs du "bas" grossiers. La plèbe du haut et la plèbe du bas tombent dans tous ses pièges et en redemandent.

P.-S.: tiens, Jean-Yves Lafesse nous a quittés. Plus aucun moyen de rire dans ce pays. La macronie tout comme LR, c'est sinistre.

Giuseppe

L'arrogance de LR, les bobos de la gauche luxuriante des beaux quartiers, il paraît qu'ils nous aiment, qu'ils ne pensent qu'à nous, s'occupent de nos petites affaires et de nos misérables vies... Et dire qu'il faudrait le croire.
Des géants du travail et de l'investissement personnel pour la veuve, l'orphelin, et le citoyen... Il suffit de le croire dirait le Volatile:

https://actu.capital.fr/economie-politique/les-honoraires-xxl-de-lavocat-jean-francois-cope-1402586?utm_source=outbrain&utm_medium=cpc&utm_term=Orange+Auto+%28Orange%29_Orange+Auto&utm_content=Les+honoraires+XXL+de+l%E2%80%99avocat+Jean-Fran%C3%A7ois+Cop%C3%A9&utm_campaign=pmo_cap_article_desktop_desktop_tac

Il est maire ou il est avocat, faudrait savoir ! Tous des voraces et beaucoup de couillons pour voter encore pour eux.
Pécresse dézinguée à toute berzingue dans un portrait de toute beauté, hilarant et féroce par Anne-Sophie Mercier, radiologue des âmes et du courage.

Pécresse ne vaut pas un clou, dans la politique depuis la nuit des temps, et dire qu'à chaque fois certains y croient encore dur comme fer.
Les autres ne valent pas plus cher, avec l'argent des autres il serait malheureux qu'ils ne sachent rien faire, quand c'est pour eux ils ont des oursins dans les poches et s'en vont voir ailleurs si l'herbe est plus grasse, sans ménager leur confort, on ne sait jamais.

Alors ils conservent un mandat, des goinfres aux pieds d'argile qui ne nous aiment pas, incapables de se mettre en danger, repus et satisfaits dont certains frisent l'occlusion intestinale qui les guette à force de boulimie de sièges et de prébendes.
Baroin est leur porte-drapeau, comme on dit dans le Sud-Ouest il a le c*l dans la graisse, ils adorent le confit et les grands restaurants, et tous les imbéciles qui pensaient que Baroin allait aller au charbon... Pour les faire rire et lâcher des positions en or massif, et des fins de mois en carbone pur.

Désespérant !

Isabelle

@ Tipaza

Valérie Pécresse c'est Macron en jupon !

Tipaza

J’ai écouté presque par hasard la très brève intervention de Valérie Pécresse sur TF1.
Que dire, sinon que j’ai été sidéré du vide sidéral (répétition volontaire !) de son intervention. Et encore dans le vide sidéral il y a de la matière noire, fondamentale dans la constitution de l’univers, dans le vide sidéral de VP il y a matière à désespérer.
Des mots creux, de la banalité et j’oserais le dire, de la nunucherie. Je suis mignonne (croit-elle) donc votez pour moi !

Alors que la CJUE vient de prétendre gérer la fonctionnement et l’organisation de nos forces armées, pas un mot sur la relation avec l’UE, soumission totale, servilité, servage même, ou au contraire affrontement à la façon d’Orban qui prévoit un référendum dans le face-à-face avec cette même UE.

Je n’ai pas entendu celui qui disait à nos armées : « Je suis votre chef » réagir à cette injonction de la CJUE.

VP prétend rendre leur fierté aux Français, mais qu’est-ce que la fierté française s’il faut se plier aux délires d’une CJUE sans réagir ?
Tout au plus une Gay Pride ! C’est cela qu’elle veut pour la France ?

Je remarque d’ailleurs que Xavier Bertrand, si prompt à traiter le FN d’ennemi et à apporter son soutien à un candidat communiste, n’a pas encore abordé le problème du rapport avec l’UE.

En évitant lâchement d’aborder ce sujet, tous les candidats sans exception ouvrent un boulevard à Éric Zemmour et son argumentaire patiemment et soigneusement construit.

Le fait qu’une certaine gauche, représentée ici par Achille, apporte son soutien feutré à VP, montre bien que celle-ci n’est qu’un faire-valoir de peu de danger et surtout de faibles arguments face à celui qu’il faut bien considérer comme le représentant de l’État profond et du mondialisme niant les nations.

Avec VP, rien ne changera au fond de ce qui se fait avec Macron, sinon que la situation ne pourra qu’empirer avec les puissances émergentes, Turquie, Chine, Russie, et sans oublier la vague islamiste.
On n’en veut pas à Achille et ses amis, ils ne sont même pas une boussole qui indique le Sud, ils sont à l’Ouest et depuis longtemps.

Cactus

Si l’on regarde en Hamon, on est foutu... Bigre !! Sinon tant que ce n’est pas la machine à explorer le tant, alors, une fois de plus je vous rejoins, monsieur Bilger ! Foin de déshérence, donc ! Sissi !!

Xavier NEBOUT

Valérie Pécresse, charisme zéro pointé. Classe zéro, programme inconnu - les "valeurs de la République", c'est à dire encore zéro.

M. Barnier ce serait quand même la catégorie au-dessus, mais pour faire quoi sinon du Macron ?

Zemmour commence à savoir lever la tête. On ne peut pas dire qu'il ait le profil, mais il aurait un très bon programme, et dans un débat, on ne voit pas qui pourrait lui tenir tête...

Il pourrait donc bien être le candidat capable de sortir notre pays de la décadence et tout au moins de l'invasion.
S'il amenait Retailleau, Marion Maréchal, Ménard, Villiers et une partie du RN derrière lui...
À suivre…

stephane

@ Achille

J'ai envie de croire à Barnier et je pense que chez LR il saura rassembler.
Il me semble sage que le candidat LR soit issu de LR, déjà qu'ils ont Macron comme candidat...

xavier b. masset

Prime au portant pour Emmanuel Macron, courtier, apporteur de provende sur toutes les tables du royaume, poulpe au pot bruxellois pour tous, goûtu, chapeau des réformes mangé pointu, vous reprendrez bien encore une petite part de mes ventouses ?

Prime au sorti - au vieux sens du verbe, "tiré au sort" - pour Xavier Bertrand, visiblement satisfait de sa dégaine de nouveau Pierre Mauroy des brumes du Nord, prince de l'écart géographique qui vous place paradoxalement au milieu de l'empire du jeu, ni à droite, ni à gauche, au centre de tous les regards collecteurs des eaux pluviales électorales, qui ne ruissellent pourtant plus comme avant,

Louis XI de la rigueur, duc de Bougogne de la relance, "je consomme, en même temps que j'investis dans les infrastructures, j'invente un laïus publicitaire paramacroniste, image de mon quinquennat d'Épinal à la Séguin, pour rassurer les salles de rédaction, du genre : je fracture les codes politiques, mais j'apprends à coder."

Clin d'œil appuyé aux jeunes régénerations de son électorat senior.
Murmures des algorithmes, un genou à terre, sur les bancs de l'hémicycle.
Pas de tremblement dans l'air, les mises ont beau s'accumuler, aucun des jeux ne semble fait, rien ne semble compter.

Valérie Pécresse témoigne de toute sa grandeur, même si on la dit poussée dans l'arène des géants par son entourage, certains gestes barrière libèrent l'animal politique en nous, même si c'est la grande Camargue de 2027 qui est justement visée par elle, via un séjour obligé dans l'enclos de Matignon pour s'aguerrir, s’engraisser, et s'user, c'est ansi en France, elle le sait.

Sous les sabots fins des femmes, le sable d'un parcours signalé par des régiments de bonshommes partis en éclaireurs, par des maquignons comme le président des Républicains, ou des directeurs de manade de l'écurie opposée comme le président de la République, sans faculté de saisir le moment émancipateur, comme l'eut Angela Merkel qui blousa Kohl et le mit dans les cordes avec un art consommé de la faena.

M. Wauquiez ne jouera jamais les utilités, je ne le vois pas tenir la chandelle du Guignol's Band du primesautier pote à monsieur Baroin.
Candélabre de son propre naturel, immunisé contre les mèches courtes, il renversera la bougie du parti, s'il émet encore de la lueur, déclenchera son petit incendie, vers 2026, lui aussi.

David Lisnard ne sait même pas si l'agenda libéral est à l'ordre du jour en économie.
Les Ciotti de l'ancienne compagnie chiraquienne se rallieront à Éric Zemmour au moindre souffle de vent dans les intentions de vote par correspondance soudaine de leurs idées.
Les arrivés derniers seront passés par les primaires, le poisson LR sourit par la queue.

Metsys

"Pour restaurer la fierté française". Ma foi, pourquoi pas ? Louis XVI a bien été déclaré par acclamation restaurateur de la liberté française, dans la nuit du 4 août 1789.
Loin de moi l'idée de souhaiter à VP le sort de Louis Capet ! Mais au vu de l'admiration qu'elle porte à l'Empereur, elle ferait une parfaite consule des domaines français de Sainte-Hélène. Cela représente quand même 14 hectares à gérer, soit trois fois la superficie du Conseil régional d'Île-de-France. Les paysages sont magnifiques et le climat très sain, doux aux Briars, plus tonique à Longwood. Le représentant de sa gracieuse Majesté est aimable et courtois, rien à voir avec Hudson Lowe. Il y a même un aéroport tout neuf. Et surtout, ça fait plus chic qu'ambassadrice des pôles.
Un seul problème : Pécresse a déjà dicté ses mémoires..

caroff

@ Achille 07h32
"Michel Barnier. Un technocrate pur sucre qui a passé toute sa carrière à la Commission de Bruxelles et qui soudain se voit un destin national. Personne n’a vraiment envie d’y croire."

Je corrige votre assertion: Barnier a été ministre de l'Environnement (gouvernement Balladur), ministre des Affaires étrangères, ministre des Affaires européennes (gvt Chirac), ministre de l'Agriculture (gvt Sarkozy) et deux fois Commissaire européen. Il a pu ainsi, dans cette fonction apprendre l'anglais, langue qu'il ignorait totalement avant sa cinquantième année.
Ce n'est pas un techno mais un homme politique de centre-droit classique qui se repose sur les bureaucrates pour avancer.

"Bruno Retailleau avec sa tête d’ecclésiastique ne fait vraiment pas vibrer. On a eu Don Camillo Monseigneur, mais de là à en faire un président de la République, il y a une marge."

Porter des jugements sur la tête des gens n'est pas intéressant.

Michel Deluré

LR sait parfaitement que sa seule chance de jouer un rôle dans la prochaine présidentielle, de faire mentir la prévision d'un nouveau et regrettable duel EM/MLP dont nombre de citoyens ne veulent pas au second tour, et de mettre en échec le Président en place, est de présenter à cette future élection un seul candidat (ou candidate) avec derrière lui (ou elle) une famille unie, s'investissant sans arrière-pensées, sans équivoque, dans la défense d'un programme proposé aux Français.
La division, c'est en revanche la certitude de l'élimination dès le premier tour.

Il est heureux que LR ait apparemment pris conscience de cette évidence et que les grandes manœuvres soient enfin engagées, même si cela intervient un peu tardivement, pour qu'il en soit tiré les conséquences et qu'une solution en adéquation avec cette nécessité de s'unir soit arrêtée.

Dans ce processus, XB a évidemment pris une longueur d'avance, ce qui lui donne un avantage certain et le place en position de force dans le cadre des négociations en cours et à venir. Là réside le grain de sable susceptible de faire capoter la dynamique d'union.

Espérons que la sagesse et la raison l'emporteront sur l'entêtement, les oeillères et les ambitions personnelles pour que la machine à perdre de la droite soit mise en échec et qu'il soit offert aux Français une alternative autre que celle à laquelle nous semblons inexorablement condamnés selon les sondages.

———————————-

@ Achille 23/07 07/32

S'agissant de vos observations concernant certains hommes politiques que vous mentionnez :

Philippe Juvin : il aurait dit « tout et son contraire » depuis un an sur le Covid. Il ne fut apparemment pas le seul sur ce sujet, y compris et surtout dans l'exécutif !
Bruno Retailleau : « il ne fait pas vibrer ». Plus que de me faire vibrer, j'attends surtout d'un homme politique qu'il soit compétent.
Michel Barnier : vous ramenez son parcours à sa seule expérience technocratique à Bruxelles. C'est oublier tout de même un peu vite qu'il fut le plus jeune député dans l'hémicycle lorsqu'il est entré en politique, qu'il fut un artisan du succès des JO d'hiver d'Albertville, qu'il fut plusieurs fois ministre ! Voilà un parcours me semble-t-il qui exige certaines qualités et compétences !

Isabelle

LR LREM bonnet blanc et blanc bonnet.

Exilé

LR : la machine à perdre s'enraye

Je pense avoir été un de ceux, sinon le premier, à décrire sur un autre blog ce qui était alors l'UMP comme Une Machine à Perdre, mais cette tradition semble coller à la peau des divers avatars de cette tendance politique.

Quand nous voyons que M. Bertrand est intégré dans le lot de ceux qui prétendent pouvoir courir sous des couleurs « de droite », nous pouvons craindre qu'il y ait maldonne et erreur de casting, mais admettons.

Mais Philippe Bilger, en tirant des plans sur la comète, semble oublier un paramètre qui a subitement fait irruption sur la scène politique française à savoir le clivage parfois violent à propos de la politique vaccinale obligatoire, qui fracture les amitiés, les familles et les blogs et tout porte à croire que les partis politiques, toutes tendances confondues, en subiront aussi les conséquences pendant les mois qui viennent.

Quand nous voyons par exemple Robert Ménard (catalogué d'office à « l'extrême droite » pour faire trembler les HLM) qui dans l'ensemble est un homme plutôt sage, pondéré et bon maire, se faire l'avocat de la vaccination obligatoire, cela ne va pas forcément lui apporter des voix dans sa propre famille politique.

Bien entendu, cela ne fait que s'ajouter à la confusion générale suscitée par les aberrations mises en évidence par des partis politiques qui se font sans vergogne élire par des voix d'opposition, comme en PACA, non pas pour assurer le bien commun mais pour exclure un parti tiers du champ politique...

Tout cela pour dire que le jeu dit démocratique actuel, ou du moins de ce qu’il en reste dans une France subissant un matraquage idéologique unilatéral intense et soumise à un autoritarisme autiste méprisant, sera une fois de plus désavoué par une abstention record.

Mais peut-être faudrait-il que le personnel politique se remette en cause lui-même, avant d'accuser les électeurs de tous les maux ?

Achille

« Rien n'est gagné mais comment ne pas se féliciter que la machine à perdre se soit enrayée du côté de LR !
Et, pour Xavier Bertrand, on verra. »

Il serait bien de regarder tout de suite car c’est lui qui est le grain de sable qui peut enrayer la machine.
Il est évident que si Xavier Bertrand refuse de participer à la primaire de la droite et du centre, il est peu probable que la droite "traditionnelle" accède au second tour.
Le PS a connu ce genre de déboire en 2002 avec sa fameuse "gauche plurielle".
J-P Chevènement et Christiane Taubira s’étaient présentés contre Lionel Jospin et bilan des courses, ce dernier s’est fait ravir le second tour par JMLP.

Que dire des candidats de LR et apparentés :

- Laurent Wauquiez s’est fait virer de la présidence du parti car trop arrogant et trop autoritaire. Quand on pense que ce type a même été jusqu’à revêtir un gilet jaune, cela donne une idée de son opportunisme.
- Philippe Juvin le professeur que l’on voit aussi souvent sur les plateaux télé que dans son service des urgences. Cela fait un an et demi qu’il dit tout et son contraire sur la Covid-19. La France a mieux à faire que de le choisir comme médecin traitant.
- Bruno Retailleau avec sa tête d’ecclésiastique ne fait vraiment pas vibrer. On a eu Don Camillo Monseigneur, mais de là à en faire un président de la République, il y a une marge.
- Michel Barnier. Un technocrate pur sucre qui a passé toute sa carrière à la Commission de Bruxelles et qui soudain se voit un destin national. Personne n’a vraiment envie d’y croire.

Reste donc Valérie Pécresse, de loin la plus compétente pour remplir la fonction à droite.
Mais dans une primaire tout peut arriver, même le pire. On a pu le constater avec la primaire du PS de 2016 qui a sorti de son chapeau Benoît Hamon avec au final un 6 % au premier tour.
La machine à perdre s'enraye mais pour la droite ce n'est pas gagné.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS