« Dans la vie professionnelle, faut-il "s'écraser" ? | Accueil | Michel Onfray, encore et toujours ! »

29 août 2021

Commentaires

Patrice Charoulet

Sur LCI, ce dimanche 5 septembre, Luc Ferry fait une proposition originale. Il souhaite que Pécresse et Bertrand se rencontrent et se promettent de laisser le mieux placé des deux partir seul à la bataille présidentielle et qu'en cas de victoire, A prenne B ou B prenne A comme Premier ministre. J'espère que Xavier Bertrand et Valérie Pécresse ont écouté l'émission et qu'ils vont se téléphoner au plus tôt pour appliquer la proposition de Luc Ferry.

Zorro's lover

@ Achille

Effectivement, vu à travers Salvador et son inénarrable composition, "ça le fait" comme disent les jeunes !

Claude Luçon

@ Trekker | 01 septembre 2021 à 00:01

Welcome back !
Là vous m'étonnez !
Vous me connaissez mieux que cela et savez ce qui se cache derrière mes commentaires délibérément biaisés !
Dans la pratique pétrolière nous utilisions poudre, dynamite et charges creuses, par habitude je continue à les utiliser virtuellement !
En outre il m'est resté quelque chose du Blitzkrieg que j'ai connu à 10 ans :)

Vous savez aussi bien que moi que Zemmour n'est qu'une voix sur un écran aussi plat que lui !
Ce dont nous avons besoin est quelqu'un du genre de votre colonel préféré !
Cordialement

stephane

@ Claude Luçon

Perso pour moi l'homme de la situation chez LR, c'est Michel Barnier.
Et en 2027 on aura un affrontement Edouard Philippe, Laurent Wauquiez.
Edouard Philippe les dépasse tous, mais c'est un peu tôt.

Patrice Charoulet

« À nous deux Paris ! »
Slogan trop timide pour Zemmour et Macron. C'est « À nous deux la politique, la France, l'Europe, et, en pourboire, l'Amérique et la Chine ! ». Même pas peur. Qui est supérieur à moi ?

Achille

@ Zorro's lover | 01 septembre 2021 à 09:01
"Comment pouvez-vous comparer le beau, le noble, l'intrépide Zorro à quelqu'un qui se fait servir la soupe par ses co-chroniqueurs ?"

En fait j’ai pensé à Zorro parce que, un peu comme le héros de légende à une certaine époque, on a tendance à le voir partout dans les médias.
En particulier maintenant qu’il a laissé entendre qu’il pouvait éventuellement se présenter à la prochaine élection présidentielle.

Vous vous souvenez sans doute de la chanson Zorro est arrivé. Eh bien aujourd’hui c’est pareil.
De là à le prendre pour l’homme providentiel dont la France a besoin il y a un (grand) pas que je ne franchirai pas, bien sûr ! Mais il y en a quelques-uns sur ce blog qui n’hésitent pas à le faire. :)

Zorro's lover

@ Achille

Comment pouvez-vous comparer le beau, le noble, l'intrépide Zorro à quelqu'un qui se fait servir la soupe par ses co-chroniqueurs ? Souvenez-vous que Zorro prenait la défense des Mexicanos humiliés et asservis, et qu'il n'était pas sexiste mais galant homme !

Claude Luçon

@ stephane | 31 août 2021 à 11:26

Merci du soutien !

Je sévis sur ce blog depuis des années, j'ai les épaules suffisamment larges et anciennes, elles peuvent supporter pire que caroff, Robert Marchenoir et autres.
Ils ont leurs points de vue, ils se trompent, tant pis !

Aussi longtemps que nos hôtes toléreront mes élucubrations j'écrirai ici ce que je pense et crois juste avec le ton adapté à celui que je critique !

Zemmour est un fantoche qui a acquis son expérience en lisant la littérature du passé, le derrière sur une chaise !
Ce n'est pas moi qui le prétends ce sont des commentateurs et journalistes des médias qui le clament, c'est par eux que je l'ai appris !
Internet ne les contredit d'ailleurs pas !

De toute façon si les dirigeants de LR ne s'unissent pas derrière un seul leader, pour moi Valérie Pécresse, Covid19, Afghanistan et Marseille aidant, Emmanuel Macron sera réélu sans problème. Et Zemmour rentrera dans l'histoire comme un comique troupier, pas plus !
Il me semble que les mâles de France doivent enfin admettre qu'ils sont incapables de gérer ce pays et que le moment est venu d'essayer une femme.

Pour vous remercier, stephane : il se trouve que j'ai vécu une expérience de ce genre, bien qu'à un autre niveau, mi-1961 dans la base pétrolière d'In Amenas au coeur du Sahara sous administration militaire où travaillaient et vivaient 1 400 hommes, rien que des hommes, chrétiens, juifs et surtout musulmans, sous un régime de sept semaines de travail, deux semaines de repos chez eux au nord de l'Algérie et en métropole, lorsqu'une femme, une seule, Italienne, est venue s'y installer avec l'autorisation écrite de l'Armée française qu'un oncle général et un cousin capitaine de vaisseau des Forces armées italiennes avaient demandée pour elle !
Comme quoi on peut être militaires et romantiques entre copains latins !

En quelques jours l'ensemble des 1 400 mâles avait retrouvé l'usage du rasoir et du peigne, l'utilité des douches et du savon et le fait que nous avions suffisamment d'eau pour laver le linge avec les machines à laver à notre disposition.

Une seule femme, une seule, 1 m 56, 46 kilos, et 1 400 hommes retrouvaient le sens de la civilisation, de l'hygiène et de la hiérarchie, pourtant elle n'avait aucune autorité.
C'était mon épouse !

Trekker

@ Claude Luçon | 30 août 2021 à 19:44
"Zemmour (..) Sinon il comprendrait qu'on ne s'attaque pas à une religion avec l'intention de l'éliminer, de la faire disparaître comme il le préconise…"

On connaît votre détestation quasi pathologique d'Eric Zemmour (due à ses origines pied-noir ?) mais cela ne vous autorise pas à proférer des contre-vérités à son sujet : il n’a jamais parlé d’éliminer la religion musulmane, notamment en France et en Europe, il dit seulement de la réduire au maximum et surtout son influence en matière sociétale et historique !

Il a sur ce sujet, avec ses mots à lui, le même discours que tenait la gauche dans les années 80 et J-P Chevènement dans le début des années 2000.

Je ne partage pas les opinions d'EZ sur Napoléon empereur, et sur les femmes ; mais au sujet de ces dernières je suis totalement d’accord avec ses critiques de l’ultraféminisme et de ses dérives.

"Un clic et il débite !"

Là vous atteignez les limites de la mauvaise foi voire de l’injure à son encontre.

"Pour le reste : pratique, social, géopolitique, scientifique, mathématique, humain, il est nul comme l'ont prouvé ses deux échecs à l’ENA…"

Réussir le concours de l’ENA n’est pas forcément une preuve incontournable d’intelligence et de culture (sociale, géopolitique, scientifique, mathématique, humaine, etc.). Dans les anciens énarques, nombreux sont ceux qui critiquent cette institution et son mode de recrutement.

Je perçois une pointe de jalousie de votre part vis-à-vis de sa maîtrise et de son aisance orale en matière géopolitique et d'histoire. Bien sûr certains sujets objet de ses analyses sont parfois contestables. Exemple : Pétain ( sa politique et pas seulement à l’égard des Juifs).

Achille

Les mousquetaires ont fait fort ce soir dans l’émission Face à l’info.
Ils avaient sorti tout leur attirail, T-shirt, chapeau. Avec Christine Kelly dans le rôle de Milady de Winter,
Je me demande ce qu’en a pensé Alexandre Dumas depuis son sanctuaire du Panthéon.

J’ai trouvé pour ma part que nos mousquetaires en faisaient un peu trop. Certes d’Artagnan a l’intention de se présenter à l’élection présidentielle et il a besoin de faire sa com. Mais là, franchement, ça ressemblait à une mauvaise pub pour lessive qui lave plus blanc.

En fait Zemmour me fait penser à Zorro plutôt qu’à d’Artagnan. D’autant que comme lui, il peut signer son nom de la pointe de son épée d’un Z qui veut dire Zemmour.
Là pour le coup, voilà une pub qui pourrait marcher !

semtob

Cher Philippe,

Ce n'est pas le jour de vous souhaiter un joyeux non anniversaire.
Nous vous souhaitons une super soirée d'anniversaire aussi rock que le clip que nous avons choisi à votre attention.
"JOYEUX ANNIVERSAIRE PHILIPPE"
https://www.youtube.com/watch?v=YpVlHlsjAtc&list=RDjgfu30N-zpY&index=7
Bien respectueusement.
françoise et karell Semtob

Ninive

Info sur la troisième dose :

https://infodujour.fr/societe/52031-vaccins-les-risques-juridiques-dune-troisieme-dose

Info sur ceux qui prennent en main les fichiers des malades dans les cliniques privées, il faut fouiller un peu plus loin que ce peut dire Wikipédia…
On pourrait titrer cela "Nous sommes devenus des humanoïdes entre leurs mains".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Elsan

Mais qui ?

Un peu comme la crapulerie du Bitcoin.

Ninive

@ caroff | 31 août 2021 à 10:00

N'oublions pas que dans cinquante ans l'Islam sera le maître de la France et le président de ce pays sera un musulman qui détiendra la clé de la bombe.

Merci Attali, merci Rothschild, merci Sarkozy, merci Hollande, merci Macron et tous leurs affidés.

En quarante ans ils auront fichu en l'air mille ans d'Histoire, merci à tous ceux qui les soutiennent ici sur ce blog.

sylvain

Deux choix télévisuels s'imposent pour cette rentrée :

D'une part les odeurs nauséabondes de la propagande islamogauchiste macronienne odieux visuelle dirigée par Hanouna le lèche-babouches du Babouchikistan, futur sinistre ministre de la Kültür gauchiaSSe macronie 2.

D'autre part, un vent de liberté avec le retour de Zemmour, le résistant patriote qui se bat bec et ongles contre la diktatür islamiste des partis soumis couchés collabos immigrationnistes : LREM LR PS PCF EELV LFI ; un héros digne des figures historiques comme celle de Jean Moulin par exemple.

Mon choix est fait : The King Zemmour !

stephane

@ Claude Luçon

Mon avis vaut ce qu'il vaut mais on vous a un peu trop chargé à mon goût.
Vous avez mis en mots les réflexions qui me sont venues hier en voyant Zemmour tout de blanc vêtu. L'ange Éric.
Vous pensez à votre âge, contrairement à lui qui en effet va chercher je ne sais quelle information dès que son interlocuteur sort un mot clé. Mais parfois ça s'égare.
Il ne mérite pas davantage qu'on parle de lui mais il est là pour cacher la forêt des difficultés et sans solution.
À ma charge, j'y ai un temps cru.

sylvain

N'est pas Zemmour qui veut !

Ce matin sur CNews, Booba Joffrin l'islamogauchiste ne s'est pas remis du retour de Zemmour. Ravagé par la haine, il a été épouvantable : insultes, injures, calomnies gauchistes, un rictus haineux, un visage rougi par la colère de se voir détrôné et remis aux oubliettes par Zemmour, alors qu'on lui avait offert un podium et qu'on l'avait chouchouté pendant son absence pour qu'il profite de se refaire une santé pendant cette trêve zemmourienne ; un raté, un échec, un fiasco flop mémorable pour ce tocard professionnel.

Hélas, rattrapé par les réalités cruelles pour ce loser gauchiste qui a coulé Libé et tout raté dans sa vie, il essayait de surnager dans son propre naufrage, il en devenait fou, hors contrôle, Pascal Praud a réussi à le calmer avec diplomatie, une véritable scène qui aurait pu être tournée dans un asile psychiatrique.

L'Étoile Zemmour et le crapaud Joffrin, la fable de la rentrée.

caroff

@ Claude Luçon 19h44
"Le seul niveau que Zemmour a est celui d'un disque dur d'ordinateur où sont numérisés les textes des bouquins qu'il a lus ! Il ne pense pas ! Sinon il comprendrait qu'on ne s'attaque pas à une religion avec l'intention de l'éliminer, de la faire disparaître comme il le préconise, la chose a déjà été pensée et même tentée par Marx, Lénine et Hitler !"

Robert Marchenoir vous ayant remis dans vos buts, je n'insisterai pas sur le caractère pathologique de votre haine de Zemmour qui n'égale que celle du pauvre Jean-Michel Aphatie, sans doute dépité de son incapacité à se hisser à son niveau.
Car si j'ai employé le mot "niveau" c'est à dessein. EZ a une culture historique et une connaissance de l'histoire des idées politiques qui étonne même les universitaires. Ce n'est pas une culture livresque d'un perroquet bon élève mais bien celle d'un intellectuel capable de contextualiser ses savoirs en toutes circonstances.
On peut ne pas agréer l'ensemble de ses opinions, mais, dans ce cas, il fait pouvoir lui opposer des raisonnements crédibles qui ne sont visiblement pas à la portée du tout-venant !!

Quant à l'éradication de l'islam, je ne l'ai jamais entendu en faire une thématique politique. En revanche, il a pu noter, comme beaucoup d'observateurs qui regardent les classements de la Banque mondiale et de l'ONU, qu'il ne fait pas bon vivre dans des pays musulmans puisque leurs citoyens cherchent à s'enfuir pour rejoindre les rives des Etats peuplés de mécréants. Nullité économique, nullité démocratique, nullité dans l'utilisation des biens communs, telle est la caractérisation de la musulmanie. Et lorsqu'il prône que les musulmans restent chez eux, il emboîte le pas aux millions d'Européens qui sont du même avis !

Exilé

Bruno Retailleau a les défauts de ses qualités : c'est quelqu'un de plutôt discret, enraciné dans sa région et soucieux d’œuvrer pour le bien de ceux qui y vivent, sans se croire obligé à l'instar d'élus fantasques de gauche, y compris certains maires, de prétendre jouer un rôle international à force d'argent jeté par les fenêtres.
Bref, il a le profil du notable classique.

Mais, contrairement à ce M. Macron qu'il ne veut pas être, il n'a pas les dents qui rayent le parquet, ce qui est un handicap pour participer à un combat des chefs...

Michel Deluré

@ Robert 30/08 12:31

Je partage l'essentiel de votre commentaire.
LR se condamne en se divisant alors que la probabilité de bien se placer lors du premier tour de la prochaine présidentielle était forte.
EZ ne va effectivement que grappiller des voix sur les électorats de MLP et de LR.
Quant à EP, il se tient sans doute en réserve de la République mais je pense surtout, suite à la réunion d'une quarantaine de maires de la droite modérée et du centre à laquelle il a participé, qu'il contribuera à fortifier un réseau décidé à apporter son soutien à EM.

—————————————-

@ Exilé 30/08 13:06

Que serait un « homme d'Etat digne de ce nom » sans programme et que serait à l'inverse un programme qui ne serait pas porté par un « homme d'Etat digne de ce nom » ?
Les deux sont à mon avis intimement liés et on ne peut les dissocier. Ils sont les deux pièces indispensables d'un seul et même ensemble, l'un n'étant rien sans l'autre.

Robert Marchenoir

@ Claude Luçon | 30 août 2021 à 19:44

Vous devriez vraiment faire un effort pour vous relire avant d'appuyer sur la touche Envoyer. Quand on accuse les autres de "ne pas penser", il est bon de s'assurer qu'on n'enquille pas sottise sur sottise.

Je serais curieux que nous nous disiez où Éric Zemmour aurait manifesté son intention de "faire disparaître" la religion musulmane. Il exprime le souhait, que je partage, de l'épargner à la France et à l'Occident. Rien à voir avec la disparition de l'islam. Les musulmans ont à leur disposition la musulmanie, que nul ne leur conteste et qui constitue une part non négligeable du monde habité.

Vous dites, très malhonnêtement, que Marx, Lénine et Hitler ont déjà essayé, diffamant ainsi Éric Zemmour en suggérant qu'il est, à la fois, nazi et communiste.

Mais vous omettez de dire contre quelle religion les susdits ont lutté. Si Marx s'est opposé à toutes, Hitler a combattu le christianisme et le judaïsme, mais il a soutenu l'islam (alliance avec le mufti de Jérusalem, division SS Handschar, glorification de l'islam "viril et combattant" contre le christianisme "pusillanime et efféminé" ; si cela vous rappelle un commentateur dans ces colonnes...).

Quant à "Lénine", si l'on entend par là le régime bolchevique, il a pris exactement le parti d'Hitler : hostilité au christianisme, fidélité à l'antisémitisme fondamental de Marx malgré une posture pro-juive de façade, et surtout, alliance précoce, stratégique et théorisée avec le monde musulman, dès le congrès de Bakou en 1920, pour renverser de concert l'Occident chrétien. Par affinité antisémite, anti-capitaliste, anti-occidentale et anti-libérale.

Autrement dit, l'URSS fut le précurseur de l'islamo-gauchisme, et ne l'a jamais abandonné jusqu'à ce jour (création du mythe "palestinien" et du terrorisme associé). Les fondateurs du mouvement palestinien ont été entraînés, après la guerre, à la fois par d'anciens nazis et par les Soviétiques.

Sachant que la "lutte des Palestiniens", c'est, avant tout, le djihad.

"Pour le reste : pratique, social, géopolitique, scientifique, mathématique, humain, [Zemmour] est nul comme l'ont prouvé ses deux échecs à l'ENA."

D'accord. Donc 100 % des Français (moins 6 000 personnes) sont nuls. Je suppose que vous êtes nul vous aussi, sur le plan pratique, social, géopolitique, scientifique, mathématique et humain, puisque vous vous êtes vanté de beaucoup de choses jusqu'à présent, mais pas d'avoir fait l'ENA.

Si des gens présumés intelligents pouvaient nous épargner cet épouvantable morceau de langue de bois franchouillard et snob, selon lequel "avoir raté l'ENA" (variante : "avoir raté Normale Sup") prouve que l'on a un peu moins de valeur qu'un cancrelat... ce qui n'empêche pas les mêmes, d'ailleurs, de hurler un peu plus tard contre la toute-puissance des "énarques".

"Mathématiquement et humainement, son Grand Remplacement est impossible. Pour faire son Grand Remplacement, il faudrait trouver d'ici son propre horizon, 2100, plus de 67 millions d'islamistes pour dominer la population française actuelle !"

Vous nous prenez pour des quiches. Comme tous les pseudo "anti-racistes", vous vous employez à tripoter les mots pour dissimuler la réalité.

Le Grand remplacement est déjà réalisé. Évidemment, dans la résidence de luxe pour personnes âgées où vous êtes, vous ne le voyez sans doute pas. Vous le verriez si vous viviez dans le Saint-Denikistan, à Marseille, à Malmö, à Tower Hamlets, à Bradford... bref, dans l'un des innombrables villes et quartiers où les immigrés non européens ont déjà intégralement remplacé les indigènes blancs.

Et puis vous faites l'imbécile. Vous faites semblant de croire que Grand remplacement, cela veut dire remplacement intégral, partout, de la totalité des Blancs par des bronzés venus d'ailleurs. Ce n'est évidemment pas le cas.

Les conséquences néfastes, que dis-je : génocidaires de l'immigration de masse, se font sentir, pour les populations d'origine, largement avant que les envahisseurs ne soient en majorité.

Vous m'évoquez un voyou disant, à sa victime qui se plaint d'avoir été battue comme plâtre : il n'y a pas mort d'homme.

Ou bien les négationnistes de la Shoah qui nous expliquent : ben dites donc... s'ils ont vraiment été exterminés, comment se fait-il qu'il y en ait partout ?

"Il a compris que les Français aiment les grandes gue*les alors il ouvre la sienne !"

Comme si vous n'en étiez pas une autre... je crois surtout qu'il vous fait de la concurrence à un niveau que vous êtes loin d'égaler.

Vous êtes d'autant plus culotté de nier la réalité du Grand remplacement, que vous ne vous privez pas de vous plaindre de ses effets lorsque ça vous arrange.

Votre nimbysme récurrent (NIMBY, "not in my backyard", pas sous mes fenêtres) se scandalise périodiquement, sous prétexte que votre commune bâtit un immeuble en face de votre appartement (pas très haut, l'immeuble, d'après ce que j'ai compris). Quel scandale, en effet, que de jeunes Français aient besoin de se loger, et que votre maire s'occupe de leurs besoins !

Vous avez sauvé la Frônce de votre temps, en creusant pour trouver du pétrole en Afrique, maintenant les autres peuvent crever. Immobilisme à fond la caisse, pas question d'accepter le moindre bruit ou la moindre ombre à votre fenêtre. Qu'ils aillent faire ça ailleurs.

Figurez-vous que si l'on manque gravement de logements, en France, c'est aussi à cause de l'immigration de masse, dont vous vous employez à minimiser la gravité. Si Éric Zemmour avait gain de cause sur le Grand remplacement, peut-être n'y aurait-il pas besoin de construire un immeuble sous vos fenêtres.

Je crois ne pas avoir besoin de répéter toutes les critiques que j'ai portées, ici, à de nombreuses reprises, à l'encontre d'Éric Zemmour. Mais les vôtres sont marquées au coin d'une mauvaise foi et d'une volonté de salir colossales.

sylvain

Un immense Zemmour ce soir, bravo pour son exposé très juste sur les Afghans et son refus très clair et net de ne pas les recevoir.

Enfin on revit, la voix de la résistance qui s'était tue depuis deux mois émet de nouveau, le souffle du vent de la vérité et de la liberté retrouvées.

Evidemment les fachos islamogauchistes collabos rageux haineux vont recommencer à s'acharner sur lui comme d'hab mais hélas pour eux Zemmour est revenu encore plus fort qu'avant.

Claude Luçon

@ caroff | 29 août 2021 à 21:12
« Le seul qui ait le niveau s'appelle Zemmour. Certes il ne sera pas élu…"

Le seul niveau que Zemmour a est celui d'un disque dur d'ordinateur où sont numérisés les textes des bouquins qu'il a lus !
Il ne pense pas !
Sinon il comprendrait qu'on ne s'attaque pas à une religion avec l'intention de l'éliminer, de la faire disparaître comme il le préconise, la chose a déjà été pensée et même tentée par Marx, Lénine et Hitler !
Il cite, il récite, c'est une sorte de Google en chair et en os.
Un clic et il débite !
Pour le reste : pratique, social, géopolitique, scientifique, mathématique, humain, il est nul comme l'ont prouvé ses deux échecs à l'ENA.

Mathématiquement et humainement, son Grand Remplacement est impossible.
Pour faire son Grand Remplacement, il faudrait trouver d'ici son propre horizon, 2100, plus de 67 millions d'islamistes pour dominer la population française actuelle !
Au moins 80 millions d'islamistes si ce remplacement doit être grand !

Même si l'on présume que la natalité baisse en France au cours des prochaines 80 années, le compte n'y est pas, n'y sera jamais !
Comment peut-il prédire ce que sera la France en 2100 quand il est incapable de nous dire s'il sera candidat à la présidence dans un mois ?
Comment peut-il prédire que le danger est de l'autre côté de la Méditerranée quand, précisément dans l'autre côté de la Méditerranée les musulmans algériens se sont battus et ont vaincu leurs propres islamistes en 1990/92, ce que n'ont pas su faire les Américains en Irak et Afghanistan ?
Comment peut-il prétendre parler français quand on a lu le charabia que fut son discours à la convention de la droite du 28 septembre 2019, au point de renier les sciences et le progrès qui lui permettent pourtant de nous rebattre les oreilles avec ses théories fumeuses ?

Exemple tiré dudit discours :
"Le progrès, c'est la grande affaire de notre temps, la grande religion de notre temps : autre chose que Jésus-Christ ou Moïse, et depuis deux siècles, vous vous rendez compte ! Comment refuser le progrès qui nous tend les bras, comment ne pas louer cette magnifique révolution industrielle qui a permis la boucherie de Verdun ? Comment ne pas louer cette science qui nous a donné la bombe atomique ?"

Il faut lui dire qu'il y a encore des caves dans le Tassili où il peut se retirer, car il a une âme d'ermite et là il pourra réfléchir sur l'histoire du monde tout en se méfiant, toute roche possède son niveau de radioactivité donc lui conseiller le calcaire du Tassili moins radioactif que l'argile du sol français.

Il a compris que les Français aiment les grandes gue*les alors il ouvre la sienne ! Le plus grand possible, on le paie pour ! Rien de plus !
Cet homme est la honte de la France, il n'est là que parce que les médias cherchent à s'accaparer le pouvoir et il l'utilise pour berner le pékin !

genau

Mais enfin, de quoi s'agit-il ? D'ambitieux légitimes, d'expression démocratique saturée ? Ou plus prosaïquement, de vibrionnants adeptes du pourquoi pas, égotistes et pas convaincus ?
On peut faire des amalgames de discours, confiner à une phraséologie absconse ou encore, rabattre sa couverture sur la tête et subir le sort des peuples soumis.
Pourtant, ce que dit Claude Luçon devrait inciter à la pugnacité dans le cadre d'un choix structuré par une pesée pragmatique, un peu froide, mais efficace.

Or, aucun, aucun des candidats n'évoque, même du bout du tire-ligne notre faille structurelle: la fracture entre les fonctionnaires et la population lambda. Partout, même à la Cour des comptes, on pointe du doigt les positions scandaleuses, les traitements insolents, la morgue de "la caste", la lenteur mortelle de toute prise de décision, l'absentéisme, l'indifférence, l'allongement des délais, la fermeture des bureaux, le sauve-qui-peut du personnel soignant, las d'être exploité, moqué, cocu, battu. Et surtout l'indifférence, pis, la haine du politique.

Bien sûr, ça ne fait pas une analyse subtile du phénomène avec des dosages savants de droite mouillée avec un peu de pastis gauche, de centre plus ou moins prostitué avec telle personne, normalement infréquentable, mais teintée d'un éclair de libéralisme.
La couture au petit point a son utilité, mais au fond, on ne sait rien des marges dont bénéficierait tel ou tel. Même M. Macron ne fait que ce qu'il peut, avant même d'en avoir décidé ou envisagé de le faire. Son quinquennat le démontre.

Fréquentant des milieux financiers allemands et britanniques, par le biais d'amis anciennement en poste très près du soleil, j'ai recueilli ce surnom de la France: l'Absurdistan.
Ici, on rejoue Topaze en implantant sur une place touristique, garnie d'établissements de restauration, un avaloir d'ordures puant qui fait déserter les commerces et on est incapable de dire qui a pris la décision de cette énorme bêtise. Là, on brandit des menaces d'amendes, de prison, mais le personnel idoine s'en tamponne le coquillard. Le sommet est atteint avec le désert administratif où il faut envoyer des actes d'huissier pour avoir une trace de la date de son envoi dès qu'il ne 'agit pas de cocher une case.

Et cela voisine avec une marche forcée vers la dématérialisation, la capture d'écran, toutes choses de notre temps, mais en décalage avec le vau-l'eau de l'opinion, la baisse de niveau scolaire et la constitution d'une nouvelle caste de jeunes gens sarcastiques, déjà prêts à gérer l'oligarchie.

En même temps, des décisions lourdes sont prises par des hommes de qualité, des scientifiques de haut vol, je ne parle pas des infectiologues. Des actes capitaux pour l'avenir de la France, des engagements pour un siècle, par des hommes au pouvoir discret.

Par détournement de pouvoir, l'Europe fait analyser, par qui ? la lavande qui pourrait contenir une molécule allergène et justifier l'interdiction de l'essence de lavande sauf processus insupportable de lourdeur de l'éradication de cette molécule. Pour la sécurité du consommateur, a-t-on fait la même chose pour le poireau, la carotte, l'huître, le rutabaga et la viande halal ? Le but est-il de survivre sous la menace permanente, à des coûts insupportables ? A-t-on fait le décompte des morts par l'essence de lavande ? Curieusement, c'est la Chine qui est le plus gros producteur de lavande. Question à défricher, mais la vertu européenne me fait penser à un bloc enfariné.

Donc, devant ce ramassis de gens, je ne vois toujours qu'une solution: ne votez pas. Non pour détruire la démocratie, qui n'existe qu'en paroles, mais pour affirmer que gouverner c'est autre chose que parler.
Si un communiste arrivait à la présidence, au moins, on pourrait sortir de la paille les fusils et emmancher les faux à l'envers.

sbriglia

« La lucidité est un exil construit, une porte de secours, le vestiaire de l'intelligence. »

Bruno Retailleau a cette humilité qui est l’antichambre de toutes les perfections.

Il est injuste d’écrire que sa décision « fait douter de son caractère » : elle le forge.

Dominique

@ Achille | 30 août 2021 à 08:05

Pourquoi Zemmour casse la candidature de Marine Le Pen, en disant à qui veut l’entendre qu’elle ne sera jamais présidente de la République ? Ceci d’autant qu’il défend les mêmes idées identitaires, avec en point d’orgue la lutte contre l’immigration clandestine et même légale ?

Mais parce que c'est une femme tout simplement.

anne-marie marson

Au sujet de Valérie Pécresse, j'ai suivi son débat sur Europe1/CNews. J'ai trouvé son argumentation cohérente, je ne l'ai pas vue dans un débat.

En ce qui concerne Xavier Bertrand, je regrette qu'il fasse confiance à des gens chargés de trouver des slogans pour sa campagne pour les régionales.

Son slogan où il se félicite d'avoir "desserré, pour les briser, les mâchoires du RN", m'a filé des cauchemars pendant plusieurs jours. Je croyais entendre mes petits os craquer, comme dans les pires séries gore de Netflix, comme Kingdom, série que j'aime beaucoup par ailleurs.

Il y a des slogans qui ne passent pas.

Exilé

il avait présenté un programme complet pour la droite de gouvernement (...)

Un homme d’État digne de ce nom ne se juge pas à l'aune d'un programme mais à celle de ses capacités démontrées ou pressenties à affronter des situations de crise totalement imprévues.

De même, face aux blocages dont ceux liés au droit qu'il soit national ou international, source de dysfonctionnements et d'injustices graves, dans les circonstances actuelles il serait bien qu'il puisse au moins admettre que dans certains cas il faille envisager de « renverser la table ».

l'info et nous ça fait deux

Quel mic-mac sur CNews ! Vous avez des chroniqueurs réguliers qui roulent pour Bertrand, puis vous avez l'excellente Sonia Mabrouk qui interroge la fille du patron de Bolloré Telecom, Sonia M que celle-ci vampe plus ou moins en regardant ses autres interlocuteurs, puis Zemmour le retour qui roule pour lui sur cette même chaîne où l'on invite à tour de bras les représentants de l'extrême droite, ah non pardon les droites extrêmes et pour faire bonne mesure et dire que l'on parle de tout, des représentants de la gauche que Praud s'amuse à ridiculiser tout en leur faisant des déclarations d'amour, OMG quel amusant bazar où l'on trouve de tout mais en boucle ! Il est vrai que la verdeur des échanges est au moins tout sauf fade ! Mais faudrait voir à varier un peu les menus car on commence à avoir fait le tour...

Lonicera

Aussi valable que soit Bruno Retailleau, il a eu raison de ne pas persévérer dans une candidature sans chance de succès. Je ne pense pas que la droite pourra accéder à la magistrature suprême en 2022, faute d'un candidat qui possède ce charisme, cet enthousiasme et cette volonté de réussir qu'avaient Chirac et Sarkozy et même, à un degré moindre, Macron en 2017.

Je regretterai toujours qu'une vile machination, ourdie par MM. Jouyet, Hollande et Macron, ait privé la France d'un excellent Président dont le programme pouvait remettre le pays à flot. Il s'était d'ailleurs passé la même chose, avec les mêmes conséquences, en 1988 lorsque Chirac avait torpillé la candidature de Raymond Barre.

La perspective n'est pas enthousiasmante de se retrouver en 2022 avec comme choix un Macron détesté par une partie de la population et dont le bilan n'est pas bon, une MLP défraîchie qu'on n'entend pas, un Xavier Bertrand ou une Valérie Pécresse, bons gestionnaires de leurs régions certes, mais finalement assez ternes.

Quant à Zemmour, que j'apprécie, je pense qu'il aurait tort de se présenter car il subirait la haine et la vindicte de la gauche Mediapart & Canard enchaîné qui déverseraient sur lui (et sa famille, tant qu'à faire) des tombereaux d'ordures dont il aurait du mal à se remettre.

Robert

Cette bataille de personnes montre qu'en réalité Les Républicains n'ont aucun "programme commun". On ne peut même pas dire qu'il s'agirait d'une bataille des chefs au sein d'un parti qui n'a plus de chef... Alors même que la droite ne peut fonctionner que sous l'impulsion d'un chef qui donne le la !

Par ailleurs, une candidature Zemmour, pour autant qu'il puisse obtenir les parrainages nécessaires, aurait pour effet de mordre sur les électorats de Madame Le Pen comme sur la frange droite de LR.
Avec le maintien de monsieur Bertrand et de Madame Pécresse si elle était choisie pour représenter les "couleurs passablement délavées" de LR, la droite n'aurait alors quasiment aucune chance de figurer au second tour.
C'est d'ailleurs cette analyse qui permet à monsieur Mélenchon de croire à nouveau à ses chances de figurer au second tour en 2022...

Dans cette perspective, la bataille semble "pliée" soit au profit de monsieur Macron, soit, si ce dernier se retirait de la compétition présidentielle pour une raison impossible à prévoir, par Édouard Philippe déjà à l'affût !

Patrice Charoulet

Quand on songe que Bossuet et Voltaire ont écrit des dizaines de milliers de pages avec... une plume d'oie !
Et que nous avons du mal à écrire une seule page avec toutes les facilités matérielles qui sont les nôtres.

Michel Deluré

Que l'on juge bonnes ou mauvaises les raisons justifiant le renoncement de certains à leur participation à la primaire de LR, force est de reconnaître que la bousculade qui se profile au portillon de cette sélection a de quoi décourager plus d'un potentiel candidat, même lorsqu'il comptait parmi les plus sérieux.

Cette profusion de candidats est d'autant plus incompréhensible de la part de ce parti qu'elle compromet ses chances bien réelles de faire bonne figure dans cette future élection présidentielle en semant la division là où au contraire l'union était plus que jamais indispensable, là où il fallait convaincre que ce qui séparait les uns des autres était finalement beaucoup moins important que ce qui les rassemblait.

Ce parti voudrait semer la confusion parmi son électorat, le décourager, lui faire perdre ses dernières illusions, qu'il ne s'y prendrait décidément pas mieux. Puisse-t-il alors se ressaisir, faire preuve de clairvoyance et proposer enfin aux Français un espoir plutôt que l'échec auquel il se prépare.

Xavier NEBOUT

On entend des courageux dire qu'ils ne voteront jamais MLP, mais quasiment jamais en nous disant au juste pourquoi.
De même sur Eric Zemmour. Quelle horreur. Ah oui, et pourquoi donc ?

Ils ont les mêmes opinions sur la plupart des sujets, mais ne sont pas assez courageux pour le dire. C'est que ça fermerait des portes ; on y perdrait des relations auxquelles on devrait dire en substance qu'ils sont des c..s ! Et surtout, il faudrait avouer l'avoir vraiment été en nous amenant ça au pouvoir.

Qui est pour l'immigration ?
Qui est pour la poursuite de l'augmentation du nombre de fonctionnaires et assimilés, et la fiscalité qui va avec ?
Qui est pour le socialisme à tout-va qui condamne notre balance commerciale et creuse donc le déficit ?
Qui est pour la création d'enfants sans père et l'avortement à 9 mois ?
Etc. et la liste et longue, des infamies progressistes.

Personne ; bien sûr !

Mais quand il s'agit de voter, alors on vote Macron, le pire individu et de loin qui ait été à la tête de notre pays, un véritable criminel contre l'humanité au sens philosophique.

C'est que tant qu'à être des rien du tout, autant se fondre dans la masse...

Achille

À noter que les discours de campagne des candidats de LR et apparentés piochent allègrement dans le répertoire du RN. Que ce soit évidemment le tonitruant Eric Ciotti, mais également le doucereux Xavier Bertrand et même la gentillette Valérie Pécresse.
Comment dans ce cas MLP va-t-elle pouvoir défendre son programme vu qu’il est piraté par ses principaux adversaires de droite ?

N’est pas Macron qui ne veut pas, mais pas d’état d’âme pour jouer les MLP. On ne sait jamais, dans le contexte actuel, ça peut marcher. :)

Tipaza

La présidentielle est pliée, la messe est dite, enfin on pourrait aligner toutes les formules d’une élection annoncée à l’avance et décrédibilisée.

Tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette élection un modèle de déni démocratique, qui se traduira par une abstention record.

Avec le « quoi qu’il en coûte », très habilement joué, en répondant à la demande permanente d’un État-providence des Français, Macron a su se mettre au niveau du vice français d’une dépense publique toujours plus forte.

Il est même allé au-devant de cette demande avec une distribution pour une part indispensable et pour une autre part outrancièrement démagogique. Cette part démagogique lui a déjà assuré le soutien implicite de tous ceux qui comme le disait Hollande pensent que ça ne coûte rien, puisque c’est l’État qui paye.
Rendez-vous en 2022 et 2023 pour que l’on s’aperçoive que l’État c’est nous !

À cette manœuvre démagogique, classique en France, Macron n’a pas nécessairement innové, sinon par la taille de la manœuvre, s’ajoute l’ « avolonté » délétère de la droite molle, qui ne veut pas, mais pas du tout, du pouvoir suprême, qui se contenterait des miettes chacun dans ce camp se rêvant d’être un nouveau Édouard Philippe ou Jean Castex.

De mémoire de citoyen on n’a jamais vu un parti s’acharner à ne pas avancer un candidat pour le poste suprême. La défaite en chantant en quelque sorte.
Tout, absolument, tout est fait pour écœurer ceux qui auraient quelque chose à dire, surtout si ce quelque chose pourrait offenser la doxa macronienne.

L’exemple de Laurent Wauquiez est emblématique. Il aurait pu donner un peu de tonus à cette droite mollassonne, il a été écarté et le plus fort c’est que ceux qui comme Xavier Bertrand ou Dame Pécresse ont quitté les LR, lui reprochant des positions proches du RN, parlent à présent comme lui, et se voient adoubés par ces mêmes LR, qui manœuvrent pour que ceux-là participent à leur primaire.

Ubuesque ! Et ce n’est pas fini, il est question d’un sondage sur des milliers de sympathisants (sic) sur trois semaines pour savoir « ceux zé celles » qui ont le plus de chances de l’emporter.
Une primaire sondagière primant la primaire électorale, laquelle sera suivie de la candidature à l’élection présidentielle.
Une sorte de jeu de piste à la chasse au trésor qui était en vogue chez les scouts des années 50 et début des années 60, parce qu’après, plus aucun ado ne voulait jouer à ce jeu bête !

Dans le camp de la vraie droite la situation n’est pas tellement plus reluisante.
J’ai exprimé des doutes sur la présence de Marine Le Pen au second tour.
Ces doutes sont devenus une quasi-certitude. Je dis quasi parce que l’avenir est à Dieu, même si parfois je me demande où il est.
Et cette quasi-certitude n’est pas liée à la présence souhaitée d’Éric Zemmour, au contraire, il sera le seul à tenir un langage clair.

Son rôle sera celui d’être l’Éveilleur des citoyens qui s’abstiennent parce qu’ils sont écoeurés.
Réveiller les consciences, les âmes, provoquer un sursaut national.
Il ne sera jamais élu disent les bien-pensants qui craignent sa parole.
Et alors ! Au moins il pourra dire comme Cyrano :

« On ne se bat pas dans l'espoir du succès.
Non, non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile".

Mais est-on certain que ce soit inutile ?
L’avenir est à Dieu !
Plaise au moins à Dieu ce soit le nôtre de Dieu, qui l’emporte dirait Zemmour.

Enfin prenons exemple sur les Britanniques, ayons le « fighting spirit », seuls les combats qui ne sont pas menés sont perdus.

vamonos

Deux négations valent une affirmation, par conséquent, la proposition du titre est interchangeable avec une phrase affirmative. "N'est pas Macron qui ne veut pas !" est remplaçable par "Est Macron qui veut". N'importe qui, par la seule force de la volonté pourrait partir en campagne, remplir les salles de spectacle pour finalement être élu.
Je ne pense pas que cela marche aussi facilement, il faut aussi un bon carnet d'adresses, des commanditaires et la capacité de prétendre à la récompense du Melon d'Or pour l'année en cours.

Achille

@ caroff | 29 août 2021 à 21:12
« Le seul qui ait le niveau s'appelle Zemmour. Certes il ne sera pas élu…"

Non il ne sera pas élu et d’ailleurs il le sait. On peut alors se demander, vu que tout le monde s’accorde pour dire qu’il est très intelligent, pourquoi il casse la candidature de Marine Le Pen, en disant à qui veut l’entendre qu’elle ne sera jamais présidente de le République. Ceci d’autant qu’il défend les mêmes idées identitaires, avec en point d’orgue la lutte contre l’immigration clandestine et même légale.
Allez comprendre !

caroff

La campagne n'a pas démarré, on ne connaît pas les candidats sauf le sortant et la prétendante de 2017- je ne parle pas des figurants situés à gauche qui vont se partager environ 20 % - et les sondeurs ont sorti leur thermomètre planté un peu au hasard. Faut-il rappeler que Macron ne s'était déclaré qu'en novembre 2016 et que Juppé fut battu par Fillon ce même mois alors qu'il était favori...
Je m'étonne donc que certains pronostiquent des résultats pratiquement acquis et que l'on s'ébaubisse sur des candidats LR qui ne divergent qu'à la marge d'avec Macron.

J'ai écouté le débat des régionales en IdF où Pécresse était bien en peine de contredire les propositions de LREM représentée par Laurent Saint-Martin.
Je ne dirai rien de XB dont le programme consiste à faire barrage au RN ou de Barnier, européiste rasoir...
Ces gens-là jouent en D2 !!

Le seul qui ait le niveau s'appelle Zemmour. Certes il ne sera pas élu, mais sa candidature par beaucoup espérée, aurait le mérite de mettre dans le débat public des sujets que tous les partis politiques ont mis consciencieusement sous le tapis depuis 40 ans...
Un beau bazar en perspective dont je me délecte par avance !

Achille

« Mais acceptons que n'est pas Macron qui ne veut pas. »

Et quand bien certains voudraient-ils être Macron qu’ils en seraient incapables, mais tous par contre se sentent capable de tenir la fonction de président de la République.

Ils sont à peu près une trentaine , dans ce cas, ceci malgré les défections de dernière minute. Les plus conscient de leur capacité sans doute.

Manifestement Emmanuel Macron a suscité beaucoup de vocations. C’est le record absolu du nombre de candidatures depuis que la France est une République.

Les plus farfelus n’obtiendront, évidemment, jamais les 500 parrainages nécessaires pour se présenter.
D’autres devront passer pas la case primaire de leur parti (LR, écolos, sans doute PS).
Ceux qui restent devront obtenir l’aval de la Commission qui contrôle les comptes de campagne et obtenir la validation officielle de leur candidature par le Conseil constitutionnel.
Ce qui devrait finalement réduire le nombre de prétendants à une dizaine, ce qui est largement suffisant.

Une chose est sûre, il y aura beaucoup de déçus car seule la première place compte dans ce genre de concours et le favori n'a pas trop de souci à se faire.

sylvain

@ Patrice Charoulet | 29 août 2021 à 15:31
« Si les deux finalistes sont Le Pen et Macron, ce qui n'est pas certain, je ne voterai jamais pour l'extrême droite, l'horreur absolue. Mais j'espère un gros score pour Zemmour, ce qui empêcherait Le Pen fille de figurer au second tour »

L'horreur et la honte absolue c'est de ne pas voter pour l'extrême droite, les seuls vrais Français patriotes qui défient les traîtres collabos islamistes soumis couchés devant les envahisseurs barbaresques.

Honte à vous tous les anti-extrême droite pleutres lâches qui iront voter pour tous ces vendus corrompus immigrationnistes qui n'ont plus d'honneur, de morale ni de civisme et qui détestent la France : LREM LR PS PCF EELV LFI ; vos miroirs vont pousser des cris d'effroi en vous voyant.

Ninive

Bruno Retailleau probablement moins bête, moins vaniteux, moins escroc que tous ses confrères de la classe politique française, a compris que le moment n'est plus, pour notre pays, à la plaisanterie d'une nouvelle campagne présidentielle grotesque qui devrait remplacer un psychopathe pervers par un autre de même type appartenant au même club d'enfoirés.

Ils peuvent certainement continuer à tricher pendant quelques années mais notre avenir commun, nous le connaissons à un point tel qu'une myriade d'écrivains s'évertuent à nous le décrire comme si nous n'étions pas capable de voir ce qui se déroule autour de nous.

Monsieur Bilger oscille comme une balance aveugle de la justice ; tantôt reconnaissant ce qui se passe, tantôt jouant le jeu d'une bourgeoisie gâteuse.

P.-S.: Macron serait-il un employé de l'oligarchie secrète mondiale qui a pour but de domestiquer les individus de la planète ? On peut dire simplement, Macron serait-il un envoyé du diable ?
https://lesakerfrancophone.fr/jusquou-va-linfluence-de-la-firme-mckinsey-dans-la-promotion-du-vaccin-et-de-la-mise-en-place-du-pass

Mais ce n'est pas tout... cherchez et vous trouverez.

Florestan68

Cher Philippe Bilger,

Comme vous, je suis très déçu par le renoncement de Laurent Wauquiez et Bruno Retailleau.

Les raisons avancées pour ce retrait sont nulles et non avenues ; elles donnent a posteriori raison à Xavier Bertrand, dont la stratégie de cavalier seul se trouve, avec ces capitulations en rase campagne, pleinement confortée.

Comme vous le soulignez, cela fait l’affaire d’Eric Zemmour qui, s’il n’est pas empêché, fera un vrai carton.

L’affaire est à présent entendue : il y aura peut-être Primaire, mais face à ces tergiversations indignes, son vainqueur sera fragilisé ; la droite alors devra faire piteusement allégeance à Xavier Bertrand.

Qui devrait suppléer au 2e tour une Marine Le Pen à bout de souffle. Et très certainement l’emporter en finale face à Macron.

Mais n’oublions pas la terrible nouveauté de 2022 : pour la première fois, un 1er tour de Présidentielle verra une abstention supérieure à 50 %.

Metsys

"Campagne à la Bonaparte"

Peut-être, mais la différence, c'est qu'à l'époque on trouvait encore des éminences grises. Il s'agissait de conseillers qui, comme Talleyrand et par une inexplicable fatalité, portaient malheur aux régimes qui les négligeaient.
Aujourd'hui, il existe aussi des conseillers, comme Patrick Buisson ou Ismaël Emelien. La différence, c'est qu'ils portent malheur aux gouvernements qui les emploient.
Et donc, puisqu'il s'agit de l'union des droites, la Chambre introuvable n'est pas près d'être retrouvée...

Claude Luçon

"...la déconfiture de François Fillon - organisée par la Justice et par lui-même." (PB)

Ben non ! Que l'on sache c'est l'artillerie Mediapart et Canard enchaîné, dont on connaît la source discrète, qui a ouvert le feu, les magistrats n'ont été que l'infanterie pour occuper le terrain, pas très brillamment d'ailleurs !
Dans cette guéguerre on a attaqué la femme et les enfants. Avec l'aide du Libanais de service, car certains de nos amis étrangers n'aimaient pas F. Fillon !
Il n'y a pas que Poutine qui manipule la gouvernance des autres.

"Quant à VP, je ne peux que saluer cette femme qui à son rythme a franchi les étapes et n'a pas eu peur de briguer l'honneur suprême de la République."

N'oublions pas qu'une femme, Margaret Thatcher, a délogé les Argentins des Falklands puis a remis la Grande-Bretagne sur les rails de la démocratie quand les syndicats anglais voulaient en faire une République soviétique, qu'Angela Merkel a gouverné l'Allemagne de façon spectaculaire pendant 16 ans, que les USA se sont élus une Kamala Harris au cas où Joe Biden flancherait, mais aussi qu'en Extrême-Orient, à commencer par l'Inde et le Pakistan, les femmes ont montré qu'elles savaient gouverner, alors essayons nous aussi avec Valérie Pécresse, d'autant plus que Zemmour se présente en épouvantail du drôle d'oiseau qu'est MLP !
Pour une fois qu'EZ peut servir à quelque chose, profitons-en !

Patrice Charoulet

Wauquiez et Retailleau sont partis. Juvin, Barbier et Ciotti s'illusionnent. Pécresse et Bertrand ont le plus de partisans. Qui s'imposera ? Attendons encore un peu. Je voterai pour l'un ou l'autre, au premier tour. Si les deux finalistes sont Le Pen et Macron, ce qui n'est pas certain, je ne voterai jamais pour l'extrême droite, l'horreur absolue. Mais j'espère un gros score pour Zemmour, ce qui empêcherait Le Pen fille de figurer au second tour.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS