« Agnès Buzyn : les politiques doivent-ils avoir peur ? | Accueil | Emmanuel Macron retombe en Présidence ! »

15 septembre 2021

Commentaires

Robert Marchenoir

@ Serge HIREL | 22 septembre 2021 à 16:03

Vous mentez : j'ai rarement recours à l'injure. Mais parfois, en effet, elle est nécessaire. En particulier pour remettre à leur place des hypocrites dans votre genre. C'est tout ce que vous méritez.

Quant à mes propos, ils ne présentent aucune contradiction. Ils sont parfaitement cohérents, précis et étayés.

Mais je n'ai certainement pas l'intention de répondre à vos fausses questions de petit flic prétentieux et phraseur. Continuez à mariner dans votre commissariat de police idéologique, si ça vous amuse. Vous y dialoguerez avec vous-même.

Serge HIREL

@ Robert Marchenoir 19 septembre 2021 à 10:04

Loin de moi l’idée de tenter de dialoguer avec un interlocuteur qui parsème ses commentaires d’injures tous les quatre mots. D’ailleurs je crois vous l’avoir déjà indiqué au printemps dernier. Mais ceci ne m’interdit pas, comme d’autres le font, de vous mettre devant vos contradictions, vos à-peu-près et vos copier-coller pas toujours tout à fait actualisés. Et de vous poser des questions auxquelles vous ne répondez pas.

Patrice Charoulet

MERCI LCI !

En bas de l'image, sur LCI, on nous donne en quelques mots parfois des nouvelles. Ce dimanche, à 17h25, on nous informe de ceci : un fameux supporter de l'OM - son nom, son prénom et son âge sont fournis - est décédé. Grand merci, LCI, de nous donner des nouvelles de notre planète.

Tipaza

@ Robert Marchenoir | 19 septembre 2021 à 10:04

Superbes réponses, toutes en finesse, à plusieurs intervenants !
Vous avez raté une grande carrière de négociateur au GIGN, dont la devise est : "Répondre à la force par la souplesse" !
C'est beau, pareille souplesse mentale et aptitude à comprendre l'autre et lui répondre avec une concision aussi confondante.
Vous devez faire du yoga mental tous les matins pour arriver à un pareil niveau.
Je me demande comment vous faites pour dénouer vos neurones une fois qu'ils sont emmêlés dans une posture yoguesque ?

Robert Marchenoir

Je vois que les "hourra patriotes" (comme on dit en russe -- ce n'est pas un compliment) se réveillent dès qu'une voix un tant soit peu indépendante se fait entendre. Comme quoi, les vrais "anti-système" ne sont pas où l'on croit.

Oui, choquer est nécessaire.

@ revnonausujai | 18 septembre 2021 à 18:56 "Mais bon, dès qu'il s'agit de cracher sur la France, vous êtes là !"

Tout à fait. La France est profondément méprisable, en conséquence je crache dessus. Le respect, ça se mérite.

Je ne suis pas, comme vous, un vieux flic ou un vieux soldat incapable de penser par lui-même. Je suis un homme libre, pas un patriotard imbécile qui met le doigt sur la couture au son du clairon (ou plutôt, en l'occurrence, du tiroir-caisse).

Et je ne suis pas, non plus, un fonctionnaire à la retraite abruti qui ne sait que pinailler sur des détails administratifs, sans être capable d'avoir une vision stratégique.

AUKUS permet de mieux contrer la Chine que le contrat français, et vous n'avez apporté aucun argument contraire.
______

@ Serge HIREL | 18 septembre 2021 à 19:59
"Question subsidiaire : hormis votre affect personnel..."

Mon affect personnel vous emme*de. Votre suggestion selon laquelle mes opinions politiques seraient déterminées par mon affect personnel, et en conséquence n'auraient aucune valeur, vous disqualifient pour tenter de dialoguer avec moi.
______

@ Tipaza | 18 septembre 2021 à 20:07
"P.-S.: si me traiter de communiste fait partie de votre thérapie, n'hésitez pas !"

Votre suggestion selon laquelle j'aurais besoin d'une thérapie, et selon laquelle être anti-communiste serait une maladie mentale, prouve assez vos penchants communistes et discrédite le reste de vos remarques (qui sont d'ailleurs, par elles-mêmes, idiotes).

Où sont passés les prénoms français

@ Pharamond

Pharamond n'est plus qu'un mythe n'en déplaise à Chateaubriand et il ne fait plus partie de notre Histoire. Il n'empêche, je devais ajouter à ma liste cet auteur et vous me le rappelez gentiment.
Sinon nous avons bien un Clovis, Cornillac, qui ne manque pas de panache mais de là à passer de l'écran au trône, faudrait pas exagérer.

Achille

Concernant la commande des sous-marins destinés à l’Australie et qui a été résiliée sans vergogne par ce pays, il est clair que les Américains ont, une fois de plus, imposé leurs exigences, comme ils l’ont d’ailleurs toujours fait depuis un siècle sur tous les gros marchés de ce genre.
Non seulement ils empêchent les autres pays de vendre leur produits à des pays sur lesquels ils ont imposé un embargo (ex, l’Iran où la France n’avait plus la possibilité de vendre des voitures sous peine de surtaxation des produits français destinés aux Etats-Unis), mais il vont jusqu’à inciter un des clients de la France à résilier un contrat qui était déjà signé.

Je faisais partie des gens qui se réjouissaient du départ de Donald Trump, mais avec Joe Biden les méthodes n’ont pas changé.
Dans un contrat, que ce soit pour l’achat de sous-marins ou pour une voiture de tourisme, les deux partis s’entendent sur le cahier des charges. Celui-ci contient toutes les caractéristiques techniques et commerciales du produit.
Une fois le contrat signé il n’y a plus à y revenir, quand bien même un autre fournisseur vous proposerait après la signature un produit plus beau, plus performant, moins cher. Certes le client peut refuser l’achat, mais il doit en retour payer des indemnités compensatoires à hauteur du préjudice subi.

Alors certes, il y a des considérations hautement géopolitiques notamment avec les prétentions de la Chine dans le Pacifique Sud, qui passent très au-dessus de la tête du quidam qui donne son avis derrière son écran d’ordinateur. Mais vu le comportement des Américains en Irak et en Afghanistan, les pays qui leur font confiance risquent d’être très déçus si les choses tournaient mal.
Qui a trahi, trahira encore !

Savonarole

La perte du contrat australien est certes un coup dur pour la France, toutefois notre Bernard Blier du Quai d’Orsay serait bien avisé de regarder ce qui se passe à nos frontières au lieu de prendre des poses de chien battu.
Nombre de pays européens se tournent vers les USA pour renouveler leur armement .
Depuis 1975 la Belgique raffole des F16 américains, la Suisse aussi, toutefois ces deux Etats croupions sont peanuts, a-t-on jamais vu un Belge ou un Suisse mourir pour la Patrie ? On ne perd pas grand-chose.

Il en va autrement pour le Maroc, « notre ami le Roi » achète américain en Rafale (sans jeu de mot). Toute l’armée marocaine est en passe de virer américaine (air, sol, marine, drones).
Grâce à Dieu, notre bon ami le Roi n’oublie pas de laisser un pourboire à la France en s’achetant un hôtel particulier de 80 millions d’euros en face du Trocadéro, avec vue imprenable sur la Tour Eiffel.
Le lien ci dessous relate comment la France est passée à côté d’un marché de 5 milliards avec le Maroc au bénéfice des USA.
C’est le copier/coller de notre déconfiture australienne…
Qui en a parlé ou pleuré à l’époque ?

http://www.opex360.com/2019/03/26/ladministration-americaine-autorise-le-maroc-a-acquerir-48-f-16-viper-pour-48-milliards-de-dollars/

Tipaza

@ Robert Marchenoir | 18 septembre 2021 à 17:40
"Le "containment" stratégique de la Chine est fondamental pour nous, tout comme l'était le "containment" de l'URSS préconisé, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale"

Il faut toujours "contenir" les autres quels qu'ils soient, mais le "containement" contre l'URSS est-il de même nature que celui contre la Chine ?
Comparaison n'est pas raison !

Dans la guerre froide contre l'URSS, les USA et l'Angleterre représentaient la liberté face à l'oppression communiste.
Cette liberté, les Anglo-Saxons l'ont portée à son étiage grâce à Ronald Reagan et Margaret Thatcher, avec la mise en place d'un libéralisme économique
Liberté individuelle et libéralisme économique, deux principes nobles qui ont fini par faire tomber le communisme et faire éclater l'URSS.

Dans quelle situation sommes-nous actuellement ?

Les USA et l'Occident par contagion sont gangrenés par l'idéologie woke, destructrice de notre civilisation, et par la prise de pouvoir du lobby LGBT, dans les milieux culturels, ce qui n'est pas nouveau (depuis la Grèce antique, c'est un phénomène assez classique), mais hélas également dans les strates du pouvoir des pays occidentaux, à quelques exceptions qui font l'objet de pressions pour s'abandonner à ce lobby.

Le politiquement correct, wokisme et LGBT, est devenu une politique qui refuse tout débat démocratique. Ceux qui n'acceptent pas cette nouvelle doxa sont éliminés socialement quand ce n'est pas juridiquement, au nom d'un État de droit, qui est l'instrument d'une nouvelle inquisition bien-pensante.

En face, la Chine, pays communiste, donc sans liberté au sens où nous l'entendions dans les années de la guerre froide contre l'URSS, mais avec une certaine souplesse économique et des avancées scientifiques et techniques.
Ces deux derniers éléments ne pouvant se développer que s'il existe un minimum de liberté, qui n'a rien à voir avec les contraintes de l'URSS.

Cette semi-liberté est accompagnée d'un rejet des deux folies occidentales, le wokisme et le LGBT.
La morale occidentale se réduit aux droits de l'homme, mis en application avec l'objectif de détruire tous ceux qui ont des velléités d'ancienne morale.
Cette vision d'un nouveau monde occidental clairement orwellien, individualiste au point de nier la nation et le principe de solidarité qui va avec, s'oppose à un monde également orwellien, mais dont la morale est plus traditionnelle, où le principe de nation est reconnu, et l'identité nationale valorisée.

Si le choisir son camp était facile contre l'URSS, on en arrive contre la Chine à avoir le choix entre la dictature woke et LGBT et celle du communisme à la chinoise.

P.-S.: si me traiter de communiste fait partie de votre thérapie, n'hésitez pas !

Serge HIREL

@ Robert Marchenoir 18 septembre 2021 à 17:40

- Quel événement géostratégique est-il survenu depuis la signature du contrat franco-australien, qui a échappé à la perspicacité de la diplomatie française et conduit Canberra à changer son fusil d’épaule sans en prévenir son partenaire ? Lorsque le contrat des sous-marins a été discuté, la République Populaire de Chine n’était-elle pas déjà une menace depuis longtemps identifiée dans la zone Pacifique ?

- Quelle est la raison pour laquelle les Australiens, en matière de savoir-faire nucléaire, ont préféré celui des Etats-Unis au français, qui est loin d’être négligeable ? Et cela au risque diplomatique de briser un partenariat centenaire - des Australiens ont participé sur le sol français à la Première Guerre mondiale - et de se mettre dans la main de Washington qui, on vient encore de s’en apercevoir en Afghanistan, se moque bien du sort de ses alliés quand l’intérêt US est en jeu ?

- Avez-vous déjà entendu parler des « Nouvelles Routes de la Soie » ? En quoi et comment cet OTAN du Pacifique, cet AUKUS, interdit-il à la Chine de poursuivre cette politique de conquête en direction de l’Europe et de l’Afrique, déjà bien implantée ?

Si vous avez des réponses pertinentes et convaincantes à ces trois questions, faites vos valises... vous serez nommé au Quai d’Orsay en lieu et place de ce nullard de Le Drian qui n’a rien vu venir ! Poste en CDD, jusqu’à la présidentielle...

Question subsidiaire : hormis votre affect personnel, sur quelles bases fondez-vous vos affirmations à propos de l’incapacité de Zemmour à gérer les Affaires étrangères ? Ferait-il pire que Macron et son escapade au Liban ?

Pharamond

@ Où sont passés les prénoms français ? | 18 septembre 2021 à 14:25

Je suis d’accord avec vous, il faut revenir aux fondamentaux, les vieux prénoms des premiers rois, qui ont fait la France :
Clovis, Clodomir qui pourrait remplacer le trop usé Claude, Childéric, Chilpéric, etc.
Vous remarquerez qu’Éric le prénom de Zemmour est en phase avec ces prénoms et qu’il rime parfaitement. Lorsqu’il sera élu, on pourra l’appeler Éric Ier, il le vaut bien.

N’oublions pas le plus grand, Pharamond, qui eut, outre le mérite d’être le premier, le légendaire et le mythique, le double avantage suivant :

Celui d’imposer la Loi Salique.
Exit les femmes de la succession des trônes, au motif que « France est trop noble royaume pour tomber en quenouille ».
Vous vous rendez compte, cela nous éviterait les évaporées, Valérie, Anne, Christiane et autres Sandrine de la candidature.

Autre avantage, celui d’avoir servi de modèle à Charles Martel dans sa bataille contre les Arabes. Il fut le premier à manier la hache et l’épée contre l’ennemi, avec une dextérité sans égal.

Chateaubriand en fait l’éloge, dans son livre, « Les Martyrs » en disant :

« Pharamond ! Pharamond ! Nous avons combattu avec l'épée. Nous avons lancé la francisque à deux tranchants ; la sueur tombait du front des guerriers et ruisselait le long de leurs bras. Les aigles et les oiseaux aux pieds jaunes poussaient des cris de joie ; le corbeau nageait dans le sang des morts ; tout l'Océan n'était qu'une plaie: les vierges ont pleuré longtemps ! Pharamond ! » 

revnonausujai

@ Robert Marchenoir

Vous avez raison de souligner que la Chine n'est pas notre amie mais un adversaire ; le moins que l'on puisse dire est que le comportement des Cinq Yeux ne pousse pas à se ranger derrière eux en supplétifs pour la combattre ; tiens rajouter le F de France à AUKUS, c'est ça qui serait mignon, FAUKUS, comme ça se prononce !

À part ça, vos connaissances en sous-marinade sont plus que dépassées.
La fuite d'infos sur les Scorpènes a eu lieu en 2016 à partir de l'Inde, Naval Group ( DCNS) n'y est pour rien ; de plus, le Premier ministre australien et son ministre de la Défense ont publiquement dit que ça n'avait rien à voir avec le projet australien et ont signé le contrat, pleinement informés en 2019.

Les sous-marins Shortfin Barracudas proposés à l'Australie étaient des systèmes AIP (air independant propulsion) capables de parcourir plus de 15 000 miles marins sans faire surface ; la patrouille en mer de Chine aurait largement été dans leurs cordes.

Le changement de pied australien n'a rien de technique mais tout de politique, d'autant plus que les USA ont du mal avec le renouvellement de leurs propres soums et que les Aussies ne sont pas prêts de voir les leurs, sauf sous double clef.

Mais bon, dès qu'il s'agit de cracher sur la France, vous êtes là !

Robert Marchenoir

Un mot sur les sous-marins australiens, parce que c'est typiquement le genre de dossier qu'Éric Zemmour serait incapable de gérer s'il devenait président de la République. Avec sa haine des États-Unis et de l'Angleterre, son adoration imbécile du général de Gaulle et son ignorance générale en politique étrangère, il aurait certainement été incapable de décrocher le contrat pour commencer.

Mais précisons : la perte de ce contrat est une bonne chose. Les souverainistes qui chouinent une fois de plus à la perte d'influence de la France sont idiots. Ceux qui mettent ce fait au débit de Macron sont profondément malhonnêtes.

Premièrement, la nouvelle alliance entre les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Australie (AUKUS) est davantage conforme aux intérêts supérieurs de la France.

Ceux-ci consistent à contenir l'impérialisme chinois. La menace chinoise est aussi grave (et peut-être davantage) que la menace soviétique après 1945. La plupart des gens ici n'ont aucune idée de l'extraordinaire agressivité de la Chine envers l'Australie. Elle a bloqué un certain nombre d'exportations australiennes, simplement parce que l'Australie avait eu le culot de demander une enquête sur l'origine du Covid.

La Chine se livre aux mêmes annexions illégales de territoires que la Russie, à ceci près qu'elle le fait en mer au lieu de le faire sur terre.

La Chine vient de menacer l'Australie d'une guerre nucléaire, simplement parce qu'elle compte se doter d'une flotte de sous-marins à propulsion nucléaire fournis par les États-Unis.

Pour mesurer l'extraordinaire asymétrie de la menace, il faut rappeler, ce que les exécrables médias français ne font pas, que les sous-marins qui seront fournis par les États-Unis à l'Australie ne seront pas porteurs d'armes nucléaires. L'Australie n'est pas une puissance nucléaire, elle a signé le traité qui lui interdit de le devenir, et elle vient même de réaffirmer sa volonté de rester dépourvue d'une industrie de production d'énergie nucléaire civile.

Les sous-marins que la France devait fournir à l'Australie étaient à propulsion diesel. Cela aurait restreint considérablement leur rayon d'action. La décision de passer à la propulsion nucléaire permettra aux sous-marins australiens de patrouiller jusqu'en mer de Chine.

Cela change donc fondamentalement l'équilibre stratégique en faveur de l'Occident, et la Chine ne s'y est pas trompée. Elle grimpe aux rideaux en poussant des petits cris perçants.

C'est notre intérêt. Nous faisons partie de l'Occident, en dépit des efforts de la cinquième colonne poutiniste en France. Le "containment" stratégique de la Chine est fondamental pour nous, tout comme l'était le "containment" de l'URSS préconisé, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, par le célèbre "long telegram" du chargé d'affaires américain George Kennan.

Et tout comme le reste le "containment" de la Russie-de-Poutine aujourd'hui, en dépit des efforts des crypto-communistes français et des snobs marxistes d'extrême droite -- dont fait partie Éric Zemmour, de son propre aveu (*).

Le nouveau contrat offre deux avantages stratégiques décisifs à l'Occident, et donc à la France.

La possibilité, pour l'Australie, de disposer d'une flotte de sous-marins à propulsion nucléaire, malgré son absence complète d'industrie nucléaire civile. Les réacteurs nucléaires américains fonctionneront sans le moindre entretien pendant 33 ans, c'est à dire toute la durée de vie des vaisseaux.

Et une alliance militaire renforcée entre les trois nations, permettant à l'Australie de bénéficier d'autres technologies américaines et britanniques en termes de cyber-guerre, d'intelligence artificielle, de surveillance sous-marine, etc.

J'ai cru comprendre qu'Éric Zemmour avait dit : la France aurait pu fournir des sous-marins à propulsion nucléaire à l'Australie.

En dehors du fait qu'Éric Zemmour aurait du mal à distinguer un sous-marin à propulsion nucléaire d'un décapsuleur à propulsion électrique (ses assertions à ce sujet sont donc fortement sujettes à caution), il se trouve que la France était déjà infichue de remplir correctement sa part du contrat pour des sous-marins diesel.

Le coût du contrat avait déjà presque doublé depuis l'origine. Une bonne habitude franchouille qui passe comme une lettre à la poste lorsqu'elle reste cantonnée à l'Hexagone (ça coûte rien, c'est l'État qui paye), mais ces satanés étrangers tiennent à la "logique comptable", mesquins comme ils sont.

De plus, le constructeur français désigné pour les sous-marins s'est laissé voler une palanquée de documents ultra-secrets portant sur d'autres équipements militaires.

Le tout fait un peu désordre lorsqu'on prétend concurrencer les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Enfin, il s'agit d'une alliance militaire, une sorte d'OTAN du Pacifique, et pas seulement d'un contrat de fourniture d'armes. Les Australiens, tout comme les Américains, sont des Anglais. On ne peut pas reprocher aux Australiens d'avoir davantage confiance dans ces deux nations auxquelles ils sont liés par l'histoire et le sang, lorsqu'il s'agit tout simplement de leur survie.

Et puis les arsouilles gaullistes, et autres souverainistes de mes deux, devraient faire preuve d'un peu de cohérence. On ne peut pas, à la fois, passer des décennies à cracher sur l'OTAN, la Grande-Bretagne et les États-Unis, et s'étonner lorsqu'un membre historique de l'OTAN préfère, à la France, deux des piliers de cette alliance, dans une situation où sa sécurité est gravement menacée.

Certes, la perte de ce contrat cause un grave préjudice financier à la France, et une perte d'influence dans la région.

Mais sur ce dernier point, contenir la Chine est plus important que de savoir qui y contribue.

Quant à l'argent, je croyais que les "Anglo-Saxons" étaient de misérables épiciers, tandis que nous, nous étions de nobles esprits mus avant tout par les nécessités politiques ?

L'hypocrisie, l'arrogance et le nombrilisme français sont toujours les mêmes.
______

(*) Comme Pascal Praud. Celui-ci vient de réaffirmer qu'il aimait beaucoup les communistes français des années 80. À quoi Ivan Rioufol lui a répondu, fort justement et en substance, que personne ne songe à proclamer sa nostalgie pour les néo-nazis des années 50.

La reconstruction fallacieuse et a posteriori d'une histoire mythifiée est l'un des grands vices des populistes. Comme si les communistes des années 80 n'étaient pas les promoteurs d'une idéologie qui a fait 100 millions de morts. Tout comme ceux de 1917 et de 2021.

Où sont passés les prénoms français ?

@ Michelle D-LEROY

Je propose que l'on change les noms étrangers aussi, "Zemmour" c'est pas un nom français !
Michelle, prénom éminemment d'origine hébraïque, a été francisé depuis le temps, d'ailleurs les noms d'origine française sont souvent bretons, occitans, celtes et francs, etc.
Le comble du ridicule est atteint avec cette histoire de prénoms.
Chez les catholiques c'est aussi le père qui choisit le prénom de l'enfant, sans doute pour se consoler de n'en pas avoir été le "parturient".

Le salvador est là !

@ Claude Luçon
"nombreuses assertions contredites par les faits"

Merci Claude Luçon de rappeler ce fait, quelqu'un prendra un jour le temps de corriger ses inexactitudes, ses glissements hasardeux, ses contre-vérités. Pour l'instant on le laisse dire, pour ignorer pendant ce temps les vrais problèmes, les problèmes d'inégalité sociale notamment, le fait que l'on n'ait pas réussi, dans des pays civilisés dit-on, à améliorer la qualité de vie de beaucoup de personnes, notamment de notre jeunesse et à réduire l'écart entre les très très riches et le reste du monde.

Je n'arrive pas à comprendre comment vous, Monsieur Bilger, dont l'acuité de jugement est incontestable, parvenez à vous laisser bluffer par le discours de cet homme qui semble apprendre par coeur des fiches sur des thèmes prévus d'avance, des fiches que des mauvaises langues disent qu'il ne les prépare pas lui-même, sans voir les erreurs dans les conclusions qu'il tire, hors les portes ouvertes qu'il ouvre bruyamment et des sentiers battus et rebattus par JM Le Pen.

Le seul mérite que l'on puisse lui reconnaître c'est une expertise dans son domaine professionnel, celui de la connaissance du monde politique qu'il étudie et côtoie depuis longtemps.

Monsieur Bilger, vous me rappelez ces honnêtes hommes (καλὸς κἀγαθός) qui défendent bec et ongles des agresseurs de femmes et d'enfants, parce qu'eux-mêmes sont incapables d'avoir le moindre goût pour la violence et imaginent le reste du monde à leur image. Pourtant votre métier vous a fait côtoyer le pire chez les humains, comme le meilleur.

Les seuls faits sociaux qui intéressent Zemmour sont ceux qu'il peut rattacher à la question de l'immigration ou des femmes. Un peu court non ?

Un fait irréfutable par contre, relaté ce matin dans un média télévisuel, montrait que sur le site commercial qui fait recette grâce à lui, les potentiels acheteurs se sont aussi intéressés à Mein Kampf et autres joyeusetés du même style. Il est difficile d'interpréter cela et je ne m'y hasarderai pas.

Le tutoiement avec des thèses passéistes et dangereuses est de mise aujourd'hui et il n'est pas anodin non plus que ce soit une potentielle victime de ces thèses - s'il est juif comme certaines personnes le prétendent, qui se fasse le porte-parole de thèses flirtant avec le rejet de l'Autre qui dans ce cas pourrait être lui-même...

--------------------------------------------------

@ Achille
"Christine Kelly ne manque pas de regretter son départ."

Et même chez Hanouna !
Achille, je vous ai emprunté votre Salvador, ne m'en veuillez pas, depuis votre mention à ce sujet je n'arrive plus à le séparer de notre nouveau Croisé.

Serge HIREL

@ Achille 18 septembre 2021 à 06:36

Il me semble que Sibyle Veil, présidente de Radio France, devrait s’adonner à « un petit jeu très, très simple » : signer illico la lettre de licenciement de Charline, ce qui laisserait beaucoup plus de temps à celle-ci pour exercer ses talents de visagiste. Accessoirement, elle pourrait aussi poursuivre son savoir-faire de correctrice en ajoutant « OB » sur toutes les affiches de « Z » et ainsi promouvoir le seul membre viril de la course à l’échalote que devient la présidentielle. Mais... Mais voici le dilemme de Sibyle : favoriser la multiplication des « ZOB » risque de desservir Emmanuel, dont elle était condisciple à l’ENA, et d’ouvrir la route de l’Elysée à un « moustachu » qui n’a pas réussi à trouver celle de la rue des Saints-Pères... Voilà qui serait... choquant.

revnonausujai

@ Florestan68 | 17 septembre 2021 à 15:22

Ça rappelle l'histoire de la lanterne sale lors de l'inspection d'un poste au fin fond de l'empire des Indes, de mémoire dans Kipling.
Dans un casernement impeccable, la lanterne du poste de garde est délibérément laissée sale pour laisser à l'inspecteur le plaisir d'avoir quelque chose à critiquer.

Achille

« Choquer, est-ce nécessaire ? »

Il n’y a pas qu’Éric Zemmour qui choque. Charline Vanhoenacker aime bien aussi y aller de ses provocations. Son petit clip sur le polémiste a eu pour effet de provoquer un tollé d’indignations.
Pascal Praud qui n’en demandait pas tant pour critiquer la radio publique "qu’on paie avec nos impôts", est excité comme une puce.

Bref, c’est la guerre désormais entre CNews et France Inter.
La première accusant la seconde d’antisémitisme. La seconde lui répondant en la traitant de fasciste. Ce qui finalement est un peu la même chose.
Bref, un point Godwin pour les deux stations. Un partout, la balle au centre.

J’avoue que personnellement je n’ai jamais vraiment apprécié l’humour lourdingue de Charline Vanhœnacker, tout comme, d’une façon générale, celui des humoristes de France Inter, sauf peut-être celui de Sophia Aram qui de temps en temps sort de jolies perles.
Je l’ai écrit souventes fois ici et je pense que sbriglia pourra le confirmer en recherchant certains de mes posts à ce sujet dans les archives du blog, en remontant sur ces dix dernières années.

Enfin tout ce déballage est assez pitoyable. Il ne manque plus que Hanouna pour rentrer dans la partie, ce qu’il ne tardera pas à faire.
Il serait temps que nos médias arrêtent de faire leur course à l’échalote sur fond de parts d’audience.
Il serait grand temps d’élever le débat ne serait-ce que par respect de l'intelligence des Français qui aspirent à un peu plus de sérénité.
Mais avec la campagne électorale qui s'annonce cela ressemble à un vœu pieu. On en a encore pour sept mois !

caroff

Bien entendu, mes observations n'ont pas valeur de prophéties mais autour de moi j'entends une étrange musique: ceux qui ont voté Macron en 2017 ne rééditeront pas cet exploit au vu de son bilan calamiteux aux plans international (Liban, Afrique, sous-marins, Méditerranée, etc) et intérieur avec un endettement faramineux. Comme l'a souvent souligné notre hôte, ses très décevantes prestations régaliennes et en particulier son incapacité flagrante à juguler l'immigration de masse achèvent de décourager ses anciens soutiens.

Du côté des LR, chacun s'accorde à reconnaître que le combat n'est pas titanesque mais picrocholin avec des candidats plus habitués à jouer en D2 qu'en D1 avec des diagnostics peu en rapport avec la réalité que devra se coltiner le prochain président.

Arrive alors Zemmour qui met sur la table ses tripes avec une franchise insolite, choquante pour beaucoup... Là où un politicien normal prendrait moult gants pour décrire une situation peu enviable pour l'avenir du pays, mais malgré tout rattrapable avec de modestes ajustements, ce que les précédents présidents se sont échinés à faire croire, notre candidat putatif explique que le moteur français est usé, les pneus à changer, et la carrosserie bien rouillée ! Beaucoup ont envie de remonter dans une voiture qui tient la route avec EZ aux commandes.

Je ne me fais guère d'illusions, notre pourfendeur de mythes ne sera pas élu mais comme le disent certains ici, nous allons nous régaler des incongruités des autres candidats face au sérum de vérité, par lui administré !

Achille

@ Giuseppe | 17 septembre 2021 à 14:45

L’important est de ne pas se laisser impressionner par le haka guerrier de l’adversaire. Et surtout, dans les mêlées, savoir encaisser les petits coups de coude en vache, voire parfois les crachats les plus teigneux.
Ensuite il suffit de bien mesurer la bonne distance pour le drop entre les poteaux. C'est pas toujours facile. :)

Robert Marchenoir

@ hameau dans les nuages | 17 septembre 2021 à 09:29
"Je n'ai pas voulu lire votre torrent d'insultes."

De quoi parlez-vous ? Je n'ai pas écrit la moindre insulte. Vous divaguez, comme d'habitude.

Pour un certain nombre de gens, trucs avec lesquels je suis pas d'accord mais que je suis incapable de réfuter = torrent d'insultes.

"Donc pour Uttar Pradesh, en effet 70 millions sur... 240 millions."

Le type qui commence par te dire qu'il t'a pas lu, pour te faire le coup du mépris... puis qui montre qu'il t'a lu. Sans rien comprendre, hein, faut pas trop en demander, non plus.

Ayez donc la correction élémentaire de ne pas faire semblant de répondre ici à un commentaire publié sous un autre billet et portant sur un autre sujet : la pandémie. Tactique habituelle des embrouilleurs dans votre genre qui fuient le débat.

Ici, le sujet, c'est Zemmour. Et comme d'habitude, vous n'avez rien de cohérent à proposer sur le sujet. Rien que votre paranoïa complotiste habituelle :

"Pour ce qui est de Zemmour et de votre soutien. Je vous assure qu'il n'a pas besoin de soutiens tels que le vôtre, totalement contre-productif. Là aussi mon expérience parle. Le FN local était harcelé par des types dans votre genre, purs racistes, qui estimaient que les militants et élus n'étaient que des sauterelles. On apprenait par la bande qu'ils étaient aussi cul et chemise avec les RG maintenant DGSI."

Ah tiens, maintenant, vous êtes devenu "anti-raciste" ? Ça soutient le Front national, ça passe son temps à hurler contre les Noirs et les Arabes, ça frémit d'horreur dès qu'un bronzé passe dans sa campagne, et par-dessus le marché, ça voudrait se décerner des médailles "anti-racistes" ? Je confirme : vous êtes bien un escroc. Votre gauchisme se vérifie de jour en jour.

Et puis vous donner le ridicule de prétendre parler au nom d'Éric Zemmour, franchement... essayez déjà d'articuler une ou deux idées cohérentes en votre propre nom, ce serait un bon début.

"Pour en revenir à mon ruisseau, ce sont des coups de pelle qui se perdaient."

Faut-il être misérable pour en être réduit à des menaces de violences physiques contre des commentateurs qu'on n'arrive pas à contredire par la voie de la raison...

Florestan68

Zemmour potache !

Cher Philippe Bilger,

En lisant le début de son livre, j’ai tiqué.

Quatre fois le mot pêché dans les douze premiers mots !!

Qui peut croire que ça n’était pas volontaire ? Et quatre fois la même faute d’accent !

Qui peut croire qu’une plume comme Zemmour n’ait pas relevé pareille faute - répétée - à la relecture !

Qui peut croire que l’éditeur n’ait rien vu !

Blague de potache qui a fonctionné à merveille : aveuglée par l’obsession de le prendre dans ses filets, la presse bien-pensante a mordu à l'hameçon.

Bonne pêche pour Zemmour :

- cela montre qu’il n’est pas parfait.
- cela décrédibilise le critique qui s’abaisse à relever un péché véniel.
- cela rend Zemmour sympathique, car attaqué sur une broutille.

Bien à vous

Giuseppe

@ Achille | 17 septembre 2021 à 08:15

Vous êtes le meilleur 15 de ce site, on peut être sûr de votre récupération, un peu arrière à l'ancienne mais sans aucun doute le 9 n'aura pas besoin de faire le double rideau.
Vous avez le jeu d'un certain Philippe Bonhoure que je vous laisse le soin de découvrir. Pas un amateur loin de là, il avait un bon coup de tatane à l'époque.
Certains font ici beaucoup de courses, mais en travers, peu profitables à un décalage et à jouer un contre-deux.

Il est toujours dans le coup, certes de temps à autre, un autre joueur essaye de perturber vos réceptions, mais il oublie que vous étiez solide dans une très grande équipe.

Achille

@ Michel Deluré | 17 septembre 2021 à 11:00

Exact ! Mais je ne le dis pas ici car ça pourrait en énerver quelques-uns qui n'ont aucun humour... 😊

Michel Deluré

@ Achille 17/09 08:15

Ce qui doit surtout vous faire marrer Achille, c'est que la candidature de EZ, si elle se concrétise, sert finalement les intérêts de l'occupant actuel de l'Elysée puisque, sans apporter des voix supplémentaires à la droite, elle contribue au contraire à fragmenter encore plus celle-ci qui n'en avait nullement besoin et donc à l'affaiblir.

hameau dans les nuages

@ Robert Marchenoir | 16 septembre 2021 à 23:59

Je n'ai pas voulu lire votre torrent d'insultes. Comprenez-moi, je venais justement de curer à la main (les engins mécaniques sont interdits car pas écologiques) pendant trois jours à la pelle, faux et fourche, un ruisseau traversant mes champs avant les pluies orageuses d'automne annoncées. Ce qui fut le cas la nuit suivante, l'eau boueuse balayant tout sur son passage.

Donc pour Uttar Pradesh, en effet 70 millions sur... 240 millions. Soit 29 % ce qui ne change pas vraiment la donne alors que nous nous escrimons à atteindre 80 % pour une immunité vaccinale qui est un leurre.

Pour ce qui est de Zemmour et de votre soution. Je vous assure qu'il n'a pas besoin de soutiens tels que le vôtre, totalement contre-productif. Là aussi mon expérience parle. Le FN local était harcelé par des types dans votre genre, purs racistes, qui estimaient que les militants et élus n'étaient que des sauterelles. On apprenait par la bande qu'ils étaient aussi cul et chemise avec les RG maintenant DGSI. Faire de la surenchère et ainsi avec l'écumoire trouver les éléments les plus radicaux.

Grand diseux, petit faiseux. Bref que de la gue*le. Pour en revenir à mon ruisseau, ce sont des coups de pelle qui se perdaient.

Jérôme

Bonjour Philippe,

Le Z c'est un peu la Nabilla des chroniqueurs. Les choqués l'écoutent, le lisent, avec les frissons d'indignation qu'il convient d'avoir pour ne pas faire croire que ça les fascine.
Contrairement à l'antienne de MBC, les gôchistes posturaux ont validé ses thèses, les idées "droâtières"sont très majoritaires dans l'immense majorité des médias et… dans les esprits. Il n'y a de Dieu que Dieu et Bonaparte est son prophète.

Rien n'a changé depuis cette bonne France de 40. Les mêmes qui vendaient, et vendront, les juifs les louent pour se donner bonne conscience et mieux dénoncer les autres. La société de vigilance du morveux.
Ce n'est plus : mon voisin est juif mais, mon voisin est barbu.
Ils ont changé leur fusil d'épaule pour suivre les haines ordinaires sans risques.
Il n'y a aucun courage à se montrer raciste, xénophobe... les Français le sont majoritairement.
Quelle différence de fond entre Hollande, Pécresse, le Z, X. Bertrand, MLP, Macron... sur le regard et le traitement donné à tout ce qui ne nous ressemble pas ? La posture. C'est pas bien lourd.
Le Z ne peut choquer personne. Il est dans l'air du temps. Il n'a fait que dire tout haut ce que 90 % des Français disent ... tout haut aussi.
Quel courage ! Quelle originalité !
Lui et quelques autres sont rentrés avec brio dans la compétition victimaire. Les pôvres droâtiers victimes des méchants gôchistes.
Il a son credo. Il s'y tient.
Le gôchiste, particulièrement le rallié au macronisme, le remercie de faire le travail qu'il s'interdit.
Quel théâtre !
Quelle mauvaise pièce.

Aliocha

Robert Marchenoir nous démontre qu'être bon journaliste et bon communicant ne suffit pas pour fonder une politique, mais pour vendre un produit.
Le libéralisme extrême voudrait nous proposer sa charcuterie comme valeur fondamentale, et se plaint qu'on le prenne pour un jambon, alors que voilà quarante ans que les communicants clivent, attisent les haines, et dès que leurs intérêts ne sont plus servis, laissent la place aux talibans.

Voilà le résultat du renouveau de la stratégie zemmourienne, donner à manger sa sauce frelatée, qu'on sert depuis quarante ans aux racistes du premier balcon dont, s'ils étaient nus comme le roi pour qui ils se prennent, on s'apercevrait qu'ils ont les mêmes attributs que le monarque, et qu'à part se prendre pour la caste la plus spirituelle du monde, ils sont aussi indigents que ceux qu'ils oppriment, que les sexes, les races, les peuples, les nations, les États, les religions, les cultures, les civilisations, ne trouveront un modus vivendi qu'en réalisant que ce qui les unit est infiniment plus important que ce qui les sépare, ils ne savent se constituer une identité qu'en se promettant de se détruire les uns les autres, étant tellement intelligents qu'ils sont sur le point d'y réussir, avec le succès d'audience qu'acclament les béni-oui-oui salaces au milieu des ruines de leur premier balcon écroulé.
Quel succès !

Achille

Moi ce qui me fait marrer avec la candidature présumée d’Éric Zemmour, c’est le pataquès que cela provoque dans la droite dure.
Au RN où MLP se voit grappiller jour après jour des voix qui risquent de lui manquer au soir du 10 avril prochain. Ceci malgré les promesses démagogiques qu’elles dispense généreusement dans ses meetings et interviews. Le retour du "C'est pas cher, c'est l'Etat qui paie", en somme.

Mais également à LR où il a créé une scission entre les "zemmouriens" et les légalistes qui se rangeront sagement derrière le nom de celui ou celle qui sera officiellement désigné comme le candidat du parti.

Finalement Zemmour me fait un peut penser à Tullius Détritus , ce personnage de la bande dessinée de l’album d’Astérix "La zizanie". D’ailleurs même physiquement il y a une certaine ressemblance si on regarde bien !
Je me demande même si Uderzo ne s’est pas inspiré d’Éric Zemmour pour dessiner son personnage :)

calamity jane

Un moment d'égarement m'a fait revenir dans cet espace. On (Aliocha) me signale que le sycophante (Savonarole) serait de retour ? Courage re-fuyons !

duvent

@ Robert Marchenoir | 16 septembre 2021 à 23:59
« Le caractère obsessionnel de ce reproche tourne à la mauvaise foi, et là aussi il convient de choquer. Bien sûr qu'on peut, et qu'on doit dire : les musulmans sont ceci ou font cela, les allumeurs de réverbères sont ceci ou font cela, sans se laisser intimider par quelque gros malin sortant du bois pour objecter : c'est faux ! tous les fox à poil dur n'ont pas les poils durs ! »

La vache !
Depuis le temps que j'attends qu'on me parle des FOX à POIL DUR...
Enfin quelqu'un de courageux !
Quel choc ! Quel choc de qualité ! Et c'est in extremis que le toiletteur en chef Marchenoir nous alerte !

Oui, cette question politique est capitale et déterminante, nouvelle et ancienne, belle et utile, simple et bonne, cave canem !

Oui, nous devons suivre cette voie, et ne pas oublier le rasoir d'Ockham !
Oui, oui, et oui, les FOX à POIL DUR doivent, devraient, devront être rasés, et le toiletteur guidera nos pas vers la victoire en chantant !! Car il n'échappe à personne de sensé, bien entendu, que la res publica, lorsqu'elle s'attache des toiletteurs comme guide, les Bidochon entrent en extase, et les Raymonde se roulent de joie sur le tapis !

Donc, et pour ne pas se perdre en conjectures, disons tous en chœur qu'il n'existe rien de plus vrai que d'affirmer que les FOX à POIL DUR sont des FOX à POIL DUR !

Vous ne vous en rendez pas bien compte, mais politiquement, c'est un grand pas en avant, un pas en avant vers un éblouissement de la pensée, et pourquoi ne pas le dire, un éblouissement qui éblouit... Choquant !

C'est un peu simple, mais c'est aussi le but, la simplicité du rasoir d'Ockham fait du bien, d'ailleurs partout où passe ce rasoir, les FOX à POIL DUR ont tendance, on ne sait pas encore par quelle logique étonnante et drôle, à se changer en danseuses du ventre ??

Les ignorants ne savent pas combien ce qui est simple est simplement utile et nécessaire, ils ne savent pas n'ont plus, (c'est ce qui se dit dans les clubs bien renseignés), que tant qu'on n’aura pas mis la main sur tous les FOX à POIL DUR, les questions complexes demeureront complexes...

Or, pour qui est courageux, l'immensité de la besogne ne doit pas repousser, ce n'est pas parce que les FOX à POIL DUR ont une petite queue joyeuse, que leur qualité de chasseur est affectée, pas du tout, et ce n'est pas parce que leurs petites oreilles sont tombantes qu'ils n'entendent pas les rusés renards roux rôder dans les radis...

Mince ! J'ai failli oublier les allumeurs de réverbères... Tous les allumeurs de réverbères ne sont pas pyromanes, insomniaques, célibataires, moustachus, mais tous les allumeurs de réverbères ont un rasoir, un arrosoir, et écoutent en boucle le quatuor de Haydn dit du rasoir ! CHOQUANT mais vrai, donc la vérité choque !!! Me*de alors...

F68.10

@ Robert Marchenoir
"Bon, Éric Zemmour président de la République, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée, mais pour l'instant, je suis au premier balcon et je me régale."

Personnellement, je suis contre Zemmour président. Mais je ne peux qu'approuver votre position. Je me régale de même. Ou plutôt je m'énerve systématiquement en défense de Zemmour même quand je ne partage pas du tout ses opinions.

J'ai eu l'occasion de voir son interview chez Bourdin. Qui pourtant n'est pas le plus méchant à son encontre. Et à chaque fois que je voyais Bourdin tenter de lui tirer les vers du nez en tentant de le forcer à accoucher d'une confession sur son statut de candidat, j'ai systématiquement apprécié les réponses apportées par Èric Zemmour.

Il y a un mouvement en sa faveur. Il est un journaliste, pas un homme politique professionnel. Il se tâte et ne sait pas.

Il a parfaitement le droit de se tâter et de ne pas savoir. Ou même de le feindre.

Je hais les gens qui s'imaginent qu'ils ont le droit de forcer les autres à parler avec des questions orientées simplement car ils refusent d'entendre les réponses qu'on leur apporte, par gentillesse, de surcroît.

Bon, encore, Bourdin, ça va. C'est pas le pire.

Mais oui, Zemmour a tout à fait le droit de se comporter comme il le fait. Si cela énerve, c'est simplement du fait de gens qui détestent les outsiders. Je déteste ceux qui détestent les outsiders: ceux qui s'imaginent que leur statut de jure ou de facto leur est dû.

"C'est, quand la bulle médiatique pousse les hurlements prévisibles en conséquence, repasser une couche un peu plus épaisse au lieu de s'excuser, au lieu de finasser que oui mais non mais c'est pas ça qu'on avait voulu dire, etc."

Ben, moi j'aime bien finasser. Mais il faut bien constater que lorsque les interlocuteurs font semblant de ne pas comprendre et instrumentalisent les légitimes finasseries, à un moment, faut sortir la Grosse Bertha.

"La gauche enrage en l'écoutant, car non seulement elle sait qu'il dit vrai, mais, en plus, il se paye le luxe de ne rien cacher de sa stratégie. C'est moi qui choisirai le moment de mon annonce, dit-il, et surtout, j'ai déjà gagné, parce que mon but, c'est d'imposer une question et une seule dans le débat politique : l'immigration et le changement de peuple. Or, j'ai déjà forcé tout le monde à se positionner par rapport à cette question."

Quand les problèmes sont trop patents et le déni trop évident, c'est effectivement le moment où il convient de ne pas cacher sa stratégie. Il a entièrement raison dans son approche.

C'est quand on mate aux échecs qu'il n'est nul besoin de dissimuler sa stratégie, et qu'il est temps de se contenter de voir son adversaire geindre et se tortiller en cherchant la porte de sortie de la souricière.

La seule porte de sortie de la souricière que Zemmour a mise en place, c'est de sortir du déni, et, qu'on soit pour ou contre l'immigration, de commencer à parler des vraies choses vraies.

La leçon: le langage a un pouvoir contraignant quand l'expression est libre. Le prix est effectivement d'accepter que cette liberté inclut celle de choquer.

Moi, qui ai quand même dans l'ensemble de la sympathie pour certains immigrés, et qui pense que le droit d'asile n'est fait ni pour les chiens ni pour le premier inconnu de passage, et qui ai donc un différend avec à la fois la gauche et la droite sur ce sujet, je suis le premier à me réjouir de l'abandon de la chape de plomb que Zemmour s'ingénie à faire craquer. Même si je n'ai nulle envie de lui prêter main-forte sur la méthode ou l'orientation.

De toute manière l'irritation des Français est patente sur ce thème. Et si on est personnellement assez ouvert par principe avec les immigrés, comme c'est mon cas, il faut bien se résoudre à solder le niveau de frustration qui s'est accumulé à la droite de l'échiquier politique. Si on ne le fait pas, on ne pourra à terme rien traiter et sûrement pas revenir à une politique d'immigration raisonnable. Ce qui ne peut se faire que par la mise en place, par la contrainte logique et rhétorique, et non pas la censure d'État, d'un consensus transpartisan. Ce qui risque d'être long à établir. Donc autant commencer le plus tôt possible.

Et en ce qui concerne l'immigration, j'en ai personnellement assez d'être coincé entre le tout ou rien. Donc vivement la fin de la chape de plomb, qu'on puisse enfin lancer la chasse aux c*ns dans le PAF, à la fois à la droite et à la gauche de l'échiquier politique.

Je me réjouis donc de l'ouverture de la chasse.

Et peut-être un jour réussira-t-on à passer à d'autres sujets que l'immigration ; car c'est un sujet qui me gonfle, mais qui continuera à me gonfler tant qu'il ne sera pas traité proprement.

Seul bémol, quand on contraint par la parole autrui à sortir de ce type de déni si prégnant, tabouïsé et dogmatisé, c'est souvent là que la violence physique apparaît: quand les convictions implosent sous la pression de l'expression publique d'autrui. Je serais Zemmour, je commencerais à me soucier d'un peu plus que le CSA ou les juges: il y a des gens qui n'argumentent pas qu'avec des mots.

Robert Marchenoir

La candidature de Zemmour, j'étais contre. Eh bien, je crois que je suis en train de changer d'avis. Les choses commencent à devenir follement amusantes. Zemmour est censuré, bim ! tout le monde l'interviewe, il est partout (que Claude Luçon ne se prive surtout pas de faire la fine blague qui s'impose), son discours rentre comme dans du beurre parce qu'il est irréfutable et irréfuté.

Bon, Éric Zemmour président de la République, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée, mais pour l'instant, je suis au premier balcon et je me régale.

Les journalistes de gauche en sont réduits à remonter les bretelles aux politiciens X ou Y qui font du Luçon, qui essayent de l'insulter de la façon la plus humiliante possible, et leur conseillent : arrêtez vos sottises, vous êtes en train de le faire monter.

Même Pascal Praud, qui l'a reçu en interview pour lui dire qu'il n'avait pas l'étoffe d'un chef, passe son temps à le défendre en son absence.

Pour répondre à votre question : oui, il est nécessaire de choquer. C'est nécessaire, dans la mesure où choque ce qui est juste et vrai, et où la seule façon de ne pas choquer, ce serait de commencer par donner des gages à ceux qui veulent à tout prix dissimuler cette vérité.

Par exemple, en acceptant de se placer sur le terrain du "racisme", en admettant que c'est un concept valide, ce qui entraîne l'impératif préalable de se justifier, d'affirmer qu'on n'est pas raciste, "mais", etc.

Et comme il est absolument impossible de démontrer qu'on n'est pas raciste, le camp d'en face a gagné d'office.

Choquer, ce n'est pas dire des horreurs, aux yeux de la gauche, pour le plaisir de voir cette dernière grimper aux rideaux.

C'est faire le strict nécessaire pour qu'un jour, la vérité ne choque plus.

C'est donc dire à je ne sais quelle Noire de service que ses parents auraient dû lui donner un prénom chrétien, même si ce n'est pas particulièrement aimable ni poli.

C'est, quand la bulle médiatique pousse les hurlements prévisibles en conséquence, repasser une couche un peu plus épaisse au lieu de s'excuser, au lieu de finasser que oui mais non mais c'est pas ça qu'on avait voulu dire, etc.

Le système étant bâti sur le principe du roi nu -- tout le monde sait qu'il est à poil, mais quiconque ose le dire est condamné à la mort sociale -- la seule façon d'obtenir que le roi se rhabille est de se comporter comme l'enfant mal élevé qui crie : on voit sa zigounette !

Une fois que le roi sera passé au vestiaire (ou aura cédé sa place), tout le monde s'étonnera qu'un jour, il ait pu être considéré comme choquant d'énoncer l'évidence.

En attendant, il faut bien qu'il y en ait un qui s'y colle, et il se trouve que c'est Zemmour. C'est pourquoi, malgré tous les désaccords que j'ai avec lui, j'ai toujours souligné son courage.

La gauche enrage en l'écoutant, car non seulement elle sait qu'il dit vrai, mais, en plus, il se paye le luxe de ne rien cacher de sa stratégie.

C'est moi qui choisirai le moment de mon annonce, dit-il, et surtout, j'ai déjà gagné, parce que mon but, c'est d'imposer une question et une seule dans le débat politique : l'immigration et le changement de peuple. Or, j'ai déjà forcé tout le monde à se positionner par rapport à cette question.

L'interview de Zemmour par Praud était effectivement très intéressante. J'ai bu du petit lait en l'entendant répondre la même chose que moi au reproche traditionnel : vous généralisez.

Penser, c'est généraliser, rappela-t-il. Ceux qui veulent vous empêcher de généraliser veulent vous empêcher de penser.

Au-delà de cette vérité, je regrette qu'il n'ait pas recadré un peu plus nettement Pascal Praud, lequel a sans cesse remis sur le tapis la scie bien connue : oui, mais ce ne sont pas tous les musulmans qui...

Le caractère obsessionnel de ce reproche tourne à la mauvaise foi, et là aussi il convient de choquer. Bien sûr qu'on peut, et qu'on doit dire : les musulmans sont ceci ou font cela, les allumeurs de réverbères sont ceci ou font cela, sans se laisser intimider par quelque gros malin sortant du bois pour objecter : c'est faux ! tous les fox à poil dur n'ont pas les poils durs !

À ce niveau, cela tient du moquage de figure. Évidemment que les êtres humains diffèrent les uns des autres, et pas qu'un peu. Il n'en reste pas moins que les groupes humains sont une réalité.

Si les sexes, les races, les peuples, les nations, les États, les religions, les cultures, les civilisations existent, c'est bien qu'ils ont des points communs qui les distinguent, et que les fox à poil dur ont les poils durs.

Arrêtez de nous prendre pour des jambons, merci.

Finalement, au reproche de caricature qui est souvent fait à Éric Zemmour, on opposera le précepte d'un ancien rédacteur en chef de l'hebdomadaire britannique The Economist à ses troupes : "Simplifiez, puis exagérez".

Le moins que l'on puisse dire, c'est que The Economist n'est pas un torchon sensationnaliste. C'est plutôt le genre de lecture en vogue dans les chancelleries et les conseils d'administration des multinationales.

C'est aussi l'un des journaux les plus spirituels et les mieux écrits du monde (bien qu'il soit mondialiste et immigrationniste).

Éric Zemmour fait donc là, simplement, œuvre de bon journaliste et de bon communicant.

vamonos

On se calme, la République n'est pas en danger, une guerre de religion n'est pas envisagée et aucune purge stalinienne n'est planifiée.
Zemmour a réussi un coup marketing de haute volée. La faute d'orthographe dans les premiers exemplaires destinés au premier cercle a créé un phénomène de cliquet pour amplifier l'engouement et les commandes chez Amazon.
Chapeau l'artiste, il a roulé les gauchistes dans la farine. Zemmour est un mitron sensationnel, mais ce n'est pas un chef.
En tout cas, il n'a pas fini de nous surprendre.

Aliocha

Hurray, hurray, Savonarole is back !
Rock me, babe, dit Claude Luçon, but rock me slow !

https://www.youtube.com/watch?v=F4OXrmxDp44

C'est bon de vous relire, trotteur du globe.

Florestan68

Cher Philippe Bilger,

Je suis en train de lire le livre de Monsieur Zemmour. J’avoue que je n’y trouve rien de choquant. Il dit les choses qui sont comme chacun peut les voir dans sa réalité quotidienne.

Son analyse est pertinente, d’où son écho retentissant dans l’opinion.

C’est l’interdiction de voir ce que l’on voit, imposée par le progressisme depuis 40 ans, qui nous a menés à une situation que dénonce Monsieur Zemmour depuis longtemps.

La réalité, que personne ne peut plus ignorer, éclate enfin au grand jour. Et cela choque les esprits chassieux et progressistes, qui rêvent de voir la France mourir.

Pour les autres, c'est une immense bouffée d'espoir.

En parlant vrai, Zemmour va faire un carton, et dynamiter cet univers de politiquement correct qui nous étouffe.

Le roi est nu, répète le peuple, libéré du joug de la bien-pensance.

Les digues sautent enfin.

Et comme on peut difficilement nier la réalité de son constat, on relève un malheureux accent fautif : une pêche minable qui risque fort d'être emportée par le tsunami qui vient...

Savonarole

@ Claude Luçon de 14:34
« Aux Zemmouriens : le bouquin de votre idole est disponible "immédiatement" sur Amazon pour 21,90 euros sans frais de porc, pardon de port ! »

Au prétexte que vous auriez 150 ans ou plus, il faudrait tout vous pardonner.
Vous êtes en tout cas un contemporain de Jean Hérold-Paquis, célèbre animateur, sous l’Occupation, de Radio Paris ; ses bons mots et contrepèteries avaient un succès fou, ça lui valut d’être fusillé à la Libération en 1945 au fort de Châtillon.

N’abusez pas de vos cheveux blancs et cessez de boire du pétrole avant de rédiger un commentaire.

sylvain

Aïe aïe aïe, mes aïeux ! pôv'islamogauchistes, dépêchez-vous de prendre des calmants et du gaviscon pour vos acidités gastriques !
Qu'apprends-je, que lus-je, que vis-je ???

“Amazon n’a jamais vu ça en 15 ans de présence en France. On est à 200 000 impressions, on en a déjà réédité 100 000. Je suis premier des ventes alors que mon livre n’est pas encore sorti" s’est réjoui le polémiste, en pleine tournée promotionnelle."

C'est qui ce polémiste ? Je vous le donne en émile : je suis, je suis, je suis : Eric Zemmour chez Jean-Jacques Bourdin, 15 septembre 2021, bingo !

Quel toupet, depuis qu'on l'a fait taire, il n'arrête pas de parler ce manant, ce maraud, c'est insupportable !

On redoute des suicides collectifs d'islamogauchistes macroniens dans les jours et semaines à venir.

sylvain

@ Claude Luçon
« Aux Zemmouriens : le bouquin de votre idole est disponible "immédiatement" sur Amazon pour 21,90 euros sans frais de porc, pardon de port ! »

Rapide le Luçon, il a déjà commandé le super bouquin de Zemmour avant tout le monde, peur d'une rupture de stock ? Moi chui pas pressé, je sais d'avance tout ce qu'il y a dans son livre, vu que nous sommes des sosies de la pensée facho raciste blanche de souche, je vais le mettre bien en vue dans le salon pour mes potes d’esseutrêêêmeu drouâââte, ce sera ma bible, mon petit livre pas rouge.

Ensuite je viendrai lire les commentaires de Luçon qui viendra nous dire tout le mal qu'il pense du bouquin qu'il n'aura ni commandé, ni acheté, ni lu.

P.-S.: «  sans frais de porc ? » je vous rassure et je confirme : le bouquin n'est pas halal.

---

"Apparemment, dès qu'il (Zemmour) aura gagné quelques sous il fera son premier voyage hors France, en Hongrie ?? Quelqu'un devrait le prévenir que son idole, dont il mimiquait le salut tout de blanc vêtu il y a quelques jours, et que LCI se fait un plaisir de repasser aussi souvent que possible, son idole donc est née en Autriche, pas en Hongrie ! » (CL)

Hahaha, c'est donc pour ça qu'on l'appelle l'autruchon gris ? Merci de l'info.
Autriche, Hongrie, ce ne sont pas des pays lopettes c*ls en l’air c*ls tendus comme le nôtre.

Ninive

@ Giuseppe | 16 septembre 2021 à 14:30

D'accord avec vous, Attila est une catastrophe pour notre pays...Grand maître de ce que Tolstoï appelait le temple de Salomon (Guerre et Paix dans les reproches qui sont faits à Pierre pour son appartenance éphémère à la franc-maçonnerie), tout ce qu'il fait est nuisible.

Ninive

@ sylvain | 16 septembre 2021 à 12:22

Bonjour sylvain,

La France étant devenue ce qu'elle est, et qu'il faut taire aux imbéciles, les clairvoyants ne pensent qu'à en profiter ou à se défaire d'engagements contractés avec nos gouvernants.
Encore sept mois... mais la crasse étant tellement imprégnée dans les cervelles que les années à venir ne pourront être que moroses.
En lisant certains commentaires de ce blog je me dis que nous méritons notre sort.

 Claude Luçon

Aux Zemmouriens : le bouquin de votre idole est disponible "immédiatement" sur Amazon pour 21,90 euros sans frais de porc, pardon de port !
Apparemment, dès qu'il aura gagné quelques sous il fera son premier voyage hors France, en Hongrie ??
Quelqu'un devrait le prévenir que son idole, dont il mimiquait le salut tout de blanc vêtu il y a quelques jours, et que LCI se fait un plaisir de repasser aussi souvent que possible, son idole donc est née en Autriche, pas en Hongrie !

Giuseppe

Allons, allons, une faute d'orthographe est loin de la réponse de notre Jacquattali national, la relecture n'était pas bonne :

"Il a été accusé de plagiat au sujet de son livre Histoires du temps en 1981 (notamment par Franz-Olivier Giesbert) — où trois passages, équivalents pour chacun à un paragraphe, sont empruntés à Jean-Pierre Vernant, Ernst Jünger, et Jean-Pierre Le Goff. Attali s'est défendu en invoquant des guillemets qui ont sauté à la relecture."

Attali et l'imposture, il nous a bien fait rire avec cette coquille, toutologue au petit pied, pas très brillant quand on lui confie le réel, la BRED, viré comme un malpropre pour incompétence:

"Le président de la Banque pour l'Europe de l'Est quitte son poste après les nombreuses révélations sur son train de vie et le mode de gestion, contesté, de son établissement." (Les Echos).

Question train de vie ils savent faire, rien n'est trop beau pour ces cancres dès lors qu'ils sont confrontés à l'entreprise, je n'en voudrais pas pour passer la serpillière, il a été qualifié de "photocopieuse" notre immense penseur de tout et de rien.

Il est comme le chanteur Lalanne, un grand comique qui s'ignore mais dont le peuple est friand tant il le fait rire. En fait c'est ce qui nous enchante.
Son titre faisait paravent à Mitterrand dont je pense qu'il le méprisait un peu, accordait au Président de l'époque un crédit économique. Au fond il a été remplacé sans que la Terre change sa trajectoire.

Alors une faute d'orthographe (peut-être voulue, qui sait ?), pour un peu plus asseoir une notoriété portée par des médias avides de vendre et de se vendre…

duvent

Comment que j'pourrais dire ?
Bah, j'pourrais balancer que : quand c'est'y qu'tu fais l'bouffon, y'en a qui viendent te chier dans les sabots.

J'm'en vé aussi dire, qu'y faut bien, qu'l'pus y giscle !

Moi, je peux bien écrire "pêcher", "pet chais", "paix chez", et personne trouvera à redire, parce que je n'ai pas annoncé que j'avais sur la France le droit pompeux et pompé de parler en son nom...

Alors il conviendrait que les gentilshommes de céans qui hurlent à la mort se taisent puisque rien de grave ne s'est produit... Pourquoi cet aréopage ?
Que défendez-vous, nobles gentilshommes ? Au cas où vous ne le sauriez pas, je vous le dis tout net, vous défendez une baudruche, et c'est duvent qui vous le dit !

Zemmour s'est souvenu de Saint Augustin, et a sans doute voulu faire de fausses et hypocrites confessions, elles sont comiques...

sylvain

MACRONESCU aura tout détruit pendant son quinquennat horrible où ne règne que la HAINE : l’économie, le social, les institutions, notre histoire, nos coutumes, notre religion, notre race… Avec bien entendu la collaboration de toutes les gauches et droites limaçons qui ont des problèmes orthophoniques pour prononcer le mot immigration.

Il a créé un climat de guerre civile et une insécurité record, sauvage, barbare, jamais connus avant qu'il n'ouvre les portes à cette invasion musulmane islamiste arabo-africaine criminelle ; il a la haine de la France et de sa civilisation.

L'Australie l'a bien compris qui préfère prendre ses distances avec ce malade psy : rupture de contrat des sous-marins nucléaires, préférant les Américains ; bonne décision, prudence !

sylvain

MDR !

Depuis que la macronie islamogauchiste, ses cabinets noirs et son tribunal fasciste inquisiteur du C.SS.A ont censuré et viré Zemmour pour le faire taire, on n'entend parler que de lui dans tous les médias : télé, journaux, radios…

Zemmour the King, the Best, the Winner, est devenu une icône médiatique ; dragué par tout l'odieux visuel du sévice public soviétique pour faire de l'audimat, les chiens de meute et hordes de la haine gauchiste vont nous faire bouffer du Zemmour jusqu’à la nausée ad Hitlerum.

Je vais me régaler aux spectacles des faciès gauchistes ravagés par la haine et les yeux injectés de sang des Joffrin, Zéribi, Dartigolles, Ruquier, Salamé… (liste trop longue) et toute la lie de la fange de la racaillerie fasciste islamogauchiste, France Inter, Barthès... qui va se bousculer aux portillons des plateaux télés pour vomir sur Zemmour, ce facho nazi qui doit être interdit d'antenne. Et qui eux-mêmes vont s'autoriser à venir en parler pour lui vomir dessus, le calomnier, le caricaturer, le stigmatiser, le menacer, l'envoyer en prison ; bref, avec pour conséquence de lui faire une super pub mais allez expliquer ça à des gauchistes au QI de bigorneau.

Tant mieux pour nous les zemmouriens, nous les extrêmes drouâââtes fachos racistes blancs de souche aux prénoms gaulois, cathos, hétéros, machos sexistes, on n’en demandait pas tant, encore merci !
Macron vous donnera la médaille pour votre bonne collaboration soumission.

Exilé

@ Robert
"Le conformisme de gauche s'abstient cependant de dénoncer les propos d'extrême gauche, mais crie systématiquement à l'extrême droite, voire au fascisme, lorsque les idées simplement et traditionnellement de droite et leur expression (idées de nation, de patrie, de souveraineté du peuple, de civilisation française, etc.)"

Bref, la normalité est désormais vue comme étant d'extrême droite.

Aliocha

Souvent, l'expression de la vérité choque les bien-pensances, ce qui ne signifie pas qu'il y a là volonté de choquer.
Le buzz publicitaire exige qu'il y ait du scandale, cela ne signifie pas non plus que, s'il y a scandale, il y a vérité.

Allez, au risque de choquer les bien-pensances du hors-sujet, Roberto Calasso, l'éditeur italien de Girard, n'est plus.
Ce n'est pas une occasion de chute, ni de scandale, ni de couper sa main ou de crever ses yeux, mais d'accéder enfin à un peu de littérature absolue.
Que duvent apprenne à maîtriser ses répugnances, il est possible de partager sans scandale le pêcher du péché ou la tendresse d'un chaste baiser, la nouvelle grammaire des relations humaines a ici son scribe, à partager quels que soient son prénom et son identité :

https://emissaire.blog/2021/09/14/hommage-a-roberto-calasso/

Le jour se lève sur l'humanité, saluons ce soleil, il est possible de s'aimer :

https://www.youtube.com/watch?v=KSP_M7Hay9g

Achille

@ Serge HIREL | 15 septembre 2021 à 14:18
« Un peu de sérieux Achille ! Que vous le détestiez ou pas, Zemmour mérite mieux que cette basse critique ! Et vous aussi ! »

Même si je n’aime pas EZ, vous noterez que je lui accorde quand même quelques qualités, notamment sur sa facilité d’élocution qui est nettement au-dessus de certains invités des plateaux de CNews.
Mais ça s’arrête là et il est bien évident que jamais je ne voterai pour lui. Tout comme Philippe Bilger d’ailleurs qui a affirmé que son amitié pour lui n’irait pas jusque-là...

Ce qui est amusant dans ces échanges sur la malheureuse faute d’orthographe d’Éric Zemmour dès la première ligne de son bouquin, c’est que les mêmes se gaussaient naguère des fautes d’orthographe, de syntaxe, de grammaire des "figures de proue" des Gilets jaunes.
Je citerai, entre autres, Éric Drouet (eh oui, encore un Éric), l’ineffable Maxime Nicolle au QI de bulot, sans oublier bien sûr Jérôme Rodrigues le Filochard de la bande.
Pire, ce sont les mêmes qui défendent bec et ongles la langue française face à l’invasion des anglicismes et autres barbarismes et néologismes qui déferlent sur notre belle langue, qui soudain font preuve d’indulgence pour EZ.

Mais à bien y réfléchir, c’est peut-être Tipaza qui a raison. EDZ pratique l’art du kintsugi qui consiste à réparer les objets cassés en les recollant et en soulignant leurs jointures à la poudre d'or ou alors c’est plus prosaïquement un petit coup marketing destiné à booster les ventes de son bouquin.
Allez savoir ! Rien de tel qu'un petit défaut dans une œuvre, les gens ne regardent plus que lui. :)

Tipaza

@ sbriglia | 16 septembre 2021 à 06:18
« S’il a des doutes, qu’il recueille les confidences de notre correctrice, cela pourrait lui dessiller les yeux »

Ah, NON, il en est du secret de la correction comme de celui de la confession !
À ce propos, je me suis souvent demandé si notre correctrice n’aurait pas un jour lointain, envie d’écrire une histoire de la Comédie humaine du blog et de ses intervenants.
Il y a là une matière d’une richesse inouïe.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilg[email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS