« Faut-il porter aux nues (au nu ?) l'ancien président séducteur François Mitterrand ? | Accueil | La résilience de LR doit être récompensée ! »

13 octobre 2021

Commentaires

Patrice Charoulet

Cher Philippe,

Vous écrivez notamment : "battre en brèche la passivité de l'Etat, par exemple dans le domaine pénitentiaire".
En zappant, je suis tombé hier soir sur W9 sur un documentaire sidérant relatif aux prisons japonaises.
Uniformes, propreté absolue, silence, travail obligatoire, extinction de la télé et des lumières à 21 h...
Si le personnel pénitentiaire français voyait ce documentaire, il aurait le sentiment de lire un conte de fées.
J'imagine que la drogue, les armes ne circulent pas dans les prisons japonaises et que le personnel pénitentiaire ne part pas au travail la boule au ventre.
Le ministre de la Justice devrait aller faire un petit voyage d'étude là-bas, pour y puiser quelques idées utiles.

Robert Marchenoir

Il serait intéressant de lire, sous votre plume, un article définissant l'État de droit, expliquant les différentes significations qui ont été données à ce concept par les penseurs au fil des siècles, et la façon dont elles ont été mises en pratique à travers le monde.

Louis

Autour de moi j’entends des personnes dire qu’elles ne votent plus depuis le référendum sur l’Europe volé par un coup d’Etat parlementaire. Facteur aggravant, cette télé qui nous montre trop souvent le vide de l’hémicycle pour la création de la loi alors que c’est leur boulot : 230 députés seulement ont participé au vote sur le pass sanitaire. Que ces élus se mettent au boulot et que chaque autorité respecte la loi car l’exemplarité est une condition préalable pour nous sortir de cette ornière.

Quant aux politiques qui pantouflent au Conseil constitutionnel et ailleurs, vaste question sur notre appareil qui vivote comme une aristocratie en déclin... L’Europe, l’Europe eh oui quand on n'a pas de politique on applique celle des autres, au fait c’est quoi la politique européenne ?

Achille

« Le quinquennat presque terminé d'Emmanuel Macron nous a contraints de questionner la relation entre l'État de droit classique et la sécurité de la France. »

Je ne crois pas que cette situation qui veut que l’État de droit profite essentiellement aux délinquants et aux illégaux, au détriment des citoyens français, soit spécifique au quinquennat d’Emmanuel Macron.
La situation existe depuis des décennies et n’a fait qu’empirer aux cours des années. Ce qui explique la montée des idées du RN et même plus exactement de l’ex-FN, dont certains ténors de LR commencent à se faire l’écho, ainsi que quelques trublions du genre Éric Zemmour qui parvient à se hisser au niveau de prétendant à la présidence de la République. (*)

Il y en a marre de ces pauvres petits issus de milieux défavorisés et qui ont sombré dans la délinquance parce que livrés à eux-mêmes, avec des parents incapables de leur apprendre les règles élémentaires du civisme.
Les exemples commencent à s’accumuler tous les jours. Les deux plus récents laissent sans voix par leur sauvagerie.
- L’élève qui projette sa professeure à terre pour sortir de la classe, scène complaisamment filmée par un autre élève.
- Le jeune lynché par une meute de voyous déchaînés, qui heureusement a été secouru par des adultes du quartier.
- les agressions quasi quotidiennes des agents de police dans les quartiers sensibles.

Il est maintenant temps de redresser la barre avant d’atteindre le point de non retour.
Le durcissement des conditions d’entrée sur notre territoire est un geste positif.
Des sanctions financières envers les parents de délinquants récidivistes sont envisagées. Reste maintenant à les appliquer.
Une pédagogie plus réaliste avec les mineurs qui ont perdu tout repère avec la société, est à mettre en place. Les leçons de morale données par le juge pour enfants ne suffisent manifestement pas.

(*) Ceci étant je n’y crois pas une seconde. Je pense même que la baudruche Zemmour ne tardera pas à se dégonfler. Un pied dans LR, un autre dans le RN, ce genre de grand écart ne peut pas marcher bien longtemps. Mais enfin EZ a le mérite d’être le révélateur du malaise qui existe aujourd’hui en France.

Celtapiou

Le tournis, voilà le seul mot qui me vient à l’esprit lorsque j’observe Emmanuel Macron dans ses incessantes interventions « présidentielles » !
Que personne dans son entourage ne soit capable d’arrêter la toupie, c’est pour moi un sujet d’étonnement indicible…
Cet homme ne se projette jamais au-delà de son narcissisme Cinq ans supplémentaires seraient un vrai cauchemar !!

sbriglia

Certes, le constat est amer: où sont les Hauriou, les Vedel, les Duverger, les Debré, les Duhamel (Jacques pas Olivier) qui ont formaté des générations d’étudiants puis d’hommes politiques ?

Mais on progresse : un apparatchik comme Barnier va à Canossa, honteux comme un Cardinal surpris à sortir d’un clandé.

Ces pays de l’Est qui ont payé cher le joug de la tyrannie, sont en train de nous dégraisser le cerveau : d’eux viendra peut-être le nouveau souffle européen.

Les pères de l’Europe ont enfanté un monstre castrateur des identités nationales et les médias ont nourri ce monstre sans vergogne…

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS