« Que va faire Gérald Bronner dans cette galère ? | Accueil | On n'est jamais aussi libre qu'on le voudrait ! »

07 octobre 2021

Commentaires

caroff

À propos de Pétain et des juifs, Zemmour a l'air d'insinuer que le maréchal a, par son action personnelle, limité les exactions ce qui n'est pas exact.

Le nombre de victimes juives de la Shoah été décompté par pays et l'on trouve les chiffres suivants dans "The Encyclopedia of the Holocaust":

Autriche : 50 000, soit 27 % de la population juive en 1939.
Allemagne : 141 500, soit 25 %
Belgique : 28 900, soit 44 %
Bulgarie : 0
Bohème/Moravie : 78 150, soit 66,1 %
Danemark : 60 soit 0,7 %
Estonie : 2 000, soit 44,4 %
Finlande : 7, soit 0,3 %
France : 77 320, soit 22,1 %
Grèce : 67 000, soit 86,6 %
Hongrie : 569 000, soit 69 %
Italie : 7680, soit 17,3 %
Lettonie : 71 500, soit 78,1 %
Lituanie : 143 000, soit 85,1 %
Luxembourg : 1950, soit 55,7 %
Norvège : 762, soit 44,8 %
Pays-Bas : 100 000, soit 71,4 %
Pologne : 3 000 000, soit 90,9 %
Roumanie : 287 000, soit 47,1 %
Slovaquie : 71 000, soit 79 ,8 %
URSS : 1 100 000, soit 36,4 %
Yougoslavie : 63 300, soit 81,2 %

Selon cette macabre et nécessaire comptabilité, la France avec 78 % de survivants, se classe parmi les pays qui ont le plus protégé les citoyens d'origine "israélite".
J'avais entendu des profs d'histoire de ma connaissance souligner ces faits sans qu'ils remettent pour autant en question la politique antisémite de Vichy. Marc Ferro par exemple dans cet article: https://blogs.mediapart.fr/berjac/blog/181114/petain-t-il-sauve-les-juifs précise sa pensée en soulevant deux questions:

Si la question "Pétain a-t-il sauvé les juifs ?" signifie "Pétain a-t-il agi pour sauver des juifs ?", la réponse est négative. Pétain n'a pas protégé les juifs d'une extermination qu'il ne connaissait pas. Il a appliqué le programme du courant antisémite français et relayé la politique nazie pour asseoir sa propre emprise sur la France occupée et inscrire son régime dans les projets d'Europe aryenne.

Si elle signifie "La mise en place d'un régime civil de collaboration en lieu et place d'une administration militaire allemande a-t-elle eu comme effet d'épargner la déportation et la mort à une partie des juifs ?", la réponse est positive.

Zemmour a, selon moi, eu tort de s'emparer une fois de plus de ce morceau peu glorieux de l'histoire de France, mais dans son amour passionnel pour son pays, il a décidé de combattre tous ceux qui veulent diminuer ses mérites en mettant en avant les ignominies commises...

Quant à EDM, c'est un gros bourrin jouant parfaitement le rôle que lui a dévolu Macron ; le problème c'est qu'il est garde et non éditorialiste au JDD !

sylvain

Si vous cherchez une déchèterie dans Paris, vous pouvez déposer vos ordures à l'Hôtel de Ville, là où siège toute la lie de la fange nauséabonde de tous les détraqués sexuels racialistes racistes antiblancs, écolos gauchistes genrés LGBT et la reine du crack et des salles de shoots Hidalgo qui criminalise ses rues avec tous ses potes migrants shootés, camés, qu´elle chouchoute par pure provoc haineuse pour faire plaisir à son électorat extrême islamogauchiste et défier les blancs de souche de droite cathos hétéros honnis par cette échappée de l'asile psy.

Nic

EDM ferait mieux de s'occuper de ce pourquoi les contribuables le paient. Quand on est à la tête d'un ministère dont l'action ne correspond pas vraiment à ce qu'en attendent les citoyens, on se fait discret et on bosse à améliorer la situation. Mais peut-être est-ce trop demander à un hâbleur professionnel qui préfère jouer le chien de garde de la Macronie après avoir bavé pendant des décennies dans les prétoires.

Je trouvais le personnage peu ragoûtant ; il m'inspire désormais une aversion marquée.

F68.10

@ Exilé

"ISLAMISME subst. masc. Religion des musulmans." -- Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales.

Certes. Maintenant, jugez vous-même des dates associées à cet usage dans le lien que vous référencez: 1835. 1890. 1902. 1762. 1697.

Il se trouve que nous sommes en 2021. Soit 119 ans après la date la plus récente référencée dans votre lien. Que depuis 1902, il y a eu le 11-Septembre en 2001. Soit 99 ans après.

Donc, voilà, de nos jours, les gens ont tendance, nonobstant l'entorse à langue française que vous mettez en exergue (crime qui devrait être passible de la peine de mort, nous sommes tous bien d'accord là-dessus...) à utiliser le terme "islamisme" pour décrire la portion de la communauté musulmane qui cautionne, à divers degrés, la violence physique pour accomplir son devoir moral (selon leur morale) de da'wa.

Je vous le concède, même quand ils le font de manière pacifique, ils sont ch*****.

Néanmoins, de la même manière que n'importe quel fondu chrétien a le droit constitutionnel de prêcher l'évangile, n'importe quel musulman a le droit constitutionnel de nous les briser avec Momo.

Il y a donc un usage tout à fait acceptable, selon les critères légaux, de la religion musulmane. Critères légaux que vous ne pouvez pas restreindre à moins 1. d'appliquer le même sort au chrétiens ou 2. d'accepter de lancer une guerre de religion relativement officiellement en singularisant l'islam. Rien ne vous empêche, par contre, de passer votre temps à pester contre des croyances moyenâgeuses. C'est là votre droit constitutionnel, qui est le pendant et le symétrique du droit des musulmans de nous les briser.

L'islamisme, au sens moderne du terme, sens qui a quand même un peu évolué depuis 1902, désigne le mouvement qui s'imagine avoir le droit divin d'outrepasser le cadre légal - i.e. l'utilisation de la parole - pour imposer sa loi par la violence physique ou même simplement la pression sociale. Il y a bien des gradations dans tout, même l'islamisme, mais je crois que la définition que je viens d'en donner correspond assez explicitement à l'usage actuel du terme.

Cette distinction entre islam et islamisme a l'avantage suivant: elle permet de désigner des comportements, i.e. l'islamisme, qui permettent de légitimer 1. la contrainte sociale et étatique en rétorsion à la pression sociale 2. la violence physique étatique, y compris létale le cas échéant, en rétorsion à toute forme de promotion de l'islam par la violence.

Pour ma part, je prône une guerre intellectuelle contre la religion, y compris, bien entendu l'islam, dans le cadre constitutionnel que la liberté d'expression permet. Et je trace une ligne rouge: quiconque prône l'interdiction du blasphème contre Momo cautionne la pression sociale caractéristique de l'islamisme.

Le mot "islamisme" est donc un mot utile quand on le différencie du mot "islam". Voilà pourquoi il a cours de nos jours.

La question, bien entendu, reste de déterminer quelle est la fraction des musulmans qui cautionnent non seulement l'islam mais aussi l'islamisme. Quand on examine la situation à l'étranger, il est évident que c'est loin d'être un problème mineur. Il suffit de constater les concessions que l'Etat algérien fait à la religion pour s'en convaincre, comme la récente condamnation à deux fois deux ans ferme d'Amira Bouraoui pour "offense à l'islam"... Ou la toute dernière série de meurtres islamistes au Cachemire par le Lashkar-e-Taiba.

En France et en Suisse, j'ai rencontré des musulmans qui le sont au sens culturel du terme. Et aussi des musulmans qui me tiennent la grappe au sujet de l'homosexualité en m'expliquant que ne pas l'interdire, c'est encourir le châtiment divin. Je n'ai aucune patience pour ces derniers. Les premiers ne me dérangent pas. Et ils existent... dont des amis. Notamment un statisticien d'origine marocaine (qui, entre nous, n'en peut franchement plus des âneries des religieux de son pays d'origine...).

Ce qui ne change rien au constat que nombre de zones urbaines ne sont plus vraiment aux mains de l'ordre étatique, mais aux mains d'un ordre religieux qui s'impose en loucedé. Il n'y a nulle raison de s'en cacher ; et faire un distinguo entre islam et islamisme (ce qui permet aux musulmans eux-mêmes de se réfugier derrière ce mot pour prendre leurs distances avec la religion en ménageant leurs sensibilités) ce n'est pas se voiler la face sur ces zones urbaines. Que nous avons tolérées. Et que nous tolérons de facto encore.

Ninive

@ Aliocha | 07 octobre 2021 à 08:28

Ne vous excitez pas sur Zemmour qui est un Jésus des temps modernes.
Au fait que pensez-vous de la pédocriminalité dans l'Eglise ?

--------------------------------------------------

@ Axelle D | 07 octobre 2021 à 01:57

Pourquoi diriger votre haine naturelle sur Zemmour ? Réservez-la pour Mélenchon ou autres traîtres nationaux. Etes-vous du signe du serpent dans l'astrologie chinoise ?

-----------------------------------------------------

@ Wilfrid Druais | 07 octobre 2021 à 02:32
"Mais je suis sûrement complotiste, c'est évident..."

Non, vous êtes légitimement suspicieux et puis Zemmour n'est pas tombé du ciel ; comme monsieur Philippe Bilger il fréquente le milieu politique et merdiatique, sa fortune personnelle gagnée à la sueur de son esprit est conséquente, ce qui lui permet de dire ce qu'il pense... Mais voilà, il a des convictions qui dérangent les manipulateurs d'un peuple déjà soumis.

On nous avait fait le coup du Macron sorti du néant rothschildien, voici Jésus nouvelle star.

Yves

Les belles âmes voudraient cantonner l'activité d'EZ dans les limites prescrites par l'anagramme de son nom:

ERIC ZEMMOUR.........REMUEZ MICRO.

Solon

Monsieur le ministre de la Justice devrait se comporter comme tel et non pas comme un pamphlétaire de bas étage. Le ministre de la Justice devrait faire preuve d'une absolue neutralité dans l'exercice de ses fonctions. En l'état, il est clair qu'il sort de son rôle.

Bien entendu, ce sont les magistrats qui jugent et pas le ministre mais, compte tenu du lien entre le pouvoir et le ministère public, on peut affirmer dès à présent que si Zemmour devait être jugé pour quelque raison que ce soit, la justice ne pourrait être tenue pour sereine. Monsieur le Ministre l'a disqualifiée définitivement. Comment peut-on perdre à ce point son sens du devoir ?

Tomas

"Le comble est que EDM sait au fond de lui - quand l'homme honnête qu'il est interpelle le ministre partisan - que EZ n'est ni raciste ni négationniste." (PB)

Zemmour pas raciste ? Qu'est-ce qu'il vous faut ! Le type veut lutter contre l'immigration en passant outre le cadre légal (il l'a tranquillement affirmé lors de son débat avec Mélenchon), il se plaint que sa rue du XVIIIe arrondissement soit aujourd'hui pleine de Noirs (elle était sans doute pleine de Juifs ashkénazes dans les années 30, ça embêtait Maurras à l'époque), et il n'est pas raciste au motif qu'il n'a jamais déclaré qu'à ses yeux Arabes, Noirs ou Musulmans n'étaient pas une race inférieure ? Bien sûr qu'il est raciste, un tribunal l'a même condamné pour incitation à la haine raciale, c'est vous dire.

Effectivement il n'est pas négationniste (un négationniste nie l'existence de la Shoah et des chambres à gaz), mais je ne vois pas où est l'évidence que Pétain ait sauvé des Juifs. Je ne connais pas d'historien sérieux qui défende cette thèse. Je vous rappelle que Zemmour n'est pas historien, mais publiciste.

Quand bien même sa popularité ne serait qu'un feu de paille (je fais l'hypothèse qu'il explosera en vol s'il se présente, non rompu aux joutes politiques qu'il est), il faudra se souvenir qu'un triste jour d'octobre, pas loin d'un tiers des Français ont dans les sondages annoncé leur intention de voter pour lui ou Le Pen, et que 45 % ont dit qu'ils voteraient pour lui au second tour contre Macron. Il y a de quoi s'inquiéter pour la santé mentale de la nation, franchement...

Xavier NEBOUT

@ Axelle D

Achetez-vous un livre, au lieu de débiter vos âneries à la mode.

Exilé

@ vamonos
"quelques relations auxquelles je tiens et il y a des blancs, des noirs, des jaunes et des métis."

Pas de verts ?

Savonarole

Dupond-Moretti/Zemmour

Une simple prise de sang de bon matin suffirait à les différencier. Pas besoin de France Inter.
On comparera le taux de Gamma GT de l’un et de l’autre…

Consultation gratuite

Giuseppe

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/lr-abad-condamne-des-propos-de-platret-sur-une-%C3%A9puration-ethnique-dans-certains-quartiers/ar-AAPdUQY?ocid=msedgntp

Lui aussi, sans aucun doute, il n'a rien compris, les Français ont tout essayé, et voient un 9-3 cher à GWG qui s'est "vidé de tous les juifs", qui se sont échappés de ce quartier, maintenant qu'est-ce que l'on fait, mettre des barbelés, comme dans MILA 18 ?

Que chacun se prononce, qu'il dise comment il va s'y prendre, EZ commence à les emmener sur son terrain, les "chochottes" pour ne pas dire lavettes qui se sont succédé n'ont rien apporté. Entre les trafics et la pourriture des ordures à Marseille, 17 % de Français veulent autre chose.

Quand Mitterrand a été élu, beaucoup pensaient que les chars russes seraient à nos portes, la révolution rouge de retour et puis on a vu. Zemmour sera du même calibre, le courage sans doute en plus parce qu'il est cash et il le répète, il se fiche de tous ceux qui pensent contre lui.

Aujourd'hui ils sont tous les meilleurs ennemis d'EZ, il en rigole encore.
L'avenir va éclairer notre lanterne, crier au loup ne sert à rien, ce qui va être la décision la plus difficile à prendre pour MLP est de savoir si elle va appeler à voter EZ, une courbe qui se croise ainsi donne toujours la victoire à l'ascension, l'escaladeur c'est comme en cyclisme quand vous avez pris le rythme, vous éloignez vos adversaires.

Le Covid a trouvé son concurrent médiatique, le public commençait à se lasser d'en entendre parler tous les jours, soir et matin. Les médias sont sauvés pour l'audience ils ont un os à ronger et rien de mieux que quand le cochon est dans le maïs, cela piétine les vieilles habitudes. Au fond tous sont contents, ils peuvent servir à boire tous les jours, gratis, la pub est abondante, jamais un tel phénomène politique à part Macron ne s'est produit depuis des mois.

Exilé

l'islam, qu'il assimile à l'islamisme

ISLAMISME subst. masc.
Religion des musulmans.

https://www.cnrtl.fr/definition/islamisme


Catoneo

Il n'y a pas pire comme contre-argument que l'injure.
Et Me Dupond-Moretti, garde ou pas garde, ne peut s'en départir !

Ninive

Zemmour c'est le petit Poucet contre l'ogre !

EDM et Macron sont des horreurs faites hommes... où allons-nous... que font-ils de nous ? Ils veulent le pouvoir à n'importe quel prix, même celui de la guerre civile car ils sont protégés par la police et peut-être l'armée... cela ne peut pas continuer comme cela !

Les fake news c'est Macron, le complotisme contre la nation c'est Macron pourquoi chercher ailleurs ?

Néron doit disparaître, il ne faut pas qu'il puisse mettre le feu à la France.

Michelle D-LEROY

Bravo pour ce superbe billet auquel il n'y a rien à ajouter... Tout est dit.

sylvain

Nous avons assisté hier soir à une prestation exceptionnelle de Zemmour sur tous les sujets qui inquiètent les citoyens, surtout l'omerta du pouvoir : l´insécurité criminelle conséquence de cette invasion immigration incontrôlée organisée par le pire président que la France aura connu, le grand remplacement qui s'effectue sous nos yeux, tout le monde peut le constater ; tous ? non, sauf ces élus traîtres collabos islamistes, LREM LR PS PCF EELV LFI qui participent à la destruction de la France avec Macron.

Épuration ethnique à petit feu : les blancs sont chassés partout en France de leurs quartiers par l'immigration arabo-africaine qui y règne ensuite par la peur, l'insécurité, les délits et crimes records qu'elle engendre en toute impunité collaboration de la justice gauchiste.

Dès ce matin, sur CNews, deux élus traîtres à la France, l'une LR, l'autre PS, vomissent leur haine sur Zemmour, en vain, tout ce que dit l'écrivain est prouvé, chiffré et bien réel, là aussi les citoyens peuvent observer et confirmer tout ce que dit Zemmour, terribles constats que cachent tous ces ennemis gênés par sa liberté d’expression et de pensée.

La France a besoin d'un grand résistant face à tous ces partis collabos traîtres qui ont abandonné la République et baissé les armes face à ce danger islamiste conquérant.

Pour le moment le seul qui fait face avec bravoure c'est Zemmour, il en faudrait beaucoup plus pour chasser toutes ces ordures malfaisantes qui se présentent aux élections juste pour la bonne gamelle quel que soit le destin de la France pour laquelle ils n'ont plus aucune considération républicaine, islamisée ou pas, c'est le dernier de leurs soucis.

Heureusement Zemmour est là pour mettre au grand jour leur forfaiture, leur trahison et leur collaboration avec ce danger fasciste raciste racialiste indigéniste islamiste alliés de circonstance avec cette dictature LGBT qui vient pourrir sexuellement nos enfants dans les écoles.

Culture wok ? Eugénisme nazi revisité, ça ne gêne personne apparemment.

À noter au passage la prestation pagnolesque de notre rantanplan LREM, le fantastique Castaner qui vient de s’improviser gynécologue expert en fin de vie de foetus pour plaire à l'aile gauchiste progressiste de son parti, tous les moyens sont bons pour lui, même les crimes organisés contre ces « amas de cellules » selon la doxa médicale de nos Mengele du pouvoir.

Zemmour n'aura jamais assez de tribunes pour dénoncer tous ces charlatans haineux et leurs dérives fascistes racistes progressistes.

Quant à ce EDM dont j'ai du mal à prononcer le nom infâme, ce sinistre ministre du crime aux propos haineux dignes des pires procureurs vichystes à l'encontre du résistant Zemmour qui refuse de se plier au dogme macronien destructeur de la France, à son épuration ethnique bien réelle et au grand remplacement, je trouve que vous lui faites beaucoup d'honneur en apposant sa photo hideuse et odieuse à côté de celle charismatique et héroïque de Zemmour.

Aliocha

Pourquoi les charlatans ne tomberaient-ils pas dans les pièges du charlatanisme ?
Il suffisait d'écouter le début du débat Zemmour-Onfray pour comprendre que nos deux enfants terribles, la mine compassée par le même scandale qui occupe notre hôte et contamine tout citoyen qui en reste à la geste infantile des mouvements violents réciproques, nos deux enfants terribles, disais-je, feront tout pour légitimer le buzz qui garantit leur fonds de commerce.

Voilà donc vingt ans qu'on en reste aux éternels problèmes du régalien, à chercher les boucs qui seraient responsables de cette constante irresponsabilité, l'Islam, Maastricht, Macron, les banquiers, les énarques, mon chien, ta sœur ou sa main dans la culotte du zouave.
Il n'est donc ni moins ni plus absurde que le ministre de la Justice soit donc désigné à cette mode responsable de la montée du polémiste démagogue en l'absurde fantasme sondagier, cela participe de l'apocalypse cognitive que Bronner décrit bien, occupant l'espace de cerveau libre de ceux qui sinon s’ennuieraient s'il n'avait pas, ô surprise, quelque croisade à mener, quelque ennemi à désigner, pour éviter de sombrer dans le vide d'un sens qu'il reste à définir et que l'Occident, à la suite de ses prêtres comme de ses constitutionnalistes abuseurs, de ses philosophes comme de ses historiens, n'arrive toujours pas à formuler, jetant la jeunesse en pâture aux déviances sadiques d'une autorité qui ne saura que de plus en plus révéler son absence de réalité.

Qui est notre paix, qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation, l'inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l'un et l'autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l'inimitié ?
La réponse à cette question est depuis presque toujours aux murs de nos églises désertées comme de nos temples républicains, jetant le regard désolé sur l'enfance souillée par nos incapacités d'accéder à l’ascétisme réel qui est un ascétisme du sens, qu'il n'y a guère que la reconnaissance que nous sommes complètement paumés si nous ne savons pas définir un minimum ce qu'est la solidarité en cette perte totale d'identité quand il n'y a plus d'ennemi à désigner, que là est la base commune à toutes les différenciations qui pourraient enfin nous faire accéder à la fraternité, cette seule transcendance qui n'a besoin que de son horizontale pour déterminer la verticale de son unique autorité.

Julien WEINZAEPFLEN

"Comme EZ, contrairement à ce qu'il croit, va avoir du mal à passer de la promotion médiatique à la confrontation politique..." (PB)

Je suis loin de soutenir Eric Zemmour, mais je dois reconnaître qu'il a su apprécier les éléments temporels et les faire jouer en sa faveur, ce qui n'est pas une moindre qualité en politique. Si EZ est une bulle, il l'est à la manière de Macron. Comme Macron, il retarde de se déclarer pour faire probablement à la fin du compte ce que tout le monde attendait de lui sans mesurer ses forces et il a suscité une dynamique. Il fait un pari à la Jacques Chirac, celui de se montrer tôt et de se déclarer tard pour monter le toboggan de l'opinion en surprenant tout le monde sans être un candidat par défaut comme l'a été Macron.

Il me fait mentir quand j'ai émis l'hypothèse que la décision du CSA tendant à décompter son temps de parole lui ferait perdre de la surface médiatique. Il a pu s'entendre avec CNews pour arrêter son émission à point en fonction de cette décision, car il savait qu'il avait assez de rendez-vous promotionnels pour continuer d'être entendu par le plus grand nombre, pendant que ses faire-valoir auraient enfin une existence médiatique en dehors de lui, surtout Dimitri Pavlenko, propulsé à la tête de la matinale par la nouvelle direction d'Europe 1.

Zemmour est-il "raciste" ? Je le crois trop gentil garçon pour ça. Est-il seulement provocateur ? Il a bien essayé de prendre les journalistes de haut comme Jean-Luc Mélenchon dans le débat qui l'opposait à lui: "Je ne débats pas avec vous". Mais c'était pour s'excuser à la fin: "Merci d'avoir mené le débat avec cette qualité." Alors raciste ? S'il rencontrait un Noir identitaire, il se confondrait en excuses pour tant d'incivilité.

Il n'empêche que sur le plan idéologique, il commet une mauvaise action quand il brise la matrice intégrative, donc adoptive, pour promouvoir une assimilation chimérique qu'il ne s'est pas appliquée à lui-même: Zemmour ne déclare vouloir l'assimilation que dans la mesure où lui-même a bien voulu s'assimiler. Il fait porter l'assimilation sur le prénom d'usage, car lui-même a un deuxième prénom communautaire, et il ne la fait pas porter sur le nom patronymique, car lui-même n'a jamais changé de nom.

Zemmour n'est pas négationniste, c'est un juif bonapartiste assez rigoureux. Il se réfère à Bonaparte, car Bonaparte a organisé les juifs de France en consistoire et a par ce moyen permis leur ascension sociale, sinon symbolique, dans la France du XIXe siècle, qui était loin de considérer l'antisémitisme comme un délit, et même d'employer le mot avant Edouard Drumont. Zemmour se pose en représentant de la droite bourgeoise conservatrice et traditionnelle à la Bruno Retailleau ou Philippe de Villiers, mais il n'est pas légitimiste, ce qui en fait un hybride sociologique qui ne le rend pas légitime, cette hybridation étant le plus de nature à fragiliser sa candidature.

Le juif bonapartiste conséquent qu'il est s'appuie sur les comparaisons entre le nombre des victimes juives françaises de la Shoah et le nombre des mêmes victimes dans les pays où l'opposition au national-socialisme était plus franche, qu'elle ait émané des autorités civiles ou religieuses. Ces chiffres sont incontestables: 75 000 juifs déportés et tués, soit un quart des juifs présents en métropole et seulement un huitième des juifs ressortissants de l'Empire français, les juifs d'Afrique du Nord ayant été peu inquiétés. Et dans ce nombre, une prédominance de la déportation des juifs étrangers sur les juifs français. Zemmour n'est pas négationniste en avançant ces chiffres.

Enfin, Zemmour est un juif bonapartiste jusque dans sa façon de considérer Hitler comme un moment malheureux de l'histoire de la nation allemande poussant peut-être la germanité jusqu'au paroxysme de son atavisme cruel, au moins en partie. Zemmour ne décroche pas Hitler de l'histoire allemande, cela se sentait très fortement au cours de son débat sur CNews avec BHL, de même qu'un historien témoin comme Vladimir Fédorovski refuse de dévisser Poutine ou Staline de la continuité de l'histoire des tsars. Cette préférence donnée à la continuité historique était la même qui poussait de Gaulle en son nationalisme, à ne pas vouloir connaître l'Union soviétique pour ne s'intéresser qu'à la Russie. Zemmour est un juif bonapartiste adepte de la théorie de l'épée et du bouclier chère au colonel Rémy.

vamonos

Entre les convictions extrêmement opposées d’Acquittator et de Rico, il existe une autre voie. Je ne prendrai partie ni pour l’un ni pour l’autre car je n’aime pas classer les gens dans des catégories. Mais quand il le faut, je sais le faire. Je peux comprendre la peur suscitée par la montée de la violence et la corrélation avec l’immigration incontrôlée. Je peux comprendre aussi le point de vue de EDM qui veille à l’application de la loi avec mansuétude pour fournir à l’économie les consommateurs nécessaires dans une société où le travail et le commerce sont lourdement taxés.

Je préfère envisager les choses différemment, d’un point de vue ironique par exemple ou bien plus prosaïquement selon le principe des trois singes de la sagesse orientale. Ne pas entendre les mauvaises choses, ne pas les formuler oralement et même, ne pas les regarder. Et puis, ma mémoire de poisson rouge me fait souvent défaut. Selon la classification des races, je pourrais avoir une mémoire de poisson noir ou de poisson blanc. Tant qu’à faire, j’aurais préféré avoir une mémoire de poisson jaune ou de poisson juif. Elle est meilleure. Je n’ai jamais rencontré de poisson jaune et juif… un jour peut-être.

Il faut savoir rester à sa place quand les blonds aux yeux bleus se jettent des éclairs à la figure. Ils savent se servir des autres et puis, quand la pulpe est bien pressée, il n’y a plus qu’à jeter la peau. C’est cela aussi la réalité des WASP.

Avec mes amis, les relations ne s’étalent pas sur les réseaux sociaux. J’ai peu d’amis et quelques relations auxquelles je tiens et il y a des blancs, des noirs, des jaunes et des métis. Ils sont français par filiation et par le sang versé par leurs ancêtres.

EDM et EZ ne sont pas mes amis, ni l’un ni l’autre.

Mulet

"Voilà un avocat qui n'a pas cessé, brillamment et avec roublardise, de défendre des accusés, d'avoir fait acquitter, je l'espère, quelques innocents mais aussi des coupables, d'avoir tout plaidé pour faire réduire les sanctions requises pour les crimes même les plus atroces..." (PB)

Qu'un avocat plaide, d'une façon ou d'une autre, cela me semble le plus normal, à ma connaissance de la Justice, mais qu'il fasse acquitter, comme vous-même l'indiquez, prouve que le personnel, les juges, employés par l'institution judiciaire, sont bien facilement influençables…

Achille

Notre ami genau a manifesté le souhait de ne pas avoir un billet sur Bernard Tapie. Nous avons eu à la place un billet sur, devinez qui ? Ben Zemmour, bien sûr !
Pas sûr que l’on ait vraiment gagné au change car depuis que le CSA a eu l’idée saugrenue de lui interdire d’intervenir dans l’émission Face à l’info qui dure une petite heure, pub comprise, le polémiste est l’objet de tous les débats sur toutes les chaînes d’info avec en bas d’écran le bandeau "Zemmour" en continu. C’est encore pire que la pub sur les voitures électriques.

Bilan des courses : Zemmour serait en passe d’accéder au second tour.
Réaction bien française qui veut que lorsqu’une personne est la cible d’attaques, fondées ou pas, les gens ont tendance à prendre parti pour elle. Même si celle-ci n’est pas une oie blanche ce qui est le cas d’EZ.
On a pu observer ce même genre de comportement avec Bernard Tapie et ses démêlés avec le Crédit lyonnais. Tout le monde soutenait le malheureux Nanard contre le vilain groupe financier qui l’avait spolié. Mais j'arrête avec Tapie. :)

Certes Éric Dupond-Moretti n’y est pas allé avec le dos de la cuillère sur Zemmour. Mais il a fait du EDM. C’est la méthode qu’il utilise dans ses plaidoiries et ça marche ! Rien à voir évidemment avec le style un peu guindé de maître Jean-Yves Le Borgne. EDM, lui, c’est du brutal !
Ceci étant ne comptez pas sur moi pour m’apitoyer sur le sort d’Éric Zemmour qui flambe dans les sondages. Je pense qu’il sait très bien se débrouiller tout seul.

Tipaza

Disons que EDM est plus doué dans son rôle d'avocat et de défenseur de terroristes et autres assassins que dans celui d'accusateur de quelqu'un qui voudrait redonner à la France un peu de sa fierté et éventuellement de sa consistance passée.

EDM est à contre-emploi, il n'imprime pas.
On s'en est aperçu lors des régionales où il était supposé être le poids lourd de LREM. S'il fut lourd, ce fut surtout par son manque d'analyse fine de la situation politique et d'anticipation.
Il ne fut pas le seul, Xavier Bertrand lui aussi avait déclaré que son ennemi était le RN qu'il désignait sous son ancienne appellation de FN.
Les voilà débordés et par une droite qui les dépasse largement en intelligence politique et vision de la société.

EDM qui a fait toute sa carrière en jouant habilement avec l'émotion du jury, pour lui faire oublier la réalité du crime et la victime, essaie de rejouer le même scénario jouant sur l'émotion populaire contre EZ.

Grave erreur de communication, ce qui fonctionne dans une enceinte close, dans un temps donné, et avec un petit nombre de personnes, les jurés, ne répliquant pas, ne fonctionne pas dans un débat public.
L'auditoire n'est plus le même, il n'est plus concerné de la même façon, et surtout le temps d'action et de réaction n'est plus le même.
Dès que le temps s'allonge dans l'action, il devient un paramètre déterminant.
C'est vrai dans le cas précis des propos d'EDM qui s'évanouissent dans le vide bruyant des médias, mais ce sera aussi vrai pour EZ, qui devra en tenir compte.

Faisant le lien avec le billet précédent, on peut déjà supposer que la commission anti-fake news pourra commencer sa mission en nettoyant les propos d'EDM de ce qu'ils ont d'exagéré et donc d'insignifiants au bilan.

Enfin, il est toujours agréable de constater que notre modératrice unique et préférée est une cinéphile accomplie.
Après nous avoir présenté une photo d'EZ qui faisait penser inévitablement au "Bal des vampires" de Polanski, voici qu'elle nous offre un remake de Nosferatu dont on aurait limé les ongles.

https://www.lesinrocks.com/series/un-remake-de-nosferatu-est-en-preparation-89300-30-07-2015/

J'espère bien que les ongles d'EZ repousseront vite et longs et qu'il continuera à griffer le monde politique des mal-pensants qui s'imaginent bien penser.

Lodi

Tout le monde la joue islamologue, c'est comique ! Mais la question n'est pas de savoir si un jour les musulmans pourraient ne pas être un danger pour la démocratie.

Notre but : sauver l'Islam ou notre pays ? Pour moi, c'est notre pays. Une seule chose compte, si l'immigration musulmane fut autrefois normale, à présent, elle innove dans l'ignoble.
Trop d'immigrés musulmans nous rendent pour le bien d'être ici le mal de l'ingratitude.
Et leurs enfants font pire.

Cela n'a rien à voir avec le racisme. Ou l'étude de l'Islam... Cela a tout à voir avec le fait qu'on se détourne des ténèbres et de l'ordure. Que les musulmans nettoient leurs ordures et se détournent des ténèbres et on en reparlera, si du moins cela paraît solide : avec les révolutions arabes, on a vu le poids de leurs velléités.

Bref, étant donné qu'ils sont ce qu'ils sont, il ne faut plus d'immigration musulmane, du moins pas d'autre chose que d'alliés comme on l'a vu en Afghanistan car la loyauté oblige.
En somme, contrairement aux autres immigrés, les candidats à l'immigration de confession musulmane doivent être présumés déloyaux et écartés pour ce motif, les arriérants ayant tendance à nous arriérer et à nous frapper ne sont jamais dignes que de leurs pays d'origine et doivent y être renvoyés systématiquement et sans aucun recours possible. On ne défend pas un pays par la procrastination et la mollesse complaisante.
Dehors.

Cette évidence devrait être un consensus de tous les partis politiques, si du moins la vie et la liberté des Français vaut quelque chose, ce dont on peut douter dans le cas contraire.
La défense des fondamentaux n'a rien à voir avec la gauche, la droite et le reste, et même pas avec la religion et l'immigration en général. Encore moins avec l'Histoire revisitée, mais pas à la façon d'une uchronie, hélas, avec Pétain en héros.

Il ne faudrait pas que les Français aient à choisir entre un candidat tirant une sonnette d'alarme sur un point important mais plus que contestable sur d'autres points qui ne le sont pas moins.
Une vigie qui voit un problème doit être écouté, mais on n'a pas forcément à suivre quelqu'un qui a pour modèle des capitaines tyranniques du navire dont on peut craindre qu'il les imite, heureuse est la nation des Nelson, malheureuse celle des Napoléon !

Et il y a le problème de l'intendance du navire, l'économie existe, elle aussi... Bref, tout le monde doit voir le péril, y parer et passer à autre chose.
Si notre culture était plus maritime, nous serions plus lucides sur le monde qui nous entoure, et nous comprendrions mieux qu'un navire, et a fortiori un pays, sont choses complexes. Fragiles, et qui doivent avancer.
On n'admettrait pas de passagers, clandestins ou non, acharnés à couler le navire, pas plus que nos côtes n'ont jamais dû l'hospitalité aux Barbaresques.

Bruno Crayston

Ce que je connais de l'Islam est ce que j'en connais ici en Indonesie, de par les sejours de quelques semaines que j'y ai passe de 2011 a 2015, et maintenant que j'y habite avec mon epouse indonesienne...
J'ecoutais Zemmour quand il parlait de cette religion et, quelquefois, je criais vers la tele "Mais qu'est-ce qu'il raconte celui-la !"...
Zemmour n'avait pas toujours tort, sauf qu'il y a des jours où je souhaite qu'il vienne ici voir comment ca se passe...
Sauf que, encore, l'Islam n'est pas arrive ici par l'epee comme dans tant d'autres pays... les Indonesiens ont vu agir les marchands arabes, les ont vu prier et ont aime leur facon d'etre...
Et encore, les attentats de Bali, et autres... il y a toujours des tares...

Axelle D

Ce n'est pas sans raison que Zemmour a été condamné pour incitation à la haine raciale. Prétendre après cela qu'il ne serait pas du tout raciste semble alors plutôt singulier. À moins qu'on lui ait fait un mauvais procès et que les magistrats se soient fourvoyés par pure malice et mauvaise foi !

Concernant le négationnisme ou le révisionnisme zemmourien, là encore le doute n'est guère permis quand on constate son soutien appuyé à Pétain, d'après lui protecteur des Juifs et qui en aurait sauvé beaucoup (sic).
Eh oui selon Zemmour la collaboration avec l'ennemi, les lois antijuives signées et annotées par Pétain, les rafles planifiées par son administration, le travail obligatoire et la traque des réfractaires, des patriotes et des résistants qualifiés de terroristes, la milice qui frappait aveuglément et contrôlait tout, etc. c'était juste un double jeu organisé par ce brave Pétain, Laval et toute la clique pour tromper l'ennemi et gagner du temps.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS