« David Ramault : une atroce normalité durant 18 ans | Accueil | Pourquoi l'intelligence est-elle souvent sans courage ? »

22 novembre 2021

Commentaires

duvent

@ Patrice Charoulet | 29 novembre 2021 à 19:28

Monsieur vous insistez, c'est malpoli !

Je peux vous dire que j'utilise aussi parfaitement bien la mortaiseuse, la toupie, que je connais les plans sur règle, que j'aime profiler mais que je ne suis pas menuisière...

Je sais poser des ventouses anti-covid, couper le feu et arracher les dents de lait, mais la médecine n'est pas mon métier...

Je peux lire l'avenir dans le chocolat Van Houten et le passer dans les rides autour des yeux, mais je ne suis pas voyante...

Bref, j'ai des violons d'Ingres !

Ainsi, je fais très bien un tas de choses qui ne sont pas ma profession, et je pense que vous pouvez vivre sans la connaître, alors que je ne suis pas psychiatre...

Tomas

@ Robert Marchenoir
"Le troll est toujours narcissique."

Tout à fait. Comme le Robert Marchenoir, le troll est toujours narcissique.

Patrice Charoulet

@ duvent 29 nov. 8h11

Vous ne souhaitez pas, je crois, dire votre vrai nom à qui souhaiterait le savoir.
Votre dernier texte se termine par sept mots latins non traduits. Libre à vous.
J'imagine que vous n'écrivez ici que pour l'heureux petit nombre.

Vous avez dit, si j'ai bonne mémoire, que vous n'étiez pas professeur de lettres classiques, contrairement au fils de notre hôte. Je vous crois.
D'un naturel curieux, je me demande néanmoins comment on peut connaître tant de phrases latines (qui plus est, référencées, comme aujourd'hui) en exerçant une autre profession, où votre employeur ne doit pas vous demander ce vaste savoir. Quelle profession, je vous prie ?

Tomas

@ F68.10
"Franchement, un jour, il faudra comprendre que nous ne sommes plus dans les années 80, à l'époque de Touche pas à mon pote, et comprendre que les musulmans ne sont pas les juifs des temps modernes."

Pas exactement, bien sûr, en histoire les parallèles ont leurs limites. Mais enfin, il y a de troublantes similitudes entre: 1) la situation des musulmans de la France d'aujourd'hui et celle des immigrés ashkénazes de la France des années 30 (des communautés agglomérées dans les mêmes quartiers, plutôt pauvres et cultivant un certain communautarisme); 2) la réaction négative de la population française, ou d'une large fraction d'entre eux, à leur égard. L'"islamo-gauchisme" des années 2010 rappelle beaucoup le "judéo-bolchevisme" des années 30.

Que nous ne soyons plus à l'époque de "Touche pas à mon pote", ces pin's de bonne conscience qui nous apparaissent rétrospectivement insupportable d'hypocrisie dégoulinante de bons sentiment, n'empêche pas de condamner les propos racistes, il me semble. De même que ça n'empêche pas de dénoncer les menées des islamistes dans notre pays, ou certaines pratiques (mariages forcés, excision, imposition du port du voile) ayant cours chez certains musulmans. Ou la politique clientéliste de certains élus (plutôt de droite d'ailleurs, je pense notamment à Pierre Bédier dans les Yvelines) vis-à-vis des dignitaires religieux de leurs circonscriptions pour obtenir le vote musulman.

"Et malgré tous vos appels à "me calmer", je tiens bien votre idéologie pour responsable du pourrissement mental qui a conduit à la déprogrammation à Toronto de Nadia Murad, prix Nobel de la Paix, et victime de chez victime, au prétexte antiraciste - j'insiste bien: antiraciste - de lutte contre l'islamophobie. Je vous accuse d'avoir, jusqu'ici, participé à la perversion des valeurs morales qui aboutit à ce qu'actuellement, nous confondions et renversions bourreaux et victimes. Comme avec Nadia Murad."

Fichtre, vous n'y allez pas avec le dos de la cuillère. "Mon idéologie", d'abord, ça veut dire quoi ? Mes "protestations outrées", je l'ai déjà dit, ont lieu car tous ceux qui parlent d'immigration ont une dent contre les Arabes, ça saute aux yeux. L'utilisation permanente du terme de "racaille", par exemple, en est un exemple.

"Voilà la réponse:en somme, parce que vous avez une dent contre le capitalisme".

Pas faux, comme j'en ai une grosse aussi contre le communisme réel.

""Alors que ce qui permet aux relations Nord-Sud d'actuellement s'équilibrer, c'est justement l'affreuse finance transnationale qui à l'heure actuelle permet de faire décoller le "Sud"."

De quel décollage parlez-vous ? Quelques pays chanceux du style du Botswana ne s'en sortent pas trop mal, mais je vois l'Afrique assez mal partie pour décoller un jour, au train où vont les choses.

"Alors que ceux qui s'opposent à l'inclusion de dispositions améliorant les conditions de travail, c'est justement le Sud, qui souhaite continuer à avoir des avantages comparatifs pour pousser son développement. C'est le Sud. Pas le Nord..."

Je demande à voir pour la fin de votre phrase. Que les élites économiques et politiques du Sud aient cette position pour conserver leurs avantages comparatifs, c'est possible, si vous le dites. Mais celles du Nord se satisfont très bien aussi d'une situation qui leur permet de rémunérer grassement leurs actionnaires. Ayant perdu tous liens physiques avec les sociétés dont ils sont propriétaires, ceux-ci se soucient comme d'une guigne du bien-être de leurs employés.

"Et face à un cancer comme l'islam politique, vous évitez systématiquement de morigéner la religion, mais toujours uniquement la bourgeoisie ou le capitalisme."

Franchement, ajouter ma voix au choeur de ceux qui décrivent ici l'islam comme une religion obscurantiste, ça n'a aucun intérêt. Toutes les religions passent par une phase obscurantiste, dont l'islam n'est pas encore sorti.

"Et quand vous nous gratifiez de votre doxa anti-raciste, à aucun moment vous ne vous souciez des jeux troubles de médias comme la TRT, la BBC turque en somme, qui s'acharnent à populariser dans les têtes des minorités musulmanes en Europe qu'elles vivent dans un pays à 200 % raciste parce que ces pays n'interdisent pas la critique de l'islam. Parce que ces pays ne bâillonnent pas les athées qui se cachent (tout comme les djihadistes, d'ailleurs) au sein des minorités musulmanes européennes."

Je sais tout ça. Mais ici ce n'est pas un blog de géopolitique, le monde de Philippe Bilger est assez francocentré, comme vous l'aurez sans doute remarqué.

"Non, Tomas, tout n'est pas la faute du Kapital sur Terre. Le djihadisme, ce n'est pas un produit de l'exploitation économique de la Terre par l'Occident. Ce fléau préexiste largement au capitalisme et même au doux féodalisme que le méchant capitalisme a remplacé."

Tout n'est pas la faute du Kapital sur Terre, les passions humaines y ont largement leur part, mais l'esprit de lucre est à la source de bien des guerres présentées comme étant "de religion". Pour faire la guerre, il faut trouver un prétexte noble pour se justifier, la religion est le meilleur d'entre eux. Les Allemands veulent conquérir les terres à l'Est de l'Europe lors du "Drang nach Osten" du Moyen Âge ? Hop, le prétexte est tout trouvé, convertir les barbares qui s'y trouvent. La chevalerie occidentale est victime de surpopulation à la fin du XIe siècle ? Allez hop, y'a qu'à aller chercher des fiefs en Terre Sainte, en pogromisant les Juifs rhénans au passage. Et caetera.

"C'est cette croyance-là qui fait de vous un pion aux mains des djihadistes. Un complice passif, certes inconscient, mais objectif, des bourreaux de Nadia Murad."

Bigre, quel monstre je suis. Blague à part, vous défendez admirablement bien votre paroisse, mais ça ne marchera pas avec moi. L'angélisme capitaliste est aussi dangereux que la foi aveugle dans le communisme.

Patrice Charoulet

Dans quelques jours, on le sait, LR va choisir son candidat à la présidentielle. Il y a cinq candidats à la candidature, Mme Pécresse et MM. Barnier, Bertrand, Ciotti et Juvin.
On nous abreuve de sondages avant cette élection interne. J'objecte qu'il y a dans cette circonstance une difficulté majeure. Comme aucun institut de sondages ne possède la liste des 138 000 adhérents, ils ont sondé... les sympathisants LR. Entre les sympathisants et les adhérents, la différence peut être grande. On ne peut écarter aucune surprise.

Robert Marchenoir

@ F68.10 | 29 novembre 2021 à 12:51 (@ sylvain)
"-- Je confirme que Tomas est un troll islamogauchiste, il provoque, il buzze et tout le monde tombe dans son panneau ; perso il m’amuse et je souris de voir les blogueurs se faire mener par le bout du nez par Tomas."
"-- Enfin, vous savez, si l'idée me vient à l'esprit de qualifier vos hyperboliques tirades, je ne suis pas certain que je trouverais bien plus plaisant que 'troll' pour les qualifier."

Ah, non. C'est très différent. Sylvain est un amuseur. C'est un bouffon au bon sens du terme : il utilise l'ironie, l'outrance et l'invention verbale pour dynamiter la pompeuse doxa de gauche.

Je ne suis pas forcément d'accord avec tout ce qu'il dit (qui n'a d'ailleurs pas prétention à être une thèse de doctorat), cependant il me fait beaucoup rire, et je trouve qu'il remplit une mission de salubrité publique sur ce blog.

Le troll, c'est très différent. Ce qualificatif est délicat, car on a trop tendance à penser qu'il est synonyme de "type que je n'aime pas". C'est inexact. Le trollage désigne un comportement très précis sur Internet.

Tout d'abord, le troll ne pense pas ce qu'il dit. Il n'est pas sincère. Sa mauvaise foi est mise au service d'une entreprise délibérée, préméditée et organisée de déstabilisation.

Il s'agit de saboter une discussion en cours en la rendant impossible, en changeant le sujet, en usant de la provocation la plus outrancière pour ensuite retourner contre eux les réactions de ses adversaires.

Après son passage, si le boulot est bien fait, l'espace de commentaires est un champ de ruines.

Le troll peut avoir des convictions, ou non. Il peut agir pour empêcher les gens d'exprimer des convictions contraires, ou bien simplement par amusement vicieux.

Tomas appartient à la première catégorie. Il est certes plus ou moins de gauche, plus ou moins "anti-raciste". Mais il est surtout désireux de s'amuser en faisant dérailler les discussions en cours. Le troll est inauthentique, et Tomas est un vrai troll. Son but n'est pas de persuader, il est avant tout de saboter. Et d'attirer l'attention sur lui, par la même occasion. Le troll est toujours narcissique.

Il est aisé de s'en convaincre, en constatant qu'il passe son temps à dire une chose et son contraire.

F68.10

@ sylvain
"Je confirme que Tomas est un troll islamogauchiste, il provoque, il buzze et tout le monde tombe dans son panneau ; perso il m’amuse et je souris de voir les blogueurs se faire mener par le bout du nez par Tomas."

Enfin, vous savez, si l'idée me vient à l'esprit de qualifier vos hyperboliques tirades, je ne suis pas certain que je trouverais bien plus plaisant que "troll" pour les qualifier.

sylvain

@ Robert Marchenoir
"Tomas est un troll, tout simplement".

"Et voilà l'argument facile quand on n'a plus rien à répondre sans se ridiculiser..."
Rédigé par : Tomas | 28 novembre 2021 à 21:57

—-

Je confirme que Tomas est un troll islamogauchiste, il provoque, il buzze et tout le monde tombe dans son panneau ; perso il m’amuse et je souris de voir les blogueurs se faire mener par le bout du nez par Tomas.
Tomas aime se ridiculiser c’est son côté maso ; c’est le garnement chétif de cour de récré qui aime se prendre des baffes par les plus costauds.

duvent

Pour qui et pour quoi poursuivre ventre à terre, malgré la houle, malgré les vents, des buts évanouis depuis fort longtemps ?
Je pose cette question à ceux qui rient du malheur des autres, et ceux qui ne voient dans les échanges que deux alternatives: le blâme ou l'éloge.

Il se pourrait qu'une société de la communication paroxysmique, de laquelle il n'existe aucune fuite possible, soit une société dont le désir inavoué et inavouable est de fracasser contre les murs des pensées étroites, les hommes de bonne volonté.

Il se pourrait aussi qu'il faille en passer par là, car le feu est sublime qui dévaste tout.

Où sont passés les fins rhéteurs, diserts et comblés ?

Il demeure les bonimenteurs spumescents qui jettent leurs pois fulminants et sans effort ni raison subjuguent une foule profane et inculte...

Quand le discours ne sert plus à rien, il faut se taire, quand savoir ne sert qu'à menacer, il faut s'inquiéter, quand la justice est aussi faible qu'un nouveau-né, il faut craindre les lendemains, quand l'expérience n'éclaire qu'un trou à rat, il faut rire !

Il est temps de rire !

Horace (Livre I, satire 2) : dum vitant stulti vitia in contraria currunt !

F68.10

@ Tomas
"Et voilà l'argument facile quand on n'a plus rien à répondre sans se ridiculiser..."

Oh si ! On a plein de trucs à rajouter. Comme cette tirade raciste:

"Je me souviens quand je suis allé visité Londres en 2009, en 2010, en 2013 ; je suis aussi allé visité l'Allemagne, j'étais en Europe ; c'était bien, il y avait une bonne atmosphère là-bas, mais, quand cette guerre arabe eut lieu, et que beaucoup de réfugiés vinrent en Europe... maintenant, l'Europe, c'est le Pakistan ! Vous n'êtes plus en sécurité là-bas !" -- Une fourmi rouge du Balouch... euh... du Sindh, du nom de Zafar Sahito, terroriste en chef du Jeay Sindh, mouvement terroriste actuellement basé à New York, Kafiristan.

Bien évidemment, comme son nom l'indique, Zafar Sahito est un suprémaciste blanc qui veut ratonner du noir. Il a en effet une bonne tête d'aryen. Blond, aux yeux bleus. Enfin... pas tout à fait.

Franchement, un jour, il faudra comprendre que nous ne sommes plus dans les années 80, à l'époque de Touche pas à mon pote, et comprendre que les musulmans ne sont pas les juifs des temps modernes. Faudrait donc quand même commencer à réactualiser votre logiciel antiraciste. Car les enjeux dépassent maintenant largement le périmètre d'applicabilité de votre logiciel mental.

Et malgré tous vos appels à "me calmer", je tiens bien votre idéologie pour responsable du pourrissement mental qui a conduit à la déprogrammation à Toronto de Nadia Murad, prix Nobel de la Paix, et victime de chez victime, au prétexte antiraciste - j'insiste bien: antiraciste - de lutte contre l'islamophobie. Je vous accuse d'avoir, jusqu'ici, participé à la perversion des valeurs morales qui aboutit à ce qu'actuellement, nous confondions et renversions bourreaux et victimes. Comme avec Nadia Murad.

Vos protestations outrées, de vous et de vos acolytes idéologiques, chaque fois qu'il est question d'immigration sont bien ce qui a abouti à l'heure actuelle à ce type de situation.

Et pourquoi ?

Voilà la réponse:

"Quant à l'immigration, elle doit naturellement être régulée et personne n'est pour en soi, c'est simplement une nécessité pour les populations des pays d'origine et les marchés du travail des pays d'accueil. Mais elle doit aussi être traitée de façon plus globale en repensant, si c'est possible, les relations économiques et politiques entre le Nord et le Sud, comme on disait avant." -- Tomas

En somme: parce que vous avez une dent contre le capitalisme.

Alors que ce qui permet aux relations Nord-Sud d'actuellement s'équilibrer, c'est justement l'affreuse finance transnationale qui à l'heure actuelle permet de faire décoller le "Sud". Comme le fait cette plaque tournante de la finance à la fois sale et propre qu'est l'île Maurice. Que Dassault connaît plutôt pas trop mal, d'ailleurs, pour vendre ses Rafale...

Alors que ceux qui s'opposent à l'inclusion de dispositions améliorant les conditions de travail, c'est justement le Sud, qui souhaite continuer à avoir des avantages comparatifs pour pousser son développement. C'est le Sud. Pas le Nord...

Bref, vous avez tout à l'envers. Comme Lutte Ouvrière.

Et face à un cancer comme l'islam politique, vous évitez systématiquement de moriginer la religion, mais toujours uniquement la bourgeoisie ou le capitalisme.

Là encore, vous avez tout faux. Comme Lutte Ouvrière.

Et quand vous nous gratifiez de votre doxa anti-raciste, à aucun moment vous ne vous souciez des jeux troubles de médias comme la TRT, la BBC turque en somme, qui s'acharnent à populariser dans les têtes des minorités musulmanes en Europe qu'elles vivent dans un pays à 200 % raciste parce que ces pays n'interdisent pas la critique de l'islam. Parce que ces pays ne bâillonnent pas les athées qui se cachent (tout comme les djihadistes, d'ailleurs) au sein des minorités musulmanes européennes.

Là encore, vous avez tout faux. Comme Lutte Ouvrière.

Et si vous avez tout faux, c'est simplement parce que votre croyance fondamentale est fallacieuse. Non, Tomas, tout n'est pas la faute du Kapital sur Terre. Le djihadisme, ce n'est pas un produit de l'exploitation économique de la Terre par l'Occident. Ce fléau préexiste largement au capitalisme et même au doux féodalisme que le méchant capitalisme a remplacé.

C'est cette croyance-là qui fait de vous un pion aux mains des djihadistes. Un complice passif, certes inconscient, mais objectif, des bourreaux de Nadia Murad.

Tomas

@ Robert Marchenoir
"Tomas est un troll, tout simplement".

Et voilà l'argument facile quand on n'a plus rien à répondre sans se ridiculiser...

Robert Marchenoir

@ Tomas | 27 novembre 2021 à 23:15 + 28 novembre 2021 à 17:29

Bla... bla... bla...
______

@ F68.10 | 28 novembre 2021 à 15:19

Ce que vous dites est juste, mais il convient d'y ajouter ceci : Tomas est un troll, tout simplement. C'est de façon tout à fait délibérée qu'il ment ouvertement et raconte systématiquement n'importe quoi.

Il l'avoue lui-même, d'ailleurs, si vous lisez bien son avant-dernière production. Il y a des gens dont le seul loisir consiste à se livrer à des provocations en milieu hostile. Il faut une disposition d'esprit assez tordue pour cela.

J'ai été choqué, tout comme vous, par le scandale du conseil scolaire de Toronto, qui est en effet une démonstration parfaite de la perversité de l'idéologie "anti-raciste".

Tomas

@ F68.10
"C'est justement ce que votre chantage moral au sujet de l'immigration, que vous liez explicitement à la question des discours dits racistes et haineux, s'évertue à empêcher."

Calmez-vous, je ne fais que répondre à Robert Marchenoir, l'homme présentant des "preuves scientifiques" de l'infériorité des Noirs et des Arabes, pas au conseil scolaire du district de Toronto. Je ne fais pas de chantage moral, où allez-vous chercher ça ?

F68.10

@ Tomas (@ Robert Marchenoir)
"Souvent, car ça s'accompagne systématiquement de propos racistes, et souvent haineux (vous en êtes un parfait exemple)."

Je commence à en avoir franchement ma claque de cette tarte à la crème des propos racistes et haineux. Allons-y pour les propos racistes et haineux:

"[...] Une autre femme écrivain fut, en ce moment éclairé, considérée par le même surintendant du conseil d'administration comme inappropriée. Cette auteur était elle-même une jeune femme, qui a vécu et survécu à une épreuve comparable à tout ce qu'un esprit humain peut contempler d'horreur. Il s'agissait de Nadia Murad, lauréate du prix Nobel de la paix 2018 et de son livre, "La dernière fille : mon histoire de captivité et mon combat contre l'État islamique." Voici un extrait de son discours de réception du prix Nobel : [...] "Au 21e siècle, à l'ère de la mondialisation et des droits de l'homme, plus de 6 500 enfants et femmes yézidis sont devenus captifs et ont été vendus, achetés et torturés sexuellement et psychologiquement. Malgré nos appels quotidiens depuis 2014, le sort de plus de 3 000 enfants et femmes sous l'emprise de l'Etat islamique est encore inconnu. Des jeunes filles dans la force de l'âge sont vendues, achetées, détenues et violées chaque jour. Il est inconcevable que la conscience des dirigeants de 195 pays à travers le monde ne soit pas mobilisée pour libérer ces filles." Nadia Murad à l'âge de 14 ans a été kidnappée par l'État islamique, la vicieux mouvement terroriste, et a été emmenée en esclavage sexuel. De ce gouffre de l'enfer, elle a miraculeusement trouvé les ressources personnelles pour s'en échapper, défendre la cause des jeunes femmes brutalisées partout dans le monde et gravir les échelons de la plus haute distinction mondiale, le prix Nobel. Cette information est à portée de clic sur n'importe quel ordinateur portable depuis trois ans. Pourtant, le conseil scolaire du district de Toronto avait l'intention d'empêcher les élèves de sa juridiction d'être exposés à une si vraie héroïne. Ce conseil craignait qu'elle n'attise l'islamophobie !" -- Rex Murphy, National Post, 19 novembre 2021.

Le simple fait que ce genre de situations ait cours montre que les boussoles morales du monde occidental débloquent complètement. On ne traite pas des problèmes de ce style en faisant la chasse aux discours de haine, mais en regardant les faits en face.

C'est justement ce que votre chantage moral au sujet de l'immigration, que vous liez explicitement à la question des discours dits racistes et haineux, s'évertue à empêcher. C'est le type de chantage que votre bord politique exerce depuis des années qui aboutit à cela: bâillonner des gens qui survivent à des génocides au motif qu'il faut être gentil avec la religion de leur bourreaux, religion qui cautionne ce génocide dans ses textes même.

Je vous comprends: moi aussi je trouve que les juifs sont un peu rancuniers vis-à-vis des Allemands et même des nazis. Ouhlàlà... cela pourrait attiser la germanophobie, de publier des livres sur le nazisme. Achtung Gefahr !! Bâillonnons les juifs, donc... D'ailleurs, Mein Kampf n'a rien à voir avec le nazisme... mais on va où comme ça, b*r*e* d* m*r*e ?!?

Empêcher qu'on regarde la réalité en face. Empêcher qu'on parle de la réalité sous prétexte de "haine". Puis mettre le couvercle sur la cocotte minute. Et attendre que ça pète.

La gauche considère que c'est là le summum de la morale.

Vous vous trompez. De A à Z.

Créer les conditions de l'émergence d'un Zemmour, cela n'a rien de moral.

Tomas

@ Robert Marchenoir
"Dès qu'un lecteur, ici, s'oppose à l'immigration, vous vous opposez à lui."

Souvent, car ça s'accompagne systématiquement de propos racistes, et souvent haineux (vous en êtes un parfait exemple). Ça ne fait pas de moi quelqu'un "pour" l'immigration. Personne n'est "pour" l'immigration, en fait.

"J'ai bien relevé le commentaire prodigieusement sophistique où vous prétendiez que vous n'étiez pas favorable à l'immigration, mais qu'il était impossible de l'empêcher."

Tout à fait, il est impossible de l'empêcher.

"De nombreux pays y parviennent fort bien".

Lesquels ? Je ne vois que le Japon. Pays à la civilisation particulière et très éloignée du monde occidental. Et encore, il y a des immigrés même au Japon.
La Corée du Nord y arrive bien aussi.
Mais je n'en vois aucun autre.

"Si vous étiez véritablement opposé à l'immigration, vous joindriez votre voix à ceux qui en déplorent les effets".

Ne pas être pour l'immigration ne signifie pas être opposé à l'immigration ou aux immigrés. Il y a comme pour tout des effets négatifs et positifs.

'Vous ne passeriez pas votre temps à déterrer des statistiques partielles ou biaisées "prouvant" que l'immigration est inoffensive.'

Il faut bien que j'étaye ce que je dis. Quand je dis que le nombre de meurtres s'est divisé par deux ces 25 dernières années, c'est vérifiable, par exemple.

"Vous n'invoqueriez pas la protection du lynx pour dénier aux Polonais le droit de se protéger d'une invasion d'immigrés provoquée par la Biélorussie."

J'ai juste dit qu'un mur à la frontière polono-biélorusse, ça serait compliqué vu la nature du terrain. Je savais que je vous piquerais au vif avec l'exemple du lynx, j'avoue. Quant au gouvernement polonais ça l'arrange bien cette "invasion", ça lui permet d'alimenter les peurs de sa population et de maintenir son électorat.

"Et ne me faites pas le coup de l'indifférence. Si l'on est indifférent à l'immigration de masse, c'est qu'on l'approuve. S'abstenir de lutter contre elle, c'est évidemment la permettre."

Il n'y a pas d'immigration de masse, puisque la France ne compte même pas 300 000 arrivées par an sur son territoire, sur 67 millions d'habitants.

"Je me rappelle fort bien vos commentaires prétendant que vous avez vécu au milieu des immigrés, et que vous n'avez constaté aucun problème."

En effet, vous avez bonne mémoire. Effectivement, je n'ai constaté aucun problème. J'ai cependant bien conscience qu'on ne peut faire de mon cas, non plus que du vôtre, une généralité.

"Vous êtes un représentant exemplaire de l'amoralisme total, du cynisme absolu, de la malhonnêteté intellectuelle, de l'intelligence pervertie mise au service du nihilisme et du mal. Qu'importe le sort de mon prochain, pourvu que je puisse démontrer ma virtuosité à soutenir n'importe quoi avec brio -- de préférence en détruisant tout ce qui est vrai, juste et beau."

Fichtre, quelle belle leçon d'humanisme vous me donnez là. J'en prendrai de la graine.

"Un concentré de notre époque -- et aussi, hélas, des vices français."

Que voulez-vous que je sois d'autre ?

"On se prend à regretter le temps des communistes bêtes et brutaux qui croyaient à quelque chose, au moins, et ne jouaient pas aux gandins intellectuels dépravés."

Ne reniez pas votre passé de jeune stalinien surtout, il en est effectivement resté quelque chose !

Robert Marchenoir

@ Tomas | 27 novembre 2021 à 13:20
"Où ai-je dit qu'il fallait importer les Afghans chez nous ?"

Partout. A chacun de vos commentaires. C'est votre obsession. Dès qu'un lecteur, ici, s'oppose à l'immigration, vous vous opposez à lui.

J'ai bien relevé le commentaire prodigieusement sophistique où vous prétendiez que vous n'étiez pas favorable à l'immigration, mais qu'il était impossible de l'empêcher.

Il est évidemment parfaitement possible de l'empêcher. De nombreux pays y parviennent fort bien. Vous vous payez notre tête.

Si vous étiez véritablement opposé à l'immigration, vous joindriez votre voix à ceux qui en déplorent les effets. Vous ne passeriez pas votre temps à déterrer des statistiques partielles ou biaisées "prouvant" que l'immigration est inoffensive. Vous n'invoqueriez pas la protection du lynx pour dénier aux Polonais le droit de se protéger d'une invasion d'immigrés provoquée par la Biélorussie.

Et ne me faites pas le coup de l'indifférence. Si l'on est indifférent à l'immigration de masse, c'est qu'on l'approuve. S'abstenir de lutter contre elle, c'est évidemment la permettre.

Je me rappelle fort bien vos commentaires prétendant que vous avez vécu au milieu des immigrés, et que vous n'avez constaté aucun problème.

Vous êtes un représentant exemplaire de l'amoralisme total, du cynisme absolu, de la malhonnêteté intellectuelle, de l'intelligence pervertie mise au service du nihilisme et du mal. Qu'importe le sort de mon prochain, pourvu que je puisse démontrer ma virtuosité à soutenir n'importe quoi avec brio -- de préférence en détruisant tout ce qui est vrai, juste et beau.

Un concentré de notre époque -- et aussi, hélas, des vices français.

On se prend à regretter le temps des communistes bêtes et brutaux qui croyaient à quelque chose, au moins, et ne jouaient pas aux gandins intellectuels dépravés.

F68.10

@ Paul Pedech
"La façon avec laquelle la petite bourgeoisie fragile et sans imagination encense la modération ou la nuance en soi a quelque chose d'encore plus ridicule que l'aristotélisme historique."

Le ramiste contre-attaque !

L'aristotélisme historique n'est absolument pas ridicule. Nous n'avons d'ailleurs toujours pas fini de le saigner intellectuellement à blanc.

Permettez-moi de vous faire prendre connaissance de les règles de Schröder.

Je vous autoriserai à cracher, tel Montaigne, sur l'aristotélisme historique le jour où vous m'expliquerez en quoi les règles de Schröder encodent les règles convertissant les syllogismes Barbara, Baroko et Bokardo.

Certes, Montaigne introduisit le mot "baroque" dans la langue française pour ironiser sur le côté "baroque" du syllogisme Baroko, nom d'un syllogisme remontant à un poème traçable jusqu'à Guillaume de Sherwood.

Mais nous sommes au 21e siècle. Et la syllogistique aristotélicienne, aussi pestiférée fut-elle sous l'influence des Lumières et proto-Lumières, reste une référence incontournable. Pour deux raisons:

1. Toute la question de la logique dite inductive, qu'on appelle la Science, se trace ultimement au Novum Organum de Francis Bacon, qui malgré la rupture qu'il opère avec la praxis aristotélicienne de l'époque, se place quand même dans la continuité intellectuelle de la syllogistique aristotélicienne.

2. La révolution logique du 19e siècle se matérialise sous deux formes: Boole et De Morgan. C'est cela qui nous propulse dans l'ère de l'informatique avec les outils logiques adéquats.

2.1. La machine de Jevons, qui tente de faire aboutir la révolution booléenne, est justement une machine mécanique dont le but est la résolution automatique et mécanique des... syllogismes aristotéliciens. Je vous laisse admirer l'engin.

2.2. C'est le calcul relationnel initié par De Morgan, les règles de Schröder en étant un exemple, qui fait progressivement rentrer les mathématiques dans l'ère logique moderne. Les quantificateurs furent effectivement inventés par Oscar Howard Mitchell, un relationnaliste de l'école de Peirce à John Hopkins. Pas vraiment par Gottlob Frege.

Bref. Curieusement, nous n'avons toujours pas saigné à blanc tout ce que contient la syllogistique aristotélicienne. Il y a encore du travail à faire sur ses soubassement sémantiques tels que les dictum de omi et dictum de nullo. Le dictum de nullo, surtout...

"Ô vie heureuse de celui qui, sans rire, enfile les perles Raison, Vérité, Objectivité, Esprit Critique, Indépendance."

Mais bon, cela a l'air de vous détendre, depuis votre perchoir d'ulmien, de cracher sur la bourgeoisie et l'aristotélisme historique comme d'autres appelleraient aux meurtres de brahmanes. Triste de voir l'anti-intellectualisme s'emparer d'Ulm. Car, ouais, les concepts de Raison, de Vérité, d'Objectivité, d'Esprit Critique importent massivement.

Il n'y a qu'en France où cet esprit relativiste prospère sous caution d'intellectualisme, protégé en cela par des concours qui dispensent nos intellectuels de publier pour acquérir le respect qui leur serait alors dû. En cela, Chomsky a mille fois raison.

Vous n'aimez pas Franc-Tireur ? Abonnez-vous à la revue de la Giordano Bruno Stiftung. Vous aurez de quoi satisfaire votre snobisme intellectuel. Magazine très léché, propre. Rationaliste. Pas prétentieux.

Maintenant, au sujet de Franc-Tireur: c'est une feuille de choux du versant polémique et politique du courant pro-Lumières en France. Oui, c'est ambiance enfants de la télé. Non, contrairement à ce qu'affirme Serge Hirel, ils ne passent pas l'islam sous silence. En tout cas pas dans le deuxième numéro. Numéro que je juge tout à fait correct.

C'est là la tradition polémique française. Voltaire était un philosophe ou un polémiste ? Plutôt un polémiste. Pierre Bayle était plus un philosophe qu'un polémiste. Connaît-on, en France, davantage Pierre Bayle ou Voltaire ? Valorise-t-on les concours d'éloquence, en France, ou les clubs de débats ? Dites-moi...

Bottom line: ce n'est pas parce que Voltaire existe que Pierre Bayle n'existe pas. Il serait bien que la nouvelle arrive aux oreilles de nos ulmiens, qui, à vous lire, semblent à deux doigts d'enclencher une révolution culturelle pour nous forcer à rire à la face de la Raison, de la Vérité, de l'Objectivité et de l'Esprit Sa... Critique au prétexte d'anti-bourgeoisie. Et ainsi nous démunir des seuls outils qui permettent de résister aux autocrates.

Plus le temps passe, plus je suis convaincu qu'il convient d'abolir ces concours: ils cultivent de fait l'anti-intellectualisme sous prétexte de réussite aux concours. Nous ne sommes plus à l'époque où Poisson assurait les petites classes à l'X. Ou à l'époque où Poincaré publiait Analysis Situs. Nous sommes à l'époque où les concours ont la vertu d'immuniser nos chères têtes blondes face à la culture de la critique, pour les transformer en nouveaux curés qui ne prennent plus la peine de publier pour prétendre avoir raison. Raison, ici, de cracher sur la Raison, l'Objectivité, la Vérité. Chutzpah...

Serge HIREL

@ F68.10 26 novembre 2021 à 00:53

Depuis 1870, Marianne est le symbole officiel de la République française, présent dans toutes les mairies et tous les bâtiments officiels. Depuis 1970, l’habitude a été prise que Marianne soit incarnée par une artiste. Brigitte Bardot fut la première, suivie entre autres de Michèle Morgan, Catherine Deneuve, Laetitia Casta... chaque élu optant pour le buste qui lui plaît le plus... Son égérie en quelque sorte.

En 2015, Camélia Jordana a été choisie pour interpréter le « Chant des Partisans » au cours d’un hommage national aux Résistants organisé par la Présidence de la République. C’est pour cela que j’emploie le terme « égérie », la chanteuse incarnant à cet instant une Marianne reconnaissante. Elle était alors le symbole de la réussite de l’intégration, une « chance pour la France ». Tout comme Rama Yade...

Ce point éclairci, je ne peux pas vous laisser dire que ma « position est abusive ». Vous estimez que les propos anti-flics et anti-hommes blancs de cette starlette n’ont pas un caractère aussi excessif que d’autres, ceux d’Alice Coffin par exemple. Soit, je vous l’accorde. Mais la conduite de Camélia Jordana est aujourd’hui celle d’un automobiliste qui franchit la ligne jaune. Que son véhicule la chevauche ou l’ait totalement dépassée, le résultat est le même : l’infraction est établie et l’amende sera la même.
Elle est aujourd’hui disqualifiée pour entonner ce chant, qui est l’un des trois airs sacrés de notre République, avec « La Marseillaise » et le « Chant du Départ ». Tout comme elle ne peut plus, si l’idée lui en venait, mettre à son répertoire « J’ai deux amours, mon pays et Paris »... Un abîme la sépare désormais de Joséphine Baker.

Dans l’état actuel de notre société, en proie à des clivages extrêmement dangereux, les propos de Camélia Jordana, sans nuance aucune, la font basculer dans le camp que, jamais, je ne rejoindrai. Et j’estime dommageable pour notre République que Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur à l’époque de ses déclarations sur les « violences policières », ait limité sa riposte à un tweet ma foi fort poli... « N'importe qui a le droit de cracher sur la France », dites-vous. Je pense très exactement le contraire.

Quant à votre concept de « cancel culture de droite » qui aurait toujours existé, cela mériterait que vous en apportiez quelques preuves... À moins que vous considériez que défendre son pays, sa culture, ses valeurs, relève de la « cancel culture »...

Tomas

@ Robert Marchenoir
"Et puisque un Afghan sur deux est analphabète, il faut tous les importer chez nous. Ça se tient."

Où ai-je dit qu'il fallait importer les Afghans chez nous ? Hormis le patronat en manque de main-d'oeuvre ou les généraux en manque de soldatesque, personne n'est pour l'immigration.

Vous déplacez le sujet, travers que vous dénoncez pourtant régulièrement chez vos interlocuteurs, tout ça pour faire du style et épancher votre bile. Vous avez un mode de raisonnement assez poutinien, en somme...

Robert Marchenoir

@ Tomas | 26 novembre 2021 à 08:14

Finalement, vous racontez tellement n'importe quoi que vous en êtes distrayant. Il y a, chez vous, une espèce d'impudeur à employer des arguments d'une mauvaise foi outrageante qui est un spectacle à soi tout seul.

"Quelque 45 % des hommes afghans sont analphabètes, il auront forcément des lacunes en sécurité aérienne."

Ça, c'est vraiment délicieux. Le type qui s'accroche à l'extérieur d'un avion pour faire un voyage de 2 000 kilomètres, c'est une lacune en sécurité aérienne. Je dois reconnaître un certain talent.

Et puisque un Afghan sur deux est analphabète, il faut tous les importer chez nous. Ça se tient.
______

@ Ninive | 26 novembre 2021 à 08:15
"Même besoin de ruminer ce que les commentateurs expriment."

Oui, c'est un truc, vous ne pouvez pas comprendre : ça s'appelle le débat contradictoire, basé sur les faits et sur la logique. Deux mille cinq cents ans de civilisation que vous semblez avoir loupés : la Grèce antique, la procédure inquisitoire que nous devons à l'Église catholique...

Je suis un peu surpris de votre réaction : mon dernier commentaire argumentait contre l'immigration, et ne procédait d'ailleurs à aucune "rumination" des propos de hameau dans les nuages. Je n'ai fait que rebondir sur le fait-divers qu'il nous a indiqué.

Vous êtes devenu un immigrationniste, un gauchiste enragé ? Vous allez vous pacser avec Tomas ? Je sais bien que les temps changent, mais votre transition de genre politique va un peu vite pour moi...

Quant à vous, vous ne prenez jamais à partie les commentateurs qui vous déplaisent, ici. Vous ne "ruminez" jamais. D'ailleurs, vos écrits sont toujours empreints d'une sérénité bouddhique, et l'on chercherait en vain une once de ressentiment dans votre attitude.

Ninive

@ Achille | 26 novembre 2021 à 09:18

Closer, Gala, Voici, les potins de la commère je ne les lis pas, mais attendez-vous à ce qu'un jour ils vous dévoilent que Brizitte est enceinte du majordome du Bunker.

----------------------------------------------------------

@ Aliocha | 26 novembre 2021 à 09:57

Vous avez dû encore tomber sur la tête en vous levant ce matin...
Quant à Zonzon je ne connais pas.

duvent

@ Robert Marchenoir | 25 novembre 2021 à 21:05

V'là not'bon samaritain qui reprend sa houlette !
Marchenoir, vraiment il y a chez vous quelque chose de très humain, d'infiniment humain, de bassement humain !

Et lorsque vous écrivez ceci : « Les écrasements successifs d'immigrés illégaux par des trains (ce n'est pas le premier) sont l'un des nombreux faits qui confirment, par l'expérience, ce que la science a établi sur l'infériorité de l'intelligence des Arabes et des Noirs, en moyenne, par rapport aux Asiatiques du Sud-Est, aux Juifs et aux Blancs (dans cet ordre). Il faut être particulièrement abruti pour choisir une voie de chemin de fer comme endroit pour dormir. Je dirais même : il faut être proche de la débilité mentale », je m'interroge et conjecture...
Cette histoire de chemin de fer, est étonnante, oui, oui, oui !

Il paraît qu'au siècle dernier, une quantité non négligeable d'êtres humains a aussi pris les chemins de fer...
On se demande encore pourquoi ?
Comme vous aujourd'hui...
Sans doute l'imbécillité crasse les a conduit à croire à des sornettes...
Qu'en pensez-vous ?

Comment expliquer sans l'abrutissement total, l'usage dangereux des chemins de fer ?
Peut-être, et il faut y penser sérieusement, les rails sont des choses qui portent malheur aux humains ?
Non ?

Pouvez-vous éclairer ma lanterne, ô humain, trop humain ?

Je m'interroge toujours lorsque vous écrivez cela :

« Suivant en cela l'exemple de leurs prédécesseurs, non "interprètes", comme cet Afghan qui avait violé une fille de 11 ans en Allemagne l'année dernière, avant d'être relâché au bout de 12 jours de prison, puis d'en violer une autre de 13 ans cinq semaines plus tard. »

Pouvez-vous nous dire s'il existe un lien de parenté avec ce personnage dénommé David R., sujet d'un autre billet sur ce blog, qui pratique lui aussi cet exercice physique ? Il faut noter qu'un tue et l'autre pas, c'est étrange ça...

De mon point de vue, ils doivent au moins être cousins germains, non ?

Qu'en pensez-vous Marchenoir ? Avez-vous quelques informations sur cette pratique afghane ?

De même, ici :

« Ou bien celui de ces officiers de l'armée afghane dûment entraînée par les Américains, lesquels avaient ordre de fermer les yeux sur leur pratique courante de l'esclavage sexuel des jeunes garçons ; la pédérastie étant une tradition, là-bas, chez les hommes de pouvoir, qui s'entourent d'adolescents à leur botte. »

Diriez-vous que l'armée américaine, visait à faire perdre la trace du modèle dans le genre, savoir : le sieur Duhamel ?

Votre discours est un corps au stade ultime de décomposition, il n'y reste que des cavités qui grouillent de vermines... Marchenoir vous faites pitié !

Aliocha

Aliocha est tout prêt, Ninive amnésique, à vous rappeler ce que vous oubliez.

https://www.biblegateway.com/passage/?search=Jonas%204&version=LSG

Amitié indéfectible à Zonzon, quand vous le croiserez.

sbriglia

"Il faut être particulièrement abruti pour choisir une voie de chemin de fer comme endroit pour dormir. Je dirais même : il faut être proche de la débilité mentale."
(RM)

Quand je pense que certains ont eu la chance de vivre à une époque où il n'y avait qu'un idiot par village…

Achille

@ Ninive | 26 novembre 2021 à 08:15

En regardant par le trou de la serrure j’ai vu que la conseillère en communication de Zemmour était enceinte. Mais vous en saurez plus en lisant Closer.
Dépêchez-vous d’aller à votre kiosque le plus proche car il n’y en aura pas pour tout le monde. :)

Ninive

@ Robert Marchenoir
@ F68.10

À tous les deux vous faites la paire. Même méthode, même besoin de ruminer ce que les commentateurs expriment, deux échappés d'asile qui ont un petit vélo dans la tête, Aliocha n'est pas loin et Achille regarde par la serrure.

Tomas

@ Robert Marchenoir

Mais si, les Algériens nous aident à faire reculer les déserts médicaux. Ils étaient, en 2018, 4 400 à être médecins en France sur un total d'un peu plus de 200 000 praticiens (https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/09/26/le-dilemme-des-medecins-algeriens_5360500_3212.html. Et apparemment la tendance ne semble pas diminuer.

Vous m'avez l'air de corréler un peu vite des comportements aberrants ou déviants tels ceux que vous décrivez au niveau d'intelligence, qui est d'ailleurs largement déterminé par l'alimentation, forcément déficiente dans les pays pauvres. Quelque 45 % des hommes afghans sont analphabètes, il auront forcément des lacunes en sécurité aérienne. Quant à des violeurs hélas il y en a partout, demandez à Olivier Duhamel ou à DSK.

F68.10

@ Serge HIREL
"Depuis 2015, l'égérie de la République a beaucoup évolué, comme l'indique le chapitre « Prises de position » de sa fiche Wikipédia."

Primo: je ne sais pas d'où vous tenez qu'elle serait l'égérie de la République. Rien de moins que cela... Elle aurait posé seins nus dans l'Obs pour figurer Marianne ? La belle affaire. Cela n'engage que l'Obs. Pas la "République". Et je n'ai cure des symboles et du symbolisme. Elle reste pour moi un être humain et rien d'autre.

Deuxio: c'est bien sur la base de l'article de Wikipédia que j'ai rédigé mon analyse en quatre points.

"Le « Chant des Partisans » de Camélia Jordana, hier soir, sur France 2, n’a strictement rien à voir avec celui entonnée par la même en 2015, devant l’Assemblée nationale."

Je viens de le visionner. Honorable. Pas transcendant, mais honorable.

"Il était alors l'hommage que rendait aux Résistants une jeune chanteuse issue de l'immigration et heureuse d'être française. Aujourd'hui, elle crache sur les forces de l'ordre, vomit l'homme blanc..."

Non. Vous déformez ses propos de ce que j'ai pu en juger. Je partage, quant à moi, l'analyse de Caroline Fourest sur le cas Jordana.

De ce que j'en vois, vous cherchez des poux à une chanteuse parce qu'elle ne partage pas vos opinions. Cela ne va guère plus loin.

"Hier soir, elle a pris les « Partisans » en otage de sa cause clairement anti-française."

Non. Votre position est abusive. Clairement abusive.

"Si vous considérez qu'en critiquant cette starlette, je fais de la cancel culture, vous vous trompez..."

Non. Je ne me trompe pas. La cancel culture, c'est la pression indue qu'exerce actuellement le gauchisme. Ce n'est d'ailleurs pas une spécificité US. Cela fait longtemps que la gauche se comporte ainsi, en France notamment. Cela a certes pris un coup de fouet depuis que les US s'y sont mis avec entrain, mais ce n'est pas nouveau.

Pas plus qu'il n'est nouveau que la cancel culture fait, de fait, écho aux pratiques que nous voyons historiquement de la part de la droite, qui ne tolérait que difficilement l'affront au drapeau ou à la religion.

La gauche a pris exemple sur la droite en la matière, si on en juge l'histoire au long cours. Et de la même manière que les excès de la cancel culture de gauche sont odieux, la cancel culture de droite a toujours existé.

De ce que j'en vois, vous cherchez à continuer cette noble et antique tradition de chasse à l'anti-national.

Camélia Jordana tient des propos qui ont été excessifs. Mais qui, non, ne relèvent ni de la haine de la France ni de la haine des hommes. Camélia Jordana, ce n'est pas Alice Coffin. Qui, elle, est pourtant bien élue. Alors que Camélia est avant toute chose une artiste pas spécialement politique. Et, en tant qu'artiste, elle aura nécessairement des opinions bien plus libres et même parfois déjantées qu'un éditorialiste ou un homme politique qui, eux, ont tendance à crever sous le conformisme et la langue de bois.

C'est une de vos adversaires politiques. Ce n'est pas une anti-France, ni une anti-homme. Et même si c'était une anti-homme ou une anti-France, je ne vois rien de choquant à ce qu'elle chante les Partisans. Rien. Chanson que j'ai d'ailleurs toujours trouvée relativement mauvaise.

"À la différence de Léo Ferré, avec lequel on peut ne pas être d’accord, mais qui, lui, sait exprimer ses convictions, dans un langage certes cru, mais poétique et intelligent. Lui fait honneur à la France."

Et c'est bien pour faire honneur à la France qu'il a choisi de crever un 14 juillet... On ne me fera pas croire que la date est un hasard et que la mort fut naturelle.

Et je trouve passablement indécent qu'on juge que X ou Y fasse honneur à la France sur la base de l'éloquence qu'il met à cracher dessus. Encore un masochiste à la recherche d'un sadique...

N'importe qui a le droit de cracher sur la France. Et Camélia, franchement, ça va... c'est soft.

Robert Marchenoir

@ hameau dans les nuages | 25 novembre 2021 à 12:16

Ces écrasements successifs d'immigrés illégaux par des trains (ce n'est pas le premier) sont l'un des nombreux faits qui confirment, par l'expérience, ce que la science a établi sur l'infériorité de l'intelligence des Arabes et des Noirs, en moyenne, par rapport aux Asiatiques du Sud-Est, aux Juifs et aux Blancs (dans cet ordre).

Il faut être particulièrement abruti pour choisir une voie de chemin de fer comme endroit pour dormir. Je dirais même : il faut être proche de la débilité mentale.

L'article que vous indiquez dit qu'il s'agissait d'Algériens. Par l'Espagne, nous arrivent aussi des Noirs.

Vous imaginez le formidable "enrichissement" que de tels immigrés sont susceptibles d'apporter à notre pays. On salive d'avance en pensant à tous les prix Nobel qu'ils vont nous apporter, à la façon dont ils vont nous aider à faire reculer les "déserts médicaux".

Et ce, bien sûr, sans le moindre recours aux allocations, au logement "social", aux classes RASED... (en bon français : classes pour débiles mentaux et voyous en herbe).

Dans le même ordre d'idées, je reviens sur l'évacuation d'Afghanistan des "interprètes" des armées occidentales. On se rappelle ces vidéos sidérantes d'Afghans courant à côté d'un avion militaire américain géant, en phase de décollage sur l'aéroport de Kaboul ; et plusieurs d'entre eux, évidemment, se faisant écraser.

Ils s'imaginaient quoi ? Qu'en courant le long de l'avion, ils décolleraient avec lui ?

Sur les mêmes vidéos, on voit que d'autres ont grimpé sur les flancs de l'avion, où un rebord permet de s'assoir tant bien que mal. Ils semblent ravis de leur coup. Certains se filment eux-mêmes, faisant des signes de la main à leurs compatriotes restés sur le bord de la piste, l'air de leur dire : on part en Amérique ! on vous enverra des cartes postales !

Qu'est-ce qu'ils s'imaginaient ? Qu'ils allaient faire le trajet peinards jusqu'à Doha, à 10 000 mètres d'altitude ? Sans surprise, ils se sont tués soit en tombant de l'avion après son décollage, soit écrasés dans le logement du train d'atterrissage.

Quel est le quotient intellectuel d'un type qui s'imagine pouvoir survivre à un voyage international, assis à l'extérieur d'un avion ?

Et ce sont ces gens-là qui "vont faire les travaux que les Français, les Américains, etc., ne veulent pas faire" ? Ils vont nous ramener au Moyen Âge, oui !

Quant aux "interprètes" évacués par les voies tout à fait officielles, ils promettent, eux aussi. Entre ceux qu'on a trouvés, sur une base américaine d'Abou Dhabi, accompagnés de plusieurs épouses, voire de filles mineures qui ont déclaré avoir été violées, et obligées de se "marier" pour quitter l'Afghanistan ; et ceux qui n'ont rien trouvé de mieux que de violer des adolescentes ou d'étrangler leur "femme", à peine après avoir posé le pied sur le sol de la méchante Amérique raciste et islamophobe...

Suivant en cela l'exemple de leurs prédécesseurs, non "interprètes", comme cet Afghan qui avait violé une fille de 11 ans en Allemagne l'année dernière, avant d'être relâché au bout de 12 jours de prison, puis d'en violer une autre de 13 ans cinq semaines plus tard.

Ou bien celui de ces officiers de l'armée afghane dûment entraînée par les Américains, lesquels avaient ordre de fermer les yeux sur leur pratique courante de l'esclavage sexuel des jeunes garçons ; la pédérastie étant une tradition, là-bas, chez les hommes de pouvoir, qui s'entourent d'adolescents à leur botte.

Même Zemmour n'a pas osé dire qu'on importait des débiles mentaux à tour de bras ; il s'est contenté de parler de voleurs, d'assassins et de violeurs.

Non que l'un exclue l'autre, vous l'aurez bien remarqué. Et en effet, il s'agit bien, de la part de nos gouvernements successifs, d'une politique qu'on peut qualifier d'extrémiste. S'opposer à ce laxisme imbécile et autodestructeur est du simple bon sens. C'est du centrisme mou.

Tomas

@ hameau dans les nuages

Je ne suis pas passeur de clandestins, pour votre information. Toujours pour votre information, personne n'est "pour l'immigration", à part quelques esprits tordus. Je ne suis pas pour l'immigration, pour le métissage, pour l'avortement, pour la consommation généralisée de shit, etc.

Mais je constate qu'il y a des migrants qui arrivent chez nous qu'il est impossible de tous renvoyer chez eux. Et je préfère qu'on s'en occupe correctement plutôt que de les accueillir avec la bave aux lèvres de haine comme vous.

Je compatis à vos problèmes de voisinage, mais vous m'avez l'air d'avoir une fâcheuse tendance à mettre tous les désagréments de votre vie quotidienne sur l'immigration, phénomène qui à ma connaissance affecte assez peu votre joli département, que je ne connais pas trop mal, comme vous le savez.

Jean-Paul Ledun

Eric, sors du corps de sylvain !

hameau dans les nuages

@ Tomas | 24 novembre 2021 à 23:16

Je pourrais vous abreuver de liens moi aussi en sens contraire et je ne vois pas quelle est votre finalité d'ajouter des problèmes aux problèmes.

Ici donc dans les PA, département épargné, nous voyons arriver petit à petit cette faune. La côte basque commence à en être sérieusement infectée, ce genre de personnes remontant par la voie ferrée:

https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/les-infos-de-6h-migrants-mortellement-percutes-par-un-train-le-flux-ne-tarit-pas-selon-une-association-7900085001

Ils arrivent en ville en étant pris en charge par des associations politico-humanitaires mais avec l'argent du conseil départemental, pourrissant la vie des gens à tel point qu'étant violents, les SDF "de souche" émigrent à leur tour vers des communes périphériques telles que la mienne pour pouvoir s'alcooliser et fumer leur shit en paix. J'ai ainsi une femme qui a installé une caravane pourrie dans un terrain derriere chez moi, vivant au milieu de ses chats et chiens, de subsides de l'État et en hiver de la taille de la vigne (ce qui est pour ce dernier point à son avantage).

Mais quelle est donc votre finalité de vouloir remplir ce tonneau des Danaïdes ? Inconscience ? folie ? but politique ? (phrase en majuscules dans l'esprit)

Pourquoi vous servez-vous, j'allais dire exploitez-vous ce tiers monde/quart monde ? Car vous l'exploitez !! (toujours en majuscules)

Tomas

@ F.68.10

Oui je vais sur Internet aussi. Mais je me méfie de ce que j'y lis, en particulier sur les réseaux sociaux, car ils sont l'équivalent du mur des WC d'antan: un défouloir, pas un espace de débat.

"Je m'oppose simplement à vos tactiques visant à pratiquer diversion sur diversion dès que les thématiques de l'insécurité ou de l'immigration viennent sur le tapis."

Je ne pratique pas diversion sur diversion, je fais juste observer que la dénonciation de l'insécurité est un paravent commode pour ceux qui n'aiment pas les Arabes et les Noirs. Vous remarquerez que ce sont souvent les mêmes qui déplorent l'insécurité (on sait ce qu'il en est, j'ai donné assez de chiffres) et "la perte d'identité de notre pays".

"Je pourrais aussi vous expliquer pourquoi je juge important de permettre à la société de sortir de la langue de bois, du tabou et de l'hystérie à ce sujet. C'est très simple: parce que ce sont là les facettes de la même pièce."

Pas de souci, mais si "sortir de la langue de bois" revient à taper toujours sur les jeunes de banlieues sans évaluer le travail de la police et la politique sécuritaire du gouvernement, pas d'accord.

Ma position est simple: les règles doivent s'appliquer, et les délinquants être punis. La délinquance des mineurs de 15-18 a l'air d'être un problème et il y a là un vide juridique à combler par le législateur.
Quant à l'immigration, elle doit naturellement être régulée et personne n'est pour en soi, c'est simplement une nécessité pour les populations des pays d'origine et les marchés du travail des pays d'accueil. Mais elle doit aussi être traitée de façon plus globale en repensant, si c'est possible, les relations économiques et politiques entre le Nord et le Sud, comme on disait avant. Si c'est possible ai-je bien dit, car j'ai bien conscience de la difficulté de la tâche, et même de son impossibilité s'il s'agit d'avoir des résultats à court terme.

F68.10

@ Tomas
"Non, je ne fais pas l'autruche. Je lis les journaux et je me promène dans la rue, c'est tout."

À vous lire, vous ne semblez pas avoir accès à Internet.

"Il est où votre problème, si vous l'exposiez au lieu de prendre votre air entendu dans vos sibyllins commentaires ?"

Mon problème ? Mais c'est évident: je veux que la police assassine les noirs et les arabes et les jette dans la Seine.

Nan, j'déconne...

Je ne veux absolument pas cela. (Petite précision pour les mal-comprenants...)

Je m'oppose simplement à vos tactiques visant à pratiquer diversion sur diversion dès que les thématiques de l'insécurité ou de l'immigration viennent sur le tapis.

Je pourrais aussi vous expliquer pourquoi je juge important de permettre à la société de sortir de la langue de bois, du tabou et de l'hystérie à ce sujet. C'est très simple: parce que ce sont là les facettes de la même pièce.

Je m'oppose simplement à ce que face à l'hystérie, vous prôniez le tabou, ce qui engendre simultanément langue de bois et surenchère dans l'hystérisation. En un cercle vicieux qui nous conduit au désastre.

Simplissime.

Je vous ferais remarquer que la stratégie du tabou nous a produit Eric Zemmour. C'est un pur produit du tabou. Un tabou est en effet fait pour craquer. Et quand ça craque, c'est pas joli à voir.

Tomas

@ hameau dans les nuages

Les faits divers on leur fait dire ce qu'on veut. Zurich est une ville très dangereuse où les cadres d'entreprise font boire les jeunes filles dans les bars pour les violer ensuite, par exemple:

https://www.blick.ch/schweiz/er-fotografierte-seine-opfer-nackt-im-schlaf-zuercher-schaendet-sieben-frauen-ein-jahr-gefaengnis-id17012063.html

Les trains suisses je vous dis pas, c'est plein de demandeurs d'asile marocains violeurs, la preuve:

https://www.nzz.ch/zuerich/zuerich-vergewaltigung-auf-zugfahrt-in-speisewagen-der-sbb-ld.1654802?reduced=true

Bref, on ne peut tirer aucune conclusion générale de l'information que vous nous communiquez aimablement. De même qu'on ne peut en tirer aucune du fait divers suivant:

https://actu.fr/ile-de-france/chelles_77108/seine-et-marne-apres-son-acte-de-bravoure-abderrahim-aissaoui-aspire-a-une-vie-professionnelle_34226185.html

hameau dans les nuages

@ Tomas | 24 novembre 2021 à 14:29

Vous vous promenez dans la rue ?
En plein centre-ville de Pau qui n'est pas réputée comme la pire des villes niveau délinquance:

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-homme-de-22-ans-juge-pour-tentative-de-viol-sur-deux-jeunes-femmes-a-pau-1637677113

Un Ghanéen arrivé en France depuis deux semaines, n'ayant pas les codes sans doute.
La presse locale en avait vaguement parlé sans préciser l'origine de l'auteur bien sûr.

sbriglia

« Le garde des Sceaux s'en prend à CNews qui serait la "chaîne officielle d'Eric Zemmour et de Marine Le Pen" et où Ivan Rioufol et Philippe Bilger "crachent sur lui". Il refusera toujours d'y être invité. » (PB)

Non.

Il refusera de se rendre à une éventuelle invitation.

Nuance…

sylvain

@ Serge HIREL | 24 novembre 2021 à 12:19

Tout à fait d’accord avec vous, votre message est encore mieux étayé que le mien.

———————————————-

@ Ninive

Excellente analyse, je vous rejoins sur ces LR arrivistes démagos girouettes qui ne sont qu’une pâle copie de cette infecte macronerie.

Zemmour au second tour ? J’en doute, la deuxième partie de la campagne médiatique macronienne d’intoxication du peuple et de l’inquisition contre Zemmour s’est accélérée et a pris une tournure nauséabonde, tous les coups sont permis, Macron a déjà mis in the pocket toute la gauche et ces LR chochottes les biens nommés contre Zemmour.

Ce dernier ne pourra faire le poids longtemps contre cette armada puissante, en outre le peuple a d’autres soucis plus importants : vont-ils pouvoir fêter Noël en famille ? Les jouets commandés vont-ils arriver à temps ? La cantine du Sénat sera-t-elle bien ravitaillée pour le réveillon en foies gras, homards, bûches et crus prestigieux, se lamente Larcher ?

Macron est très fort, c’est un génie machiavélique du règne de la peur.

Avec l’épée de Damoclès islamiste et son ausweiss sanitaire sur la tête de ses cocus de citoyens moutons : « obéissez, faites-moi confiance et votez bien »,il peut déjà savourer sa victoire prochaine.

Zemmour sera un lointain souvenir.

———————————————

@ F68.10

Arrêtez d’accabler ce malheureux Tomas ; puisqu’il vous dit qu’il ne fait pas les autruches, c’est trop haut pour y accéder !
Il se rabat sur les lynx, c’est plus à son niveau.🤣🤣🤣

Serge HIREL

@ F68.10 24 novembre 2021 à 14:24

Depuis 2015, l’égérie de la République a beaucoup évolué, comme l’indique le chapitre « Prises de position » de sa fiche Wikipédia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cam%C3%A9lia_Jordana#Prises_de_position
Le « Chant des Partisans » de Camélia Jordana, hier soir, sur France 2, n’a strictement rien à voir avec celui entonnée par la même en 2015, devant l’Assemblée nationale. Il était alors l’hommage que rendait aux Résistants une jeune chanteuse issue de l’immigration et heureuse d’être française. Aujourd’hui, elle crache sur les forces de l’ordre, vomit l’homme blanc... Hier soir, elle a pris les « Partisans » en otage de sa cause clairement anti-française.

Si vous considérez qu’en critiquant cette starlette, je fais de la cancel culture, vous vous trompez : la donzelle n’apporte rien à notre culture. Bien au contraire. Elle tente de la détruire.
À la différence de Léo Ferré, avec lequel on peut ne pas être d’accord, mais qui, lui, sait exprimer ses convictions, dans un langage certes cru, mais poétique et intelligent. Lui fait honneur à la France.

Giuseppe

"...les terribles et quotidiennes blessures d'une démocratie en péril, corps et biens compris." (PB)

Ce monde merveilleux des politiques, l'électeur a de quoi vomir dessus, maintenant je comprends mieux notre classement de la France au sujet de la corruption et tout le reste :

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/arbitrage-tapie-cr%C3%A9dit-lyonnais-quatre-hommes-condamn%C3%A9s-dont-le-patron-d-orange/ar-AAR4PRc?ocid=msedgntp

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/au-proc%C3%A8s-en-appel-du-couple-fillon-l-assembl%C3%A9e-nationale-r%C3%A9clame-%C3%A0-nouveau-un-peu-plus-d-un-million-d-euros/ar-AAR4SHl?ocid=msedgntp

Classement de la corruption dans le monde : "Il nous semble que la volonté politique fasse un peu défaut" en France, selon l'ONG Transparency. L'ONG a publié son rapport annuel sur la perception de la corruption dans le monde. La France est 23e au classement, alors que les pays nordiques et le Danemark sont en tête. Article rédigé par. franceinfo.

Notre monde politique que-le-monde-entier-nous-envie... Il suffit de le croire, j'espère qu'enfin je vais pouvoir récupérer un peu de mon pognon de ce simulacre d'arbitrage.
Comme mon voisin le dit souvent, ils ne valent pas le chanvre dont on fait les cordes.

Nous sommes de grands donneurs de leçons, au Liban ces derniers temps, alors que nous avons les chaussures qui baignent dans la boue, le purin, et l'ignominie.
Bien sûr ils crieront tous qu'ils sont innocents, qu'ils croient en la justice de leur pays, au complot évidemment.

« Un patriote est celui qui soutient la République en masse ; quiconque la combat en détail est un traître. ». (Saint-Just)

Tous ces lascars ne croient pas en leur beau pays, ils nous détestent, crachent sur les pégreleux, alors oui j'en ai assez d'entendre dire qu'ils ne sont pas tous comme cela, qu'au moins les médias leur crachent dessus, leur fassent tellement honte que le trou de souris soit encore trop grand pour eux, le knout verbal ils devraient subir, ils l'ont bien mérité.

Ils ont les moyens financiers, ils iront en cassation, que sais-je encore, les années vont passer, et eux passeront avec, avec un peu de chance ils seront au final honorés, ils ont planqué comme des malfrats, mais tout cela sera oublié, ils furent des vautours, demain ce sera la grande amnésie.
Así es la vida, la vida sin sueño. C'est désespérant.

Tomas

@ F68.10

Non, je ne fais pas l'autruche. Je lis les journaux et je me promène dans la rue, c'est tout. Il est où votre problème, si vous l'exposiez au lieu de prendre votre air entendu dans vos sibyllins commentaires ?

Ninive

@ sylvain | 24 novembre 2021 à 10:48

J'ai écrit ici, il n'y a pas longtemps, que si Zemmour se trouvait au second tour contre Macron, les LR voteraient Macron car ils sont vraisemblablement déjà achetés. Nous avons laissé s'installer le fils du diable à la tête du pays et il sera réélu quoi qu'il en coûte à la France ; à moins que le ciel ne lui tombe sur la tête avant cette date fatidique.

F68.10

@ Serge HIREL
"Et si, au lieu de discourir sur la pensée profonde de Camélia, on la remettait à sa vraie place de potiche, si on se contentait de lui laisser brûler les planches ? Elle finira bien par se consumer, elle aussi."

Parce que, ne regardant pas la télévision, je ne connais pas les faits d'armes culturels de Camélia Jordana.

Je me contentais donc de répondre sur le fond à sylvain, car, au vu des éléments dont je dispose, sa charge me paraissait excessive.

"Que cette écervelée injurie la France en chantant l'un des hymnes les plus symboliques de notre Histoire devant des millions de téléspectateurs sur une chaîne du service public, est un scandale."

Où se situe l'insulte ? Je vois qu'il s'agit d'une polémique en date de 2015.

"Mais elle n’est pas l'unique responsable de celui-ci. Elle n'est que le dernier maillon d'une chaîne dont le premier s'appelle Delphine Ernotte. Quand la présidente de France Télévisions a pris connaissance de ce projet d’émission, elle ne pouvait pas ne pas savoir que le thème choisi était sensible, clivant, et que le choix de cette sulfureuse starlette et même du Chant des Partisans pour l’illustrer était pour le moins provocateur."

Il y a quand même des gens qui cherchent à se sentir provoqués. Elle me semble simplement représentative d'une génération qui a ce type de fonctionnement mental. On ne réfute pas le message en attaquant le messager.

C'est une artiste dont la réputation me semble gonflée du peu que j'en vois. Je viens de découvrir sa performance d'Ederlezi, grâce à vous deux. Sympathique, mais pas transcendant.

Si vous recherchez l'insulte, vous avez de quoi vous faire plaisir avec Léo Ferré: Il n'y a plus rien. Ça, c'est de l'insulte. De la vraie.

Et, sur le fond, c'est un peu compliqué de beugler contre la cancel culture quand on tente de la pratiquer soi-même.

Serge HIREL

@ F68.10
@ sylvain

Et si, au lieu de discourir sur la pensée profonde de Camélia, on la remettait à sa vraie place de potiche, si on se contentait de lui laisser brûler les planches ? Elle finira bien par se consumer, elle aussi.
Que cette écervelée injurie la France en chantant l’un des hymnes les plus symboliques de notre Histoire devant des millions de téléspectateurs sur une chaîne du service public, est un scandale. Mais elle n’est pas l’unique responsable de celui-ci. Elle n’est que le dernier maillon d’une chaîne dont le premier s’appelle Delphine Ernotte. Quand la présidente de France Télévisions a pris connaissance de ce projet d’émission, elle ne pouvait pas ne pas savoir que le thème choisi était sensible, clivant, et que le choix de cette sulfureuse starlette et même du Chant des Partisans pour l’illustrer était pour le moins provocateur.

sylvain

Encore une belle manoeuvre des cabinets noirs de Macron :

Le financier de la campagne de Zemmour se dérobe.
Bien entendu ce sont des « raisons taquetiques et techqueniques » qui l'obligent à se retirer, on est bien d’accord.

N'y voyez pas du tout une intervention de Macron bien connu dans le monde de la finance, ce serait complotiste.

J'avais prévu que Zemmour subirait tous les tirs de barrages, les pièges, les traîtrises et trahisons, les coups fourrés les plus tordus, l'inquisition merdiatique fasciste extrémiste islamogauchiste macronienne, j'avais raison, mais je reste modeste dans mes succès de voyant prédicateur, tous les citoyens honnêtes et hermétiques à la propagande merdiatique officielle pouvaient eux aussi le prédire, pas besoin de boule de cristal, même un QI en service minimum suffit.

Ninive

@ Metsys | 23 novembre 2021 à 17:40

Splendide, un poète chez Justice au singulier... continuez cela nous fait énormément de bien.

———————————

@ Valéry | 23 novembre 2021 à 20:36

Merci, soyez parmi les premiers ici dans votre pays la France, continuez à l'aimer et elle vous le rendra.
"Un ami de Zemmour".

Ninive

@ Claude Luçon | 24 novembre 2021 à 01:50

Au travers de Zemmour c'est votre haine des autres que vous exprimez... La France c'est votre France à vous tout seul... il n'y a que vous... comme l'a dit de Gaulle pour Pétain : vous faites preuve d'un entêtement de vieillard vaniteux. !

sylvain

« En raison de la politique défectueuse de Bruxelles, la pression migratoire qui nous est imposée ne cesse d'augmenter. Nous sommes avec nos amis polonais ! »

De qui est-ce ?

De Orban, le héros hongrois qui lutte et se dresse avec efficacité face aux extrémistes islamogauchistes genrés woke LGBT de Bruxelles, la Vichy européenne siège de la grande mafia criminelle esclavagiste migratoire.

Rassurez-vous chers gauchistes, vos procureurs ont passé la surmultipliée de la haine extrémiste contre Zemmour ; tous les merdias de gauche entonnent le même refrain depuis peu :

« Zemmour n’a plus la cote, il baisse dans les sondages, terrible chute de Zemmour etc. etc. »

J’avais déjà prévu et écrit leurs manœuvres machiavéliques : ne pas le censurer malgré les demandes incessantes de ses ennemis, le laisser parler, diaboliser tous ses dires, les déformer, les caricaturer en propos racistes, jusqu’à la lassitude naturelle des citoyens, et enfin en deuxième partie, lancer une campagne tout aussi nauséabonde contre Zemmour en dévalorisant ses sondages en boucle dans tous les merdias.

Tactique extrémiste du totalitarisme islamogauchiste macronien, il n’y a que les benêts et les bisounours qui mordent à l’hameçon.

Zemmour est notre Orban, notre Polonais, trois figures historiques qui resteront dans l’histoire de leurs pays comme des héros résistants au fascisme extrémiste de l’UE poubelle migratoire islamiste coupe-gorge sanglant conséquence de l’épuration ethnique de la race blanche catho programmée par nos leaders soumis à cet islam criminel.

Un Grand Remplacement de civilisation jamais connu dans l’histoire du continent européen.

F68.10

@ Tomas

"Moi, je vois surtout les Français péter un plomb dans tous les sens. Et pas spécifiquement sur le pouvoir d'achat." (F68)

"Bof, après deux ans de COVID, rien d'étonnant. Je n'entends pas les Français se plaindre du risque de disparaître tous les jours non plus..." (Tomas)

C'est à l'école du cirque qu'on vous a appris à faire l'autruche ?

————————————————

@ sylvain
"Mais le comble de l’arrogance, du cynisme et du mépris a été atteint quand la chanteuse raciste racialiste indigéniste antiblancs anti-France Camélia Jordana, a entonné le chant des partisans, on croit rêver, jusqu’où iront-ils dans l'abjection ?"

Camélia Jordana, vous me dites ?
Que lui reproche-t-on ? Je ne connais pas trop l'histoire, mais regardons rapidement:

1. "En novembre 2018, elle affirme que sa génération ne se reconnaît pas dans la société française, dirigée par des « vieux blancs riches »."

L'Assemblée nationale est-elle oui ou non constituée de "vieux blancs riches" ?
Actuellement, l'âge moyen est de 51 ans. Un peu mieux qu'avant: Voilà la situation en 2007: Allemagne: 50.4 ans. Espace: 49.8 ans. France: 57.5 ans. Slovénie 49.8. Suède: 47.6.

Entre nous ? Peut mieux faire. Nous nous sommes améliorés sous le macronisme, mais force est de reconnaître que les dynamiques de l'Assemblée nationale et de notre vie politique ne sont pas des plus ouvertes.
Donc, bon, il y a des aspects où Camélia Jordana n'a pas complètement tort.

2. "L'année suivante, dans un entretien accordé à La Provence, Camélia Jordana déclare à propos du conflit kurde en Turquie que « si c'étaient des blancs catholiques qui se faisaient massacrer, on trouverait des solutions »."

Euh... oui. Enfin... p'têt pas, car nous sommes quand même, par exemple, très mous du genou sur la question de la conversion de Hagia Sophia en mosquée, mais sur le fond, quand même un peu.

Disons que tant que c'est des Yézédis qui se tapent 74 génocides, on a quand même tendance à s'en taper un peu. Personnellement, j'ai aussi été choqué par l'apathie européenne face à la situation kurde. Je me sentais un peu seul à souffler dans ma vuvuzela à chaque bombardement US pro-kurde sur Kobane.

Remarquons que des propos pro-kurdes de la part d'une personne d'origine algérienne témoignent quand même d'un détachement significatif par rapport à l'islam. Je ne peux que m'en réjouir.

3. "« Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j'en fais partie. Aujourd’hui j’ai les cheveux défrisés, quand j’ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France. Vraiment. Vraiment »"

Oui. Ben moi non plus je ne me sens pas en sécurité face à la police. Et je suis bien blanc. La police est bien évidemment nécessaire, et il n'est plus tolérable qu'elle ne rentre plus dans certaines zones. Mais leur donner un satisfecit ? Ils se comportent largement comme des abrutis, ne supportant pas plus qu'on les regarde qu'une vulgaire racaille ne le ferait.

4. « L'ensemble de ces chansons disent que si j’étais un homme, je demanderais pardon, je questionnerais les peurs, et je prendrais le temps de m'interroger. Car les hommes blancs sont, dans l’inconscient collectif, responsables de tous les maux de la terre. »

Complètement woke. Cela dit, phrases semble-t-il sorties de leur contexte. Cela fait partie de ce type de Zeitgeist où les gens se prennent la tête sur des micro-macro-problèmes, avec un tempérament empreint, au choix, de masochisme ou de sadisme.

Si Camélia Jordana faisait partie des ces sadiques du genre fondamentaliste musulman qui, face au masochisme de l'homme blanc, dirait "Tu dis que les blancs sont coupables ? Oui. Tu as tout à fait raison. Faisons équipe ensemble" nous serions effectivement là face à de l'islamogauchisme en bonne et due forme. Ce n'est pas le cas dans les propos de Camélia Jordana.

Oui, c'est un gauchisme mièvre et mielleux. Oui, c'est woke. Non, ce n'est pas raciste. Non, ce n'est pas islamo-gauchiste. Cela fait partie des thématiques identitaires sur lesquelles, compte tenu de la situation actuelle, il convient de nier l'emprise à la frange anti-démocratique de la droite de la droite, ainsi qu'aux islamistes. Thématique identitaire qu'il n'est plus, non plus, possible de passer sous silence. Mais qu'il convient de recadrer ultra-sèchement dès que cela dérive vers une caution de l'islam politique.

Ce n'est pas le cas dans les propos de Camélia Jordana. Même si, comme l'essentiel du mouvement dit woke, elle se retrouve probablement inconsciente de ce qu'elle est en train de remuer avec de telles déclarations.

Déclarations qui passeraient un chouïa mieux, par exemple pour la première, si nous n'avions pas l'art consommé, en France, de faire l'autruche. Comme le fait Tomas. Comme le font les anti-woke quand ils s'ingénient à nier que notre Assemblée, en 2002 ou 2007, question moyenne d'âge, question minorités, bref, c'était pas top. Pas un fonctionnement des plus ouverts...

C'est d'ailleurs une des raisons historiques de la percée de Macron, il me semble.

Claude Luçon

@ Valéry | 23 novembre 2021 à 20:36

Vous parlez là d'un tout autre sujet !
Vous écriviez : "J'avoue qu'en tant qu'immigré..."
puis
"Quand j’écoute Zemmour, je prends des notes puis je vais à la FNAC pour compléter ma bibliothèque avec les œuvres qui ont jalonné et transcendé la culture française."

C'est sur cela que je commentais.
Je voulais seulement vous suggérer une oeuvre qui pourrait vous aider bien mieux que Zemmour dans la recherche que vous faites pour connaître la France dont je suis heureux que vous en recherchiez l'histoire et cherchiez à l'assimiler..
C'était une simple suggestion, je suis particulièrement chauvin précisément parce que mon activité m'a conduit dans bien des pays, dont celui duquel Zemmour est issu mais où il n'a jamais mis les pieds, pays d'où j'ai aussi vu, et servi et même représenté, la France.

Zemmour est une tout autre histoire, celle liée à mon passé et à qui je suis ; je le considère comme un danger et désapprouve ceux qui justifient son attitude. Zemmour dessert et ridiculise la France tout autant que Rama Yade vient de le faire, et ne sert, comme elle, que lui-même !

Chez moi la famille s'est ouverte à des Italiennes, Américaine et Roumaines, toutes (quatre) ont conservé leur nationalité et sont devenues françaises en plus.
Xénophobie ne fait pas partie de nos défauts !
À ce jour je ne fais que de la zemmourophobie !

J'aime mon pays, sans réserve, ce qui ne veut pas dire que j'aime tous ses citoyens, Zemmour fait partie de ceux que je n'aime pas.
Il dessert mon pays, je le fais savoir !
Je le considère comme un imbécile vaniteux et dangereux, c'est mon droit.
C'est aussi ça la liberté.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS