« Joséphine Baker ne serait pas bien dans la France d'aujourd'hui ! | Accueil | Valérie Pécresse: l'espérance de la droite »

03 décembre 2021

Commentaires

genau

Il n'y a pas d'humour de gauche ni de droite: il y a la dérision, propre à la gauche, exploitant les lieux communs, le cynisme hautain de droite et l'humour des gens intelligents, de gauche comme de droite, destiné à faire naître sur les lèvres de ceux qui en partagent l'expression, un léger plissement des lèvres, à l'horizontale de préférence, "faire naître sur les lèvres d'un ministre, un sourire enfin, qui ne soit pas sinistre".

Or, l'homme politique est rarement un humoriste: d'abord parce qu'il est avant tout un homme de spectacle, puis il a besoin de tout son sérieux pour le travestissement de la pensée et de toute sa méchanceté pour la diffuser. Il n'a pas le temps d'éclaircir son attitude.

Le reste est amusement, plaisanterie, grossièreté, battage d'estrade, grosse rigolade, spectacle de cabaret.

L'humoriste est un homme sérieux, à distinguer du polémiste, le maître reste Jules Renard.
Le chansonnier peut être humoriste: Jean Rigaud ne l'était pas, ce qui ne l'empêchait pas d'être drôle, Pierre-Jean Vaillard l'était, comme Jean Marsac. La grande difficulté est, au-delà, de faire la différence entre l'humour et la dérision. C'est la méchanceté qui est le juge de paix, pas la férocité, la méchanceté. Or, celle-ci se partage très bien entre la gauche et la droite. À ce titre, Staline est un grand humoriste qui a réussi à faire sourire Jean Kanapa par sa férocité.

Achille

« Heureusement il en reste quelques-uns qui considèrent que l'humour doit seulement être courageux, équitable, corrosif pour tous, intelligent et modeste »

Nous avons ici un petit extrait de l’humour de droite en la personne de Jérôme.
Peut-on vraiment dire qu’il soit courageux, équitable, corrosif pour tous, intelligent et modeste ?
Sincèrement j’ai des doutes. :)

Claude Luçon

@ Achille | 03 décembre 2021 à 06:16
"L’appareil du parti va certainement agir dans les coulisses, comme cela est déjà arrivé dans le passé avec Giscard en 1981 puis Balladur en 1995"

Ils vont avoir du mal, ou être du genre Speedy Gonzales, il n'y a eu que 18 heures entre les deux tours dont une nuit de sommeil cette fois-ci. En plus seuls ceux qui avaient voté avaient la possibilité de pouvoir voter au second tour.

Il semble que Christian Jacob y avait pensé, cet homme de la terre a en lui la bonne vieille fourberie du paysan que nos agriculteurs (de votes) modernes semblent avoir oubliée !
Le plus curieux est qu'aucun journaliste ne parle de lui
Il était pourtant là sur les photos, hilare au milieu des candidats, y compris Baroin dans quelques cas !

sylvain

Exemple d'humour très de gauche : c'est drôle quand même, lorsqu'une boîte va fermer, les ouvriers brûlent des pneus, attrapent les sala*ds de patrons au colbac et font des pieds et des mains pour qu’un autre sala*d de repreneur continue l’activité.
 
C’est le paradoxe du c*n qui supplie qu’on continue à le prendre pour un c*n.

Le salarié ? 

Un loser de gauche qui a besoin d’un sala*d de patron de drouâte pour pouvoir becqueter et lui crier dessus.

C'est clair et vérifié, l'humour est bien de gauche.

Serge HIREL

@ Achille 03 décembre 2021 à 11:17
« À noter qu’Éric Ciotti a gagné d’un cheveu face à Valérie Pécresse ! »

Achille, c’est le pied ! Vous avez du... talent... Promis, je ne le ferai plus...

Serge HIREL

Comment dites-vous ?... Meurice ?... Connais pas... Un humoriste ? Sur France Inter ?... Ça existe ça, un humoriste chez ces pisse-froid ?... Excusez-moi, je n’écoute jamais France Inter... Depuis des années... Pour tout vous dire, depuis qu’elle confond radio de service public et radio de propagande... de propagande gaucho, bien sûr. Très peu pour moi... Meurice ? Vous me dites qu’il est dans l’équipe de... Ah, je ne me souviens plus de son nom... Mais si, vous savez, cette jeune Belge... En tout cas, celle-là, elle a encore du chemin à faire avant de rattraper son compatriote Devos !...

Bon, pour vous répondre, je vais faire un effort... je vais écouter deux ou trois chroniques de ce Meurice sur son site... zofficiel...

Un quart d’heure plus tard...
Bon, dites-moi, vous m’avez fait perdre mon temps ! Humoriste, ce gars-là ? Comme moi je suis pape ! Tout juste un gugusse qui éructe sa haine des gens de droite, qui trouve intelligent de cracher sur les Français, de se moquer du citoyen lambda sans jamais se prendre de bec avec une pointure et qui fait ricaner ses copains, qui font croire ainsi qu’il est drôle... Vous le voyez s’en prendre en direct à André Santini ? Pulvérisé, le jeune malotru !
Enfin... Merci pour ce moment, comme disait... Ah ! J’ai aussi oublié son nom... Vous savez, cette journaliste qui a écrit un bouquin après sa rupture avec Papounet... Non, pas Ségo, la suivante... Avant le scooter... Au moins, elle, sa rage était drôle. Du vrai théâtre de boulevard !

Il paraît que, ces jours-ci, elle s’en prend à un ex-confrère qui veut dormir dans le même lit qu’elle ? Une histoire de photo dans un clip qui lui aurait rappelé ses...zammours contrariées (pardon, elle était trop facile..). Tout le monde ne partage pas la même nostalgie de la France d’avant...
Autrement plus drôle que votre Meurice, la Valérie ! Celui-là, non, franchement, il ne méritait pas un billet ! C’est lui faire trop d’honneur ! Si vous n’arrivez pas à dormir, comptez les étoiles. Aucune chance qu’il soit parmi elles !

Xavier NEBOUT

L'humour de la racaille, nous l'avons vu à l'œuvre lorsqu'il accompagnait Marie-Antoinette à l'échafaud, mais aussi les tondues à la "Libération".

Celui de notre pègre intellectuelle du moment est de même essence.
Elle est prête à lyncher Eric Zemmour en riant. Elle le hait pour être entré dans la noblesse, celle de l'âme - et il n'y en a jamais eu d'autre. D'autant plus insupportable que rien ne l'y prédestinait.

Les clients de mon agence immobilière sont accueillis par le portrait en pied de Jacques Cathelineau. Il n'était qu'un camelot, et a été le généralissime de l'armée catholique et royale. E. Zemmour est probablement de même souche.

vamonos

L'esprit Canal, c'est anal, C Anal. L'humour de gauche est en dessous de la ceinture étant donné que la maison n'a pas l'électricité à tous les étages, mais le gaz au bon endroit.
L'humour pipi caca fait toujours rire dans les cours de récréation et sur les plateaux islamogauchistes parce qu'ils ont redoublé l'école du rire sans obtenir le diplôme qui n'existe pas.

Michel Deluré

Raymond Queneau définissait l'humour comme étant « une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie ».

Dans ce cas, puisque selon GM l'humour est inéluctablement un marqueur de gauche, devons-nous alors en déduire que les grands sentiments invoqués par les tenants de cette pensée ne peuvent être qu'enrobés d'une bonne couche de connerie et que leurs tentatives pour décaper celle-ci sont jusqu'à ce jour restées vaines ?

À moins tout bonnement que l'homme de gauche ne possède pas plus de prédisposition à l'humour que tout autre homme, ce qui infirmerait alors la thèse de GM. Par contre, je connais nombre d'hommes de gauche qui constituent d'excellents sujets d'humour.

Patrice Charoulet

Vanité

« La vanité est si ancrée dans la cœur de l'homme qu'un soldat, un goujat, un cuisinier, un crocheteur se vante et veut avoir ses admirateurs, et les philosophes mêmes en veulent et ceux qui écrivent contre veulent avoir la gloire d'avoir bien écrit, et ceux qui les lisent veulent avoir la gloire de les avoir lus, et moi qui écris ceci ai peut-être cette envie, et peut-être ceux qui le liront... »
(Pascal, « Pensées »)

caroff

@ Marc Ghinsberg
"Il paraît que chez les soutiens de Xavier Bertrand, c’est le chauve qui peut."

"Incontestablement le prix de l'humour politique 2021 revient aux adhérents LR (la moitié fraîchement convertis) qui ont porté Eric Ciotti en tête du premier tour de la primaire.
Et le chauve sourit !"

—-

Ouaf ouaf, c'est du niveau de France Inter tout ça !
Postulez donc, vous avez toutes vos chances !

caroff

À partir du moment où l'on distingue l'engagement politique de l'humoriste, c'est qu'il ne l'est pas puisque son idéologie surplombe ses mots d'esprit... qui, dès lors, n'en sont plus.

Je me souviens avoir assisté à un show de Guy Bedos à Bobino il y a des siècles. Mitterrand était tout juste élu et l'humoriste pied-noir avait laborieusement égrené quelques méchancetés que seuls les intimes de la gauche pouvaient comprendre.
Je suis resté de marbre toute la soirée, au grand dam de mes copains... de gauche !

Giuseppe

"...qu'il n'y a rien à la télévision et que lire sera pour plus tard, il faut bien tenter de vivre." (PB)

Houlà ! C'est grave docteur, comme si l'horizon indépassable de la vie était le canapé et la télévision ?
Il faut savoir faire ses bagages, un noisette sous la plus belle carte postale du monde:

https://www.tourmaletpicdumidi.fr/decouvrir/top-destination/pic-du-midi-de-bigorre/

La vie est belle, regarder un escargot traverser un chemin, avez-vous vu un escargot traverser un chemin ? Entendre son pouls battre quand vous êtes sur un vélo, au bord de l'eau, ou sur le toit du monde :

https://i.goopics.net/f74alc.png

Paris qui pue, Paris poubelle, Paris rance... "Tenter de vivre" ou mourir à petit feu, c'est un choix mais c'est déjà être mort. Non ce n'est pas de Victor Hugo. Juste un air de fraîcheur :

https://youtu.be/K8bAL_hYTEg

---

Il doit nous coûter une fortune ce nabab de la politique :

https://i.goopics.net/ercl3r.png

On ne remerciera jamais assez Macron d'avoir posé une première mine et Zemmour de le faire voler en éclat, le système.
Cela me rappelle le film où Clint Eastwood fait sauter un pont, pour arrêter un massacre, on n'en est pas encore là, pour l'instant les acteurs s'en tiennent aux paroles.

Revenons à notre confit doré sur tranche du début, le plus déroutant est qu'il doit avoir des analyses de bébé et une santé de fer.

C'est à dégoûter tous les amateurs de pommes vapeur, et de carottes râpées, suivez mon regard.

Moules de Bouchot sauce Picpoul de Pinet, frites au four, noisette du matin, Ormarine d'accompagnement, il m'a rendu jaloux à midi le gros bébé de nos vies citoyennes, rayonnant de santé.

Et un grand bol d'air pour finir sous le plus beau panorama du monde. Notre hôte m'inquiéterait, mais au fond lui est frugal, il se satisfait de lampions, plateaux TV et supputations parfois foutraques que nous offre l'ORTF d'aujourd'hui.

Un vrai régal à l'heure du lancement de l'apéro, mais il faut aimer goûter souvent la même soupe, les ingrédients ne surprendront pas les palais les plus avertis.

Mais comme nous le disons en bonne compagnie, ça dépanne au moment crucial, "Tavernier ! Tapas con agua sín gas", il comprend beaucoup de langues il n'en n'a appris aucune pourtant.

Jérôme

Bonjour Philippe,

La seule chose certaine est que le crétinisme aigu est macronien.
L'humour lui, est de droite comme de gauche.
Encore faut-il s'entendre sur droite et gauche.
Par exemple, je considère Emmanuel "Kadyrov" Macron comme un alter ego des pires dictateurs de la planète.
Ses adorateurs le voient comme le chantre de la liberté parce qu'il blablate. Je dirais plutôt chancre de la liberté.
Quand il essaye piteusement de faire de l'humour, il est nul.
L'humour d'extrême droite est donc parfois nul.
Et parfois excellent.
Le gauche est parfois... souvent nul.
Le droite est bien meilleur. Plus libre, moins corseté.
Bref. Il faut virer Macron. Se débarrasser de cette purulente peste brune qui s'est abattue sur le pays comme la petite vérole sur le bas clergé breton.
Vive la France.

hameau dans les nuages

Elections au sein des LR

Ciotti Plastic Bertrand ouhouh ouh !

T'occupe ! T'inquiète ! Il va s'en remettre ! Ouhou ouh !

(Ce n'est pas de moi).

Exilé

l'humour est forcément de gauche

Tout simplement parce que les porteurs d'un humour de droite ont eu la tête virtuellement coupée, comme dans le domaine artistique, dans le domaine du journalisme, dans celui de l'édition, dans le monde universitaire, etc.

Giuseppe

Je vais faire un peu d'humour... mais à droite:

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/un-rapport-de-la-chambre-regionale-des-comptes-pointe-la-gestion-de-la-region-ile-de-france-20200228

Mais bien sûr ! C'est un complot ! "C'est à charge" ! La routine quoi.
On la connaît, elle n'est pas pire que les autres, elle n'a pas pu changer depuis son portrait au vitriol du Palmipède.
En fait l'humour de droite vaut bien celui de gauche, Emmanuel peut dormir sur ses deux oreilles, les miracles en matière d'économie c'est pas pour demain, alors mieux vaut en rire. Faire du vieux avec du vieux cela fera toujours rigoler.

Marc Ghinsberg

@ Achille

Il paraît que chez les soutiens de Xavier Bertrand, c’est le chauve qui peut.

stephane

Éric Ciotti a compris la primaire: il s'est adressé aux plus radicaux de son camp.

Barnier a été très décevant dans ces débats et vu son score, malgré sa vacuité, il peut nourrir des regrets.

Juvin avait de bons arguments, mais qu'il fasse de la médecine.

Pécresse a su s'imposer et a été sous-estimée par beaucoup de monde, à commencer par Macron qui aurait dû la neutraliser avant. Je ne donnais pas cher d'elle il y a deux mois. Une surprise Royal.

Bertrand s'est jospinisé en faisant une campagne de second tour de présidentielle alors que c'était le premier tour d'une primaire.
Ce gars pue la duplicité et les votants de droite l'ont bien compris.
En primaire ouverte, sa dérouillée aurait été la même.
C'est une bonne nouvelle pour le pays.
Je ne pense pas qu'il ait compris la leçon. Mais je pense que Pécresse et Stefanini savent à qui ils ont affaire.

La palme revient à Renaud Muselier. Merci à lui. Avec des amis comme lui il n'y a pas besoins d'ennemis.
Le spin off LR est en marche.
Qui rejoindra Marion Maréchal en 2027.
Qui rejoindra Edouard Philippe.
À moins que Pécresse ne batte Macron. Du point de vue des déçus, elle a de toutes façons davantage de capacité que Bertrand, incapable lui de comprendre qu'il n'a rien compris.
Ces 5 candidats ont été courageux. Blaguer davantage ne serait pas très charitable. Honneur à eux.

sylvain

Humour de gauche : humour de fosse septique nauséabonde.

Humour de Guy Bedos qui profite d'une scène pour traiter Morano de conne en toute impunité, le fascisme de gauche permettant ce genre de liberté d'expression.

Humour de Farce Sphincter, radio gauchiasse aux humours de procureurs soviétiques options nazifientes.

Humour des Ruquier et Gérard Miller qui traitaient les sarkozystes de salauds et qui continuent à lancer des fatwas humoristiques islamogauchistes contre tous ceux qui ne pensent "pas bien".

Humour ad nauseam, ad hitlerum, calomnieux, de ces inquisiteurs, procureurs de toute la lie de la fange haineuse facho gauchiste impunie mais qui s'empresse de porter plainte contre un dit de droite s'il dérange et perturbe la nomenklatura de gauche avec des allusions jugées gênantes par ces juges bien-pensants officiels.

La gauche beurk caca boudin au QI de bulot, c'est dans leurs programmes électoraux.

Tipaza

@ Achille | 03 décembre 2021 à 11:17
"Humour de gauche"

Bof, on peut constater que l'humour de gauche est tiré par les cheveux, et que la gauche ne crâne pas après ce résultat.

Jean-Paul Ledun

Un comique, un humoriste, un clown, dès qu'il prêche pour une chapelle - de droite ou de gauche - perd immédiatement son pouvoir comique...
Il devient prêcheur pour son propre camp.
Facile.
Le travail de Devos, faire rire tout le monde en étant quand même critique, difficile.

Achille

@ Marc Ghinsberg | 03 décembre 2021 à 10:35

À noter qu’Éric Ciotti a gagné d’un cheveu face à Valérie Pécresse !

(Humour de gauche) 😊

Marc Ghinsberg

Comme Achille, j'apprécie l'humour de droite.
Incontestablement le prix de l'humour politique 2021 revient aux adhérents LR (la moitié fraîchement convertis) qui ont porté Eric Ciotti en tête du premier tour de la primaire.
Et le chauve sourit !

Jean-Louis

Guillaume Meurice, n'est-ce pas celui qui copine et collabore (c'est le cas de le dire) avec l'antisémite notoire Vanhoenacker ?
Voilà qui me suffit amplement pour positionner le personnage sur mon échelle de valeurs.

Bon, Monsieur Bilger, il va quand même falloir écrire sur la prestation de Xavier Bertrand qui se termine dans un gag !

Force est de constater qu'après la scène de vaudeville se terminant par une carte LR reprise avec des pincettes et une élection désopilante, une carrière dans les arts divinatoires vous est formellement déconseillée !

Bien que n'étant par ailleurs pas particulièrement fan des gesticulations d'Eric Ciotti, je constate que pour une fois la morale est sauve: le seul à n'avoir pas quitté le navire à un moment ou à un autre se retrouve en tête. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si ses infortunés adversaires se tournent vers Pécresse, qui aura donc les soutiens qu'elle mérite. De son côté, Christian Jacob aura également reçu des militants le camouflet qu'il cherchait: un parti n'est pas un paillasson, pas plus qu'une plateforme Kickstarter.

Tenez, je vais faire une prédiction à l'oeil : si d'aventure Ciotti arrive en tête en second tour, X. Bertrand tournera casaque vers Macron. Affaire à suivre.

Patrice Charoulet

Celle qui m’épate, c’est Blanche Gardin.

P.-S.: rien encore sur LR. Vous attendez la fin de l'histoire (les résultats du second tour) ? Pour commenter, je ne vais pas aller plus vite que la musique.

Denis Monod-Broca

L'humour forcément de gauche : quelle bonne blague !
Et, comme l'humour c'est "commencer par se moquer de soi", les gens de gauche qui disent cette blague, s'offrant au rire de la foule, font preuve d'une sacrée dose d'auto-dérision : quel formidable sens de l'humour ils ont !
Bravo à eux, à ce Guillaume Meurice en particulier !
J'en ris encore.
Ah... comme j'aimerais savoir me moquer de moi-même, qui ne suis pas de gauche, avec autant d'humour qu'eux !

Achille

Guillaume Meurice, je ne connais pas. Il est vrai que depuis que Stéphane Guillon et Didier Porte ont été virés de France Inter pour insolence, je n’écoute pratiquement plus les humoristes de cette station, sauf peut-être Sophia Aram dans ses bons jours.

Mais à droite il y a aussi de bons humoristes, même si ce n’est pas volontaire.
Prenez Xavier Bertrand, par exemple, Il disait encore récemment : " Je suis le seul à pouvoir battre Macron, et il le sait !".
Eh bien à la primaire de LR il s’est fait battre par trois de ses adversaires qui n’étaient pourtant pas des foudres de guerre. C’est plutôt drôle, non ?

Ajoutons à cela Éric Ciotti qui, lors de son allocution après les résultats, affirme lui aussi : "Je suis le seul à pouvoir battre Macron !", puis Valérie Pécresse, elle aussi, dans la foulée. Il fallait voir la tête de XB qui était à côté !
Comique et un peu primaire, mais à droite ça passe !
Et puis quand même, Éric Ciotti vainqueur de la primaire. Lui qui est à Éric Zemmour ce que Pascal Obispo est à Michel Polnareff, il fallait le faire.
C’est le plus petit qui a été le plus malin et il a gagné. Il fallait jouer la carte Zemmour.

Vu que les trois perdants ont aussitôt reporté leurs voix sur Valérie Pécresse, d’un point de vue arithmétique c’est elle qui devrait représenter LR en avril prochain.
Mais en politique, ça ne se passe pas comme ça. L’appareil du parti va certainement agir dans les coulisses, comme cela est déjà arrivé dans le passé avec Giscard en 1981 puis Balladur en 1995. Surtout que Ciotti a promis le poste de PM à Laurent Wauquiez, un beau poste de ministre d’État à Bruno Retailleau.
Toute la droite dure est sur le pont ! Résultat demain à 14H.

Bonne chance à Valérie Pécresse quand même, elle le vaut bien. Mais après, contre Emmanuel Macron, ce sera une autre histoire !

xavier b. masset

Mûre pour le stand-up, votre chute fait rire. Dans un très bon tempo, nous remet en tête le chant de votre introït, hymne à la lecture suspendue, mais bien là, en point d'orgue et d'arrêt de votre billet.

Lire nous lave de ces tristes spectacles, en effet, encore faut-il, pour y rebrancher notre souffle, retrouver ce chemin de solitude qu'on saccage quelquefois soi-même, qu'on oublie, dont on efface la trace fossile, par peur de manquer quelque chose de la farce du monde, et de la familière et tiède petite fureur de ses ondes bruitistes.

Meurice, et son éternelle grimace de député Chasse, Pêche et Traditions de la Somme - il s'habille pareil - donne toujours l'impression que la marionnette Von Choltitz qui l'habite, comme un chasseur de son hôtel, va sortir de son corps en robe de chambre pour s'en aller cueillir les collabos du sourire de droite - à la Sacha Guitry - de peur qu'ils incendient Paris, qu'ils le fassent exploser de leurs saillies.

Radio France-Paris à ses devoirs manque, Radio France-Paris est aux mains de faux saltimbanques.

Je dis ça parce que Meurice est l'auteur d'un documentaire, loin d'être mauvais en soi grâce aux témoignages engrangés et livrés, sur le Café de la Gare de Romain Bouteille et de la bande à Coluche, le portrait de vrais anars non subventionnés, d'authentiques humoristes, les gars et filles du Splendid relevant le gant d'une astucieuse manière convaincante, un peu plus tard dans leur sillage.

Déjà le ver cornélien était dans le bruit, dès cette époque, le comique de situation du théâtre vivant se devait de donner des gages au léninisme culturel post-68, bien avant d'arriver, brut de recoffrage, dans les valises et paquetages des impresarios du mitterrandisme, mains dans les poches revolver de leurs longs manteaux pleines de répliques attendues.

L'esprit Canal, et son école de vulgarité - dont le vérisme fut recouvert d'une couche des meilleurs sentiments alors disponibles en magasin, exposables à merci, entre deux rails de poudre de rire blanc plus que jaune -, boucla le paysage et imposa ses décors, qui tiennent toujours aujourd'hui.

Loin de l'autel Meurice et de son hôpital de la destruction.
Silence, on lit.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS