« Défendre la cause des femmes contre certaines féministes ! | Accueil | Guillaume Meurice fait l'humour mais à gauche ! »

01 décembre 2021

Commentaires

bernard

"Entre ici Jean Moulin"

Les familles de Germaine Tillion et de Geneviève de Gaulle-Anthonioz ont obtenu que les dépouilles des résistantes restent inhumées dans leurs cimetières d'origine, près de leurs proches. Dans les cercueils qui seront déplacés fin mai à Paris se trouvera de la terre.

Entre autres cénotaphes célèbres.

Misère, misère !

Robert Marchenoir

Un mot sur la candidature d'Éric Zemmour (rien à voir avec Joséphine Baker). Le journal L'Opinion a publié la liste de son équipe de campagne, avec les attributions de chaque conseiller.

Un domaine particulièrement intéressant est la politique étrangère, dont il parle assez peu et qui n'est pas la préoccupation première de ses sympathisants. On sait qu'Éric Zemmour a des positions pro-russes, anti-américaines, anti-anglaises, anti-Union européenne et anti-OTAN. Savoir qui il a choisi pour ce poste peut aider à anticiper son programme en la matière.

Or, curieusement, L'Opinion nous indique que la responsable de la politique étrangère, une certaine Caroline G., tient à rester discrète pour le moment. Tandis que le journal fournit l'identité complète de la plupart des autres.

Ce patronyme dissimulé évoque quelqu'un. Il existe une Caroline Galactéros qui fournit, régulièrement, des tribunes et des interviews sur la politique étrangère à différents médias de grande diffusion. Avec des titres aussi subtils que : "La France va-t-elle rester le paillasson des États-Unis ?" (Le Figaro).

L'Opinion publie une photo de groupe des "chefs de pôle" qui constituent l'état-major d'Éric Zemmour. La lecture de la légende permet d'identifier Caroline G. comme la femme au tailleur beige assise à droite de Zemmour.

Il suffit de chercher des photos de Caroline Galactéros pour constater qu'elle ne fait qu'un avec Caroline G.

Or, cette dame, qui affiche un CV particulièrement étique, et une absence presque totale de références académiques, est l'une des propagandistes poutinistes les plus enragées de la place de Paris. Ses tribunes et ses interviews sont de véritables caricatures. Elles sont spectaculairement dépourvues d'informations inédites et de toute expertise sur les sujets dont elle parle (particulièrement sur la Russie), mais elle répercute, sous sa forme la plus crue, la désinformation du Kremlin.

Je ne comprends même pas comment des médias aussi réputés que Le Point ou Le Figaro peuvent donner la parole à une femme aussi ostensiblement ignorante -- et je ne parle même pas de ses opinions.

Comme par hasard, elle fait partie des invités du Dialogue franco-russe, l'une des officines d'influence les plus éhontées du régime poutiniste à Paris.

Si cette personne n'est pas un agent d'influence de Moscou en bonne et due forme, alors c'est une idiote utile qui fait remarquablement semblant de l'être.

Et si Éric Zemmour confirme son intention de lui confier la politique étrangère, ça promet...

Louis

Jeune marin dans les années 70 nous faisions souvent escale aux USA ou Panama et si nous aimions évidement faire la bringue nous étions toujours étonnés lorsque les chauffeurs de taxi nous mettaient en garde « Nos good, négro, mucho, mucho ». Nous passions souvent outre et après le temps qu’ils s’aperçoivent que nous étions Français c’était : la France la France, de Gaulle et plus important les bières sortaient de partout, à l’époque nous allions partout. Certes, en France il y avait des racistes mais nous n’avions pas une ségrégation d’Etat n’en déplaise à nos intellectuels hors sol en -iste...
Effectivement, Joséphine ne serait pas bien dans la France d'aujourd'hui !

Alpi

Il semble que la messe soit dite !

Zemmour peut fermer son blog. Il a tant de thuriféraires chez Justice au singulier qu'il n'a plus besoin du sien.

P'têt que je vais aller voir chez Rioufol pour chercher un peu plus de contradicteurs de Z !

Aliocha

Précis chrétien

Le christianisme c'est l'incroyance en la violence, c'est depuis les States que la fille aînée parle la langue universelle du retour en la maison du Père aimant, qui attend les prodigues pour incarner l'unique solution, la réconciliation.
Ça rime avec Zonzon, petit bouton.

sylvain

Aucune bête au monde n’aurait osé, Macron l’a fait.

Le corps de Joséphine Baker est resté dans sa sépulture, à Monaco. Ainsi en a décidé sa famille.
La théâtralisation électoraliste du transfert « des cendres » de l’artiste et résistante française au Panthéon repose sur un arrangement avec la réalité.
C’est un cercueil rempli de terre qui a été recouvert du drapeau tricolore. 

Une macabre cérémonie mascarade en bouquet final sur ce quinquennat de l’horreur.
Un film d’épouvante : le bal des vampires au Panthéon.

Bill Noir

PRÉCIS D'HISTOIRE DE FRANCE DE 1974 À NOS JOURS

Pompidou meurt à la tâche.
L'Élysée vide … la dynastie des princes Souhmis s'installe dans les lieux … Eurabia démarre … les premiers nodules apparaissent dans les « banlieues ».

Une famille commerçante de Montretout fait son beurre avec les petits beurs.

L'Éducnaz recentre l'enseignement de l'Histoire sur l'irrésistible expansion de l'islam.

On promeut le bac pour tous … les « territoires » s'engouffrent à Sciences Popo sur présentation de la carte d'identité.

On abandonne la filière nucléaire pour le plus grand profit du chapelet de furoncles de la péninsule arabique. Le Louvre y déménage.

On se plaint du bruit et de l'odeur mais on se bouche les oreilles et le nez.

Les intellauds psychopathes homosexuels migrent de Saint-Germain-des-Prés à la Rue des Écoles, du Café de Flore au Collège de France … ils enseignent, wokent et cancellent jusqu'en Californie.

L'Arkon installe ses homards dans la Galerie des Glaces et des plugs anaux sur les places publiques.

Les dames accèdent aux plus hautes fonctions et font valoir que l'enfantement perturbe leur carrière ! On pense à remédier à cette injustice.

Les hommes ne se rasent plus … leur laideur naturelle s'en accroît.

Les piétons s'estiment heureux de rentrer chez eux vifs et en bonne santé. Les joggeuses disparaissent.

René Girard ne trouvant pas sa place dans l'Université … s'installe aux States.

Xavier NEBOUT

@ Claude Luçon

Sauf miracle, dans pas longtemps, quelques instants au regard de l'histoire de l'humanité, des centaines de millions d'Africains envahiront l'Europe et notre pays en premier.
Alors, que dire à mes petits-enfants ? En sachant cela, comment ne pas avoir envie de pleurer lorsque je les vois jouer ?

Le seul homme politique à nous avoir prévenus est JMLP, et le seul à nous le dire aujourd'hui est E. Zemmour.
Alors il n'est plus temps de faire la fine bouche.

Maudits soient ceux qui ne l'auront pas suivi ! Et cela, ce sont nos descendants qui le diront en crachant sur leurs tombes.
Cela vous est sans doute indifférent, tant à vous lire, vous n'avez probablement pas plus de tête que de descendance.

Lodi

@ Claude Luçon | 01 décembre 2021 à 21:05

Parfaite leçon d'Histoire... mais l'Histoire nous apprend aussi qu'il y a des gens pour nous jeter dans les ténèbres, nazis, communistes... et que nous devons notre liberté aux Américains, pas à nous-mêmes.
Ce n'est pas une question de déclin, c'est une question de manque de puissance comme de très ancienne inappétence à la liberté, quoiqu'on prétende l'aimer, naturellement.

Aujourd'hui, nous sommes affligés des premiers immigrés nous rendant le mal pour le bien : que l'inquiétude face à ce danger prenne la forme inquiétante d'un Zemmour ou qu'elle ne s'exprime pas, les deux sont périlleux.
Il faut conserver nos libertés et interdire à d'autres indésirables de s'infiltrer sur nos terres. C'est, je l'espère, ce qui va ressortir des débats de la présidentielle.

Axelle D

@ Claude Luçon | 01 décembre 2021 à 21:05

. Objection Monsieur Luçon, Johnny Hallyday avait la nationalité française, né en France d'une mère française et il a fait deux ans de service militaire avec le grade de sergent.

. Quant à imaginer Joséphine Baker dans cette France au rabais d'aujourd'hui qui la panthéonise, il me semble que cela lui aurait semblé incongru et limite insupportable comme une mauvaise comédie où elle se serait sentie totalement étrangère !

Nic

@ Claude Luçon | 01 décembre 2021 à 21:05

Ben, la vie n'était peut-être pas rose il y a quelques génerations mais les gens alors savaient encore pourquoi ils vivaient: une certaine idée de la liberté et de la décence, loin de la "start-up nation" de l'autre pimpin (au fait, ça n'a pas l'air très brillant, non ?), de la prédation sans limite des fonds de pensions US, d'une soumission jamais vue dans l'Histoire du pays à une institution extra-territoriale (je veux dire l'Europe de mes deux), d'un délire sanitaire qui fait se comporter nos gouvernants comme des poulets sans tête, d'une surveillance à l'échelle planétaire qui n'inquiète personne, de flux migratoires hors de contrôle (avec la bénédiction de nos "élites") à une soviétisation de la société comme jamais les cocos n'en ont rêvé.

Mais vous avez sûrement raison: tant qu'on peut garder son téléphone portable, son abonnement à Netflix et se sentir comme un poisson dans l'eau dans la bien-pensance, on a sauvé le principal.

On revient de loin !

Tomas

Zemmour a au moins un effet positif: les journalistes de TF1 se mettent à faire leur travail. Il fallait voir l'indignation de Carreyrou sur CNews, c'est sûr que ce n'est pas lui qui aurait fait ça, spécialiste de ces interviews flagorneuses à la française qui font honte à quiconque a regardé comment ça se passait en Allemagne, en Angleterre ou aux Etats-Unis.

Pour le reste, son film est grotesque, bien sûr. Mais je ne l'enterrerai pas tout de suite, même s'il n'a sans doute pas le métier pour s'imposer face aux vieux briscards de la politique: les élites contre qui il s'insurge lui font plus les yeux doux qu'à Le Pen, si l'article du Monde d'aujourd'hui est bien renseigné. Un discours populiste, la sympathie des élites (dont Bolloré dont il sera le candidat), si la campagne est bien conduite (c'est là la faiblesse) ça peut faire un bon résultat, dont pâtiraient LR et Le Pen.

Si Ciotti gagne la primaire des Républicains on va beaucoup rire dans les débats avec ces trois-là !

Bill Noir

« Moi, Zemmour m’a mis les larmes aux yeux. Il m’a rappelé le monde d’avant. Qui n’est pas si vieux, je regardais mes photos de vacances de la Toussaint 2019 au bord de la Méditerranée, c’était encore l’ancien monde. 2020 a signé l’entrée dans un monde absurde où l’individu est défini par son âge, sa santé. Je me suis vu affublé de l’appellation vulnérable, le monde s’est arrêté pour protéger des vieux dont la plupart n’avait rien demandé.
Parlant de « seniors » et autres « anciens », je préférerais encore être traité de vieux con. Et j’adore les vieux cons comme Gabin, et le maintenant vieux Delon. Je suis passé à Villerville en Normandie, lieu de pèlerinage du « Singe en hiver », c’est le décor d’un monde perdu;
Oui, j’ai pleuré devant ce monde disparu, cette liberté confisquée, cette dictature de la santé globale, ce monde qui rejette Noël et qui trouve incorrect de différencier un homme d’une femme. Étrangement appuyé par des technocrates cravatés.
De Villerville, je suis allé au Deauville et je me suis souvenu d’un homme et d’une femme, à cette époque j’étais un adolescent qui portait un petit pull en shetland, et on m’engueulait au lycée parce que je ne voulais pas me couper les cheveux. »
Dupondt de Rioufol 30 novembre 23h21

Pourquoi se fatiguer quand un camarade écrit mieux que tout ce qu'on pourrait/voudrait exprimer !

stephane

Ça blague sur la candidature de Zemmour, la forme prise par son annonce, mais Zemmour est un homme courageux.
Il est heureux qu'il ne soit pas au top dans les sondages car il serait dans le collimateur de ses détracteurs.
Est-ce intelligent de sa part d'être courageux ?

Peut-être que Zemmour et Le Pen seront amenés à regrouper les signatures derrière un seul candidat.
Zemmour fait passer MLP pour une modérée et c'est peut-être ce qui lui manquait pour ratisser plus large.
En se retirant, moyennant la candidature de Marion Maréchal en 2027, Zemmour la jouera loyal et élargira la base électorale de MLP.
Bref une opération bien orchestrée mais par qui ?
La patte du patriarche Jean-Marie Le Pen, soucieux de conserver le monopole familial, ne saurait surprendre.

Claude Luçon

Zemmour que je n'ai pas épargné sur le blog, utilisant même le cynisme, m'a attristé hier lors de son annonce de candidat à la Présidence.
Bien que violemment opposé à sa candidature, considérant qu'il ne connaissait pas la société humaine d'aujourd'hui, je ne niais pas son talent de commentateur ni son intelligence, je niais sa connaissance réelle du monde dans lequel nous vivons et que nous avons tous créé, lui compris.

Hier je l'ai perçu comme un gamin qui pleurait un rêve déçu, qui se confrontait enfin à une réalité qu'il ne connaissait pas, je n'ai pas vu un Homme.
Son texte mélangeait tout : il se situait dans un décor gaullien mais s'offrait comme Pétain pour être le "sauveur" d'une France laminée par les panzers d'Hitler qu'il confondait avec de misérables terroristes privés de cerveau.
Incroyablement il veut être aussi le président des musulmans mais sans l'Islam, en clair il veut des musulmans athées ! Sans comprendre que comme la majorité des chrétiens et des juifs, ils le deviendront, ils le sont même en cours, nous en avons quelques millions déjà en France.
Il énumérait en vrac les gloires du passé en incluant Johnny Hallyday qui n'a rien du passé mais tout du présent et était Belge, en oubliant que Jeanne d'Arc est morte brûlée vive par un évêque très français.

Le passé de Zemmour ne tient pas compte de ce qu'était la France des années 30, il y a moins d'un siècle : électricité, eau courante, tout à l'égout, WC dans les maisons et les fermes des campagnes, étaient inconnus.
Les femmes protégeaient ou cachaient leurs cheveux sous des foulards.
Les plus anciens considéraient l'électricité comme une malfaisance du diable.
La situation n'était guère meilleure dans les immeubles des villes où, près des portes d'entrée au rez-de-chaussée, une plaque vantait eau et gaz à tous les étages, où il n'y avait qu'un WC par étage au bout du couloir ; c'est d'ailleurs cela qu'Albert Camus a connu.

Le monde que pleure Zemmour n'a existé que dans son imagination ; son rêve de gamin n'est qu'un rêve qu'il prétend nous transmettre sous forme de cauchemar !
Non ! Ce n'était pas mieux avant Descartes ou de Molière à Brassens !
Même intellectuellement sinon il s'exclut lui-même et, dernièrement, les scientifiques qui ont contrôlé en six mois un virus qui aurait tué deux ou trois milliards d'individus

Zemmour oublie le 19e siècle et la révolution industrielle, une révolution que nos intellectuels oublient trop car elle est tout aussi importante que celle de 1789.
Les carrosses d'autrefois étaient splendides, les Rolls Royce d'aujourd'hui ! Mais ils étaient tirés par des chevaux à quatre pattes, pas par des centaines de chevaux vapeur !
Le pékin ordinaire n'allait pas en vacances l'été, l'hiver, à Pâques, il ne faisait pas la fête, il trimait 60 heures pas semaine dans les champs ou dans des carrières de pierres, des mines de charbon, des hauts fourneaux, des aciéries !
Les intellectuels d'alors écrivaient à la main, à la lueur d'une bougie et mouraient de tuberculose !
Les familles étaient nombreuses, espérant garder suffisamment d'enfants en vie pour assurer la survie de leurs parents devenus vieux trop tôt. Curieusement d'ailleurs les Français en ont gardé le souvenir en réclamant la retraite à 55 ans ! En 1930 la durée de vie d'une femme était de 60 ans maximum, celle d'un homme moins, si toutefois il avait eu la chance de survivre à la dernière guerre...

Jamais les gens en France n'ont aussi bien vécu avec tant d'abondance, de paix et moins de risque de mort par une maladie ou une autre, seul avantage ils ne pouvaient pas mourir sur les routes, il n'y avait ni automobile, ni route !
L'obésité n'était pas un problème avant ! Avant on pouvait faire parader ses os !

Onfray préconise le retour à la terre mais, prudent, avec sa TV, son téléphone portable et son ordinateur, la Sécu et le SAMU si besoin !

Nous sommes entrés dans une autre ère paléontologique, d'Homo sapiens nous sommes passé à l'ère d'Homo festivus de Muray !
La révolution industrielle a été l'équivalent des glaciations du passé qui faisaient changer d'ère géologique à la terre !

Quant à Joséphine Baker bien sûr qu'elle aimerait vivre aujourd'hui, elle aurait un immense succès chez elle, aux USA, elle n'aurait pas besoin de la France. Un femme noire, loin d'être aussi belle et talentueuse qu'elle, mais ayant une origine similaire, est milliardaire et a sa propre chaîne de télévision aux USA: Oprah Winfrey.

Denis Monod-Broca

En tout cas, aujourd’hui, une « revue nègre » serait inenvisageable...

hameau dans les nuages

Je n'en veux pour preuve que le micro tendu dans les rues de Marseille à une femme très âgée originaire des DOM-TOM, le visage à moitié caché par cette cochonnerie de masque et qui, inquiète, susurre: "Monsieur je ne reconnais pas la France, il y a des... il y a des... il n'y a plus de Français..."

C'est pour des gens comme elle qu'il faut se battre.

Mais ça même notre Béarnais, stupide à un point (voir Twitter)... n'arrive pas à faire le distinguo alors que lors d'une réunion électorale il m'avait déclaré que je n'étais pas d'ici (40 générations quand même, certes pour une partie de Normandie).

"Méfie-toi du taureau par devant, de l'âne par derrière et de l'imbécile de tous les côtés"

Lonicera

Moi non plus, je ne suis pas persuadée que Zemmour ait bien fait de se présenter. J'ai vu sa présentation qui m'a bien sûr rappelé une France que j'ai eu la chance de connaître. Mais ce film était trop long, surtout pour les plus jeunes qui ont une faible durée d'attention et à qui cette période - quasiment le Moyen Âge - n'évoque rien.
À mon avis, EZ et ses communicants se sont trompés de cible. Ça ne sert à rien de viser les seniors à qui, pour beaucoup, il fait peur et qui, pour cette raison, voteront Macron.

Il n'est pas trop tard pour rectifier le tir et s'adresser à la France qui travaille, notamment aux vrais Gilets jaunes, ceux qui n'arrivent pas à vivre décemment de leur salaire. Ce sont les familles qui vivent hors des grandes villes et qui, faute de moyens de transport sont obligés d'avoir deux voitures, dont souvent un diesel hors d'âge, mais qui roule encore. Ce sont ces gens que Macron ignore et méprise auxquels EZ doit s'adresser en leur faisant entrevoir qu'il s'intéresse à eux. Eux que tous les politiques laissent au bord du chemin.

EZ doit faire du concret, pas des promesses comme ses concurrents. Il doit parler clair, là où Macron pérore et s'enivre d'envolées aussi lyriques que creuses.
EZ arrivera-t-il même au premier tour ? Entre les 500 signatures à obtenir et les tombereaux d'ordures et d'injures déversés chaque jour sur lui, rien n'est moins sûr. Sans oublier le PNF, aiguillonné par EDM, qui peut rééditer son exploit fillonnesque.

Reconnaissons-lui, au moins, le mérite d'avoir mis le doigt sur les problèmes majeurs qui pourrissent la vie des français : l'immigration et son corollaire l'insécurité, la dangereuse montée de l'islam et de l'islamisme, l'archipellisation du pays, le naufrage de l'Éducation nationale. Tout cela dans le désintérêt total de l'élite hors sol qui gouverne actuellement le pays.

elektra

M. Zemmour n'est-il pas nécessaire à la réélection d'Emmanuel Macron ? En piochant quelque peu dans le vivier des voix de MLP, il amoindrira la performance de cette dernière ? Très ambiguë sa candidature !!

Plus intéressant, en étant panthéonisée, Joséphine Baker passe de personne à symbole.
Par les temps qui courent et toutes les singularités qu'il est bon de mettre en exergue, je ne suis pas sûre que sa personnalité ne soit pas diluée par tout un tas de récupérations pour servir telle ou telle cause.
Cette femme était un tout et la considérer comme telle me semble le plus grand respect qu'on puisse lui témoigner : ne pas la définir.

Bill Noir

"Joséphine Baker, à l'évidence, ne serait pas bien dans la France d'aujourd'hui."

Nous non plus nous ne sommes pas bien dans la France d'aujourd'hui !
Et ce ne sont pas ceux qui ne sont jamais montés dans le bateau de Zemmour qui peuvent nous réconforter !

Ninive

Macron aime les gens comme lui, voilà pourquoi le panthéon devient ce qu'il n'est plus :

Joséphine Baker a eu cinq époux et de nombreuses aventures avec des hommes autant qu'avec des femmes. Elle épouse Willie Wells en 1919 alors qu'elle n'a que treize ans. Elle quitte ainsi définitivement l'école qu'elle fréquentait lorsqu'elle ne travaillait pas pour subvenir aux besoins de sa famille. Le mariage ne dure pas longtemps. Le divorce est prononcé en 1920 et Joséphine peut enfin se consacrer à la danse. En 1921, elle rencontre son second mari à Philadelphie lors d'une tournée. Joséphine épouse William Howard Baker qui lui donne son nom de scène. Leur mariage ne survit pas à la volonté de la jeune femme de faire carrière. Ils divorcent en 1923 et Joséphine rejoint Paris en 1925. La danseuse rencontre alors Giuseppe Abatino qui devient son manager. Leur liaison dure une dizaine d'années. Elle épouse ensuite Jean Lion et obtient la nationalité française. Leur divorce est prononcé en 1940. Son quatrième mari est le chef d'orchestre Jo Bouillon. Leur mariage dure de 1947 à 1957, même si leur divorce n'est prononcé qu'en 1961. Ensemble, ils adopteront douze enfants. Le dernier époux de Joséphine Baker est Robert Brady qu'elle épouse en 1973 pour un an, avant de décéder en 1975.

Fermez le ban.

Je l'ai toujours aimée dans sa tenue de scène avec une ceinture de bananes

https://www.youtube.com/watch?v=L9jNCm6CVV0

ça va swinguer au Panthéon avec Macron la banane.

Xavier NEBOUT

Quelles que soient ses maladresses, et même erreurs ou insuffisances, E. Zemmour est - exception historique à ce stade depuis bien longtemps - un homme honnête et même d'honneur.
Mais surtout, il est probablement la dernière chance de notre pays de se sauver à la fois du grand déclin et du "grand remplacement".

Partant, ne pas monter sur son bateau, pour suivre l'expression de notre hôte, alors qu'on est d'accord avec lui, se contenter de regarder, n'est pas seulement lâche, c'est une faute contre l'Esprit. De celles qui sont impardonnables car on devra en répondre devant sa descendance - de son vivant et au-delà.
Dommage pour vous, M. Bilger.

Nic

Zemmour verse un peu (trop ?) dans la nostalgie mais force est de constater qu'il est bien plus crédible que tous les satisfecit présidentiels qui ne masquent plus une réalité cruelle pour beaucoup et une incompétence crasse de nos "élites". Qui franchement peut se reconnaître dans la logorrhée gouvernementale et ne pas constater le fossé béant entre la parole et l'action, entre leurs fantasmes et le réel ?

Comme beaucoup, j'ai écouté la déclaration de candidature de Zemmour et rien de ce qu'il a dit ne m'a choqué. J'y ai même noté une certaine "proximité", comme si j'aurais pu faire miens ses propos. C'est bien la première fois que ça m'arrive.

Martine

Tout à fait louable cher monsieur Bilger d'avoir souligné dans "la Belle équipe" votre amitié pour Eric Zemmour ainsi que le fait de l'avoir mis en garde contre une éventuelle candidature.
Pascal Praud l'a fait aussi en son temps.
Parti très tôt, EZ s'essouffle, s'abîme dans cette course et c'est regrettable.
C'est vrai qu'il rend fou les politiques, les médias, comme le diable dans le Maître et Marguerite de Boulgakov.
La suite ne sera pas d'eau tiède.

Tipaza

"Et surtout vive la France" !

Voilà, tout est dit, la plus belle conclusion d'un discours politique.
La nation avant le régime politique, l'histoire de France en quelques mots.

On pourrait presque penser que c'est la conclusion de cette histoire à entendre vanter par tous les autres la République, les vertus républicaines, la diversité, les "valeurs" de l'Union européenne, le mondialisme et les minorités, j'en passe et des meilleures !

Ah, les minorités, personne ne pense à la nôtre, sauf Zemmour, nous les inadaptés sociologiques dans "ce pays".

sylvain

@ Exilé
@ Vercors

Exilé et Vercors ont été plus rapides que moi mais tant mieux, je vois que je ne suis pas seul à penser comme eux.
Mais j'en avais parlé hier déjà, ce Macroneron, le traître collabo immigrationniste, est un rapace qui refait sa santé électorale sur les corps glorieux de héros résistants, quelle horreur !

Achille

«…mais aucune raison pour cela de déverser sur l'essayiste enfin candidat des tombereaux de haine, comme l'absurde "totalement ignoble" de Gérald Darmanin ou quelques autres réactions poussant encore plus loin que d'habitude leur détestation. »

L’expression "totalement ignoble" concernant la vidéo de candidature d'Éric Zemmour était sans doute mal choisie. Je pense que le terme "ridicule" convenait mieux car anachronique, voire carrément ringarde.
Difficile de comparer l’appel du 18 juin 1940 devant un simple micro et l’appel de Zemmour du 30 novembre 2021 avec les moyens audiovisuels dont il disposait et qui ne l’obligeaient en rien à lire laborieusement son texte, sans regarder la caméra et donc les téléspectateurs.
Mais bien sûr tout était dans la symbolique. Encore faut-il comparer ce qui est comparable, ce qui n’était pas le cas.

Par contre, ce qui est, sinon ignoble, du moins condamnable c’est le petit numéro d’EZ à la sortie du studio de TF1, jouant les persécutés.
Il lui était difficile de reprocher à Gilles Bouleau ce que lui-même n’a cessé de faire à de multiples occasions lorsque c’était lui qui posait les questions.

Zemmour est suffisamment rodé aux techniques de l’interview, comme à celles du débat, pour savoir contourner les questions qui le dérangent et amener les échanges sur les thèmes qu’il voulait développer.
Rien ne l’empêchait donc de parler de certains points de son programme quitte pour cela à brusquer son interlocuteur.
À noter qu'il lui reste 140 jours pour parler de "son programme". Il a donc largement le temps de le développer. Si ce n'est sur TF1, je pense que sur CNews ou sur Europe1, il pourra le faire sans être contrarié...

Savonarole

À grands coups de cymbales on nous avait annoncé qu’elle entrait au Panthéon, puis soudain, on apprend que la famille refuse qu’elle quitte sa sépulture de Monaco, du coup, l’inénarrable cellule de communication de Macron décide de lui accorder un cénotaphe, pas grave, c’est sympa un cénotaphe, Jean Moulin en a un au cœur du Panthéon, toutefois on peut douter de la ferveur qu’on peut avoir devant un cercueil vide.
Macron est le roi du vide.

stephane

Je reformulerais le titre du billet:
"Joséphine Baker se serait-elle sentie honorée par Emmanuel Macron ?"
Il n'est pas question de savoir si JB a ou non une place légitime au Panthéon. Mais pourquoi pas, ce qu'elle a apporté vaut largement la contribution d'autres personnes.
Ces récupérations de Macron, tel un commercial qui veut faire du chiffre en arnaquant les gens, devient vraiment nauséeuse.
On le croyait parti gérer le pays, et il revient.
Macron, on sature, on est fatigué de cette comédie.
Alors oui, de bonnes décisions ont été prises.
Mais là on dirait Sarkozy en pire.
De l'humilité serait la bienvenue et laisser la place, la vedette aux méritants de ce pays, sans systématiquement montrer que vous êtes là, Monsieur le Président, ça nous reposerait.

caroff

Hier on avait Joséphine Baker, aujourd'hui on doit supporter Rokhaya Diallo qui est préposée aux vomissements sur un pays qui lui a ôté le plaisir de garder les chèvres au Sahel.

Une chroniqueuse de Pujadas sur LCI...

Patrice Charoulet

En vue de la présidentielle, le mardi 30 novembre a été une riche journée.
La presse nous avait annoncé la veille les divers moments de ce mardi. Zemmour annoncerait sa candidature vers midi « sur les réseaux sociaux ». En fin d'après-midi, Joséphine Baker entrerait au Panthéon, avec probablement (ce n'était pas dit) un discours présidentiel. Zemmour serait invité au JT du soir sur TF1. Enfin, vers 21h, sur France 2 cinq candidats à la candidature LR échangeraient pendant deux heures, la veille même du vote des adhérents de LR pour choisir leur candidat à la présidentielle. Gros menu !

Reprenons dans l'ordre. Zemmour candidat. Une étrangeté tout d'abord. Toutes les radios et toutes les télés ont répété en choeur « sur les réseaux sociaux ». J'ai dû faire des recherches pour apprendre que l'annonce de candidature se ferait YouTube. Pourquoi personne n'a dit « sur YouTube » et non « sur les réseaux sociaux » ? À mon avis, ce n'était pas pour multiplier le nombre des auditeurs.
J'ai écouté la vidéo de candidature de Zemmour, que je connais depuis vingt ans. Je précise que je ne voterai pour lui ni au premier tour, ni au second s'il va jusque-là. Au Parlement, M. Darmanin a déclaré que cette vidéo était « absolument ignoble ». Que l'on soit pour ou contre Zemmour (pour lequel, je le redis, je ne voterai pas), j'invite chacun à l'écouter : ce n'est pas long ; dix minutes. C'est une déclaration des plus originales. Le candidat lit un texte en levant à peine les yeux, sur fond de bibliothèque sombre de livres reliés en cuir, devant un très gros micro, façon de Gaulle lors de l'appel du 18 juin. Le fond du discours reprend le grand thème zemmourien, connu de tout le monde : l'effondrement de la France depuis des années, le « grand remplacement », une France qu'on ne reconnaît plus. Les images qui défilent, sur un fond musical Beethoven, veulent nous donner une impression d'une France « Orange mécanique ».

Tous les commentaires qui ont suivi, sur toutes les radios et toutes les télés (sauf CNews, j'imagine, il s'agit de la chaîne où il s'exprimait tous les jours) ont dénigré à qui mieux mieux la déclaration de candidature de Zemmour.

Macron. Toute la fin de l'après-midi, sur diverses chaînes d'info, entrée au Panthéon de Joséphine Baker, dont je pense grand bien comme tout le monde. Très longue préparation des esprits pendant plusieurs heures. Décor, invités célèbres en gros plans (des politiques, des acteurs...), des documents d'archives, des chansons et des danses de Joséphine... L'entrée du cénotaphe (la famille a demandé que sa dépouille mortelle reste à Monaco). Le point d'orgue voulu par les organisateurs était le discours présidentiel. Je ne voudrais pas être malicieux, mais il serait instructif, selon moi, de compter le nombre des discours présidentiels depuis cinq ans. À mon humble avis, ils sont légion.
Me pardonnera-t-on d'observer que ce discours, où toute la France était invitée à admirer les talents oratoires présidentiels, a eu lieu quelques mois avant la grande élection que l'on sait.

Re-Zemmour. On nous avait dit qu'il serait invité sur TF1 au JT du soir. Il a fallu attendre plusieurs
informations. Puis ce fut l'invité, dont les partisans espéraient beaucoup. Les adversaires de Zemmour ont trouvé le déroulement de ce dialogue normal. Tous ses partisans ont trouvé les questions « à côté », et contraires aux usages médiatiques. Le dialogue a été très court. En sortant, Zemmour aurait, nous dit-on, traité Gilles Bouleau de « connard ».

La riche journée présidentielle se terminait par le match politique sur France 2 : les cinq candidats LR, la veille du vote interne pour les adhérents LR. J'ai écouté. Les deux animateurs étaient Léa Salamé et Laurent Guimier.
Bien malin qui pourrait dire comment vont voter les militants encartés. Il y a bien des sondages, mais on a sondé non les militants encartés (impossible !), mais les sympathisants « de droite ». Rien à voir ! Le résultat de l'élection peut réserver des surprises. Il faut d'ailleurs savoir (tout le monde ne le sait pas) qu'il s'agit d'une élection à deux tours. On a d'emblée écarté l'hypothèse qu'un des candidats aurait 50 % des voix au premier tour. On a bien fait.

Là-dessus, les observateurs (attentifs et zélés) ont pu aller faire dodo.

Vercors

"Quel que soit son futur - je crains, pour lui, qu'il ne se retrouve pas au second tour..."

Les autres candidats, sauf deux, ne se trouveront pas au second tour et il sera le seul à parler de l'invasion, les autres comme d'habitude s'exprimeront pour faire parler d'eux.
Macron = Néron, il faut que le destin s'accomplisse.

Exilé

Je n'ai pas du tout suivi cet événement - pas plus que la vidéo de M. Zemmour - mais je ne suis pas persuadé que le principal personnage de cette cérémonie soit réellement Madame Baker plutôt que M. Macron, qui tel un paon se pare de la gloire des autres, comme il l'avait fait il y a peu pour l'hommage rendu à Hubert Germain.

Axelle D

Il y avait du sable et des enfants qui jouaient !
C'est vrai, ça a vraiment existé ?
https://youtu.be/unwLiKFHbAM

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS