« On ne sait plus où donner de l'antifa ! | Accueil | Le pouvoir, les juges, le peuple... »

14 décembre 2021

Commentaires

Bill Noir

ÉTONNANT NON !

Il pourrait bien se faire que ce ne soit pas l'immigration/invasion qu'ils concoctent depuis 50 ans mais bien plutôt une catastrophe « naturelle » qui poussera la dynastie des princes Souhmis à l'exil, à l'oubli et à la mort.

Bill Noir

L'HISTOIRE QUE L'ON VIT

Épidémies, famines, catastrophes climatiques… découvertes scientifiques, techniques ou de richesses enfouies dans le sol… migrations invasives, toutes choses qui laissent le Politicien désemparé et qui peuvent lui nuire.

Sauf celles – bien entendu – qu'il organise ou amplifie pour ses fins personnelles, les exemples ne manquent pas dans l'Histoire que l'on lit !

Notre petit prince, Maître de la France et sous peu de l'Europe, va-t-il arriver à garrotter Madame Covid dans la poignée de mois qui lui restent et ébaubir son peuple au point que celui-ci ait envie de lui renouveler sa confiance ?

That is the question !

Il y a toujours du comique dans le dramatique.

Ninive

@ Herman Kerhost | 25 décembre 2021 à 14:43

Plutôt que le chien je pense au cochon qui s'ébat dans la soue.

sylvain

@ F68.10 | 27 décembre 2021 à 19:08
"...Mais il n'y aura pas de rafle du Vél d'Hiv.
Faut arrêter le délire trente secondes."

C'est ce que disaient nos élus pacifistes, soumis, autruches bisounours dans les années pré-nazies ; on connaît la suite.

Bill Noir

Le wokisme cancelisateur rend le Big Crunch superfétatoire.

F68.10

@ Aliocha
"Continuez donc à prendre les vessies pour la lanterne, vous ne dupez que vous-même."

Je ne prends nullement les vessies pour les lanternes lorsque je constate que cela fait deux ans que vous tentez la conversion. Par des moyens assez vils. C'est vraiment maladif chez vous. Cessez de vous peindre en victime quand vous n'arrivez pas à convertir autrui, comme moi.
Et cherchez-vous une autre tête de turc sur ce blog. Merci d'avance.

Aliocha

@ F68.10

Continuez donc à prendre les vessies pour la lanterne, vous ne dupez que vous-même.

F68.10

@ Aliocha
"Taisez-vous, dit le chef-d’œuvre woke qui corrige tout le monde au titre qu'il a été torturé, liberté d'expression pour moi tout seul, j'ai été persécuté, je revendique alors le droit de persécuter. Soyons donc terroristes alors, puisque nous avons été terrorisés !"

Je vous demande simplement de cesser vos comportements. Et non, vous n'êtes ni persécuté, ni "terrorisé". Vous cherchez à profiter du malheur des autres pour pousser votre religion au mépris des premiers concernés. Vous êtes ce qui se fait de pire en matière de christianisme.

"Zemmour a de beaux jours devant lui, avec de tels opposants, les jours de la République sont comptés."

Le rapport avec Zemmour ?
Si vous voulez que je critique Zemmour, évoquez des thèmes où il est critiquable. Comme les US, la Chine, le nationalisme débile.
Mais si vous l'attaquez sur les points où il est défendable, alors oui, je le défendrai. Cela s'appelle l'honnêteté intellectuelle. L'opposé complet du concept de tribalisme.

"Adieu démocratie, c'est le retour à la corne de bison obligatoire, les victimes totalitaires ont le pouvoir."

Zemmour n'est pas la fin de la démocratie. Ce ne sera pas pire qu'un Trump. Au pire on sort de l'Europe et on chute au classement de la liberté de la presse.
Mais il n'y aura pas de rafle du Vél d'Hiv.
Faut arrêter le délire trente secondes.

Aliocha

Taisez-vous, dit le chef-d’œuvre woke qui corrige tout le monde au titre qu'il a été torturé, liberté d'expression pour moi tout seul, j'ai été persécuté, je revendique alors le droit de persécuter.
Soyons donc terroristes alors, puisque nous avons été terrorisés !
Zemmour a de beaux jours devant lui, avec de tels opposants, les jours de la République sont comptés.
Adieu démocratie, c'est le retour à la corne de bison obligatoire, les victimes totalitaires ont le pouvoir.

Bill Noir

- Un pays dans lequel se développe une épidémie, mieux vaut qu'il soit bien gouverné !
- Qui dirige chez vous ?
- Macron.
- Ah !

F68.10

@ Aliocha
"On a le droit de tout dire et de tout blasphémer, même les propos des adeptes de la fessée, en leur suggérant de ne pas répliquer les traumatismes qu'ils ont subis..."

Et cela vous prend souvent de sortir dans la rue, de chercher les filles qui ont été violées, puis de les harceler jusqu'à plus soif comme quoi il faut qu'elles se repentent et acceptent le Christ sinon elles vont finir par violer des hommes ?
Vous n'avez pas honte, Aliocha ?

Parce que cela fait deux ans que vous y êtes, tout de même, à me harceler sous prétexte que j'affirme avoir été victime d'un Münchhausen par procuration.
Avez-vous la moindre idée de ce qu'est la décence ?
Ce n'est pas ici une question de liberté d'expression, Aliocha. Si je ne vais en tant qu'homme dans les toilettes des femmes, ce n'est pas parce qu'une quelconque loi me l'interdit. C'est parce que c'est de la décence élémentaire. Cela ne se fait pas. C'est tout.

Notre régime juridique cautionnera, certes honteusement, votre comportement harceleur sous prétexte du droit à prosélytiser. Du droit à culpabiliser pour convertir. Du droit à pousser au suicide pour convertir. Du droit à pointer du doigt les femmes violées comme d'honteuses pécheresses dont le repentir et la conversion sont impérieux pour le Salut du Monde. Les gens comme vous, on les connaît. On les voit rôder autour des malades mentaux pour abuser de leur fragilité. On appelle cela des "sectes".

Mais la décence élémentaire, après deux ans à tenter de me faire culpabiliser d'avoir été torturé... elle devrait simplement vous interdire de vous comporter ainsi.

Vous n'avez pas la moindre idée de ce dont vous parlez dans le reste de votre commentaire: Zemmour a bien raison de faire monter la mayonnaise et la moutarde face à l'ampleur du déni. Déni auquel vous participez. Parce que, encore et encore, vous défendez les religions en lieu et place de défendre de défendre le droit des gens à ne pas en faire les frais.

Il n'y a pas non plus de "République laïque, universelle et indivisible" qui tienne. Il y a un système politique qu'on est en droit de faire évoluer. L'indivisibilité s'oppose à la décentralisation et constitue une des raisons de notre marasme. Notre universalisme est une universalisme de pacotille et tissé d'hypocrisie insondable. Quant à la laïcité, elle est à l'image de ce pays de corneculs: hypocrite et ne plaçant pas la liberté d'expression en matière de critique de la religion au-dessus de ses aspects liberticides. La laïcité est morte. Relisez l'article du Point que vous m'avez fait lire, et surtout les commentaires: la laïcité n'existe que comme un fétiche. Et vous récitez ici un catéchisme.

Maintenant, veuillez avoir l'élémentaire décence, après votre saillie du genre "ouais, toi aussi tu vas torturer ta fille !! Tu vas voir !! Embrasse le Christ !!" de ne plus m'adresser la parole sur ce fil de discussion. Et si vous pouviez avoir la décence de ne plus jamais m'interpeller sur le blog de Monsieur Bilger, je ne m'en porterai que mieux. Car vous êtes profondément détestable et méprisable. Au plus haut point.

Achille

@ sbriglia | 27 décembre 2021 à 11:01
« C'est ce que devaient se dire Galilée, de Gaulle, Pasteur, et d'innombrables qui ont eu raison avant les autres… »

Les génies ont toujours été des êtres à part. Mais ils sont très rares. C’est effectivement très difficile d’avoir raison contre tous.
Sans vouloir vous vexer, je ne pense pas que vous fassiez partie de cette catégorie. Cela se serait remarqué.
Et comme disait Audiard* : "Il y a aussi des poissons volants mais qui ne constituent pas la majorité du genre".

*Oui, je sais je place encore une fois Audiard, mais j’aime bien. C’est moins puissant que Kant, Bergson ou Nietzsche, mais il fait toujours son petit effet.

------------------------------------------------

@ hameau dans les nuages | 27 décembre 2021 à 10:32
« Vous êtes fin prêt pour la 4e dose... »

Et même plus si nécessaire !

sbriglia

@ Achille 15h29
"Quand l’avis de quelqu’un diffère de tous les autres, il est très rare qu’il soit sur le chemin de la vérité et encore moins de la raison."

C'est ce que devaient se dire Galilée, de Gaulle, Pasteur, et d'innombrables qui ont eu raison avant les autres…

Les collectors d'Achille, c'est "Martine chez les Bilger".

Aliocha

On a le droit de tout dire et de tout blasphémer, même les propos des adeptes de la fessée, en leur suggérant de ne pas répliquer les traumatismes qu'ils ont subis, fondant leur croyance au père fouettard, qui effectivement n'existe que dans l'imagination maladive de ceux qui refusent d'évoluer.
Zemmour pourrait s'inspirer de cela, cela lui éviterait de tromper ceux qui pensent qu'il pourrait, en sa geste sadique, ne pas détruire définitivement ce qui fonde notre démocratie, prétendant la sauver.

On peut rejeter les lois de la gravitation, qu'on ne vienne pas alors prétendre faire voler les fusées, qu'on se cantonne à jouer aux cow-boys et aux Indiens, à s'intoxiquer aux spectacles infantiles des catchs imbéciles, pour satisfaire les désirs obsolètes de victoire illusoire.
Puisque nos quilles éclatent et que tous, nous allons à la mer, retrouvons donc plutôt ce miracle du passé retrouvé aux futurs du présent, il est possible à ceux qui, dotés du don des ailes d'un cœur fidèle, savent s'en retourner des là-bas lointains, savent s'apercevoir que la geste d'Amour, c'est ici, c'est maintenant, et qu'avant la France, il y a surtout la République, laïque, universelle et indivisible.

hameau dans les nuages

@ Achille | 26 décembre 2021 à 15:29
"Quand un avis diverge..."

Non ? Vous êtes sérieux ? Aucun esprit critique ? D'observation ?

Vous êtes fin prêt pour la 4e dose...

Achille

@ caroff | 27 décembre 2021 à 09:47
« Encore une fois, faites preuve d'originalité, faites fonctionner ce qui vous reste de cerveau pour apprendre à penser par vous-même au lieu de répéter ce qu'un vain peuple entend à la radio ou à la télévision. »

Penser par soi-même ça ne veut rien dire. Nous situons notre pensée en fonction des événements qui se produisent autour de nous et surtout loin de nous. Nous sommes liés à la pensée des autres. C’est d’ailleurs ce que vous faites vous-même mais sans vous en rendre compte. Moi si !

caroff

@ Achille 15h29
"Quand l’avis de quelqu’un diffère de tous les autres, il est très rare qu’il soit sur le chemin de la vérité et encore moins de la raison."

J'en parlerai à mes moutons !!
Encore une fois, faites preuve d'originalité, faites fonctionner ce qui vous reste de cerveau pour apprendre à penser par vous-même au lieu de répéter ce qu'un vain peuple entend à la radio ou à la télévision...

F68.10

@ Aliocha
"Non, non, la propagande, c'est de faire passer les vessies de la religion pour la lanterne de la connaissance du religieux, à donner des fessées dans le vide en prétendant qu'on refuse le débat, alors que voilà deux ans et par tous les bouts je tente de faire entendre..."

Oui. J'ai bien remarqué que cela fait deux ans que vous me suivez à la trace. Et que vous rebondissez sur mes propos répétitivement pour pousser votre soupe.

Vous me bassinez avec cette distinction entre "religion" et "connaissance du religieux". Vous vous moquez du monde. Vous utilisez des conceptions qui sont tellement élastiques que, quoi que je dise, vous pourrez toujours dire que je parle "religion" alors que vous parlez "connaissance du religieux". C'est vraiment là se moquer du monde.

En gros, tant que je ne baise pas les babouches de Girard, je ne parlerai que de religion alors que vous, vous parlerez connaissance du religieux.

En gros, il faut être d'accord avec vous pour qu'une discussion ait lieu. NIET

Je refuse votre distinction purement rhétorique et sans fondement autre que la tentative perpétuelle d'humiliation que vous entretenez ainsi.

"...ce qui, si cela était entendu, empêcherait justification de toutes les déviances, laïques ou religieuses..."

Je vous ai entendu. Je rejette votre thèse.

Débattre avec vous et écraser intellectuellement l'inconséquence de la foi religieuse, ce n'est pas une "déviance laïque". C'est le jeu de la liberté d'expression.

Nul besoin d'avoir une société laïque pour que la liberté d'expression joue à plein: les US ne sont pas "laïcs". Il suffit simplement d'avoir une société où on ne brûle pas les blasphémateurs. C'est mon exigence minimale, qui est bien en deça de la laïcité, mais qui garantit qu'aucun fat religieux ne puisse faire taire les athées en prétendant qu'ils confondent "religion" et "connaissance du religieux"... Confusion ? Mon œil...

"...des punisseurs universels au service de l'image fallacieuse et fantasmée d'une transcendance dévoyée..."

Primo: la transcendance n'existe pas.

Deuxio: vous contredire, ce n'est pas vous punir.

Vous contredire, c'est s'opposer à vos idées. Rien de plus légitime. Encore une fois: personne ne vous persécute en affirmant que, votre foi, c'est de la m****. Ne pas être d'accord avec vous, ce n'est pas vous persécuter. C'est ne pas être d'accord avec vous. C'est tout.

"...celle-là qui ne sait que confondre le sadisme avec l'autorité..."

L'autorité n'a pas à être sadique. Mais l'autorité intellectuelle, oui, doit s'imposer un minimum. Pour que les décisions politiques soient correctement informées. Parce que le jour où les platistes gagnent, on cesse d'envoyer les fusées en l'air, les satellites, on les envoie à la casse, la NASA passe en procès pour le plus grand détournement de fonds de l'histoire puisque la Terre est plate, et les GPS cessent de fonctionner.

Donc: l'autorité intellectuelle importe.

Et oui, sur le fond, elle a vocation à contredire votre croyance, votre foi et votre religion comme infondée. Et nous pouvons en souligner les aspects délétères, de la religion, à foison. Surtout si vous continuez à la ramener...

"...ou, pour se raccrocher au sujet du billet, la seconde avec le premier."

Vous dire que Dieu n'existe pas, ce n'est pas du sadisme. C'est vous informer. Le facteur d'improbabilité de l'existence de Dieu, c'est 8'767'128 contre 1.

Aliocha

@ F68.10

Non, non, la propagande, c'est de faire passer les vessies de la religion pour la lanterne de la connaissance du religieux, à donner des fessées dans le vide en prétendant qu'on refuse le débat, alors que voilà deux ans et par tous les bouts je tente de faire entendre ce qui, si cela était entendu, empêcherait justification de toutes les déviances, laïques ou religieuses, des punisseurs universels au service de l'image fallacieuse et fantasmée d'une transcendance dévoyée, celle-là qui ne sait que confondre le sadisme avec l'autorité ou, pour se raccrocher au sujet du billet, la seconde avec le premier.

Achille

@ sbriglia | 26 décembre 2021 à 06:41
"Je comprends que vous ayez eu du mal à obtenir le diplôme d’ingénieur : savoir compter a dû être une épreuve…"

Ben oui, c’est la raison pour laquelle je vous fais confiance pour tenir les comptes de mes commentaires.
J’ai tout de suite remarqué que vous aviez les manières d’un petit boutiquier.

P.-S.: j'avoue que je suis en pleine période d'inspiration ces derniers temps. Désolé de vous donner tant de travail ! :)

----------------------------------------------------

@ caroff | 26 décembre 2021 à 09:45
"C'est bien ça votre problème: le psittacisme !!"

Quand l’avis de quelqu’un diffère de tous les autres, il est très rare qu’il soit sur le chemin de la vérité et encore moins de la raison.
Ne cherchez pas, c’est de moi. Même Savonarole ne l'aurait pas trouvée, celle-là ! :)

caroff

@ Achille 16h04
"Mon argumentation ne diffère pas vraiment de la tendance générale que l’on peut trouver dans les médias et réseaux sociaux en ce qui concerne les propositions de Zemmour."

C'est bien ça votre problème: le psittacisme !!

sbriglia

« D’une façon générale je ne pose qu’un ou deux commentaires lorsque je donne mon avis sur le thème du billet » (Achille)

Dans le post suivant nous en sommes déjà à quatre… parfois dix ou douze dans les post précédents…

Je comprends que vous ayez eu du mal à obtenir le diplôme d’ingénieur : savoir compter a dû être une épreuve…

F68.10

@ Aliocha
"Le théologue prétend que je suis contre le débat, parce que je ne me soumets pas à sa propagande."

Il n'y a pas de propagande. Il y a une personne, vous, qui à chaque fois ramène la religion sur le tapis, se prend une fessée, puis pleurniche.

Ce que vous appelez la "propagande", c'est que vous vous preniez des fessées. Qu'on vous dise "non". La "propagande", c'est cela pour vous.

Qui est venu sur ce billet tenter le tacle à coup d'interview macronienne pour prouver que je fais de la peine à mon idole en n'étant pas assez tolérant ? Vous ou moi ? Vous.

Je vous explique ensuite que vous n'avez rien compris.
Et vous vous plaignez de propagande. Alors que vous êtes la personne qui avait lancé le débat.

Verdict: vous n'êtes pas contre la propagande. Vous êtes bien contre le débat. Et pour tenter de juguler toute critique de votre position, vous prétendez être persécuté. Non Aliocha, personne ne vous a tapé pour vous coller en chambre d'isolement sous des prétextes farfelus. Moi, oui. Vous n'êtes pas persécuté.

"Merci au président de rappeler que la laïcité n'est pas une religion totalitaire."

Le président n'est pas une autorité absolue en la matière.

La laïcité n'a jamais été une religion. C'est un modus vivendi. Ce modus vivendi garantit le droit de critiquer la religion jusqu'à ce que mort s'ensuive. Et garantit aussi que les sombres crétins qui égorgeraient des cochons dans des synagogues soient traqués et punis.

La laïcité, cela n'a jamais été la reconnaissance même partielle de la validité de vos thèses religieuses. C'est par contre la garantie que vous ne pouvez pas me brûler quand je vous rétorque que Dieu n'existe pas à chaque fois que vous tentez d'abuser de la pression sociale pour court-circuiter l'argumentation rationnelle.

Achille

@ caroff | 25 décembre 2021 à 10:53
« Le problème vient de la trop grande quantité de vos posts : faites-vous rare et nous pourrons peut-être mieux goûter votre prose ? »

J’ai peut-être un peu abusé sur ce billet. Ceci étant je ne faisais que répondre à des commentaires de Robert Marchenoir et F68.10, ce qui explique "l’abondance" de mes posts.
D’une façon générale je ne pose qu’un ou deux commentaires lorsque je donne mon avis sur le thème du billet, ce qui est raisonnable si l’on se réfère à d’autres habitués de ce blog.

« Non, nous attendons toujours une argumentation pertinente de votre part pour démonter le diagnostic établi par Z sur l'immigration et l'islam et accessoirement sur ses propositions. »

Mon argumentation ne diffère pas vraiment de la tendance générale que l’on peut trouver dans les médias et réseaux sociaux en ce qui concerne les propositions de Zemmour.
D’ailleurs les sondages à son sujet sont impitoyables. La cote de Zemmour est en train de retomber comme un soufflé au fromage qui sort du four.
Tout laisse à penser qu’il ne sera pas au second tour. Trop de maladresses, trop d’arrogance. Ses partisans sont en train de rejoindre, pour les uns MLP, pour les autres Valérie Pécresse qui est cornaquée par Éric Ciotti.
De par ses propos violents il a été pris en otage par des groupuscules d’extrême droite et sa condamnation des actes de ces derniers, dont certains effectués contre MLP elle-même, n’y changera rien.

P.-S.: Si vous trouvez que j’interviens trop sur ce blog, la solution est simple, vous ne lisez pas mes commentaires. Je ne vous en voudrai pas.

Herman Kerhost

La discussion avec Achille n'a aucun intérêt. Le sens commun a déserté son cerveau. Le voilà maintenant se plaignant que la discussion ait tourné à la ratonnade. Lol !

Pourquoi ne pas juste cesser de colporter des mensonges sur autrui, Achille ? Ça vous évitera d'avoir une "meute" après vous. Contrairement à ce que vous avez l'air de suggérer, il est tout à fait normal d'être contesté par plusieurs personnes lorsqu'on raconte des salades.

Si vous aviez eu la délicatesse d'admettre vous être trompé au sujet de l'assertion de Zemmour, une fois la démonstration du mensonge établie, personne ne serait venu vous "ratonner".

Mais non, plutôt que la sincérité, vous avez choisi le fourvoiement, l'insulte, la dissimulation, le raisonnement absurde et j'en passe.
Il ne faut pas vous plaindre ensuite que certains ridiculisent vos propos. Ça me semble être le minimum, non?

Le seul, ici, qui se comporte comme un chien, c'est vous, Achille. L'aboiement est une métaphore pertinente de votre comportement à l'égard de Zemmour. Beaucoup s'en sont aperçu, c'est tout.

caroff

@ Achille 14h15
"Cela fait un peu penser aux ratonnades des membres du FN dans les années 60 qui se réunissaient en bande pour "casser du bougnoule"."

Cette phrase résume bien ce qu'on vous reproche: l'erreur et la pleurnicherie. Le FN a été créé en 1972 et l'assimilation à un "bougnoule" parce que Robert Marchenoir et quelques autres osent réfuter vos très maigres arguments !!

"Mais si vous aviez moins la tête dans le sable, vous constateriez je ne fais que ça, affronter les zemmouriens sur le terrain des idées. Les lâches sont ceux qui se contentent, derrière vous, d’aboyer comme des petits roquets."

Non, nous attendons toujours une argumentation pertinente de votre part pour démonter le diagnostic établi par Z sur l'immigration et l'islam et accessoirement sur ses propositions. Au lieu de quoi nous avons droit à des piques subtilisées à d'autres et des pirouettes dès que vous êtes en difficulté.

Le problème vient de la trop grande quantité de vos posts : faites-vous rare et nous pourrons peut-être mieux goûter votre prose ?

Achille

Allez, à tous les zemmouriens et toutes les zemmouriennes :

Joyeux Noël !

Et n’oubliez pas que celle semaine c’est la trêve des confiseurs. Alors on se calme !

Aliocha

Le théologue prétend que je suis contre le débat, parce que je ne me soumets pas à sa propagande.
Merci au président de rappeler que la laïcité n'est pas une religion totalitaire.

Lodi

Je me rappelle avoir traité des gens de chiens, mais c'est parce qu'ils m'avaient mordu injustement !
Traiter des gens de chiens juste parce qu'ils sont du même avis qu'une autre personne va trop loin, avis d'expert.

Sinon, qu'est-ce qu'on rigole ! Un parti : le chef et ses chiens. Une entreprise : le chef et ses chiens. Et même dans une discussion, le premier qui parle ou celui qui parle le plus et ses chiens.
Certes, je comprends qu'il n'est pas drôle d'être seul, mais ce n'est pas parce que je n'ai pas de fan-club que je vais traiter les uns et les autres de chiens.
Franchement...

Si on est trop triste pour débattre, il faut rester dans son coin, pas prétendre le faire sans force et ne rien trouver d'autre dans sa cervelle que des insultes pour compenser.
D'accord, d'accord, je comprends l'objection de un contre un, mais comme il n'existe plus de duel de nos jours, on ne peut en étendre les règles dans les discussions et sur Internet.
Il faut faire avec ce qu'on a. Internet n'est quand même pas mal du tout, et on regretterait sa disparition : on n'a pas l'obligation de pointer, on débat si on veut et au rythme qu'on veut, avec ou sans masque.

De toute façon, la roue peut toujours tourner, si ce n'est pour soi, pour l'avenir.
Ainsi, même en France, les idées transhumanistes progressent, comme me l'a attesté un libraire, un excellent livre dont je vais envoyer le lien se vend très bien.

https://www.unitheque.com/la-mort-mort/luc-pire/Livre/353068

J'en avais un depuis un certain temps mais ai décidé finalement d'en offrir un à quelqu'un, voilà, voilà, avec marque-page où j'écris "merci d'exister" à cette personne.
Amusant, si on reproche souvent aux transhumanistes que tout le monde ne pourra pas être immortel et que ce sera inégalitaire, cette personne ne se trouve pas digne d'exister pour longtemps car pas assez exceptionnelle ! J'espère que ce ne sera pas le cas de trop de gens ?
Bref, mais j'ai laissé dire pour différentes raisons dont l'une est de ne pas déflorer les arguments du livre.

La souffrance, la mort, les autres injustices et différentes absurdités qui leur sont liées sont trop déplorables.
Mais dans cette période de l'année où on redouble d'attentions pour ceux qu'on aime, il est dans la nature des choses qu'un peu de cette bienveillance s'étende plus que d'habitude à tous, et de souhaiter le meilleur à chacun comme à notre espèce en général.

Et bien sûr à tous les membres du blog !
Après l'intervention je l'espère apaisante et le conseil de lecture, un de mes opéras préférés dans une interprétation formidable :

https://www.youtube.com/watch?v=JlVsEnOpCao

Je souhaite le meilleur à chacun et que chacun le souhaite aux autres en son cœur.

F68.10

@ Robert Marchenoir
"La mesquinerie fondamentale qui rôde au cœur de la pensée de gauche, pour ne pas dire l'envie et la haine. Sbriglia, caroff, Tipaza, Herman Kerhost, F68.10, "mes chiens" ? Vous vous ridiculisez."

Je n'ai de plus pas vraiment le sentiment d'être "votre chien". Si nous avions l'occasion de traiter un peu sérieusement nos oppositions, qui transparaissent dans nos positions respectives, je crois que nous aurions des positions assez tranchées l'un par rapport à l'autre.

"Sa résolution à considérer que la fin justifie les moyens, et que par conséquent l'insoumission politique justifie les attaques personnelles les plus basses."

C'est exactement le point que je n'ai jamais supporté dans les discussions politiques. Et une des raisons, je crois, qui m'empêchent à l'heure actuelle de voter. Je ne veux pas participer politiquement au vote dans ce contexte culturel.

------------------------------------------

@ Herman Kerhost
"C'est bien pourquoi il est stupide de traiter, comme vous le faites ici en permanence, Zemmour de raciste, pour la seule raison qu'il veut stopper l'immigration musulmane."

Je suis d'ailleurs tombé sur ce petit billet d'humeur sur le caractère ethnique ou religieux des conflits au Nigeria. C'est du Zemmour d'il y a onze ans. La mue zemmourienne depuis onze ans, je la trouve saisissante.

Le premier point saisissant, c'est l'évolution de ses cheveux. Il est quand même plus dégarni de nos jours.

Dans ce billet qui date de onze ans, je ne peux être qu'en accord total avec Zemmour. Cette façon de mettre le doigt sur la langue de bois médiatique française s'interdisant de penser le religieux intelligemment est saine et sainte.

Ce Zemmour-là, d'il y a onze ans, qui parlait de "souci légitime de ne pas stigmatiser" tout en mettant le doigt sur les vrais problèmes, oui, il a tout mon soutien. Et c'est pour cela que je pense que c'est la complaisance vis-à-vis du religieux de notre laïcité mal digérée qui a fait basculer Zemmour de positions alors irréprochables à un discours de plus en plus dur.

Nous aurions dû écouter Zemmour il y a onze ans. Nos élites et nos médias auraient dû l'écouter tirer la sonnette d'alarme à ce moment précis. Ils ne l'ont pas fait, et nous avons le Zemmour actuel, qui a décidé de ne plus se soucier de savoir s'il cassait des œufs quand il faisait des omelettes.

Cela va donc bien au-delà d'une simple question de "Zemmour raciste ou Zemmour pas raciste ?" Continuer à qualifier Zemmour de raciste, c'est refuser d'ouvrir les yeux sur le fait que le Zemmour d'il y a onze ans avait 100 % raison, et que le Zemmour actuel a compris qu'on pouvait utiliser l'expression publique de manière plus instrumentale et directe pour traiter le déni de front plutôt que le traiter de biais ou par l'argumentation ampoulée.

-------------------------------------------------

@ Aliocha
"Inviter, non exclure, comme je le fais à l'image du président, envers F68.10 depuis maintenant deux ans, sous les quolibets, les insultes, les associations propagandistes qui travestissent mes propos pour mieux exercer leur discrimination sectaire, tentant de partager que ce n'est sûrement pas l'athéisme qui me dérange, mais la persécution, dont tous les théologues archaïques..."

Vous vous comportez comme un vulgaire prosélyte de bas étage aux arguments les plus inconséquents et vulgaires. Cessez de vous plaindre d'être persécuté parce qu'on refuse vos théories. Ce n'est pas cela, la persécution.
Vous êtes contre le débat. Car le débat, pour vous c'est la persécution.
Non, Aliocha.

-----------------------------------------------------

@ Achille
"Vous êtes contre les lois mémorielles et donc, comme Zemmour opposé aux lois contres les injures et les actes racistes , partant du principe zemmourien qu’être Français, c’est tout assumer dans l’Histoire de France, le bon et le mauvais. Ceci au nom de la liberté d’expression, c’est bien ça ?"

Moi, personnellement, je ne me sens pas plus français que cela et, non, de l'histoire de France, je n'assume rien. Et je ne vois pas pourquoi j'aurais quoi que ce soit à assumer. Je n'ai donc pas les mêmes réflexes que Zemmour, Achille.

La liberté d'expression est effectivement bien plus fondamentale que vous ne vous plaisez à l'imaginer. Quand Chomsky a traité de l'affaire Faurisson, il a mis le doigt sur un des deux points principaux complètement négligés par Finkielkraut quand Finkielkraut mena sa bataille contre le négationnisme: ce n'est pas à l'État d'organiser la censure des propos de Faurisson. C'est à la société civile de le rejeter. De le virer de son université. De lui nier l'accès aux médias. La société civile a les moyens d'organiser sa propre censure. Elle n'a pas et ne doit pas réclamer la force de l'État en matière de liberté d'expression à cette fin.

Chomsky a raison.

Vous ne pourrez jamais réfuter ma position. Car vous persistez à imaginer que ma position est celle que vous croyez ou voulez qu'elle soit et non pas la position qu'elle est réellement.

"J'ai cru avoir lu dans un de vos posts que vous étiez plutôt favorable à Emmanuel Macron dans le contexte actuel et pourtant vous cautionnez les propos de Zemmour."

Parce que je n'ai pas un fonctionnement sectaire. Je sais quels sont les propos de Zemmour avec lesquels je suis en accord, et ceux avec lesquels je suis en désaccord. Et je sais très bien pourquoi je roule pour Jupiter. Parce qu'il écrit de superbes articles dans l'Express sur la foi et la rationalité qui montrent qu'il a tout compris à la situation actuelle. Bien plus que Zemmour. Et bien plus qu'Aliocha.

Et nous avons besoin d'un Zemmour qui refuse de faire la distinction entre "islam" et "islamisme". Pour que le problème soit traité comme il se doit par plus responsable que Zemmour: Macron.

Achille

« Ça vous arrive de réfléchir à ce que vous écrivez, Achille ? »

Le bon Herman qui me donne une leçon d’intelligence. C’est véritablement une volupté de fin gourmet.

---------------------------------

@ Robert Marchenoir | 24 décembre 2021 à 13:40
« La mesquinerie fondamentale qui rôde au cœur de la pensée de gauche, pour ne pas dire l'envie et la haine. Sbriglia, caroff, Tipaza, Herman Kerhost, F68.10, "mes chiens" ? Vous vous ridiculisez. »

Je ne mets pas dans la catégorie des "chiens" F68.10 qui, lui, au moins, prend la peine d’argumenter sur mes commentaires. Contrairement aux autres et notamment Herman Kerhost, qui curieusement sort de sa niche, toutes dents dehors, dès que je me permets de contrarier son maître et sbriglia qui semble pris d’une érection dès qu’il peut me lancer des petits tacles neuneus du genre "Madame Michu" et autres déjections du même genre.
Faut pas jouer les Savonarole quand on n’a pas le niveau !

« Son manque d'esprit sportif, son absence de fair-play, sa revendication du deux poids, deux mesures : j'ai le droit de dire pis que pendre de mes adversaires, mais quiconque m'apporte une contradiction raisonnée se voit dénier toute légitimité par les moyens les plus retors. »

Quatre contre un quand même. Je ne vous compte pas dedans vu que vous êtes le chef de la meute.
Cela fait un peu penser aux ratonnades des membres du FN dans les années 60 qui se réunissaient en bande pour "casser du bougnoule". Sauf que moi, je remplis toutes les cases du bon Français "normal": blanc, catho, nom et prénom français, et même hétéro, ce qui compte chez ces gens-là.
Vous voyez la nuance ?

" Sa lâcheté. Incapable que vous êtes d'affronter autrui sur le terrain des idées… "

Mais si vous aviez moins la tête dans le sable, vous constateriez je ne fais que ça, affronter les zemmouriens sur le terrain des idées. Les lâches sont ceux qui se contentent, derrière vous, d’aboyer comme des petits roquets.

Robert Marchenoir

@ Achille | 24 décembre 2021 à 09:11 (@ [email protected])
"Tiens Marchenoir a sorti ses chiens. Laissons-les aboyer, c’est le seul plaisir qu’ils peuvent s’offrir."

Décidément, vous paraissez enragé à démontrer plusieurs choses :

- La mesquinerie fondamentale qui rôde au cœur de la pensée de gauche, pour ne pas dire l'envie et la haine. Sbriglia, caroff, Tipaza, Herman Kerhost, F68.10, "mes chiens" ? Vous vous ridiculisez.

- Son manque d'esprit sportif, son absence de fair-play, sa revendication du deux poids, deux mesures : j'ai le droit de dire pis que pendre de mes adversaires, mais quiconque m'apporte une contradiction raisonnée se voit dénier toute légitimité par les moyens les plus retors. Heureusement que vous vous plaignez d'être "insulté" à la moindre contestation !

- Sa lâcheté. Incapable que vous êtes d'affronter autrui sur le terrain des idées, vous en êtes réduit à traiter de "chiens" ceux qui m'approuvent si peu que ce soit.

- Sa résolution à considérer que la fin justifie les moyens, et que par conséquent l'insoumission politique justifie les attaques personnelles les plus basses.

- Sa propension à verser dans l'extrémisme, quel que soit le costume de modération dont elle se revêt. Lorsque le très centriste Achille se voit factuellement contesté de façon irréfutable, les "chiens" sont de sortie : nous en revenons aux "vipères lubriques" et aux "hyènes dactylographes", le style en moins.

J'en oublie sans doute.

Herman Kerhost

@ Patrice Charoulet | 24 décembre 2021 à 11:12

C'est bien pourquoi il est stupide de traiter, comme vous le faites ici en permanence, Zemmour de raciste, pour la seule raison qu'il veut stopper l'immigration musulmane.

Et qu'il est aussi stupide de dire de Zemmour qu'il est "homophobe", ou "misogyne", comme vous le faites si souvent.

Herman Kerhost

@ Achille | 24 décembre 2021 à 09:11
"Tiens Marchenoir a sorti ses chiens. Laissons-les aboyer, c’est le seul plaisir qu’ils peuvent s’offrir."

Nous dit celui qui n'insulte jamais, et qui se plaint d'être insulté lorsqu'on ne fait que le contredire.

Ça vous arrive de réfléchir à ce que vous écrivez, Achille ?

Patrice Charoulet

Mélanine, etc.

La couleur des yeux, des cheveux, de la peau, dépend de la concentration de mélanine qui s'y trouve. De là toute une gamme d'apparences. Nul bébé ne choisit cette concentration de mélanine plus ou moins grande.
Quand l'homme est apparu, il y a fort longtemps, sur Terre - on assure que c'était en Afrique de l'Est - il est hautement improbable qu'il fût blond aux yeux bleus, mais sa peau était suffisamment riche en mélanine pour se protéger du soleil.
Depuis lors, les immenses déplacements de l'espèce humaine (unique) ont eu des effets sur la concentration de mélanine des uns et des autres. Ceux qui pendant des millénaires se sont trouvés en Scandinavie par exemple ont eu moins besoin de mélanine pour se protéger du soleil. D'où la pâleur de la plupart des Suédois actuels. Doit-on être fier d'une petite ou d'une grande quantité de mélanine ? on ne voit pas pourquoi.

Y a-t-il l'ombre d'un rapport entre la mélanine et les croyances religieuses ? zéro ! Les croyances religieuses, pour ne prendre que les trois religions monothéistes les plus connues, sont relativement récentes dans l'histoire de l'humanité. Il y a quatre mille ans, la religion juive n'existait pas. Il y a vingt et un siècles, la religion chrétienne n'existait pas. Et au cinquième siècle de notre ère, la religion musulmane n'existait pas.

Le racisme a-t-il un lien avec la mélanine ? oui. Car celui qui mettrait la mélanine à sa place, qui n'a pas le moindre intérêt, pas la moinde valeur, serait, s'il était logique, bien infichu d'être raciste.

Où se développent les croyances religieuses ? dans le cerveau de chaque être humain, donc bien loin de la peau (et de sa concentration de mélanine). Dans le cerveau, tout est possible : des milliards de pensées, des centaines de croyances religieuses. À chacun de choisir. On peut même changer ses pensées, changer ses croyances religieuses, si l'on veut.

Vu les milliards d'hommes vivant sur Terre, est-on forcé de partager les pensées des autres, les croyances religieuses des autres ? on ne voit pas au nom de quoi. Parfois, on partage, le plus souvent on ne partage pas. Partage ou non-partage, peuvent se dire amour ou absence d'amour.
Absence d'amour peut-il aller jusqu'à la haine ? on peut l'imaginer. Dans le langage courant, le mot « phobie » tend à remplacer le mot « haine », bien à tort, puisqu'une phobie est en psychologie une peur irraisonnée.
A-t-on raison d'employer le mot « phobie » avec un nom de religion ? non, mille fois non. Surtout pour qualifier le pensée de celui qui ne partage pas une croyance religieuse, quelle qu'elle soit. Aucune croyance religieuse n'est obligatoire, que je sache.
Est-ce du racisme que de déclarer ne pas partager une croyance religieuse ? absolument pas. On mélange tout. Et il ne faut jamais tout mélanger.

Tipaza

@ Robert Marchenoir | 24 décembre 2021 à 08:57
" ...personne ne s'intéresse à une discussion de haut niveau dont le fond me dépasse..."

Homérique, un style homérique, s'agissant d'une discussion qui s'éternise avec Achille, difficile d'en dire moins.
De quoi rendre jaloux Patrick Modiano, Michel Houellebecq, et Homère lui-même.

Et pourtant "c'est le fond qui manque le moins", disait un autre poète. Ce bon Monsieur de La Fontaine, parlant du travail, lui qui n'a jamais travaillé !

caroff

@ Herman Kerhost à 23:27

Bien vu et bien envoyé.

Achille

@ [email protected] | 24 décembre 2021 à 07:43

Tiens Marchenoir a sorti ses chiens. Laissons-les aboyer, c’est le seul plaisir qu’ils peuvent s’offrir. 😊

Robert Marchenoir

@ Herman Kerhost | 23 décembre 2021 à 23:27

Excellent, excellent... et, à l'adresse de Ninive qui prétend (22 décembre 2021 à 10:16) ceci...

"C'est fou ce que les fins de commentaires de chaque billet de monsieur Philippe Bilger sont des lieux de rendez-vous de trois participants à ce blog. Pourquoi ne se transmettent-ils pas leurs adresses de courriels ? Non, ils préfèrent terminer ici leurs fins de soirées comme au théâtre et sans spectateurs."

...Vous pourriez ajouter : je prétends m'indigner de ce que personne ne s'intéresse à une discussion de haut niveau dont le fond me dépasse, mais je me transporte tout de même vers un très ancien fil de discussion dont j'ai bien pris soin de noter la référence, afin de lire une discussion dont je prétends que personne ne la lit.

Tandis qu'une poignée d'autres commentateurs, et non des moindres, en font autant pour apporter des contributions montrant qu'eux en ont bien compris l'intérêt.

Aliocha

C'est toujours la même chose avec les théologues qui ne veulent pas entendre ce que la fiction des textes démontre scientifiquement sur notre réalité toute humaine.
Toute humaine.
Eux, ils ont compris, alors que l'incertitude domine le champ des connaissances en la matière, mais eux ils savent et excluent en conséquence, alors que celui qui reconnaît l'incertitude, le doute, qui est la base raisonnable de la foi, il ne serait pas nécessaire de croire si nous savions avec certitude, ne peut qu'inviter à affronter ensemble cette réalité décrite avec précision.

Inviter, non exclure, comme je le fais à l'image du président, envers F68.10 depuis maintenant deux ans, sous les quolibets, les insultes, les associations propagandistes qui travestissent mes propos pour mieux exercer leur discrimination sectaire, tentant de partager que ce n'est sûrement pas l'athéisme qui me dérange, mais la persécution, dont tous les théologues archaïques, athées ou non, usent en mouvement réciproque qui nous détruisent, ne pouvant, avec patience et bienveillance réitérée, qu'y opposer l'invitation à renoncer aux croyances en la violence, la foi alors réduisant son champ à croire et à éprouver que cela serait possible, qu'il n'y a d'autre alternative, l'amour, ou la destruction, et non sur l'existence hypothétique d'un dieu dont nous ne savons pas décrire le début du commencement, à part dans l'effet d'une relation équilibrée avec le prochain, ce que toute l'histoire tend à démontrer, dans la mesure où l'on reste démocrate et laïc, où l'on admet que le principe d'incertitude s'exprime différemment dans la diversité des cultures, si elles admettent de cohabiter pacifiquement.

On peut préférer écraser l'autre de sa science théologale, on témoigne qu'on en reste et qu'on veut en rester à la caverne, à légitimer sa propre violence, préférant le nihilisme de la destruction à l'aventure partagée d'emprunter dans la paix les chemins d'incertitude.

Bonne promenade à chacun en ce jour de fête qui célèbre celui, si petit, qui est venu nous convier à partager cette mirifique et si grande expérience.
Joyeux Noël.

Achille

@ F68.10 | 24 décembre 2021 à 00:14
« Je ne vais pas utiliser des arguments foireux et inconséquents pour m'opposer à Zemmour, comme vous le faites. C'est cela qui l'a fait monter jusqu'ici. »

Mes arguments foireux dites-vous ? Parce les vôtres sont pertinents sans doute ?

Vous êtes contre les lois mémorielles et donc, comme Zemmour opposé aux lois contres les injures et les actes racistes , partant du principe zemmourien qu’être Français, c’est tout assumer dans l’Histoire de France, le bon et le mauvais. Ceci au nom de la liberté d’expression, c’est bien ça ? Car bien sûr, celle-ci autorise tout et surtout n’importe quoi.
Les Allemands doivent assumer le nazisme, les Italiens le fascisme et les Français leur passé, même les heures peu glorieuses de leur Histoire.

Par contre dans votre post du 22 décembre 2021 à 12:33, vous vous indignez du massacre des Yézidis, au motif que leur massacre a été perpétré par des "fous de Dieu". Et les nazis c’était des fous de quoi ?

J’ai cru avoir lu dans un de vos posts que vous étiez plutôt favorable à Emmanuel Macron dans le contexte actuel et pourtant vous cautionnez les propos de Zemmour.

Nous avons donc sur ce blog le seul spécimen "macron-zemmourrien". Une rareté qu’il convient de protéger ! :)


sbriglia@HK

Rédigé par : Herman Kerhost | 23 décembre 2021 à 23:27

Certes… mais notre Madame Michu est enfermée dans sa caverne et confond les ombres avec la réalité tandis que son trou de serrure d’observation réduit à peau de chagrin son périmètre de vision…

F68.10

@ Aliocha
"Les méchants persécuteurs ont l'occasion d'enfin comprendre que foi et raison pourraient cohabiter en paix. Cela s'appelle la laïcité, merci au président de le rappeler à tous les sectaires."

Non. Ce n'est pas cela, la laïcité. La laïcité, ce n'est absolument pas protéger vos croyances de la contradiction et de la réfutation. Si la laïcité, pour vous, c'est cela, relisez votre article: Jupiter cautionne que la Science ait la primauté sur la Foi quand la Science contredit la Foi.

Vous avez donc fait un contresens total. Parce que, Jupiter, il sait quand même enrober les choses. Une poigne de fer dans des gants de soie quand il traite avec les religieux. C'est tout doux, mais ça serre très fort. Et que j'te passe de la "transcendance" par-ci... et que j'te passe de la "transcendance" par-là... ben voyons. La "transcendance" ? Elle n'existe pas.

Quant à moi, je défends bel et bien l'Unité du Savoir, i.e. la Consilience. Ce qui signifie l'Unité de la Science et de la Théologie. De fait, c'est ce que Jupiter affirme, si vous le relisez bien.

Et je défends l'Unité du Savoir afin de soumettre la Théologie à la critique de la Science. Et d'ainsi écraser la Théologie et Dieu. Jupiter ne parle pas de cela (il est trop poli et trop politique...) mais la conséquence de l'Unification de la Théologie et de la Science, c'est que vous ne pouvez plus vous défiler face à la critique comme vous le faites si souvent, à l'instar de tous les autres religieux, qui réclament un droit spécial et divin à ce que leurs théories soient placées au-dessus de la critique.

Voilà pourquoi vous avez compris Jupiter de travers. Et voilà pourquoi je n'ai rien contre ses propos: parce que je tiens les mêmes. En beaucoup plus durs. Mais les mêmes.

Veuillez vous référez au chapitre 11 du livre Consilience d'Edward Wilson. Vous y trouverez tout ce que vous voulez savoir au sujet de ma position sur votre gambit du "transcendantalisme". Puisque vous jouissez de vous sentir persécuté pour des prunes, faites-vous plaisir. Ce sera pour vous une expérience du type Lapin du Métro: vous allez adorer.

Ce qui est sectaire, Aliocha, c'est de refuser d'unifier la Théologie et la Science. Comme vous le faites. C'est même la définition de sectaire: refuser de soumettre ses positions, y compris théologiques, à la critique. Et donc à la rationalité. C'est vous qui êtes sectaire, Aliocha. Par définition. Pas moi. Ni Jupiter. Qui justement cherche à casser ces barrières. Comme moi. Alors que vous réclamez votre sectaire safe space.

————————————————-

@ Achille
"C'est avec ce genre d'idée "géniale" qu'il se retrouve, sans doute sans vraiment le vouloir, le porte-drapeau d'une extrême droite radicale telle que les Zouaves de Paris qui ont assuré le service d'ordre lors de son meeting de Villepinte avec les méthodes que l'on a pu voir et qui ont réalisé cette vidéo qu'aujourd’hui qu'il condamne."

Le fait que les Zouaves soient une sombre bande de crétins ne change rien au fait que ces lois mémorielles sont profondément dangereuses. Elles violent nombre de principes de fond. Sur la liberté d'expression, qui devrait être régulée par la société civile et non par l'État. Elles légifèrent sur la liberté d'expression des universitaires, ce qui va bien plus loin que de légiférer sur les comportements des Zouaves et ce qui est particulièrement néfaste. J'en passe et des meilleures.

Donc, non, les Zouaves, cela ne peut être agité comme prétexte pour défendre les lois mémorielles. L'enjeu est trop profond.

"Le problème quand on veut mettre en place une politique résolument nationaliste, c'est que des groupes identitaires vont très au-delà de ses idées."

Le problème, quand on exclut l'extrême droite de la représentation nationale avec des stratégies de cordons sanitaires, c'est qu'on se retrouve sans défense quand les digues craquent.

Et que face à la stratégie du déni, dite aussi stratégie de l'échec, ces digues ne peuvent à terme que craquer.

Cela aurait été sympa si on avait réfléchi à cela avant. Mais voilà, c'est trop tard. L'apparition de Zemmour est dans l'ordre des choses.

Je ne vais pas utiliser des arguments foireux et inconséquents pour m'opposer à Zemmour, comme vous le faites. C'est cela qui l'a fait monter jusqu'ici.

Herman Kerhost

Le débat chez Philippe Bilger:

Je balance que Zemmour est un menteur, en argumentant à l'aide d'une video puisée sur Twitter. On me démontre qu'en fait Zemmour n'a pas menti. Je prétends que la réalité n'existe pas, du moment qu'elle ne se déroule pas devant ma fenêtre, et que tant que cette circonstance n'est pas établie, je maintiens que la vérité est un mensonge. Puis, une fois que je sens vraiment que je vais passer pour un idiot si je persiste, je m'empresse de dire que de toute façon ce sujet ne m'intéresse pas vraiment, et j'en conclus que tout le monde s'en fiche...

Aliocha

Les méchants persécuteurs ont l'occasion d'enfin comprendre que foi et raison pourraient cohabiter en paix.
Cela s'appelle la laïcité, merci au président de le rappeler à tous les sectaires.

Achille

@ F68.10 | 23 décembre 2021 à 13:34
« C'est d'ailleurs un bon point pour Zemmour, qu'il défende l'abolition de ces lois mémorielles. Je l'en remercie. »

C’est avec ce genre d’idée "géniale" qu’il se retrouve, sans doute sans vraiment le vouloir, le porte-drapeau d’une extrême droite radicale telle que les Zouaves de Paris qui ont assuré le service d’ordre lors de son meeting de Villepinte avec les méthodes que l’on a pu voir et qui ont réalisé cette vidéo qu’aujourd’hui ’il condamne..

Le problème quand on veut mettre en place une politique résolument nationaliste, c’est que des groupes identitaires vont très au-delà de ses idées.
Voilà ce qu’il en coûte de jouer l’apprenti-sorcier

F68.10

@ Aliocha
"Si le président se met à nous faire du Aliocha, F68.10 n'a pas fini d'être un peu nerveux."

Vous ne comprenez pas ce que raconte Macron. Il ne raconte là rien de scandaleux. Comme cela sonne comme du miel à vos oreilles, vous en concluez qu'il est de votre côté contre ces méchants persécuteurs d'athées scientistes. Il n'en est rien. Mais vous ne comprenez pas pourquoi. Vous vivez dans votre petite bulle. Restez-y.

---------------------------------------------

@ Achille
"Je trouve assez pathétique que Valérie Pécresse se rende en Arménie quelques jours après Éric Zemmour. Oh la vilaine copieuse ! Si ça ce n’est pas de la politique électoraliste, on se demande ce que c’est."

On parle de minorités religieuses en terre d'islam, Achille... on ne parle pas de la politicaillerie française. Certes, Valérie Pécresse copie. Bouh, la méchante... sauf qu'elle a quand même raison de soutenir les Arméniens.

Le problème n'est pas là. Le problème est que quand on parle des chrétiens d'Orient, tout d'un coup, tout le monde se lève. Quand on parle des Yézidis, on les laisse crever de froid parce qu'on a peur que des victimes de génocide fassent des attentats sur notre sol. C'est cela qui débloque profondément. Rien d'autre.

"Quant à Zemmour n'oublions pas qu'il n'y a pas si longtemps, il s'était prononcé pour l'abolition des lois mémorielles y compris donc celle sur le massacre des Arméniens par les Turcs entre le printemps 1915 et l'automne 1916 (1,5 million de morts quand même !). Mais vous me direz qu'il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis et Zemmour est loin d'être un imbécile, je vous l'accorde !"

Je ne pense pas que Zemmour ait changé d'avis sur les lois mémorielles. Et je partage son avis sur les lois mémorielles.

Faire tomber les lois mémorielles ne signifie nullement être obligé de nier le génocide nazi et le génocide turc des Arméniens.

On peut tout à fait avoir ma position: 1. être contre les lois mémorielles à 100 % 2. argumenter pied à pied contre les négationnistes du génocide nazi et du génocide turc des Arméniens.

Et tant qu'on y est, on peut aussi rajouter le génocide des Namas et des Hereros à la liste, si cela ne dérange pas les Français de se décentrer une minute ou deux.

Je sais que, pour certains, mentionner ce génocide en Namibie, c'est déjà nier le génocide nazi. Et c'est bien pour que ce genre de pathétiques attitudes cessent qu'il serait temps qu'on cesse de légiférer à coups de lois mémorielles.

Et qu'on mette en place un premier amendement. Parce qu'il y en a marre. Et Zemmour en a raison d'en avoir marre. Qu'il soutienne que Vichy ait sauvé des juifs ou pas ne change rien au fait qu'il a parfaitement raison: ce type de chantage rhétorique et moral que certains se permettent avec ces lois mémorielles doit cesser le plus vite possible.

C'est d'ailleurs un bon point pour Zemmour, qu'il défende l'abolition de ces lois mémorielles. Je l'en remercie.

Aliocha

Si le président se met à nous faire du Aliocha, F68.10 n'a pas fini d'être un peu nerveux :

"Je crois profondément qu’il peut exister des continuités entre Dieu et la science, religion et raison.
Oui, la science et Dieu, la raison et la religion peuvent donc vivre côte à côte, parfois même se nourrir. Cela est même souhaitable tant aspiration à la raison et besoin de transcendance cohabitent en chacun de nous.
La France continuera à être une nation infiniment rationnelle et résolument spirituelle. Nation de citoyens libres de critiquer et libres de croire."

https://www.lepoint.fr/politique/macron-il-peut-exister-des-continuites-entre-dieu-et-la-science-21-12-2021-2457674_20.php?M_BT=194508641590#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20211221-[Article_4]

Achille

@ F68.10 | 22 décembre 2021 à 12:33

Oui, bon, on ne va pas trop insister sur cette histoire de robinets, il y en a sur ce blog qui trouvent que l’on occupe un peu trop l’espace avec ce (hors) sujet. D’ailleurs moi-même je n’ai jamais aimé les échanges de fond de court interminables que certains se livrent ici.

Dernière petite remarque cependant et puis j’arrête.
Je trouve assez pathétique que Valérie Pécresse se rende en Arménie quelques jours après Éric Zemmour. Oh la vilaine copieuse ! Si ça ce n’est pas de la politique électoraliste, on se demande ce que c’est.

Quant à Zemmour n’oublions pas qu’il n’y a pas si longtemps, il s’était prononcé pour l’abolition des lois mémorielles y compris donc celle sur le massacre des Arméniens par les Turcs entre le printemps 1915 et l'automne 1916 (1,5 million de morts quand même !).

Mais vous me direz qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et Zemmour est loin d’être un imbécile, je vous l’accorde !

F68.10

@ Achille
"Ainsi donc vous avez revêtu la robe d’avocat de Marchenoir."

Non. Je suis partie prenante, de fait, d'une discussion dans laquelle, effectivement, vous cherchez à prendre des libertés avec les éléments concernés par le fond du sujet.

"Vous me faites un peu penser à Fabrice Di Vizio, le farfelu avocat du professeur Raoult."

Et vous vous attendez à ce que je laisse passer cette provoc' sous prétexte que je serais tenu à de la décence et de la courtoisie verbale ? Vous voyez: la courtoisie nuit au débat.

"Marchenoir n'a pas le temps de lire mes commentaires que déjà vous répondez à sa place (les insultes en moins ce dont je vous sais gré). Quel zèle !"

Je ne me sens pas en besoin de recourir ici à des techniques rhétoriques visant à m'imposer. Je peux. Mais ce n'est pas là mon intérêt.

"Le petit "inconnu" sur Internet a simplement émis son avis en s'esclaffant des propos de Zemmour sur les robinets, comme je l'ai fait moi-même."

Exactement. Alors que le sujet mériterait autre chose que du déni à base de rire.

"Je suis sûr qu'il serait très étonné s'il venait sur ce blog et lisait les échanges chauds-bouillants qu'il a suscités et qui manifestement sont surjoués par vous deux."

Chaud-bouillant ? Comme vous y allez... je n'ai pas vraiment besoin de m'exciter pour défendre ma position sur le thème des robinets, voyez-vous. Et je n'aurais aucun problème à discuter sur ce blog avec @Adam_prepa.

"Mais quand même avoir les deux premiers de la classe du blog qui s'agrippent à mes basques pour une telle broutille, ça laisse rêveur. On sent bien que tous les deux vous vous ennuyez ferme à la maison !"

Alors, non, je ne m'ennuie pas. Je suis très très occupé avec la plongeabilité de catégories arbitraires dans la catégorie des semi-groupes selon Hedrlín & Lambek, 1969. Débordé, même.

Mais effectivement, je considère extrêmement important d'insister pour faire valoir l'importance de discuter des sources: non seulement savoir les choisir, mais aussi savoir ne pas les rejeter pour de mauvaises raisons. Savoir résister, donc, aux biais de sélection et de confirmation. Et donc, oui, je compte bien insister sur le coup des robinets. Même pas à cause de l'islam, ou de l'immigration, mais bien au motif d'insister sur les règles de rationalité permettant de traiter les sujets "chauds".

Car, chacun le sait bien, les robinets de Zemmour sont des sujets bien plus chauds que les migrants yézidis qui gèlent en ce moment pendant que nous leur demandons gentiment de rentrer en Irak s'exposer à un re-génocide à la première occasion. Combien ils ont eu de génocides, les Yézidis ? 74 ? Bon, un de plus, un de moins, on va quand même pas chipoter.

"Yézidis - L'Europe sans pitié. Plus de 500 membres de cette communauté kurde, persécutée par l'État islamique, sont entassés dans des camps aux frontières de l'Europe qui leur refuse l'accueil. [...] températures négatives [...] centres de rétention [...] 1 200 dollars pour un adulte [...] filières de passeurs [...] Biélorussie. [...] camps gardés par des militaires [...] Rukla, Kybartai, Medininkai [...] Chaque jour, les autorités leur soumettent les documents destinés à leur rapatriement volontaire en Irak, qu'ils refusent de signer. [...] depuis 7000 ans [...] les Yézidis vénèrent un dieu unique appelé Xwédé [...] cible d'un génocide perpétré par les fous de Dieu de l'État islamique en 2014. Accusés par Daech d'être des "adorateurs du Diable", entre 6 000 et 12 000 Yézidis auraient été massacrés. [...] témoignages [...] effroyables. Depuis 400 000 Yézidis s'entassent dans les camps de réfugiés du Kurdistan. Ceux qui sont restés dans la région de Sinjar essuient les bombardements quotidiens de l'armée turque, les autres sont victimes de discrimination et toujours menacés de mort en Irak. Ce qu'ils subissent au portes de l'Europe n'est pas sans rappeler le destin du navire Exodus, au lendemain de la Shoah. Car les Yézidis, contrairement à d'autres migrants, ne peuvent retourner d'où ils viennent. Jeudi dernier, Patrick Desbois a été reçu au quai d'Orsay pour [...] réclamer pour eux l'asile politique. Fin de non-recevoir: l'heure n'est plus à l'humanitaire, s'est-il vu objecter, pas même pour les victimes d'un génocide." -- Michaël Prazan, Franc-Tireur, n°6.

Continuons donc à parler des robinets à la place. C'est effectivement important. Car si on ne comprend pas l'importance des robinets, on va avoir du mal à comprendre comment les Yézidis en sont arriver à se mettre dans l'enviable position de se taper 74 génocides à la chaîne.

"Vous devriez demander à Hanouna qu'il vous invite dans une de ses émissions, vous pourriez ainsi donner libre cours à votre besoin d'extérioriser votre agressivité. :)"

Vous la voyez où, l'agressivité ? Je n'en ai que rarement besoin face à vous. Face à Aliocha ou Mary Preud'homme, oui, il convient d'être un peu nerveux pour s'imposer. Mais pas face à vous.

Et Hanouna a tendance à être contre le blasphème. En tout cas mi-figue mi-raison, le Hanouna, sur le blasphème. Rappelons, quand même, que Hanouna et Zemmour sont quand même l'aile gauche et l'aile droite de la com' à Bolloré, qui n'a donc probablement aucune sympathie pour une feuille de chou comme Franc-Tireur. Ni pour le blasphème.

Rappelez-moi sa religion à Bolloré, déjà ?

Heureusement, qu'en France, nous défendons, nous, les chrétiens d'Orient... comme Pécresse et Zemmour l'ont fait en se déplaçant en Arménie. C'est en effet important de défendre les minorités persécutées. Et pas n'importe lesquelles, bien entendu.

Moi, j'arrive très bien à tracer mes lignes rouges.

Et ce ne sont probablement pas à 100 % les mêmes que Robert Marchenoir.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS