« Michel Houellebecq : anéantir. Son génie fait le contraire ! | Accueil | Tout se tient ! »

16 janvier 2022

Commentaires

Claude Luçon

@ Serge HIREL | 17 janvier 2022 à 11:17

Dans la mesure où Zemmour se permet de déclarer que Pétain a sauvé des Juifs ce qui est un outrage, permettez-moi de mentionner qu'il y a eu une Constitution prévue dès 1940 par Pétain, votée début 1944 mais pas promulguée, et pour cause !
Si vous aviez vécu alors, vous sauriez que Pétain et ses partisans faisaient comme nous : ils évitaient les bombes anglo-américaines qui arrosaient toute la France depuis septembre 1943 et que les maquis des réseaux de résistance sont entrés en activité dès le début de 1944 en préparation du débarquement.

L'Histoire officielle ne dit pas tout, petit oubli gaulliste, elle occulte en particulier le réseau Buckmaster du nom de l'officier anglais des SOE qui le dirigeait et avait établi une série de maquis le long de la Loire de Tours à Orléans avec objectif d'attaquer tous convois allemands dirigés vers les côtes de l'Atlantique et préparer le passage de la IIIe armée US de Patton.

On a beaucoup parlé du Vercors et de Tulle mais on a occulté la bataille qui a opposé des résistants, dont mon frère aîné, à Lorris des 12 au 14 août à des troupes allemandes dans la forêt de Lorris à l'est d'Orléans.
Procurez-vous le livre "Les Sangliers sortent du Bois" - éditions de l'Ecluse, écrit par les élèves du collège Geneviève de Gaulle de Lorris sous la conduite de leur professeur d'histoire.
Vous pouvez le commander au Musée de la Résistance de Lorris.
Offrez-en un à Zemmour, qu'il voie comment on défend sa patrie, et ce n'est pas en faisant sa valise au premier signe de danger, en susurrant courage, fuyons ; il apprendra à l'occasion comment on est Français ce qu'il n'a toujours pas compris !
Il confond vantardise et patriotisme, grande gueule et culture, il se veut la France, être son sauveur, sans comprendre que sauveur n'implique pas se sauver et d'abandonner la terre de ses ancêtres !

Vous voulez avoir raison Serge, pourquoi pas, mais pinaillez jusqu'au bout !
Début 1944 Pétain n'avait plus le temps de penser à sa Constitution il savait sa peau en grand danger ! Lui, ses copains Hitler et Rommel qui lui offraient l'hospitalité chez eux hélas sous les mêmes bombes, comme nous tous, attendaient le débarquement des alliés.
La question était seulement : quand ? au printemps ou l'été 1944 ?
Et où ? entre Dunkerque et les plages de Normandie ?
Pétain avait d'autres soucis en tête début 1944, dont le destin de la sienne !

C'est bien de pinailler Serge mais il ne faut pas oublier l'Histoire, la vraie, pas la version Zemmour !

sylvain

La France des traîtres collabos islamogauchistes de Macron, du sinistre ministre des criminels EDM et de ses juges rouges du mur des cons :
Eric Zemmour condamné à une amende de 10 000 € pour “provocation à la haine raciale” suite à ses propos sur les mineurs isolés.

Il a déclaré avec raison et preuves à l’appui :
“Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent.”

C'est la vérité mais comme pour la taxe d'exposition d'un stand à la foire, celui de la liberté coûte : 10 000 euros en macronie totalitaire collabo immigrationniste islamiste contre les résistants héroïques patriotes qui défendent leur pays.

Bravo Zemmour pour votre liberté de penser, de dire, d'écrire et de dénoncer les réalités criminelles protégées et encouragées par ce pouvoir pétainiste en faveur de nos envahisseurs.

Serge HIREL

L’autisme est un des sujets les plus difficiles à aborder lors d’une campagne électorale tant il exige de prudence dans les termes employés et de circonspection en matière de propositions. Un seul consensus existe : la France accumule les retards dans les nombreux domaines dans lesquels il convient de le traiter, de l’éducation à l’emploi, de la recherche médicale à la protection sociale. Tant parmi les scientifiques que parmi les parents et les équipes médico-sociales, les désaccords sont profonds et persistants, ce qui conduit le politique, assailli par de multiples pressions, à décider, à trancher, sans en avoir la capacité, hormis dans le domaine des coûts.

Zemmour a eu tort de répondre à brûle-pourpoint sur le sujet, ce qui l’a conduit à offrir des cartouches à ses adversaires sur le thème de son manque de compassion. Quoi qu’il eût dit, même sans s’en prendre à « l’école inclusive », il aurait déclenché les mêmes reproches. Il faut voir là une faiblesse de sa part, de la part de son entourage politique qui devait le prévenir en amont que ce sujet est un brûlot qu’il convient d’aborder à sa main, au cours d’une rencontre spécifique et très préparée

Même évacuer la question en faisant un pas de côté pour rappeler que Macron a beaucoup promis sur l’autisme et n’a rien fait ou presque, n’était pas de bonne manière. Rectifier le tir est quasi impossible tellement les parents d’autistes notamment sont à la fois divisés sur les « solutions » tant médicales qu’éducatives, mais aussi sensibles, à fleur de peau, ne serait-ce que sur le vocabulaire employé pour qualifier l’autisme.

En écoutant la vidéo d’Olivia Cattan, on se rend compte aisément que, sous son ton posé et courtois, elle bout intérieurement. N’a-t-elle pas, l’an dernier, remué ciel et terre pour obtenir d’un éditeur de livres scolaires de modifier l’un d’eux dans lequel l’autisme était qualifié de « maladie » ?

Nul ne peut reprocher aux parents d’autistes leur attitude, sur le qui-vive à tout instant, encore trop souvent oubliés, désespérés par les promesses non tenues, tourmentés par l’avenir de leurs enfants.

J’ai un ami - X et Centrale - dont le fils de 46 ans est autiste Asperger. Le passe-temps qu’Olivier préfère est de se confronter à son père pour résoudre une équation à plusieurs inconnues. Il reconnaît des centaines de pièces classiques après avoir écouté quelques mesures... Et il est désemparé lorsque quelqu’un lui annonce du mauvais temps pour le lendemain...
Voici une vingtaine d’années, il a été hébergé pour quelques jours dans un institut médico-social ouvert aux handicapés mentaux présentant des troubles bénins. Une « salariée » - je ne saurai la qualifier de « soignante » - lui a fait séparer des haricots secs et des petits pois qu’il devait ensuite compter... Il s’est défenestré et doit la vie à la chance. Ni cette imbécile ni l’institut n’ont été inquiétés...
Aujourd’hui, ses parents n’ont qu’une hantise : que deviendra Olivier après notre disparition ? Personne jusqu’à maintenant ne leur a apporté le moindre début de réponse...

Ninive

@ sylvain | 17 janvier 2022 à 11:04

Vous écrivez Macronescu, ne serait-ce pas plutôt Macronescroc ?
Bref, cinq ans de Macronie dont trois sous la loi martiale sanitaire ça rend dingue. On nous annonce que Omicron pourrait reparaître cet été, espérons que si Macron n'est pas réélu, le virus partira avec lui loin très loin pour ne plus jamais revenir et que l'on puisse retrouver la joie de vivre en plein air sans être masqué, fiché, surveillé, interpellé, interdit de voyager, mis en quarantaine dans des conditions dingues...
Il faut écouter le professeur Perronne qui explose sur ce sujet :

https://www.valeursactuelles.com/societe/youtube-debranche-notre-entretien-avec-le-pr-perronne-de-la-censure-avant-toute-chose/

---------------------------------------------------

@ Julien WEINZAEPFLEN | 17 janvier 2022 à 06:54

Merci pour cet exposé qui nous permet de mieux appréhender le sujet ; au-delà des mots je vous demande que faudrait-il faire ? Parlez-nous un peu plus de ce monde que je n'ose plus nommer après vous avoir écouté.

Cordialement.

Marcel P

Herman Kerhost, au sujet d'Achille : la régularité avec laquelle il rabâche des informations bancales ou à contresens, sans jamais s'amender, sans jamais réellement dialoguer, en déportant systématiquement les débats de fond vers la surface si ce n'est l'injure (« Éric Zemmour lui-même est-il vraiment normal ? »), font qu'il est largement possible que ce ne soit pas un simple citoyen commentateur mais plutôt, avant tout et seulement, un militant

https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/twitter/hyperactifs-souvent-anonymes-et-virulents-qui-sont-les-soldats-macronistes-sur-twitter_3445807.html

Ses messages sont vides, ce ne sont que des éléments de langage indigents : c'est de la publicité, bonne ou mauvaise (souvent mauvaise), sans rapport avec les qualités intrinsèques du produit défendu (incapable par exemple de pointer du doigt les réussites d'Emmanuel Macron).

Disons-le clairement, monsieur Bilger devrait mettre en place un outil de modération par le lectorat (système de karma, etc.) s'il ne veut pas lui-même modérer les spams publicitaires d'Achille, en particulier ceux à 80 voire 100 % d'invectives (ex : « Arrêtez vos vociférations [...] allez plutôt consulter un psychiatre »).

---

GERARD R, si c'est possible pour Angela Merkel, par exemple de décider unilatéralement d'accueillir en masse en Allemagne des clandestins, au mépris le plus total des principes fondateurs et explicites de l'espace de Schengen, c'est bien que le souci des « réglementations européennes » est une contrainte relative. Nul ne doute que la France et l'Allemagne auraient demandé des comptes à Duda et Orban s'ils avaient recruté et employé à leur compte une milice tabassant des opposants politiques dans la rue en se dissimulant parmi des policiers, par exemple.

---

Axelle D, si chacun y va de sa compilation de citations pour refuser à un candidat le droit de se présenter, il ne restera plus beaucoup de candidats éligibles. Dehors Macron et son déni de citoyenneté des non-vaccinés, par exemple.
Ou alors vous comptez imposer vos critères personnels ? Comment ça pourrait se concilier avec une démocratie ?

---

Pour en revenir à Zemmour, d'une manière générale, quiconque a une activité en rapport avec l'enseignement, la sécurité et la justice ne peut ignorer à quel point la question de l'immigration africaine est devenue centrale. Par sa représentation numérique, par ses exigences et le modèle qu'elle impose, elle implique des débats constants sur la laïcité et sur le racisme qui serait sinon inexistants.
Son coût social est hors de proportions. Or, c'est un sujet difficile, sinon impossible.

Nicolas Sarkozy avait tenté de l'aborder et avait fait machine arrière. Comme Eric Zemmour, Nicolas Sarkozy est aussi un produit avec des origines étrangères. Et comme Eric Zemmour, il s'est fait accuser de néo-nazisme.
Du coup, on peut avoir l'impression qu'Eric Zemmour ne parle que de ça ; même lorsque le sujet du jour qui suscite tant d'animosité n'y est pas (encore qu'il y aurait à dire sur le détournement massif fait des allocations handicapés - mais c'est un sujet connexe). C'est le silence des autres qui rend ce sujet si inévitable. Parce que personne n'ose vraiment dire, par exemple, que la laïcité est un véritable enjeu de société au fil de l'islamisation de la France, les immodérés judéo-chrétiens n'étant qu'une poignée d'individus sans capacité de nuisance à l'échelle nationale.

hameau dans les nuages

Pauvres enseignants !

Il y a déjà des classes, c'est le cas pour ma belle-fille, où c'est le langage des signes qui prévaut pour tenter de faire classe à des mômes qui ne connaissent pas un mot de français, tout cela avec le masque bien sûr, si en plus vous lui rajoutez un autiste profond pouvant piquer à tout moment une crise très violente pour une raison futile, comme une mouche qui vole...

Déjà que le niveau d'instruction s'effondre, plus de dictées, de rédactions, en CM1 ou CM2. Ma fille s'en est aperçue après avoir retiré ses deux enfants du système scolaire en les inscrivant dans une école par correspondance pour leur éviter la guerre hystérique du masque. C'est d'un autre niveau.

Capitaine, on a plusieurs voies d'eau dans la coque.

Claggart

Un seul fait suffit à considérer Zemmour indigne d'accéder à la Présidence, et de ce fait être chef de nos armées : avoir dirigé une arme contre des personnes

Exilé

...ce langage qu'elle a qualifié de "fleuri" qui pourtant exprimait le sadisme présidentiel à l'encontre de non vaccinés alors que le pouvoir n'avait pas eu le courage de rendre la vaccination obligatoire mais traitait ces citoyens comme si elle l'était.

Encore heureux que cette inoculation de ce qui n'est pas réellement un vaccin au sens traditionnel du terme mais plutôt une substance encore en phase expérimentale, d'une efficacité discutable et pourvue d'effets indésirables inquiétants n'ait pas été rendue obligatoire, cela aurait été une atteinte à l'intégrité de la personne humaine, similaire à celles que certains régimes totalitaires se sont permis, donc un scandale s'ajoutant à l'anormalité.

Albert Bourla, le PDG de Pfizer, reconnaît que la firme qu'il dirige a mis sur le marché un produit dont il ignore encore plusieurs effets et que des « expériences » doivent être menées sur des cobayes humains pour en savoir plus :

« Je ne sais pas s'il y a besoin d'un quatrième rappel. C'est quelque chose qui doit être testé. Et je sais qu'Israël a déjà commencé certaines de ces expériences, et nous allons également mener certaines de ces expériences pour nous assurer que si nécessaire, nous l'utiliserons ».

Les résultats de ces « expériences » seront-ils gardés sous le boisseau par Pfizer à l'instar des essais précédents, en application de l'opacité quasi totale couvrant l'ensemble des documents correspondant à ce marché, y compris les contrats négociés (mal) par l'UE qui ont été abondamment caviardés ?

Enfin, sachant que des pays quasiment inoculés à 100 % comme l'Islande (pays par ailleurs très peu sujet à des contaminations étrangères) ne sont pas encore sortis de l'épidémie, comment ne pas admettre que l'entêtement borné du pouvoir français à accuser les non inoculés de l'échec de sa stratégie épidémiologique reposant sur une suite de promesses non tenues et de mensonges relève plus de la politique politicienne mâtinée d'électoralisme que de la santé publique et de la médecine ?

GERARD R.

@ Ninive | 17 janvier 2022 à 10:22

J'entends bien, j'entends bien ! Mais vous me parlez du IIIe Reich, époque où je m’entraînais intensivement à la nage dans la semence paternelle, afin, le moment venu, de battre mes millions de concurrents, à l'assaut des organes de Maman. D'ailleurs j'en sortis vainqueur. Du IIIe Reich, je ne connais donc que ce que l'on a bien voulu m'en dire, controverses comprises. C'est la raison pour laquelle ce pan de l'Histoire me préoccupe infiniment moins que celle que je vis actuellement.

Pourtant si je me réfère à la contre-propagande du nazisme, je suis contraint, par le force des choses, de constater que notre vie actuelle n'a pas beaucoup à lui envier. Oh bien sûr, nous n'avons pas de camps de concentration, avec barbelés et miradors, pour caricaturer symboliquement. Non, nos enclos à nous, ils sont plus subtils, moins barbares. Plus en adéquation avec l'époque, qui vomit toute forme de violence. Voyez nos élus (ou pas) comme ils geignent, à cet égard, dès lors qu'ils y sont personnellement confrontés.

Nos camps à nous n'ont pas d'obstacles physiques. On leur préfère des moyens de rétention plus psychologiques, plus subtils, quoique plus vicieux.
Par exemple, on enferme les personnes sans emploi dans le camp de la culpabilisation, par le reproche permanent de l'assistanat. On les inonde de statistiques, jamais soumises à contradiction. Avec l'assentiment syndical acquis... On leur dit qu'ils coûtent cher à la collectivité. Et ce, bien qu'ils aient cotisé à une forme d'assurance, pour la cas où la vie cesserait de leur sourire.

Parallèlement, on fait venir des hordes d'envahisseurs, censés, selon la propagande, résorber la mauvaise volonté des chômeurs qui refuse(raie)nt mordicus de se mettre au travail.
Et malgré cela le patronat hurle à la pénurie de main-d'oeuvre ! Car à nouveaux arrivants, cultures nouvelles, ils préfèrent, les bougres, soit rester vautrés, à se droguer et copuler sous des tentes frigorifiées ou à saisir les opportunités de jobs d'esclaves et AU NOIR, que leur proposent très charitablement nombres d'entreprises, qui auraient tort de se gêner. Je caricature à peine.

Une fois ce genre de méthodes entrées dans les moeurs, il est tentant de les reproduire contre d'autres catégories de citoyens. Les pauvres, par exemple. Puis les malades, les vieux, les moins valides. On peut fort bien décider de les vacciner contre leur gré et demain - pourquoi pas ? - leur infliger d'autres traitements obligatoires, des interventions chirurgicales, des... expériences en tout genre. Et bien entendu, on puiserait les cobayes, fussent-ils non consentants, parmi les plus inutiles. Les plus ostracisés.

Mon Dieu que le Blanc désoeuvré ou fragilisé se prête à merveille à ce critère contemporain !
Car aujourd'hui, notre IIIe Reich à nous est pudiquement rebaptisé : Union européenne. Elle-même au service d'entités bien plus obscures que le IIIe Reich. Avec la circonstance préoccupante que beaucoup de nos congénères ne réalisent pas que tous les malheurs qui nous tombent dessus en ce millénaire, avaient été imputés à l'extrême droite et à elle seule, si par malheur elle accédait au pouvoir. Ce qui n'arriva pas. Cherchez le bug !

Raison pour laquelle je pense que la candidature de l'excellent polémiste EZ n'apportera rien de nouveau, rien de mieux, à son quinquennat, si d'aventure il venait à le décrocher. La seule fixation du candidat contre l'immigration, entre déjà de plein fouet, en collision frontale, avec les intérêts lubriques de l'UE. Doit bien y avoir un loup quelque part...

P.-S.: en ce qui concerne l'Europe islamique qui nous imposerait sa charia, je pense que vous devriez méchamment réactualiser... vos mises à jour...

F68.10

@ Ninive
"Le blog de Philippe Bilger est devenu un lieu de manipulation mentale avec ses commentateurs attitrés, Luçon, Achille, F68.10, Aliocha, Jovien et quelques autres islamogauchistes qui apparaissent aussi vite qu'ils disparaissent..."

D'aaaaccord... je suis islamogauchiste... d'ailleurs, pour bien prouver mon islamogauchisme, j'ai osé écrire cette dithyrambique défense de l'islam:

"Quand un imam prononce un prêche anti-français, le problème n'est même pas que ce soit un prêche anti-français. C'est qu'un musulman absolument sérieux sur les fondamentaux est dans un mode de fonctionnement qui sacralise l'anti-christianisme viscéral et violent de l'Hégire, et qui, partout où il passe dans le monde, n'a qu'une obsession: détruire les religions autochtones, détruire les pouvoirs autochtones, détruire les cultures autochtones, détruire les églises et temples autochtones, détruire les lieux de savoir autochtones, imposer sa loi, et jouer les persécutés. La stratégie est bien rodée et fonctionne depuis plus d'un millénaire. Si ce n'était qu'un problème franco-français, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes." -- moi, hier.

Même Zemmour n'oserait pas.

C'est quoi, pour vous un islamogauchiste ?? Quelqu'un qui n'est pas d'accord avec une dictature catholique pour endiguer l'islam ?

Arrêtez de vous moquer du monde: nous ne sommes pas moralement contraints de choisir entre le totalitarisme de Ninive et le totalitarisme de Ben Laden. Les deux sont odieux.

Vous n'avez simplement pas les yeux en face des trous, Ninive...

"On travaille ici en sourdine pour la Macronie..."

Non. Je défends explicitement Macron.

"...il ne se passe rien en France de désastreux donc inutile d'en parler, pas de viols, pas de vols, pas de casses, pas de voitures brûlées, pas de surendettement, pas d'escroquerie d'État, pas d'inflation, pas d'invasion... un pays prospère et qui sent bon..."

Non. La France est un pays pourri, qui a le génie de savoir ne pas traiter ses problèmes. Que ce soit sur l'islam ou sur l'autisme.

Vous avez donc fait erreur sur la personne: je ne corresponds pas à votre portrait-robot.

Et votre idole a fait une boulette. Reconnaissez-le.

caroff

@ Julien WEINZAEPFLEN
"Alors peu m'importe qu'Eric Zemmour ait eu un mauvais mouvement et ait su d'instinct ou non de quoi il retournait en matière d'"école inclusive", mais il a dit la vérité, et c'est pourquoi ses adversaires l'exécutent en persuadant les ignorants qu'il a tenu des propos immoraux."

Merci de votre témoignage. Des enseignants à la retraite confrontés à l'école inclusive m'ont raconté que tout le temps passé à traiter les cas requérant une attention constante et renouvelée pour les enfants handicapés ne l'était pas pour les autres élèves sans handicap. D'où des difficultés liées à des situations qui réclament, comme le dit Zemmour, des structures adaptées.

-----------------------------------------------

@ Robert Marchenoir
"Ou alors, il faudrait considérer que l'Australie, le Canada, le Danemark, le Japon, la Suisse ou d'autres sont extrémistes et ne sont pas des démocraties. De nombreux pays étrangers appliquent, sur tel ou tel point, des politiques d'immigration bien plus rigoureuses que les nôtres."

L'entrée aux Etats-Unis ou au Canada en est une preuve manifeste. Je me souviens qu'il y a 20 ans environ j'avais été invité à l'UQAM à Montréal pour faire une "lecture".
Arrivé à l'aéroport, je remplis la fiche d'admission en indiquant que je ne suis pas venu faire du tourisme mais que je vais être rémunéré pour ma prestation. Aussitôt la police m'interpelle et me conduit dans un local où je serai interrogé une bonne demi-heure pour prouver que je ne cherchais pas du travail, auquel cas il eût fallu que je fournisse un dossier spécifique avec tous mes diplômes...
La France à côté c'est le hall de la gare Saint-Lazare !

Bill Noir

Giscarhaby et Karchkosy, deux personnages qui fascinent le petit juif dans sa démarche pour sauver son « pays d'adoption » !

Le premier pour avoir donné le coup de grâce au système éducatif national élaboré de concert par les cocos et les francs-maçons à la Libération.
Le second pour avoir amplifié l’œuvre destructrice de ses deux prédécesseurs par un maniement hardi de la question migratoire, allant jusqu'à poser ses petits pieds au Maghreb afin d'améliorer le transit Sud-Nord.

Du coup, à l'Invasion, première nommée, il ajoute en 2 l'École… un beau début de programme.

Sur quoi va-t-il taper en 3 ?
Un intervenant prétend qu'il ne pourra rien faire à cause de l'UE… pense-t-il à en sortir ?
S'orienter (4, 5, 6) vers la production autosuffisante tant alimentaire, pharmaceutique, qu'industrielle ?
La Défense (7) ?
Yaduboulo !

Remerciements à F68.10 et à Julien Weinzaepflen pour nous éclairer et nous conforter sur les enfants « pas comme les autres » qui ont besoin dans leur départ dans la vie d'être protégés et mis à l'abri du vulgum pecus, si vulgaire, si souvent odieux !
Ils auront tout le temps de découvrir leurs semblables… un jour ils liront des commentaires de blogs !

Serge HIREL

@ Robert Marchenoir | 17 janvier 2022 à 04:39

Monsieur l’Intelligent, alias « Jesaistout », votre propos, écœurant cette fois, ne mérite même pas d’être lu. Vous n’avez pas votre place parmi les soutiens de EZ. Allez voir chez les néonazis... Ils vous nommeront führer... ou « Fureur »...

----------------------------------------


@ Claude Luçon | 17 janvier 2022 à 01:34

« Le maréchal Pétain organise provisoirement le régime de Vichy avec 12 actes constitutionnels promulgués entre le 11 juillet 1940 et le 26 novembre 1942 sur la base des pleins pouvoirs que lui confère la loi constitutionnelle du 10 juillet 1940 sans promulguer de nouvelle Constitution. » (Wikipédia)

Pour respecter la vérité historique, merci de ne pas confondre un projet signé et une Constitution promulguée. Tout juste pouvez-vous soupçonner que le « petit juif kabyle » s’est inspiré de ces douze « Actes constitutionnels ». Vous allez avoir beaucoup de mal à le démontrer. Mais est-ce nécessaire ? « Zemmour est le Mal »... Un dogme ne se démontre pas. Il est la Vérité.

sylvain

Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées, comme des milliers d'autres faux jetons démagos, se dit "consternée" par les propos de Zemmour.

BEN VOYONS !

Celle-là c'est la meilleure !
Alors que son gouvernement supprime les AVS et interne les handicapés dans les goulags inclusifs de cet enfer qu'est l'EN nationale socialiste, fabrique à crétins patentés, manque pas d'air la macronette.
Tout ça pour discréditer et diaboliser Zemmour .

BEN VOYONS !

La campagne présidentielle est bien lancée pour son roi Macronescu.
Les handicapés n'ont plus rien à attendre de ces fourbes tricheurs menteurs démagos arrogants méprisants, tous partis confondus .
Zemmour reste leur seul espoir.

Ninive

@ Florestan68 | 16 janvier 2022 à 10:07

Le blog de Philippe Bilger est devenu un lieu de manipulation mentale avec ses commentateurs attitrés, Luçon, Achille, F68.10, Aliocha, Jovien et quelques autres islamogauchistes qui apparaissent aussi vite qu'ils disparaissent... On travaille ici en sourdine pour la Macronie et il ne se passe rien en France de désastreux donc inutile d'en parler, pas de viols, pas de vols, pas de casses, pas de voitures brûlées, pas de surendettement, pas d'escroquerie d'État, pas d'inflation, pas d'invasion... un pays prospère et qui sent bon...

----------------------------------------------

@ GERARD R. | 16 janvier 2022 à 23:20

Il faut savoir que les lois ne sont pas immortelles et qu'elles sont faites pour être modifiées ou supprimées... Aimeriez-vous vivre encore sous celles du IIIe Reich ?

Actuellement en Europe, la Pologne, entre autres, subordonne les lois européennes à celle de sa Constitution et puis pour aller plus loin dans l'avenir radieux que l'on nous propose, imaginez une Europe islamique qui n'impose pas sa charia ?

Allons Gérard réveillez-vous.

F68.10

@ Robert Marchenoir
"On confond handicap mental bénin et grave, au sujet de l'autisme, par exemple, très à la mode en ce moment."

Il est à la mode depuis que pas mal de gens en ont marre de se faire cornaquer par des platistes en matière de traitement de l'autisme. Comme ici.

Pour l'imbrication de la question de l'autisme, au-delà de l'école, avec celle de la psychiatrie et du traitement des mères avec la psychanalyse en toile de fond, cf. Sophie Robert. Qui s'est heurtée aux limites de la liberté d'expression à la française.

La question de l'inclusion des autistes dans le système éducatif n'est pas qu'une question d'égalitarisme. En ce qui me concerne, je suis pour la possibilité des élèves doués d'avoir des classes dans lesquelles on les pousse bien au-delà des programmes. Mais je sais aussi que les méthodes françaises de misérabilisme thérapeutique ont échoué, et qu'aider les autistes à sortir de l'autisme (but qui n'est pas exactement partagé par nos psychanalystes sous prétexte de respect de la singularité ou autres fadaises), cela passe par des méthodes de stimulation comme ABA ou d'autres et l'inclusion en milieu scolaire. C'est la thérapeutique la plus prouvée. Celle qui donne des résultats.

Certes, cela a un coût pour la collectivité en terme d'organisation. C'est pour cela que les psychanalystes et les fonctionnaires de l'Education nationale se sont trouvés de facto alliés du côté de l'immobilisme. Mais le prix global est plus élevé si on les exclut, les autistes. Car les autistes progressent au contact des non-autistes. (Oui, oui, oui...)

Je ne vois pas du tout cela comme une question d'égalitarisme. Cela n'a pour moi rien à voir avec une quelconque notion de classes de niveau. C'est simplement sortir de méthodes mérovingiennes en matière de traitement de l'autisme.

Il est illusoire de s'attendre à ce qu'un autiste Kanner soit adapté à l'école. Mais même pour l'autisme non-Kanner, où il y a des solutions, on dirigeait ces gens vers des voies sans issue, sous les hourras autosatisfaits du monde médico-social. On sait qu'on peut faire mieux, que ce n'est pas si coûteux que cela comparativement à l'existant. Et que pour cela, il faudrait reconnaître l'échec français en matière d'autisme, qu'il soit Kanner ou Asperger. Reconnaître qu'on était des platistes.

Je ne vois aucun égalitarisme à l'idée de cesser de maltraiter des gens, et à l'idée de tordre le cou une bonne fois pour toutes aux réflexes qui consistent à désigner les mères comme coupables de l'autisme de leurs gosses. cf. Sophie Robert. On part de tellement loin que ce n'est pas pour moi une question d'égalitarisme, cette histoire.

Aliocha

L'ennui navrant du chroniqueur à la mode qui, d'un froid constat de son incapacité à supporter ses semblables, tire les conclusions qui légitiment de continuer à se détruire au vin blanc, n'empêche en rien la peau gluante atmosphérique d'irriter les muqueuses aériennes de sa glaciale pollution, toutes prêtes à accueillir le virus qui les détruiront.
Vague après vague, conservatrice puis progressiste, seul le surfeur habile continue sa geste futile en arabesques qui font fi de la flèche du temps, sous les vivas ahuris des supporters qui, prêts à en découdre pour ne pas voir ce qui les emportera, hurlent leur joie d'être contre, tout contre celui qui leur donnent l'illusion d'être là sans y être, l'adversaire sans qui à l'histoire il serait impossible de donner le sens d'une définition.

Où êtes-vous, mes chers James et Marcel et Gustave et Marc et Luc et Matthieu et Jean de Patmos et Isaïe et Adam ?
Roulés par les vagues du temps, Glass et Steagall vous y rejoignent au seul endroit où la finance est pour tous, la mort pour nous est la dernière créance, l'apocalypse une révélation.
Que Dieu bénisse l'ennemi, nous donne la force de ne pas lui accorder notre pardon, de rester en cette nuit qui permet de ne pas voir, de surtout ne pas s'apercevoir des gouffres infinis qui inspirent le vertige, la crainte qui permet de ne pas emprunter les voies méconnues du réel, pour mieux se précipiter au vide de ce que l'on pensait connaître et s'assurer, pépère, un succès d'édition. Troupeau investi par les poisons de Gérasa expulsés de celui qui, apaisé, sait voir et peut enfin s'asseoir, enfin se reposer aux pieds du supplicié, contempler le désastre et décrire la fiction, celle qui de la chronique pourrait pourtant accéder sans y succomber à la vérité fraternelle du roman.

revnonausujai

@ Claude Luçon | 16 janvier 2022 à 17:43

EM a été victime à l'âge de 15 ans d'une cougar pédophile et n'a jamais pu s'enfuir de ce traquenard, ce qui est une des clefs de son comportement.
EZ quant à lui, adulte et émancipé, a une liaison avec une femme elle aussi adulte et émancipée.
Assimiler crime et libertinage et nier la différence dénote votre absence de sens moral ; ne seriez-vous pas du genre à soutenir Duhamel parce qu'il est dans le camp du Bien ?

Bill Noir

Quand un prophète passe par chez vous mieux vaut le reconnaître. Sinon vous pourriez irriter les puissances cachées.

Achille

Beaux sujets de polémiques en ce début d’année.
- un billet sur Michel Houellebecq : avis très partagés entre les pro et anti-Houellebecq.
- puis, dans la foulée, un autre sur Éric Zemmour : vifs échanges entre pro et anti-Zemmour

Il ne manque plus qu’un billet sur Novak Djokovic qui s’est fait virer sans ménagement du tournoi de l’open d’Australie pour avoir refusé de se faire vacciner. Là il faut s’attendre à une bagarre entre pro et anti-vaccin.

Tout ça va finir en bagarre générale comme dans un vieux western des années 60, avec John Wayne pour distribuer les baffes dans le saloon. Attention au pianiste ! :)

sylvain

@ Ellen
« Je connais des parents qui ont déscolarisé leur enfant de 7 ans d'une école publique à Paris, c'était la catastrophe même, et ils l'ont inscrit dans une école spécialisée pour enfants autistes avancées, en Suisse. Après deux ans et demi de scolarité, l'enfant a fait des progrès exceptionnels et a été noté second meilleur élève de sa classe.
Les bêtises et l'écriture inclusive à la française n'existent ni en Suisse ni en Belgique. Les enseignants sont très bien formés et triés sur le volet. 
En France, cet enfant aurait-il eu la même chance dans une école inclusive ? Quelle idiotie !! »

Et voilà tout est bien résumé. La réalité du terrain rattrape tous ces ignobles vautours idéologues qui ont déclenché un climat de haine et d'inquisition contre Zemmour. La chasse à courre infecte et nauséabonde organisée par les merdias purulents aux ordres du pouvoir n'est qu'une réaction haineuse anti-Zemmour qui a osé dévoiler des vérités gênantes, omerta sur ce qui se passe en France concernant la souffrance des handicapés abandonnés par l'Etat.

Zemmour est réaliste, pragmatique et logique quand il annonce qu'il veut faire cesser ce scandale de traitement inhumain des handicapés.
Ses ennemis, tous partis confondus, de rage d’avoir été démasqués par Zemmour, ont préféré rouvrir les tribunaux de l'inquisition médiatique contre lui afin de le diaboliser.

Sauf que ces fachos gauchistes n'avaient pas prévu que beaucoup de parents d'handicapés qui vivent quotidiennement cette horreur étatique apporteraient leur soutien à Zemmour. Les propos de Zemmour sont une aubaine pour les handicapés qui y voient un espoir d'amélioration de leur sort, plus personne ne pourra ignorer cet enfer inclusif que décrit très bien Zemmour.

Julien WEINZAEPFLEN

J'observe que le handicap est agité comme un hochet compassionnel à chaque élection présidentielle. Je me souviens d'Emmanuel Macron y consacrant sa "carte blanche", me semble-t-il au cours du débat de second tour avec Marine Le Pen, et c'est le refus de la déconjugalisation de l'AAH qui a vérifié les bonnes intentions de sa ministre Sophie Cluzel, qui envisagea un temps un avenir de présidente de région contrarié par la querelle entre Renaud Muselier et Thierry Mariani. Auparavant, Ségolène Royal avait surjoué l'indignation dans son débat de 2007 en disant que Nicolas Sarkozy, pour souligner les difficultés de "l'école inclusive", qui n'ont fait que s'aggraver depuis, atteignait au "summum de l'immoralité politique".

Giscard fut notre dernier président social. Sa loi de 1975 fut la dernière à améliorer vraiment le sort des personnes handicapées. Pour en fêter les trente ans, on discuta, vota et promulgua la loi de 2005 dont la philosophie générale était que le handicap n'existait pas en tant que déficience ou qu'infirmité, mais seulement en tant que "situation", et qu'il appartenait à la société de compenser ces handicaps de situation en admettant toutes les "personnes en situation de handicap" dans toutes celles que traversait normalement sans dommage ni encombre quiconque n'était touché par aucune infirmité.

Ceux qui, comme moi, dénonçaient une utopie d'où résulterait une moindre intégration et une précarisation des personnes concernées se voyaient taxer d'obscurantisme. L'avenir nous a donné raison, mais les personnes handicapées continuent de ne pas le reconnaître. Leur désir d'être acceptées à part entière, un désir idéaliste ou idéologique, l'emporte sur la considération empirique des effets de la loi de 2005, qui se retrouvent dans les conséquences des confinements de 2020, lesquels étaient présentés comme destinés à protéger les personnes vulnérables et fragiles, alors qu'ils ont contribué dans la pratique à les fragiliser en les isolant et en fermant la plupart des services qui leur étaient dédiés et leur venaient en aide sous prétexte de les protéger d'être infectés par la Covid.

Les premières à refuser ces constats objectifs sont les personnes handicapées elles-mêmes et peut-être plus encore leur entourage. Je me souviens de la bronca qui accueillit Marie-Christine Arnautu qui prononça un discours remarquable aux Etats généraux de la déficience visuelle auxquels je participai, elle était à peu près la seule à maîtriser son sujet, avec Hamou Bouakkaz, alors conseiller de Marisol Touraine avant d'être écarté de son cabinet quand elle devint ministre, et qui résuma la situation de l'"inclusion scolaire" en préconisant le cas par cas avant d'ajouter non sans humour: "Je suis aveugle et d'origine algérienne. Chaque jour, je dois donc m'intégrer à un double titre. Le matin, j'essaie de m'intégrer ; l'après-midi, je me demande si je suis intégré et le soir, je me désintègre."

Marie-Christine Arnautu gâcha son discours en conchiant l'aide médicale d'Etat, laquelle ne coûte qu'un modeste milliard, qui compte bien peu au regard des milliards gaspillés dans la valse de l'argent magique emmenée par celui qui, en Guyane ou à Saint-Martin, refusa d'ajouter le "Père Noël" à la galerie de ses mauvais rôles, l'inénarrable président Macron.

Ma mère milita à l'ANPPEA, l'association nationale des parents d'enfants aveugles. Cette association éditait la revue "Comme les autres" et militait pour que le terme de "handicapé" soit remplacé par le terme "différents". L'association ne s'apercevait pas qu'elle n'était pas à un oxymore près. Mais elle était progressiste et son progressisme la préservait de voir certains pans du réel. Elle militait pour la fermeture des internats et l'intégration de plus en plus précoce des enfants dans des établissements scolaires ordinaires. On l'a prise au mot. Dans le monde du handicap visuel, la plupart des écoles spécialisées ont fermé ou n'accueillent plus d'élèves, mais font du suivi scolaire d'enfants handicapés qui font une quadruple journée :

- les apprentissages scolaires dans lesquels ils peuvent être "largués" à défaut de maîtriser les techniques de compensation de leur infirmité ;

- le suivi scolaire et l'apprentissage de ces outils compensatoires par les "professionnels" des établissements d'enseignement spécialisé reconvertis en établissements de suivi scolaire d'élèves "à besoins spécifiques" ;

- le ramassage scolaire où le premier cherché est souvent le dernier ramené, car la carte scolaire n'est pas si inclusive que les lycées accueillant des élèves "en situation de handicap" ne soient pas regroupés en pôles de manière à être plus efficaces dans cet accueil, moyennant autant d'éloignement des élèves des lycées qui les accueillent ;

- et la compensation du handicap lui-même.

Ajoutons à cela que les accompagnants des élèves handicapés ont énormément perdu en qualification. Autrefois, il fallait deux ans, en dehors du cursus universitaire classique, pour devenir un enseignant spécialisé ; aujourd'hui, il faut à peine deux semaines pour devenir AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap). Et l'"école inclusive" est un des maquis normatifs les plus kafkaïens qui soient au pays des 300 000 normes et des mille fois moins de fromages qu'est celui des "Gaulois réfractaires" qui n'y résistent guère.

Alors peu m'importe qu'Eric Zemmour ait eu un mauvais mouvement et ait su d'instinct ou non de quoi il retournait en matière d'"école inclusive", mais il a dit la vérité, et c'est pourquoi ses adversaires l'exécutent en persuadant les ignorants qu'il a tenu des propos immoraux.

Jérôme

Bonjour Philippe,

Le Z a des séides de toute part.
Quelques-uns sont de purs crétins, racistes, trouvant dans ses propos un exutoire que d'autres ne leur offrent pas.
Il y a par exemple les théoriciens crétins du QI, peut-être sur votre blog, affirmant sur la base d'études faites par un proche du KKK, que les Noirs seraient moins intelligents que les Blancs.
Tellement d'autres scientifiques expliquent que c'est sans fondement, que l'histoire du peuple noir, aux États-Unis plus qu'en France, génère des différences dans les couches lambda de population par la privation d'éducation, de libertés... qui ont, n'en déplaise à ceux qui pensent que seule l'histoire des petits blancs a une continuité et s'influence à travers les siècles, un impact significatif sur les populations actuelles, le niveau d'éducation...

Le con raciste reste con raciste, pourquoi en a-t-il honte et veut-il donner un vernis scientifique à sa détestation, issue de ses incapacités et de ses frustrations personnelles ?
L'entêtement à vouloir toujours avoir raison en est un des témoignages, d'ordre paranoïaque.
Le Z leur offre leur tapis d'éveil, ils en usent et en abusent.
Si on dit benoîtement qu'il y a bien des Noirs au QI supérieur à un Blanc, on rétorque exception qui confirme la règle, ce sont des surentraînés d'exception.

Sachant que le QI est une échelle de valeur culturelle.
Si on dit : mettez un Blanc en pagne au milieu du bush australien, il a trois jours d'espérance de vie devant lui, et encore, le crétin paranoïaque vous dit, les bérets verts s'en sortiront.
Argument d'abruti, d'où arrêt de la discussion, le béret vert est une exception surentraînée, certainement pas le blogueur raciste moyen adepte des théories eugénistes nazies d'un blog, par hasard celui-ci qui lui, du haut de sa géniale position, n'aura pas l'intelligence, la culture situationnelle nécessaire à sa survie.

Conséquemment, le pleutre débile cancane ses théories KKKistes, heureux de trouver dans le Z un support à des opinions, ce sont des opinions, pas de la science objective, de peur de se trouver réduit à ce qu'il est : un petit bonhomme paranoïaque, insuffisant, souvent suffisant.

Le Z ne sert à rien comme politicien.
C'est un menteur comme les autres, doublé d'un provocateur de nature "Kourdécole".
Il est en train de devenir affligeant.

Achille

@ Herman Kerhost | 16 janvier 2022 à 23:26
« Comme je l'ai déjà dit, il n'y a aucun intérêt à discuter avec vous. »

Eh bien si vous ne trouvez aucun intérêt à discuter avec moi, pourquoi le faites-vous ?
On dirait que ça vous gêne que d’autres sur ce blog le fassent. C’est un peu puéril comme attitude.
En ce qui me concerne, j’ai passé l’âge des querelles de bac à sable.
Je n’oblige personne à répondre à mes commentaires. Surtout pas les "mal-baisés" qui, comme vous, n’interviennent que dans le seul but de polémiquer.
Vous remarquerez que je ne commente jamais aucun de vos posts (sauf évidemment quand vous m’interpellez). Alors faites de même avec les miens. Cela aura au moins le mérite d’éviter de polluer ce blog avec vos états d’âme qui n’apportent strictement rien au débat.
Bye !

Robert Marchenoir

Plusieurs points de désaccord avec vous cette fois-ci.

Si le réactionnaire cherche à ressusciter des éléments positifs du passé, il est absurde de définir le conservateur comme celui qui veut tout garder tel quel. Le conservateur, à l'évidence, est celui qui prend grand soin de garder, du passé, ce qui a fait la preuve de sa valeur.

C'est aussi celui qui se méfie instinctivement du changement, car il croit que ce qui subsiste du passé est, souvent, le meilleur. Contrairement au progressiste, qui a tendance à penser que le changement est positif en soi.

Que faut-il garder du passé ? C'est là que la discussion commence, et que les conservateurs peuvent avoir des débats sans fin. Mais aucun d'eux ne réclame le maintien des sans-abri dans la rue, sous prétexte qu'il y a toujours eu des clochards, ni ne s'indigne de la recherche contre le cancer, sous prétexte que la maladie et la mort seraient naturelles.

Concernant Éric Zemmour, il serait grand temps, si l'on tient à le critiquer, de commencer par sa politique étrangère.

Sur le reste, bien sûr qu'il aurait fallu expulser Mamoudou Gassama. Il faut mettre fin à cette manie de courir après les immigrés illégaux qui ont bien agi, afin de leur accorder la nationalité française.

D'abord parce que la loi est la loi. Si elle interdit l'immigration illégale, c'est parce que c'est un mal en soi. La loi n'est pas un concours de morale. Sauver un enfant ne change rien au caractère nocif de la présence de Mamoudou Gassama en France.

La preuve : le héros médiatique d'un jour a échoué chez les pompiers qui l'avaient admis en leur sein. Sous prétexte qu'il a procédé à un sauvetage improvisé, on en a conclu qu'il ferait un sauveteur professionnel idéal. L'idée était grotesque : elle a montré sa sottise. Bien sûr, les médias ont beaucoup moins tartiné sur l'éviction de Mamoudou Gassama que sur son héroïsme supposé.

Rappelons à ce sujet que les Noirs avaient, par le passé, un taux d'échec supérieur à celui des Blancs aux épreuves d'entrée des pompiers de New York. Pourquoi ? Parce qu'ils sont souvent bêtes. Il ne suffit pas d'être "héroïque" pour devenir pompier. En fait, c'est plutôt déconseillé. Le "héros" est celui qui va prendre des risques inconsidérés, mettant la vie de ses collègues en danger et risquant de faire échouer la mission.

Pour être un bon pompier (et c'est vrai dans toutes les professions), il faut réfléchir. Les Noirs, en moyenne, en étaient incapables, c'est pourquoi il n'y avait pas "assez" de Noirs chez les pompiers de New York. Ce qui était "raciste", bien sûr. Il devait y avoir un examinateur du KKK qui baissait systématiquement la note des copies noires, quelque part dans un sous-sol secret.

On a donc rendu l'examen plus facile. J'ignore l'état des statistiques après cet accès de progressisme. Il y a peut-être davantage de Noirs chez les pompiers new-yorkais. Il y a sans doute davantage de New-Yorkais brûlés vifs.

Mais aussi, la "bonne conduite" ne doit pas être un prétexte pour être admis à violer la loi. Le message politique transmis serait incohérent. Le but de la justice est de dissuader les gens de violer la loi en toute circonstance. Depuis quand ferme-t-on les yeux sur la fraude fiscale d'un Français de souche, sous prétexte qu'il aurait sauvé un enfant de la noyade ?

La décision d'accorder la citoyenneté française à Gassama est un acte de "racisme". Elle traduit la recherche éperdue du "Magic Negro", comme disent les Américains : le Nègre doté de pouvoirs magiques qui va sauver, par sa seule présence, les Blancs si maladroits, si inefficaces.

Les Blancs progressistes sont tellement convaincus, avec quelque motif, de la nocivité des Noirs, qu'ils en conçoivent une honte secrète. Lorsque, par miracle, ils mettent la main sur un représentant de cette race qui fait quelque chose de bien, quelque chose qui frappe les esprits, alors ils n'en peuvent plus : ils lui dressent des statues, qui servent à les dédouaner, eux, de leur "racisme" caché.

Mamoudou Gassama est un exemple éclatant de cette perversion. Même des gauchistes enragés comme Esther Benbassa dénoncent la manipulation.

L'intéressé a été reçu par le président de la République, il a été reçu par le président du Mali, il a reçu un prix humanitaire d'une chaîne de télévision noire américaine... le délire. Et puis, il a été viré de chez les pompiers parisiens.

Ainsi que nous le relate délicieusement Wikipédia : "Il ne peut cependant poursuivre son expérience au sein des sapeurs-pompiers de Paris, n'ayant pas obtenu le brevet des collèges et souffrant d'une pathologie incompatible avec la profession de pompier".

Eh oui. Mamoudou Gassama est un abruti, et même pour faire pompier, c'est rédhibitoire. Un abruti gentil, peut-être, mais jusqu'à présent, les Blancs n'étaient pas admis chez les pompiers juste parce qu'ils étaient gentils. On voit mal pourquoi il devrait en être autrement pour les Noirs... sauf à être "raciste", justement. Quant à la pathologie incompatible, on n'en saura pas plus, sinon que la Sécu a gagné un "assujetti" de plus. À nos frais.

La suite de l'article de Wikipédia est exquise : "En 2021, trois ans après le sauvetage qui l'a rendu célèbre, Mamoudou Gassama alterne chômage et travail précaire, notamment des ménages. S'estimant mal entouré, il n'a pas pu réaliser plusieurs projets lui tenant à cœur, faire un film, écrire un livre, fonder une association sensibilisant les jeunes Maliens aux dangers de la migration via la Méditerranée."

Voilà. Nous manquons d'hommes de ménage noirs pointant chez Pôle Emploi, c'est pourquoi il est absolument indispensable d'ouvrir en grand les vannes de l'immigration illégale.

Nous manquons aussi d'immigrants illégaux maliens venus chez nous écrire les livres et tourner les films que les Français ne veulent ni tourner ni écrire, c'est pourquoi il est absolument indispensable de faire venir des millions d'immigrés illégaux pour qu'ils nous racontent leurs aventures d'immigrés illégaux... et qu'ils conseillent, comble du cynisme, à leurs compatriotes de ne pas les suivre.

Remarquez aussi la chouinerie constante et l'ingratitude de ces gens-là : "S'estimant mal entouré". Évidemment. C'est encore la faute des Blancs. Si Mamoudou a été infichu de décrocher le brevet des collèges (à 22 ans, quand même...), ce n'est pas sa faute, ce n'est pas qu'il a un QI dramatiquement bas, c'est parce que nous autres, les Blancs, ne l'avons pas suffisamment "entouré".

Il a été reçu par Macron, reçu par le président malien, honoré à Los Angeles, mais il est toujours insuffisamment "entouré". Le f... de g... a assez duré.

Même chose pour les étudiants étrangers. Il s'agit à l'évidence d'une façon de contourner les règles sur l'immigration. Si l'on dessinait la société idéale sur une feuille blanche, on admettrait sans doute un certain nombre d'étudiants étrangers. Vu que nous sommes noyés sous les immigrés, il n'y a pas d'autre moyen que de fermer totalement les vannes. Pour les ouvrir parcimonieusement et sélectivement, on verra plus tard.

Enfin, bien sûr qu'il ne faut pas mettre les enfants handicapés dans les écoles ordinaires, en tous cas pas systématiquement. Depuis quand cette rage égalitariste est-elle devenue la norme ? Depuis fort peu de temps.

Avec ce mot de handicapés, on procède à un amalgame de la plus belle eau. On confond handicap physique et handicap mental. On confond handicap physique sans conséquence sur l'instruction (paralysie des jambes, par exemple), et handicap grave (privation de la vue, comme le rappelle marie -- 16 janvier 2022 à 17:48).

On confond handicap mental bénin et grave, au sujet de l'autisme, par exemple, très à la mode en ce moment. Le même mot désigne des enfants légèrement anormaux (l'autisme de type Asperger, qui n'interdit pas forcément la réussite, à l'instar du pianiste Glenn Gould) et des enfants profondément perturbés, ingérables, très pénibles à supporter même pour leurs parents (l'autisme tout court).

Même en ce qui concerne le défaut d'intelligence, ce handicap tellement répandu qu'il n'est pas désigné comme tel, cela fait longtemps qu'on est revenu du fantasme consistant à mettre tous les élèves ensemble.

Ce fantasme était l'objectif du plan Langevin-Wallon à la Libération. Les communistes Langevin et Wallon. On allait mettre dans les même classes les bons et les mauvais, et tout irait le mieux du monde.

Depuis le collège unique de René Haby, en 1975, on a vu ce que ça a donné. Aux États-Unis, on considère maintenant que même la ségrégation raciale a du bon. Évidemment, on ne l'appelle pas comme ça. On se contente d'indiquer les relativement bons résultats des collèges historiquement noirs, c'est à dire des établissements dirigés par des Noirs et destinés avant tout aux élèves noirs.

Les propositions d'Éric Zemmour sont bien sûr applicables. Elles ne sont ni extrémistes, ni contraires à la démocratie. Ou alors, il faudrait considérer que l'Australie, le Canada, le Danemark, le Japon, la Suisse ou d'autres sont extrémistes et ne sont pas des démocraties. De nombreux pays étrangers appliquent, sur tel ou tel point, des politiques d'immigration bien plus rigoureuses que les nôtres.

Claude Luçon

@ Herman Kerhost | 16 janvier 2022 à 23:26

Oui il y a une erreur, pas celle à laquelle vous pensez, c'est Richelieu qui l'a faite en créant l'Académie française en 1634 et en lui donnant pour mission de peaufiner notre langue en 1635.
Les académiciens d'alors ont transformé certains noms et mots en changeant "ss" soit par un "x" soit par "ç" vers 1650 d'après mon arbre généalogique.
Ainsi Ausserre est devenu Auxerre et Lusson est devenu Luçon.
Richelieu lui-même a dû changer son titre en : Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu, Evêque de Luçon.
Même Richelieu ne pouvait pas prévoir que nous serions tous deux commentateurs sur JaS environ 390 ans plus tard, l'un fan de Zemmour, l'autre contre, d'autant plus que Richelieu devait ignorer l'existence des Kabyles ?
Mais, qui sait, peut-être avait-il prévu les copains de l'autre Hermann et son ami Adolf et tentait-il de supprimer leurs SS avant l'heure ?

————————————-

@ Serge HIREL | 16 janvier 2022 à 20:12

Et pourtant elle a existé :
Référence Wikipédia :
"Projet de constitution du 30 janvier 1944. Projet du maréchal Pétain. Rédigé en application de la loi constitutionnelle du 10 juillet 1940, ce projet de constitution, signé par le maréchal Pétain le 30 janvier 1944, n'a jamais été promulgué."

hameau dans les nuages

@ GERARD R. | 16 janvier 2022 à 23:20

C'est chelou… ou pas. Tous les candidats ont ou auront ce problème. Il y a ceux qui l'acceptent et les autres. De mémoire il n'y a que Asselineau et Philippot qui sont bille en tête contre l'Europe et cela fait peur. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire en période électorale. Il faudra de toute façon sortir de ce piège mortel. L'électricité en est un bon exemple.

il va falloir qu'en plus du bois je m'équipe d'un groupe électrogène diesel. C'est très couru en ce moment.

xavier b. masset

Votre "que doit-on conserver ?" est une bonne question, sans être conduit à l'entendre avec l'intonation du "que faire ?" qu'y mettait un funeste nihiliste professionnel russe dans un très vocal traité politique de 1902.

La célèbre formule de Maulnier à propos des conservateurs fut à la source captée par la gauche libérale pour ridiculiser leur mouvement, casser leur pensée.
Ces traîne-misère de la philosophie politique sont aujourd'hui les victimes de sarcasmes venus des bancs de leur propre aile idéologique, dans le retournement de ce qu'avait observé Bernanos dans les Grands Cimetières.

Des gens de droite voudraient définitivement, sinon les flétrir, les frapper d'obsolescence.
Utiliser les mêmes méthodes que leurs opposants d'hier leur paraît normal.

Eric Zemmour, d'un simple point de vue américain par exemple, ne ferait qu'exposer le programme de politique intérieure d'un gouverneur, représentant ou sénateur, républicain conservateur.
Son énormité, son anormalité, sont le produit de croquis commis à la va-vite par des roucouleurs de cages dorées pépiant dans des travées de tribunaux publics dont les sièges en réseaux leur renvoient en pleine face l'assise de leur propre caricature, par des oiseaux sociaux qui préfèreront toujours le baguer sur ses extrémités les plus lointaines plutôt qu'affronter, à la Messiaen, les trilles de son récit, certes égotique, mais quel candidat, du passé ou du présent, serait en mesure d'en avancer la musique d'un autre ?

Le rappel, fait par lui, de l'apport de la tradition chrétienne, et catholique en particulier, reste encore relativement stable aux USA, même s'il est vicieusement attaqué, lui aussi, mais l'Histoire du pays n'est-elle pas elle-même matraquée ?
(Repensons au révisionnisme du Projet 1619 tenté par de vils truqueurs de vérité, encore frais.)

Le catholicisme occidental, et français, ayant accepté de faire de larges concessions au bien commun, les accords constitutionnels - construits sur un minimalisme moral qui reposerait sur la règle d'or judéo-chrétienne - n'ont plus à s'agenouiller devant Dieu.

C'est ce que réénonce le candidat Zemmour (ses excès - inversement trumpiens sur la Russie, très conformes à l'ex-président US sur l'immigration - verront leurs boulons se revisser d'eux-mêmes au contact de la puissante main du réel, pleine de contre-écrous, couverte de verrues géopolitiques digne de The Thing de la famille Addams).

Je pense que, contrairement à d'autres, Zemmour connaît Locke, lui-même lecteur assidu de Hobbes, que son amour, maintes fois déclaré, envers l'État administratif, redit l'un des fondamentaux de la pensée conservatrice, qu'en fin de compte c'est l'homme d'État pragmatique qui résout les choses, avec en vue la sécurité et le bonheur du peuple, quitte à se "servir de la France", comme disait le même Bernanos.

Les hommes détermineront toujours l'esprit des nations qu'ils dirigent, mais ils ne le feront qu'en regard de cette partie fondamentale de la loi naturelle, si habilement décrite par Burke, notamment dans ses "Reflections" engagées d'après le spectacle de ce qui se déroulait en France vers 1789, une loi modifiée, travaillée, par quantité d'informations, d'adaptations, les droits rééls des hommes étant à ce prix.

Le côté anglophile de Zemmour fascinera toujours, un truc en douce partagé avec son amour de jeunesse, le têtu Bonaparte.

Zemmour, Pécresse (et même un Macron revenu à plus - avec ses confitures de l'En-même-temps maison - de conservation, surtout s'il met à profit le bilgerissime principe de "penser contre soi-même") doivent mettre au point et mener, sans les petitesses d'esprit d'une pseudo-reconquête qui empoussiérent les canaux de la juste déférence due - cette contre-révolution conservatrice.

En dépit de la victoire de la grande négation wokiste, aspiratrice d'argent, bâfreuse de beurre, suceuse de faisselle de crémière jusqu'à son fondement institutionnel, laquelle expression nihiliste, de toute façon apparaîtra ringarde dans trente ans au fond de sa baratte.
Le témoignage, même réduit à une forme de simple candidature, se montrera vainqueur à la fin.

Cela nous rappellera nos primes jeunesses, trop longues, comme les commentaires d'ici, le Reagan de 1984 (un vrai roman filmé), les débats Buckley-Baldwin, deux vrais mecs dont j'aimais à égalité le verbe et l'attitude.
Mais où est James ?

Herman Kerhost

@ Achille | 16 janvier 2022 à 17:09
"Qui ne connaît pas Zemmour ?
J’ai écouté presque tous ses éditos de "Face à l'info" pendant deux ans. Cela fait maintenant quatre mois que tous les jours que Dieu fait, tous les médias nous parlent de lui.
Les gens qui en France ne connaissent pas Zemmour sont sans doute des gens qui viennent d’une autre planète."

Et voilà, c'est reparti pour un tour. Achille, le nombril géant dans son salon. "Je regarde Zemmour tous les jours à la télé, donc tout le monde connaît Zemmour, na !"

L'autre fois c'était "Il n'y a pas de robinets réservés aux musulmans, puisque j'en ai jamais entendu parler".

Le type qui cherche la vérité dans son placard...

"Je ne vois pas où dans mes commentaires j’ai calomnié Zemmour et menti en quoi que ce soit. Ce que je dis est généralement établi sur la base d’éléments factuels avec un lien vers un article de journal de réputation sérieuse pour le prouver."

Ha ha ha ! Twitter (votre source préférée...), un "article de journal de réputation sérieuse" ? C'est en vous basant sur une vidéo d'un illustre inconnu, publiée sur Twitter, que vous avez prétendu que Zemmour racontait n'importe quoi au sujet de ces robinets privatisés.

Comme je l'ai déjà dit, il n'y a aucun intérêt à discuter avec vous. On aura beau vous démontrer la fausseté de vos assertions, que vous reviendrez le lendemain répéter les mêmes mensonges, comme si de rien n’était.

—————————————

@ Claude Luçon

Herman me va très bien, merci. Il est fêté le 25 septembre dans notre beau calendrier chrétien. Mon prénom n'a qu'un "n", contrairement à celui de Goering. Je me demande s'il n'y a pas une faute de frappe à Luçon...

GERARD R.

Malgré toute sa bonne volonté, réelle ou feinte, EZ, même s'il accédait à la présidence, se fracasserait sur l’écueil des réglementations européennes qui prévalent sur les lois nationales. Il m'étonnerait fort qu'il ne le sache pas. Pourtant, il fait comme si de rien n'était. Et ça, c'est chelou...

F68.10

@ Serge HIREL
"Néanmoins, vous parvenez à tartiner deux feuillets contre ce que vous imaginez qu’il a dit..."

Tout à fait. Et j'ai bien eu raison de procéder ainsi. Car je suis bien allé voir ce qu'il a dit, depuis, et il a fait un magnifique plat ventral depuis le grand plongeoir.

Il n'a manifestement pas compris dans quel guêpier il mettait les pieds. Et il a fait la preuve que le principe de Peter est valide: il a atteint les limites de sa compétence.

Quand je pressens des plats ventraux aussi splendides, effectivement, Serge, je détourne le regard.

Vous avez le courage de regarder Jackass, vous ?

Déjà que cela fait mal aux yeux... quand, en plus, vous connaissez déjà la... hum... chute, oui, je détourne le regard.

Ce qui est fascinant, par contre, c'est le partisanisme de gens comme sylvain qui cautionnent ce type d'à-plat-ventrade pathétiques parce que c'est leur héros dans le rôle du Jackass...

Le handicap, la médecine, la psychiatrie, les déficiences scolaires dues au handicap, c'est vraiment pas un domaine sur lequel il faut se gaufrer en affichant ainsi son ignorance. Vous avez aimé le niveau de haine des pro-vax contre les anti-vax ? Si vous voulez vous lancer dans cent fois pire dans l'accusation d'anti-science avec des gamins demeurés à la clé et des mères éplorées qui vous traiteront de nazis et d'anti-science car vous cautionnez de maltraiter leur gosses, allez-y, faites-vous plaisir: soutenez Zemmour.

Ou tapez dans le plus classique: le négationnisme vaccinal, prétendre que le SIDA n'est pas un virus, que les microbes n'existent pas, que la Terre est plate, que les nazis n'ont pas tué de juifs, aucun, zilch, zéro, nada. Mais vous voulez vous coltiner l'autisme ?? Vous n'avez au-cu-ne idée de ce dans quoi vous ou Zemmour mettez les pieds.

Faites demi-tour pendant qu'il est encore temps.

Hans Asperger, c'était bien un médecin nazi, non ? Un vrai, non ??

Et non, je n'ai aucune envie de scruter les propos de Zemmour sur ce sujet: je n'aime pas regarder les vautrades pathétiques comme avec Jackass. Cela me fait mal aux yeux.

La France a un passif lamentable à purger en matière d'inclusion scolaire des handicapés et des autistes en particulier. Vous trouvez marrant d'exporter des autistes en Belgique ? C'est vous qui disiez qu'on exporte ce qu'on sait faire de mieux, non ??

Faites demi-tour. Fissa.

Ou commencez à numéroter vos abattis. Parce que les yeux doux à Xi Ping-Pong ou Poutine, ça passe encore, mais si Zemmour ne change pas sur ce point, cela va commencer à devenir difficile de prétendre que c'est une injustice que les signatures de parrainage soient publiques.

Faut pas jouer avec le feu comme cela. La France a trop à se faire pardonner en matière de lyssenkisme éducativo-psychiatrique pour n'être qu'un instant complaisant avec des tentatives par Zemmour de correction et de minimisation de ses propos initiaux. Il y a trop de gens et de mères qui savent à quel point on les a pris pour plus que des c*nnes sur ce sujet. La rétractation est nécessaire. L'adoucissement des propos ne suffit pas.

"Je n'ai pas bien compris la nature des problèmes liés au handicap. Je rétracte ces propos."

Qu'il dise cela, et je passe l'éponge. Par courtoisie. Mais pas moins qu'une rétractation n'est acceptable.

On ne joue pas avec cela.

---

Et allez, c'est parti...

"Monsieur Zemmour, bonjour, je suis Olivia Cattan, président de SOS Autisme France, et je voudrais vous lire ce courrier qui attend bien évidemment une réponse de votre part." -- Olivia Cattan, il y a 7 heures.

Je vous laisse lire la suite.

Et madame est "polie", comme on l'attend à droite. La fameuse courtoisie. Elle est vraiment très soft.

En toute franchise, je pense que, à ce niveau, sur ce sujet, les insultes les plus odieuses relèvent de ce qu'il convient d'appeler la politesse.

Axelle D

@ Ellen | 16 janvier 2022 à 20:09

Tout dépend du genre (physique ou mental) et du niveau du handicap, Ellen.
Et vu le manque crucial d'institutions en France pour accueillir les handicapés, il est souhaitable que nombre d'établissements scolaires s'ouvrent aux handicapés.
Et à cet égard je pourrais citer beaucoup d'exemples de réussite.

Ce qui est insupportable chez Zemmour est sa peur maladive de la différence, son obsession à vouloir ségréguer et discriminer tout ce qui n'entre pas dans son moule sectaire, qu'il s'agisse des femmes, des Noirs, des Arabes, des jeunes des banlieues, et maintenant des handicapés.
Soit en additionnant ses bêtes noires (femmes, arabes, noirs et métis) près de 70 % de la population française ! Amusant pour quelqu'un prétendant à la magistrature suprême !

Axelle D

Quelques citations d'Eric Zemmour dont le fonds de commerce est la ségrégation et la duplicité à tous les étages :
« Quand le général Bugeaud arrive en Algérie, il commence à massacrer les musulmans et même certains juifs. Moi, je suis aujourd'hui du côté du général Bugeaud. C'est ça être français ! »
« Le pouvoir est une affaire d'hommes. »
« Les femmes n'expriment pas le pouvoir, elles ne l'incarnent pas, c'est comme ça. Le pouvoir s'évapore dès qu'elles arrivent. »
« Il faut que ces migrants mineurs isolés, tous, je le répète, tous, parce qu'ils n'ont rien à faire ici, ils sont tous voleurs, assassins, violeurs, il ne faut pas qu'ils viennent, il ne faut laisser rentrer personne, etc. »
« Les employeurs ont le droit de refuser d'embaucher des Arabes ou des Noirs. »

Sans oublier ses récents scandaleux propos sur la scolarisation des enfants handicapés qu'il voudrait exclure de l'école en milieu ordinaire.
Aussi, il est grand temps que cette parodie de candidatures grand-guignolesques à la présidentielle s'arrête pour l'honneur de la France qui est déjà tombée bien bas avec la multiplication des prétendants incapables, farfelus ou escrocs !

sylvain

Zemmour a raison.

Avoir un enfant qui souffre d'une différence est un parcours très difficile pour l'enfant mais aussi pour les parents.

Zemmour a raison.

Il faut à ces enfants des classes différentes, allégées, mais aussi des séances de psychologues remboursées, des enseignants spécialisés.
Pas pour les mettre à l’écart mais pour mieux s'en occuper.

Ce qui met en rage les anti-Zemmour limite nazis qui préfèrent les laisser pourrir dans ce dépotoir fabrique à losers qu'est l'Education nationale socialiste.

Pour l'enfant qui souffre d'un handicap c'est un lourd chemin de croix qui durera toute une vie.

Les angoisses, les souffrances, le désarroi où la famille entière est plongée, sous les regards bien souvent indifférents et moqueurs de certains enseignants de gauche ignorants parce qu'ils ne sont pas formés pour ça et qu'ils n'ont pas le temps.

Oui, Zemmour à raison :

Une aide appropriée fera de ces enfants, de ces adolescents, des citoyens responsables.

Honte à Laurent Delahousse de France 2 sévice public gauchiste qui ce soir à la fin de son journal a instauré un tribunal inquisiteur anti-Zemmour sans contradicteurs, seulement à charge.

BEN VOYONS !

Serge HIREL

@ F68.10 | 16 janvier 2022 à 14:36
« (...) sa récente position sur les élèves handicapés, que je ne suis pas allé consulter... »

Néanmoins, vous parvenez à tartiner deux feuillets contre ce que vous imaginez qu’il a dit...

-----------------------------------------------

@ Herman Kerhost | 16 janvier 2022 à 15:02
« La nationalité française n'est pas un pompon »

Joliment dit... Je vois déjà EM reconverti en directeur de manège pour bambins...
Par ailleurs, il n’est pas question que lui-même décroche une seconde fois le pompon. D’autant que, la première fois, il l’avait volé...

« [Zemmour] demande simplement (aux musulmans] de christianiser leur pratique. »

Plus exactement de la républicaniser, c’est-à-dire de respecter la loi de 1905, ce qu’a fait l’Eglise, parfois à contre-cœur.

----------------------------------------------

@ lucas | 16 janvier 2022 à 16:12

Bref, vous voulez bien écouter les propositions d’un « brillant » polémiste, à condition que leur soit interdite toute tentative de mise en œuvre. Dès lors, l’individu devient « nauséabond »... Curieuse démarche...

--------------------------------------------------

@ Claude Luçon | 16 janvier 2022 à 17:43
« vous devriez conseiller à votre Zemmour de lire notre Constitution, celle de la République française de Charles de Gaulle, pas celle de l'Etat français de Philippe Pétain ! »

Tâche impossible. Aucune Constitution n’a été promulguée par l’Etat français...

Ellen

Pour ceux qui n'ont rien compris et l'attaquent avec une lâcheté scandaleuse et sadique.

Éric Zemmour : son message aux parents d'enfants handicapés

https://www.youtube.com/watch?v=FJvupCJrcQ0

Je connais des parents qui ont déscolarisé leur enfant de 7 ans d'une école publique à Paris, c'était la catastrophe même, et ils l'ont inscrit dans une école spécialisée pour enfants autistes avancées, en Suisse. Après deux ans et demi de scolarité, l'enfant a fait des progrès exceptionnels et a été noté second meilleur élève de sa classe.

Les bêtises et l'écriture inclusive à la française n'existent ni en Suisse ni en Belgique. Les enseignants sont très bien formés et triés sur le volet.
En France, cet enfant aurait-il eu la même chance dans une école inclusive ? Quelle idiotie !!

Antoine Marquet

@ lucas | 16 janvier 2022 à 16:12

Il y a beaucoup à dire sur le sauvetage en question !
Un couple de voisins sur le balcon à côté qui ne bouge pas...
Un enfant de cet âge-là qui se trouve suspendu à la margelle du balcon de l'appartement de ses parents, qui lâche prise et qui se rétablit en s'accrochant à la semblable margelle de l'étage inférieur... ce garçon aura un avenir comme acrobate dans un cirque...

Antoine Marquet

Certains affirment que tel ou tel n'est pas fini...
Quant à moi, je suis enclin à penser que la haine, le courroux, le fiel, ont fait de notre ancien combattant des pétroles - qui a presque fait la guerre - un être achevé !
Mais qu'il se rassure, notre "pétrolier", si malheur devait lui arriver, ce qu'à Dieu ne plaise, sa relève serait assurée par des Achille, des Jovien et quelques autres...

sbriglia

Rien à ajouter à lucterius et Denis Monod-Broca.
Je fais miennes leurs opinions.
« Rien n'est impossible pour un pays qui a de la mémoire et de la volonté » écrit in fine notre hôte.
Hélas rien n’est possible dans un pays qui n’a plus ni mémoire ni volonté .
Je crains que nous ne soyons devenus amnésiques et abouliques.

sylvain

Le vrai handicap de la classe politique anti-Zemmour se situe surtout au niveau de leurs neurones sérieusement détériorés voire en putréfaction.

Scolarisation des enfants handicapés : Éric Zemmour crée la polémique, toute la classe politique lui tombe dessus avec pour fil d’Ariane des calculs politiciens hypocrites et fourbes de la part de tous les autres candidats à la présidentielle.

En effet, Eric Zemmour fait preuve de sincérité concernant la gestion du handicap chez nous et les analyses de la petite politique haineuse de ses ennemis ne sont pas inscrites dans son logiciel.

Zemmour parle vrai, il écoute, il parle du réel, et concernant cette bronca sur les enfants handicapés, c’est un pétard mouillé qui respire la mauvaise foi, l'hypocrisie et la bassesse intellectuelle de la part de tous les autres candidats.

Serge HIREL

Ce qui, voici encore quelques semaines, me paraissait possible, vraisemblable, souhaitable, l’alliance de EZ et de MLP, est aujourd’hui hors de portée. La responsabilité de cette situation, qui conduira, probablement dès le 10 avril, à l’élimination des deux, incombe très largement à Marine Le Pen, qui s’est accrochée à sa stratégie de dédiabolisation, au point de paraître parfois moins ferme que VP dans son opposition à EM. Finalement, depuis 2017, ces deux-là vivent un amour-répulsion, l’un faisant la courte échelle à l’autre... qui accepte son rôle de sparring-partner...

La droite nationale, premier parti de France, perdra la présidentielle et, même avec le score très honorable en nombre de voix qu’obtiendront ses candidats au premier tour des législatives, sera sous-représentée à l’Assemblée nationale.
Le sort de la France se jouera entre un président sortant qui, pendant cinq ans, a montré sa volonté de la perdre dans une Europe souveraine et son incapacité à réduire les multiples problèmes liés à l’immigration, et une candidate, elle aussi sensible au chant des sirènes européennes et mal dans sa peau sur l’autre sujet, qu’elle ne fait sien que du bout des lèvres, sachant que, pour être élue, elle doit promettre des mesures musclées, qu’elle pourra, se dit-elle, s’empresser d’oublier...

Bref, bonnet blanc et blanc bonnet... Et la France poursuivra sa marche vers le néant... Sauf que l’obstacle Zemmour s’est mis en travers du chemin... et qu’il a déballé des vérités qui fâchent et qui, peut-être, sont là pour longtemps. Comme le fut Jean-Marie Le Pen, Zemmour est un « soldat » et il sait qu’il ne tient qu’à lui de poursuivre le combat malgré la défaite déjà annoncée. Contrairement à JMLP, qui a toujours affronté des « gaullistes » surpuissants, il n’aura à se coltiner qu’avec un président ou une présidente mal élus, devant une France qui, faute d’avoir trouvé le guide qu’elle recherche depuis le Général, restera inquiète pour son avenir.

Si EM parvient in extremis à se maintenir à l’Elysée, EZ risque bien de devenir assez rapidement le vrai chef de l’opposition, face à une majorité, dont les patrons (Le Maire, Philippe, Darmanin...) auront tôt fait de se chamailler pour préparer la succession du chef. On voit mal comment LR, après une nouvelle défaite, démuni de chefs charismatiques et de projet politique capable de réunir ses différents courants, sollicité à sa droite et à sa gauche, parviendrait à ne pas subir le même sort que le PS. Dans ce cas, seul EZ est capable de retirer les marrons du feu.

Si, au contraire, les urnes sourient à VP, elle ne pourra pas, au risque de créer des « frondeurs » louchant vers la droite nationale, jeter par-dessus bord ses promesses d’une politique plus encline à assainir les « territoires perdus » qu’à accueillir « toute la misère du monde ». Ce qui donnerait à EZ la satisfaction, à défaut de le prendre, d’avoir placé ses idées au pouvoir et de peser sur leur mise en œuvre.

Quant à MLP, il est impossible qu’elle puisse obtenir ce rôle de premier opposant et même qu’elle conserve les rênes du RN en annonçant une quatrième tentative... Elle a de plus commis l’erreur de choisir un intérimaire de grande qualité pour la remplacer pendant sa course éreintante à la présidence.

Dans son nouveau costume, EZ, dès lors, devra rassembler sans pour autant se renier, tant il est identifié à son discours d’aujourd’hui, tant ce discours reflète une réalité, que beaucoup n’osent et n’oseront pas décrire, tant cette réalité risque de s’aggraver. Il devra se faire plus lisse en paroles, mais n’édulcorer en rien son projet. Il devra appeler un chat un chat, mais prodiguer des caresses qu’à ceux qui ne griffent pas.
Il sera sur une ligne de crête, où tout faux pas est interdit. Bien plus encore que pendant une campagne électorale. Il vient de faire les frais de l’un d’eux. Trop imprécise, sa réponse à une question sur la scolarisation des enfants handicapés lui vaut un torrent d’invectives qu’il ne mérite pas, tant ce qu’il projette pour apporter une solution à ce problème, non résolu par les gouvernements successifs biberonnés à l’égalitarisme, est sensé et proche de l’avis de la majorité des parents dans cette situation.

Même Damien Abad, pour avant tout combattre un adversaire de la candidate LR - en septembre 2021, il l’avait déjà défié en duel -, a agoni EZ, instrumentalisant ainsi son handicap, chose que, depuis son enfance, pour son honneur, il avait toujours refusé de faire... Il n’est pas certain qu’une vidéo qu’il a aussitôt mise en ligne permettra à EZ de se défaire de ce sparadrap... recouvert de moraline par ses détracteurs.

L’éthique ! Voilà, selon eux, ce qui manque le plus à ce candidat d’« extrême droite » qui, par nature, ne peut en posséder... L’éthique dont ces messieurs-dames de la gauche bien-pensante, de Mélenchon à Jadot, de SOS Racisme aux diverses assoc’ de secours aux clandestins, se parent à tout instant pour attirer le chaland, tels ces bonimenteurs qui ne vendent que des produits « équitables »...
L’éthique, de la charité à l’indulgence, de l’honnêteté à la sincérité, certes, il faut la respecter. Simple à dire... Mais elle se heurte parfois à d’autres exigences, tout aussi importantes. Et la moindre de celles-ci n’est pas l’efficacité, vertu cardinale de tout politique qui ne se contente pas de plaire. Le choix est parfois cornélien. Macron, saluant l’acte de courage d’un sans-papiers, a offert la nationalité française à Mamoudou Gassama. Le candidat Zemmour, qui prône l’expulsion systématique de tout clandestin, lui décerne une OQTF (obligation de quitter le territoire français).
Chacun est dans son rôle. Aucun des deux n’a tort. Mais il faut faire un choix. Pour ma part, j’opte pour celui de EZ. Dans la situation actuelle, toute exception à la règle est la porte ouverte aux suivantes... Mais je dis aussi à ce jeune homme que la France est prête à l’accueillir dans les conditions prévues par ses lois. Sans pour autant voir en lui - comme certains l’ont écrit - qu’il était un héros à l’égal du colonel Beltrame.

En politique, il est des instants où la décision est difficile parce qu’elle oblige à peut-être quitter le bon chemin... La décision qui est très exactement le contraire du « en même temps », qui, lui, tôt ou tard, ne conduit nulle part.

Denis Monod-Broca

"Rien n'est impossible pour un pays qui a de la mémoire et de la volonté" (PB)

Oui certes, mais il lui faut aussi encore, à ce pays, avoir un souffle de vie. On en doute au sujet de la France.
En juillet 1940, les parlementaires rassemblés en congrès ont sabordé la République.
En septembre 1992, en ratifiant le traité de Maastricht, les Français ont renoncé à la France.
La façon dont son "non" de 2005 a été escamoté est bien la preuve manifeste de ce renoncement.
Depuis 1992, tout va de mal en pis.

Exemple, la candidature Zemmour et son accueil par l'opinion.
Dernière épisode en date : il critique la façon dont les enfants handicapés sont accueillis à l'école. Quoi de plus normal ? Ce sujet délicat mérite d'être discuté, ses propos devraient donner lieu à débat, or ce n'est pas le cas, on n'entend que des anathèmes.

Zemmour veut sauver la France. Il a raison. Malheureusement il s'y prend mal. L'ennemi n'est pas à l'extérieur. Les Français qui veulent que la France revive sont-ils assez nombreux pour que le miracle ait lieu ?

Il ne faut pas perdre espoir. Emmanuel Todd sur la chaîne YouTube Artesquieu il y a trois semaines, conclut son interview, tout étonné lui-même de son propre revirement, par une découverte qui en effet étonne dans sa bouche, c'est le moins que l'on puisse dire : l'amour de la patrie !

https://www.youtube.com/watch?v=RkYZZVb-VK4

"Quand croît le péril, croît aussi ce qui sauve"

sylvain

Zemmour sera le premier lanceur d'alerte concernant le martyre des handicapés dans notre soi-disant si beau pays autoproclamé humaniste généreux solidaire.

Vous avez raison Monsieur Zemmour, vous parlez du cruel réel que subissent les professeurs qui pour la plupart doivent suivre des élèves autistes non verbaux avec des troubles envahissants du développement (agressivité), des élèves aussi qui s'automutilent et se tapent contre les murs.

Ils n'ont malheureusement pas le profil pour suivre une scolarité aménagée en classe Ulis et sont en attente de place en IME ; alors ces élèves-là seront impitoyablement scolarisés dans une classe ordinaire, une souffrance énorme pour ses enfants faute de place dans une structure spécialisée.

Il faut que tous ces fachos anti-Zemmour aillent à la rencontre de ces AESH qui accompagnent les élèves à lourde pathologie comme l'autisme sévère, ils se rendraient compte que leurs propos haineux contre Zemmour sont criminels surtout envers les handicapés.

marie

« Même sur un tel sujet, EZ ne s'interdit pas de provoquer au sujet des élèves handicapés »

Beaucoup d’Instituts médico-éducatifs ont fait leurs preuves.

Pour les handicapés aveugles/malvoyants par exemple, l’inclusion scolaire est une mascotte idéologique présentée comme remède obligatoire à leur handicap.

Des instituts spécialisés comme l’INJA (Institut National des Jeunes Aveugles) ont été erronément affichés comme des ghettos par certains qui ont pourtant pu y suivre un enseignement général de qualité (et aussi musical de très bon niveau), et qui ont réussi un beau parcours professionnel par la suite.

Alors que l'école dite « inclusive » n’est pas en mesure de proposer les accompagnements adaptés aux problématiques des enfants aveugles/malvoyants !

Beaucoup de partisans de l'inclusion à tout crin ne le sont-ils pas que pour des considérations économiques et/ou idéologiques ?

sylvain

Monsieur Zemmour, vous dérangez le sérail politique, félicitations ! J'avoue que c'est très courageux de votre part, bravo ! D'oser dire des vérités qui étaient mises sous le tapis pendant tant d'années par tous ces lâches et lopettes de gauche et de droite mollasse collabo, beaucoup de vrais citoyens français patriotes sommés de se taire vous en sont reconnaissants.

Restez comme vous êtes, vous plaisez c'est tant mieux ; vous êtes détesté par toute cette racaillerie macronienne et ses alliés corrompus délétères islamogauchistes, tant mieux aussi, l'essentiel c'est que les vipères haineuses merdiatiques aux ordres de Macronescu parlent de vous.

Vous êtes un modèle de résistance au fascisme nauséabond islamiste immigrationniste de cette ligue anti-France LREM LR EELV PS PCF NPA.

Claude Luçon

@ vamonos | 16 janvier 2022 à 02:49

Comment va la vie sur les plages des lagons ? Même avec le virus et les volcans qui s'éveillent...

Quelques remarques :
"ses supporters comme sylvain sont vilipendés" ?

Vous avez bien lu les commentaires de sylvain et les autres fans EZedifiés ? Je sais que vous êtes de l'autre côté de la planète mais ce n'est pas une bonne raison pour voir le monde à l'envers :)

"les promesses de Zemmour"

Non ! LA promesse de Zemmour. Il n'en a qu'une : renvoyer les musulmans en Musulmanie ! La grande déportation :)

"Zemmour sera toujours un juif arabe" !

Non ! Un juif kabyle !
Nuance, car autant que je sache il y a autant d'affection entre Arabes et Kabyles qu'il y en avait entre Français et Allemands avant que de Gaulle et Adenauer décident du contraire et en fassent du politiquement, et surtout économiquement, correct :)

--------------------------------------------

@ Achille | 16 janvier 2022 à 06:19
"Éric Zemmour lui-même est-il vraiment normal ? On peut se poser la question."

Pour moi, non il ne l'est pas !
Et réponse de PB il y a quelques jours :
"Singularité, timidité, sentiment enfoui de valoir plus que les autres..." ce qui n'inspire guère la normalité car cette réponse de PB est partagée par 71 % d'électeurs si l'on en croit les sondages d'opinion et 67 % des sondages d'intentions de vote ! Il va falloir qu'il creuse profondément pour récupérer au moins 34 % de sa valeur enfouie pour devenir présidentiable !
Un homme qui a bien besoin des médias et les traite comme des retardés mentaux en leur souhaitant ses voeux pour 2022 est difficilement du genre raisonnable, encore moins normal !

---------------------------------------------

@ revnonausujai | 16 janvier 2022 à 07:32
"Dire que Macron n'est pas fini n'est pas une insulte mais une constatation !"

Qui mieux que Zemmour pour le dire ?
Lui-même n'est pas fini non plus, la preuve il s'est choisi une jeune énarque nouvellement diplômée comme compagne, pas une prof de français expérimentée, pour l'aider à se finir ! Cet homme se comporte comme un ado de 16 ans qui veut être le cador parmi les bébés bobos de son quartier !
À chacun sa tutrice !

---------------------------------------------

@ Xavier NEBOUT | 16 janvier 2022 à 10:03

Ne vous inquiétez pas, à coups de pouvoir d'achat nous allons tellement saloper notre petit bout de planète que les Africains seront obligés de rester chez eux. Le Covid est en train de nous en faire la démonstration.
De toute façon si vous aviez vécu chez eux vous sauriez qu'ils désirent avant tout vivre sur la terre de leurs ancêtres, comme nous. La preuve est qu'ils ont tous voulu la récupérer après 1945 et nous ont priés, souvent violemment, de bien vouloir la leur restituer ! Vous sauriez aussi que le racisme est à double sens !

---------------------------------------------------

@ Herman Kerhost | 16 janvier 2022 à 15:02

Merci de penser à moi, je suis fier de devenir votre référence principale !
On parle enfin de moi, sans même m'être présenté à la Présidentielle, whaoo !
Je vais y réfléchir, après tout je suis à peine plus âgé que Joe Biden et suis en meilleure condition physique que lui !

Deux choses à propos de Zemmour :
1. Votre prénom m'incommode, vous devriez en changer, il me rappelle de mauvais souvenirs concernant les Stuka et autres Dornier d'un gros monsieur prénommé Herman !

2. "Claude Luçon, la bave aux lèvres,... s'indigne du fait que Zemmour demanderait aux musulmans "de ne pas croire à leur religion".
Vous êtes un voyeur ? Vous vivez dans mon quartier, il s'appelle le Carré d'Or ? Dites-le moi, je m'essuierai les lèvres avant de mettre mon nez à mes fenêtres.
Mais surtout vous avez une curieuse façon de raisonner : "dire aux musulmans... quand en vérité il leur demande simplement de christianiser leur pratique" pour vous ce n'est pas demander aux musulmans de changer de religion, d'ignorer "simplement" le Coran ? Nous sommes dans la seule démocratie, la seule République laïque au monde Herman !
La religion y est une affaire personnelle, pas d'Etat !
Je vais devoir relire Descartes et vous devriez conseiller à votre Zemmour de lire notre Constitution, celle de la République française de Charles de Gaulle, pas celle de l'Etat français de Philippe Pétain !

lucterius

Trop de longs commentaires, malgré le rappel de la charte du blog le 5 janvier. Mes élèves s'amusaient quand je leur citais cette phrase de Pascal "Je n'ai fait cette lettre plus longue que parce que je n'ai pas eu le loisir de la faire plus courte". À méditer.

Soyons donc bref. Au temps de Napoléon (tant cité par Zemmour), toute l'Europe rêvait d'être française ou du moins nous admirait. Aujourd'hui c'est devenu presque une honte au point que la femme d'un président de la République (Cécilia Sarkozy) a pu se flatter de "n'avoir aucune goutte de sang français dans les veines". Voilà ce dont Zemmour ne veut plus. Et moi non plus.

Xavier NEBOUT

@ Herman Kerhost
"la Kleptocratie russe"

Ah oui ? Et si on commençait par leur rendre les milliards dont nous sommes les receleurs ?

La Russie a un potentiel de développement quasiment infini, et nous, comme de sombres crétins, nous ne devrions pas nous y intéresser pour le plus grand intérêt commun ?

Nous avons ici de grands donneurs de leçons à ce sujet qui prétendent en connaître, et qui n'ont rien compris, ou payés par la CIA.

Ne riez pas. Il y a bien longtemps, vers 1962, lorsque j'étais scout (éclaireur), Philip Morris nous avait donné 400 francs, disons 100 euros, pour afficher une pin-up en train de fumer au-dessus de notre stand de crêpes à la kermesse. J'étais l'innocent dessinateur...
Alors combien la CIA paye-t-elle pour infester le blog de Bilger avec de la propagande américaine ?

Achille

@ Serge HIREL | 16 janvier 2022 à 12:40
« Non, Achille, le thème du billet n’est pas de dire du mal de EZ, mais de juger si, à travers son programme, il est un repoussoir ou un exemple. »

Mais je crois avoir laissé entendre qu’il était un repoussoir ou si vous préférez, un exemple à ne surtout pas suivre !

---------------------------------------

@ Herman Kerhost | 16 janvier 2022 à 15:02
« Beaucoup de gens, hélas, rejettent Zemmour sans même le connaître. »

Qui ne connaît pas Zemmour ?
J’ai écouté presque tous ses éditos de "Face à l'info" pendant deux ans.
Cela fait maintenant quatre mois que tous les jours que Dieu fait, tous les médias nous parlent de lui.
Les gens qui en France ne connaissent pas Zemmour sont sans doute des gens qui viennent d’une autre planète.

« vous et d'autres le calomniez en permanence, avec des mensonges plus grotesques les uns que les autres. »

Je ne vois pas où dans mes commentaires j’ai calomnié Zemmour et menti en quoi que ce soit.
Ce que je dis est généralement établi sur la base d’éléments factuels avec un lien vers un article de journal de réputation sérieuse pour le prouver.

Xavier NEBOUT

@ sylvain

Mais il y a aussi les islamodroitistes, dont je serais le cas échéant tant le pire de tout est l'athéisme, la religion du rien, de ceux qui n'ont rien compris à rien avec par exemple un Luc Ferry qui ne croit pas si bien dire avec sa philosophie pour les nuls.
Nous aurions beaucoup à apprendre du foisonnement de la pensée politique en Iran, pays qui connaît une prépondérance du spirituel sur le temporel, critère premier de toute civilisation.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS