« État de droit : un intouchable ? | Accueil | Il ne l'a pas écrasée, elle n'a pas gagné ! »

18 avril 2022

Commentaires

Achille

En complément à mon post précédent, j’ajouterai que J-L Mélenchon ment quand il dit qu’Emmanuel Macron a été le président de la République le plus mal élu.

En effet, avec 58,55 % des voix et 42 % des inscrits en 2022, il est devant :
- G. Pompidou élu avec 37,51 des inscrits en 1969
- Jacques Chirac élu avec 39,43 % des inscrits en 1995
- François Hollande élu avec 39,08 % des inscrits en 2012

Mais Mélenchon n’en est plus à un mensonge près…

Achille

Après le constat accablé avant l’heure, vient le moment du constat sans illusion après l’heure.
Le résultat est implacable. EM : 58.55 % et MLP : 41.45 %.

Ce qui n’empêche pas MLP de considérer ce score comme une grande victoire. C’est ce qu’on appelle la satisfaction des losers. Après trois défaites consécutives, on se console en étant à 17 points derrière le vainqueur.

Quant à J-L Mélenchon il nous dit : "Monsieur Macron est le plus mal élu des présidents de la Ve République."
Je pense qu’il se serait fort bien contenté de ce score, même avec les abstentions.

Reste maintenant les élections législatives pour que le RN et LFI se refassent une santé.
J-L Mélenchon se voit déjà Premier ministre, Marine Le Pen, sans oser le dire, y pense sans doute fortement.
Laissons ces deux-là à leurs illusions.

L’Union des droites demandée par Éric Zemmour est loin d’être en bonne voie car MLP ne lui pardonnera pas d’avoir pourri sa campagne.
Quant à l’Union des gauches sous le patronage du leader de LFI, je doute que les militants du PS, du PCF et d’EELV, acceptent d’être les godillots de ce mythomane qui se prend pour la République.

On attend maintenant la nouvelle composition de LR après les prestations catastrophiques de Christian Jacob et Valérie Pécresse.
Ce parti sera-t-il prêt pour les législatives à venir ? Il va falloir faire vite car le temps presse ! :)

Aliocha

La science est l'étude de faits observables et vérifiables, notamment que l'aptitude n'est pas liée à l'origine.
Le reste est idéologie ouvrant dangereusement la porte à tous les fantasmes de dénazification.
.

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 23 avril 2022 à 16:15

Si j'ai envie de discuter avec caroff, je discuterai avec caroff. Si vous voulez discuter avec moi, ne m'opposez pas des commentaires de tiers, déterrés de je ne sais où, je ne sais quand, dans un contexte que tout le monde ignore.

En deux mots : tout ce que raconte l'intéressé est soit faux, soit non pertinent par rapport au débat qui nous occupe. Enfin, si l'on peut appeler débat une sentence purement idéologique, justement, d'une ligne, aussi péremptoire qu'étayée sur rien. C'est tout. Je n'ai pas l'intention de prolonger cette discussion imbécile.

J'ai à de multiples reprises fourni les preuves scientifiques de ce que j'ai avancé, depuis des années ici. Personne ne les a jamais réfutées. Ni caroff, ni personne d'autre. Et certainement pas vous. Ne prononcez pas le mot de science, vous ne savez pas ce que c'est.

Quand vous serez en mesure de raisonner par vous-même, faites-nous signe.
______

@ Axelle D | 23 avril 2022 à 16:19

Vous mentez. Vous m'attribuez un point de vue que je n'ai jamais soutenu. En revanche, vous, vous passez votre temps à défendre l'idéologie anti-raciste, arme de guerre anti-française et anti-occidentale qui permet et protège l'immigration de masse.

Tout en affectant de vous plaindre des conséquences de cette dernière.

Axelle D

@ Aliocha

Inutile de palabrer avec un individu aussi buté que Marchenoir qui à l'image d'un Gobineau soutient une philosophie de l'histoire humaine fondée sur un postulat racialiste selon lequel la question ethnique dominerait tous les autres problèmes de l'histoire et en détiendrait la clef... L'inégalité des races dont le concours forme une nation suffisant à expliquer à elle seule d'après lui tout l'enchaînement des destinées des peuples.
Raisonnement d'autant plus faux qu'il nie l'importance fondamentale du milieu familial, social, de l'éducation reçue, des préjugés de l'époque, des conditions de vie, etc.

Aliocha

@ Robert Marchenoir

Voici à nouveau le commentaire de caroff, rédigé le 19 septembre 2020 à 09:40, sous le billet "Camélia Jordana a le droit de s'exprimer, nous aussi...":

---

"@ Robert Marchenoir 20h54
"Il s'agit du fait que les races existent. Ensuite, il faudrait présenter des preuves scientifiques du contraire."

Vous semblez attacher beaucoup d'importance aux phénotypes qui caractérisent la diversité humaine identifiée par la pigmentation de la peau, les traits morphologiques ou la texture des cheveux. Ces différences sont toutes codées dans le génome humain.

Or, lorsque l'on étudie les génomes complets des groupes humains à l'échelle de la planète, ces différences représentent une fraction infime des différences entre les peuples. Il y a davantage de diversité génétique au sein même du continent africain, par exemple, que dans le reste du monde entier. Si vous prenez un Éthiopien et un Soudanais, leur différence génétique risque d'être plus importante qu'avec n'importe quel autre individu situé loin des contrées considérées.

Une étude anthropologique avait montré qu'il existait plus de différence génomique entre les Maghrébins et les Moyens-Orientaux (Liban, Syrie par exemple) qu'entre ces mêmes Maghrébins et les populations françaises localisées sur le pourtour méditerranéen.

Pour les généticiens et les anthropologues biologiques (dont j'ai été), la notion de races humaines n'a aucun sens !

En ce qui concerne l'intelligence, on peut faire remarquer que 3000 ans avant JC, les populations européennes en étaient à l'âge de pierre alors que la Mésopotamie et l'Égypte connaissaient une période brillante...

Les scientifiques francophones en anthropologie physique référents sont Jean Hiernaux et Jacques Ruffié. Pour les anthropologues sociaux : Claude Lévi-Strauss et Mary Douglas.
"Le barbare c'est celui qui croit à la barbarie" (Lévi-Strauss in "Le Racisme devant la science" 1973)"

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 22 avril 2022 à 19:10

Vous pouvez idéologiser à tout-va, le débat est scientifiquement clos, et définitivement, l'aptitude est liée à l'origine.

Aliocha

@ Robert Marchenoir

Vous pouvez idéologiser à tout-va, le débat est scientifiquement clos, et définitivement, l'aptitude n'est pas liée à l'origine.

anne-marie marson

@ Alpi | 20 avril 2022 à 19:49

Non, je ne me suis pas sentie visée, pas plus que vous.
La liste est très longue, elle a été citée par de nombreuses personnes, et si c'est juste ce que vous en retenez, il n'y a pas de quoi en faire un commentaire.

Marcel P

@ Tomas

Vous pensez sérieusement que je me soucie de votre considération, ou bien c'est juste pour le plaisir de l'injure aussi facile que disgracieuse ?
À quel fond faudrait-il vous répondre ? Il me semble avoir donné des exemples pourtant explicites : collaborateurs de gauche, résistants d'extrême droite ; et souligné le fait que la responsabilité du génocide nazi est imputée avant tout aux nazis, pas même aux collaborateurs français. On a fait le tour. Vous concernant, je ne mise pas tant sur la mauvaise foi, plutôt l'alternative.

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 21 avril 2022 à 08:25
"Qui lie l'aptitude à l'origine est raciste."

Qui nie le lien entre les origines et les aptitudes est un utopiste et un communiste.

Marcel P

@ Exilé

Hilarant de parler de « mère de famille (qui) sait généralement gérer un budget au mieux, ce qui ne semble pas être le cas de certains apparatchiks soi-disant spécialisés en économie » en songeant à Marine Le Pen.

Elle a déjà vécu du produit de son labeur ? Quand ?

Ne parlons pas de son parti. L'histoire du FN/RN, c'est tout sauf l'histoire d'une gestion en bon père ou mère de famille. Eternellement en faillite, se décrédibilisant en détournant les allocations de l'EU qu'elle prétend combattre, ne doit concrètement sa survie qu'à son banquier russe qui lui dicte très manifestement sa politique étrangère et la soumission à sa politique de grand remplacement de la population européenne par des clandestins africains ou orientaux pour affaiblir l'Europe.

Depuis Mitterrand, le FN/RN, c'est le parti d'opposition idéal. Des bouffons irrécupérables, qui d'année en année causent un tort irréparable à ceux pour qui la France signifie quelque chose.

À l'instant même, Jordan Bardella annonce s'opposer à tout front ou rassemblement national avec la droite et les soutiens de Zemmour pour les législatives. Comme quoi, le FN et le RN ont toujours été des usurpateurs d'identité, qui profitent de la crise d'identité nationale pour s'assurer une rente. Ils s'en tapent complètement de changer quoi que ce soit.

Tomas

@ Marcel P

Ne changez pas de sujet et répondez-moi sur le fond. Sinon je serai contraint de conclure que vous êtes stupide ou de mauvaise foi. Au choix.

Exilé

@ lucas | 20 avril 2022 à 20:50
« Par ailleurs, je n’ai nul besoin qu’on m’impose « une mère de famille » de substitution. »

Personne ne vous impose cette qualité pas plus que d'autres, mais il vaut mieux qu'une femme politique se comporte ainsi plutôt qu'en cocotte, non ?
Péguy disait : « Les pères de famille, ces grands aventuriers du monde moderne », il en va de même pour des millions de femmes qui exercent ce second métier au quotidien parfois avec héroïsme et dans la discrétion.
Il n'est pas besoin de nous sortir une liste de personnes qui n'ont d'ailleurs pas toutes été exemplaires.

Et au moins, une mère de famille sait généralement gérer un budget au mieux, ce qui ne semble pas être le cas de certains apparatchiks soi-disant spécialisés en économie qui jettent l'argent par les fenêtres en appauvrissant les générations futures.

Aliocha

Qui lie l'aptitude à l'origine est raciste.
Que les abstentionnistes aux mains pures donnent un cheval rapide à qui a l'arrogance de dire la vérité, cela évitera le baiser de la mort des éruditions anthropologiques qui cauchemardent leur incapacité à ne pas mentir au sujet des victimes des discriminations ordinaires, scellant à tout jamais la pierre au tombeau de la vérité.
On est libre de choisir le désespoir et de nier la charité.

F68.10

@ Serge HIREL
"En 1951, un jeune magistrat (31 ans) débute sa carrière comme juge suppléant au tribunal de Draguignan, puis à Toulon. En 1956, il est nommé à Béthune, où, l’année suivante, il devient juge d’instruction. En 1970, à Bruay-en-Artois, commune du ressort du tribunal de Béthune, Brigitte Dewèvre, 15 ans, est violée et tuée... Il est chargé du dossier et, très vite, inculpe - met en examen, dit-on aujourd’hui -, le notaire du lieu, sans aucune preuve formelle. Il nie, la bourgeoisie locale, mais pas qu’elle, s’émeut et donne à Henri Pascal - 50 ans, 19 ans de carrière - le surnom de « petit juge ». Les médias font de même... Il ne fait aucun doute que ce surnom, il le doit à un accès de tendresse envers lui..."

Franchement, faut avoir un sacré culot pour comparer cette histoire avec les propos d'Achille. Et d'autant plus charger Achille des mêmes péchés que ceux des médias que vous citez. Achille n'est pas le réceptacle des péchés des autres. Je vous recite les propos d'Achille:

"Quand on pense que Philippe Bas, si à cheval sur les principes, a passé ses jours et sans doute ses nuits à poursuivre ce triste individu de ses assiduités, alors qu'un petit juge débutant pouvait très bien s'occuper de son cas.." -- Achille

Il n'y a absolument rien de comparable entre la situation que vous décriviez et ces propos d'Achille qui n'ont de toute évidence pas le même but.

Ce sont là des équivalences morales fallacieuses. Et vous le savez. Mais vous en jouez, comme en témoigne le propos suivant, où vous continuez à pratiquer ces équivalences morales que je juge au final superstitieuses, pour ne pas utiliser de propos plus durs à votre endroit.

"...un peu comme lorsqu'un président de la République qui se veut affectueux avec les Français déclare avoir « envie » de les « emmerder » pour démontrer son sentiment..."

Je vais être très clair: les politiques de santé publique, cela se fait en emmerdant les gens. Pensez à ces images sur les paquets de tabac, si ce n'est pas jouer avec l'esprit des gens, ça... Oh ! Et c'est un péché qui n'est pas macronien mais qui est consubstantiel à la pratique de la médecine. Il est codifié dans la loi depuis 1947 (JORF du 28.06.1947, p. 5994) ce devoir sacré du médecin "d'imposer l'exécution de sa décision", ce manque de respect total voire totalitaire (quelque peu amendé depuis dans la loi mais pas véritablement dans l'esprit médical), mais il est encore bien plus explicite dans le propos du premier président du Conseil national de l'ordre des médecins, Louis Portes, au sujet du patient. À mon sujet, donc:

"...je dirai qu'il n'est qu'un jouet, à peu près complètement aveugle, très douloureux et essentiellement passif ; qu'il n'a qu'une connaissance objective très imparfaite de lui-même ; que son affectivité est dominée par l'émotivité ou par la douleur et que sa volonté ne repose sur rien de solide, si ce n'est parfois quand elle aboutit au choix de tel médecin plutôt que de tel autre. [...] Beaucoup d'actes sont exercés sur des adultes qui n'ont ni goût ni don pour être véritablement instruits de leur maladie." -- Louis Portes.

Vous le sentez, le réel mépris, là ?? C'est ainsi que la médecine fonctionne. Et c'est bien pour cela que j'ai pris le pseudonyme qui est le mien: F68.10.

"Dans des cas extrêmes, les gens souffrant de ce syndrome ont une connaissance étendue de la pratique de la médecine." -- wiki au sujet de F68.10

Cela résonne avec les propos de Monsieur Louis Portes, non ?... et c'est pour cela que ces médecins haïssent certaines personnes comme moi, et n'hésitent pas à détruire la santé et la vie de gens comme moi pour conserver et surtout affirmer le pouvoir que Monsieur Portes décrit si bien. Cela fait donc parfois partie d'un conflit à mort face à cette forme de totalitarisme médical, ce syndrome. Ne cherchez donc pas à m'éduquer sur l'horreur de la petite piqûre de vaccination et sur le "mépris". Vous n'avez pas vécu la bande annonce de Cube. Moi, si.

Par contre, oui, quand une mesure de santé publique est décidée démocratiquement, il convient de la faire respecter. Ce qui signifie soit cogner, soit pratiquer une pression morale plus ou moins directe. Il s'agit donc, sans se le cacher, d'emme*der le patient. C'est clair, c'est net, c'est précis, et cela a toujours été le fondement des pratiques de santé publique, surtout quand des vies sont en jeu.

Il y a bien sûr des limites à ce qu'on peut se permettre au nom de la santé publique. Le nazisme, par exemple, au nom de la santé publique, c'est quand même plutôt bof. Mais il faut vraiment être un sombre crétin pour oser faire des parallèles entre nazisme et vaccins, et même entre consentement aux vaccins et "consentement" aux soins psychiatriques.

Je commence à en avoir sérieusement assez de ce niveau total d'hypocrisie, qui en plus nous est reproché à nous, patients dissidents, quand on conteste des soins. On nous projette vos propos idiots sur nous, et on nous les fait porter jusque dans nos dossiers psychiatriques et nos chambres d'isolement.

Alors, oui, moi, du fond de ma chambre capitonnée dans laquelle je vis encore mentalement, je peux vous garantir que j'ai vraiment, vraiment, vraiment envie de vous emme*der bien profondément.

Jupiter n'a pas fait du mauvais boulot dans cette pandémie. Il a des réflexes bien autoritaires, bien centralistes, bien français. Mais c'est tout ce qu'on peut lui reprocher. Pas ses bons mots, pas son éthique de la santé (qui est complètement dans les normes médicales), pas l'essence des mesures prises.

Je commence à en avoir quand même un peu marre des ces anti-vaccins qui se prennent pour des divas, des Impératrices de la Tragédie. (Et non, je ne les mets pas tous dans le même sac: hameau dans les nuages, qu'on ne voit plus beaucoup ici, avait des perceptions de la médecine qui rendait son antivaccionalisme un peu plus respectable ou excusable que celui d'autres.)

————————————————--

@ Achille
"En attendant, on parle grammaire, registres lexicaux, politesse, etc. mais le fond du sujet est évacué. Comme d'hab'. C'est aussi un peu le but de la manœuvre."

Qu'est-ce que je vous disais... Ce sont là les mêmes éternelles manœuvres rhétoriques dilatoires qui tentent de faire diversion et d'empêcher qu'on approche le sujet que vous leviez pour le faire dévier à coup d'indignation sur les sujets que, eux, ils veulent mettre en avant.

Ce type de comportement détruit la notion même de débat. Et donc la démocratie.

"Merci d'avoir pris ma défense. C'est plutôt rare sur ce blog."

Nous avons des différends, mais sûrement pas celui-là.

J'essaye de me limiter à deux commentaires par jour. Je n'y arrive pas tout le temps, et ils sont toujours trop longs. Je ne peux donc pas réagir à chaque propos que je juge déplacé. Mais j'ai quand même remarqué un autre de vos commentaires où vous lanciez un S.O.S. Il convient donc d'apporter une correction à cela.

"Cela va vous valoir des réponses pas très gentilles de la part de ceux qui ne m'apprécient pas."

Tant que je peux parler, je peux gérer cela.

————————————————

@ lucas
"Par ailleurs, je n'ai nul besoin qu'on m'impose « une mère de famille » de substitution. Même pas en rêve."

Pour moi, c'est un casus belli.

Florestan68

Cher Philippe Bilger,

Au bout de quelques secondes, j'ai renoncé à regarder le débat.

Je ne comprends pas qu'on nous impose deux traducteurs pour malentendants, alors qu'il serait tellement plus simple de proposer un sous-titrage, comme pour les films.

Cette double présence perturbe l'écoute et détourne l'attention : pour moi, elle est rédhibitoire !

Je ne manquerai donc pas de lire le commentaire avisé et impartial que vous ferez de ce débat.

Car pour l'ensemble de la presse, je sais d'avance ce qu'elle va dire, sur sa lancée du lynchage de MLP depuis dix jours.

Achille

@ F68.10 | 20 avril 2022 à 18:51

Merci d’avoir pris ma défense. C’est plutôt rare sur ce blog. Cela va vous valoir des réponses pas très gentilles de la part de ceux qui ne m’apprécient pas. Il y en a quelques-uns qui ont tendance à faire une fixette sur ma personne.

Vous avez parfaitement compris dans quel esprit je parlais de "petit juge". Aucun mépris de ma part, évidemment. Une expression utilisée assez couramment dans les médias pour nommer le juge d’instruction lorsqu’une affaire judiciaire a mal tourné.

Je trouve assez cocasse que ce soient ceux qui ici utilisent le plus les expressions méprisantes à mon égard, envers EM et pour finir envers tous ceux qui ne partagent pas leurs certitudes, qui viennent donner des leçons de morale.
"Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer" comme disait Caron de Beaumarchais dans son Barbier de Séville.

Giuseppe

@ Robert Marchenoir | 20 avril 2022 à 17:19

Bien que vous soyez un piètre connaisseur de la théorie des disjoncteurs, vous avez devancé Volodymyr dans vos suggestions, il doit vous lire sans aucun doute.
En tant que conseiller militaire vous êtes bien meilleur que tous ces experts de plateaux TV.

lucas

C’est décidé, je ne regarde pas le débat puisque ma décision est prise.
2 heures 30, un temps précieux qui peut donc être consacré à autre chose.

Et puis, j’ai quelques doutes. Est-ce qu’en 5 ans on peut guérir de l’agressivité et de l’incompétence ? C’est oppressant de supporter cet étalage à la TV.

Par ailleurs, je n’ai nul besoin qu’on m’impose « une mère de famille » de substitution. Même pas en rêve.

Une mère symbolique telle que Simone Veil, Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Marie-Claude Vaillant-Couturier, Lucie Aubrac et d’autres pourquoi pas. Pour le reste, non.

Serge HIREL

@ F68.10 | 20 avril 2022 à 18:51

En 1951, un jeune magistrat (31 ans) débute sa carrière comme juge suppléant au tribunal de Draguignan, puis à Toulon. En 1956, il est nommé à Béthune, où, l’année suivante, il devient juge d’instruction. En 1970, à Bruay-en-Artois, commune du ressort du tribunal de Béthune, Brigitte Dewèvre, 15 ans, est violée et tuée... Il est chargé du dossier et, très vite, inculpe - met en examen, dit-on aujourd’hui -, le notaire du lieu, sans aucune preuve formelle. Il nie, la bourgeoisie locale, mais pas qu’elle, s’émeut et donne à Henri Pascal - 50 ans, 19 ans de carrière - le surnom de « petit juge ». Les médias font de même...
Il ne fait aucun doute que ce surnom, il le doit à un accès de tendresse envers lui... un peu comme lorsqu’un président de la République qui se veut affectueux avec les Français déclare avoir « envie » de les « emmerder » pour démontrer son sentiment...

Il est des causes qu’il ne faut pas chercher à défendre, même par une longue plaidoirie. Le dossier Achille est de celles-là. En revanche, « petit Macron » peut faire allusion à sa courte expérience professionnelle et à sa juvénilité...

« ...faire rentrer Achille dans ses petits souliers... »

Holà ! « petits » ! Pourquoi « petits » ? Faut-il voir là un attendrissement de votre part pour ses petons... ou votre intention de ridiculiser Achille, qui n’aurait pas trouvé chaussure à son pied ? À moins que, par le plus grand des hasards, vous connaissiez sa pointure... Du 36, du 38 ?...

Etienne

@ Ninive

"…cette épidémie était ordinaire…"
Rappelez-moi le nombre d’hospitalisations… le nombre de malades en réanimation... le nombre de morts...
Effectivement cette épidémie est tout à fait ordinaire.

Marcel P

Tomas nous « rappelle » que « cette extrême droite [...] a tué 6 millions de Juifs pendant la guerre ».
Quelle extrême droite ? Celle du SFIO Pierre Laval ? De l'ex-communiste Jacques Doriot ?
Quelle collaboration chez Pierre de Bénouville, Jacques Renouvin ? (même s'ils n'ont pas de nom de rue dans toutes les villes de Seine-Saint-Denis, où l'on préfère encenser les hagiographes des Staline et autres Beria).
La gueule des « faits » dans la bouche du gauchiste Tomas (je ne relève même pas le fait d'associer le bilan du génocide nazi à la France). Encore un qui écrit des bouquins d'histoire façon russe.

Achille, fidèle à lui-même, capable de féliciter un Poutine si Macron ne ressort pas grandi de ses échanges avec l'Ukraine, maintenant légitime les violences d'Alexandre Benalla déguisé en policier. En France où l'on tente de poursuivre des militants postés sur un point de passage de clandestins à la frontière pour les dissuader d'entrer, on trouverait acceptable que le plus haut pouvoir politique possède une milice privée armée de pistolet, usurpant la qualité de policier, tabassant des inconnus dans la rue. À écouter Achille, en fait, Macron c'est pareil que Mélenchon et Le Pen.

Alpi

@ anne-marie marson
"En réalité, nous avons été lardés de coups de canif, pour ne pas dire de coups de couteau symboliques, que ce soient les Gaulois réfractaires, la fête à l’Elysée, ceux qui ne sont rien, les illettrés de GAD, les crimes contre l’humanité…"

Et vous oubliez les fainéants !
Personnellement, ça ne m'a fait ni chaud ni froid ! Mais peut-être vous êtes-vous senti visée ?

Ninive

Vu tous les commentaires de ce blog, nous ne regarderons pas les deux clowns de ce soir à la télé.

La mode du jour c'est Mélenchon 1er sinistre voilà pourquoi Tomas est sorti de sa tombe mais il s'est encore une fois trompé : ce sont les National-Socialistes (Nationalsozialistische NAZI) qui ont exterminé des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et non pas Marine Le Pen, ni son papa.

Ninive

La société américaine de conseil McKinsey, codirigée en France par Victor Fabius, a conçu la politique vaccinale et son passe. Or McKinsey a offert gracieusement ses services au candidat Macron en 2016. Le Conseil constitutionnel, présidé par Laurent Fabius, a avalisé ses mesures…

Laurent Toubiana expose opportunément les réalités chiffrées, dans un livre qui sort ces jours-ci. Docteur en physique, épidémiologiste et chercheur à l’INSERM, il écrit : « Le choix des autorités de santé dans la gestion de l’épidémie de Covid a été la mise en place de mesures disproportionnées à tout point de vue, sacrifiant l’immense majorité de la population au lieu de protéger les individus vulnérables. Ce faisant, elles ont généré une crise extraordinaire alors qu’elles ne pouvaient pas ignorer que cette épidémie était ordinaire ».

Voilà la bande qui va être réélue.
Copains-coquins, voyous, crapules, antinationaux, voleurs de pays, escrocs.

Tomas

"On n'est plus dans la liberté de damer le pion, sur un plan politique, à un adversaire qu'on désapprouve mais dans une sorte de partialité omniprésente se constituant tel un immense instrument de pression pour empêcher l'électeur de base d'arbitrer en faveur de ce que paresseusement, absurdement sur le registre historique, on qualifie d'extrême droite, de fascisme ou de dictature à venir." (PB)

L'électeur de base fera ce qu'il veut mais il faut rappeler que le FN est un parti fascisant d'extrême droite soutenu par des éléments violents. Prenons le cas de Romain Bouvier, complice de Loïk Le Priol, l'assassin présumé du rugbyman Federico Aramburu: Frédéric Chatillon, proche de Marine Le Pen, lui avait réglé une caution de 25 000 euros dans une autre affaire.

Zemmour a été soutenu par tout ce que l'extrême droite compte d'"influenceurs" comme Jean-Baptiste Deodati (alias Baptiste Marchais) ou Ugo Jimenez (alias Papacito). Et Zemmour a appelé à voter Marine Le Pen.

Je ne sais pas pour qui vous voterez mais je suis surpris que vous ne connaissiez pas ces faits. A moins que vous ne souhaitiez pas les connaître, ce qui fait de vous un complice objectif de cette extrême droite qui, rappelons-le, a tué 6 millions de Juifs pendant la guerre. Eh oui.

F68.10

@ Serge HIREL (@ Achille)
"Achille, merci pour la perle du jour... Un bel éclat de rire ! Donc, si l’on suit votre raisonnement, vous ne désapprouvez pas Ellen (19 avril à 23:41) quand elle écrit « petit Macron »... Faut-il vous rappeler que le juge Lambert, le « petit juge » de la Vologne, ne s’est jamais remis de cette affaire et qu’il a fini par se suicider ? Un peu de respect de votre part ne ferait pas de tort."

Je me permets de prendre ici la défense d'Achille.

Il n'y a rien de grossier ni de méprisant à qualifier ici des juges de "petits" pour parler génériquement d'une catégorie de professionnels débutants. C'est même à moitié affectueux. Je ne vois nullement le problème. Je vous laisse en effet comparer les propos d'Achille et d'Ellen:

"Quand on pense que Philippe Bas, si à cheval sur les principes, a passé ses jours et sans doute ses nuits à poursuivre ce triste individu de ses assiduités, alors qu'un petit juge débutant pouvait très bien s'occuper de son cas.." -- Achille

"Donc, vous trouvez qu'un juge en début de carrière n'est qu'un "petit" ? Vous êtes aussi arrogant et médisant que votre "petit" Macron, en formation à l'Elysée." -- Ellen

Faut pas être bien malin pour voir l'entourloupe dans l'attaque d'Ellen: Achille parle de petits juges non pour les mépriser mais pour parler de juges débutants ou ce qu'il prend pour des juges débutants. Ce n'est nullement méprisant pour le juge, et c'est même presque, au fond, une façon de lui souhaiter bonne chance.

Il y a des p'tits juges, des p'tits gars, des p'tits bras, des p'tits consultants, des p'tits génies, etc. Moi, les gamins, à l'occasion, je les appelle "les nains" ou, en face de matheux, parfois des epsilons.

Ellen, par contre, est d'un esprit volontairement désagréable:

1. Elle déforme volontairement le sens de l'expression "petit juge" d'Achille pour lui donner un ton méprisant qu'il n'avait pas.

2. Elle joue de l'injonction à se coucher devant une autorité, en l'occurrence la justice, pour asseoir sa rhétorique victimisante.

3. Elle utilise son arrogance, son chantage au respect de l'autorité de l'État et du juge pour tenter de vous faire rentrer Achille dans ses petits souliers en accusant Achille de sa propre tare: l'arrogance.

4. Elle accuse Achille de médisance, alors qu'il n'y avait rien de médisant dans ses propos initiaux. C'est quand même dingue qu'on l'accuse de médisance au sujet de "petits juges" en prenant appui de cette expression alors qu'il ciblait davantage Monsieur Philippe Bas.

5. Elle en rajoute une couche en qualifiant Macron de "petit", ce qui lui permet de faire d'une pierre deux coups. 5.1 Cracher son mépris sur Macron sans signer ses propos 5.2 Attribuer la tare de ce mépris à Achille au prétexte d'une fausse équivalence morale entre "petit Macron" et "petits juges", alors que ce ne sont pas les mêmes registres d'utilisation du mot "petit".

Il s'agit là d'une fausse équivalence pour de multiples raisons:

- Qualifier Macron de petit, c'est une attaque personnelle sur une personne pour la discréditer. Alors que les propos d'Achille au sujet de "petits juges" ne visaient pas à les discréditer (ils affirmaient au contraire leur compétence si vous lisez bien) et constituaient encore moins une attaque personnelle car ils avaient une portée collective.

- C'est jouer sur tous les tableaux: si on défend Monsieur Macron en pointant du doigt qu'il s'agit là d'une attaque personnelle (ce qui est factuel), Ellen pourra encore une fois monter sur ses grands chevaux en s'insurgeant qu'on lui fasse remarquer l'attaque personnelle ; remarque qui serait au fond lui nier le droit fondamental dans toute démocratie que de critiquer le chef d'État. Cela lui offre un boulevard pour attaquer Achille en se faisant passer pour la victime, à tort.

----------------------------------------------------------

@ Achille

C'est-y pas curieux qu'on vous accuse de mépriser un sans-grade pour attaquer en biais, indirectement, votre propos sur... quelqu'un d'autre ? En l'occurrence Monsieur Philippe Bas ? Non, ce n'est pas curieux: c'est une technique assez pusillanime de chantage à la morale mais qui fait toujours et encore illusion.

D'autant plus que Serge Hirel en rajoute une couche en instrumentalisant un épisode tragique (juge Lambert) pour vous expliquer que, franchement, vous devriez avoir honte de torturer des chatons tout mignon dans votre temps libre.

Ellen s'imagine donc gagnante sur tous les tableaux en pratiquant ces fausses équivalences morales en matière d'indignation. Elle a l'indignation sélective, et vous accusera sans gêne d'être vraiment un goujat, le goujat. Plus elle cogne, plus elle s'imagine qu'elle est dans le vrai, et plus elle cherche ainsi à populariser ses fausses équivalences morales.

C'est en ce sens que certains instrumentalisent la notion de politesse pour en faire une arme de combat politique, de chantage moral, d'imposition d'autorité indue, d'esquive du débat. Des petits jeux de matamore qu'on retrouve souvent chez la droite dure. (La gauche dure utilise aussi ce type de techniques, mais un peu différemment...) Vous pouvez être certain que si Marine passe, toutes ses insultes à elle relèveront de la liberté d'expression, et que toutes les critiques, même polies à son endroit, relèveront de la diffamation et seront poursuivies.

C'est là un grand classique. Une tentative à peine implicite de recalibrer la fenêtre d'ouverture du discours public.

Là seule manière de lutter contre cela, c'est d'expliquer en long, en large et en travers en quoi ce type de propos relève d'équivalences morales fallacieuses. Et ils sont au fond de ce fait profondément immoraux. Ces techniques ne fonctionnent que parce que trop de gens ont une relation totémique à la politesse.

La vraie politesse, cela consiste à traiter les propos sur le fond avec honnêteté. Elle ne consiste pas à s'autocensurer ou à se coucher devant le chantage à la politesse. Il ne faut pas donner des armes à ceux qui l'instrumentalisent ainsi de manière immorale.

En attendant, on parle grammaire, registres lexicaux, politesse, etc. mais le fond du sujet est évacué. Comme d'hab'. C'est aussi un peu le but de la manœuvre.

----------------------------------------------------

@ Ellen

Vous avez beau jeu de considérer que je suis un goujat, au motif d'un épisode passé sur ce blog, je trouve votre comportement quand même un peu plus que limite. Nous n'avons visiblement pas la même conception de la politesse et de la courtoisie. Et je prétends que la mienne est meilleure que la vôtre.

anne-marie marson

@ Ellen | 19 avril 2022 à 00:46

Il n'y avait pas de souci à se faire: V. Pécresse avait déjà pactisé avec le loup.

---------------------------------------------------------

@ F68.10 | 17 avril 2022 à 16:10

Je me souviens il y a cinq ans, juste après l'élection de Macron, devant mon désespoir, quelqu'un m'avait dit sur ce blog: "Ce qui sort du cerveau de Macron ne sent pas bon".
Pendant 5 ans je l'ai vérifié tous les jours. Je le vérifie encore maintenant.

Mais je constate aussi que c’est contagieux et que ce qui sort du cerveau de certains ici ne sent pas bon non plus...

De même ce qui sort du cerveau de certains sportifs (sauf Teddy Riner) ne sent pas bon, ni ce qui sort du cerveau des artistes qui ont appelé à voter Macron, mais cela on le savait.

Arnaud Benedetti (Sud Radio) a dit que Macron avait blessé les Français.
En réalité, nous avons été lardés de coups de canif, pour ne pas dire de coups de couteau symboliques, que ce soient les Gaulois réfractaires, la fête à l’Elysée, ceux qui ne sont rien, les illettrés de GAD, les crimes contre l’humanité… La liste est longue.

Le billet de Régis de Castelnau, pour beaucoup, est un baume sur ces plaies que M. Macron nous a infligées pendant 5 ans et qui sont devenues béantes.

Macron a dit qu’il ne serait jamais un homme politique, mais il insiste. Il devrait plutôt postuler chez BlackRock, avec Madame Soupline, où il gagnera beaucoup d’argent.

Robert Marchenoir

D'après un expert américain en armement, écrivant sur le site militaire spécialisé War on the Rocks, la France produit, conjointement avec l'Allemagne, l'un des deux meilleurs obusiers du monde, le CAESAR 8x8. Il ajoute que c'est précisément ce genre d'équipement dont l'Ukraine a un besoin urgent, entre autres, afin de repousser l'attaque en cours dans l'Est du pays : des pièces d'artillerie ultra-modernes, automatisées, mobiles, rapides, disposant de systèmes informatisés de tir et de guidage.

Dans un premier temps, il avait été soutenu qu'il fallait envoyer à l'Ukraine des armements de type soviétique, dont son armée sait se servir. Ce spécialiste affirme qu'il est maintenant temps de fournir des équipements plus performants, de type OTAN, et que les problèmes de formation et de réparation sont parfaitement surmontables.

Après que la République tchèque a livré des chars, on vient d'apprendre qu'au moins une nation (non précisée) vient de fournir à Kiev des avions de combat, surmontant les craintes de représailles qui avaient été celles de l'Occident jusqu'à présent.

Emmanuel Macron a-t-il l'intention de fournir des CAESAR 8x8 à l'Ukraine ? Les journalistes lui poseront-ils la question lors du débat de ce soir ? Concernant Marine Le Pen, on connaît sa réponse : elle refuse que la France fournisse des armes à l'Ukraine.

Exilé

Cette étrange campagne-qui-n'-en-est-pas-une va encore s'achever après que l'on a évoqué une kyrielle de questions plus ou moins futiles, sauf la principale.
L'art d'enterrer les problèmes, en quelque sorte.
Mais cela n'empêchera en rien la bombe d'exploser tôt ou tard.

Robert

Dans ce débat de commentaires sérieux et d'oppositions parfois frontales, un peu d'humour permettra une parenthèse souriante. Encore que peut-être un peu grinçante...

https://www.causeur.fr/ne-votez-pas-pour-mme-le-pen-230868

Giuseppe

@ Serge HIREL | 20 avril 2022 à 11:05
"Et voilà Lambert ressorti du formol. Décidément, rien ne sera épargné à MLP, qui avait huit ans quand cette affaire de legs contesté a éclaté. La Macronie en est au fond de poubelles."

Bon, dans le genre un peu plus récent, plutôt frigo bien tempéré:

https://www.la-croix.com/France/Politique/L-entourage-sulfureux-Marine-Le-Pen-dans-lumiere-malgre-2017-03-17-1300832779

Et dans le genre j'aime la fraîche, surtout celle des autres:

https://fr.news.yahoo.com/comprendre-fraude-pen-entourage-accus%C3%A9s-104255691.html?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cHM6Ly93d3cuYmluZy5jb20v&guce_referrer_sig=AQAAAKj2hldV3-kN5cuyZbWCg_moKG7G07T6u_xc6-U9inv960Uf9vLnpMx_OHKTnIYO65RqvKZ2lhX7VnSN4cfmsquA_acFj2LbD3-lM_IHmZLEKIMaKc3JoTG37v3gMXEb5kFEVTdvLzf-q88_7JrnTLsZIUbcrM2rpVkOlxO1nIFQ

Il est vrai qu'Emmanuel est un petit garçon, bon, il a eu quelques rouages grippés, mais avec un peu de W40 cela devrait le faire. Bob je vous le conseille.

Quand c'est flou c'est qu'il y a un loup, rappelez-vous.
Une fois au pouvoir cette mafia fera pire que tout, le clan de Montretout en 5 saisons et 60 épisodes. Tu parles ! amis des miséreux et des exclus, alors qu'ils vivent comme des nababs, derrière de hauts murs. Elle a des qualités c'est évident, mais les clans c'est toujours un peu rance quand on y met le nez.

Vaseline fournie gratuitement, coupe de cheveux gratis, ma sculpturale coiffeuse et son ciseau sculpteur a du mal a comprendre d'où elle sort l'argent pour le brushing de tous les citoyens, notre MLP de tous les dangers et de toutes les promesses.

En matière de couleur et de coupe elle s'y connaît la svelte d'esprit, entrepreneuse prospère du bigoudi et de la fashion coupe, elle ne connaît que le sonnant et le trébuchant, pour elle pas d'argent magique, juste la carte bleue, et beaucoup d'investissement, bon c'est un peu cher, le réel n'a pas de prix, le pourboire et les promesses sont compris, le travail parfaitement exécuté. Mais au moins on sait d'où elle sort l'argent.

Le pays est en liquidation de biens, même avec un Macron imparfait, les prêteurs nous prêtent, avec l'autre qui a dû aller chercher un financement au fin fond de la Hongrie, on peut imaginer le désastre.
Le fric est le nerf de la guerre, déjà qu'on n'en a pas et qu'elle est à nos portes, l'alliée de Poutine n'est pas là pour rassurer, elle fait quand même un peu peur, non ?

genau

Ô temps, suspends ton vol, laisse-moi relever toutes les affirmations, les remugles de toutes les vieilles affaires, le détails les plus importuns et les moins importants, et aussi les idées ignorées, les perspicacités délaissées, les Justes au rang des assassins. Rien n'y fait, la culture et la connaissance de tous cumulées sont telles qu'il faut ériger ce blog en caverne, eh non, pas celle-là... celle du Sphinx.

Un contributeur se signale quand même, "Voter dans l’isoloir MLP c’est voter contre 6 millions d’étrangers en France, les affaiblir et au final affaiblir tout le monde." Je ne sais plus qui est-il, ça n'a aucune importance, mais c'est quand même un cas d'école, le modèle de la pétition de principe. Chacun fera le développement qu'il voudra. Abstentionniste par principe, je ne me prononce pas sur la pertinence de cet aphorisme, mais il me fait furieusement penser au sapeur Camember. On peut en débattre.

Allons donc vers un grand politique, le roi Pausole, qui avait le courage d'interdire le soutien-gorge aux jeunes filles et de le prescrire aux vieilles, en même temps que la jupe courte puis qui fit jusqu'à quatre lieues à dos de mule pour retrouver sa fille qui n'était pas perdue car elle coulait des jours tranquilles avec une danseuse dont, même nue, elle se demandait si elle n'était pas un garçon. "Ça vous a une façon hautaine de garder ses distances, qui me plaît infiniment" selon C. Debussy.

Dédain pour la chose publique ? Un peu, lorsqu'un homme comme Emmanuel Macron accepte qu'un influenceur comme un président de club de rugby s'abaisse à proférer des insanités en s'appuyant sur l'injure suprême, le racisme, notion purement théorique qui n'a aucun fondement anthropologique. Un farceur, un infirme de la pensée qui suscite le devoir de colère et trahit le vide de culture pour maintenir le peuple dans l'affrontement où peur et ignorance se conjuguent à la haine.

Honte à de telles personnes, imbéciles surannées, qui n'ont pas assimilé que si les peuples se sont séparés voici 50 000 ans environ, pour errer au gré de la formation définitive des terres, le racisme a quelque 150 ans et que les peuples ont vécu tels qu'en eux-mêmes pendant 49 850 ans en se battant, se soumettant, se réduisant en esclavage sans que l'Occident y ait une part supérieure aux Orientaux, Extrêmes-Orientaux, Subsahariens, Aztèques, Incas, et sans empêcher que Rome eut un empereur africain.

Alors, batteurs d'estrade au verbe haut, méprisables dans leur expression, l'autorité que vous vous attribuez vous fait devoir d'aider le corps électoral à faire un choix éclairé, et non voter en se p...... dessus. Un homme intelligent et manoeuvrier comme M. Macron n'aurait pas dû laisser dire de telles choses, c'est une erreur grossière, mais suave à la soif du pouvoir. La bouche est salie.

Le célèbre aphorisme prêté par amputation à Sir Winston Churchill est seulement l'annonce de la perversion de l'institution, ensuite décrite dans sa destination originelle.

Alpi

@ Ninive
"La Macronie dans toute sa splendeur : la fin du ticket de caisse".

Ah fichtre ! En voilà une méchante affaire ! Quelle scélératesse ! Quelle forfaiture ! J'espère que cela prendra au moins 10 minutes dans le débat de ce soir.
90 % des clients se cognent du ticket de caisse. Et il sera toujours possible de le demander. Alors arrêtez de nous faire des montagnes avec des taupinières.

Amusant de constater que de plus en plus de commentateurs pensent que c'est "plié". Sauf quelques rêveurs peut-être ? J'en arrive presque à souhaiter la victoire de MLP. Non pas que j'approuve son programme, loin s'en faut. C'est plutôt de la curiosité malsaine. Une fois qu'elle aura les parpaings, la colle et la truelle, je serai curieux de voir comment elle va construire le mur...

Achille

Derniers petits conseils d’une militante RN pour le débat de ce soir à Marine Le Pen.

Ellen n’aurait pas dit mieux ! 😊

stephane

@ Achille

Philippe Bas a du mal à élever le débat ?
Il avait la pire racaille en face de lui. Comment avoir un débat élevé dans ces circonstances. Je l'ai trouvé très bon.
Il a dû s'abaisser au niveau de cette racaille de la pire espèce dont on se demande encore les liens tant professionnels que personnels qu'il entretient ou entretenait avec Macron. Pas de photographies de la photographe officielle.

Achille

@ Serge HIREL | 20 avril 2022 à 12:20
« Faut-il vous rappeler que le juge Lambert, le « petit juge » de la Vologne, ne s’est jamais remis de cette affaire et qu’il a fini par se suicider ? Un peu de respect de votre part ne ferait pas de tort. »

Parce que le juge Lambert s’est suicidé en 2017 suite à des éléments de l’enquête qui sont remontés à la surface, je ne devrais pas évoquer les erreurs qu’il a commises dans l’affaire Grégory et qui sont avérées ?
Ça fait un peu penser à Tartuffe : "Cachez ce sein que je ne saurais voir !".
Un enfant de quatre ans est mort et l’assassin n’a jamais été clairement identifié, malgré tous les livres et téléfilms qui sont parus sur cette affaire.

« Les commissions d’enquête du Parlement sont au cœur même de son rôle de contrôle de l’exécutif. »

Il s’agissait en l’occurrence plus d’une affaire de nature juridique visant des délits commis par un proche du président et pour lesquels l’exécutif n’avait aucun lien direct. Elle pouvait donc être directement transmise à un juge qui avait toute compétence pour la traiter. Mais l'occasion de s'en prendre au Président était trop belle !

« Achille, avant d’écrire de telles âneries, relisez la Constitution (articles 5 à 19). »

C’est plutôt à Mélenchon de lire les articles 5 à 19 [de la Constitution] car il a clairement indiqué qu’il en serait ainsi.

À noter aussi pour votre info qu’un avocat du RN est bien décidé à contourner la constitution si MLP venait (par malheur) à être élue. On n’ose imaginer ce qu’il en serait avec J-L Mélenchon !

Robert Marchenoir

@ Pierre Durand | 20 avril 2022 à 10:32

C'est bien aimable à vous.
______

@ Giuseppe | 20 avril 2022 à 10:15

Oh ! non, nulle lucidité particulière, j'ai simplement de la mémoire. Et je n'aime pas qu'on se paye ma tête.

Serge HIREL

@ Achille | 20 avril 2022 à 03:53

Achille, merci pour la perle du jour... Un bel éclat de rire ! Donc, si l’on suit votre raisonnement, vous ne désapprouvez pas Ellen (19 avril à 23:41) quand elle écrit « petit Macron »...
Faut-il vous rappeler que le juge Lambert, le « petit juge » de la Vologne, ne s’est jamais remis de cette affaire et qu’il a fini par se suicider ? Un peu de respect de votre part ne ferait pas de tort.

« ils [les « petits juges »] pouvaient avantageusement remplacer le sénateur Philippe Bas. »

Les commissions d’enquête du Parlement sont au cœur même de son rôle de contrôle de l’exécutif. Elles ne sont en rien une instance de justice et doivent même arrêter leurs travaux si celle-ci s’empare de l’affaire qu’elles examinent. Elles ont aussi l’obligation (article 40 du code de procédure pénale) de la prévenir si elles constatent ou présument la commission d’un délit ou d’un crime. Un « petit juge » ne pouvait donc pas « remplacer » le sénateur Philippe Bas... qu’il vous est difficile de traiter de « petit » compte tenu de son CV.

----------------------------------------------------

@ Achille | 20 avril 2022 à 08:26
« [Mélenchon] fera comme il l’entend, reléguant le Président au rôle purement honorifique qui était le sien sous la IVe République, à savoir inauguration d’édifices publics et réceptions mondaines. »

Achille, avant d’écrire de telles âneries, relisez la Constitution (articles 5 à 19).

-----------------------------------------------------

@ Achille | 20 avril 2022 à 10:17
« Emmanuel Macron s’est fait clairement abuser par cet individu. »

« Abuser »... Diable ! Cela relève des assises (article 222 du code pénal)...
Achille, que vous arrive-t-il ? À quelques heures de la victoire du Bien sur le Mal, vous voici donnant l’impression de ne plus être ce vaillant militant qui aurait donné sa vie pour son Roi. Reprenez-vous ! Le triomphe est proche ! Continuez d’encenser... quoi qu’il vous en coûte.

----------------------------------------------------

@ Michel Deluré | 20 avril 2022 à 09:06
« Ne pensez-vous pas que cette campagne électorale mérite mieux que de ferrailler actuellement sur l'affaire Benalla ? »

Oui, s’il s’agit de clore la dispute actuelle... Non s’il s’agit de taire l’affaire elle-même : elle a été le premier symptôme d’un pouvoir irrespectueux de l’Etat de droit et de l’arrogance du Président.

peres jacques

Ce soir je pense qu'il y aura grande effervescence festive dans les "quartiers" ; nous verrons beaucoup de drapeaux algériens sur l'écran.

Florestan68

Cher Philippe Bilger,

On ne peut que vous savoir gré d'être un des rares observateurs à protester - encore aujourd'hui - contre les critiques à sens unique qui pleuvent sur MLP depuis le 11 avril.

Elle subit depuis dix jours ce que Zemmour a enduré pendant six mois : tout ce qui pouvait être sujet à caution est systématiquement mis en avant.

Ce traitement est d'autant plus scandaleux qu'avant le 10 avril, on chantait ses louanges quant à sa crédibilité, à sa personnalité, et à la modération de son programme.

La presse, qui est largement responsable de cet état de fait, s'est largement décrédibilisée au cours de cette campagne. Elle aura jusqu'au bout fait preuve de partialité.

Le résultat est inscrit : tout comme pour Zemmour, MLP va s'effondrer d'ici dimanche, pour atteindre péniblement 40 %.

P.-S.: je déplore à nouveau la propension des contributeurs à surtout commenter les commentaires, plutôt que VOTRE note, ce qui rend difficile la lecture des commentaires concernant VOTRE note et alourdit les réactions. Ne pourrait-on pas s'inspirer de l'exemple du Figaro, en ne rendant immédiatement visibles que les commentaires VOUS concernant directement ? Et rendre accessibles les réponses aux commentaires par un clic ?

stephane

@ Achille
"Je n’ai pas la même approche que vous sur cette affaire. Emmanuel Macron s’est fait clairement abuser par cet individu. Cela apparaît surtout comme un manque d’expérience, certains diront de maturité. Mais il a rapidement corrigé le tir."

Vous parlez de Macron ou de Richard Virenque ?
Philippe Bas a fait un travail que je trouve admirable,
1/ il a prouvé que le Sénat pouvait servir à quelque chose,
2/ il a bien mené les débats,
3/ il a permis que les Français qui acceptent d'ouvrir les yeux, et notamment ceux ayant voté Macron en 2017, se rendent compte que ce qui grenouillait autour de Macron n'était pas très reluisant.

Pendant ce temps-là Yaël Braun-Pivet, à l'Assemblée nationale, a fait en sorte que le poisson soit noyé, en enterrant la commission d'enquête.
Je ne vois pas en quoi Macron a corrigé le tir, si ce n'est faire en sorte que Benalla garde le silence, au moins jusqu'au 25 avril.
La chance de votre candidat est qu'il n'y a rien en face.
Chez LR, Guaino aurait été un bon candidat, votre Bas également.
Franchement, se retrouver pour 5 ans de plus avec Schiappa, Castaner, Pompili la convertie au nucléaire et au glyphosate, c'est difficile à envisager.

Ceci étant quand on voit Bardella en face de Véran, on se rend compte de la vacuité de l'équipe de Marine Le Pen. Marine qui n'indique que Marine, sur les affiches, pour pouvoir se faire appeler Madame la Présidente par la suite, enfin s'il y a un miracle.
Mélenchon se voyant en Premier ministre, l'idée me plaît bien. J'ai même eu l'impression qu'il était soulagé de ne pas être présent au deuxième tour ; il peut ainsi continuer à vociférer.

Achille

@ Pierre Durand | 20 avril 2022 à 10:32

Faire référence à Johnny Hallyday est bel et bon. J’ai toujours apprécié ce chanteur qui m’a accompagné tout au long de ma jeunesse et même après. Ce n’était pas un intello et beaucoup d’esprits présumés supérieurs l’ont bien critiqué. Mais il avait parfois de solides répliques qui montrait qu’il n’était pas aussi stupide qu’il y paraissait.

Ceci étant vous aimez Philippe Bas, c’est votre droit. De là à dire qu’il ferait un bon président de la République, je prends cela pour du second degré. À vous lire je pense que vous en êtes fort capable.
Je vous répondrai donc par un des slogans de CNews : "Pourquoi faudrait-il que nous soyons tous d’accord ?"

------------------------------------------------------

@ Tipaza | 20 avril 2022 à 10:53
« Zemmour nous manque tant, à vous aussi certainement.
Vous n'êtes pas fatigué de tresser des couronnes de lauriers à Macron ? Des lauriers virtuels, donc factices, comment pourrait-il en être autrement ? »

On peut dire, en effet, qu’il me manque, car avec lui au moins il y a de "la matière", tout n’est pas bon à jeter. Il pense vraiment ce qu’il dit, ce qui est très rare en politique. Bref, tout le contraire de MLP qui dit une chose un jour et le contraire le lendemain, pour revenir à son idée première quelques jours plus tard.
Cette inconstance est incompatible avec les responsabilités qu’elle prétend vouloir assumer.

---------------------------------------------------------

@ Serge HIREL | 20 avril 2022 à 11:05

1- J’aime les Grecs, surtout ceux de l’Antiquité, mais pas les petits co*s anarchistes. Vous aussi sans doute.

2- À la fin du bal, bien des musiciens ne seront pas payés. Certains même sont obligés de faire la manche pour rembourser leurs frais de campagne... et pas des moindres ! :)

3- Je n’aime pas Philippe Bas, c’est vrai. Je trouve qu’il a du mal à élever le débat, mais vu son nom, c’est sans doute normal. (Pardon encore pour le mauvais jeu de mot.)

4- Il existe de grands magistrats, c’est vrai, comme notre hôte. Raison pour laquelle je viens sur son blog (même si ces derniers temps je trouve qu'il a tendance à partir en vrille). Mais il y en a aussi des petits. Le "Mur des cons" nous en a apporté la preuve irréfutable.

Axelle D

@ Michel Deluré | 20 avril 2022 à 09:06

Sans le moindre désir de "ferrailler", j'ai simplement rappelé quelques faits indiscutables en répondant à Achille qui qualifiait de dérisoire l'affaire (ou plutôt les affaires) Benalla. Alors qu'elles sont très graves et attestent de corruptions et fraudes au plus haut sommet de l'Etat.

Quelles que soient donc les "priorités" de cette campagne électorale, il me semble que le préalable pour les aborder sainement est de le faire avec une parfaite clairvoyance. Or quelle loyauté, quelle transparence, quelle vision attendre de candidats menteurs, tricheurs, manipulateurs, fraudeurs et versatiles comme en attestent "les très graves affaires" mentionnées... dont deux d'entre elles sont avérées et les autres en attente eu égard au statut du président.

Ellen

@ Michel Deluré | 20 avril 2022 à 09:06

Les prochains enjeux ne seront connus qu'après le 24 au soir et pendant le prochain quinquennat. En attendant, pas question d'occulter les affaires scabreuses qui ont gravement entaché le quinquennat de Macron.

Je vous rappelle que l'affaire Benalla n'est pas accessoire sinon E. Macron ne serait pas sorti du bois avec la trouille au ventre entouré d'une dizaine de ses obligés tous au garde-à-vous sur le perron de l'Elysée en nous mettant en garde et envoyant au passage un signal à la justice, pour l'occasion: "...je suis le seul responsable, qu'on vienne me chercher". L'air de dire, fichez la paix à Benalla (il en sait trop...?). Le coffre et son contenu, toujours pas retrouvé. J'imagine qu'il devait contenir quelque chose de très important, peut-être même explosif, pour se dépêcher de l'enlever en catimini pendant la nuit et empêcher la justice de mettre son nez dedans.

Pensez-vous encore que les juges ont traité de l'accessoire après le rapport brûlant remis par le Sénat et les enquêteurs de la PJ ?

Aujourd'hui vers 20h, les deux finalistes à la présidentielle présenteront leurs programmes mais aussi ne manqueront pas de ressortir certaines affaires pour régler les comptes en direct. Un match à haut risque pour une élection bidonnée.

Serge HIREL

@ Achille | 19 avril 2022 à 13:49
« Le manifestant en question était un jeune étudiant grec tendance anarchiste. »

Bref, moins qu’un « rien »... À moins qu’il ne s’agisse de xénophobie de votre part ? Allez-vous virer au bleu marine ?

« Vous n’allez pas nous remettre sur le tapis cette pathétique affaire Benalla… »

Achille, ça ne vous fatigue pas trop ces incessants copier-coller ? Et zou...

———————————————


@ Achille | 19 avril 2022 à 15:45
« Le problème vient de la disparité des courants de pensée dans la population. »

Achille, prenez vos cliques et vos claques et déménagez en Corée du Nord. Vous y serez heureux... quelques heures.

« Quant à Serge HIREL, je crains que le 14 avril à 20 H il n’éprouve une grande déception. Mais il s’en remettra comme il l’a déjà fait en 2017. :) »

Achille,
1 - Il faut vous relire avant de poster vos petits pronostics de joueur de tiercé ;
2 - Vous n’êtes pas mon psy, pas plus que vous ne l’étiez voici cinq ans ;
3 - C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens (dernière valse prévue le 19 juin à 20h).

———————————————

@ Axelle D | 19 avril 2022 à 16:59

Madame le Procureur,
Je vous demande un peu d’indulgence, et même la relaxe, pour mon honorable client, Monsieur Benalla, un garçon qui, dans la vie, est toujours prêt à rendre service à ses copains, qu’ils soient oligarque ou président. Bon, d’accord, il n’aime pas les Grecs et adore collectionner les passeports... mais il n’a pas cramé la caisse, vendu aux Américains des turbines nécessaires à nos centrales nucléaires, masqué les Français plus que de raison, accusé la France de crime contre l’humanité, affirmé qu’il n’y avait pas de culture française, n’a pas l’intention d’emmerder ses compatriotes... Et il s’est même présenté devant vous de bonne grâce, alors que l’un de ses amis, bien planqué derrière son immunité, a défié les magistrats d’un arrogant « Qu’ils viennent me chercher »...
Madame le Procureur, c’est celui-là qu’il vous faut punir... dès que possible, peut-être dès ce dimanche...

————————————————

@ Michelle D-LEROY | 19 avril 2022 à 19:39

La France, tel que Macron conçoit son avenir - une contrée sans frontières appartenant à l’Etat fédéral européen -, n’aura plus besoin de diplomates chevronnés. Quelques fonctionnaires prenant leurs ordres à Bruxelles seront suffisants pour donner l’illusion que le Quai d’Orsay existe encore. En fait, nous avons déjà un avant-goût de ce qui nous attend : regardez le port altier et convaincant du locataire actuel lorsqu’il est autorisé à dire trois mots sur la crise ukrainienne... Qu’a-t-il de commun avec le panache d’un Dominique de Villepin ? Macron est un excellent gestionnaire des deniers publics : il anticipe la disparition de nos ambassades... en supprimant un corps qui deviendra inutile... si les Français lui laissent la bride sur le cou.

————————————————

@ Achille | 19 avril 2022 à 21:11
« Sans mauvais jeu de mots, il [Philippe Bas] devrait faire profil bas. »

Plutôt balourd, votre humour... Sans jeu de mots.
Je comprends que vous ne l’aimiez pas. Il a été le premier à faire trébucher votre Roi. Et depuis lors, le pauvre Manu se prend régulièrement les pieds dans le tapis. Le gadin de trop est peut-être pour ce soir...

————————————————-

@ Robert | 19 avril 2022 à 21:27
« Comme chacun peut s'en douter, c'est un choix régalien du Premier ministre dans lequel monsieur Macron n'aura pris aucune part... »

Aucun doute là-dessus. D’ailleurs, Macron, s’il est réélu, va virer Castex... Où va-t-on ! Sarkozy s’en était déjà plaint : de nos jours, les « collaborateurs » se croient tout permis ! Ah, décidément, Manu a bien du courage d’avoir envie de... remettre ça pour cinq ans. D’autant que, comme dit Papa, les Français sont « très ingrats »...

—————————————————

@ Giuseppe | 19 avril 2022 à 22:10

Et voilà Lambert ressorti du formol. Décidément, rien ne sera épargné à MLP, qui avait huit ans quand cette affaire de legs contesté a éclaté. La Macronie en est au fond de poubelles.

————————————————

@ Achille

« Petits juges »... Les « riens » de la hiérarchie judiciaire... Ce terme relève du mépris de classe. Il existe de « grands magistrats », de « grands avocats », de « grandes affaires », mais pas de « petits juges ». En revanche, il existe des présidents arrogants - au moins un- et des militants fanatiques...

—————————————————-

@ Axelle D | 19 avril 2022 à 22:26
« Mais pour qui vous prenez-vous ? »

Pardonnez à Achille... Nul n’est parfait. Il a été sarkozyste dans une autre vie. Il n’aime pas les petits pois, voilà tout...

Tipaza

@ Achille | 20 avril 2022 à 08:26

Très belle photo de famille insoumise.
Je ne regarderai pas le débat ce soir, mais je me plonge illico dans les programmes.
Je voterai pour le candidat qui interdira la mini-jupe passé un certain seuil d'IMC (indice de masse corporelle), en même temps que le hijab.

Cruel dilemme pour la vraie droite, MLP a abandonné les fondamentaux du Menhir, et EM ne les a jamais eus !
Zemmour nous manque tant, à vous aussi certainement.
Vous n'êtes pas fatigué de tresser des couronnes de lauriers à Macron ?
Des lauriers virtuels, donc factices, comment pourrait-il en être autrement ?

Pierre Durand

@ Achille | 20 avril 2022 à 03:53
"Faut-il que je vous rappelle l’affaire d’Outreau avec le juge Burgaud et l’affaire Grégory avec le juge Lambert ?
Juges débutants tous les deux et qui ont mené une instruction catastrophique. Tous les deux imbus de leur pouvoir de juge assurément, mais pour l’affaire Benalla ils pouvaient avantageusement remplacer le sénateur Philippe Bas."

On connaît ce tour qui consiste à commencer son propos par deux affirmations bien démagos sur lesquelles l'opinion s'accorde, pour finir par le coup "Bas".

J'ai beaucoup de considération pour le sénateur Philippe Bas, un homme aussi cultivé, honnête, intègre, compétent que l'Homme peut espérer l'être. Et parodiant Johnny je dirai : "Voilà un homme qu'il est bon et qu'il ferait un bon président de la République. Oh yé! ". Fin de citation. Votre Macron on aimerait le remiser dans le placard à balais mais il a de la chance, il y a du ménage à faire. Oyez !

————————————————

@ Robert Marchenoir
pour l'ensemble de ses oeuvres.

Je préfère La République en Marchenoir à la République en marche.

Achille

@ Michel Deluré | 20 avril 2022 à 09:06
« Ne pensez-vous pas que cette campagne électorale mérite mieux que de ferrailler actuellement sur l'affaire Benalla ? »

Mais je suis bien d’accord avec vous. Cette affaire qui remonte maintenant à quatre ans n’est pas très glorieuse, mais de là à en faire une affaire d’État, c’est pousser un peu loin le bouchon.

Je trouve déplorable de l’avoir montée en épingle dans le seul but de nuire au président en exercice et tenter de provoquer sa chute.
Il est vrai que l’on a vu le même stratagème avec François Fillon et l’affaire du Penelopegate qui a coûté la victoire à celui-ci alors qu’il avait la victoire à portée de main.
La politique a parfois des méthodes détestables. Pas étonnant que les citoyens s’en détournent.

————————————


@ stephane | 20 avril 2022 à 09:37
« Cette affaire Benalla est très grave, la preuve, personne n'en parle plus. Cette affaire est l'arbre qui cache la forêt des magouilles mitterrandiennes de Macron. En même temps, vu ce qu'il y a en face... »

Je n’ai pas la même approche que vous sur cette affaire. Emmanuel Macron s’est fait clairement abuser par cet individu. Cela apparaît surtout comme un manque d’expérience, certains diront de maturité. Mais il a rapidement corrigé le tir.
On peut le critiquer sur d’autres points contestables (je le fais moi-même), il y en a, mais globalement je trouve qu’il tient bien son rôle de président de la République et ses cinq années au pouvoir lui ont permis de progresser et d’assurer très honorablement sa fonction.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS