« À un point du rêve : la fête est finie... | Accueil | Heureux pour Ségolène Royal... »

17 octobre 2023

Commentaires

Axelle D

@ Patrice Charoulet | 05 novembre 2023 à 13:28

Excellent !

hameau dans les nuages

@ Achille | 28 octobre 2023 à 08:33

La manipulation par le biais des médias n'est pas nouvelle.
Je me souviens de mon beau-père complètement scotché devant ce "massacre" et moi de douter en voyant les images. Quelque chose ne collait pas et mon beau-père de s'exciter ! Allons Jean ! :

https://www.causette.fr/wp-content/uploads/2020/01/043_dpa_arp2798696_a-760x472.jpg

C'était bien sûr totalement bidon. Il y avait bien des morts sauf que ceux-ci provenaient des chambres froides d'hôpitaux ou de facultés des sciences.

Je pourrais vous parler des faux réfugiés du Kosovo tournant en rond devant les caméras occidentales.

Il y eut aussi la sirène du Stuka pour affoler les réfugiés et mieux les mitrailler.

Je pourrais vous parler d'autres manipulations bien plus importantes ayant changé le cours de l'Histoire, mais chut, ce n'est pas politiquement correct…

On ne va pas me refaire, je suis plus chèvre que mouton et ne serai jamais pintade. La psy op du covid me l'a bien confirmé.

Patrice Charoulet

Un prédicateur islamique est monté dans un taxi à Londres et a dit au chauffeur :
« Frère, veuillez éteindre la radio, car comme le dit le Saint Coran, je n’ai pas le droit d’écouter de la musique, car à l’époque du Prophète, il n’y avait pas de musique occidentale, qui est la musique des mécréants. »
Le chauffeur de taxi éteint poliment la radio, arrête le taxi et lui ouvre la porte.
Le prédicateur lui demanda :
« Frère, que faites-vous ? »
Le chauffeur de taxi répondit poliment :
« À l’époque du Prophète, il n’y avait pas de taxis, pas de bombes, pas de haut-parleurs dans les mosquées, pas d’attentats suicides. Alors, taisez-vous, sortez et attendez qu’un chameau passe. »

Achille

Il arrive parfois que le terrorisme montre dans sa course à la propagande des scènes plutôt cocasses. Ci-joint deux cas de guérison qui relèvent du miracle :

Non, les images ne sont pas inversées

Lève-toi et cours !

revnonausujai

@ Marcel P | 24 octobre 2023 à 13:05

J'ai déjà écrit que le laxisme gouvernemental était une source majeure du problème. Bis repetita placent.
Laxisme qui s'abrite derrière l'état des lieux (législation inadaptée, prégnance des ONG pro-clandestins, accords internationaux obsolètes) pour en faire le moins possible en la matière.

Si le pouvoir était décidé à réduire drastiquement l'immigration, clandestine ou non, l'OFPRA et la CNDA se soumettraient ou seraient démis et remplacés par un bureau au fond d'un ministère ; en l'état, ce ne sont que des cache-misère utilisés pour diluer les responsabilités !

Aliocha

Le gouvernement israélien actuel, issu d'élections, très démocratiquement, a dégarni sa frontière sud avec la bande de Gaza pour protéger les colonisations de Cisjordanie avec le résultat qu'on connaît, démontrant que toute velléité extrémiste est une très mauvaise protection.
Netanyahou et sa bande doivent faire face à cette terrible démonstration, et leur échec à protéger l'intégrité de leur territoire indique la leçon à tirer de la tragédie en cours pour toutes les démocraties.

Marcel P

@ revnonausujai
"S'en remettre à l'interrogatoire de l'intéressé par l'OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) pour établir l'âge du demandeur, tu parles Charles, le nom du bidule est déjà un programme en soi ; et comme si ça ne suffisait pas, quand la ficelle est trop grosse et le refus de l'office inévitable, on dégaine la Cour nationale du droit d'asile pour casser le refus de l'OFPRA !"

À mon sens, le problème n'est pas là. L'OFPRA et la CNDA ne sont pas nécessairement dupes. Mais nous sommes entourés de clandestins déboutés par l'OFPRA et la CNDA. Le problème ne vient donc pas de là.

Patrice Charoulet

Un commentateur dit avoir du mal à me suivre. À l'en croire, si je m'oppose, en France, à Zemmour et Le Pen, je ne devrais pas soutenir l'actuel gouvernement israélien.
Réponse.
Depuis 1958, j'ai toujours voté pour la droite de gouvernement.
De Gaulle, Pompidou, Chirac, Sarkozy, et leurs représentants aux autres élections (municipales, législatives, européennes...). J'ai, très logiquement, adhéré au RPR, à l'UMP, à LR.

Comme Edouard Philippe, Gérald Darmanin, Bruno Le Maire, Christian Estrosi, Eric Woerth et quelques autres, je me suis rendu à l'évidence : celui qui incarne le centre-droit en France est le président Macron, quoi qu'on puisse lui reprocher.
Et quand on considère toute la gamme politique actuelle, Mme Le Pen et M. Zemmour incarnent les deux principales nuances de l'extrême droite française (qu'il ne faut certes pas confondre avec les partisans de Mussolini ou de Hitler). Je ne peux guère les soutenir.

Il se trouve, par ailleurs, que je suis, depuis toujours, un admirateur fidèle et un soutien constant du petit Etat d'Israël, entouré par un milliard de gens qui souhaitent sa destruction.
Le 17 octobre dernier, des commandos terroristes du Hamas ont envahi Israël à l'aube en massacrant en une seule journée 1 400 civils (danseurs, agriculteurs..), en commettant les pires atrocités et les pires abominations.
Le gouvernement israélien actuel, issu d'élections, très démocratiquement, dans un système électoral fondé sur la proportionnelle, doit faire face. Je le soutiens à mille pour cent. Et ceux qui se permettent de critiquer le gouvernement israélien actuel sont... de vrais ennemis d'Israël ou de faux amis, ce qui n'est guère mieux.

Serge HIREL

@ Achille | 23 octobre 2023 à 06:54

On connaissait le carabiniere italien et son légendaire retard... Mais voici qu’apparaît son homologue français, qui découvre l’information après l’avoir commentée... Vous pouvez pondre deux, trois ou quatre feuillets pour expliquer que vous saviez, que vous avez été le premier à... bla, bla, bla..., il n’en reste pas moins que vous avez écrit « Quels que soient les auteurs du tir, Israël ou Hamas » (20 octobre à 20h29), alors que les preuves irréfutables de la seule implication de l’organisation terroriste (ou de son comparse, le Djihad islamique) avaient déjà été apportées par diverses sources.

Le « Prince » serait-il atteint du même syndrome que vous ? Le voici en partance pour Tel Aviv (et ailleurs si possible) avec un retard remarquable (et remarqué) sur ses homologues occidentaux. Et Borne d’annoncer cet après-midi à l’Assemblée nationale qu’il va tenter de rabibocher Israéliens et Palestiniens.... Espérons que Netanyahou ne va pas imiter Poutine qui, quelques heures avant d’envahir l’Ukraine, avait juré à notre président (fier de lui) qu’il n’en ferait rien. Espérons que le Premier ministre israélien, tout en lui promettant de desserrer le blocus de Gaza, ne déclenchera pas « en même temps » l’offensive au sol de Tsahal...

Aliocha

@ Patrice Charoulet

Bras cassés, le mot est faible pour ceux qui ont abandonné Israël et la démocratie.
Ce sont des criminels et ils seront jugés pour cela.

Comme l'a dit le député Bourlanges cet après-midi à l'Assemblée :
"La rupture introduite ces dernières années dans la politique israélienne par les gouvernements successifs de M. Netanyahou n'est certainement pas la cause unique de la situation nouvelle, mais elle y a puissamment contribué."

Le discours européen du centriste est le tableau le plus précis qu'il soit possible de faire de la tragédie en cours, il s'agit désormais d'associer à la force de l'analyse, l'abandon des faiblesses de la volonté.

Vous cliquez sur Bourlanges dans la liste des intervenants à droite de la vidéo.

https://videos.assemblee-nationale.fr/video.14107062_653678e5e6d76.1ere-seance--declaration-du-gouvernement-sur-la-situation-au-proche-orient-suivie-d-un-debatart-23-octobre-2023

revnonausujai

@ Marcel P | 23 octobre 2023 à 08:24

À votre choix, ou vous n'avez pas compris ou j'ai mal exprimé ce que je voulais dire par "je voudrais bien mais je peux point".

C'est une restriction mentale que les pouvoirs publics s'imposent à eux-mêmes en tolérant que les textes permettent de s'opposer aux examens scientifiques pour déterminer l'âge véritable des MNA.
S'en remettre à l'interrogatoire de l'intéressé par l'OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) pour établir l'âge du demandeur, tu parles Charles, le nom du bidule est déjà un programme en soi ; et comme si ça ne suffisait pas, quand la ficelle est trop grosse et le refus de l'office inévitable, on dégaine la Cour nationale du droit d'asile pour casser le refus de l'OFPRA !

Patrice Charoulet

Je n'ai pas un téléviseur par pièce, mais seulement dans mon salon. Ce lundi midi 23 octobre 2023, j'étais occupé dans ma cuisine. Pas de télé, mais une radio. En général, je n'écoute pas France Info, que je trouve trop partiale, mais je zappe entre différentes radios, quand ce que j''entends ne m'intéresse vraiment pas. Et ce jour, j'écoute sur France Info une émission présentée par un certain Frédéric Carbonne. Le sujet m'intéresse : on annonce qu'il sera parlé d'Israël. L'invité promet : ce n'est pas un représentant du Hamas (on n'oserait pas), mais un Israélien, et qui plus est ancien ambassadeur d'Israël en France. À la bonne heure. Au début, je ne fais pas attention à son nom, puis je comprends. Il se nomme Elie Barnavi.

Tout à coup, je pressens le pire. Bien avant le 7 octobre dernier, j'avais entendu ce monsieur dire pis que pendre du gouvernement israélien. Je me dis : on l'a invité pour ça. L'animateur commence doucement : on fait parler l'invité du 7 octobre. Il est modéré dans ses termes. J'entends « inadmissible ». Pas plus. On a échappé à « C'est pas bien ».

L'animateur patiente et n'oublie pas son but : il a invité cet Israélien en espérant qu'il dira du mal du gouvernement israélien. Bingo ! Chapeau, l'artiste Carbonne ! L'ex-ambassadeur d'Israël en France comble le journaliste en osant dire tout à coup « ce gouvernement de bras cassés ». On peut remercier l'invité d'être venu et passer à autre chose.

Je présume que ce journaliste déclare autour de lui - et je ne supporte pas d'entendre ça - « Je ne suis pas antisémite, je suis antisioniste ».
Il faut traduire : Quand on est antisioniste, on est un ennemi d'Israël et un ennemi des Juifs. Je le dis à tous les antisionistes.

Marcel P

@ Xavier NEBOUT
« Lorsque le pouvoir législatif est entre les mains d'un seul comme cela est actuellement le cas en France, c'est la définition même de la dictature. Macron est donc un dictateur, n'en déplaise aux ignorants profonds qui assimilent dictateur à tyran et autres. »

Vous devriez applaudir des deux mains et vous en féliciter, non ? Après tout, ne passez-vous pas votre temps à vanter le principe de monarchie ?

-----------------------------------------------------------------------

@ revnonausujai
« Exemple connu d'actualité: l'âge des "mineurs" isolés. Il existe des méthodes scientifiques pour le déterminer systématiquement à un chouïa près, mais non, on voudrait bien mais on peut point, alors les déclarations de l'intéressé font foi jusqu'à preuve du contraire ! »

Pas vraiment. Le problème, c'est qu'on n'est toujours pas parvenu en France à remettre en cause toutes ces déclarations de bonnes intentions qui maintenant sont devenues des grands principes, qui font qu'on ne peut pas dégager un enfant, un malade, un ceci, un cela, bref tout un tas d'exceptions. Ces exceptions n'étaient pas forcément absurdes mais il évident désormais qu'elles formatent l'immigration clandestine. On est entouré de clandestins qui se disent malades d'une maladie que leur continent ne saurait guérir parce qu'on y a associé un droit à être inexpulsable - et en prime, cela s'associe à des allocations spécifiques.

Tant qu'il n'y aura pas de débat public avec un vote clair, une remise à plat explicite des milliers d'exceptions qui font qu'un clandestin est inexpulsable, on pourra toujours s'étonner, on n'arrivera pas à dégager massivement ces clandestins.

Achille

@ Serge HIREL | 22 octobre 2023 à 12:41
« Dans le climat exacerbé provoqué par les massacres perpétrés par cette organisation terroriste, quiconque commet ce pas est soupçonné de soutien à celle-ci... Ce qui est le cas des islamo-gauchistes. »

Si vous relisez mon post du présent billet, Achille | 20 octobre 2023 à 20:29 , je suis le premier sur ce blog à avoir mis en doute la fake news sur l’hôpital de Gaza répandue par de nombreux médias, mais aussi par des élus de LFI, dont évidemment Mathilde Panot, qui annonçaient 200 voire 500 morts, alors que seul le parking avait été touché par l’éclat d’obus, ce qui est une aberration.
Maintenant pour ce qui est de la provenance de celui-ci, lorsqu’un tir de roquette change de trajectoire, il est difficile, a priori, de désigner le coupable et il faut attendre les résultats des investigations pour l’affirmer. Il s’avère maintenant que le tir venait bien du Hamas. Je ne le conteste pas.

« Jusqu’à ce matin, son peu d’enthousiasme pour aller parader à Tel-Aviv ou au Caire inquiétait. Aurait-il, lui aussi, été gagné par cette fièvre anti-israélienne qui, telle une pandémie, s’étendait sur le monde ? »

Eh bien tout arrive. Emmanuel Macron a annoncé qu’il se rendra en Israël pas plus tard que demain mardi. Il a été précédé par la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, ce qui a eu pour effet de provoquer une grosse colère de J-L Mélenchon qui accuse Yaël Braun-Pivet de « camper à Tel Aviv pour encourager le massacre ».
On sent bien que le pauvre vieux révolutionnaire est en train de tirer ses dernières cartouches avant d’être totalement marginalisé par ses propres troupes. Enfin si l’on excepte, bien sûr sa garde rapprochée (Panot, Bompart, Boyard, Léaument, Porte) qu'il a complètement maraboutée.

Espérons que EM saura trouver les mots qu’il faut pour apaiser le désir de vengeance de Netanyahou qui après avoir réduit en cendre Gaza, compte s’en prendre au Liban. Ce n’est certainement pas la meilleure solution pour rétablir la paix dans la région, ce que bon nombre d'Israéliens réclament !

Aliocha

La leçon des oracles insulteurs pourrait être drôle si elle n'était pas désespérante.
Ce n'est sûrement pas au nom de la liberté que les citoyens en abusent pour décider de s'en passer, et quand une majorité relative n'a pas d'opposition soudée, elle suffit à appliquer le programme présidentiel, n'en déplaise aux divisés qui n'ont plus que leur déni démocratique à proférer.

hameau dans les nuages

Pourquoi voulez-vous qu'ils partent et que d'autres n'arrivent pas ?
750 euros par mois logés. Amusez-vous à calculer l'équivalent dans leur monnaie d'origine et cela sans travailler. Je l'ai fait pour le Sénégal. Cela correspond au salaire d'un enseignant du second degré.
En monnaie afghane cela correspond à près de 60 000 afghanis, le salaire moyen mensuel est de 220 euros.

Ainsi de suite...

C'était en 2016:

https://www.francebleu.fr/infos/societe/oloron-le-conseil-municipal-approuve-l-accueil-de-25-migrants-de-calais-1476550421

Serge HIREL

@ Achille | 21 octobre 2023 à 10:40
« Ben me voilà devenu islamo-gauchiste maintenant. »

Je n’ai pas écrit cela... Mais mettre en doute la responsabilité exclusive du Hamas dans la tuerie de l’hôpital de Gaza dans un texte que vous avez écrit alors que les preuves de celle-ci étaient établies, ressemble quelque peu à un pas contre Israël.

Dans le climat exacerbé provoqué par les massacres perpétrés par cette organisation terroriste, quiconque commet ce pas est soupçonné de soutien à celle-ci... Ce qui est le cas des islamo-gauchistes.

Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul à déraper. Même CNews peut être montrée du doigt. Dans ses bandeaux qui indiquent le nombre de victimes, le chaîne indique « 1 400 Israéliens et 4 780 Palestiniens »... en omettant de préciser ses sources. Pour les premières, aucun doute possible : l’information provient du gouvernement d’un Etat démocratique. Pour les secondes, le chiffre est celui qui apparaît dans les communiqués du « ministère de la Santé de Palestine », datés de Gaza, et non de Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne. Quelle est la réalité de ce « ministère » ? Il s’agit d’une branche du Hamas désignée pour entretenir la propagande en matière de « civils tués et blessés par l’entité sioniste ». Reprendre ses affirmations sans au moins les sourcer est un début de complicité.

Pour conclure, parlons un instant du « Prince ». Jusqu’à ce matin, son peu d’enthousiasme pour aller parader à Tel-Aviv ou au Caire inquiétait. Aurait-il, lui aussi, été gagné par cette fièvre anti-israélienne qui, telle une pandémie, s’étendait sur le monde ? À peine quelques heures après l’annonce, très incomplète, du tir contre l’hôpital de Gaza, n’avait-il pas commis un tweet ambigu... qu’il n’a toujours pas regretté ?

Une autre explication résidait dans son souci de ne pas déplaire aux colonisateurs venus d’outre-Méditerranée, dont on ne sait trop s’il a envie de s'en débarrasser ou de les accueillir en plus grand nombre...

Depuis ce matin donc, tout va mieux, on connaît la raison de ce « j’y vais pas mais j’irai » : l’Arabie saoudite va acheter 54 Rafale... et l’Arabie saoudite s’est placée dans le camp des Palestiniens. Montrer clairement à un client aussi important qu’on est dans celui d’en face, cela ne se fait pas. Le « Prince » est un remarquable représentant de commerce. On savait qu’il avait la tchatche nécessaire, qu’il connaissait l’art du boniment. On sait maintenant que, quand il le faut, il respecte l’acheteur. Le problème, à nous Français, c’est qu’il n’a rien à nous vendre.

-------------------------------------------------------------------

@ Ellen | 21 octobre 2023 à 18:30

Le terme « intelligence artificielle » permet à l’homme d’affirmer qu’il pourra toujours la maîtriser puisqu’elle est son œuvre et non celle de la nature. Il en est de même de toutes les techniques virtuelles. Le virtuel n’existe pas sans l’intelligence de l’homme. Pas même la « réalité virtuelle » qui plonge l’homme dans un environnement simulé par des logiciels créés par lui.

Même si, dans le futur, des machines dites « intelligentes » permettaient de concevoir des « pensées virtuelles » - on pourrait alors parler d’« intelligence virtuelle » -, l’homme resterait plus intelligent qu’elles, puisque c’est lui qui leur fournirait - ou pas - les éléments leur permettant de « penser », sans pour autant ni imaginer, ni réfléchir, ni raisonner. Bref, l’homme aura toujours une longueur d’avance sur la machine, qui devra éternellement se contenter de le servir, n’en déplaise à la science-fiction.

Revenons aux « barbelés virtuels »... Mitterrand en a inventé un, célèbre : le « cordon sanitaire », censé limiter à tout jamais le développement du Front national dans le débat politique... La laïcité, si chère à la gauche, en est un autre, qui éloigne les religions de l’espace public. Il faut donc en convenir : les « barbelés virtuels » sont roses...

Mais, ces temps-ci, pour ceux qui les utilisent, le problème réside moins dans leur couleur, qui ne plaît pas à tous, que dans leur vétusté. Le premier est rompu et ne pourra plus être réparé. Le second est prêt à l’être sous les coups des islamo-gauchistes... Il est à craindre que, pour se prémunir des conséquences de l’aggravation actuelle de son état, il faille d’ici peu employer... des barbelés, ceux-là bien réels.

Xavier NEBOUT

@ Aliocha

Lorsque le pouvoir législatif est entre les mains d'un seul comme cela est actuellement le cas en France, c'est la définition même de la dictature. Macron est donc un dictateur, n'en déplaise aux ignorants profonds qui assimilent dictateur à tyran et autres.

D'autre part, la démocratie n'implique pas que tous soient électeurs, et si la moitié des électeurs supprime la liberté des autres électeurs et des non électeurs, la démocratie sera dite contraire à la liberté par ces derniers.

Pour rappel: avant de jouer au prof de sciences politiques, il faut avoir lu un peu sur le sujet.

-------------------------------------------------------------------

@ revnonausujai

Bien d'accord avec vous.
Ce à quoi j'ajoute que la plupart des guerres ayant pour objet d'envahir l'autre, un pays qui refuse de récupérer ses ressortissants, est un pays qui nous fait la guerre.

Aliocha

Les fachos ont tellement eu raison en Israël qu'ils en ont baissé la garde, non seulement à la frontière de Gaza, mais sur les principes démocratiques, au point de voir la fin de l'inviolabilité de leur territoire et la menace d'une alliance chiite-sunnite qui ne peut se faire que sur le dos de l’État juif.

La victoire sémantique des va-t-en-guerre dont Poutine est l'éminent propagandiste a détruit tout effort pour trouver des solutions raisonnables, et aboutit au résultat escompté du clivage qui réduit au silence tous ceux qui refusent de se laisser gagner par les contaminations haineuses.
Le but ici est de détruire la démocratie, passant par pertes et profits le désir de liberté des peuples, le pragmatisme qui aurait voulu que la seule garantie de paix pour Israël eut été des conditions de vie décente pour les Palestiniens, plutôt que monnayer ses armes avec les monarchies arabes au nom de la paix d'Abraham, quand ce n'est pas avec l'Azerbaïdjan pour virer les Arméniens.

Se réjouir de cet état de fait ne signifie qu'une chose, si on se laisse piéger par les colères de la rage, on ne sait plus que s'offrir à ce qui nous détruit, préférant les échecs du Brexit ou de Meloni qui n'ont su que tromper les peuples pour abandonner ce qu'il est essentiel de défendre avec tous les moyens disponibles, la liberté, et ne pas offrir la victoire à la barbarie qui serait de nous y faire renoncer.
Le piège est redoutable, Netanyahou y a cédé avec le résultat qu'on connaît.

Il est urgent au cœur des démocraties de savoir ce que l'on fait et de ne pas imiter le pire, pensant s'en défendre alors qu'on s'offre à lui, abandonnant l'espoir du vote polonais, qui témoigne que c'est en interrogeant les opinions plutôt qu'en les manipulant vers toujours plus de radicalité qu'on saura réellement se défendre contre la barbarie, les armes à la main s'il le faut, mais au nom d'une démocratie qui aura pris conscience que l'usage de sa liberté n'a jamais servi à choisir de s'en passer.

revnonausujai

@ Marcel P | 21 octobre 2023 à 22:15
"Détrompez-vous. Les clandestins ont les poches pleines d'OQTF. Un exemple connu récent ? Arras."

Erreur factuelle, le zèbre en question était inexpulsable !

"Quel pays destination parvient à se débarrasser de ses clandestins ? Les seuls pays qui n'ont pas de problème sont ceux où les clandestins ne veulent pas rester. Et là est la clef, plutôt qu'un discours pipeau sur des solutions miracles pour expulser qu'on n'a jamais été fichus de mettre en oeuvre, même avec un gouvernement comme celui de Sarkozy qui ne parlait que de ça, il faut rendre le pays inattractif pour les clandestins."

C'est bien pour ça que le problème est d'abord franco-français et dû au laxisme gouvernemental qui se refuse à prendre les mesures idoines et qui laisse prospérer, sinon encourage par ses subventions, les ONG qui soutiennent activement les clandestins. À moins de considérer que le gouvernement est tout entier à la botte de tonton Vlad, nettoyons nos écuries avant de s'en prendre aux autres.

Exemple connu d'actualité: l'âge des "mineurs" isolés. Il existe des méthodes scientifiques pour le déterminer systématiquement à un chouïa près, mais non, on voudrait bien mais on peut point, alors les déclarations de l'intéressé font foi jusqu'à preuve du contraire !

Xavier NEBOUT

@ Robert Marchenoir

Il semble que le Hamas s'oriente vers une victoire politico-médiatique par la réprobation d'une vengeance israélienne sur la population de Gaza avant même qu'elle ait lieu, au point de faire extraordinairement oublier les massacres qu'il a commis.

L'inconscient collectif des opinions publiques occidentales et Biden lui-même, semblent réagir en effet au comportement d'Israël à l'égard des Palestiniens qui sont en effet leurs indéniables victimes depuis sa création.

D'autre part, il n'y a de civilisation que fondée sur une religion, et l'Occident n'en a quasiment plus.
Il voudrait que la "démocratie" en soit une, mais ce n'est qu'hypocrisie et aveuglement sur le fait que celle-ci, outre que sa définition virevolte au fil des idéologies, ne repose en réalité pas sur les vertus mais sur les démagogies.

Robert Marchenoir

Je dirais qu'une des principales conséquences négatives du terrorisme est l'hystérisation du débat.

D'un côté, il faut se féliciter que l'extrême droite soit devenue maître de la "doxa", comme disent les cuistres. On ne se rend pas compte à quel point l'opinion communément admise, le centrisme banal, le consensus politique, empruntent désormais largement à ce qui était, il y a quelques années seulement, le parti pris exclusif d'une frange de "gros fachos" méprisés des "médias mainstream" et traînés dans la boue en raison de leurs idées "nauséabondes".

Beaucoup de ces "gros fachos" sont toujours en pilote automatique, en mode geignard et victimaire. Dans leur roue de hamster paresseux, ils moulinent toujours la propagande selon laquelle ils seraient des marginaux persécutés.

Il est pourtant facile de désigner un nombre significatif d'idées qui, il n'y a pas si longtemps, se chuchotaient sous le manteau à "l'ultra-droite", et qui sont désormais proclamées par le gouvernement d'Emmanuel Macron, ou par de nombreux autres gouvernements de centre-droit ou de centre-gauche à travers l'Occident.

L'idée selon laquelle l'islam, au minimum, comporte en son sein une tendance qui est une menace mortelle pour notre civilisation ; l'idée selon laquelle cette tendance est activement au travail au sein des démocraties occidentales ; l'idée selon laquelle les islamistes s'emploient à prendre le pouvoir par la base, dans d'innombrables zones et organisations du territoire national, cherchant à faire sécession ; l'idée selon laquelle la police et l'armée, loin d'être les guignols de foire que l'esprit national aime à conspuer, sont une force indispensable à la lutte contre cet ennemi mortel. J'en oublie certainement.

Le vocabulaire n'est peut-être pas le même. Là où le centriste dénonce l'islam politique, le gros facho AOC parlera d'islam tout court. Là où le discours convenu s'inquiète des menaces à la laïcité, le "lanceur d'alerte" originel parlera des valeurs traditionnelles.

Mais ce sont des détails. Certes, le RN et Reconquête sont toujours dénoncés comme étant hors de "l'arc républicain", par des gens qui ne sont pas forcément des flèches. "L'anti-racisme" est toujours en pilote automatique, lui aussi.

Le gros facho AOC aurait pourtant mauvaise grâce, et se priverait de moyens d'action politiques, s'il ne reconnaissait pas les succès prodigieux qu'il peut mettre à son actif.

Qui, au sein de l'espace médiatique, intellectuel et politique général, connaissait seulement, et à plus forte raison utilisait, il y a quelques années seulement, les mots de djihad, de takiya ou d'islamo-gauchisme ? Aujourd'hui, il suffit d'allumer la télé pour en être inondé.

Mieux : une poutre maîtresse de la pensée-de-gauche, celle qui veut que les "Palestiniens" soient de gentilles victimes opprimées, est en train d'être sciée en public par un gouvernement qui est, en principe, de centre-gauche.

Celui-ci attaque violemment des chefs politiques qui n'ont commis comme faute que de désigner les "Palestiniens" comme des "résistants". Encore mieux : il leur reproche de ne pas dire qu'ils sont des "terroristes" ! Et il les poursuit en justice de ce fait !

Des accusations similaires sont portées en Angleterre contre la sacro-sainte BBC, parce qu'elle refuse de désigner les membres du Hamas comme des terroristes. Certes, la BBC est depuis longtemps un bastion gauchiste, et il faut se réjouir de la raclée qu'elle prend enfin au plus haut niveau après le pogrom commis en Israël.

Cependant, la justification de la télévision d'État britannique est tout à fait pertinente. Terroriste, dit-elle, est un terme subjectif. C'est une accusation politique. En conséquence, nous n'employons ce mot que lorsque nous citons des sources. Nous ne prenons jamais l'initiative, nous-mêmes, de qualifier des mouvements de terroristes.

Ce qui n'est pas défendable, en revanche, c'est la manie qu'avait la BBC d'appeler systématiquement les membres du Hamas des "militants". Pratique qu'elle vient d'abandonner sous la pression.

Voilà ce que j'appelle l'hystérisation du débat : la sphère médiatique, intellectuelle et politique mondiale réagit comme un seul homme à un événement catastrophique et funeste : l'invasion de l'Ukraine, l'attaque d'Israël. Elle prend fort heureusement le bon parti. Mais elle le fait avec un tel unanimisme, un tel emballement mutuel facilité par les technologies de communication, que la lucidité fait parfois défaut.

"Personne ne touchera à un cheveu d'un juif sans attendre la réponse foudroyante de l'État", a dit Gérald Darmanin. Hein ? Quoi ? Qu'est-ce que ça veut dire, la réponse foudroyante de l'État ? En bon français, il faudrait en déduire que le ministre de l'Intérieur ordonnera l'exécution sommaire des coupables par sa police. Peu probable. A défaut, nous sommes censés comprendre que 100 % des auteurs d'actes antisémites subiront de sévères sanctions judiciaires. Invraisemblable également.

Darmanin est fort imprudent de jouer ainsi les matamores : qu'en conclura-t-on si, demain, dans six mois ou plus tard, un assassinat antisémite a lieu à nouveau, comme c'est, hélas, probable ?

L'extrême droite a suffisamment répété que la lutte contre la gauche se situait sur le terrain culturel ("méta-politique", disent les cuistres), pour ne pas se féliciter d'avoir appliqué la méthode gramscienne à son avantage. Le tabou des mots était fondamental, et son écroulement, même partiel, est une avancée décisive.

Cependant, il ne faudrait pas laisser les gens au pouvoir se payer de mots. D'abord parce que cela risquerait de leur masquer les faits. Ensuite parce que c'est bien beau d'avouer, sans le dire, que les fachos avaient raison. Encore faut-il agir pour corriger les maux dénoncés.

Les efforts du gouvernement britannique pour éradiquer l'immigration illégale montrent que même lorsque l'action est là, les résistances sont immenses et les résultats se font attendre.

Marcel P

@ revnonausujai
« Outre que l'immense majorité des clandestins ne fait pas l'objet d'une OQTF »

Détrompez-vous. Les clandestins ont les poches pleines d'OQTF. Un exemple connu récent ? Arras.

« il suffit de comparer à d'autres pays européens pour voir que le problème est d'abord franco-français »

Ah bon ? Quel pays destination parvient à se débarrasser de ses clandestins ? Les seuls pays qui n'ont pas de problème sont ceux où les clandestins ne veulent pas rester. Et là est la clef, plutôt qu'un discours pipeau sur des solutions miracles pour expulser qu'on n'a jamais été fichus de mettre en oeuvre, même avec un gouvernement comme celui de Sarkozy qui ne parlait que de ça, il faut rendre le pays inattractif pour les clandestins.

Xavier NEBOUT

@ Exilé

Les musulmans ont bien raison de vouloir se tenir à l'écart de la culture occidentale qui reflète la perte de civilisation.
C'est pourquoi le seul moyen de lutter contre l'emprise islamique serait de lui opposer une spiritualité qui puisse lui tenir tête, et qu'il faudrait donc retrouver la spiritualité chrétienne que la République a enterrée.
À défaut, nous n'avons rien à lui opposer sur le plan intellectuel, et le pire est que la question va rapidement se poser de savoir s'il ne vaut pas mieux l'islam que la déchéance civilisationnelle dans laquelle nous sommes tombés.

Ellen

@ Serge HIREL | 21 octobre 2023 à 09:21

On n'arrête pas le progrès. Avec l'Intelligence Artificielle, nous arriverons bientôt à développer l'Intelligence Virtuelle.
Au fait, c'est fait comment les barbelés virtuels ? avec de la ficelle incolore ?

revnonausujai

@ Marcel P | 21 octobre 2023 à 11:45
"Le second aspect, c'est que affirmez que je ne critiquerais pas les premiers, mieux, qu'il s'agirait de mes copains. Et là, plutôt que perdre mon temps à faire l'historique de mes propres déclarations sur le sujet, je vous demande de justifier, ne serait-ce que de manière très vague, votre accusation ridicule."

Vous vous focalisez sur un épiphénomène alors que les flux d'immigrants clandestins ou non viennent dans leur immense majorité du sud et traversent la Méditerranée. Si ce n'est pas de la complaisance !

"Contrairement à vous, lorsque je critique un ennemi de la France, ce n'est pas pour insidieusement voler au secours d'un autre ennemi déclaré de la France."

Ah, je vole au secours de qui ? Justifiez, justifiez ! Ce n'est pas parce que je considère que l'Ukraine est un danger que je soutiens mordicus la Russie. Dans ce cas, elle est un fléau utile, dans d'autres, elle serait l'adversaire ; il n'y a que des esprits binaires pour faire passer l'idéologie avant l'intérêt supérieur de la France qui, contrairement aux assertions du paltoquet, est d'interdire aux traîne-savates balkaniques et slaves d'intégrer l'UE.

"Et si vous voulez aller un peu plus loin dans la réflexion, ajoutons qu'on doit aussi à la Moscovie l'invasion de la France par les Tchétchènes. Pourquoi sont-ils là en nombre ? Parce que la Moscovie est un adversaire permanent et qu'il n'a jamais été possible de savoir si un individu classé terroriste par la Moscovie est un terroriste djihadiste ou un opposant politique. D'où la difficulté à traiter des demandes d'asile et à expulser les intéressés."

Non, comme je le disais, complicité gouvernementale. Si nous ne sommes pas fichus d'expulser, le plus simple est de ne pas les laisser entrer. S’"il n'a jamais été possible de savoir si un individu classé terroriste par la Moscovie (euh, c'est quoi la Moscovie ?) est un terroriste djihadiste ou un opposant politique", nous avons dans la Constitution un article sur le principe de précaution, c'est le moment ou jamais de l'appliquer !

"Lorsqu'on parle de clandestins, il ne faut pas perdre de vue que la première raison de notre inefficacité à nous en débarrasser, c'est de n'avoir aucun pays acceptant de les reprendre."

Non, ça, c'est une conséquence de notre laxisme et de la veulerie de l'exécutif. Outre que l'immense majorité des clandestins ne fait pas l'objet d'une OQTF, là encore, il suffit de comparer à d'autres pays européens pour voir que le problème est d'abord franco-français, il est vrai amplifié par notre soumission aveugle aux ukases supranationaux.

Claude Luçon

@ Serge HIREL | 20 octobre 2023 à 00:29
"Ne pleurez pas toutes les larmes de votre corps..."

Si, quelques-unes quand même !
Je me verrais bien amiral de la flotte en retraite, invité à la TV pour commenter la guerre d'Ukraine ; même si l'Ukraine n'a pas de marine, il y a des amiraux, en plus des généraux, qui le font :)
J'ai toujours aimé porter l'uniforme, ayant commencé par les louveteaux scouts à 9 ans !

Je me contente de JaS d'autant plus qu'on y trouve plus de commentateurs intelligents et mieux informés que ceux que nous offrent nos médias. Ce n'est pas du fayotage de ma part !

J'ai entendu hier Darius Khoshbin (Rochebin pour nous) qui se demandait si les USA pouvaient mener deux guerres simultanément.
Il est vrai qu'il n'était pas né à l'époque, de souche iranienne, né Suisse, il n'est français que de parole, il aurait quand même pu lire l'histoire de WW2.
Après tout, les USA ne se sont battus que de l'Afrique du Nord à l'Allemagne en passant par l'Italie et la France, sous Eisenhower et mon idole, George Patton, qui a libéré Orléans et avait promis de faire réparer la statue de notre Jeanne d'Arc bombardée (il a tenu parole) ; les Britanniques s'occupaient du nord de l'Europe, évitant la France (Trafalgar, Waterloo, ils son courtois les Brits).

Pendant ce temps-là de l'autre côté de la planète, MacArthur se battait avec ses Marines et Nimitz avec sa flotte.
Pour moi ça faisait deux guerres, Teutons d'un côté d'une grande sphère, Japs de l'autre.
Mais c'est vrai, la Suisse... c'est petit ! Ils rangeaient les sous des autres en sécurité dans leurs coffres-forts ! Pas de temps pour deux quelconques guerres !

Mais le plus beau est venu après, Rochebin, toujours lui, voulait nommer les cinq possesseurs de l'arme nucléaire au Conseil de Sécurité, il ne se souvenait que de quatre seulement, il lui manquait ... les USA. On est fier d'avoir des ignares pareils sur nos TV ! Pas étonnant que les Suisses nous l'aient refilé. En plus il oubliait quelques autres, genre Inde, Pakistan et Israël, il est vrai qu'eux ne font pas partie du Conseil de Sécurité et peut-être qu'ils n'ont pas de mallette avec un bouton rouge ?

Exilé

Un document fondamental à connaître impérativement pour comprendre l'attitude du monde islamique vis-à-vis du monde occidental, vue ici sous l'angle des migrations de populations musulmanes dans les pays occidentaux et sur la manière dont leur accueil doit être conduit :

https://mabatim.info/2020/09/25/lisesco-strategie-de-laction-islamique-culturelle-a-lexterieur-du-monde-islamique/

« Cette identité [musulmane] se fonde sur le principe de la différence des civilisations. Il s’agit donc de protéger l’identité de la civilisation du musulman contre les méfaits des courants idéologiques qui sont incompatibles avec son identité civilisationnelle. »
« Il faut la protéger contre les courants idéologiques, culturels, politiques et cela d’autant plus que la société occidentale est dépravée selon les normes de l’islam ».

Il faut noter savoir que le 7 juin 1975 les pays européens ont passé avec ceux de l'OCI un accord portant sur les migrations émanant de ces derniers, principalement ceux du Maghreb, selon les conditions draconiennes exposées dans ce document (dont l'égalité de traitement avec les ressortissants des pays européens concernés) ce qui explique beaucoup de choses en divers domaines, dont des impossibilités juridiques, conduisant à une perte de souveraineté de la part des pays d'accueil.

Serge HIREL

@ Achille | 21 octobre 2023 à 10:30

Ce n’est pas en traitant ces islamo-gauchistes d’« illuminés » qu’on va étouffer le soutien apporté à leurs amis terroristes du Hamas par ceux qu’ils influencent. Il serait dangereux de les prendre à la légère et de croire que le sens critique de tous les citoyens est suffisamment développé pour que chacun repère les fakes news qu’ils colportent.

Ecoutez un peu mieux vos instances de commandement. Borne les a exclus de « l’arc républicain »... Ce qui est tout de même un peu plus politique que votre sentence... même si, pour l’instant, l’« action » de la Première ministre contre eux ne dépasse pas le stade du verbe et du coup de menton.

Attali... C’est un peu comme sur les champs de course où les parieurs savent qu’il ne faut pas écouter tel ou tel dont tous les tuyaux ont un point commun : ils sont bidon. Attali crache sur Netanyahou ? La belle affaire... Tous les ânes braient... et l’avantage en ce qui le concerne, c’est qu’on sait qu’il brait faux et on connaît son écurie : l’Elysée où les mangeoires sont toujours bien garnies.

Marcel P

@ revnonausujai
"Actuellement les clandestins qui nous arrivent par dizaines de milliers (je suis modeste) et qui commettent "du fait divers sanglant" sont importés par les ONG boches et nordiques avec la complicité active des technocrates de la commission de l'UE et des juridictions kangourous (CEDH, CJUE) ainsi que la complicité au moins passive du gouvernement français et des entrepreneurs véreux du bâtiment et de la restauration (alimentaire)."

Mais là, Marcel P ne va pas critiquer les coqu..., euh copains, silence radio ! »

---

Il y a deux aspects dans votre réponse.
Le premier, c'est la mise en avant de ceux qui, depuis l'Europe, par idéologie ou intérêt, militent et organisent l'invasion de l'Europe, au point d'oublier ceux qui, hors d'Europe, par logique d'adversaire, organisent de manière tactique cette invasion. Le fait est qu'ici, sur ce blog, personne ne prend fait et cause pour les premiers. Le débat, et le sujet donc, porte sur les seconds et ceux qui, ici, acceptent de fermer les yeux.

Le second aspect, c'est que affirmez que je ne critiquerais pas les premiers, mieux, qu'il s'agirait de mes copains. Et là, plutôt que perdre mon temps à faire l'historique de mes propres déclarations sur le sujet, je vous demande de justifier, ne serait-ce que de manière très vague, votre accusation ridicule.

Contrairement à vous, lorsque je critique un ennemi de la France, ce n'est pas pour insidieusement voler au secours d'un autre ennemi déclaré de la France.

Et si vous voulez aller un peu plus loin dans la réflexion, ajoutons qu'on doit aussi à la Moscovie l'invasion de la France par les Tchétchènes. Pourquoi sont-ils là en nombre ? Parce que la Moscovie est un adversaire permanent et qu'il n'a jamais été possible de savoir si un individu classé terroriste par la Moscovie est un terroriste djihadiste ou un opposant politique. D'où la difficulté à traiter des demandes d'asile et à expulser les intéressés. À moins que votre aveuglement ne vous permette pas de voir que le pouvoir tchétchène en place est dans l'esprit du djihadisme et que parmi les réfugiés politiques qu'on se cogne en France, il y a un mix de combattants patriotes et de fous d'Allah.

Lorsqu'on parle de clandestins, il ne faut pas perdre de vue que la première raison de notre inefficacité à nous en débarrasser, c'est de n'avoir aucun pays acceptant de les reprendre.

------------------------------------------------------------------

@ hameau dans les nuages
« N'allez pas chercher au fond du sac du diable un responsable, Ils sont chez nous parmi les imbéciles et font mieux le travail que Poutine »

Bien sûr. Mais ce n'est pas parce que nous subissons du sabotage et des ennemis de l'intérieur qu'il faut laisser faire l'apologie de nos ennemis déclarés de l'extérieur.

Robert

@ Serge HIREL | 21 octobre 2023 à 01:03

Je vous remercie de vos précisions utiles. Mais je n'ai jamais formulé une telle contrevérité dans mon commentaire en matière de compétence de l'UE dans le domaine diplomatique.

-------------------------------------------------------------

@ Marcel P | 20 octobre 2023 à 17:41

Je vous laisse à vos propos à l'emporte-pièce et à vos connaissances historiques partiales et trop souvent approximatives.
En ce qui concerne le passage des frontières par des chars, vous oubliez aussi les bombardements aériens comme ceux que l'OTAN a infligés en 1999 à la Serbie sur le fondement de bobards quant à la volonté des Serbes d'entamer l'épuration ethnique du Kosovo. À lire ici https://www.herodote.net/oTan_le_plus-actualite-391.php?get_all=1


Achille

@ Serge HIREL | 21 octobre 2023 à 09:21
« Et voilà, la propagande anti-israélienne de l’islamo-gauchisme pénètre les rangs de la Macronie. »

Ben me voilà devenu islamo-gauchiste maintenant. Décidément vous n’avez rien à envier à Fouquier-Tinville.
Je vous conseille de lire ce qu’a dit Jacques Attali sur Netanyahou. J’ai mis le lien dans mon post adressé à Michel Deluré et hameau dans les nuages. C’est un islamo-gauchiste lui aussi ?

Achille

@ Michel Deluré | 21 octobre 2023 à 08:44
@ hameau dans les nuages | 21 octobre 2023 à 09:13

« Comment ne pas être légers quand on voit certaines décisions de nos politiques qui relèvent du surréalisme. »

Quand il s’agit des illuminés de LFI du genre Mathilde Panot, Danièle Obono, Antoine Léaument, Louis Boyard et quelques autres, cela ne prête pas vraiment à conséquence car on sait bien que toutes leurs diatribes reposent pour l’essentiel sur des fake news.
Par contre lorsqu’il s’agit d’un homme qui a côtoyé tous les présidents de la République depuis François Mitterrand, en l’occurrence Jacques Attali , on peut s’interroger sur la violence de ses propos.
N’oublions pas qu’il est juif lui-même et semble être le porte-parole de nombreux Israéliens qui condamnent clairement la politique nationaliste de Netanyahou qui n’offre aucune ouverture vers la paix entre les deux peuples.

Exilé

@ Achille | 20 octobre 2023 à 20:29
« Quels que soient les auteurs du tir…»

Ce type de situation, qui peut se retrouver dans d'autres conflits, peut donner lieu à des interprétations hâtives et imprudentes de « crimes commis sous fausse bannière ».

Serge HIREL

@ Achille | 20 octobre 2023 à 20:29
« Quels que soient les auteurs du tir, Israël ou Hamas… »

Et voilà, la propagande anti-israélienne de l’islamo-gauchisme pénètre les rangs de la Macronie. Il est vrai qu’en grattant un peu le vernis déposé sur ses militants depuis 2017, on retrouve aisément leurs réflexes anciens. Chassez le naturel, il revient au galop...
L’islamo-gauchisme a un autre nom : l’antisémitisme.

————————————————————

@ Ellen | 20 octobre 2023 à 21:54
« Eric Naulleau, interrogé par Laurence Ferrari sur Europe1 hier, annonce qu'"il faut mettre des barbelés devant l'école publique" pour protéger les enseignants et les élèves. »

Non, Naulleau n’a pas dit cela. Vous avez tronqué ses propos. Il a dit « des barbelés évidemment virtuels » et a cité immédiatement le plus efficace selon lui : la laïcité.

Pour ma part, je doute un peu de cette efficacité, dans la mesure où, au sein même de l’école, des éléments islamo-gauchistes se sont introduits depuis belle lurette. Jusqu’à maintenant, on les appelait « laïcards ».

hameau dans les nuages

@ Achille | 20 octobre 2023 à 20:29

Hop ! Hop ! Attention ! On va vous accuser de faire du révisionnisme ! Je blague bien sûr.

Obut est une marque de boules de pétanques. Je n'y joue pas mais parfois il m'arrive de regarder leurs règles du jeu et notamment les ricochets des boules entre elles. "Je pointe ou je tire !" Sauf que là on sait que c'est Marius ou César qui a tiré.

Un rappel (au but) historique:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacres_de_Markale

Michel Deluré

@ Achille 20/10/23 20:29

Ce qui est grave surtout c'est que des personnalités politiques, qui devraient avoir conscience qu'elles sont investies d'une lourde responsabilité, se permettent sciemment de relayer de fausses informations, rajoutant ainsi dangereusement de l'huile sur un feu déjà incandescent avec toutes les dramatiques conséquences pouvant en résulter. Un tel comportement est écoeurant et donne à vomir.

revnonausujai

@ Marcel P
"Vous pensez qu'ils sont où, ceux que Poutine nous a envoyés et ceux qu'il nous envoie en ce moment ? Vous pensez qu'ils vont rester en Pologne ou Lituanie ? Ne vous inquiétez pas, vous aurez du fait divers sanglant tôt ou tard - ou peut-être déjà sans que vous ne le sachiez."

Actuellement les clandestins qui nous arrivent par dizaines de milliers (je suis modeste) et qui commettent "du fait divers sanglant" sont importés par les ONG boches et nordiques avec la complicité active des technocrates de la commission de l'UE et des juridictions kangourous (CEDH, CJUE) ainsi que la complicité au moins passive du gouvernement français et des entrepreneurs véreux du bâtiment et de la restauration (alimentaire).

Mais là, Marcel P ne va pas critiquer les coqu..., euh copains, silence radio !

Claude Luçon

@ hameau dans les nuages | 20 octobre 2023 à 11:36
"Moi je fais dans le local. Le fils de ma locataire n'en peut plus."

"LE FILS DE MA LOCATAIRE" ??
Allons bon nous avons un capitaliste sur le blog, un proprio ?

"Mamadou fait mine d'égorger une femme, dont le compagnon était intervenu pour empêcher qu'une autre femme assoupie se fasse voler son argent. Son avocat a joué la carte du malentendu"

Que faisait le compagnon de la femme assoupie ?
De deux choses l'une, ou il n'était pas là ! Alors pourquoi son compagnon, qui n'était pas Mamadou, a-t-il laissé sa compagne seule ?
Ou l'autre chose... baaah ?
Si... l'avocat était le compagnon.... euh ?? Non !
Non c'était Poutine le compagnon, mais il était en Chine ?
Non, c'est connu Poutine a deux filles mais pas de compagne !
Ah si ! Celle qui a vécu en Suisse et était une gymnaste mais pas de karaté...

On s'y perd !
Ce qui est sûr est que tout c'la est d'la faute à Macron !! Ou est-ce Biden ??
Mais non c'est la faute à Erdogan !
...Euh ?

C'était quoi le sujet du billet du jour ?

Serge HIREL

@ Robert | 20 octobre 2023 à 12:38
« Il est évident que l'Union européenne aurait dû avoir une politique de puissance dans un monde qui ne connaît que le rapport de force et donc s'imposer comme le pendant européen de l'OTAN »

Tout votre raisonnement repose sur l’hypothèse que l’Union européenne est souveraine en matière de diplomatie et de relations extérieures. Ce qui n’est pas le cas. Le traité de Lisbonne permet à l’UE d’exercer sa compétence dans tous les domaines de la politique étrangère, y compris la défense, mais les Etats membres conservent la majorité de leurs prérogatives et un droit de veto sur l’ensemble des dossiers.

Depuis des lustres et de manière compulsive depuis l’agression russe contre l’Ukraine, la Commission et « l’Europe de Bruxelles » cherchent à faire tomber ces règles et créent des organismes à la limite de l’esprit de ce traité, qui, en 2007, n'a pas été soumis à l’approbation du peuple français, pour cause de refus très probable... Merci, M. Sarkozy.

Il est souhaitable que les élections européennes de l’an prochain permettent de clarifier le rôle de l’Europe en ces matières... et il serait inadmissible que les Etats membres abandonnent totalement leur souveraineté sur ce secteur, régalien par excellence.

Mme von der Leyen est une fonctionnaire qui outrepasse trop souvent ses compétences et met les chefs d’Etat devant le fait accompli. Il est impératif qu’elle regagne ses pénates allemands...

Ellen

Sécurité renforcée. Qui dit mieux ?

Eric Naulleau, interrogé par Laurence Ferrari sur Europe1 hier, annonce qu'"il faut mettre des barbelés devant l'école publique" pour protéger les enseignants et les élèves.

Bon, on est bien parti, et pourquoi pas aussi des miradors avec des bergers allemands dressés à l'attaque devant chaque école ?

hameau dans les nuages

@ Marcel P | 20 octobre 2023 à 17:41

Vous connaissez la citation de Voltaire:
"Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m'en charge !"
N'allez pas chercher au fond du sac du diable un responsable, Ils sont chez nous parmi les imbéciles et font mieux le travail que Poutine.
Comme j'ai apposé sur le portail de ma ferme la formule latine: "Méfie-toi du taureau par-devant, de l'âne par-derrière et de l'imbécile de tous côtés". Ces derniers sont légion.

Achille

Les images révèlent que l'hôpital Al-Ahly est bel et bien intact. Il semblerait que ce soit uniquement le parking qui ait été touché.
Quels que soient les auteurs du tir, Israël ou Hamas, comment dans ce cas peut-on parler de 200, voire 500 morts (selon Mathilde Panot) suite à un éclat d’obus tombé sur un parking d’une centaine de places et dont les conducteurs ne sont pas dans leur véhicule ?

Ceci étant, il est clair que les hôpitaux, les écoles et les services humanitaires ne doivent en aucun cas être les cibles de tirs de roquettes.

Marcel P

@ Xavier NEBOUT
"Puisqu'il y avait faute de l'Education nationale envers la communauté musulmane, il fallait lui présenter des excuses publiques. Et là, sans doute que ni l'assassinat de Samuel Paty ni celui de Dominique Bernard n'auraient eu lieu."

Personne n'y avait pensé avant Xavier NEBOUT : la meilleure résistance au terrorisme djihadiste est la conversion à l'Islam !

-------------------------------------------------------

@ hameau dans les nuages,
"Et allez ! C'est encore Poutine !"

Non, ce n'est pas "encore" Poutine, c'est la suite, même si ça dérange aux entournures ceux qui voudraient soutenir Poutine et prétendre vouloir défendre l'Occident en même temps.

"Son avocat a joué la carte du malentendu mais n'a pas quand même osé dire que c'était Poutine qui nous l'avait envoyé"

Vous pensez qu'ils sont où, ceux que Poutine nous a envoyés et ceux qu'il nous envoie en ce moment ? Vous pensez qu'ils vont rester en Pologne ou Lituanie ? Ne vous inquiétez pas, vous aurez du fait divers sanglant tôt ou tard - ou peut-être déjà sans que vous ne le sachiez.

"Ce que vous écrivez est factuellement faux quant à la Première Guerre mondiale et, pendant la Seconde, les Etats-Unis avaient leur ambassadeur à Vichy, du moins jusqu'au débarquement des forces en Afrique du Nord en novembre 1942."

Je ne vois guère ce que cela change au propos de fond : c'est l'Europe qui a donné aux USA sa position d'hégémon et les USA auraient eu tort de s'en priver. Voilà pour eux.
Et pour nous, sans eux, nous aurions peut-être goûté au brillant développement qu'ont connu tous les ex-pays soviétiques. On peut dire merci.

"Il est évident que l'Union européenne aurait dû avoir une politique de puissance dans un monde qui ne connaît que le rapport de force et donc s'imposer comme le pendant européen de l'OTAN "

Cela n'a ni queue ni tête. L'Europe ne peut pas s'imposer comme le pendant de l'OTAN lorsque l'OTAN est la seule raison pour laquelle l'Europe ne s'est pas fait démonter et soumettre par les rouges. On peut critiquer la faible autonomie que nous laisse l'OTAN, ou le fait que nos intérêts ne sont pas forcément alignés sur ceux des USA, on en dépend.

Vous voulez un exemple ? Pourquoi les pays d'Europe du Nord rejoignent-ils l'OTAN ? Par goût du manque d'autonomie ou parce que c'est la seule alliance crédible face au péril moscovite ?

"Dans cette logique, il aurait été opportun de ne pas ouvrir un conflit avec la Russie sur fond d'Ukraine."

Et ? Lorsque des chars franchissent une frontière, un pays déclare la guerre. Mais peut-être soutenez-vous que lorsqu'un clandestin casse la porte d'un logement pour le squatter, il n'en est pas responsable ni coupable.

"Tout observateur intellectuellement honnête ne peut manquer de se rappeler que la Russie avait affirmé que l'implantation de l'OTAN en Ukraine serait un casus belli "

Tout observateur honnête reconnaîtra que le principe même de souveraineté des Etats interdit qu'un pays décide des alliances d'un autre, sinon c'est un pays satellite.
Et tout observateur honnête prendra une carte du monde et se rendra compte que si Moscou doit envahir tous les pays un peu trop proches de sa capitale, il ne devrait pas se limiter à l'Ukraine.

Je vous laisse à vos observations honnêtes qui reprennent mot pour mot les arguments abondamment développés par les mêmes qui, avant la guerre, nous annonçaient qu'elle n'aurait jamais lieu puis, à ses débuts, qu'elle sera résolue en un temps record.

Je vous laisse aussi réfléchir avec Xavier NEBOUT qui veut que la France désavoue Samuel Paty, pour réfléchir sur le fait que l'Europe devrait avoir une position médiane entre les terroristes djihadistes violeurs du Hamas et Israël.

Robert

@ Marcel P | 19 octobre 2023 à 21:46
"C'est drôle, avec ceux qui soutiennent les bouchers-outsider type Moscovie-Iran-Palestine, il faudrait croire que le problème de fond serait qu'une puissance occidentale domine. Heureusement ! Que resterait-il de la France, si c'était les bouchers qui dominaient, si la France n'était pas directement ou indirectement protégée, aujourd'hui comme pendant les deux guerres mondiales ?"

Puisque vous jouez de la polémique, il faut donc mettre les points sur les "i". Je ne suis ni pro-Poutine ni anti-américain, mais j'ai acquis une vison sans doute très gaullienne contre les impériums de quelque origine qu'ils soient. Et je tente de raisonner hors des partis pris et hors des propagandes servies par tous les camps, y compris le nôtre.

Ce que vous écrivez est factuellement faux quant à la Première Guerre mondiale et, pendant la Seconde, les Etats-Unis avaient leur ambassadeur à Vichy, du moins jusqu'au débarquement des forces en Afrique du Nord en novembre 1942.

Quant à l'Occident, l'Histoire montre que les conceptions de la civilisation en Europe et aux Etats-Unis ne sont pas exactement identiques, loin de là. Il est évident que l'Union européenne aurait dû avoir une politique de puissance dans un monde qui ne connaît que le rapport de force et donc s'imposer comme le pendant européen de l'OTAN avec une grande part d'autonomie d'appréciation et de décision, les intérêts des pays d'Europe n'étant pas intégralement ceux des Etats-Unis auxquels on ne saurait reprocher de défendre bec et ongles les leurs en toutes circonstances.

Au lieu de cela, n'ayant que des visions économiques et financières, l'Union européenne a choisi d'être vassalisée et par voie de conséquence de se faire logiquement imposer les choix du tuteur.
Une conséquence en est que dans le concert des nations, sa voix ne porte pas. Il suffit d'observer le sens diplomatique de madame von der Leyen, qui outrepasse allégrement ses attributions en ce domaine, ou la nullité de son haut représentant pour les affaires étrangères et la sécurité pour s'en convaincre.

Pour ce qui est des conflits actuels, il convient de rappeler que le président Obama avait lancé son fameux "pivot asiatique" en 2016, impliquant de facto un désengagement relatif en Europe. Le président Trump a ensuite enjoint aux dirigeants européens d'assumer budgétairement la défense du continent en portant les budgets de leur défense à au minimum 2 % de leur PIB.

Dans cette logique, il aurait été opportun de ne pas ouvrir un conflit avec la Russie sur fond d'Ukraine. Tout observateur intellectuellement honnête ne peut manquer de se rappeler que la Russie avait affirmé que l'implantation de l'OTAN en Ukraine serait un casus belli tandis que les Etats-Unis ont poursuivi leur objectif d'intégrer le territoire de l'Ukraine à l'espace otanien. Ils ont d'ailleurs réorganisé les armées ukrainiennes selon un modèle otanien.

La guerre du Donbass (https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Donbass) a débouché sur les deux accords de Minsk, le second devant apporter une solution diplomatique à la crise. Or, après l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février 2022, madame Merkel a reconnu elle-même que cet accord avait pour objet de donner du temps à l'Ukraine pour réorganiser sa défense.

Dès lors, ce que la Russie a qualifié d'opération militaire spéciale était le moyen par la voie militaire de changer le régime à Kiev pour y mettre des pro-russes au pouvoir et donc contrer l'objectif d'installation de l'OTAN en Ukraine. Ce faisant, elle a largement sous-estimé les capacités de réaction de l'armée ukrainienne soutenue par l'OTAN, notamment en matière de renseignement électronique, avec pour effet son repli sur les pseudo-Républiques du Donbass.
Une guerre de haute intensité que, d'une part, l'Ukraine n'est pas en mesure de gagner et que d'autre part, la Russie ne peut pas perdre sans courir le risque d'une conflagration nucléaire en Europe.

Dans ce contexte, les opérations terroristes de très grande ampleur déclenchées par le Hamas à partir de la bande de Gaza correspondent logiquement à l'ouverture d'un second front face à l'Occident par ses ennemis, l'alignement de Madame von der Leyen sur Israël ayant supprimé toute possibilité pour l'Union européenne de jouer une fonction de conciliation. Guerre de civilisation arabo-musulmane contre "l'Occident dégénéré" et dont l'objectif est l'islamisation des pays d'Europe occidentale en particulier...

Dans ces conditions, Taïwan constituerait un troisième front dont l'ouverture reste à l'initiative de la Chine.

Reste une question : malgré sa puissance économique, financière et militaire, l'Occident, plus particulièrement nord-américain, sera-t-il en mesure de faire face sur ces trois fronts ? Là est le fond du problème.

hameau dans les nuages

@ Marcel P | 19 octobre 2023 à 21:46
"Et toutes les saloperies type Poutine qui délibérément importent des clandestins africains musulmans en Europe ont clairement choisi leur camp."

Et allez ! C'est encore Poutine !
Il va falloir changer un peu de punching-ball, c'est lassant.
Moi je fais dans le local. Le fils de ma locataire n'en peut plus. il habite dans le secteur du collège palois qui a défrayé la chronique avec son "lieu de recueillement". Dès 4 heures du matin, son voisin commence à découper des quartiers de viande pour ensuite les cuisiner sur son balcon. Quatre années que cela dure.. Il voudrait fuir mais rien de disponible en HLM.

Train Toulouse-Bayonne samedi secteur de Puyoô, Mamadou fait mine d'égorger une femme, dont le compagnon était intervenu pour empêcher qu'une autre femme assoupie se fasse voler son argent. Son avocat a joué la carte du malentendu mais n'a pas quand même osé dire que c'était Poutine qui nous l'avait envoyé. OQTF venant du Sénégal.

https://www.youtube.com/watch?v=k9CqMhBTkWI&ab_channel=InaChansons

Ah l'époque de Martin Circus ! Souvenez-vous monsieur Bilger, au Macumba !

Xavier NEBOUT

"Si on avait ce qu'il fallait suite à l'assassinat de Samuel Paty, Dominique Bernard serait vivant". Dans l'esprit de ceux qui s'expriment ainsi, il faudrait créer une armée de deux millions de policiers et gendarmes alors que la solution était tout autre: Samuel Paty avait été tancé il me semble par sa hiérarchie pour atteinte à la laïcité, mais les conséquences n'en avaient pas été tirées. Puisqu'il y avait faute de l'Education nationale envers la communauté musulmane, il fallait lui présenter des excuses publiques.
Et là, sans doute que ni l'assassinat de Samuel Paty ni celui de Dominique Bernard n'auraient eu lieu.

Vamonos

La députée Danièle Obono se résout à affirmer que les membres du Hamas sont "des résistants".
Un avatar du Père Ubu, personnage d’Alfred Jarry, est au pouvoir en France. La commission des finances de l’Assemblée nationale est entre ses mains ! Macron a laissé faire ! La chienlit est totale.

Serge HIREL

@ Claude Luçon | 19 octobre 2023 à 15:10
« Pour moi ce dont je fais repentance est d'avoir contribué à enrichir tous ces bédouins et en faire des milliardaires, oubliant leurs coreligionnaires palestiniens. »

Ne pleurez pas toutes les larmes de votre corps... Si vous aviez fait carrière dans la Marine ou épousé votre blonde - bon, l’Elysée... peut-être pas... -, ce sont d’autres qui auraient trouvé le pétrole et enrichi les princes arabes... lesquels se seraient comportés de la même manière vis-à-vis des Palestiniens... et pour les mêmes raisons : depuis 75 ans, ce peuple sans terre, qui, d’ailleurs, n’est pas tout à fait un peuple, plutôt un ensemble de populations arabophones installées en Judée et en Samarie avant la création d’Israël, par sa volonté farouche de reprendre possession coûte que coûte de ce qu’il estime être son territoire, par la violence d’abord, le terrorisme depuis plusieurs décennies, le génocide aujourd’hui, porte préjudice à leur principal occupation : le commerce du pétrole.

Chacun sait que les affaires se portent mieux, que la visibilité sur l’avenir économique est meilleure en période de paix, quand les populations ne revendiquent pas, quand les canons se taisent. La situation actuelle en France est là pour nous le rappeler...

Chacun sait aussi que charité bien ordonnée commence par soi-même... et que les sourates du Coran qui ordonnent le zakat ne sont pas les plus respectées. Pas plus, chez les chrétiens, que le commandement divin : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

Une preuve éclatante de ce peu d’empressement des royaumes pétroliers envers le frère dans l’errance a été donnée par le rapprochement spectaculaire de ceux-ci avec Israël, que l’on doit au « méchant » Donald Trump. C’est d’ailleurs très probablement l’application très rapide des Accords d’Abraham qui ont conduit l’Iran, sur « conseil » ou non de son allié russe, à ordonner au Hamas l’agression terroriste inimaginable du 7 octobre. Sans celle-ci, le processus de pacification, accompagné de juteux accords économiques, aurait été très vite irréversible.

Pour ma part, je fais le pari que, même si Gaza est rasée par les Israéliens, dans quelques mois, sous l’égide des Etats-Unis, eux-mêmes très concernés par ce dossier, les pourparlers entre Tel Aviv et les capitales arabes reprendront et arriveront à leur terme. Ce succès sera peut-être un début de solution à la guerre de Cent ans que se font Palestiniens et Israéliens... à condition que la question religieuse, difficile à résoudre, ne vienne pas tout bloquer.

« Et puis patatras, Mendès France signe l'armistice avec Hô Chi Minh en juillet 54... »

Ceux qui sont tombés à Diên Biên Phu et les survivants n’ont jamais su que cette défaite, que l’Armée n’a pas encore digérée aujourd’hui, a permis à la France de compter parmi ses enfants un pétrophysicien qui a beaucoup fait pour apporter au monde le sacro-saint « or noir » et avec lui, ses multiples bienfaits... et ses plus contestables motifs de conflits. Je suis sûr que le colonel d’infanterie qui s’était battu dans ce piège contre les Viets, décédé dans ma commune la semaine dernière, aurait trouver raison de fierté dans votre réussite. Il vous ressemblait, la France au cœur et l’étendard toujours déployé.

« Ceci dit Serge, moi je ne vous avais pas dit d'acheter une automobile, la pollution c'est aussi vous ! Même si vous ne prenez que des autobus ! »

Aïe... Touché... mais pas coulé... Capitaine !

-------------------------------------------------------------------

@ Achille | 19 octobre 2023 à 17:45

Quand vous saurez lire un bleu budgétaire, vous reviendrez nous dire tout le mal que vous pensez d’Eric Coquerel...
Connaissez-vous l’adverbe multiplicatif utilisé pour désigner le sixième point sous un même numéro d’ordre ? Non... bien sûr... « sexies »... Ça devrait vous amuser quelques instants.
J’ai indiqué dans le message auquel vous répondez qu’on pouvait reprocher beaucoup de choses au député LFI. Mais ça, bien sûr, vous l’avez oublié...
Coquerel a des convictions (qui sont à l’inverse des miennes). Il les défend. C’est son droit, parce que nous sommes en démocratie. Si vous n’êtes pas d’accord, combattez-les avec des arguments.

P.-S. : votre réponse à Exilé accumule plus qu’à l’accoutumée les arguties les plus éculées pour affirmer que Macron n’est en rien responsable de nos malheurs. D’accord, il n’a rien à voir avec le supplice de Jeanne d’Arc... Il n’était pas né. Pour le reste, désolé, bien qu’au pouvoir depuis plus de six ans, il n’a toujours pas bougé le petit doigt pour régler le problème de l’immigration, encore moins pour mettre au pas certains enseignants.

Claude Luçon

@ Ugo | 19 octobre 2023 à 19:00
"Encore une voie que nous semblons vouloir oublier, tout du moins dans nos merdias."

Si vous ne croyez pas les merdias, pourquoi nous en offrez-vous trois à lire ?

"Avec la nouvelle route de la soie (BRI), la Chine propose de construire un monde ouvert, jouissant d'une paix durable, d'une sécurité commune et d'une prospérité commune."

C'est de la route "du moi" dont Xi parle, il faut rajouter vers la fin : "d'une sécurité commune étant tous tranquilles en taule et d'une prospérité commune en mangeant des sauterelles, des cafards, des pattes de chauves-souris frites et autres mignardises du genre".

Pendant c'temps-là j'attends, depuis 25 ans qu'il nous l'a promis, de voir son premier astronaute sur la Lune, n'y réussissant pas il essaye sans doute de passer sur sa route de la soie, il veut aller sur la Lune en douceur sans doute :):)

Vous écriviez ça sérieusement ? Ou c'était juste pour rire ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS