« La Première ministre n'est pas à la hauteur... | Accueil | Gérard Depardieu : contre les lâchetés ordinaires... »

10 décembre 2023

Commentaires

Aliocha

@ Robert Marchenoir

Aimer n'est pas désirer se faire aimer, au point que l'exemple ineffable a fini sur la croix.
Vous ne me détestez que parce que je vous mets face à vos contradictions, démontrant sans relâche que vous imitez ce que vous dénoncez et offrez à l'ennemi son argument.
Vous m'élimineriez comme vous le désirez que vous ne sauriez que conforter la démonstration hébraïque, alors que vous la revendiquez et que jamais je ne vous en exclus, bien au contraire, qu'il est possible par le pardon des offenses, et sûrement vous avez gravement été offensé pour être aussi contradictoire, d'accéder à la lucidité sur soi-même qui seule permet de trouver l'apaisement, donc de construire la paix, pour le moins en soi-même.
Bien que je sache que vous n'avez pas encore l'aptitude de recevoir cela, je ne vous souhaite rien d'autre en ces vœux ardents de bon Noël que je vous adresse.

Aliocha

On y arrive doucement, quand l'agneau, enfin, est reconnu pour tendre berger, conduit les plus fols au doux apaisement du pardon des offenses, permet d'accéder à la vraie liberté de l'amour, qui souffle où il veut.
Joyeux Noël, Tipaza.

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 23 décembre 2023 à 00:17

Il n'y a aucun aveu de ma part. Il y a un communisme enragé de la vôtre. Vous n'avez aucun droit à être aimé. Si vous voulez l'être, vous allez devoir vous montrer aimable. Vous faites tout pour vous faire détester, ne vous étonnez donc pas de l'être.

Il n'y a là que justice, bon sens et sagesse. C'est la vie. C'est la réalité des choses.

Cette réalité que vous vous obstinez à nier, cherchant à la remplacer par les fantasmes de l'utopie communiste. Que vous tentiez de la dissimuler, pour votre part, derrière les oripeaux d'un christianisme perverti, hérétique et incompris, c'est votre problème. C'est votre façon à vous de mentir à la face du monde.

Cette réflexion ne vous est pas réservée. Elle est valable pour tous ceux qui considèrent que l'amour est un droit de l'homme.

Non seulement c'est une stupidité sur tous les plans, d'un point de vue humain, comme d'un point de vue politique ou d'un point de vue religieux.
Mais c'est une vilenie sans nom, car comme il est aisé de le constater, hélas, jour après jour, les fruits de cette idéologie sont le viol et le massacre des peuples.

C'est bien à cause de votre idéologie imbécile et criminelle de l'amour obligatoire, autrement appelée "anti-racisme", que de très vieilles femmes sont violées les unes après les autres, dans le refuge de leur foyer ou d'un hôpital, par ces immigrés dont vous défendez la cause ; ou que des prêtres très âgés sont égorgés à l'instant même où ils disent la messe ; ou que d'autres assassins venus de l'étranger projettent des attentats lors de la messe de Noël, à Vienne, Madrid ou Cologne.

Vous n'êtes pas un chrétien. Vous êtes un communiste fanatique, un loup déguisé en agneau.

Aucune pitié pour les gens de votre espèce.

Tipaza

@ duvent | 23 décembre 2023 à 10:38
"...peut-être un pélican ou une hyène rieuse vous indiqueront-ils le chemin qui conduit votre solitude vers celle de l'étoile du Berger, car le Seigneur est mon berger ! Joyeux Noël !"

En cette veille de Noël, duvent révèle sa vraie nature.
Elle n'est pas n'importe quel vent, elle est la messagère du Paraclet.
Qui l'eut cru ?
Un Paraclet,
Que l'on croyait gringalet,
Et qui aigrelet,
Vous serre le cervelet,
À la façon d'un tiercelet.

Aliocha

Rions, braves gens, de concert avec celle dont le sexe supposé greffé à son front de licorne, laisse ses bourses imaginaires lui tamponner le coquillard alors aveuglé.

Moelle suave, cardons ardents, la gratinée n’a toujours pas saisi que ses désirs de détestation élèvent l’amour au zénith du sentiment.

Elle passe la douane avec Eddy
Je prends soin du canari
Je noie le poisson rouge deux fois par jour
Il te reste fidèle
Joyeux Nobel et encore bananier
J'annule la manucure, ça lui fera les pieds

https://www.youtube.com/watch?v=mrXoEDFLaTM

Joyeux Noël, duvent !

duvent

Oyez ! Oyez braves gens !

Il est temps de rire, car le rire est le propre de l'homme (et de la femme, et des enfants, et des singes, et des pélicans, et de la hyène rieuse, et de tutti quanti...).

Ne boudons pas notre plaisir, car par les temps qui courent, il n'existe pas une bonne raison pour rire, mais rions au cas où un jour prochain, cette activité récréative tombera sous le coup de la loi, ou de l'opinion publique ou de ce que nous ne voyons pas encore venir !

Oui, oui, rions à gorge déployée, et pour qu'il ne soit pas dit que la folie se répand comme une traînée de poudre, trouvons donc un sujet risible, vous le savez le rire protège de la folie, comme la musique protège de l'ennui, et en voici deux que je suis fière de vous présenter :

À ma droite le pire VRP que Dieu ait jamais eu, le dénommé Aliocha qui nous pond ceci :

« Le cache-sexe libéral extrême, lui aussi, peine à dissimuler qu'il donne à l'ennemi la justification de ses arguments de dénazification. » Aliocha | 19 décembre 2023 à 11:04

Connaissez-vous des caches-sexes (j'ai mis deux SS au cas où...) libéraux, ou extrêmes ?
Je ne pense pas, hein ?

Si vous avez la chance d'en connaître, dites-nous donc à quel moment ils peinent à dissimuler ?
Et alors, s'ils peinent à dissimuler, n'hésitez pas à nous en faire part, car il ne vous a pas échappé ce qu'il y a d'extraordinaire dans cette compétence rare et précieuse, n'est-ce pas ?

Vous aurez remarqué que le reste des mots est aussi délirant que vain, sauf peut-être le mot de « dénazification », pourquoi ce mot ?

J'ai ma petite idée, et je dirai que ce mot de « dénazification », est là pour réveiller les cancres qui dorment sur le blog de M. Bilger. En effet, cette bande de crevards, dont je suis, ne pense jamais à faire le lien entre cache-sexe et dénazification. Pourquoi ? Oui, je vous le demande !

Je me suis moi-même interrogée et voilà ce qu'il en ressort : lorsqu'un cureton défroqué qui réfléchit suivant le mot d'ordre se laisse aller à sa pente, elle le conduit tout droit au cache-sexe ?? Comme c'est étrange et peu intéressant !

Puis j'ai réfléchi une seconde, et c'était super long. Et voici ce qu'il advint, cette découverte...

À ma gauche le pire défenseur de l'Occident, une sorte d'apatride agité du bocal qui nous pond ceci :

"Il n'y a aucun cache-sexe libéral, ni extrême ni modéré. Je porte fièrement mon sexe libéral radical et turgescent. Nulle dissimulation en ce qui me concerne." Robert Marchenoir | 22 décembre 2023 à 23:04

Rions ! Rions ! Rions !

Finalement les sexes ont une vie intérieure ! Celui-ci est libéral radical ! Qu'il soit libéral, c'est cool, qu'il soit radical, c'est mince, mais il a une qualité qui est à mon humble avis une sorte d'expression qui rappelle un truc comme nazification ou dénazification, ça dépend par où on le prend, je suppose …Et ce truc ce n'est pas rien, c'est turgescent ! Wouah ! Wouah ! Wouah ! Teach me tiger...

Mais enfin, si on y réfléchit bien, est-il oui ou non, important de savoir ce que le sexe ordonne à la société ?

Mais oui ! Parfaitement Messieurs-Dames !
Avons-nous, oui ou non, besoin de sexes turgescents ces derniers temps ?

La question se pose douloureusement, et d'après moi, certains messieurs devraient faire en sorte de décongestionner paisiblement toutes ces tensions délétères...

Un peu de spiritualité ne nuira point, c'est pourquoi après le rire vient le temps de Noël et pour ce temps, je vous souhaite d'aimer, je sais c'est difficile, mais haïr est fatigant, tandis qu'aimer est délicieux !

Si personne autour de vous n'est aimable, n'oubliez pas que les objets ont une âme, et si aucun objet ne vous entoure, sortez de chez vous, respirez cet air froid, et regardez, peut-être un pélican ou une hyène rieuse vous indiqueront-ils le chemin qui conduit votre solitude vers celle de l'étoile du Berger, car le Seigneur est mon berger ! Joyeux Noël !

Aliocha

Eh oui, la haine, Robert Marchenoir est aveuglé.
Les aveux sont signés.

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 19 décembre 2023 à 11:04

Mais qu'il est bête, qu'il est bête... bête et méchant. Votre pipotron automatique ne mérite que le mépris, mais il est parfois amusant de montrer son inanité. Regardez-moi ces sottises :

"Le cache-sexe libéral extrême, lui aussi, peine à dissimuler qu'il donne à l'ennemi la justification de ses arguments de dénazification."

Il n'y a aucun cache-sexe libéral, ni extrême ni modéré. Je porte fièrement mon sexe libéral radical et turgescent. Nulle dissimulation en ce qui me concerne.

"Donner à l'ennemi la justification de ses arguments de dénazification" est l'un de vos pénibles démoulages qui insulte le bon sens car il insulte la grammaire.

Quel ennemi ? Il n'y en a pas un, ils sont innombrables. Vous parlez de vous, peut-être ?

Ses arguments ? Les arguments de qui ? Les miens, ou ceux de "l'ennemi" ? Ça va pas suffir de dire céçui kidi kiyé. C'est un truc bon pour les gamins de cinq ans, ça. Encore faudrait-il que vous, vous vous donniez la peine de pondre un argument. Mais en bon gauchiste que vous êtes, vous n'êtes tenu à rien, naturellement. C'est vous qui donnez les ordres et qui distribuez les bons points. Dans votre cerveau malade de chômeur professionnel pro-musulman.

C'est quoi, cette histoire de dénazification ? Kikicé que cet "ennemi" qui a des arguments de dénazification ? En dehors de Poutine, je ne vois pas.

Je donne raison à Poutine parce que je défends le libéralisme ? Vous êtes fou, ou quoi ? Poutine est anti-libéral, je suis libéral. Je vois mal comment je pourrais donner raison à Poutine, sauf évidemment dans votre délire de psychopathe reclus.

"Il est simplement contaminé par la haine, lui aussi, celle qui est de gauche, de droite, woke ou anti-woke, raciste ou antiraciste et qui, au nom du bien, se soumet aux forces du mal."

Je ne suis pas contaminé par la haine. Je hais et je méprise résolument, foncièrement et sans retour les traîtres à la nation dans votre genre, les traîtres à la race blanche, les traîtres à la civilisation occidentale qui s'emploient à défendre son invasion par les hordes immigrés qui nous haïssent, qui nous massacrent et sont acharnées à notre perte.

Elles sont là, les forces du mal. Elles sont chez vous, et c'est un peuple entier qui se lève pour vous écraser, vous et les vôtres.

Votre verbiage imbécile n'impressionne personne. Quatre-vingts pour cent des Français sont contre vous. Bon courage avec Marcel Prou-proust et votre Bible que vous tenez à l'envers.

Aliocha

Le cache-sexe libéral extrême, lui aussi, peine à dissimuler qu'il donne à l'ennemi la justification de ses arguments de dénazification.
Marchenoir alors serait marxiste selon sa propre démonstration, ce qui est faux, bien entendu.
Il est simplement contaminé par la haine, lui aussi, celle qui est de gauche, de droite, woke ou anti-woke, raciste ou antiraciste et qui, au nom du bien, se soumet aux forces du mal.

Robert Marchenoir

@ Axelle D | 18 décembre 2023 à 20:46 (@ Patrice Charoulet | 18 décembre 2023 à 15:43)
"Non seulement c'est faux mais ce ne peut être qu'un nostalgique du racisme franchouillard de l'époque 'y'a bon banania' qui a écrit cela. L'un de ces bidochons sectaire et sûr de lui dont l'ancêtre devait prétendre dur comme fer que tous les nègres se ressemblaient, étaient stupides, paresseux et cruels et ne pensaient qu'à forniquer !"

Lorsqu'une "anti-raciste" patentée s'en prend à un autre "anti-raciste" patenté en l'accusant de soutenir un "raciste"... qui lui-même correspond avec son ami "anti-raciste" pour lui expliquer à quel point il hait les "racistes"... (mais ça c'est pas un "discours de haine", bien sûr... c'est juste le bon et le bien selon la gauche...).

Vous fatiguez pas, les contradictions internes de votre communisme exacerbé explosent toutes seules. Encore une belle illustration de la façon dont l'être-de-gauche s'autodétruit systématiquement, voué qu'il est à dépasser constamment par la gauche jusqu'à ses alliés les plus proches...

Belle illustration, aussi, de la droite de gauche, dont le cache-sexe gaulliste peine à dissimuler son harmonie fondamentale avec le communisme le plus pur.

Le wokisme, ex-politiquement correct, ex-"anti-racisme", n'est autre que le dernier avatar du marxisme, comme nous en avons la démonstration tous les jours.

Axelle D

@ Achille | 15 décembre 2023 à 11:19

Humoriste et caustique en plus ! Rien que ça ! Qui l'eut cru ?
Mon Dieu qu'il est drôle !

-------------------------------------------------------------------------

@ Patrice Charoulet | 18 décembre 2023 à 15:43

Non seulement c'est faux mais ce ne peut être qu'un nostalgique du racisme franchouillard de l'époque "y'a bon banania" qui a écrit cela. L'un de ces bidochons sectaire et sûr de lui dont l'ancêtre devait prétendre dur comme fer que tous les nègres se ressemblaient, étaient stupides, paresseux et cruels et ne pensaient qu'à forniquer !

caroff

@ Patrice Charoulet 15h43
"« La France tolère les non-Blancs quand ils peuvent servir de chair à canon (artilleurs sénégalais), ramasser les poubelles ou faire tout autre travail pénible, ingrat et sous-payé ou s'ils contribuent à une victoire sportive nationale (Allez les Bleus !). »
Est-ce faux ?"

Demandez donc à Mathilde Panot !

NB1. Là où je demeure, tous les "ramasseurs de poubelles" sont blancs.

NB2. 72 000 tirailleurs africains (le terme sénégalais englobait tous les Africains subsahariens-AOF enrôlés dans l'armée française) ont laissé leur vie en 14-18. Les taux de mortalité de la Grande Guerre sont à peu près les mêmes, que ce soit pour les Français originaires de métropole (17 %), pour les Français originaires de l'Empire (16 %), pour les autres enrôlés originaires d'Algérie, du Maroc ou de Tunisie (16 %). La "chair à canon" est, par ailleurs, un des nombreux mythes de la première guerre...

NB3. On peut en effet être frappé du nombre de "personnes de couleur noire" dans les équipes de foot. Les considérer d'abord comme des Noirs plutôt que comme des citoyens français ne serait-il pas un peu raciste ??

Patrice Charoulet

Dans un assez long courriel qui m'est adressé, je lis notamment ceci :

« La France tolère les non-Blancs quand ils peuvent servir de chair à canon (artilleurs sénégalais), ramasser les poubelles ou faire tout autre travail pénible, ingrat et sous-payé ou s'ils contribuent à une victoire sportive nationale (Allez les Bleus !). »

Est-ce faux ?

Patrice Charoulet

Donner Matignon pour sauver l'Elysée ? Depuis la création du parti lepéniste jusqu'à nos jours, ses résultats progressent. Il me paraît hautement probable qu'il va conquérir le pouvoir à la prochaine présidentielle.
Je ne m'en réjouis pas.

Ecoutant presque tous les débats politiques à la télé comme à la radio, je ne rate jamais, sur France Culture, l'émission « L'esprit public », qui est diffusée chaque dimanche de 11h à midi. Elle fut longtemps animée par Philippe Meyer, qui a eu plusieurs successeurs. Maintenant, c'est Hervé Gardette qui distribue la parole.

Cette émission est une des meilleures du genre. Les participants sont choisis pour leur compétence et leur excellence. Si vous ne la connaissez pas, permettez-moi de vous la recommander.

Ce dimanche 17 décembre, l'un des invités, Brice Couturier, a soutenu l'idée suivante : une dissolution donnerait la majorité au RN et accorder Matignon à Jordan Bardella, qui se déclare volontaire, serait le seul moyen d'éviter que son parti ne remporte la prochaine présidentielle. Il n'a pas détaillé ses raisons. Je les devine.

Le RN a comme atout principal de n'avoir jamais possédé l'exécutif et, de ce point de vue, bénéficie d'un certaine virginité. Je présume que Brice Couturier pense qu'à l'épreuve du pouvoir, ce parti politique décevrait, provoquerait du mécontentement parmi ses électeurs mêmes et que, à la future élection du chef de l'Etat, ce n'est plus le lepénisme qui l'emporterait.
Les trois autres invités de cette émission n'ont pas eu la même opinion.
Quel est votre avis et quelles sont vos raisons ? Le débat ne me semble pas inintéressant.

Achille

@ Serge HIREL | 15 décembre 2023 à 11:02

Certes mon humour est parfois un peu caustique, pas toujours de très bon goût pour des gens comme vous qui n’aimez pas que l’on vous raille, même en y mettant les formes.
Mais le vôtre franchement est pour le moins primitif : agression, indignation et la petite pointe de mépris pour touche finale.
Je vous laisse donc avec votre aigreur. Attention à l'ulcère de l'estomac ! :)

Serge HIREL

@ Achille | 14 décembre 2023 à 20:01
« …un bon remède contre la mauvaise humeur... »

Connaissez-vous, Dr Psy, un remède contre le mauvais humour ?... Si oui, utilisez-le. En tout cas, cessez d’appeler humour ce que vous pondez, entre lapalissades, génuflexions, petits arrangements avec la réalité et humeurs mal déguisées.

Achille

@ Serge HIREL | 14 décembre 2023 à 18:32
« L’humour est un art qu’il est difficile de pratiquer, chaussé de gros sabots (de Lorraine)... Ceci dit en passant... »

Il ne faut surtout pas prendre l’humour au sérieux comme vous le faites. Vous devriez essayer de temps en temps d’en faire car c’est un bon remède contre la mauvaise humeur...

Serge HIREL

@ Achille | 13 décembre 2023 à 13:15

Le gouvernement Bardella, tel que le conçoit le porte-flingue Véran, serait effectivement un cauchemar si les Français, pendant la pandémie, n’avaient pas supporté pire : un ministre la Santé dont l’objectif fut de leur interdire d’aller fumer une clope sur la plage...

« Je n’injurie pas, j’ironise »

Oh ! dis ! Marius ! Je pointe ou je tire ?
N’importe, César ! L’important, c’est que tu les éclates !
Et Marius, le geste théâtral, vise... et loupe la cible...
L’humour est un art qu’il est difficile de pratiquer, chaussé de gros sabots (de Lorraine)... Ceci dit en passant...

Robert

@ Serge HIREL | 13 décembre 2023 à 13:06

Je vous rejoins dans vos analyses et réponses à Achille quant au rejet du projet de loi à l'Assemblée nationale.

Effectivement les conseillers élyséens qui tiraient les ficelles n'ont eu de cesse de revenir au plus près des dispositions du projet de loi initialement déposé au Sénat, et donc de détricoter le texte sorti de la Haute assemblée.
De ce fait, si monsieur Darmanin était prêt à accepter un texte du Sénat relativement peu modifié, le maximalisme des membres de Renaissance l'a contraint à manger son chapeau. Monsieur Darmanin est donc sacrifié sur l'autel de l'unité maintenue du parti présidentiel, l'adoption d'un texte trop à droite risquant d'entraîner une grave rupture entre aile gauche et aile droite de ce parti.

D'évidence, la situation du ministre de l'Intérieur ne peut que satisfaire la Première ministre qui, fondamentalement socialiste, ne le supportait pas, notamment après son attitude visant à la supplanter dans sa fonction de chef du gouvernement.

Quant à monsieur Macron, si cet épisode consacre la fin de son "en même temps", il reste dans son déni de réalité. Lui ne saurait être responsable de quoi que ce soit, seuls ses sous-fifres devant en supporter les conséquences, alors même que tout le gouvernement agit rênes courtes sous la coupe de ses conseillers élyséens...

Exilé

@ Patrice Charoulet | 12 décembre 2023 à 07:22
« Quant à mon ancien parti, LR, il est venu porter l'estocade à Darmanin, qui n'est pas le pire ministre de l'Intérieur... » 

C'est sûr qu'à côté d’exécrables ministres socialistes (pléonasme), il pourrait presque passer pour acceptable s'il renonçait à sa paranoïa de feindre de voir chez les Français normaux mais contestataires rangés sous le vocable flou d'extrême droite des créatures rappelant la Bête du Gévaudan afin de les museler de la façon la plus arbitraire qui soit.

Par exemple des préfets, appliquant probablement ses consignes liberticides, font interdire de simples manifestations contre l'insécurité sous des prétextes vaseux.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/un-rassemblement-organise-par-un-parti-d-extreme-droite-interdit-a-la-roche-sur-yon-5591012

Question :
Si un préfet en est réduit à interdire une manifestation dénonçant l'insécurité en France, faut-il en déduire logiquement que si cette manifestation avait eu pour l'objet de faire la promotion de l'insécurité elle aurait été autorisée ?

Achille

@ Serge HIREL | 13 décembre 2023 à 11:09
"Injurier ses adversaires, tenter de les ridiculiser, de les amoindrir, sont le dernier recours quand les arguments vous manquent."

Je n’injurie pas, j’ironise. Mais il est vrai que vous n’avez jamais apprécié mon humour.
Ellen au moins j’ai réussi à l’amuser, mais vous, je crains que ce soit sans espoir.

Puisque vous voulez des éléments de langage élyséens, je vous joins la vision d’Olivier Véran du gouvernement de Jordan Bardella .
Pas de doute ça donne envie ! :)

Serge HIREL

@ Ellen | 12 décembre 2023 à 12:54
« Darmanin s'est senti un peu perdu et a laissé filer les textes en l'état »

Tout porte à croire plutôt le contraire. Bien qu’il ait vite compris que le texte sorti de la commission des lois qui réduisait à néant celui du Sénat, était un chiffon rouge vis-à-vis de LR, texte corseté, voulu par la garde rapprochée de Macron qui craignait que son aile gauche ne renâcle, Darmanin a tenté l’impossible pour rallier, non pas les « orthodoxes » (Ciotti, Marleix...) qu’il savait définitivement fâchés, mais la vingtaine de « frondeurs », plus ou moins proches de s’exonérer des consignes de vote du groupe. Il leur a promis monts et merveilles, est allé probablement jusqu’à leur assurer qu’en cas d’élections anticipées, la Macronie ne leur opposerait pas d’adversaire dans leurs circonscriptions...Puissant ministre de l’Intérieur, il en a les moyens...

Il a aussi tenté de faire oublier le volet « gauchiste » du projet de loi, cet « appel d’air » qu’allait créer la régularisation des sans-papiers travaillant clandestinement dans les métiers dits « en tension », jouant sur le fait que les préfets, qui sont sous ses ordres, seraient chargés de l’accorder... ou non.

Il n’a minimisé qu’une seule donnée : la rancœur, pour ne pas dire la haine, qu’il inspire chez tous ses anciens amis. Aucun ne lui a pardonné sa trahison, qu’ils attribuent moins à la conséquence d’une modification de ses convictions politiques qu’à sa volonté démesurée de se frayer un chemin vers l’Elysée. Tous se souviennent de ses trépignements pour obtenir l’Intérieur, non pas pour devenir le premier flic de France, mais pour régner sur les rouages, visibles et secrets, du système électoral.

Le problème de Darmanin est que, sur l’autre rive du Rubicon, on a également bien compris sa démarche et qu’il n’y bénéficie pas d’une sympathie à toute épreuve. Y compris au sein du gouvernement. Lundi, pour défendre un texte qui n’était pas le sien, il était bien seul à l’Assemblée sur les bancs réservés aux ministres. Même la Première avait oublié de venir défendre un texte pourtant présenté comme l’un des piliers du quinquennat...

Darmanin a tout perdu... Il a loupé sa manœuvre en n’obtenant que l’abstention ou le refus de vote des « frondeurs ». Il a été obligé de présenter sa démission, que Macron, fort intelligemment, a refusée, ce qui fait de lui un obligé, taillable et corvéable à merci, qui, si nécessaire, sera congédié...

Et le voici largement devancé dans la course à l’Elysée par deux candidats de poids. L’un, ancien Premier ministre de Macron, un rien fâché avec son ex-patron, qui, traître lui aussi, ne supporte pas néanmoins le même opprobre au sein de son ancien parti. L’autre, gendre idéal, planquant ses coups de menton sous un apparent bon sens, qui, à l’Education nationale, a trouvé un filon juteux, qu’il exploitera jusqu’au moment où les syndicats d’enseignants le casseront, et qui, en un éclair, est devenu en Macronie, une sorte de successeur naturel...
Bref, tôt ou tard, Darmanin bouclera ses valises pour regagner Tourcoing... et vanter son soleil (selon Bourvil).

Ellen

@ Achille | 13 décembre 2023 à 06:47

Le bac ES dans la poche de Bardella ne l'empêche pas d'être dans les dix premiers politiques préférés des Français (sondage du Figaro de ce matin).

Être bardé des diplômes les plus prestigieux n'est pas toujours une garantie à 100 %. On en a la preuve : Coluche, qui n'avait même pas son certificat d'études, a réussi à faire peur à François Mitterrand avec ses 9,6 % attribués par les Français en 1985.

caroff

@ Serge HIREL 11h09
"Je trouve votre mépris pour Bardella et « son bac ES en poche » particulièrement désobligeant."

Oui, d'autant que les détenteurs de diplômes prouvent abondamment leur capacité à conduire le pays vers le déclin... plutôt avec succès.

Je ne sache pas que Tapie avait le pedigree nécessaire pour devenir milliardaire ou Xavier Niel par exemple, sans parler de Steve Jobs aux USA.
En politique, Estrosi, Bérégovoy, une ribambelle de ministres, jusqu'à André Malraux qui n'a jamais obtenu son bac, sont les preuves que l'intelligence des situations, les convictions valent mieux que les beaux diplômes...

Dans ce blog et ailleurs, il y a une obsession très française pour glorifier des études sanctionnées par de jolis parchemins qui produisent bien souvent des semi-habiles peu efficients.

Serge HIREL

@ Achille | 13 décembre 2023 à 06:47

Injurier ses adversaires, tenter de les ridiculiser, de les amoindrir, sont le dernier recours quand les arguments vous manquent. Ce n’est pas en conspuant Ciotti, Marleix et Bardella que vous parviendrez à faire croire que Darmanin, Borne et Macron ne sont pas en difficulté et que LR est le dindon de la farce.

Essayez donc de rassembler quelques éléments de langage élyséens pour nous offrir une plaidoirie plus construite que l’exposition de votre désarroi. Pendant ce temps, je vais suivre votre conseil. Je me repose, sûr qu’il s’agira d’un château de cartes trop facile à pulvériser. Comme d’hab...

P.-S. : je trouve votre mépris pour Bardella et « son bac ES en poche » particulièrement désobligeant.

Ellen

@ Achille | 13 décembre 2023 à 06:47

Quel artiste ! Vous êtes drôle quand vous voulez. Même dans les pires des scénarios, vous arrivez encore à faire de l'humour. Ça change.

sylvain

Concernant la loi immigration, il est à noter l’écoeurante prestation de l’ignoble Maud Bregeon qui se permet de donner des leçons de démocratie aux autres partis, elle qui appartient à ce gouvernement macronien de collabos immigrationnistes aux records impressionnants de crimes impunis récidivistes, OQTF non exécutées, j’espère qu’elle va bien passer Noël sans s’étouffer avec sa dinde en pensant à tous ces morts dus à la politique de son gouvernement.

Passer son temps à piétiner les cercueils de Lola, Samuel Paty et tous ces milliers de malheureux exécutés froidement par leurs protégés, prouve bien que cette mégère mal apprivoisée ainsi que tous ses collègues ont un mépris, une arrogance, un cynisme envers le peuple et beaucoup de crimes sur la conscience ; mais ces gens-là ont-ils encore une morale ?

Achille

@ Serge HIREL | 12 décembre 2023 à 19:41
« Le vainqueur de cette nouvelle journée des Dupes, même si, à juste raison, elle se réjouit beaucoup de son issue, n’est pas Marine Le Pen. Les vainqueurs sont Ciotti et Marleix. En un instant, LR s’est débarrassé de son image de plus en plus gênante de force d’appoint de la majorité présidentielle, s’est offert le rôle de pivot d’un paysage politique retrouvant sa droite et sa gauche et s’est assuré le vote d’une loi sur l’immigration proche de celle qu’au pouvoir il aurait soutenue. »

« Les vainqueurs sont Ciotti et Marleix ». Celle-là, elle va me faire la journée !
Bon, Éric Ciotti on commence à le connaître. Il passe son temps à piquer les idées du RN, mais bien sûr, il se garde bien de rallier le RN. Sans doute attend-il encore un peu que ce parti ait définitivement terminé sa dédiabolisation.
Après tout Jordan Bardella est prêt à accepter le poste de Premier ministre en cas de dissolution de l’Assemblée nationale, avec pour toute référence son bac ES en poche.
Ainsi donc en cas de dissolution, les Français auraient le choix entre Jordan Bardella et J-L Mélenchon qui attend toujours son coup de fil de l'Élysée… Faut-il en rire ou en pleurer ?

Pauvre Olivier Marleix ! Il suffit d’écouter ce pathétique passage , pour comprendre que ce n’est vraimment pas un foudre de guerre.
« Marleix : "Heu... Plutôt que la dissolution, heu... Le président, heu... peut remettre en cause son mandat"
Le journaliste : "Vous appelez le président de la République à démissionner ?" Marleix : "Heu... bien sûr que non... heu..." »
Même Christian Jacob était meilleur que lui, c’est tout dire !

LR est franchement mal barré avec ces deux guignols !
Allons Serge HIREL, ressaisissez-vous. On sent la grosse fatigue sur ce coup-là ! :)

Serge HIREL

@ Ugo | 12 décembre 2023 à 11:21

Jamais depuis 1958 un gouvernement n’avait subi un tel camouflet ! Un projet phare de son action retoqué par l’Assemblée nationale avant même l’ouverture d’un débat. Bien sûr, l’échec semble d’abord celui de Darmanin, arrivé seul au front pour tenter une dernière fois de sauver les meubles. Le ton était à la fois désabusé et hargneux... D’entrée de jeu, le ministre se savait battu et avait déjà pris conscience que, dans la course à la présidentielle, il allait repartir au point de départ.

En réalité, l’échec est avant tout celui du président, qui a poussé jusqu’au paroxysme son extrême-centrisme en imposant un projet de loi hybride qui, « en même temps », favorisait le développement d’une nouvelle immigration clandestine et durcissait les moyens de s’en débarrasser. Macron, Darmanin et Borne peuvent dénoncer autant qu’ils le veulent « la coalition des contraires », ils ne masqueront pas qu’ils ont perdu le contrôle de leur machine infernale.

Le vainqueur de cette nouvelle journée des Dupes, même si, à juste raison, elle se réjouit beaucoup de son issue, n’est pas Marine Le Pen. Les vainqueurs sont Ciotti et Marleix. En un instant, LR s’est débarrassé de son image de plus en plus gênante de force d’appoint de la majorité présidentielle, s’est offert le rôle de pivot d’un paysage politique retrouvant sa droite et sa gauche et s’est assuré le vote d’une loi sur l’immigration proche de celle qu’au pouvoir il aurait soutenue.

Cerises sur le gâteau, LR a réussi la manœuvre avec l’aide enthousiaste de toute la gauche, y compris LFI, qui, cet après-midi encore, n’avait pas compris qu’en approuvant la motion de rejet, elle avait perdu toute chance de faire voter le moindre texte pro-immigrés, et s’est posté en position d’ouvrir ou de fermer la porte au RN.
Ciotti et Marleix peuvent aussi se féliciter d’avoir mis dans le vent les députés LR récalcitrants, dont deux seulement ont joint leurs voix à la coalition présidentielle.

La convocation d’une commission mixte paritaire était la seule issue de secours que Macron pouvait tenter. Retirer purement et simplement le texte était inconcevable et le renvoyer au Sénat était prendre le risque d’un nouveau rejet, celui-là sans issue, ou d’un 49-3 honteux à son retour à l’Assemblée... Mais cette solution de fortune signe d’ores et déjà l’échec du gouvernement, qui n’aura aucun pouvoir, aucun moyen de pression sur la CMP...

Politiquement, compte tenu du poids de LR et de ses alliés au Séant, elle penchera à droite...

D’ailleurs, dès cet après-midi, lors de la séance des questions au gouvernement, Ciotti a fait savoir clairement que, si la CMP, a minima, n’aboutissait pas à l’adoption du texte voté en première lecture par le Sénat, son groupe adopterait la même attitude que lundi après-midi. Borne, à cet instant, a eu un regard las... Nul doute par ailleurs qu’en CMP, députés et sénateurs de droite profiteront d’avoir les mains libres pour tenter d’édulcorer encore plus la possible régularisation des immigrés sans papiers travaillant clandestinement dans les métiers dits « en tension ».
Macron, qui, déjà ne maîtrise plus vraiment les horloges, va devoir sans broncher attendre le résultat de cette commission, qui décidera de l’avenir de son projet de loi, mais aussi de son quinquennat.

P.-S. : je ne voudrais pas être à la place de « mon » député (Jean-Philippe Ardouin) qui figure parmi les cinq parlementaires LREM qui ont oublié de venir voter lundi après-midi. Mathématiquement, ils sont responsables de l’échec du gouvernement et seront à considérer comme les artisans du blocage et de ses conséquences, y compris, peut-être, l’arrivée prématurée de Marine Le Pen à Matignon. C’est un ami... Je crois que je vais l’appeler pour lui dire toute ma compassion... et lui adresser... en même temps... toutes mes félicitations pour cet acte manqué qui ouvre la perspective de la fin de règne de la Macronie.
_____________

@ Patrice Charoulet | 12 décembre 2023 à 07:22
« Le Président et le gouvernement vont trouver moyen de surmonter cette difficulté, j'en suis certain. »

Vous avez la foi qui sauve, Patrice. Conservez-la... Dans la tourmente, il n’y a pas de bien plus précieux. Rassurez-vous aussi. Le Président, c’est sûr, va marcher sur l’eau... et sauvera son peuple. Voici d’ores et déjà l’image pieuse de l’événement :

https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Ffr.christ.org%2F940%2Fjesus-christ-trouver-la-paix-et-lespoir%2Fjesus-marche-eau-mormon&psig=AOvVaw09b7L841mixAFL7RqtK3J4&ust=1702491466709000&source=images&cd=vfe&opi=89978449&ved=0CBEQjRxqFwoTCJDzuJXBioMDFQAAAAAdAAAAABAD

Alpi

@ Ugo
"La France est en danger, il faut réagir et ne plus permettre au dictateur de sacrifier notre nation au profit d'une organisation supranationale."

Cessez donc d'employer ce terme de dictateur à tort et à travers. C'est aussi stupide que traiter Marine Le Pen de fasciste. Si c'était le cas, vous croupiriez déjà sur la paille humide des cachots.

"Quant à son élection nous savons par qui et comment il a été réélu, c'est un peu comme l'élection controversée de Biden"

Des détails SVP au lieu de répéter en boucle les carabistouilles de Trump !

Patrice Charoulet

J'ai mon candidat. Je crois, hélas, que Mme Le Pen sera présidente de la République. Ayant cette crainte, j'ai décidé de ne plus acheter le « JDD », qui après des semaines de grève, a perdu ses journalistes, a un nouveau rédacteur en chef, Geoffroy Lejeune, venu de « Valeurs actuelles », et des rédacteurs venus du même journal ou de CNews, tous choisis pour leurs idées de la droite de la droite (pour être poli).

Un ami, ce matin, continuant d'acheter ce journal, vient de me donner celui du 10 décembre, en me signalant notamment une très longue interview d'Edouard Philippe. Mon ami sait que je suis hostile à l'extrême gauche comme à l'extrême droite. Et il a eu raison de me faire lire ce très riche entretien. Je me demandais pour qui j'allais voter à la prochaine présidentielle. Je savais déjà que je ne voterais ni pour Mélenchon, ni pour Zemmour, ni pour Le Pen. Je voterai pour Edouard Philippe.

Je signale, en passant, un passage intéressant de cet entretien. On lui demande ce qu'il pense du « racisme anti-Blancs ». Il répond qu'il condamne ce racisme et il ajoute : « Il y a une forme ancienne de racisme anti-Noirs, anti-Arabes ou anti-Juifs. Aucune de ces formes de racisme n'excuse l'autre ». Je souscris entièrement à ces très justes paroles. Je ne suis, hélas, pas sûr que des millions de Français y souscriraient.

Giuseppe

@ Achille | 12 décembre 2023 à 08:31

Achille et la vraie simple lucidité, la même qu'affichent Ugo Mola et Antoine Dupont en réponse à Mourad Boudjellal, qui n'a plus aucune légitimité pour parler d'un sport qu'il ne connaît plus de l'intérieur, et qui a pas mal évolué.

Il des idées sur tout Mourad, mais surtout des idées, péremptoires qui le sortent de sa place et de se penser à la place des autres avec sa vérité et ses âneries. Ce type a donc corrigé le tir quand il a compris que tous les protagonistes, avec courtoisie, l'ont renvoyé dans ses 22 et en ballon mort.

Antoine a enflammé la Toile comme jamais, après son match contre Cardiff... Sans marquer d'essai SVP ! mais pour les "populaires" il a été vraiment... il a été vraiment... il a été vraiment phénoménal lalala... devançant même Mbappé et une artiste très connue et lui faisant fermer sa GG à Mourad. Qu'il s'occupe de ses oignons.

Et on reprend en choeur !

https://youtu.be/tnkS1Ji4BgQ?feature=shared

Dupont c'est la classe, la simplicité du terroir, pas la vision de ces gonfleurs d'hélice qui sont prêts à tout pour exister.

Qu'il y mette un mouchoir de temps en temps Mourad de Toulon, cela fera des vacances à tous ceux qui aiment ce sport et pas uniquement pour le pognon cher à Nanard.

https://www.msn.com/fr-fr/sport/other/apr%C3%A8s-sa-sortie-pol%C3%A9mique-sur-antoine-dupont-mourad-boudjellal-s-explique-et-met-les-choses-au-clair/ar-AA1ln01X?ocid=msedgdhp&pc=EDGEDSE&cvid=fd7c23dfb3294724a7b578d89f3359c6&ei=12

Ellen

@ Patrice Charoulet | 12 décembre 2023 à 07:22
"Mais ce n'est pas un tsunami. Le Président et le gouvernement vont trouver moyen de surmonter cette difficulté, j'en suis certain."

Vous y allez un peu fort, un tsunami balaie tout sur son passage. Ici, je parlerais plutôt d'un effondrement de confiance entre LR et E. Macron.

Pris entre deux feux, d'un côté les directives de EM et son "en même temps" naviguant entre deux eaux et laissant la porte ouverte à la régulation des clandestins travaillant (au black) et de l'autre la pression de LR et du RN pour durcir la loi d'immigration, G. Darmanin s'est senti un peu perdu et a laissé filer les textes en l'état, qui ne sont acceptables ni pour la majorité des Français ni pour le Sénat. On verra d'ici quelques jours si ce texte de loi est retoqué pour plaire à tout le monde. Dans le cas contraire, je ne serais pas surprise que E. Macron et E. Borne nous sortent leur cadeau empoisonné, le 49.3, pour nous souhaiter la bonne année.

Alpi

@ Ellen
"Décidément, depuis quelques années LR a du mal à se relever."

Vous êtes gentille ! Depuis le naufrage de Fillon qu'ils n'ont pas pu, pas su ou pas voulu débrancher, LR ne cesse de se couvrir de pipi. Après la réforme des retraites, la loi Immigration. Deux lois qui allaient dans leur sens, certes sans atteindre leurs objectifs. Alors, ils préfèrent jouer la politique du pire. Tant pis pour eux, ou plutôt, tant mieux, trop c...s ! Il est vrai qu'avec des baltringues telles que Ciotti ou Marleix, il n'y a rien à espérer. Quant à Wauquiez, candidat putatif en 2027, plus de son, plus d'image.

Et si au lieu de pondre une énième loi "immigration" qui viendra s'ajouter aux précédentes qui n'ont servi à rien, on s'attachait à appliquer le corpus existant : par exemple, faire exécuter les OQTF.

Ugo

Je suis très heureux de ce qui vient de se passer à l'Assemblée nationale et qu'enfin les LR cessent d'appuyer toutes les malversations du parti présidentiel.

La France est en danger, il faut réagir et ne plus permettre au dictateur de sacrifier notre nation au profit d'une organisation supranationale.

Macron n'est pas un dieu mais un serviteur d'une puissance antinationale et nous ne devons plus lui permettre 'démocratiquement' de saborder notre pays car tout cela va se terminer par des larmes et du sang.

Quant à son élection nous savons par qui et comment il a été réélu, c'est un peu comme l'élection controversée de Biden ; de même il est inadmissible que des députés puissent être achetés pour voter dans un sens ou dans un autre au gré des désirs du pouvoir central.

caroff

@ Achille 8h31
"Vous oubliez le Portugal et l’Espagne."

J'ai écrit "en compagnie" et j'aurais pu ajouter "des plus mauvais".

Achille

@ caroff | 11 décembre 2023 à 23:52
« Inexact: la France est malheureusement en compagnie de pays qui ne gèrent pas convenablement leurs budgets. Seules la Grèce et l'Italie font pire. »

Vous oubliez le Portugal et l’Espagne. Ceci étant, il est vrai que la France est championne du monde en matière de protection sociale. C’est aussi le pays où on travaille le moins (nombre d’heures / semaine, âge de départ à la retraite).
En resserrant quelques boulons, par ci, par-là, il est possible de rentrer dans les clous. Mais il ne faut pas compter sur le RN et LFI pour y parvenir. Avec eux on rase gratis !

Marcel P

Pour compléter le propos d'Ellen.
Parmi ces « migrants », combien pouvaient espérer ne serait-ce qu'une fraction d'un tel montant dans son pays d'origine ?
Le principe du droit d'asile, c'est la sécurité pour celui qui est en situation extrême. Ça n'est pas un moyen logique d'améliorer sa condition sociale et économique. Or, c'est bien ainsi que ce mécanisme est détourné.

Cela peut paraître généreux mais ça ne l'est pas, puisque cela conduit à mal accueillir les véritables demandeurs d'asile et à amenuiser les dispositifs sociaux. À dévoyer le système social, on préfigure sa fin.

Patrice Charoulet

Fausse victoire des oppositions. Sur le sujet de l'immigration, qui est plus opposé que le RN et LFI ? Ils ont voté en choeur ! Quant à mon ancien parti, LR, il est venu porter l'estocade à Darmanin, qui n'est pas le pire ministre de l'Intérieur : quarante pour le rejet et deux contre. Les oppositions pavoisent.
Mais ce n'est pas un tsunami. Le Président et le gouvernement vont trouver moyen de surmonter cette difficulté, j'en suis certain.

Ellen

@ Achille | 11 décembre 2023 à 22:48
"...encore les accusations de détournement de fonds publics pour emplois fictifs, qui vaut au RN un procès en mars prochain."

Attendez l'issue de ce procès. Il se peut que MLP soit relaxée comme Eric Dupond-Moretti. Tout est possible depuis deux semaines. Vous y croyez au miracle ?

Moi, je n'accuse et ne défends personne, mais avouez quand même que si on devait compter le nombre de ceux et celles qui ont opéré de la sorte, il y en aurait une flopée pris la main au panier. Alain Juppé aujourd'hui siège au Conseil constitutionnel. C'est pour le remercier pour les bons et loyaux services. Idem pour certains qui ont été recasés à des postes et salaires en or. Quand la promotion (indue) vient de E. Macron, c'est normal...


Axellle D

@ Ellen, 12 déc. 00:03
"Un migrant en attente du droit d'asile touche déjà 41 euros net/jour + AME + logement gratuit pendant un ou deux ans en attendant d'être autorisé ou pas à rester sur notre sol.
Vous, vous êtes payé et logé gratuitement ?"

Bonne question à laquelle je réponds si vous êtes Français, difficile sinon impossible d'obtenir ce genre d'aide quelle que soit la précarité de votre situation, y compris si vous êtes SDF, mais si vous êtes étranger et mieux encore clandestin, vous avez toutes les chances d'y parvenir !

Claude Luçon

@ Axelle D | 11 décembre 2023 à 23:57

Elle portait un patronyme italien à sa naissance, en Erythrée, pour la raison que Mussolini avait fait italianiser tous les patronymes des citoyens italiens dans les années 20. Son père étant du Frioul portait un nom germanique, sa mère piémontaise un nom français, avant de changer les deux en italien.
Elle avait épousé un Américain et perdu sa nationalité, les Italiens n'acceptaient pas la double nationalité à l'époque, elle était devenue Américaine !
Elle a récupéré une moitié française en changeant d'époux et bien sûr de patronyme :)
(Ce n'était pas par hasard que je pensais à Lussoni.)
Née Italienne, elle avait double nationalité, américaine et française, mais pas italienne !

Compliqué chez nous, on parlait à la fois anglais, italien et français à la maison, mais on s'y fait !

Ellen

@ Achille | 11 décembre 2023 à 22:48
"Pour diriger un pays il ne suffit pas de vouloir empêcher les étrangers de franchir nos frontières, il faut aussi savoir traiter les autres domaines socio-économiques de la société".

Je ne vous apprendrai pas que traiter les domaines socio-économiques passe aussi par des dépenses à coups de plusieurs milliards d'euros par an alloués pour les migrants et les allocations en tout genre pour les demandeurs d'asile en attente et ceux régularisés administrativement. Vous les retrouvez à la CAF et à Pôle emploi par milliers pour toucher des sous.
Un migrant en attente du droit d'asile touche déjà 41 euros net/jour + AME + logement gratuit pendant un ou deuxans en attendant d'être autorisé ou pas à rester sur notre sol.

Vous, vous êtes payé et logé gratuitement ?

Axelle D

@ Claude Luçon | 11 décembre 2023 à 20:19
"Je pense me faire appeler Lussoni :) C'est gênant de porter le nom de villes françaises !"

Mais non ! C'est au contraire le minimum pour quelqu'un ayant dit à plusieurs reprises avoir épousé une Italienne !

hameau dans les nuages

@ Ellen | 11 décembre 2023 à 21:49
"En France, c'est la crise du logement. Et le peu de disponibles sont inabordables pour les Français qui travaillent. Vous êtes d'accord pour partager gratuitement votre logement avec vos frères ? Macron vous en sera reconnaissant - en augmentant vos impôts...

C'est au pied du mur que l'on voit le maçon.
Connaissant un peu les responsables locaux pro-migrants ainsi que leur capital immobilier c'est avec une certaine malignité que j'attends ce moment-là. Au même titre que les panneaux d'entrée et de sortie des communes ont été retournés comme un peu partout en France je me vois, sans dégrader, disposer des panneaux "accueil migrants" à l'entrée de leurs propriétés et surveiller le temps qu'ils vont rester. Les panneaux, pas les migrants.

J'ai déjà l'alphabet pouvant servir de pochoir :)

caroff

@ Achille 22h48
"En temps de crise on fait de la dette afin de maintenir, autant que faire se peut, l’activité des entreprises, des commerces, le niveau de vie de la population. L’épidémie de Covid-19, puis la guerre en Ukraine ont sérieusement bouleversé l’économie du pays, d’où l’augmentation de la dette publique. Les autres pays européens sont dans la même galère."

Inexact: la France est malheureusement en compagnie de pays qui ne gèrent pas convenablement leurs budgets. Seules la Grèce et l'Italie font pire.

Voir les chiffres de l'Insee:
https://www.insee.fr/fr/statistiques/2830286

Achille

@ Exilé | 11 décembre 2023 à 16:59
« Pour ne pas évoquer sa façon de jeter l'argent des Français par les fenêtres, avec une dette publique dépassant les 3 000 milliards. »

En temps de crise on fait de la dette afin de maintenir, autant que faire se peut, l’activité des entreprises, des commerces, le niveau de vie de la population. L’épidémie de Covid-19, puis la guerre en Ukraine ont sérieusement bouleversé l’économie du pays, d’où l’augmentation de la dette publique. Les autres pays européens sont dans la même galère.

En période de prospérité on rembourse la dette progressivement. Cela a toujours fonctionné ainsi. Et je n’imagine vraiment pas le RN faire mieux en matière de gestion des deniers de l’État si l’on se fie à la façon dont le parti est surendetté.

On peut donner quelques exemples de gestion discutable, comme celle de la ville de Fréjus , ou encore les accusations de détournement de fonds publics pour emplois fictifs, qui vaut au RN un procès en mars prochain.

Pour diriger un pays il ne suffit pas de vouloir empêcher les étrangers de franchir nos frontières, il faut aussi savoir traiter les autres domaines socio-économiques de la société.

Ellen

Et vlan, un revers pour Eric Ciotti de LR. Voilà ce que c'est que d'avoir fait croire à E. Macron et à sa cour de Renaissance qu'il était des siens en septembre dernier. La politique ce n'est pas un jeu à double face !
Décidément, depuis quelques années LR a du mal à se relever.

Ellen

@ Achille | 11 décembre 2023 à 20:23
"C’est sans doute par sympathie pour l'immigration de masse africano-arabo-islamiste qu’Emmanuel Macron a demandé à Gérard Darmanin de proposer un texte de loi pour lutter contre l’immigration".

Certes, certes, mais "en même temps" votre doudou veut régulariser tous les clandestins qui travaillent (au black), et recréer une seconde filière de migrants clandestins et les accueillir en vue de les régulariser parce qu'ils auraient, eux aussi, trouvé un travail (au black). C'est un appel d'air sans fin !

En France, c'est la crise du logement. Et le peu de disponibles sont inabordables pour les Français qui travaillent. Vous êtes d'accord pour partager gratuitement votre logement avec vos frères ? Macron vous en sera reconnaissant - en augmentant vos impôts...

Achille

@ Ellen | 11 décembre 2023 à 19:19
« Vous voulez dire que c'est un peu comme E. Macron qui n'a jamais caché sa sympathie pour l'immigration de masse africano-arabo-islamiste dans notre beau pays si généreux avec notre argent ? »

C’est sans doute par sympathie pour l'immigration de masse africano-arabo-islamiste qu’Emmanuel Macron a demandé à Gérard Darmanin de proposer un texte de loi pour lutter contre l’immigration.
Texte refusé ce jour par le RN et les durs de LR, pour la plus grande joie des députés de la Nupes qui ont applaudi l'adoption de la motion de rejet.
C'est le retour de la droite la plus bête du monde !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS