« J'ai peur pour Gabriel Attal ! | Accueil | Gabriel Attal : tremplin ou risque ? »

09 janvier 2024

Commentaires

Exilé

Un événement qui illustre parfaitement le sujet: « La pétitionnite, une grave maladie ? ».

https://www.lefigaro.fr/vox/culture/sylvain-tesson-prince-des-poetes-au-pays-des-mediocres-20240119

anne-marie  marson

@ Marcel P | 10 janvier 2024 à 15:56
"Outrée qu'un président choisisse un ministre pour devenir Premier ministre ? Il fallait qu'il sollicite un communiste, par exemple, pour ne pas sembler sectaire ?"

Pas du tout.
On nous a fait croire, y compris sur ce blog, que Gabriel Attal allait sauver l'Education nationale, maintenant on nous fait croire que G. Attal va sauver la France.
Cela fait beaucoup de couleuvres.

Pour rire:
https://twitter.com/R_DeCastelnau/status/1745140569645416861


Serge HIREL

@ Marcel P | 10 janvier 2024 à 15:56
« Vous êtes au courant que France Soir n'est plus un journal ? »

Faux. France Soir est un site d’information qui appartient à Xavier Azalbert, lequel, en 2019, a racheté l’adresse web et le titre de l’ancien quotidien. Son numéro de « commission paritaire » (CPPAP), qui constate son statut d’entreprise de presse, est : 0923 Y 90082.
Ce numéro lui avait été retiré le 5 décembre 2022, la commission ayant estimé que FS était « dépourvu d’intérêt général quant à la diffusion de la pensée »... Il est vrai que, pendant la pandémie, il avait été l’un des porte-flingues les plus féroces des phalanges antivaccin.

Mais la présidente de la CPPAP s’étant ouverte en public de cette décision avant qu’elle ne soit prise, le tribunal administratif de Paris, saisi en référé, l’a suspendue le 13 janvier 2023... et, pour l’heure, l’affaire est devant le Conseil d’Etat.

Donc, au mieux, il vous faut attendre la décision de celui-ci avant d’écrire cela, qui, pour l’instant, est une « infox ».

P.-S. : je ne tiens aucun compte des infos publiées par ce site, qui sont, pour le moins, peu fiables. Mais il sera probablement difficile au Conseil d’Etat de suivre l’avis de la CPPAP, le site présentant de multiples entrées donnant accès à de l’information générale... et le respect de la liberté d’expression interdisant aux juges de porter le regard sur la qualité (contestable) des articles. C’est l’une des plaies d’une démocratie comme la nôtre, mais aucune ne connaît de remède miracle.

Ellen

Qui pouvait s'imaginer en arriver au pire de sa fin de vie ?

https://www.youtube.com/shorts/Cp4pDfGZqng

Marcel P

@ anne-marie marson
« Cette nomination de Gabriel Attal est une honte. C'est une claque pour les Français, une claque pour la démocratie. C'est une prise en otage des Français par une caste. »

Car ?
Outrée qu'un président choisisse un ministre pour devenir Premier ministre ? Il fallait qu'il sollicite un communiste, par exemple, pour ne pas sembler sectaire ?

————————————————————

@ paul
« Je tire de France Soir l'extrait »

Vous êtes au courant que France Soir n'est plus un journal ? Que tirer de rien ?

————————————————————

@ Jérôme
« Pascal Praud est un crétin. Instruit. Mais crétin. Il est nul dans le management, voir son passage au FC Nantes. Il est intolérant. Faussement opposé à la doxa dominante.
Un toutou qui va à la niche quand Bolloré le siffle. »

Je ne trouve pas Pascal Praud très intéressant. Par contre, je me gausse, quand je vois que ceux qui en font le chantre de la vérité rebelle, ceux qui ne vivent que d'idée de complots secrets, d'État profond et de b**se profonde, soudain lui tombent sur le paletot quand il a l'idée saugrenue de dévier de leur ligne. Ils veulent de la vérité brute à 100 % mais surtout de la vérité stable, prévisible, bien domptée.

glw

@ anne-marie marson | 10 janvier 2024 à 09:22

En fait, j'ai plutôt l'impression que c'est le plus mauvais cadeau que pouvait lui faire son maître. Le passif de l'inaction de ce dernier est tellement important que ce trop jeune Premier ministre sera emporté avec la débâcle d'abord des élections européennes et ensuite présidentielle de 2027.

Exilé

« Cela va devenir un critère capital pour nos goûts, nos répugnances, nos hostilités et nos admirations artistiques et culturelles : nous aurons un préjugé très favorable pour ceux qui ne signeront aucune pétition.
Qui ne croiront pas pouvoir entraver notre liberté. » (PB)

Eh oui, en France bolchevique les pétitions sont aussi un instrument à caractère terroriste obligeant les membres d'un groupe, qu'il soit professionnel ou à dominante « intellectuelle », médiatique, artistique voire sportive ou autre, de prendre publiquement position en faveur de questions souvent discutables, l'abstention étant considérée comme un acte hostile au reste du troupeau des moutons de Panurge et valant à son auteur d'être considéré comme un mouton noir passible de diverses mesures de rétorsion parfois graves, dont une exclusion pouvant conduire à la mort sociale.

Et tout cela de la part de gens qui se font passer pour des défenseurs de la liberté...

sylvain

La gauchisserie Torquemeda dans toute sa splendeur.
Pétitions à géométries variables :

Pétitions de gauche : pétitions gentilles.

Pétitions de droite : pétitions méchantes racistes islamophobes xénophobes fascistes, ben voyons.

Donc il n’y aura pas de pétitions pour soutenir les quatre responsables du RN (dont Steeve Briois) qui sont jugés pour provocation à la (Allah) discrimination raciale accusés d’avoir défendu lors des municipales 2014 la priorité nationale ?

Sinon, fusillé avec des balles rouillées pour attraper le tétanonosse !

BEN VOYONS !

Vous avez dit bizarre ? comme c'est Zibarre, comme on dit à Zanzibar.

sylvain

La gauche complice de la macronie a fait une OPA sur l’antisémitisme, afin de garder les voix électorales d’une civilisation islamiste conquérante et antisémite. Ecoeurant constat mais de la part de la gauche rien d’étonnant.

Sinon aujourd’hui, je mets à l’honneur un héros des temps modernes, un exemple et modèle d’héroïsme face aux meutes haineuses et enragées « pétichionaires » de l’inquisition anti-Depardieu :

"Des fèves à l'effigie de Gérard Depardieu sont apposées dans des galettes des rois à la boulangerie de Tigné à quelques encablures du domaine viticole du célèbre acteur." (Google, Ouest-France…)

Un immense bravo à ce boulanger qui devra à son tour affronter les racailles merdiatiques islamogauchistes Torquemada du showbiz.

Il s’est mis dans le pétrin c’est sûr mais pour moi c’est un héros, le Zemmour des boulangers, c’est un beau doigt d’honneur en direction de toutes ces ordures hypocrites faux-derches démagos opportunistes arrivistes lâches pleutres couards woke progressistes ad nauseam.

Mais tout comme Zemmour a payé très cher sa révolte salutaire pour les vrais citoyens patriotes contre la dictature de pensée unique macronienne islamogauchiste, ce boulanger va devoir, en repentance, passer sous les fourches caudines des procureurs de la bien-pensée seule autorisée : gauche, Nupes, MeToo, showbiz gauchiste losers bien engraissés de subventions etc.

En admiration pour son geste, je vais commander à cette boulangerie une plaquette de fèves qui représentent tous les personnages qu’il a joués au cinéma.

anne-marie marson

Cette nomination de Gabriel Attal est une honte. C'est une claque pour les Français, une claque pour la démocratie. C'est une prise en otage des Français par une caste.

paul

Je tire de France Soir l'extrait suivant: "Avec Attal à Matignon et Macron à l’Elysée, deux Young Global Leaders du Forum économique mondial tiennent désormais les rênes de l’exécutif français..."

Aliocha

Les fachos réacs homophobes islamophobes de droite, d'extrême droite et d’ultradroite nous démontrent qu'ils sont woke comme tout le monde, pris dans les délires réciproques qui, au nom de la victimisation, ici de l'homme blanc, se permettent de victimiser.

En ce contexte, il n'y a plus d'autre réalité formulable que celle du lynchage, Ali von Mélenchon face à Goebbels ben Zemmour, démonstration éclatante du fondement de toutes cultures qui, si nous n'en prenons pas conscience, nous détruira avec certitude. Nous, les ennemis fratricides qui ne savons nous identifier, nous mobiliser, nous passionner, que contre, tout contre notre semblable, au point de nécessiter notre persécution pour le persécuter.

Pourtant, la béquille sacrificielle désormais n’est plus nécessaire au roi boiteux pour accuser les coups, mais plutôt l’acte suffisant pour accéder aux raisons de la foi qui permettent de descendre du piédestal de notre boiterie.

Le meurtre n’est plus nécessaire pour consentir à la vie, la joie est immense d’accepter l’invitation du Père à le reconnaître dans l’équilibre fraternel qui n’est que géométrie mutuelle de la verticale à l’horizontale, symétriquement de l’immanence à la transcendance, le règne de Dieu par le bois de la croix, seul à même de contenir la violence, dans la mesure où nous admettons et nous reconnaissons que ce concept véritable nous contient, au deuxième sens du terme, invitation à reconnaître qu’il y a plus grand que nous, qu’avant de nommer le Réel, nous sommes nommés, invités, identifiés par Lui.

Le Christ est le récit d’un acte d’amour qui renverse notre désir, place l’angoisse ontologique à l’endroit qui n’est pas premier, permet donc la confiance et la foi seule à même d’échapper aux illusions mortifères de nous penser omnipotents, donc abandonnés par cette fausse conception du père, pour remettre cet esprit qui ne nous appartient pas mais qui n’a que nous pour s’incarner, aux mains de Celui qui existe vraiment en ce geste de confiance qu’il ne nous reste qu’à avoir le courage d’imiter.

Le choix est formulé, l'alternative clairement dessinée, nous nous aimons, accédant à l'art universel qui nous est proposé, ou nous disparaissons :

« Mais principalement parce que si notre amour n’est pas seulement d’une Gilberte, ce qui nous fit tant souffrir ce n’est pas parce qu’il est aussi l’amour d’une Albertine, mais parce qu’il est une portion de notre âme plus durable que les moi divers qui meurent successivement en nous et qui voudraient égoïstement le retenir, portion de notre âme qui doit, quelque mal, d’ailleurs utile, que cela nous fasse, se détacher des êtres pour que nous en comprenions, et pour en restituer la généralité et donner cet amour, la compréhension de cet amour, à tous, à l’esprit universel et non à telle puis à telle, en lesquelles tel puis tel de ceux que nous avons été successivement voudraient se fondre. »

https://fr.wikisource.org/wiki/Page:Proust_-_Le_Temps_retrouv%C3%A9,_1927,_tome_2.djvu/47

Axelle D

@ Tipaza | 09 janvier 2024 à 09:02

Excellent !

Serge HIREL

Passons sur le fait que ces « pétitions » d’artistes n’en sont pas. La pétition, la vraie, celle reconnue par le droit depuis la Révolution de 1789, est un moyen d’expression de la démocratie directe et s’adresse aux institutions de l’Etat. Les artistes eux, ont pour mœurs de lancer leurs « pétitions » urbi et orbi... quand ils ne se les jettent pas à la figure. Avec une hargne simulée... C’est leur métier.
Au mieux, ce sont des manifestes, des lettres ouvertes, le plus souvent des pamphlets et des diatribes dont l’unique objectif est leur publication. Notre hôte le dit mieux que je ne saurais le faire et je partage en tous points son réquisitoire contre ces individus qui s’autoproclament directeurs de conscience quand, pour la plupart, ils sont incapables de dire trois mots intelligents sur le sujet qu’aborde le texte qu’ils signent.

Mais il semble que Philippe a oublié de placer dans le box des accusés, pour complicité active d’abêtissement du peuple, non seulement ceux qui relaient leurs opinions, mais aussi ceux qui les brocardent, dans des médias - presse, radio, télévision - qui ne devraient pas accepter de participer à cette pollution des esprits.

Que la presse et les émissions « people » fassent leurs choux gras des geignements à faire pleurer (de rire ?) d’« artistes » en mal de papier glacé ou de secondes d’antenne, soit... Mais leur accorder ne serait-ce qu’une citation au cours de débats sérieux n’est pas se donner le temps d’une « respiration ». C’est porter préjudice au reste de la programmation en plaçant au même niveau la starlette écervelée, le théâtreux stupide et le philosophe.

Je croyais qu’avec « l’affaire Depardieu », on avait touché le fond... Eh bien non... L’abject le plus écœurant n’était pas atteint. En creusant encore, on a déniché pire, « l’affaire Delon »... Une querelle strictement familiale qui, sous aucun angle, ne présente un volet susceptible de justifier un déballage public. Comment TF1 et CNews, pour ne citer qu’eux, peuvent-ils justifier leur participation active à ce matraquage entre frères et sœur ? Au nom de la liberté d’expression ? C’est à militer pour sa suppression !

-------------------------------------

« MARIE-LOUISE » ET LA DERNIERE CARTOUCHE

Hors sujet... mais en pleine actualité

Ses grognards ont dit non. Ses maréchaux ont dit non. L’armée, en déroute, avait pourtant besoin d’un chef. Sur le front, un jeune lieutenant d’escouade s’était fait remarquer par sa prestance, son courage et son verbe haut. Il rêvait d’épopée. Napoléon, à court de vétérans et d’hommes sûrs, qui, la veille, avait chassé son chef d’état-major pour masquer sa propre incompétence, a vu aussitôt en lui la « Marie-Louise » qui allait le sauver avant la mère des batailles, prévue en juin, sur la Bérézina. Il lui a offert le commandement... Il le sait, c’est sa dernière cartouche. Si la manœuvre échoue, l’adversaire envahira son palais, sans même lui accorder un retrait dans l’honneur... Et son objectif de conquérir l’Europe sera perdu à tout jamais.

genau

SI le mot a une histoire, il n'a guère de profondeur. On demande, voilà tout. Sans doute, si on n'a rien, aucun droit, aucune influence, c'est une réclamation de base qui peut faire illusion : les musulmans pétitionnent-ils ? Auprès de qui ?

Ce qui fut un instrument porteur devient une clause de style. Pas d'association féministe réclamant la féminisation du mot "boulevard" qui ne rédigeât une pétition. Pourquoi cet exemple ? Un boulevard c'est grand, mais une rue peut être grande, donc féminin pour tout le monde.
De fait, la pétition ne se conçoit guère qu'en fonction de ce qu'elle est insusceptible d'atteindre. Une chanson à succès peut faire réfléchir, voire hésiter un court instant, mais le rapport volumique entre un texte pondu par quelques fanatiques et l'énorme travail législatif ne laisse la place à aucune discussion, hélas.
Il n'y a que quelques tyrans cyniques qui osent dire qu'ils ont écouté le peuple. Rappelons-nous "la vie des autres", et j'ai vécu en DDR.
Si on en croit l'opinion de certains démographes et statisticiens, nous serions dans une situation où les projections, pour avoir un soupçon de vraisemblance, doivent écarter l'alea. Ce qui est la négation même du régime des voeux pétitionnaires.

Balibari

Vous le savez sans doute, mais Philippe Muray avait trouvé une expression tout bonnement géniale pour qualifier ceux que vous appelez les guerriers de papier: il les appelait les mutins de Panurge.

Ou comment se croire sincèrement subversif et à contre-courant quand on est en réalité tout le contraire.

Jérôme

Pascal Praud est un crétin. Instruit. Mais crétin. Il est nul dans le management, voir son passage au FC Nantes. Il est intolérant. Faussement opposé à la doxa dominante.
Un toutou qui va à la niche quand Bolloré le siffle.

Denis Monod-Broca

Grave maladie, oui, ce besoin, venu du fond des âges, et aujourd’hui réhabilité, de faire partie d’une foule, de désigner ensemble un coupable, de faire porter à ce coupable unique une faute collective. Formidable régression ! Maladie mortelle peut-être.

« Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre ».

sylvain

Signons la pétition du... Hamas !
On apprend que le Hamas appelle les pays arabes et musulmans à venir les aider dans leur pogroms, génocides et tueries contre Israël .

La France, par définition pays arabe et musulman, est donc sur les rangs.

Les musulmans de France, les Nupes, les LFIslamistes, qui défendent le Hamas corps et âme, sont invités à prendre les armes et partir les soutenir en Palestine !

Les LFI nazislamistes du Fuhrer Ali Von Melenchon, branche du Hamas en France vont-ils répondre favorablement à cet appel aux crimes de masse ?

Ah non pardon, plus facile de manifester le samedi simplement en France "flics assassins, Israël assassins... !" bien à l'abri (Allah bri) dans cette vaste pissotière à racailles islamogauchistes qu'est devenue la place de la Ripoublique, avec comme seule arme un stylo pour signer la pétichions.

Exilé

« La pétitionnite, une grave maladie ? » (PB)

Elle est grave dans la mesure où les initiateurs et les signataires d'une pétition n'ont pas encore compris qu'elle ne servira à rien, hormis dans certains cas de figure arrangés par le monde politique lui-même pour faire croire que ses projets, parfois tordus, sont soutenus par le public.

Quand on se souvient qu'une pétition d'environ un million de signatures contre le faux mariage, remise au Conseil économique et social, a été jetée à la poubelle, nous mesurons l'immensité du mépris qu'éprouvent les hommes du Régime à l'encontre des Français.

Mais même les consultations électorales, qui sont en quelque sorte des pétitions « officielles », peuvent parfois être aussi foulées aux pieds, voir par exemple la façon dont les résultats du référendum de 2005 sur le projet de Constitution dite européenne ont été ignorés.

Bref, en France pseudo-démocratique, c'est en réalité le principe du « Cause toujours, tu m'intéresses » qui s'applique.

Tipaza

"Jacques Weber qui a osé affirmer que l'avoir fait signer était "un second viol" (PB)

Un viol entre sumos !
Mais pas n'importe lesquels, des sumos pratiquant le yoga et le kamasutra, cela donne la brouette thaïlandaise.
Confondre l'érotisme et le contorsionnisme, quelle erreur !
"De nos jours l'esprit missionnaire n'existe plus, c'est un tort" ( Pcc: Venatino Venantini in Les Tontons Flingueurs)

glw

Si on mettait sur le trottoir tous ces "phares de la pensée", on n'aurait plus besoin d'allumer les réverbères .

Achille

« Le remaniement se fait attendre ou n'arrivera pas. Sophie Coignard, dans le Point, évoquait "le caractère toxique du remaniement" en enjoignant au président de la République de se décider une fois pour toutes au lieu d'atermoyer. » (PB)

Mais pour qui se prend cette petite journaliste pour dire au président de la République ce qu’il doit faire ? Elle qui, si j’en crois sa fiche Wiki, s'est fait une spécialité de dévoiler les secrets de la République. Bref une fouineuse toujours à la recherche du scoop qui la mettra au-devant de la scène.

À la veille d’un remaniement ministériel règne toujours une certaine fébrilité entretenue d’abord par les journalistes excités comme une meute de chiens avant de partir à la chasse et certainement par le Président qui a besoin d’un peu de sérénité pour choisir son nouveau Premier ministre et ensuite composer avec lui son nouveau gouvernement.

Aucun caractère toxique dans le présent remaniement, pas plus qu’il n’y en a eu lors des précédents, d’Emmanuel Macron ou de ses prédécesseurs. La désignation du nouveau Premier ministre, puis des membres du nouveau gouvernement sera annoncée quand tout sera finalisé.
Quant aux journalistes ils devront attendre le temps qu’il faudra, ne leur en déplaise. On se calme !

Claude Luçon

"La pétitionnite, une grave maladie ?" (PB)

OUI ! C'est grave Monsieur le Magistrat, particulièrement en France !
On attend des pétitions sur le cas, ou plutôt les cas, Delon !
Depardieu doit enfin dormir tranquille, il n'est plus le sujet, entre père, fille, deux fils et la dame de compagnie, il y a au moins cinq cas de pétitionnite !

Première pétition, le père n'est pas atteint d'Alzheimer, c'est une calomnie !
Deuxième, on soutient sa fille, elle a un oeil bleu et l'autre brun, elle voit donc la situation de famille sous le vrai horizon !
Troisième, l'aîné a raison, la preuve en est qu'il n'a même pas le temps de se raser avant de se présenter chez BFM et doit s'indigner de n'hériter que de 25 % de la fortune de son père.
Quatrième, il faut manifester pour la dame de compagnie parce qu'elle se souciait gentiment du courrier d'Alain !

Je signerais seulement la deuxième, je trouve ses yeux de couleur différente enchanteurs, et trouve normal qu'un père préfère sa fille à ses fils !
Je ne suis pourtant pas atteint de pétitionnite ! Seulement ai toujours, hélas depuis longtemps, une faiblesse cardiaque à cause des jolies femmes !

Il faut souhaiter que la pétitionnite ne soit qu'une pandémie culturelle !

Toutefois, en y repensant, ce blog est une pétitionnite permanente dont les mêmes signataires sont atteints, mais pas tous du monde culturel !

Marcel P

Dans le même élan que ces pétitions, on retrouve les manifestations anti-parlementaires, comme celle à venir contre la promulgation de la loi Immigration. Des défilés de personnes à qui la démocratie ne donne pas le pouvoir mais qui entendent l'avoir quand même. Même réflexe que la pétition : des artistes qui pensent que leur avis sur telle ou telle loi est si important qu'il doit l'emporter sur la loi fixée selon les règles constitutionnelles.

Il est évident que tout ces gens qui participent à ce manège scient leur propre autorité future éventuelle. Pourquoi donc les citoyens devraient-ils accepter une nouvelle loi de la gauche si chaque citoyen est légitime pour réclamer la non promulgation ou non application des lois de droite ?

Ellen

Patience. Stressé, le maître des horloges a besoin de récupérer cette nuit avant de nous livrer le 9 son prochain fusible.
E. Macron adore nous réserver le suspense.

Marc Ghinsberg

Le 26 décembre dernier, Philippe Bilger publiait un billet intitulé : "La bienveillance, un gros mot ?" et concluait ainsi : "La bienveillance n'est pas un gros mot, je ne suis pas guéri mais je me soigne."
Visiblement le traitement n'est pas efficace.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS