« François-Xavier Bellamy : de l'estime sans envie ? | Accueil | Pourquoi, quand on voit, n'ose-t-on pas dire ? »

15 mai 2024

Commentaires

Herman Kerhost

@ Aliocha | 20 mai 2024 à 09:36
"il semblerait que Lodi ait à se faire pardonner...
AAAAh, nos hôtes bénis !"

@ Axelle D | 19 Mai 2024 à 20:46
"Je vous ai dit vos quatre vérités, vous êtes vexé comme un pou et vous étouffez de rage !"

Qui se ressemble s'assemble.

Le ridicule étant toujours non létal, nous n'en avons pas fini avec ce genre de réaction.

Quand Axelle D écrit un commentaire, mesdames et messieurs, taisez-vous. Ne savez-vous donc pas qu'il est interdit de lui répondre ?

Serge HIREL

@ Robert Marchenoir | 19 mai 2024 à 15:43

Sont-ce les langues de feu tombées du ciel en ce jour de Pentecôte qui ont enflammé votre plume au point de commettre une tentative d’incendie volontaire sur la personne d’Axelle D ? Aucune trace du moindre argument ressemblant à un début de débat d’idées dans votre message... Apparemment, votre bombe incendiaire a fait long feu...

------------------------------------------------------------------

@ Marcel P | 19 mai 2024 à 05:39

Pour votre information, voici l’adresse de l’ambassade d’Ukraine à Moscou : Леонтьевский переулок, 18 (18, voie Leontyevsk). Après l’invasion de la Crimée en mars 2014, Kiev a rappelé son ambassadeur en Russie et nommé un chargé d’affaires, qui a quitté ses fonctions le 24 février 2022. Zelenski a résilié le bail, mais la Russie respecte l’intégrité du bâtiment (information à vérifier en raison de sa source : Radio-Chine International). Il est donc faux de dire que Moscou ne reconnaît pas l’Ukraine...

« C'est amusant de parler (...) », « Presque aussi marrant que (...) »

Vos envies de rire sont assez particulières. Dès que le sujet est sérieux et que vous ne savez quoi répondre à votre contradicteur, vous vous réfugiez dans le mépris...

Lodi

Je n'ai rien à me faire pardonner, comme l'insinue une personne ne se servant des plus grands textes que pour les fausser.
A fortiori, les commentateurs du blog.

Je me demande bien d'où sort une idée pareille... Je n'ai jamais attaqué les gens sur leur personne sauf dans les cas où ils l'avaient commencé, et je privilégie, quoi qu'il en soit, le débat d'idées.

Je me demande ce que j'aurais à me faire pardonner, démontrer que le monothéisme est une catastrophe, par exemple ?
Eh bien, il l'est.

Bien sûr, des critiques sur ce à quoi on croit - voire seulement son fond culturel - peuvent faire trop mal, et charbonnier étant maître chez soi, nos hôtes peuvent demander que je m'en aille, évidemment...
Mais les gens jouant à être plus royalistes que le roi me font bien rire.

Enfin, tout roi doit pardonner sa nullité à sa cour, sans quoi il n'en aurait pas, même si on peut créditer Guillaume d'Orange d'avoir découragé les mauvaises langues dans la sienne.
Son épouse aussi d'ailleurs... Et le courtisan s'adaptant au maître, on n'était pas exactement dans l'ambiance de Versailles.

En somme, je plains bien les rois et autres gouvernants, entre les traîtres et ceux qui s'autorisent d'eux pour légitimer leurs abus, et parfois leurs désirs obsidionaux, ils sont bien entourés, en vérité.
Bon, les plus riches peuvent se consoler avec du romanée-conti, qui en fait rêver autant certains que d'autres aspirent au pouvoir.

https://www.youtube.com/watch?v=81LojRSKkv4

Aliocha

il semblerait que Lodi ait à se faire pardonner...
AAAAh, nos hôtes bénis !

Lodi

Je pense que l'être humain oscille toujours entre deux hérésies jumelles.
Soit ne voir qu'un aspect saillant d'une personne ou d'un groupe, soit le nier. Nos capacités sont si, si limitées !

En guerre, ou pour faire prévaloir dans un débat ce qu'on pense être la vérité, il faut pilonner, dans un premier cas l'ennemi, dans un second cas, les arguments de l'adversaire.
Et si possible pas ce dernier dans le débat, mais il est vrai que si l'autre commence à frapper sous la ceinture, il n'est pas dit qu'on lui en fasse grâce : on récolte ce que l'on sème.

J'observe en passant que bien des gens sont rancuniers sans l'assumer, pauvres bichons.
Alors que moi, si : être pur de tout esprit monothéiste, type je me fais passer pour un ange, évite assurément de se vautrer dans l'hypocrisie la plus éhontée.
Genre me réclamer d'une morale de pardon et ne rien pardonner, délocaliser mon devoir sur les autres, bien avant les multinationales pour le travail, disons plutôt le travail salarié. Parce qu'appliquer une morale est un travail dont on s'affranchit tout en tendant à recruter d'autres gens dans sa galère, et à l'insulter s'il décline cet honneur douteux.
Et surtout douteux si c'est au nom de l'irrationnelle et criminelle et basse religion, carotte et bâton.
Genre diaboliser les autres, vu que le monothéiste se dit non dualiste, alors que bon, on dirait le gag bien connu du je ne vais pas dire du mal du prochain et déblatérer sur tout le monde.

Ne pas le dire serait ne pas voir le point saillant monothéiste, ne pas en remarquer les exceptions serait essentialiser l'adversaire.
Lucile, une femme soit dit en passant, n'est pas ainsi, et dans l'envers du décor de nos disputes, monsieur et madame Bilger ne sont pas ainsi, et en passant, nous donnent l'exemple.

Tant pis si cela va faire vile flatterie...
Point de ressentiment chez madame alors qu'il est vrai que les femmes ont souffert et souffrent encore quelque peu à cause de certains hommes, point de revendication de supériorité masculine chez monsieur. D'ailleurs notre hermine ne ne drape pas non plus dans sa fourrure, je veux dire sa toge de magistrat, ou dans ses lumières médiatiques pour échapper à une contradiction qu'il pourrait diaboliser ou interdire... s'il suivait le mauvais exemple de trop de nos commentaires.

Il faut toujours essayer d'être juste, que cela soit su ou non, et sans espoir, sans désir de récompense, par un désir aussi pur que l'est la contemplation de l'aube.
Outre la lumière, nous avons la chance d'avoir quelques bons exemples sur notre commun chemin auroral.

Et je le rappelle, sans chercher plus loin, et trouver des facteurs de division plutôt que d'union, nos hôtes.

Aliocha

Ce qui est bien avec notre ami suprémaciste, c'est qu'il vous habille selon son fantasme et vous exécute selon sa propagande totalitaire.
Exigerait-il en retour qu'on imite sa morgue qu'il n'en serait pas question.
L'avis des autres ne compte pas plus pour lui que ses statistiques aberrantes sur les préférences que l'on pourrait avoir pour une confession ou une race, mises en concurrence en son esprit désaxé qu'il ose de surcroît qualifier de chrétien.
Enfermé en sa bulle d'ado TikTok, il ne connaît que ce qui l'arrange et va encore devoir battre la coulpe de son ignorance :

"Il suggère que l'idée que tous les juifs soutiennent le sionisme et l'État d'Israël n'est qu'un mythe à consonance antisémite."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yakov_Rabkin

On s'attend évidemment à l'exécution en règle de la personne en question qui déplairait à notre tyran de pacotille, qui préfère toujours passer ses nerfs sur la personne de ses contradicteurs, dont il use pour se calmer plutôt que d'en discuter les arguments.

J'ai pourtant déjà cité ce qui démontre à quel point il ressemble à ces immigrés russes que Yakov Rabbin décrit en leurs approximations qui confondent nationalité avec religion, en appellent à la notion antisémite de race juive, bref, construisent leur discours sur un nationalisme exacerbé qui vient de démontrer qu'il n'a pas su, ne sait pas et ne saura jamais protéger un peuple de la barbarie, qu'il soit juif ou non.

Il rejoint, contaminé par les retours intégristes de toute obédience, les adeptes du retour aux fausses transcendances qui ne servent qu'à justifier les oppressions, menacent la religion juive en niant son ascendance sur la chrétienne qui pourtant lui doit tout, n'est en sorte qu'une variante incongrue des méthodes totalitaires qu'il dénonce, mais chez les autres.

https://www.cairn.info/revue-internationale-et-strategique-2004-4-page-17.htm

Axelle D

@ Robert Marchenoir | 19 mai 2024 à 15:43

Je vous ai dit vos quatre vérités, vous êtes vexé comme un pou et vous étouffez de rage !
Personnellement, cela ne me fait ni chaud ni froid !

Une prochaine fois vous éviterez de venir me provoquer, d'autant plus quand un post ne vous est pas adressé (et l'était dans ce cas, initialement, à Marcel P - cf fil des commentaires).

En outre, ne comptez pas sur moi pour que j'oublie vos innombrables attaques perverses, vos calomnies, vos insultes et vos allusions sexuelles perfides, hier comme aujourd'hui encore.

Enfin, je n'ai absolument rien d'une victime pleurnicheuse et c'est bien ce qui décuple votre rage ! Pour m'atteindre il va falloir travailler votre coup droit, apprendre à sauter en parachute et à nager en toutes saisons... Et en guise de détente faire de la musique, du chant et des randonnées entre amis !

Quant à quitter ce blog, cela se fera un jour mais certainement pas à la suite de vos injonctions ridicules ! Et j'entends continuer à y intervenir d'autant plus que je sens votre désir morbide d'y régner sans partage et d'y répandre à foison vos paroles mauvaises et trompeuses !

Personnellement je préfère le bon esprit que j'ai d'ailleurs invoqué en ce jour de la Pentecôte !

Veni Sancte Spiritus

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 16 mai 2024 à 20:33
"Venez donc me chercher sur la Bible, vous allez encore vous ridiculiser à hiérarchiser au nom de l'amour du prochain, suprémaciste que vous êtes."

Une fois de plus, on constate à quel point votre masque chute facilement.

Une minute, vous êtes le doux chrétien qui prône à tous l'amour universel et le pardon des offenses (y compris lorsqu'il s'agit de viol de masse suivi de mutilations sexuelles et d'assassinat).

La minute suivante, pour peu que l'on mette le doigt sur vos contradictions, vous vous transformez en petit voyou maghrébin qui cherche la bagarre : kss, kss, viens me chercher.

"Venez donc me chercher sur la Bible" : a-t-on jamais entendu réplique plus consternante et plus étrangère au christianisme ?

Les vrais biblistes, figurez-vous, non seulement ils oeuvrent dans le silence et l'humilité pendant des décennies, mais ils restent bien souvent anonymes.

Vous, vous êtes savant par copié-collé, comme avec tout : la Bible, Girard, Proust... Puis c'est commode, la Bible : c'est disponible en ligne, gratuitement, et ça se colle par petits bouts. Vous pouvez tenir cent ans, comme ça.

Surtout en collant absolument n'importe quoi, comme le verset que vous avez cité, et qui ne contredit nullement la remarque que je vous ai faite.

Je suis, en effet, suprématiste et hiérarchiseur. Je pense qu'il y a le bien et le mal, le beau et le laid, le vrai et le faux, et qu'ils ne se valent pas.

Vous, vous réussissez l'exploit d'être à la fois égalitariste et théocratique. Egalitariste, car l'Israélien pogromé n'aurait pas le droit de chercher la défaite militaire de son ennemi. Théocratique, car non seulement vous prétendez résoudre les conflits temporels par l'application exclusive du dogme chrétien, mais en plus vous cherchez à l'imposer aux autres par l'intimidation et le mépris - à rebours de ce qu'il prône lui-même ("Mon royaume n'est pas de ce monde").

Le résultat est que vous êtes absurde en politique et mensonger en religion.

Avec pour conséquence que vous roulez pour l'islam tout en vous réclamant du petit Jésus.

Oui, vous propagez le mensonge, et le mensonge est inférieur à la vérité. On comprend que vous fustigiez le "suprématisme" et la "hiérarchie".

"Quant à la différence entre l'antisionisme et l'antisémitisme, le débat est ouvert chez les juifs eux-mêmes, certains suggérant que l'idée que tous les juifs soutiennent le sionisme et l'État d'Israël n'est qu'un mythe à consonance antisémite."

Phrase extraordinairement perverse et fausse, embrouillant les choses à plaisir comme c'est votre habitude.

C'est votre opinion que je vous ai demandée. Pas celle des Juifs. Je la connais, merci bien, et ils n'ont pas besoin de votre porte-parolat intempestif.

Vous ne dites toujours pas en quoi consiste, pour vous, la différence entre l'antisionisme et l'antisémitisme. Puisque, comme tous les gauchistes, vous employez le premier comme cache-sexe du second.

Vous singez Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, lequel a déclaré que certains des pires antisémites étaient juifs.

Ce qui n'est pas faux : c'est juste ignoble, car il a dit cela pour justifier l'invasion de l'Ukraine.

Personne n'a jamais prétendu que tous les Juifs soutenaient l'existence de l'Etat d'Israël. Une infime minorité d'ultra-orthodoxes y sont opposés pour des raisons religieuses. Comme d'habitude chez les ratiocineurs de gauche, on emploie l'exception pour faire douter de la règle.

Vous parlez de soutenir de sionisme, mais vous ne définissez pas le terme. La gauche prétend qu'il s'agit d'une certaine politique d'Israël. Elle ne dit jamais laquelle.

Le mot sionisme est obsolète. Au XIXe siècle, il désignait l'opinion, au sein de la communauté juive, selon laquelle il convenait d'établir un État juif en Palestine. Le débat a été tranché. Israël existe.

Être anti-sioniste aujourd'hui, cela veut dire, en réalité, vouloir remonter l'horloge de l'histoire et annuler la création de l'État d'Israël. Les soi-disant antisionistes font mine de dire une chose mais en signifient une autre.

Vous parlez de soutenir l'État d'Israël. Là encore, vous vous abstenez de dire en quoi cela consiste.

Vous voulez dire : soutenir tel point de la politique du gouvernement actuel d'Israël, concernant, par exemple, l'assurance-maladie ? Ça m'étonnerait.

Vous voulez dire : soutenir la politique du gouvernement actuel d'Israël à l'égard des "Palestiniens" ? La politique de tous les gouvernements d'Israël à leur égard ? Quel point de cette politique ? Et quelle serait la politique qui aurait votre agrément ?

Ou bien, voulez-vous plutôt dire : soutenir l'existence de l'État d'Israël ? Par opposition à nier son droit à l'existence ?

Comme d'habitude, il vous suffit de quelques mots mal choisis pour pulvériser un épais nuage de fumée autour de vos buts véritables.

Quant à prétendre que certains Juifs estimeraient qu'il serait antisémite d'affirmer que tous les Juifs "soutiennent le sionisme et l'État d'Israël" (quelle que soit la signification de cette expression), aucun n'a jamais soutenu une sottise pareille, à ma connaissance.

Arriveriez-vous à un déterrer un, que cela n'aurait aucune importance dans le débat qui nous occupe.

"Quant à notre tendance persécutrice, ce nous tous que vous n'entendrez jamais, demandez donc à ceux que vous traitez d’inférieurs en permanence ce qu'ils en pensent."

Ce qu'ils en pensent n'a aucune pertinence en la matière.

À la question : préféreriez-vous qu'un demi-million de Juifs immigrent tous les ans en France, un demi-million de Noirs ou un demi-million de musulmans, l'écrasante majorité des Français opteraient pour les Juifs.

Y compris un certain nombre de Noirs et de musulmans.

Vous le savez, tout le monde le sait.

C'est juste qu'il est interdit de le dire.

Robert Marchenoir

@ Axelle D | 19 mai 2024 à 07:19

Vous mentez avec constance sur la Russie et l’Ukraine.

Vous soutenez le monde communiste et les dictatures contre l’Occident libre et démocratique.

C’est ce qui ressort sans ambiguïté aucune de votre précédent commentaire.

Que vous soyez ou non, selon vos termes élégants et pleurnicheurs, « une vieille folle au QI proche des négroïdes, qui a trahi sa race et dont les propres enfants auraient honte », est a) tout à fait possible, b) totalement indépendant de la vérité des faits en Russie et en Ukraine.

De même que cela ne remettrait nullement en cause la nécessité de défendre l’Occident contre le communisme et les dictatures qui veulent sa perte.

Il est amusant de constater l’infinie rancoeur qui est la vôtre face à quelques réparties que vous avez pu vous attirer il y a des années de cela, bien méritées en regard du comportement systématiquement insultant, prétentieux, dictatorial et pourtant moralisateur qui est le vôtre.

Vous omettez soigneusement de rappeler le contexte des commentaires auxquels vous faites allusion, et vos initiatives qui les ont provoqués.

Vous les déformez à plaisir afin de vous faire passer ici, selon votre détestable habitude, pour une pauvre victime.

Tout en clamant à qui veut l’entendre que vous êtes une femme forte qui n’a peur de rien, ni de personne. Il faudrait savoir.

Vous passez soigneusement sous silence le contexte politique de ces échanges maintenant fort anciens. Vous taisez votre chantage constant et systématique consistant à brandir votre vie personnelle pour faire taire toute exposition des réalités raciales, et toute opposition à la criminelle idéologie « anti-raciste » qui menace l’existence même de notre civilisation.

À nouveau, vous tentez de mettre votre infini narcissisme au centre de la discussion, alors qu’il est question, ici, de politique étrangère et des intérêts supérieurs de la France et des Français.

Tout le monde s’en moque, figurez-vous, de votre QI, de vos enfants, de votre âge et de vos relations sexuelles passées.

Si je devais, ici, faire la liste de toutes les avanies que vous m’avez adressées au fil des ans, ainsi qu’à de nombreux autres commentateurs de ce blog, nous n’en finirions pas. Mais non : vous êtes incapable de reconnaître votre responsabilité dans les réflexions que vous avez pu vous attirer. Vous êtes incapable de tourner la page. Vous savez donner des coups, mais vous êtes incapable d’en recevoir.

Pour vous donner de quoi rager encore davantage dans les années qui viennent et alimenter votre ressentiment pendant longtemps encore (puisque cela semble indispensable à votre bien-être), je ferai remarquer que votre présente intervention témoigne de la place excessive qui est donnée aux femmes dans l’espace politique de nos jours.

Lorsqu’on constate votre incapacité foncière à distinguer votre personne de la société, votre ego le plus étroit de l’intérêt général, vos émotions les plus primaires d’une discussion rationnelle, on se dit qu’il est grand temps de retirer le droit de vote aux femmes.

Voilà : vous avez gagné. On a parlé de vous et de votre nombril. La question de savoir quelle devrait être la stratégie de la France vis-à-vis de la Russie, de la Chine et de tout le bloc anti-occidental a été mise sous le tapis.

Pourquoi n’iriez-vous pas pourrir un autre blog, pour un temps ? Cela nous ferait des vacances.

Axelle D

@ Marcel P
"...et les viols systématiques commis par l'Armée rouge avec les encouragements et l'approbation de leur pays ?"

Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !
Vous avez oublié de nous dire que les "orques", comme les Ukrainiens nomment leurs cousins ennemis russes, outre le fait d'être des violeurs compulsifs, des tortionnaires et des assassins sanguinaires, pratiqueraient aussi le cannibalisme avec une préférence pour les très jeunes enfants !!
Le tout avec l'approbation de leur pays et les encouragements de leurs chefs !
Évidemment avec de tels clichés et une telle mauvaise foi aucun dialogue n'est possible !

Par ailleurs, un conseil au sujet de ce qui s'est pratiqué dans nos armées en période d'occupation : avant d'énoncer vos poncifs, renseignez-vous d'abord auprès d'anciens militaires, de carrière ou appelés, concernant nombre de zones peu glorieuses et longtemps occultées de la guerre d'Algérie. Vous pourriez être très surpris, voire choqué au récit de leurs souvenirs, certains en ont gardé des séquelles à vie. À condition qu'ils se confient à vous car le sujet est resté très sensible...

Épargnez-moi enfin le fait que les Algériens ne faisaient pas mieux, voire se sont montrés encore plus impitoyables, pervers et cruels avec leurs prisonniers que nous Français. Ce qui est vrai mais ne change en rien la dure réalité, que rien ne sert de nier pour avoir le dernier mot...

Xavier NEBOUT

@ Robert Marchenoir

Il va de soi que les USA doivent arroser des influenceurs sur les blogs et réseaux sociaux.
Allez, dites-nous la vérité sur vos mensonges et demi-mensonges en continu sur la guerre en Ukraine et tout ce qui touche à leurs intérêts ?

Axelle D

@ Robert Marchenoir | 18 mai 2024 à 20:51

Que d'insultes, de mensonges éhontés, de calomnies, de mauvaise foi !

À vous lire on constate que le déluge de fiel est intarissable et que le petit moustachu et les communistes au couteau entre les dents (que vous évoquez si souvent tant ils vous obsèdent avec une convoitise mal dissimulée) sont largement de votre côté. Une hargne et une haine qui suintent de tous vos commentaires et sont votre marque de fabrique...

Concernant vos développements interminables, on remarque aussi que vous n'hésitez pas à vous contredire sans vergogne sur nombre de sujets, pour peu que l'on se souvienne de vos discours péremptoires et insipides des années écoulées, notamment sur l'Ukraine ! Ce qui arrive lorsque l'on ne maîtrise pas une question, se contentant de glaner ici ou là des informations disparates pour faire le malin !

Dans vos délires de "sachant" et de "moi je", vous me faites en outre penser à Mélenchon quand il hurlait comme un mégalo survolté et aviné au nez d'un policier : "la République c'est moi" ! Votre slogan à vous étant "la Vérité c'est moi !". Quant aux autres (pour peu qu'ils aient le culot de vous contrer, de pointer vos incohérences, votre racisme compulsif ou vos excès de langage) ils vont déguster : tous des ignares, des buses, des dégénérés, des communistes, des gaullistes de mon c**. À "correctionner" sans pitié comme des gamins insupportables et ignorants !

Et de nous renvoyer à vos "sources" de "Monsieur je sais tout", seules fiables, dont vous nous inondez pour faire notre instruction, et que nous devrions lire religieusement afin de mourir moins idiots ! Débiles que nous sommes, d'abord moi, simple d'esprit, vieille folle au QI proche des négroïdes, qui a trahi sa race et dont les propres enfants auraient honte selon l'une de vos allégations diffamantes parmi les plus venimeuses !

Alléluia !

Marcel P

@ Serge HIREL
"Ceci n’empêche pas de respecter la bravoure des GI’s qui sont tombés en France en 1944 et nous ont sortis des griffes nazies... même si leur gouvernement, qui avait déjà imaginé une nouvelle monnaie française, avait le projet de placer sous tutelle la nation qu’ils libéraient..."

C'est amusant de parler de ce que les USA auraient pu faire, sachant que ces hypothèses sont tellement en deçà de la réalité de ce que l'URSS a fait, et dont Moscou aujourd'hui s'inspire et se revendique.

Presque aussi marrant que lorsque vous faites l'étonné que le coût humain d'une guerre face à Moscou soit lourd pour l'Ukraine. Le fait est là, personne ne miserait sur une France qui résisterait des années à Moscou.

---------------------------------------------------------------------

@ Axelle D
"Je vous parle de diplomatie ce qui suppose des négociations et le respect de conventions entre deux parties ou deux Etats"

La diplomatie suppose de reconnaître l'existence légale de l'autre partie. Ce n'est pas le cas. Moscou ne reconnaît ni l'Ukraine, ni les Pays baltes, ni la Pologne. La seule diplomatie que reconnaît Moscou, c'est la force, comme tout pays du tiers-monde qui se respecte.

"Quant aux viols et tortures en temps de guerre, ils ne sont pas une spécificité des soldats russes. Demandez plutôt aux vétérans de la guerre d'Algérie"

Êtes-vous en train d'écrire que le viol est une arme de guerre que l'Armée française aurait employée ? Ou bien vous mélangez tout, et par exemple quelques soldats des USA passés en Cour martiale pour viol, et les viols systématiques commis par l'Armée rouge avec les encouragements et l'approbation de leur pays ?

Robert Marchenoir

@ Axelle D | 18 mai 2024 à 13:36
"Concernant le conflit en Ukraine, qui n'a pas honoré les accords de Minsk ?"

La Russie. Votre ignorance volontaire du sujet est abyssale.

Pour commencer, les accords de Minsk étaient conçus par le Kremlin pour être inapplicables : Poutine n'a jamais reconnu que son armée était présente dans le Donbass, y compris pendant la négociation de ces fameux accords.

Lorsque Hollande, Merkel et Porochenko présentaient une proposition, Poutine prétendait que les "séparatistes" n'étaient pas d'accord, alors qu'ils ne faisaient que suivre ses ordres.

Comment voulez-vous négocier quoi que ce soit de viable à partir du moment où la partie qui a déclenché la guerre ne reconnaît même pas sa propre implication ?

Le but de la France et de l'Allemagne, dans les accords de Minsk (but fort mal avisé, comme la suite l'a montré), était d'obtenir un cessez-le-feu à tout prix. La Russie a constamment violé le cessez-le-feu.

L'un des points centraux des accords était la restitution à l'Ukraine par la Russie de la maîtrise de sa frontière. La Russie ne l'a évidemment jamais fait.

Plus généralement, vous avez trois ou quatre étapes de retard dans la propagande russe dont vous vous faites le perroquet. Ça fait longtemps que Moscou ne se plaint plus de la prétendue inapplication, par l'Ukraine, des accords de Minsk.

Ce qu'elle revendique, maintenant, c'est : a) la disparition pure et simple de l'Ukraine en tant que pays et des Ukrainiens en tant que peuple, b) la guerre mondiale contre "l'Occident satanique".

Il faudrait vraiment que vous mettiez vos fiches à jour si vous voulez passer pour un élément crédible d'une quelconque cinquième colonne.

"Tous les conflits dans lesquels les Américains se sont investis, voire ont instrumentalisé de A à Z, sont dictés par la crainte de perdre leur suprématie et/ou de voir un grand pays communiste ou ex-communiste comme la Russie prendre l'ascendant sur l'Europe ou certains pays du monde considérés comme leur chasse gardée... Les Coréens, Vietnamiens, Cubains (pour ne citer qu'eux) en savent quelque chose !"

Ah, d'accord... Donc dans la guerre entre le monde libre, d'une part, et d'autre part la Russie communiste puis néo-stalinienne, la Corée communiste, le Vietnam communiste et Cuba communiste, ce sont les seconds que vous défendez.

Ça fait des années que je dis que vous n'êtes ni plus ni moins qu'une communiste, mais c'est bon que vous ayez fait finalement votre coming-out.

Gaulliste, mon c... !

"Quant aux viols et tortures en temps de guerre, ils ne sont pas une spécificité des soldats russes. Demandez plutôt aux vétérans de la guerre d'Algérie ou du Vietnam dont certains en matière d'horreur ont connu le pire !"

D'aaaccord. Donc à partir du moment où l'on peut trouver le mal quelque part, le mal ailleurs est justifié ?

Vous serez donc d'accord pour que les "Palestiniens" enfournent la totalité des Juifs dans des chambres à gaz, puisqu'un petit moustachu amateur d'art l'a déjà fait ?

Quand je dis que la morale n'est pas affaire de "moi ch'pense que", mais affaire de vérité et donc de raisonnement...

Serge HIREL

@ Axelle D | 18 mai 2024 à 13:36

Vous avez parfaitement raison, les Américains agissent avant tout en fonction de leurs intérêts propres. Le cas le plus récent : Gaza. Biden tance publiquement Netanyahou à propos des dégâts collatéraux que provoquerait une action de masse sur Rafah, non par vertu morale - il n’a que faire des Palestiniens - mais pour éviter d’apparaître son « complice » dans les pays arabes, ce qui pourrait provoquer des remous dans les relations pétrolières entre eux et les Etats-Unis.

Il arrive même que, pour satisfaire ses intérêts militaires et économiques, Washington tire dans le dos de ses alliés. Nul diplomate âgé n’a oublié le discours au vitriol, à charge contre la France, rédigé en 1957 par un jeune sénateur démocrate du Massachusetts, John Fitzgerald Kennedy. Il y prônait avec vigueur l’indépendance de l’Algérie... contrée dont, à l’époque, Paris exploitait les immenses réserves de pétrole et de gaz...

Sans oublier non plus que les Etats-Unis pouvaient espérer de cette indépendance que les nouveaux dirigeants algériens, ennemis du « colonisateur », nous priveraient de Colomb-Béchar, de son polygone atomique et de sa base d’essais de nos fusées. Ce qui aurait pour effet de réduire notre compétitivité en matière de conquête spatiale et notre indépendance dans le domaine de la défense.

Ceci n’empêche pas de respecter la bravoure des GI’s qui sont tombés en France en 1944 et nous ont sortis des griffes nazies... même si leur gouvernement, qui avait déjà imaginé une nouvelle monnaie française, avait le projet de placer sous tutelle la nation qu’ils libéraient...

Axelle D

@ Marcel P

Je vous parle de diplomatie ce qui suppose des négociations et le respect de conventions entre deux parties ou deux Etats et vous nous faites un parallèle avec la capitulation acceptée sans condition par Pétain et son gouvernement en 1940.
Ce qui n'a vraiment, mais vraiment rien à voir !

Or concernant le conflit en Ukraine, qui n'a pas honoré les accords de Minsk, qui s'est refusé à toute négociation, seulement obsédé par l'idée d'adhérer à l'OTAN, véritable chiffon rouge agité sous le nez des Russes depuis la chute de l'URSS ?

Quant aux intérêts poursuivis par les Etats-Unis dans cette guerre, ils sont évidents et vous ont été rappelés par plusieurs commentateurs. Nul n'est besoin d'être un grand observateur pour constater que tous les conflits dans lesquels les Américains se sont investis, voire ont instrumentalisé de A à Z, sont dictés par la crainte de perdre leur suprématie et/ou de voir un grand pays communiste ou ex-communiste comme la Russie prendre l'ascendant sur l'Europe ou certains pays du monde considérés comme leur chasse gardée... Les Coréens, Vietnamiens, Cubains (pour ne citer qu'eux) en savent quelque chose !

Quant aux viols et tortures en temps de guerre, ils ne sont pas une spécificité des soldats russes. Demandez plutôt aux vétérans de la guerre d'Algérie ou du Vietnam dont certains en matière d'horreur ont connu le pire !

Serge HIREL

@ Marcel P | 18 mai 2024 à 05:14

Allez... Une petite remise à jour toute fraîche (mise en ligne aujourd'hui à 6 h 57) pour que vous puissiez continuer à saluer le magnifique effort de patriotisme de tous les Ukrainiens, qui se battent entre eux pour aller sur le front se faire massacrer... Il ne leur manque que la fleur au fusil pour ressembler à nos Poilus de 14-18. Désolé, France Info, tout comme la presse internationale qui enquête sur place et là où se sont réfugiés les déserteurs, ne semble pas partager votre opinion sur la bravoure des Ukrainiens mobilisables et leur détermination à sauver leur pays...

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/guerre-en-ukraine-pourquoi-kiev-peine-a-mobiliser-de-nouveaux-soldats_6543725.html

Xavier NEBOUT

@ Marcel P

Oui, mais c'est d'aujourd'hui dont il s'agit, et tous les observateurs sincères sont unanimes pour dire que l'Europe se fait manipuler par les USA contre la Russie de peur qu'elle s'allie avec cette dernière pour former la première puissance économique mondiale.
Vous le savez, mais comme c'est dur à admettre !

Marcel P

@ Serge HIREL

Vous devez être encore tout à vos vérités multiples et alternatives. Les Ukrainiens seraient ainsi tous en train de déserter massivement. Et pourtant Moscou n'a toujours pas soumis les Ukrainiens depuis février 2022.
On aimerait voir un tel esprit de désertion en France.

--------------------------------------------------------------------


@ Axelle D
"Une solution diplomatique n'était-elle pas préférable à l'escalade actuelle"

Genre juin 1940 ? Ça signifie quoi la solution diplomatique quand l'armée ennemie viole des adolescentes devant leurs parents ?

"Quant au rapprochement amorcé entre la France et la Russie..."

Et on a bien vu que ça a payé. On leur a filé des usines et des entreprises pendant qu'ils nous ont envoyé des espions et des agents d'influence.
Cela ne change pas le fait qu'on tue des gendarmes français en portant des drapeaux d'un pays satellite de Moscou.

------------------------------------------------------------------

@ Xavier NEBOUT

Ce qui est amusant, c'est que tous les anciens "alliés" de Moscou rejoignent l'OTAN. Maintenant qu'ils ont le choix, et que leur adhésion au Pacte de Varsovie n'est plus une obligation héritée de la guerre que Moscou a commencée en partenariat avec Berlin, sous prétexte de libération par l'envahisseur du départ. Vous savez, cette même guerre qui vous permet à vous, Français, alors que la France s'est vite soumise et ralliée à Berlin, de vous plaindre d'avoir été libérés par les USA, qui eux ne vous ont pas imposé l'économie soviétique et n'ont jamais envoyé de chars dans les rues de votre capitale pour vous imposer de rester dans l'OTAN.

Xavier NEBOUT

@ Robert Marchenoir

OK. Je vous laisse l'abbé Pierre. En fait, il ne m'a jamais beaucoup intéressé, mais il a connu tellement de gens cultivés que j'ai du mal à croire qu'il ne l'était pas quelque peu aussi.

Serge HIREL

@ Jérôme | 17 mai 2024 à 08:13
« Il nous faut donner une perspective aux Palestiniens (...) Une vie décente, ailleurs, sur d'autres terres que l'actuelle. »

Vous n’avez rien compris ! Ce que veulent les Palestiniens, c’est « leur » terre, pas une autre, « leur » terre, « de la mer à la rivière »... Ce qui passe par le génocide du peuple qui, aujourd’hui, l’« occupe ». Pas plus que la majorité des Israéliens, ils ne veulent pas de deux États. Ils ont d’ailleurs officiellement refusé cette solution avant même la création de l’État d’Israël. Ils l’ont refusée parce que l’islam n’admet pas l’existence d’une autre religion (« Après ceux du samedi, on s’occupera de ceux du dimanche »...).

Nous sommes face à une guerre de religion, voulue seulement par l’islam. Les Juifs, eux, se défendent, refusent la menace explicite d’une seconde Shoah. Que les Palestiniens, qui sont loin de maudire le Hamas, se débrouillent avec leurs frères musulmans des pays arabes... qui refusent de les accueillir.
Pourquoi aurions-nous à nous préoccuper de leur sort ? En tout cas tant qu’ils ne renient pas leurs terroristes.

----------------------------------------------------------------------

@ Marcel P | 17 mai 2024 à 04:58
« On se sait plus qui est LFI et qui est RN. »

Par contre, ce que l’on sait, c’est que vous, vous êtes mal renseigné...

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/03/05/mariage-blanc-faux-papiers-la-quete-eperdue-d-ukrainiens-pour-echapper-a-la-mobilisation_6220123_3210.html
https://www.lemonde.fr/international/article/2023/02/18/l-armee-francaise-manque-de-munitions-pour-la-haute-intensite_6162334_3210.html

---------------------------------------------------------------------


@ Claude Luçon | 16 mai 2024 à 23:43

L’Exode de mai 1940, auquel ma mère et ma grand-mère, demeurant près de Valenciennes, ont été contraintes de participer, n’a strictement rien de comparable avec la fuite à l’étranger de jeunes Ukrainiens mobilisables. Dans un cas, il s’agissait des victimes d’une guerre qu’elles subissaient, dans l’autre, il s’agit de déserteurs en temps de guerre. Seuls les Ukrainiens sont en droit d’émettre un jugement sur leur attitude. Ce qui est sûr, c’est que, pour la plupart, ils ne rentreront pas au pays. L’Ukraine est ainsi en train de perdre toute une génération, les uns tués au front, les autres réfugiés définitivement à l’étranger.
Zelensky en est-il conscient ?

Axelle D

@ Claude Luçon | 16 mai 2024 à 23:43

Toujours à côté de la plaque ! Je n'ai jamais qualifié les Américains en général de vieilles fripouilles, cela ne me viendrait même pas à l'esprit, mais seulement Biden et certains de ces "prédécesseurs".

J'ai aussi vécu et travaillé aux Etats-Unis. J'y ai gardé de nombreuses attaches, dont une partie de ma famille par alliance. C'est donc un pays qui ne m'est pas étranger, loin de là !

Quant à vos sempiternels rappels de votre petite enfance, c'est lassant !

En outre, j'ai aussi été la femme d'un militaire américain aujourd'hui décédé des suites de la guerre du Vietnam ; je serais donc la dernière à les critiquer globalement...
Quant à la dernière guerre, je sais parfaitement ce que nous Français devons aux GI's, mais aussi aux soldats anglais, canadiens, australiens, russes. Sans oublier les 600 000 combattants des troupes coloniales...

----------------------------------------------------------------

@ Marcel P | 17 mai 2024 à 04:58

Vous êtes pathétique dans votre acharnement à vouloir déformer et caricaturer tout propos qui ne vous convient pas. Sans même vous donner la peine de lire et comprendre un raisonnement (par analogie) vous balancez vos scuds aveuglément, persuadé que vous possédez la vérité première, à la manière de Marchenoir ou de Giuseppe.

Par ailleurs, je ne vois pas le rapport entre nos gendarmes qui se sont fait tuer par des Kanaks nationalistes et racistes enragés et le conflit entre la Russie et l'Ukraine, lequel conflit bien que la Russie soit l'agresseur aurait sans doute pu être évité si les accords de Minsk avaient été appliqués dès leur signature (alors que l'Ukraine forte de son désir de rejoindre l'OTAN s'est empressée de les renier).

Une solution diplomatique n'était-elle pas préférable à l'escalade actuelle ? Plutôt que de mettre l'huile sur le feu en lançant la menace ridicule de couler l'économie russe par des mesures de rétorsion qui se sont retournées contre nous !

Quant au rapprochement amorcé entre la France et la Russie après l'effondrement de l'URSS, je ne l'ai pas inventé. Ou alors expliquez-nous pourquoi Chirac, entre autres, avait tant fait durant ses deux mandats pour établir de bonnes relations avec la fédération russe et ses dirigeants, allant jusqu'à remettre la Légion d'honneur à Poutine ? Même topo pour Sarkozy. Avec Hollande ce fut l'inverse et l'amorce d'un refroidissement qui n'a fait que s'intensifier avec Macron !

Concernant les déserteurs ukrainiens, j'en ai rencontré quelques-uns ici et qui s'en vantent, ils se sont installés en France en bénéficiant de toutes sortes d'aides et priorités pour se loger, trouver un travail, scolariser leurs enfants, se faire soigner gratis et faire venir toute leur petite famille !
Quant aux statistiques que j'ai déjà citées concernant la fuite des populations, je ne les ai pas inventées ; il suffit de vérifier.

Et autant je suis prête à aider de vrais réfugiés, ce que j'ai déjà fait à de multiples reprises, autant je méprise les profiteurs de guerre et ceux qui fuient leur devoir et déshonorent leur patrie !

duvent

@ Tipaza | 17 mai 2024 à 09:15

Ô Tipaza, je vous prenais pour un poète
et vous n'êtes qu'un pignouf* !
Oui, vous n'êtes qu'un pignouf !
Qui prend la pose
Cela souvent le pignouf l'ose
Je ne lui en veux pas, il me fait rire et ne le sait pas
c'est pourquoi je lui adresse ce que Hugo a écrit plus bas...

Ô poète

« Ô poète ! pourquoi tes stances favorites
Marchent-elles toujours cueillant des marguerites,
Toujours des liserons et toujours des bleuets,
Et vont-elles s'asseoir au fond des bois muets
Laissant sur leurs pieds nus, lavés par les eaux pures,
Ruisseler les cressons comme des chevelures ?
Pourquoi toujours les champs et jamais les jardins ?
D'où te viennent, rêveur, ces étranges dédains ?
Loin des buis rehaussant le sable des allées,
Loin du riant parterre aux touffes étoilées,
Bordé d’œillets en foule empressés à s'ouvrir,
Pourquoi fuir, et pourquoi ne pas faire fleurir
Dans tes vers, où sourit l'heureux printemps qui t'aime,
Le blanc camélia, le jaune chrysanthème ?

Et le poète dit : « Nous y viendrons un jour.
Versez dans vos jardins plus de joie et d'amour.
La rêverie a peur des portes et des grilles.
La Liberté, parmi les socs et les faucilles,
Chante dans les prés-verts et rit sous le ciel bleu.
L'homme fait le jardin, les champs sont faits par Dieu. »

Victor Hugo.
Recueil - Toute la lyre (1888 et 1893).

Notez ceci Tipaza : celui qui vante la sottise est un sot, celui qui veut faire taire le sot est un sot lui-même, celui qui croit l'avoir fait taire est plus sot encore, mais celui qui rit avec le sot est bon, car rien n'est plus saugrenu, n'est plus étonnant, n'est plus vivant que le rire de l'homme de bien au spectacle du sot.

Il est humain et concevable de ne pas accabler celui qui par flagornerie et convoitise suit le banquet, car comme pour la hyène qui suit la lionne, c'est ici, la faim qui tenaille et légitime ce que la vertu et la morale réprouvent... Ce que l'homme crée l'homme le détruit, ce que l'homme aime l'homme le hait, ce que l'homme veut, l'homme l'exècre, et ce que l'homme voit n'existe pas …

*Voir dans le dictionnaire

Xavier NEBOUT

@ Robert Marchenoir

J'entendais "performance spirituelle" au sens propre, c'est à dire la mystique, ou encore la capacité retenue à quitter son corps par la spiritualité.

D'autre part, contrairement à ce qu'on voudrait me faire dire, je n'ai jamais situé l'Islam au-dessus du christianisme à cet égard, mais à condition que ce soit celui du XIIe siècle, celui du temps des abbayes, et non de Vatican II.
En l'état, je situe les ordres monastiques chrétiens avant l'Islam, mais l'islam pacifique avant ce qu'est devenu le catholicisme séculier, le pire étant en tout état de cause l'athéisme.

Enfin, le problème posé par l'islam agressif est celui du mépris qu'inspire l'Occident et particulièrement la France avec notre psychopathe international et l'apologie des LGBT.

--------------------------------------------------------------------

@ Axelle D

Je vous suggère de vous pencher longuement sur ce qui suit.

1.0.1. Le Reg Veda (X,129).
Il n’y avait ni être ni non-être, ni homme ni âme. Il n’y avait que le principe unitaire qui n’inspirait que lui-même puisqu’il n’y avait pas d’esprit. Le vide d’être était caché par le néant, mais l’énergie provoquée par le vide d’être du principe unitaire donna naissance à la potentialité de ce dernier qui devint ainsi le Père (âbhû) entouré de vacuité. De la paternité du principe unitaire naquit l’amour qui généra l’esprit au sens de conscience de l’Être. De l’Esprit naquit la polarité de l’être et du non-être.

Cela date de quelque 3000 ans sur des concepts dont l'origine est située à 20 000 ans, alors que le judaïsme est une composition datant de l'expulsion des juifs de Babylone vers 500 avant JC.

----------------------------------------------------------------------

@ Marcel P

L'Europe et les Russes avaient tout à gagner à s'unir face aux USA d'un côté et à la Chine de l'autre, si bien que les USA s'y sont opposés très habilement via la pègre intellectuelle woke-LGBT (etc. autocensuré), ce qui nous vaut d'être leurs esclaves, et en plus et à juste titre : le mépris du reste de la planète.

Comme tout le monde sait cela, la question est de savoir si vous êtes idiot ou si vous faites semblant.

Robert Marchenoir

@ Xavier NEBOUT | 17 mai 2024 à 05:23
« L'abbé Pierre inculte ? Voilà bien là une affirmation qui illustre votre propension à rabaisser ceux qui ne vous conviennent pas. Dites plutôt que sa culture n'est pas la vôtre. »

Ce n’est pas mon affirmation. Comme je l’ai dit, c’est celle de Michel-Antoine Burnier et Cécile Romane. Qui l’ont longuement rencontré et écouté pour un livre d’entretiens. Avec son accord, manifestement.

Leur but n’était donc pas de « le rabaisser car il ne leur convenait pas », comme vous le dites de façon malhonnête.

Ils expliquent en quoi l’abbé Pierre était inculte, comme je vous l’ai dit. Il ne connaissait rien à l’histoire. Il lisait uniquement des ouvrages religieux. Il ignorait comment Hitler était arrivé au pouvoir.

J’ai indiqué la source de mes informations.

Je vous ai donné le lien.

Vous ne l’avez pas lu.

Ou bien vous l’avez lu, et vous l’ignorez délibérément.

Donc, voici à nouveau la citation :

« L’abbé Pierre parle de Dieu et de la Bible tout le temps, ne lit que des livres de religion. L'abbé est d'une grande inculture historique. En 1993, il nous a confié qu'il venait de comprendre, en lisant un livre, comment Hitler avait pris le pouvoir. »

Et voici à nouveau le lien :

https://www.liberation.fr/france-archive/1996/06/07/l-abbe-pierre-un-antijudaisme-qui-date_175116

Oui, il y a des ignorants et des savants, des incultes et des gens cultivés. Il y a des gens qui sont en haut et des gens qui sont en bas. Il y a le mal et il y a le bien. Il y a le faux et il y a le vrai. Il y a des gens qui sont meilleurs que d’autres, en telle ou telle matière. Il est important de faire la distinction, et de la faire connaître.

D’ailleurs vous passez votre temps à la faire.

Mais ça ne vous empêche pas de dénier ce droit aux autres. Lorsque les autres montrent que votre ami l’abbé Pierre est un ignare antisémite et négationniste, alors ils le « rabaissent », ce qui ne serait pas bien.

Il faut, au contraire, rabaisser l’abbé Pierre tant que l’on peut. C’est une nécessité morale. Je viens de vous expliquer pourquoi, et vous avez été incapable de me réfuter.

Vous prétendez, également, que l’abbé Pierre ne me « conviendrait » pas, ce qui serait la cause de mon « rabaissement » de sa personne.

Insinuant par là que ce serait pur caprice de ma part, préjugé sans fondement, injustice basée sur l’ignorance.

En effet, l’abbé Pierre ne me « convient » pas, c’est le moins que l’on puisse dire.

Et je vous ai expliqué pourquoi.

Ma raison est fondé sur les faits, et mon motif est juste.

Vous avez échoué à démontrer qu’elle n’était pas fondée en fait, et qu’elle n’était pas fondée du point de vue de la morale.

En fait, vous n’avez même pas essayé.

Mais ça ne vous empêche pas de tenter de me rabaisser moralement, moi, sous prétexte que je dénonce l’ignorance, le mensonge et la malfaisance de votre ami antisémite et négationniste l’abbé Pierre.

Vous êtes un fanatique, Nebout. Un fanatique, un superstitieux et un sectaire. Vous vous excluez du monde des personnes civilisées avec lesquelles il est possible d’échanger rationnellement.

De plus, c’est vous qui êtes inculte. Car vous confondez deux sens entièrement différents du mot culture :

« Dites plutôt que sa culture n'est pas la vôtre. »

En disant cela, vous confondez les moeurs, la vision du monde, les habitudes de vie, la religion avec le savoir.

Les premières sont infiniment diverses. Le second est unique.

Lorsque Burnier et Romane disent que l’abbé Pierre était inculte, ils signifient qu’il était ignorant. Pas qu’il était catholique alors que d’autres seraient bouddhistes ou athées.

L’histoire fait partie du savoir. Elle ne varie pas selon la culture. Elle est vraie ou elle est fausse. Il n’y a pas « ma vérité » et « la vérité du type d’en face ». Il y a le vrai et il y a le faux, même s’il peut être plus difficile d’établir la vérité en histoire que, par exemple, en physique.

Il en va de même pour la morale, d’ailleurs. « Moi ch’pense que » n’est pas un argument moral. Le négationnisme de la Shoah est une abomination.

Pas un mot, dans vos commentaires successifs, sur le pogrom du 7 octobre 2023, et les moyens pour Israël de se défendre. C’est pourtant cela, le sujet.

Lisez le dernier billet de Philippe Bilger, il vous est destiné :

https://www.philippebilger.com/blog/2024/05/pourquoi-quand-on-voit-nose-t-on-pas-dire-.html

Aliocha

https://www.youtube.com/watch?v=GvtTnsL20cY

"C’est pourquoi, après la mort du Christ, il n’y a plus de « sacrifices » dans le christianisme. Car la projection d’une relationalité mal vécue conduit le « soi », qu’il soit d’un groupe ou d’individus, à se protéger contre « un autre » ou à prendre du sens contre « un autre ». Tandis que l’impulsion par des signes de relationalité bien vécue se dirige vers l’autre, se lie d’amitié et tend à embrasser l’autre : défaire la rivalité, la vengeance, etc. La vraie transcendance est à côté de nous : la relocalisation fraternelle de Dieu par Jésus.

Par parenthèse, j’espère que vous pourrez voir à quel point cette question est absolument au centre de certaines difficultés qui se sont révélées au grand jour dans le pontificat du pape François. Vatican II avait déjà amorcé le mouvement vers une ecclésiologie de l’horizontalité – avec l’image du Peuple de Dieu, l’idée que nous sommes en chemin, un peuple pèlerin, cheminant ensemble « sun hodos ». C’est le sens de la synodalité, avec la compréhension de la révélation comme un processus qui passe par « gestis et verbis » plutôt que « verbis et gestis » – la relationnalité vient avant la rationalité. Ce mouvement vers l’horizontalité menace sérieusement ceux qui souhaitent s’accrocher à une verticalité fictive. Ces personnes ont besoin que l’Église soit garante d’une fausse transcendance, en fait une idole. L’un des problèmes auxquels l’Église a été confrontée après Vatican II était que, bien que nous ayons commencé à comprendre bon nombre des conséquences de la révélation latérale de Dieu, la compréhension de base du salut au niveau populaire a encore trop souvent dépendu d’un modèle faussement sacrificiel de la mort du Christ.

L’un des merveilleux cadeaux que nous a laissés René Girard, c’est qu’en défaisant ce récit faussement sacrificiel de la mort du Christ, et en permettant ainsi au mot « sacrifice » d’être complètement resignifié, il nous a donné un moyen de commencer à vivre au niveau sacramentel les signes anthropologiques trop longtemps célébrés dans la fausse transcendance du sacrifice. Je remarque comment certains de ceux qui ont protesté contre l’abrogation par le pape François de Summorum Pontificorum dans sa lettre apostolique Traditionis Custodes ont fait référence à la compréhension particulière du sacrifice à laquelle ils adhèrent et qu’ils ont mise en acte dans leur propre réappropriation de la messe de Saint Pie V. Ce sont les équivalents catholiques de ces évangéliques qui tiennent à la théorie de l’expiation comme substitution pénale. Vous pouvez dire si une fausse transcendance est à l’œuvre par le fait qu’elle construit des murs contre les autres et crée la bonté par comparaison avec les autres. Alors que la véritable transcendance se manifeste lorsque nous permettons au Saint-Esprit d’abattre nos murs, de nous laisser non préoccupés par notre propre bonté et capables de tendre la main aux autres. Tout cela, le pape François le comprend très bien, et il va nous falloir pas mal de temps pour nous convertir à cette ecclésialité latérale et sacramentelle."

https://jamesalison.com/repenser-la-sacramentalite-apres-rene-girard/

Tipaza

@ duvent | 16 mai 2024 à 14:01

Je connaissais la Rose des vents,
Je découvre la Rosse duvent
Bof... Autant en emporte le vent.

Jérôme

Le terme antisémite ne cesse de m'interpeller.
"Inventé" par un raciste, Wilhelm Marr, afin de racialiser les juifs, il ne correspond à rien de ce que veulent lui faire dire les pseudo-philosémites. Être sémite ne recouvre pas l'unique appartenance au judaïsme. Yasser Arafat était un sémite, par exemple.

Il est par ailleurs amusant, sur ce blog par exemple, de constater à quel point le racisme le plus crasse, à base de propos pêchés au marché noir des idées nauséabondes, s'exprime, et que ce sont les mêmes qui font montre d'un philojudaïsme surjoué, censé les absoudre d'être purement et strictement des racistes racialistes qui sont finalement d'abjects racistes. Ce sont les mêmes principes racialistes qui sont évoqués envers celui qui est noir, jaune... que ceux utilisés en leur temps pour racialiser les juifs. Taille du crâne, du nez, cerveau, sexe... on sait ce que les nazis en ont fait.
Les masques sont de sortie.

Jean-Cul Méchancon ne mérite pas l'attention qu'on lui porte, c'est un apparatchik qui n'a jamais travaillé, dont le seul but est de continuer à s'enrichir quels qu'en soient les moyens. S'il faut flatter un électorat anti-juif, allez ! Un prof d'histoire millionnaire pour résumer.
Par contre, assimiler comme anti-juifs ceux qui font montre d'un tantinet de mesure dans leur adoration des gouvernants israéliens et de leurs actions relève de la mascarade godwinesque.

Les plus anti-juifs sont souvent des adorateurs du sionisme. Logique. Jean-Marie Le Pen a voulu s'engager en 56 malgré son anti-judaïsme dans la coalition en faveur de l'état d'Israël lors de la crise de Suez.
Les cathos évangélistes, intégristes, qui honnissent les juifs sont d'ardents supporters d'Israël. Des sionistes intégristes pour beaucoup d'entre eux.

Il faudra, pour les crétins qui refusent de voir les réalités, les milliers de morts palestiniens depuis des années, les brimades, les restrictions volontaires de nourriture, les privations organisées, les prétendues installations de traitement de l'eau qui fournissent une eau croupie, salée, pendant qu'à quelques kilomètres les nappes phréatiques existantes sont utilisées pour arroser des gazons, traiter les Brauman, Warschawski, Gresh et consorts d'antisémites puisqu'ils n'ont cessé d'alerter sur ces conditions de vie et le terreau de violence qu'elles ne peuvent que générer.
Ils ne disent pas que ça justifie un 7 octobre. Ils disent que ça explique la possibilité que de telles barbaries se produisent. Que quand sa propre vie ne compte d'évidence pas et que l'on vit dans une soumission humiliante il est possible de perdre la tête et de commettre des actes odieux.
Alors les Praud et autres "minescompassées" de circonstance à la vision univoque...

Pour terminer et laisser place aux herméneutes du soupçon, Israël, selon les trois cités plus haut, s'est construit sur une injustice. Maintenant il existe et il est nécessaire d'en défendre l'existence. Mais pas comme le font des Netanyahou ou des Smotrich.
Les dirigeants israéliens, à l'exception de Yitzhak Rabin, n'ont jamais voulu de deux États. Tous disent le contraire, c'est l'écot à payer à la communauté internationale pour se donner une façade présentable. Une fois cette affirmation mensongère émise, on fait ce qu'on veut.
Je ne crois pas à cette solution puisqu'elle n'est pas envisagée et me semble impossible compte tenu de l'histoire.
Il nous faut donner une perspective aux Palestiniens, en coopération avec les pays environnants. Ça passe par l'argent. Ce n'est pas grand-chose en regard de la paix pour les juifs et les Palestiniens.
Une vie décente, ailleurs, sur d'autres terres que l'actuelle.

Xavier NEBOUT

@ Robert Marchenoir

L'abbé Pierre inculte ? Voilà bien là une affirmation qui illustre votre propension à rabaisser ceux qui ne vous conviennent pas. Dites plutôt que sa culture n'est pas la vôtre.
Ceci dit je désapprouve comme vous la promotion du logement social collectif.

-----------------------------------------------------------------

@ Aliocha

À la bonne heure ! Bienvenue au royaume du compréhensible.

Votre dénonciation de l'assimilation de l'antisionisme à l'antisémitisme est bien vue. Tous les juifs ne sont en effet pas sionistes, et cela en Israël même.

Ceci dit, méfiez-vous de votre connaissance de l'Ancien Testament tant on y trouve absolument tout ce qu'on veut y trouver.
Par exemple: ceux qui ne sont pas sionistes ne vont-ils pas à l'encontre de la prise de possession de la "Terre promise", fût-ce implicitement au prix du génocide de leurs occupants ?

Marcel P

Marrant. Nos gendarmes se font tuer en Nouvelle-Calédonie par des militants qui portent notamment des drapeaux de l'Azerbaïdjan, même pays qui depuis quelques années finance les indépendantistes anti-français de tous les territoires d'outremer. Et on a encore des Axelle D pour s'inquiéter de liens rompus avec Moscou - comme si l'Azerbaïdjan n'était pas un pion de Moscou, comme si les Azerbaïdjanais avaient des intérêts personnels dans les outremers.

On peut lire "Alors qu'après l'effondrement de l'URSS, plusieurs tentatives de rapprochement s'étaient opérées entre la toute nouvelle fédération russe et ses voisins.
Or de ce genre d'accord les Américains, voulant à tout prix conserver leur chasse gardée, ne voulaient surtout pas."

Mais Axelle D est plus maligne que les Polonais, les Finlandais, les Baltes, elle sait mieux qu'eux ce qui est bon pour eux. Et ce serait du fait des USA, et pas du tout du fait que Vladimir Poutine ponde des textes où il explique que tous ces pays n'ont pas d'existence légale, qui fait que tous ces pays, en fait de rapprochement avec la Fédération, se sont rapprochés de l'OTAN. C'est parce que l'OTAN est trop malfaisant que ces peuples idiots se méfient des Russes, et pas du tout parce qu'ils ont fait face chacun à des invasions multiples, à chaque opportunité, au cours du dernier siècle !

"Guignol", écrit Axelle D, qui prétend que l'Ukraine serait en pleine désertion alors que personne n'imaginerait la France fichue de résister plus de trois jours à une invasion de Moscou.

Marrant aussi. On découvre que Valéry est contre Israël, avec Mélenchon. "Il n'y a que trente pays dans le monde qui définissent le Hamas comme terroriste, les autres non. Il y aurait beaucoup à dire et rappeler" dit-il. Vraiment ? On en trouve d'autres, qui doutent du caractère terroriste du Hamas ? Et de Al-Qaïda et de l'EI aussi ? C'est amusant aussi, cette expression, "tentative de questionner le narratif officiel". C'est évidemment de l'anglais traduit littéralement. C'est assez moche. Et cocasse venant de Radio Moscou.

Décidément, ce blog est la tribune du camp anti-occidental décolonial. On se sait plus qui est LFI et qui est RN.

Axelle D

@ Xavier NEBOUT, 16 mai 08:21

Ne travestissez pas mes propos SVP.

J'avais écrit que (pour un chrétien) c'était trahir sa foi en Dieu le Père que nier ou renier ses racines juives. Ce que je maintiens : les racines juives de la foi chrétienne sont indéniables (lectures de la Parole, rituel de la messe...).

Les Juifs, auxquels Dieu a parlé les premiers, sont donc bien les frères aînés dans la foi de tout chrétien qui ne renie pas ses origines (spirituelles).

https://youtu.be/5y-82nFxlM0?si=-MzM3iYiQ7dbD76e

Robert Marchenoir

@ Xavier NEBOUT | 16 mai 2024 à 21:22
« Je n'ai pas parlé des juifs, mais du judaïsme dont ils sont peut-être les premières victimes. »

Mais vous n’expliquez pas en quoi, ni pourquoi. Qu’un peuple soit victime de sa religion n’est pas inenvisageable en soi. Je tiens, pour ma part, que c’est le cas des musulmans, et je ne suis pas le seul à le dire. Beaucoup d’ex-musulmans sont de cet avis. Mais les Juifs ?

Karl Marx pensait comme vous. Il voulait libérer les Juifs de ce qu’il pensait être la malédiction de l’argent. Il leur voulait du bien, en somme. On ne peut pas dire que ça se soit bien terminé.

« Dans un pays éduqué à l'incompréhension du fait religieux, il ne vient pas à l'idée que les religions soient inégales dans leurs performances spirituelles. »

Non seulement cela me vient à l’idée, mais je passe mon temps à le démontrer. C’est juste que nous n’avons pas la même échelle de valeurs… c’est l’islam que je mets en bas, pour ma part.

Et puis je n’emploierais pas l’expression de performances spirituelles. Le nom me paraît quelque peu incompatible avec l’adjectif. Restons prudents, et parlons plutôt de civilisation.

hameau dans les nuages

@ Robert Marchenoir | 16 mai 2024 à 22:04

Je n'ai pas connu le père Emptoir mais dans votre démonstration vous oubliez le rôle non négligeable de vos amis ukrainiens dans la chasse aux juifs.

https://fr.timesofisrael.com/lambivalence-des-survivants-ukrainiens-de-la-shoah-quant-a-la-guerre-en-ukraine/

Aliocha

Tiens, oui donc, parlons d'inculture, cela permettra aux manipulés de comprendre leur méprise :

"YAKOV M. RABKIN — Quelques esprits vifs parmi ces nouveaux Israéliens ont paraphrasé les paroles du poète russe du XIXe siècle, Alexeï Nekrassov, « Tu peux ne pas être poète, mais tu dois être citoyen », paroles qui ont acquis une nouvelle pertinence en Israël : « Tu peux ne pas être juif, mais tu dois être sioniste. » En effet, pour les immigrants de l’ex-URSS, il est naturel d’appartenir à la « nationalité juive », concept qui prend ses origines dans les bourgades juives de l’ancien Empire russe. Ce concept national est adopté, dans l’ordre chronologique, par l’Union soviétique, l’Allemagne nazie et l’État d’Israël. Partout ailleurs, les juifs constituent un groupe religieux que l’on peut quitter si l’on ne veut plus pratiquer le judaïsme. Comme l’a démontré la Shoah, on ne peut pas quitter la « nationalité juive ». Quoique dans des circonstances moins tragiques, les juifs soviétiques ne pouvaient guère la quitter non plus. Leur conscience collective, largement démunie de toute référence judaïque, correspond donc le mieux à l’image du sioniste. Créé par les juifs de Russie, l’État d’Israël continue de trouver un écho parmi les juifs russes les plus éloignés du judaïsme. Et c’est parmi les Israéliens d’origine soviétique que l’on trouve souvent des positions politiques proches du fascisme, dont celle en faveur d’une déportation de tous les Palestiniens."

https://www.cairn.info/revue-internationale-et-strategique-2004-4-page-17.htm

Claude Luçon

@ Axelle D | 16 mai 2024 à 16:33

"Ce n'est pas parce que Biden a qualifié Poutine de "crazy son of a bitch" qu'il faut lui emboîter le pas."(AD)
Correction :
C'est précisément parce que Biden a qualifié Poutine de "crazy son of a bitch" qu'il faut lui emboîter le pas.

"Biden quant à lui est une vieille fripouille (son of a gun) tout comme ses prédécesseurs," (AD)
Addition :
"Si les Ricains n'étaient pas v'nus ...!" Nous n'existerions probablement pas soit dès 1917, au plus tard en 1940 ! Je les aime bien ces fripouilles d'Américains !
Moi si, j'étais déjà né en 1940, depuis dix ans ! Vous clairement pas ! Je les aime tant que j'en ai épousé une et l'ai conservée de 1957 à 2012, je l'aurais gardée plus longtemps volontiers !

"On en veut pour preuve que plus de 30 % des Ukrainiens ont fui leur pays, dont beaucoup d'hommes jeunes voulant échapper à la mobilisation" (AD)
Précision :
En 1940 plus de 30 % de Hollandais, Belges et Français ont fui leur patelin, derrière les armées française et britannique qui fuyaient les SS du Poutine de l'époque

J'admire votre culot, pour ne pas dire insolence, vous n'avez même pas le courage de commenter ici sous votre patronyme et vous critiquez les Ukrainiens et les Américains ?

Entre vous et moi, quel est votre complexe ?

Robert Marchenoir

@ Valéry | 16 mai 2024 à 13:50
« Mais une chose m'avait marqué, il y a quelques années. C’était l'Abbé Pierre, dans une interview. Il disait : nous, l'Occident, avons fait la Shoah et sommes responsables. Les musulmans n'y ont pas participé, PAS un seul. »

L’ennui, c’est qu’il ment. Ou qu’il est ignorant, si l’on tient à une extrême indulgence à son égard.

Pour commencer, vous devriez mieux choisir vos références. L’abbé Pierre est un homme auquel on peut reconnaître certains mérites (j’ai, pour ma part, expliqué ici pourquoi il avait fait un mal immense concernant ce précisément dont on le crédite, c’est à dire l’amélioration du logement en France). Mais c’était un inculte.

Michel-Antoine Burnier et Cécile Romane, qui lui ont consacré un livre d’entretiens, témoignent : « Il parle de Dieu et de la Bible tout le temps, ne lit que des livres de religion. L'abbé est d'une grande inculture historique. En 1993, il nous a confié qu'il venait de comprendre, en lisant un livre, comment Hitler avait pris le pouvoir. »

Et puis, surtout, c’était un antisémite manifeste, qui a soutenu le négationniste de la Shoah Roger Garaudy.

Concernant les propos que vous évoquez, non seulement il est faux de dire que pas un seul musulman n’a participé à la Shoah, mais, bien au contraire, de nombreux musulmans et des chefs musulmans éminents ont combattu dans les rangs SS, ont été les alliés actifs d’Hitler, ont fait sa propagande, ont aggravé le bilan de la Shoah et ont précédé Hitler dans la préconisation du génocide juif.

Ces faits sont tellement connus que je m’étonne de vous voir les ignorer. Plusieurs livres d’histoire ont été consacrés à ce sujet. Vous devriez les lire avant d’écrire des propos aussi imprudents que les vôtres (le r est peut-être de trop).

Le grand mufti de Jérusalem Hadj Amin al-Husseini, ça ne vous dit rien, vraiment ? La division SS musulmane Handschar qu’il a aidé à recruter, vous n’en avez jamais entendu parler ? Les émissions de radio où il exhortait les Arabes à exterminer les Juifs, avec les moyens mis à sa disposition par les nazis à Berlin, c’est une découverte, pour vous ? Les Juifs qu’il a demandé avec succès aux nazis de ne pas envoyer en Palestine, en 1943, ils sont morts dans leur lit, à votre avis ?

Tous ces faits ont déjà été évoqués ici, il y a peu. Vous devriez être un peu moins péremptoire et écouter un peu plus les autres, si vous voulez apprendre quelque chose.

Lisez ces livres :

Djihad und Judenhaß : Über den neuen antijüdischen Krieg - Matthias Küntzel

Nazis, Islamists, and the Making of the Modern Middle East - Barry Rubin and Wolfgang G. Schwanitz

Islam and Nazi Germany’s War - David Motadel

Giuseppe

En fait dans notre pays on vit un drôle de souk !
Et dire que nous avons un haut commissaire au plan, rataplan ! Notre Bêêêrou national, c'est à se demander ce qu'il fiche, il va me faire regretter le Rouge-Brun Berger gorgé de mandats et d'indemnités... Je plaisante bien sûr.

LFI et son grand amour Frériste, la Nouvelle-Calédonie en flamme, le FN/RN qui bien sûr va régler tout cela et comme le barbier “Demain, on rase gratis” qui avait mis une pancarte à l’entrée de son commerce avec cette phrase. Il laissait cette pancarte tous les jours pour attirer les clients, mais quand ils venaient se faire raser, il leur disait que la gratuité était pour le lendemain. Ainsi, il ne tenait jamais sa promesse et c’était toujours payant.

Drôle de démocratie, j'ai entendu dire à Obono des inepties et des âneries d'une crasse bêtise qui mérite le podium des JO.
Elle confond tout, le tableau qu'elle dépeint n'existe pas, le nickel de la Nouvelle-Calédonie ne vaut pas un clou, plus on creuse pour en tirer, plus nous rajoutons de pognon de nos poches de contribuables.

Le cours a été divisé par deux et cela ne fait que commencer, la bagnole électrique a aiguisé les appétits mondiaux de l'Indonésie à tous le nouveaux acteurs.
Quant au patchwork des citoyens qui y vivent c'est inextricable, d'autant plus que quand la misère s'en mêle tout est amplifié, haine, rancoeur et tout ce qui va avec.

LFI fait plus que fricoter avec les Fréristes, le FN/RN n'a pas changé ils propageront le choléra, quant à MOURZEM même s'il fait un peu mieux que la Grande Bourgeoise, pour le moment il ne sont pas inquiétants. Les deux autres vont tout casser, vendre le pays à la découpe, ils sont incapables de gouverner, entre un excité et une qui ne sait toujours pas compter, l'avenir s'annonce pour le moins aussi noir qu'un tableau de Pierre Soulages.

Xavier NEBOUT

@ Robert Marchenoir

Je n'ai pas parlé des juifs, mais du judaïsme dont ils sont peut-être les premières victimes.

Dans un pays éduqué à l'incompréhension du fait religieux, il ne vient pas à l'idée que les religions soient inégales dans leurs performances spirituelles.

Ferez-vous exception ?

Aliocha

@ Robert Marchenoir

Venez donc me chercher sur la Bible, vous allez encore vous ridiculiser à hiérarchiser au nom de l'amour du prochain, suprémaciste que vous êtes.

"Car le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit."

https://saintebible.com/romans/14-17.htm

Quant à la différence entre l'antisionisme et l'antisémitisme, le débat est ouvert chez les juifs eux-mêmes, certains suggérant que l'idée que tous les juifs soutiennent le sionisme et l'État d'Israël n'est qu'un mythe à consonance antisémite.
Comme quoi, tous les arguments se retournent et vos accusations infamantes n'y changeront jamais rien.

Quant à notre tendance persécutrice, ce nous tous que vous n'entendrez jamais, demandez donc à ceux que vous traitez d’inférieurs en permanence ce qu'ils en pensent.

Cyril Lafon

Sans m'étendre longuement sur ce fort nauséabond parti, dont je n'aspire qu'à penser que son élimination politique de notre pays ferait un très grand bien à ce dernier, un bol d'air inimaginable, une éviction salutaire, un débarras inespéré, quand on voit la manière dont ce parti appréhende le Rassemblement national, je plussoie devant le qualificatif employé par Raphaël Enthoven.

Comment éliminer ce parti ?
En attribuant à Jean-Luc Mélenchon 2 % des voix au premier tour du prochain scrutin présidentiel, on se rappellerait l'insolite résultat d'Anne Hidalgo en 2022.
Puis en élisant au maximum deux députés de ce parti aux élections législatives qui suivront le scrutin présidentiel, bien sûr deux bons députés évoqués par Monsieur Bilger.

Il serait fort louable également, eu égard aux aboiements de Jean-Luc Mélenchon sur le Rassemblement national, les banquiers, les hommes d'affaires, les riches, Israël, le Hamas ou la Police, de ne pas lui accorder les 500 parrainages requis qui sont à déposer au Conseil constitutionnel pour concourir à l'élection présidentielle.

Ils seraient sans doute quelque peu obligés de se taire, ils seraient quasiment inaudibles, surtout avec un nombre de députés du RN qui s'exprimerait avec trois chiffres.
Que l'avenir m'entende !

Ellen

Je vois bien Jean-Luc Mélenchon sur la scène de théâtre tenant le rôle principal de Goebbels.

Axelle D

@ sylvain
@ Claude Luçon

Le terme Cinglé ne convient pas (avec C majuscule)
Et...
Ce n'est pas parce que Biden a qualifié Poutine de "crazy son of a bitch" qu'il faut lui emboîter le pas.

Poutine est tyrannique mais il n'est certainement pas cinglé.

Biden quant à lui est une vieille fripouille (son of a gun) qui tout comme ses prédécesseurs, en plus tortueux, a allumé la mèche et fait grimper la provocation OTAN en coupant "définitivement" l'Europe de la Russie (et toutes les vieilles démocraties occidentales de le suivre comme des caniches bien dressés !)

Alors qu'après l'effondrement de l'URSS, plusieurs tentatives de rapprochement s'étaient opérées entre la toute nouvelle fédération russe et ses voisins.
Or de ce genre d'accord les Américains, voulant à tout prix conserver leur chasse gardée, ne voulaient surtout pas.

Tandis que le guignol Zelensky jouait sa propre partition au détriment de son peuple dont bien loin d'être le serviteur et encore moins le sauveur, il n'est qu'un pathétique et cynique fossoyeur.
On en veut pour preuve que plus de 30 % des Ukrainiens ont fui leur pays, dont beaucoup d'hommes jeunes voulant échapper à la mobilisation. Au moins 7 000 000 disent qu'ils n'y reviendront jamais, ce qui est considérable rapporté à la population totale (environ 30 000 000).

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 15 mai 2024 à 08:23
« Quand donc tirerons-nous enseignement de l'image du Dieu vivant, cet Hébreu cloué par nous tous sur une croix romaine ? »

Parlez pour vous. Personnellement, je n’ai jamais cloué Jésus sur la croix. Je ne voudrais pas parler abusivement au nom des autres, mais je ne crois pas, non plus, qu’aucune des personnes présentes l’ait fait.

Cessez donc cette habitude détestable des communistes, qui disent « nous » quand ils veulent dire « je ».

Cela étant dit, vous avez cloué le Juif Jésus sur la croix ? Mazette ! Bel exploit ! Mais c’est donc que vous êtes un antisémite enragé, ou bien ? Torturer à mort une personnalité juive aussi éminente que Jésus, Jesus fucking Christ, comme diraient nos amis américains, si ça ce n’est pas de l’antisémitisme, alors je ne sais pas ce que veut dire ce mot.

On s’étonne d’autant plus que vous fassiez semblant de récuser l’antisémitisme, à l’aide de ce truc rhétorique typiquement communiste et mélenchonien :

« Il ne serait plus possible alors de confondre antisionisme et antisémitisme […] »

Ben voyons… Toujours aucune précision sur ce en quoi consisterait l’antisionisme, par opposition à l’antisémitisme. Sauf, bien sûr, si l’on lit entre les lignes la suite de votre, euh… « raisonnement » :

« […] phénomène qui ne témoigne que de notre ignorance et de notre incapacité à accéder au souverain bien, qui est la paix, sans user de la force. »

Ah, voilà. Donc, les Israéliens, après s’être fait, comment disiez-vous, déjà ? clouer sur une croix le 7 octobre, devraient régler le problème… sans user de la force.

Ce qui amènerait la paix.

Alors qu’ils ont en face d’eux des gens que ça ne gêne nullement de les brûler vifs.

C’est sûr, ça va marcher.

À part ça, vous n’êtes pas du tout antisémite.

Contrairement aux apparences, votre antisémitisme à vous n’est pas la version chrétienne traditionnelle, à rebours de l’épais nuage de fumée que vous vaporisez autour de vous. La preuve :

« Il est vraiment l'heure de la prise de conscience collective qui permettra, après les délires impériaux des illusions du pacte faustien, d'emprunter le pont d'Arcole en l'autre sens, pour rentrer au pays y construire le Royaume de Justice seul à même de garantir la Paix. »

Si vous connaissiez le b.a.-ba de la religion dont vous prétendez vous réclamer (tout en faisant un pas de côté dès qu’on commence à vous parler business sur ce point), vous sauriez que le christianisme n’a pas pour but de construire quelque royaume que ce soit sur cette terre.

Vous confondez avec le communisme. Il y a un catholicisme de gauche qui est tellement perverti qu’il n’a plus rien de chrétien. Vous illustrez parfaitement cette tendance.

---------------------------------------------------------------------

@ Xavier NEBOUT | 15 mai 2024 à 14:41
« La question fondamentale est de savoir si le judaïsme ne porte pas en lui-même la cause de toutes les catastrophes qui accablent ses adeptes et leurs victimes. »

Ben voyons… Si les Juifs sont en butte à la persécution, ce ne peut être que parce qu’ils ont quelque chose à se reprocher. L’argument de tous les harceleurs (bully en anglais), de tous les policiers politiques et de tous les délinquants d’habitude.

Là non plus, pas un mot sur ce que les Juifs auraient à se reprocher. Tout le monde sait bien que. Vous voyez ce que je veux dire.

Ben, nan. Je vois pas. On restera dans l’allusif et le diffamatoire.

« Le chrétien y répond oui par définition […] »

Parlez pour vous. Évitez d’attribuer vos vices aux autres afin de vous en dédouaner, si ce n’est pas trop vous demander.

On notera l’extrême perversité de votre, euh… « raisonnement », là encore.

« Le chrétien y répond oui par définition, mais ne pouvant le dire de peur de provoquer de nouvelles persécutions, il s'anéantit pour ne pas en être accusé, et l'islam tend à le supplanter. »

Le chrétien répond oui par définition à l’axiome le plus pur de l’antisémitisme (les Juifs sont persécutés depuis des millénaires parce qu’ils sont intrinsèquement vicieux depuis des millénaires) - ce qui montre que vous aussi, vous ignorez le b.a.-ba de la religion que vous prétendez défendre ; mais ensuite, comme le chrétien est infiniment gentil par définition, il bride son antisémitisme axiomatique jusqu’à le faire disparaître, car il se refuse à persécuter les Juifs ; ce qui le conduit à s’anéantir face à l’islam qui le supplante.

Autrement dit, non seulement l’antisémitisme fait partie de la définition du christianisme, mais ce dernier s’y réduit entièrement, puisque taire son antisémitisme conduit le chrétien à s’anéantir.

Bref : le Juif doit être anéanti (pourquoi ? par définition), et si ce n’est pas le christianisme qui s’en charge, alors ce sera l’islam.

Vous, c’est la version, disons, fasciste de l’antisémitisme : celle qui va de l’antisémitisme chrétien traditionnel à l’antisémitisme nazi, en passant par l’antisémitisme musulman.

Pour nettoyer ces miasmes, je propose ce formidable entretien avec un célèbre commentateur politique américain, libéral-conservateur et Juif déclaré, Dennis Prager. Il est interrogé par le journaliste Steven Edginton du Telegraph de Londres, un peu plus d’un mois après le pogrom du Hamas en Israël.

Dennis Prager, 75 ans, règle son compte aux afféteries habituelles de ceux qui se défendent d’être antisémites, au prétexte qu’ils seraient seulement « antisionistes » : manifester en faveur de la « Palestine » à l’issue du 7 octobre, dit-il, c’est comme manifester pendant la Seconde Guerre mondiale en faveur des civils allemands tués sous les bombes. Cela équivaut à soutenir les nazis.

L’entretien porte, plus généralement, sur le déclin de l’Occident face aux coups de boutoir de la gauche.

On notera l’extrême rigueur de Prager, qui n’hésite pas à réfléchir avant de répondre, voire à dire qu’il ne sait pas. Ce qui frappe également, c’est sa recherche de la morale en politique. Morale qui se discute et se démontre. Ce n’est pas « moi ch’pense que » ou « chacun sa vérité ». Ne parlons pas de « ouin, le monsieur il a dit que j’avais tort, je suis une pauvre victime discriminée ».

Et si vraiment les auditeurs attentifs, capables de se hisser à la hauteur de Dennis Prager, veulent trouver, dans ses propos, de quoi justifier l’antisémitisme, alors il le pourront.

Mais pas un antisémitisme irrationnel, bigot, sectaire, génocidaire tel que celui dont nous avons ici quelques échantillons. Un antisémitisme (si l’on veut) au sens d’arguments légitimes et démontrables dans le cadre d’une discussion politique relative à une époque donnée, et aux prises de position adoptées par certains Juifs s’exprimant de façon organisée en tant que Juifs.

Non pas l’hypocrite « opposition à la politique d’Israël » derrière laquelle s’abritent les prétendus « antisionistes », mais l’opposition à une politique suffisamment défendue et mise en oeuvre par suffisamment de Juifs agissant en groupe, en Occident, pour peser sur l’intérêt général.

Autrement dit, non pas de l’antisémitisme au sens habituel du terme, mais un débat légitime et nécessaire.

Je vous donne une piste : écoutez les réponses aux questions tournant autour du multiculturalisme et de l’immigration. Au boulot… il y en a pour 53 minutes d’écoute attentive (et en anglais, désolé).

Marcel P

Sur ce blog, « la question fondamentale » de Xavier NEBOUT est « de savoir si le judaïsme ne porte pas en lui-même la cause de toutes les catastrophes qui accablent ses adeptes et leurs victimes », autrement dit de savoir si le judaïsme n'est pas responsable du génocide nazi ou de l'attaque du 7 octobre 2023.

Il existerait donc un questionnement - et celui-ci serait fondamental - pour savoir si un peuple doit être éradiqué. Faut-il pousser plus loin l'explication de texte ?

LFI propose une candidate aux élections qui se revendique Palestinienne et n'a de projets que pour la Palestine. Bref, une candidate sans aucun rapport avec la France et l'Europe. Une candidate non-occidentale, voire anti-occidentale, si on écoute attentivement ce qu'elle nous dit.

Les députés LFI, ou soutenus par LFI, prennent aujourd'hui très clairement le parti des indépendantistes en Nouvelle-Calédonie. Notre presse fait le choix de leur donner largement la parole, notamment à Jean-Victor Castor de Cayenne. Pour mémoire, il est récemment parti en voyage en Azerbaïdjan pour dénoncer « le colonialisme français ». Pourquoi demande-t-on l'avis d'un type de Cayenne au sujet de la Nouvelle-Calédonie ? Mystère. Ce n'est pas comme si ces deux territoires étaient sur le même continent. Quels drapeaux qui ne font pas couleur locale portent les émeutiers en Nouvelle-Calédonie : celui de l'Azerbaïdjan.

C'est quoi l'Azerbaïdjan ? Ou plutôt, qu'est-ce qui pousse un pays comme l'Azerbaïdjan à avoir une politique hostile aux intérêts français au nom du décolonialisme ? Qui contrôle l'Azerbaïdjan et qui se revendique décolonial, mis à part Moscou ?

Un front anti-occidental est clairement dessiné. Israël en est la cible. La France en est la cible. Moscou l'organise. Nous sommes en guerre froide. Il y a un nom pour ces partisans de l'ennemi.

duvent

@ Tipaza | 16 mai 2024 à 00:00
« Lorsque les Romains entrèrent ils trouvent les bâtiments en feu et tous les juifs morts, suicidés ou entre-tués pour ne pas tomber vivants entre les mains des Romains. Cet épisode de suicide collectif est devenu un mythe chez les Juifs au point d'être devenu un mythe fondateur d'Israël, et depuis sa fondation, les officiers et les régiments d'élites de Tsahal prêtent serment sur les ruines, avec ces mots extraits d'un poème devenu célèbre :
« Non, la chaîne n'est pas rompue sur le sommet inspiré. Plus jamais Massada ne tombera. »
Ce serment rappelle la volonté de la nouvelle nation de ne jamais céder, comme les anciens de Massada ne cédèrent pas. »

La vache ! Mais c'est super fort !

Les Gaulois croyaient que le ciel pouvait leur tomber sur la tête...

Les Romains lisaient dans des entrailles ...

Les Gaulois et les Romains ont bien changé, et pendant ce temps à ce qu'il paraît, d'après Tipaza, Beniouioui pense au serment de Massada...

Je dirais si cela ne présentait pas le risque que je sois taxée d'antisémitisme : Qu'ils sont cons ces sémites ! 

Mais, comme je suis craintive et lâche, je ne dirai pas une horreur pareille, que nenni, je me contenterai de suggérer que la sottise insondable fait trouver dans des textes imbéciles des explications idiotes, pour créer des héros dont l'envergure est celle d'un morpion...

Par ailleurs, j'ai lu aussi les commentaires de Julien Julien WEINZAEPFLEN et de genau, qui font montre d'une extraordinaire lucidité, qui m'engage à penser ceci : « Qu'ils sont cons ces sémites ! »

Enfin, j'ai pris connaissance de la carte du sieur Marchenoir, que je ne reconnais plus tant il est sobre et mesuré...
Cette carte dont il ressort que seule une intelligence hors norme a pu la concevoir, cette performance géographique me conduit à demander que soient tracées par le même géographe toutes les frontières de la planète Terre, ainsi, je saurai qui sont les propriétaires de ces « No man's land, sky, sea, sex and sun... »

Oui, il faut bien le reconnaître les sémites sont des cons de haute voltige, des emmerdeurs de première mouture, des médiocres acharnés, je n'aime pas les cons d'où qu'ils viennent, mais il me semble qu'il en existe une densité anormale à Massada.

Je me demande si par hasard je ne serais pas passible du peloton d'exécution pour antisémitisme généralisé... Ces derniers temps les choses et les mots sont devenus d'une extrême dangerosité... C'est la raison qui fait que étant parfaitement insensible aux choses, aux mots de notre temps, je les utilise comme bon me semble, c'est incroyablement fou et follement incroyable.

Je vous laisse, on sonne à ma porte...

Nota bene : Si vous n'avez plus de mes nouvelles, ne vous inquiétez pas, je ferai comme à Massada !

Valéry

"C'est aussi amplifier l'arrogance perverse du discours authentiquement antisémite, au sein de LFI et de la part de Jean-Luc Mélenchon" (PB)

Authentiquement antisémite ? Comme quoi, par exemple ?

J'ai fait une recherche sur "les propos antisémites" de Mélenchon, et sans surprise, une ribambelle d'offensés professionnels s'offrit à moi, chacun y allant de ses convictions - OUI, il est antisémite (et si tu n'es pas du même avis, tu l'es aussi) ! - mais sans offrir le moindre début d'une citation incriminante.

L’antisémitisme, si avéré et prouvé, est un délit. Or, ce que je vois c'est l'absence de toute poursuite en justice, puisque cet "antisémitisme" n'est que le raccourci nécessaire, le chantage facile, pour certains, de donner un gage de leur respectabilité et appartenance au "camp des justes". Le camp des feuilles mortes, que le vent se plaît à pousser dans un sens ou un autre.

Je déteste l’idéologie de Mélenchon, ses constantes brimades : sur l'identité française, sur la police, sur la "créolisation" nécessaire et inévitable, sur les riches qu'on devrait dépouiller, sur le RN qu'on devrait interdire...

Mais sur la Palestine, à mon sens, c'est le seul qui honore cette voix qui fut unique à la France, la voix de la raison, de la mesure, de la critique libre, sans pathos, sans préjugés, sans ces ambitions de carrière qui vous font l’écho d'autres, avec en prime la peur de prendre des risques. La poursuite de la vérité ne peut pas se faire sans prendre des risques et même choquer, parfois. On est dans le conventionnel le plus tiède.

Le fait qu'il refuse d’appeler le Hamas une organisation terroriste n'est pas de l’antisémitisme, ce raccourci est insensé et il faut aller plus loin, plus en arrière dans le temps, pour le comprendre. Il n'y a que trente pays dans le monde qui définissent le Hamas comme terroriste, les autres non. Il y aurait beaucoup à dire et rappeler, la chronologie, le déroulement des faits, les erreurs et les trahisons, des deux côtés... que se défendre ne veut pas dire se venger. Qu'aucune nation n'est au-dessus des lois.

Mais une chose m'avait marqué, il y a quelques années. C’était l'Abbé Pierre, dans une interview. Il disait : nous, l'Occident, avons fait la Shoah et sommes responsables. Les musulmans n'y ont pas participé, PAS un seul. Mais, pour se dédouaner de notre faute, à jamais impardonnable, on a menti aux arabes, on a volé leurs terres et on leur a fait payer nos propres erreurs. Propos tenus, presque identiques, par David Ben Gourion, le fondateur d’Israël, tels que rapportés dans Le Paradoxe juif, de Nahum Goldmann.

Alors, Mélenchon est-il antisémite ? Ça reste à prouver, tout comme les accusations un peu rapides de racisme envers le RN, tactiques électorales et idéologiques nécessaires pour tenir les "sans dents" dans cette peur artificielle. Et pendant qu'on s’écharpe sur qui a dit quoi et quand, des vieillards, des femmes, des enfants, par milliers, sont massacrés en toute impunité, écrabouillés, estropiés, les fosses communes se multiplient, et les vidéos atroces montrant cette réalité insoutenable ne passeront jamais sur nos médias. Car toute tentative de questionner le narratif officiel se heurtera à jamais au chantage en accusations d'antisémitisme, le mal absolu.

Pour finir, un exemple de vrai journalisme comme on n'en voit plus en France. Piers Morgan interrogeant le porte-parole d’Israël. À voir.

https://www.youtube.com/watch?v=dx82s-yWkPE

Giuseppe

@ sylvain...

...généralissime en chef.

"Hélas je sais c'est gênant, le… cinglé nous a tous ridiculisés, humiliés, renvoyés à nos chères études."

L’Ukraine affirme avoir arrêté l’avancée russe dans la région de Kharkiv
Article de A.B avec AFP.

Ouais, ouais... Économiste aussi en chef...

Le Kremlin du Cinglé a reconnu un ralentissement de l’économie russe, avec une chute du PIB de 4 % au deuxième trimestre et une inflation atteignant 15 % en août, affectant le pouvoir d’achat et entraînant une hausse des prix de produits de base.

L’industrie russe fait face à des pénuries, notamment dans les secteurs aéronautique et militaire, en raison de l’impossibilité d’importer certaines pièces détachées et composants électroniques.
Impact sur la population : la mobilisation de 300.000 hommes annoncée par le Cinglé a eu un impact sur la main-d’œuvre disponible pour les entreprises, contribuant au ralentissement économique.

L’Union européenne a imposé des sanctions massives et sans précédent, incluant des mesures restrictives ciblées, des sanctions économiques, des mesures diplomatiques et des mesures en matière de visas.

Notre chef des armées de pacotille, el general Silvano Maïzena, a dû faire l'École de guerre Bouiboui connue de tous les grands spécialistes de sa trempe.

Je suis en train de gaspiller les bons ballons avec un stratège de rade, comme on dit chez nous... Quelle poilade ! FN/RN, LFI, MOURZEM... La Débâcle assurée, le retour les matelas sur des charrettes à bras et un pays en gravats.

---

@ sylvain | 16 mai 2024 à 09:03

Touché... Coulé ! Vous frisez l'apoplexie, respirez, inspirez... Bien petit... On recommence, soufflez, inspirez... Déjà vous allez mieux, vous aviez le teint cireux... Pas bon tout ça, vos fréquentations vous font mal, il a un "pet à la tétougne"... Allez, encore une fois... Quelle poilade ! me dit mon voisin, Laguillole et jambon Bellota pata negra en main... Allez un dernier coup ! Soufflez... "Celui-là c'est sûr il a grillé les dernières soupapes qu'il avait dans la calbombe..." me dit mon voisin rigolard.

sylvain

Le LOL du jour ! MDR ! Tenez-vous bien ! Groupiiir !

Darmanul a annoncé qu’un gendarme a été tué ce jeudi matin en Nouvelle-Calédonie, à la suite d’un :

"...tir accidentel !!!"

Quand je vous disais qu'ils avaient envoyé la 7ème Cie là-bas, personne ne me croyait.

"...parti tout seul chef ! J'ai glissé chef !"

Serge HIREL

@ Claude Luçon | 16 mai 2024 à 01:47

La diplomatie, qui, seule, établit et régit depuis toujours les relations entre les nations et maintient tant bien que mal la paix entre elles, n’est pas une cour de récréation où des garnements se disputent au jeu de billes, allant jusqu’à l’injure... et la bagarre. Traiter un chef d’État de « cinglé » est une agression contre lui et le pays qu’il dirige. Cela est le cas de ceux qui qualifient ainsi Poutine... et, en Italie, de Salvini, le patron de la Ligue, qui vient de déclarer que le président français devait « se faire soigner ».
Les relations diplomatiques exigent d’abord du sang-froid, même vis-à-vis de ses pires ennemis. Et la première des marques de celui-ci est de rester poli.

hameau dans les nuages

@ genau | 16 mai 2024 à 02:08

"On t'a reconnu Dieudo !" :)
Moi aussi cela me fatigue ce classement obsessionnel. Je vais rajouter un baromètre à côté de celui m'indiquant la tendance météorologique à venir. Tous les matins que Dieu fait ou Yahvé, je le tapoterai délicatement afin d'organiser mon planning mental et le choix des mots. On n'est jamais trop prudent avec les gens qui se déclarent élus.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS